Le Titre du Roman

AccueilAccueil  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Les dernières parutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 11 Oct - 20:33

- 28 jours
de David Safier
Éditions Presses De La Cité / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Mira, seize ans, passe de la nourriture en fraude pour survivre dans le ghetto. Lorsqu'elle apprend que toute la population juive est condamnée, elle décide de rejoindre les combattants de la Résistance. Aux côtés de Daniel, Ben, Amos, et tous ces jeunes gens assoiffés de vivre, elle tiendra longtemps tête aux SS, bien plus longtemps que quiconque aurait pu l'imaginer. En tout, 28 jours. 28 jours pendant lesquels Mira connaîtra des moments de trahison, de détresse et de bonheur. 28 jours pendant lesquels elle devra décider à qui appartient son cœur. 28 jours pour vivre toute une vie. 28 jours pour écrire son histoire. Fils de déportés juifs, David Safier revient sur la pire tragédie du XXe siècle en mêlant la petite à la grande histoire. Si l'auteur de comédies désopilantes a changé de registre, il n'a rien perdu de son ambition: confronter le lecteur aux grands questionnements de l'existence en l'arrachant au confort de son quotidien. Avec ce roman d'initiation bouleversant et humaniste, basé sur des événements authentiques, c'est chose faite.


- Beren et Lúthien
de John Ronald Reuel Tolkien
Éditions Christian Bourgois / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Découvrez l'histoire d'amour qui a donné naissance au monde du Seigneur des Anneaux et du Hobbit! Des milliers d'années avant Aragorn et Arwen, un homme et une Elfe tentent de vivre un amour interdit et se lancent dans la plus formidable des aventures en Terre du Milieu: reprendre un trésor, le Silmaril au terrible dieu Morgoth. En traversant mille périls vers sa forteresse, l'Elfe Lúthien nous montre que le plus grand des héros de Tolkien est une héroïne.


- Captive
de Margaret Atwood
Éditions Robert Laffont / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

1859. Grace Marks, condamnée à perpétuité, tourne lentement en rond dans la cour d'un pénitencier canadien. À l'âge de seize ans, elle a été accusée de deux meurtres horribles. Personne n'a jamais su si elle était coupable, innocente ou folle. Lors de son procès, après avoir donné trois versions des faits, elle s'est murée dans le silence: amnésie ou dissimulation? Le docteur Simon Jordan, jeune et prometteur spécialiste de la maladie mentale, veut découvrir la vérité. Il obtient l'autorisation de rencontrer Grace, de la faire longuement parler. Avec lui, la prisonnière va dévider le terrible fuseau de ses souvenirs: son enfance irlandaise, l'agonie de sa mère sur le bateau qui les emmène au Canada, ses emplois de domestique, la mort de sa seule amie... À écouter ce récit, Grace ne semble ni démente ni criminelle, et pourtant, que sont ces troublants rêves qu'elle cache à Jordan: cauchemars, hallucinations ou réminiscences d'actes monstrueux? Inspiré d'un fait divers sanglant qui a bouleversé le Canada au XIXe siècle, Captive plonge le lecteur dans un fascinant mystère, oscillant sans cesse entre vérité et mensonge.


- Classé sans suite
de Claudio Magris
Éditions Gallimard / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans ce roman violent, tendre et passionné, Claudio Magris se confronte à l'obsession de la guerre, quels que soient l'époque et le pays, une guerre universelle, indissociable de la vie même, rouge de sang, noire comme les cales des navires négriers, sombre comme la mer qui engloutit les trésors et les destins, grise comme la fumée des corps brûlés dans le four crématoire nazi de la Rizerie de San Sabba à Trieste, blanche comme la chaux qui recouvre le sépulcre et les noms des bourreaux. Classé sans suite est l'histoire d'un grotesque Musée de la Guerre pour l'avènement de la Paix, de ses salles et de ses armes dont chacune est une archive de passions et de délires ; c'est l'histoire de l'homme qui sacrifie sa vie à son projet maniaque, puis se rachète enfin dans la recherche acharnée d'une atroce vérité cachée ; c'est l'histoire d'une femme, Luisa, héritière de l'exil juif, de l'esclavage des Noirs et des vicissitudes d'une foule d'autres personnages en des temps et dans des pays les plus divers. À travers les éclats d'une narration totale, à la fois précise et visionnaire, Claudio Magris explore l'enfer impitoyable de nos fautes et raconte une épopée implacable traversée par les tragédies et les silences de l'amour et de l'horreur.


- Demain c'est loin
de Jacky Schwartzmann
Éditions Du Seuil / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"J'avais un nom de juif et une tête d'Arabe mais en fait j'étais normal". Voici François Feldman, originaire de la cité des Buers à Lyon, plus tout à fait un gars des quartiers mais n'ayant jamais réussi non plus à se faire adopter des Lyonnais de souche, dont il ne partage ni les valeurs ni le compte épargne. Il est entre deux mondes, et ça le rend philosophe. Juliane, elle, c'est sa banquière. BCBG, rigide et totalement dénuée de sens de l'humour, lassée de renflouer le compte de François à coups de prêt. "Entre elle et moi, de sales petites bestioles ne cessaient de se reproduire et de pourrir notre relation, ces sales petites bêtes contre lesquelles nous ne sommes pas tous égaux: les agios". Mais le rapport de force va s'inverser quand, un soir, François lui sauve la mise, un peu malgré lui, suite à un terrible accident. Et la banquière coincée flanquée du faux rebeu des cités de se retrouver dans une improbable cavale, à fuir à la fois la police et un caïd de banlieue qui a posé un contrat sur leurs têtes. Pour survivre, ils vont devoir laisser leurs préjugés au bord de la route, faire front commun. Et c'est loin d'être gagné.


- Deux fois né
de Constantin Alexandrakis
Éditions Verticales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce récit autobiographique part d'un malentendu. Courant 2011, Constantin Alexandrakis apprend que son père, prétendument mort, n'a tout simplement jamais su qu'il avait un fils. Cette révélation le conduit à Athènes, sur les traces du "Géniteur", un sexagénaire peu coopératif sinon fuyant. L'enquête généalogique se mue peu à peu en quête existentielle. En chemin, l'auteur aura évoqué son initiation à la mythologie antique et au grec moderne, ses crises de démangeaison, l'obtention d'un CAP de charpentier, mais aussi la visite d'un dispensaire autogéré à Thessalonique, un séjour sur l'île rebelle d'Ikaria et les liens hallucinatoires du peyotl mexicain avec l'art de la mètis chère à Ulysse. Dans une langue nerveuse et débridée, nourrie de ses propres doutes, Deux fois né dévoile un homme aux prises avec les simulacres de l'identité et nous offre une épopée envoûtante et concrète de la bâtardise.


- Hysteria Lane
de Alex Cartier
Éditions Belfond / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Laure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s'en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie. Et lorsqu'elle rencontre un acteur canadien d'une grande beauté qui n'a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles: le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître? Ou bien est-ce une véritable vocation? Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l'expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations.


- Il y avait des rivières infranchissables
de Marc Villemain
Éditions Joelle Losfeld / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Un premier regard échangé derrière une haie, un premier baiser volé parmi les fleurs d'une clairière, une première étreinte maladroite dans un lit trop petit. Dans un recueil de nouvelles porté par une langue précise et évocatrice, Marc Villemain met en scène la naissance du sentiment amoureux, l'hésitation initiale de jeunes gens qui, en découvrant l'autre, se révèlent à eux-mêmes. Les détails, un morceau de chocolat pour le goûter, une chanson dans une salle de fête communale, une balade à vélo sous le soleil d'été, la sensualité d'un sein aperçu, nous emportent dans un voyage tendre et bienveillant, brutal parfois, celui d'un homme qui explore les vertiges et vestiges de ses amours passées.


- La partition intérieure
de Réginald Gaillard
Éditions Du Rocher / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"C'est sans gloire qu'au mois d'octobre 1969 je suis arrivé à Courlaoux". 2012, un prêtre revient sur ses années passées dans un village du Jura. Il est confronté à Charlotte, que les villageois appellent la folle, et dont la vie se concentre sur les tombes du cimetière. Il y rencontre aussi un compositeur néerlandais persuadé d'avoir une grande œuvre à livrer. À mesure qu'il fréquente ces deux personnes, Jean va connaître ce retournement du cœur qui amène à la connaissance des profondeurs de la foi. Ce récit nous entraîne sur une crête, au fond des âmes et à la frontière du visible. Malgré la nuit et les replis d'un silence ardent, pointe dans la beauté simple de la campagne jurassienne une lueur brûlante: ce que l'on croit détruit a peut-être été sauvé.


- Le fond du port
de Joseph Mitchell
Éditions Du Sous-Sol / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dedalus du Lower East Side, Joseph Mitchell a su peindre les rues du vieux Manhattan comme retranscrire la drôlerie désespérée de sublimes anonymes bringuebalant l'Histoire dont ils sont les héritiers. Chacun de ses caractères entonne tour à tour son aria: le patron d'un restaurant, le marin-pêcheur, l'ostréiculteur, le prêcheur composent l'oratorio d'une cité en perpétuel mouvement. La déambulation hasardeuse de l'arpenteur urbain est à l'image de ses digressions fulgurantes: imbriquées les unes dans les autres comme les blocks aux quartiers. Quand en 1960 paraît Le Fond du port, Joseph Mitchell a cinquante et un ans. Soutier du journalisme, il est devenu un auteur littéraire à part entière. L'attention au détail, le sens de la construction, la minutie obsessionnelle, il avait élevé le reportage au rang d'art et mêlé fiction et réalité avec une maestria inégalée. Inoubliable volume, Le Fond du port, tient autant de la chronique d'un temps révolu que de la collection littéraire, au sens d'un inventaire cabossé par la poésie des rues et des noms, Fulton Street, Louie Morino, M. Hunter comme autant de notes d'un blues du macadam.


- Le jour où Beatriz Yagoda s'assit dans un arbre
de Idra Novey
Éditions Les Escales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Croulant sous les dettes de jeu, l'incontournable auteure brésilienne Beatriz Yagoda est aperçue pour la dernière fois en train d'escalader un amandier, valise et cigare à la main, avant de disparaître. Alors que Pittsburgh est sous la neige, Emma, la traductrice américaine de Beatriz Yagoda entend parler de l'affaire et décide de partir immédiatement au Brésil, contre l'avis de son petit ami. Là-bas, dans la chaleur étouffante de Rio, Emma et les enfants de l'écrivaine pour résoudre l'affaire de sa mystérieuse disparition. Mais ils ne sont pas les seuls à être à la recherche de la célèbre écrivaine. Au cours de leur enquête, ils croiseront la route de personnages tous plus absurdes les uns que les autres: un usurier passionné par la découpe de corps humains ou encore le premier éditeur de Beatriz Yagoda, vivant dans sa gloire passée.


- Le rêveur des bords du Tigre
de Fawaz Hussain
Éditions Les Escales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

La cinquantaine, Farzand quitte Paris où il vient de passer la moitié de son existence. Il veut rentrer chez lui, à Amoudé, un village perdu de Syrie à la frontière avec la Turquie, pris dans le feu et le sang du Printemps arabe. Conscient de l'impossibilité d'un tel voyage dans un pays qui entame sa cinquième année de guerre civile, il accepte l'idée de se contenter d'une nuit, du côté turc, à regarder les lumières de sa ville natale. Après une escale à Istanbul, il passe une longue semaine à Diyarbakir, au bord du Tigre, où il fera la rencontre d'un garçon d'une douzaine d'années, vendeur de pépins de pastèque bouillis, avec lequel il va se lier d'amitié. Farzand pensait seulement revoir sa ville en faisant ce voyage; il retrouvera un fils, lui qui a perdu le sien tragiquement il y a des années.


- Les pêcheurs d'étoiles
de Jean-Paul Delfino
Éditions Le Passage / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1925. Dans le bouillonnement des années folles, deux hommes vont vivre une nuit d'exception. À la poursuite d'une femme fantomatique et aimée, sur les traces de Jean Cocteau qui leur a volé l'argument d'un opéra, ils sillonnent la nuit parisienne, de la Closerie des Lilas au Père Lachaise, de l'Opéra Garnier à la banlieue rouge. Dans les méandres de la Ville Lumière, ils vont rebondir de caboulots en night-clubs et se laisseront entraîner dans une valse canaille durant laquelle ils croiseront Chagall et les époux Delaunay, Toulouse-Lautrec, Modigliani, Abel Gance, Chaplin ou encore la mémoire d'Apollinaire. Dans cette course folle, ils vont refaire le monde, rêver de gloire, pêcher le grand requin blanc sur les rives de la Seine, se promener à dos de girafe ou partir vers l'inconnu à bord d'une locomotive Pacific. Ces deux hommes, dont le génie n'est pas encore reconnu, se nomment Blaise Cendrars et Erik Satie. Ensemble, ils vont se trouver et se perdre, tenter de réenchanter le monde, jusqu'au bout de la nuit.


- Lettre à G. André Gorz en héritage
de Christophe Fourel
Éditions Le Bord de l'Eau / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'ouvrage dévoile une amitié entre l'auteur et le philosophe André Gorz au-delà de la mort. Le livre révèle que le projet de suicide à deux du philosophe et sa femme en 2007 datait de 32 ans. Économiste de formation, Christophe Fourel est un spécialiste de la pensée d'André Gorz et un des principaux animateur du mouvement convivialiste. Le 22 septembre 2007, André Gorz et son épouse Dorine se donnaient la mort. Par cet acte d'une ultime liberté le penseur de la critique du travail et de l'écologie politique mettait un point final à son œuvre. Un an auparavant, il avait annoncé ce probable "suicide main dans la main" dans une magnifique lettre d'amour de soixante-quinze pages adressée à celle qui lui avait permis d'accepter son existence. Cette Lettre à D., écrite en soixante-dix-sept jours, est depuis devenue un classique de de la littérature amoureuse. Christophe Fourel, qui fut un ami proche d'André Gorz, lui écrit à son tour pour lui exprimer sa gratitude. Il profite de ce geste épistolaire pour lui faire part des nombreuses initiatives qui ont été prises pour faire résonner son œuvre depuis dix ans et aussi de quelques-uns des débats qui agitent la société actuelle: les défis climatiques, le revenu d'existence et les réflexions autour du Convivialisme. Une lettre pleine de reconnaissance et de questionnements philosophiques adressée à celui qu'il considère comme l'inspirateur de ses engagements militants. Cette lettre témoigne d'une amitié profonde qui a pu trouver des voies de prolongement au-delà de la mort.


- Pour tout l'or du monde
de David Huddle
Éditions De L'Olivier / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il y a certains secrets que nous ne dévoilerions pas pour tout l'or du monde. C'est ainsi que Marcy, Allen, Jimmy et Uta, Robert et Suzanne, personnages aux destins intimement liés, gardent en leur for intérieur une part d'eux-mêmes, souvent essentielle, inconnue des autres.  Au fur et à mesure du roman, chacun prend tour à tour la parole et révèle ce pan caché de sa vie. Marcy, une jeune femme de quinze ans qui devient la maîtresse de Robert; Allen, dont le meilleur ami Jimmy est secrètement amoureux de Marcy; ou Uta, qui semble attirer particulièrement Allen. Ce qui semblait d'abord simple prend peu à peu de l'épaisseur, tandis que les personnages se frôlent, se mentent, se taisent.


- Un amour au long cours
de Hongre Jean-Sebastie
Éditions Anne Carrière / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Existe-t-il une formule magique pour qu'un couple résiste au temps qui passe, à la pression du quotidien? Anaïs et Franck y croient, ils ont décidé de tenir bon contre vents et marée. Au fil des années, ils ont mis au point des astuces, forgé des règles de vie qu'ils ont écrites et affichées sur leur frigidaire. Ainsi est née la "Constitution du couple" qu'ils ont établie pour se guider et se soutenir de jour en jour. Grâce à elles, ils ont pu traverser les grandes étapes de ce voyage qu'est toute vie conjugale: la naissance et l'éducation de leurs enfants (avec ce que cela a remué en eux de leur propre passé), les relations avec la belle-famille, une activité professionnelle chronophage, l'érosion du désir et des sentiments, la tentation de l'infidélité… Leurs filles devenues grandes, Anaïs et Franck revisitent les moments clés de ce combat commun, se découvrent des zones d'ombre et engagent un dialogue risqué. Ont-ils réussi leur pari? L'amour peut-il réellement se décider? Suffit-il de rester ensemble pour qu'il perdure? Un livre dans lequel tout le monde pourra se reconnaître, une histoire touchante qui pourrait aussi s'avérer utile.


- Une bonne école
de Richard Yates
Éditions Robert Laffont / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Septembre 1941, Connecticut. À la Dorset Academy, un campus sélect tout de vieilles pierres et de pelouses géantes, on entend former les fils de la haute bourgeoisie, parents et enseignants répètent à l'envi que c'est une "bonne école". Pourtant, à son arrivée à l'internat, William Grove découvre l'envers du décor: lui, le fils nerveux d'un couple divorcé, se retrouve projeté dans un climat de "libido à l'état pur", ou les garçons les plus populaires règnent en maîtres. Même les professeurs ressemblent à des lions en cage, en particulier Jack Draper, invalidé par la polio, témoin impuissant de la liaison qu'entretiennent au grand jour sa femme et le prof de français. Et puis il y a Edith Stone, le fantasme de tous les élèves, qui est prête à vivre son premier amour. Avec ce roman choral, Richard Yates signe une chronique de ses années de jeunesse, jetant un regard attendri sur les petites et grandes humiliations de l'adolescence, sur cette drôle d'école ou il apprit à devenir un homme, avant de partir au combat.


- Une seconde d'éternité
de Fioly Bocca
Éditions Denöel / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Turin, de nos jours. Tous les soirs, dans son petit appartement, Anita s'installe devant son ordinateur pour envoyer un mail à sa mère restée dans sa région natale des Dolomites. Anita lui raconte son quotidien merveilleux, les préparatifs pour son futur mariage, lui parle de son travail dans lequel elle s'épanouit quotidiennement. Et pourtant. La réalité est tout autre, car Anita raconte mensonge sur mensonge pour épargner sa mère gravement malade: elle lui cache que son travail dans une agence littéraire ne lui plaît pas du tout, et que son fiancé Tancredi est peu attentif, absent et refuse de s'engager. Ce fragile château de cartes s'effondre lorsqu'elle croise le regard d'Arun, un inconnu dont les yeux profonds percent la façade qu'Anita avait construite. Qui est cet homme doux et rêveur qui aime la mer en hiver? Anita, qui voudrait le tenir à distance, se sent irrésistiblement attirée vers lui.


- 1947
de Elisabeth Asbrink
Éditions Stock / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est l'année où l'Ouest se rassemble contre la menace de la guerre froide, où la CIA est créée, où l'ONU vote le plan de partage de la Palestine, où le mot "génocide" est prononcé pour la première fois devant une cour de justice. C'est l'année où Simone de Beauvoir vit sa plus grande histoire d'amour avec Nelson Algren, où George Orwell, malade, écrit 1984, où Christian Dior lance son New Look. C'est aussi l'année où Joszéf, le père d'Elisabeth Åsbrink, alors âgé de 10 ans, atterrit dans un camp de réfugiés pour enfants des victimes du nazisme, et doit faire un choix qui déterminera son destin, et celui de sa fille.


- À fendre le cœur le plus dur
de Jérôme Ferrari et Olivier Rohe
Éditions Babel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans ce texte écrit à quatre mains, Jérôme Ferrari et Oliver Rohe s'appuient sur une archive historique, constituée de plus de deux cents photos prises lors du conflit italo-ottoman en Libye (1911-1912) par un dénommé Gaston Chérau, écrivain et correspondant de guerre. Ces images surprenantes et terribles établissent une sorte de canon du reportage de guerre au Moyen-Orient et posent la très actuelle question de la représentation de la violence. En les regardant, en les commentant, en s'interrogeant sur la légitimité ou la nécessité de leur analyse, c'est aussi une réflexion commune sur leur propre art de romanciers que Jérôme Ferrari et Olivier Rohe esquissent.


- Au paradis par la voie des eaux
de Justin Cartwright
Éditions Jacqueline Chambon / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

David Cross est un homme secret. Lorsque sa femme Nancy était encore en vie, il lui cachait tout un pan de son existence. Maintenant qu'elle est morte, il doit dissimuler son nouveau bonheur à ses enfants, Lucy et Ed. Ceux-ci ont leurs propres problèmes: le mariage d'Ed bat de l'aile, Lucy est harcelée par son ex petit-ami, et tous deux se demandent ce que va devenir leur père. Le portrait drôle et touchant d'une famille confrontée à la perte d'un être cher.


- Criminel
de Yann Reuzeau
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Camille et Xavier observent leur fille de quatre ans, petite graine de violence. Leur sérénité est interrompue par un texto leur annonçant la libération prochaine de Boris, le frère de Camille, incarcéré pour le meurtre de leur père violent et pour avoir blessé grièvement sa sœur. La nouvelle est l'occasion de se replonger dans les faits intervenus quinze ans plus tôt.


- Chroniques d'une société liquide
de Umberto Eco
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Je commence une chronique. Cela m'est déjà arrivé quelques fois et j'ai toujours eu la force de m'arrêter au cours de la première année. Le rendez-vous hebdomadaire corrode. Cette fois je m'arrêterai peut-être avant, je fais seulement un essai". Avec ces mots, Umberto Eco inaugure en 1985 sa chronique, "La Bustina di Minerva", qu'il tiendra dans le journal L'Espresso pendant plus de 30 ans, jusqu'à la veille de sa disparition. De ce rendez-vous hebdomadaire, Chroniques d'une société liquide rassemble quelques-uns des textes publiés entre 2000 et 2015. Umberto Eco y livre sa vision du monde à travers de brèves réflexions empreintes d'humour, d'érudition et d'une rare acuité. Empruntant au sociologue Zygmunt Bauman le concept de "société liquide", il interroge le monde contemporain et en dessine avec malice et ironie les visages les plus familiers: les mascarades des politiques, l'obsession de visibilité que nous semblons tous (ou presque) partager, la vie en symbiose que nous entretenons avec nos téléphones portables, la mauvaise éducation, et bien d'autres encore… Cette anthologie préparée par l'auteur et publiée de manière posthume témoigne, une fois encore, de la justesse du regard qu'Umberto Eco portait sur notre époque et confirme son talent de visionnaire amusé.


- Dictionnaire intime des femmes
de Laure Adler
Éditions Stock / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Ce livre est une invitation au voyage dans un étrange pays sans frontières, une terra incognita, un territoire où vit la moitié de l'humanité. On a dit que c'était un continent noir. Je pense, au contraire, qu'il est habité par la lumière et bruisse de toutes les voix qui, vivantes aujourd'hui ou venues du passé le plus lointain, ont construit notre histoire. Ce livre est un dictionnaire, donc une manière d'entrer à sa guise dans ce vagabondage où des femmes très célèbres cohabitent avec des anonymes. Il est intime, car il est aussi, à mon insu, une sorte  d'autobiographie. Dire qui l'on admire est inévitablement une forme de confession. Mon seul désir est de faire connaître ou reconnaître ces femmes, tant elles sont pour moi des exemples qui nous donnent courage, énergie, espoir". Laure Adler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 11 Oct - 20:25

- Ils ont voulu nous civiliser
de Marin Ledun
Éditions Flammarion / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Thomas Ferrer n'est pas un truand. Pas vraiment. Les petits trafics lui permettent de sortir la tête de l'eau, même si la vie n'a pas été tendre avec lui. De petits larcins en détournements de ferraille, le voilà face à face avec un truand, un vrai cette fois. Celui-ci, laissé pour mort par Ferrer, embarque deux frères assoiffés de vengeance à la poursuite de son agresseur. La traque sera sans pitié, alors qu'une puissante tempête s'abat sur la région. Une histoire envoûtante où les éléments se déchaînent en même temps que les passions, au service d'une profonde humanité.


- Jean. Un homme hors du temps
de Axel Kahn
Éditions Stock / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Jean Kahn-Dessertenne, enseignant et philosophe, se donne la mort à 54 ans le 17 avril 1970 en se jetant d'un train. Il laisse une lettre à son fils Axel qu'il dit "capable de faire durement les choses nécessaires". Quarante-sept ans après, ce dernier s'acquitte d'une dette, il obéit à l'injonction  paternelle, durement, en donnant la parole à son père. Dans les instants qui précèdent le saut mortel, la vie de Jean défile à vive allure, ses engagements politiques, ses tumultueuses relations aux femmes, son souci de sa relation à ses fils, son itinéraire intellectuel. Sont ainsi évoqués en toile de fond l'essentiel de l'histoire de la France au XXe siècle, la place qu'y prirent la bourgeoisie, le communisme et de Gaulle, les crises et ébranlements de tous ordres, économiques, guerriers, littéraires et personnels. Le sourire et la dérision ne disparaissent pas toujours à l'heure de mourir, Jean Kahn-Dessertenne en témoigne. Cependant, Axel Kahn a surtout écrit là un livre vibrant et déchirant.


- L'oreille de Van Gogh
de Bernadette Murphy
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au cours de la nuit du 23 décembre 1888, à Arles, Vincent Van Gogh se tranche l'oreille. Pendant plus de cent-vingt ans, les raisons de son geste et la nature exacte de l'automutilation diviseront biographes et historiens et nourriront les rumeurs les plus folles. Pour tenter d'éclaircir ce mystère, Bernadette Murphy va, sept ans durant, arpenter les musées, multiplier les interviews et aller voir là où personne n'avait jamais songé à chercher, exhumant des archives inédites. L'Oreille de Van Gogh est le récit de ses années de recherches, du sud de la France à la Californie: un livre-enquête passionnant, au suspens digne d'un thriller, et enrichi d'une cinquantaine d'illustrations en quadri et N&B.


- La caresse des flocons
de Nora Roberts
Éditions Harper Collins / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est le coup de foudre pour Shane Abbott, qui s'est éprise de son nouveau voisin, un homme mystérieux au regard tourmenté qui semble n'aspirer qu'à la tranquillité et au silence, loin de toute présence féminine. Nora Roberts vous invite avec ce roman au cœur d'un hiver romantique et scintillant, où rêves d'amour et désir passionné se mêlent à la douceur feutrée de la neige. La caresse des flocons est un recueil de trois romans.


- La dépossession
de Rachid Boudjedra
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans l'Algérie des années cinquante encore meurtrie par les purges antisémites, la guerre d'indépendance plonge le pays dans la violence et le sang. Témoin de ce naufrage, le narrateur revient sur son enfance entre Alger et Constantine, où les troupes françaises paradent et tuent. Miné par une obésité boulimique, surplombé par un père complexe, le jeune adolescent écume les rues avec son copain d'enfance et finit par trouver l'amour auprès d'une fille de riche colon en rupture de ban. Mais c'est en se ressourçant à deux tableaux accrochés dans le cabinet d'expert-comptable de son oncle qu'il trouve une certaine sérénité. L'un est signé du plus grand peintre de l'âge d'or musulman, Al Wacity; l'autre d'Albert Marquet, magistral impressionniste, ami de Matisse installé en Algérie en 1927. À travers ces deux toiles qui résument la mémoire du Maghreb, ce roman de couleurs, de bruit et de fureur charrie l'histoire du XXe siècle. L'usurpation, par un petit bureaucrate corrompu, de l'atelier et de l'œuvre de Marquet légués à l'Algérie, métaphorise la dépossession du pays lui-même.


- La femme qui traversait les alpes avec une valise a roulettes et une urne
de René Freund
Éditions Kero / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Lorsque Nora prend connaissance des dernières volontés de son père, transporter son urne (à pied) vers une destination qui lui sera dévoilée progressivement, elle n'y comprend plus rien. Après la mort accidentelle de la mère de Nora, père et fille avaient fait leur vie à Paris et n'étaient plus jamais retournés dans leur Autriche natale. Nora, citadine convaincue, déteste la rando, et Klaus le savait parfaitement. Et puis quelle idée de lui imposer Bernhard, jeune aspirant notaire, ponctuel, sobre et végétalien stricte, comme compagnon de voyage? Mais Nora n'a pas le choix, et elle se met donc en route, chaperonnée par l'agaçant Bernhard qui ignore également tout des raisons de ce compagnonnage forcé. De monastère en lac de montagne, par pluie, neige et soleil, ils vont surmonter petits et grands obstacles, se crêper le chignon et se rapprocher. Mais la plus grande surprise les attend une fois le dernier sommet franchi.


- La forteresse impossible
de Jason Rekulak
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Nous sommes en mai 1987 et Playboy vient de publier une série de clichés torrides de Vanna White, la célèbre animatrice de La Roue de la Fortune. Pour Billy, Alf et Clark, trois ados du New Jersey, désespérément inexpérimentés en matière de femme, la publication est une bénédiction. Mais quel kiosquier d'Amérique se risquerait à vendre la revue à des gamins de quatorze ans? Alors que les amis mettent au point un plan pour la voler, ils sont loin de se douter de tous les obstacles qu'ils vont rencontrer. Ni qu'une fille nommée Mary va changer le cours de leur vie.


- La galerie des jalousies. Tome 2
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Calmann Lévy / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Décembre 1920. Le village minier de Faymoreau est en deuil après la mort de la petite Anne Marot, emportée par la tuberculose. Pour son frère Thomas, un mineur, déjà marié à une ouvrière d'origine polonaise, et pour Isaure, fille de métayer des environs, la peine est amplifiée par la culpabilité d'avoir échangé un baiser le soir de Noël. Dans l'espoir de mettre un terme à cet amour impossible, Isaure décide dès le lendemain de suivre à Paris son amant, le commissaire de police Justin Devers. La vie est agréable dans la capitale, mais Isaure souffre d'être loin de son village et surtout de Thomas. Leur relation semble pourtant dans une impasse car Jolenta, l'épouse de Thomas, est sur le point de lui donner un enfant. De retour à Faymoreau, Isaure fait la connaissance d'Olympe Mercerin, la belle-mère de l'ancien directeur de la mine, et devient sa gouvernante. Thomas, si proche et si loin à la fois, continue de la hanter.


- La passeuse
de Michaël Prazan
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

1942, quai de la gare des Aubrais: Bernard Prazan, 7 ans, serre fort la main de Thérèse Léopold qu'il doit appeler Tata mais qu'il connaît à peine. Quelques heures plus tôt, sa véritable tante les a confiés, lui et sa sœur, à cette inconnue pour qu'elle les fasse passer en zone libre. Mais au moment de quitter la gare, l'enfant comprend au regard de la passeuse qu'elle va les livrer aux Allemands. Pourtant, elle se ravise et les sauve. Dénoncée à son tour pour ce geste héroïque, elle sera déportée à Auschwitz-Birkenau, Mauthausen puis Ravensbrück. Elle en reviendra. De son vivant, Bernard a toujours affirmé à ses enfants qu'elle travaillait pour la Gestapo. Qui était-elle vraiment? Une collabo repentie ou une Juste ignorée? Pour connaître la vérité, Michaël Prazan s'est lancé dans la grande enquête de sa vie: celle de ses origines. Mêlant l'histoire de son père, enfant caché et homme taiseux, et celle de la passeuse qu'il a retrouvée et interrogée, il livre le récit bouleversant d'une famille persécutée et d'un sauvetage énigmatique. Car l'Histoire n'est pas peuplée que de héros ou de salauds. On le voudrait parfois. Les choses seraient plus simples.


- La petite amie
de Michelle Frances
Éditions L'Archipel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Elle aime votre fils…
Laura a tout pour elle: un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu'elle adore. Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d'un milieu modeste, Laura l'accueille à bras ouverts.
… Elle veut votre mort.
Mais elle va bientôt découvrir sa future belle-fille sous un tout autre jour, bien plus sombre. Et si Cherry n'en voulait qu'à l'argent de son fils? Les deux femmes vont dès lors se livrer une guerre sans merci. Un jeu qui pourrait se révéler fatal.


- La route étroite vers le Nord lointain
de Richard Flanagan
Éditions Babel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans cette magistrale fresque hantée par la question du mal, Richard Flanagan déploie l'histoire d'une passion incandescente sur fond de guerre et de captivité, épisode inoubliable dans la vie d'un médecin militaire affecté à la construction de la "Voie ferrée de la Mort" (la ligne Siam-Birmanie, 1943) et devenu héros de guerre malgré lui.


- La vérité sur l'amour et autres petits mensonges
de Kristan Higgins
Éditions Harper Collins / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Rien ne devait amener Kate et sa demi sœur Ainsley à vivre en coloc. Et pourtant. Kate vient de perdre son mari Nathan, dans un stupide accident. Ainsley s'est fait larguer par Eric (monsieur veut découvrir son être profond et se ressourcer en Alaska). Nécessité fait loi et voici que la photographe et la journaliste cohabitent pour le meilleur et pour le pire.
Point négatif? Eric étale sa vie privée dans un blog et ne manque pas d'accuser sa chère épouse de ne pas l'avoir suffisamment soutenu dans les épreuves qu'il a traversé. Kate quant à elle, révèle progressivement qui était son mari en lisant ses anciens mails.
Point positif? Ainsley découvre que son patron a une âme. Et Kate est l'objet de toutes les attentions de Daniel, qu'elle appelle par dérision "pompier super sexy". Pour lui, si l'on en croit l'âge de ses conquêtes habituelles, elle est un animal préhistorique. Ensemble, parviendront-elles à renaître de leurs cendres?


-  Le chasse-avant
de Christine Marquet de Vasselot
Éditions L'Archipel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1999. Une jeune artiste, Aude, vient d'emménager dans l'atelier d'un de ses amis de longue date, Martin, photographe. Un soir, celui-ci lui rend visite. Mais ses propos incohérents effraient Aude: serait-il devenu fou? Il affirme en effet être la réincarnation de Salomon de Brosse, un architecte du XVIIe siècle à qui l'on doit, entre autres, le palais du Luxembourg, le Collège de France et la place des Vosges. Il est avéré que Salomon a disparu six années durant, sans explication, avant de revenir sur le devant de la scène en "Grand Architecte" de la reine Marie de Médicis. Une histoire d'amour est-elle à l'origine de sa longue absence? La faute des amants a-t-elle pesé sur leur descendance? Martin/Salomon a une nuit pour faire le récit de sa vie passée, et convaincre Aude. Peu à peu, celle-ci se laisse happer par le tourbillon de l'Histoire. Et si tout était vrai?


-  Les vaisseaux frères
de Tahmima Anam
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

La veille de son départ pour la mission qui doit mettre au jour le squelette de la "baleine qui marche", un fossile qui comblerait un chaînon manquant dans l'évolution, Zubaida tombe amoureuse d'Elijah. Il est le fils d'une famille américaine typique, elle la fille adoptive d'une riche famille bangladaise. Lorsqu'un coup du destin l'oblige à rentrer chez elle, le poids de la société la contraint au mariage avec un autre homme. Prenant prétexte d'un documentaire auquel elle doit participer sur les plages où sont désossés à mains nues les tankers mis au rebut, elle s'échappe quelques jours à Chittagong. Parmi les ouvriers se trouve Anwar, un homme dont la déchirante histoire va emmener Zubaida en quête de ses origines. Avec ce livre bouleversant, Tahmima Anam s'impose comme une des grandes romancières de son époque.


- Ma mère avait raison
de Alexandre Jardin
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce roman vrai est la pierre d'angle de la grande saga des Jardin. Après le portrait du père merveilleux (Le Zubial), du sombre grand-père (Des gens très bien), du clan bizarre et fantasque (Le roman des Jardin), voici l'histoire de la mère d'Alexandre. On y découvre une femme hors norme, qui ose tout, et qui s'impose comme l'antidote absolu de notre siècle timoré. Elle est dans les yeux de son fils l'héroïne-née, la tisseuse d'aventures, l'inspiratrice des hommes, la source jaillissante de mille questions, elle est le roman-même. Un roman qui questionne, affole, vivifie et rejoint la joie du fils. Mais la magicienne, hélas, n'est pas éternelle. Certaines femmes, pourtant, ne devraient jamais mourir.


- Passionnément, à ma folie
de Gwladys Constant
Éditions Le Rouergue / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Gwénaelle vit une première histoire d'amour avec un garçon qu'on dit exceptionnel, William, l'un des plus populaires du lycée. Mais très vite, elle devient la marionnette de ce garçon, qui l'éloigne de tous ses proches, parents compris… avant de rompre d'un coup de fil. Hospitalisée après une tentative de suicide, Gwénaelle reconstruit cette histoire pour tenter de comprendre la manipulation dont elle a été victime. Premier livre de cet auteur publié au Rouergue, d'une écriture et d'une finesse remarquable sur l'amour à l'adolescence.


- Pas un mot
de Brad Parks
Éditions Mazarine / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le juge Scott Sampson s'apprête à aller chercher ses enfants à l'école. Et à plonger en plein cauchemar. Il reçoit un message anodin de sa femme adorée, Alison: elle ira récupérer les jumeaux pour les emmener chez le médecin. Alison rentre à la maison. Seule. Elle n'a jamais envoyé ce texto. Le téléphone sonne. Les enfants ont été enlevés. Les ravisseurs n'exigent pas de rançon, mais des verdicts sur commande: si le juge n'obéit pas à leurs demandes, les petits le payeront très cher. Et évidemment: "Pas un mot". C'est le début d'un calvaire où chantage, mensonge et paranoïa feront vivre l'enfer à ces parents prêts à tout pour récupérer leurs enfants, quels que soient les dangers, les sacrifices et les compromissions.


- On achève bien Mahler
de Frédéric Chaslin
Éditions Fayard / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Gustav Mahler est mort en 1911. C'est du moins ce que croyait Cornelius Franz, chef à l'Opéra de Vienne. Quelle n'est donc pas sa surprise quand il sent frémir en lui un être qui lui parle, évoque le Juif errant, s'insinue dans ses gestes et colonise son esprit, dans le but avoué de lui faire achever sa 10e Symphonie, que sa mort physique l'a empêché de parfaire. Une intimité parfois heureuse et des moments de révolte animent alors les relations épuisantes de Gustav et de Cornelius, amené au bord de la folie dans ce parcours initiatique qui lui fait prendre conscience de son faible talent face au génie de Mahler. Autour d'un violent différend sur le "cas Wagner", le dialogue entre les protagonistes alterne entre le légendaire humour mahlérien, une difficile relation de maître à élève, mais aussi de fructueuses révélations sur l'intimité d'un compositeur et d'un chef d'orchestre qui inciteront Cornelius à se chercher et enfin à se trouver. Mouvements rétrogrades, renversements, les procédés de l'écriture musicale sont ici à l'œuvre, nous faisant dévaler, ou remonter, le toboggan de l'histoire du XXe siècle, transformé en train fantôme.


- Ripley Bogle
de Robert McLiam wilson
Éditions Babel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Clochard surdoué à l'humour féroce, SDF arrogant, Ripley Bogle, vingt-deux ans, a le froid et la faim pour compagnes et connaît Londres comme sa poche. La solitude et l'errance aiguisant sa mémoire, il livre le récit, plus ou moins fiable, des événements qui l'ont conduit dans la rue: une enfance dans un quartier ouvrier catholique de Belfast dans les années 1980, un bref passage à Cambridge, quelques rencontres décisives…


- Uppercut
de Ahmed Kalouaz
Éditions Le Rouergue / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Placé dans un internat pour garçons difficiles, Erwan est envoyé en stage dans un centre équestre, après une fugue. Ce garçon métis, né d'un père sénégalais et d'une mère bretonne, est habitué à se battre, à la moindre remarque sur sa couleur de peau. Et il rêve de devenir boxeur. Face à Gilbert, le directeur du centre, qui lance des blagues racistes sans même s'en rendre compte, il va devoir apprendre à ne plus réagir au quart de tour. Un beau portrait d'adolescent à la dérive trouvant enfin à canaliser sa violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 20:10

- 115
de Benoît Séverac
Éditions La Manufacture de Livre / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Sans Adamat, Hiérosé n'aurait rien à perdre. Sans son fils, la jeune Albanaise n'aurait pas de raison de vivre. D'ailleurs, elle serait déjà morte. Noyée dans la mer Adriatique parce qu'elle se serait laissée couler lorsque le bateau s'est retourné entre Durrës et Brindisi. Les passeurs les ont sortis de l'eau et les ont amenés jusqu'en France où la jeune Albanaise est forcée à se prostituer. Planquée dans un container pour échapper à ses proxénètes, elle est découverte par Nathalie Decrest, chef de groupe de la Brigade Spécialisée de Terrain de la Police Nationale, lors d'une descente dans un camp de Gitans. La vétérinaire Sergine Hollard, elle, a un projet: Créer une clinique ambulante qui accueillerait les animaux des SDF, seuls liens entre les indigents et le monde. Lors de la mise en oeuvre de son projet, elle rencontre Cyril, un jeune autiste qui vit dans la rue sous la coupe de deux soeurs jumelles surnommées Charybde et Scylla par les sans-abri et les travailleurs sociaux. Les deux jeunes femmes, policière et vétérinaire, connaissaient les lisières de ce monde de la misère: Elles vont y pénétrer pour en découvrir la violence.


- Comment le lièvre eut la lèvre fendue et autres contes tibétains
de William Frederick O'Connor
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ces contes révèlent la diversité et l'humour d'une culture, celle du Tibet. Ils furent recueillis, il y a plus d'un siècle, par William Frederick O'Connor, qui était interprète lors de l'expédition britannique Younghusband à Lhassa et se passionna pour cette culture fascinante et si peu connue. "Chefs de village, moines, domestiques, membres des gouvernements locaux, paysans, commerçants, ceux-là et beaucoup d'autres ont contribué à mon recueil. Timidement et de façon hésitante d'abord, avec beaucoup d'excuses et de précautions, le conteur se livrait. Mais un public tibétain est l'un des meilleurs que l'on puisse imaginer, leur gentillesse et leur intérêt évidents brisent rapidement la glace, et laissent libre cours à la parole. Je n'ai en aucun cas tenté de les embellir ni de les améliorer. J'ai écrit ces histoires telles que l'on me les a racontées, aussi fidèlement que j'ai pu".


- Debout dans le tonnerre
de Pierre Pelot
Éditions Héloïse d'Ormesson / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

1778, sur les bords du Mississippi. Au cœur des années troubles de la guerre d'indépendance des États-Unis, la rousse Emmeline retrouve le journal de sa grand-mère, née en Vieille France. Elle y découvre la terrible histoire de Magnolias, la plantation de cannes à sucre où elle a grandi. Fille farouche, au sang bouillonnant de son ancêtre, la chevrière lorraine, Emmeline se lance alors dans une quête de mémoire sur ses origines, celles de M. Forestier, son tuteur, et de la Grande Maison dans les entours du delta et des bayous. C'est aussi le récit de la soif de vivre de cette adolescente flamboyante, de son amour ardent pour Vicente Ruz de la Torre, jusqu'au tonnerre final dans la foudre et les flammes, s'abattant sur ce coin de Louisiane dont Dieu a détourné les yeux. Porté par une langue foisonnante et métissée, Pierre Pelot nous entraîne dans une épopée envoûtante où la vengeance ne cessera de changer de camp, et où les secrets ne restent jamais longtemps ensevelis.


- ... Et je ne suis jamais allé à l'école
de André Stern
Éditions Babel / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce livre, qui raconte l'histoire d'une enfance heureuse, comble une lacune: jusqu'ici, personne ne savait ce qu'il advient d'un enfant qui, profondément enraciné dans notre société et sa modernité, grandit loin de toute scolarisation, sans stress, sans compétition, sans programme préétabli ni référence à une quelconque moyenne. Combler cette lacune permet de tordre le cou à certaines idées reçues. Grandir loin de l'école ne conduit pas fatalement à devenir un sauvage analphabète, asocial et incompétent; les moyens d'accéder au savoir et à la réussite sont nombreux et inattendus; et le cas d'André Stern n'est pas l'apanage d'une famille aisée.


- Delikatessen
de Théo Ananissoh
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Lomé, Porto, Aného en Afrique de l'Ouest. Des villes baignées par l'Atlantique. Ensoleillées le jour, venteuses la nuit. Un ballet à haut risque. Quatre hommes et une femme. Point de fixation de tous les désirs: Sonia Sika, trente-deux ans, deux enfants, célèbre animatrice d'une télé locale, gérante d'un bistrot, en instance de divorce. Les hommes sont d'âges, de conditions et de qualités opposés. Prise au jeu de la séduction, Sonia esquive, s'abandonne, s'échappe. C'est la folle et périlleuse danse des ardeurs dans une société où tout naît, croît et se métamorphose sur la plus obscène corruption.


- Into the wild. L'histoire de mon frère
de Carine Mccandless
Éditions 10-18 / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au mois d'avril 1992, Christopher McCandless décide de s'enfuir pour voyager à travers l'Amérique. Pendant deux ans, il va errer avant de s'installer au cœur de l'Alaska. Il ne survivra pas à cette retraite sauvage et mourra seul dans un bus désaffecté. Son aventure, relatée par Jon Krakauer dans Into the Wild, deviendra un bestseller mondial et sera adapté au cinéma par Sean Penn. Plus de vingt ans après la mort de Chris, Carine, sa sœur et plus proche confidente, révèle pourquoi son frère a choisi d'abandonner sa famille pour mener cette vie solitaire. Elle revient sur leur jeunesse dans une famille instable, à l'ombre d'un père manipulateur. Convaincue que seule la vérité permet de dépasser la douleur, elle a choisi de dévoiler ce qui a poussé son frère à se retirer du monde.


- Désolations
de David Vann
Éditions Gallmeister / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Sur les rives d'un lac glaciaire en Alaska, Irene et Gary ont construit leur vie, élevé deux enfants aujourd'hui adultes. Mais après trente années d'une vie sans éclat, Gary est déterminé à bâtir sur un îlot désolé la cabane dont il a toujours rêvé. Irene se résout à l'accompagner dans ce projet fou en dépit des inexplicables maux de tête qui l'assaillent. Leur fille Rhoda, tout à ses propres rêves de bonheur, devient peu à peu le témoin impuissant du face-à-face implacable de ses parents, tandis que s'annonce un hiver précoce et violent qui rendra l'îlot encore plus inaccessible.


- La partie de chasse
de Isabel Colegate et Jean Szlamowicz
Éditions 10-18 / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Angleterre, automne 1913. La grande partie de chasse traditionnelle bat son plein sur les terres de Sir Randolph, pour le plus grand plaisir de ses invités. Mais, cette fois, flirts, rivalités et trahisons vont avoir raison de l'étiquette et provoquer ce que tout bon aristocrate se doit d'éviter à tout prix: un scandale. Grand classique de la littérature anglaise du XXe siècle, La Partie de chasse dépeint avec une délicieuse cruauté les derniers jours d'une aristocratie dépassée, sourde aux premiers échos de la Grande Guerre, accrochée avec la force du désespoir aux vestiges de sa splendeur d'antan.


- La route de Sampo
de Hwang Sok-yong
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Deux ouvriers se déplaçant de chantier en chantier et une prostituée en fuite font un bout de chemin ensemble. Une amitié se crée entre eux qui étaient des inconnus et qui le redeviendront bientôt. Leurs espoirs et leur nostalgie auréolent ce voyage d'une poésie et d'une humanité profondes. Les trois histoires qui complètent ce livre évoquent des épisodes clés de l'histoire de la Corée, avec une tonalité parfois autobiographique: un enfant pris dans la tourmente de la guerre civile entre le Sud et le Nord dans les années 1950; la désespérance d'un soldat coréen enrôlé dans la guerre du Viêtnam; les désillusions d'un paysan parmi les milliers de ceux qui, dans les années 1970, désertèrent les campagnes pour les mirages de la ville.


- Le chemin du beau
de Cheryl Strayed
Éditions 10-18 / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Des milliers de personnes à travers le monde ont trouvé l'inspiration dans les paroles de Cheryl Strayed qui partage dans ses écrits les coups de théâtre, les bonheurs et les difficultés rencontrés au cours de sa vie. Son honnêteté, son esprit et sa persévérance ont permis à beaucoup, même dans les heures les plus sombres, de mettre un pied devant l'autre, et de trouver le courage d'avancer. Ce livre rassemble plus d'une centaine de citations et pensées inoubliables, un mini-guide à l'usage de nos âmes qui nous pousse à croire au pouvoir incroyable des mots, de l'amour et du pardon.


- Suzanne, 1947
de Catherine Soullard
Éditions Pierre Guillaume De Roux / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Elle l'attend, elle l'attendra toujours. Elle n'ira pas en Indochine. Elle ne connaîtra pas la touffeur des nuits, le  linge qui colle à la peau, la boue noire des rizières. Elle ne saura rien des caprices du fleuve Rouge, des crues qui font foirer les plans, de la peur dans les bois de bambous. Elle ne succombera pas au charme indochinois, ne connaîtra pas le "mal jaune", ne saura rien de Saigon ni de la baie d'Along, et pourtant elle garde les photos prises par lui, du Jules-Verne, le 3 décembre 1946, dans la lumière de l'aube, alors qu'après plus de sept mois en Cochinchine son bataillon s'apprêtait à débarquer au Tonkin. Cette dernière nuit en baie d'Along, il l'avait passée à lui écrire: "Un jour nous y serons ensemble".


- Un fusil, une vache, un arbre et une femme
de Meir Shalev
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le jeune Ze'ev Tavori quitte sa Galilée natale pour s'installer au sud du mont Carmel dans un des nouveaux villages de la Palestine mandataire. Si sa pépinière prospère, son mariage avec la jeune femme que son père envoie le rejoindre, lui, tourne mal. Depuis, personne n'a jamais osé parler de ce qui a pu se passer en cet hiver 1930: les Tavori ont supporté le joug de Ze'ev, marqué par l'amertume, la colère et la vengeance. Seule Ruta Tavori, sa petite-fille, enseignante et esprit rebelle, a compris comment son grand-père a vraiment perdu son œil, pourquoi il conserve toujours ce vieux fusil allemand, et ce que sa femme semblait toujours rechercher. Ce n'est que bien plus tard, lorsque Ruta sera à son tour frappée par une tragédie, que Ze'ev révélera un tout autre visage et que Ruta choisira de ne plus se taire. Dans un conte magistral, riche en émotion et plein d'humour, Meir Shalev évoque les grands thèmes de l'Ancien Testament, amour et trahison, résilience et expiation, depuis la Palestine britannique jusqu'à Israël aujourd'hui, quand le pardon devient finalement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 20:07

- Alma
de J. M. G. le Clézio
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Voici donc des histoires croisées, celle de Jérémie, en quête de Raphus cucullatus, alias l'oiseau de nausée, le dodo mauricien jadis exterminé par les humains, et celle de Dominique, alias Dodo, l'admirable hobo, né pour faire rire. Leur lieu commun est Alma, l'ancien domaine des Felsen sur l'île Maurice, que les temps modernes ont changée en Maya, la terre des illusion.


- Au soleil couchant
de Sok-Yong Hwang
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Park Minwoo, directeur d'une grande agence d'architecture, a la satisfaction d'avoir réussi sa vie. Né dans une famille pauvre d'un quartier misérable de Séoul, il s'est arraché à son milieu par ses études, son mariage et sa carrière. Cet homme désormais célèbre et sûr de lui reçoit un jour un message d'une amie d'enfance qui l'a aimé. Les souvenirs du passé ressurgissent, l'invitant à replonger dans un monde qu'il avait oublié, peut-être renié, et à redécouvrir ce que la vie des gens avait de dur mais aussi de chaleureux. C'est l'occasion pour lui de s'interroger sur la corruption qui règne dans le milieu de la construction immobilière, sur sa responsabilité dans l'enlaidissement du paysage urbain, sur la violence faite aux expropriés.


- Aux livres exquis
de Fanny Vandermeersch
Éditions Charleston / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Chloé n'aime pas la routine. Mère d'un enfant, mariée à un homme qu'elle ne voit jamais, elle refuse de rester la gentille femme au foyer qui attend son mari. Quand elle lit dans le journal qu'un café littéraire, Aux Livres Exquis, cherche une serveuse en CDD, c'est le rêve. Or, si elle s'entend à merveille avec le comptable, les débuts sont difficiles avec le patron, David. Et quand elle découvre son portrait dessiné à plusieurs reprises dans le carnet d'une cliente mystérieuse qui s'est volatilisée, elle comprend qu'elle arrive à un tournant de sa vie. Entre muffins brûlés, énigmes, crises de larmes, de rire, voyage au Maroc, révélations sur le décès de sa mère et découverte de ses origines, la vie de Chloé ne sera plus la même.


- Avant et après 35
de Paul Gauguin
Éditions La Table Ronde / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Août 1901, Paul Gauguin quitte Tahiti à bord d'une goélette pour les îles Marquises. Il débarque dans l'île d'Hivaoa, construit son propre faré qu'il nomme Maison-du-Jouir, peint et écrit. Avant et après est le récit de tous ses exils et de ses combats: Arles, la Bretagne, Panama, Papeete. Gauguin passe également en revue toutes les morales qui l'ont poussé à fuir l'Europe et à se tourner vers un monde primitif: "Morale du cul, morale religieuse, morale patriotique, morale du soldat, du gendarme". Enfin, il évoque son amitié avec Van Gogh, sa conception de l'art, ses dégoûts et ses enthousiasmes. Une autobiographie parcourue "par la haine, la vengeance", pleine de "choses terribles" et aussi d'amour, considérée comme le plus grand texte de Gauguin.


- Bariloche
de Andrés Neuman
Éditions Buchet Chastel / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Demetrio Rota est éboueur à Buenos Aires et, pour échapper à un quotidien morne et sans substance, il s'adonne la nuit à une passion dévorante: les puzzles. Pièce après pièce, à la manière d'une Pénélope revenant chaque fois à l'ouvrage, Demetrio reconstruit son passé. Il tisse une mémoire fragile, vitale, faisant revivre sous nos yeux le parcours d'un homme ordinaire, écrasé par un présent qui l'étouffe et dont il tente de s'affranchir. Les émois de l'adolescence, le premier amour, les mécanismes aliénants de nos vies modernes, les évocations d'une nature sublime et les réalités des mégapoles dénuées d'humanité sont au cœur de cette fable contemporaine et poétique, qui interroge puissamment les limites et les écueils de nos existences sans horizon.


- Bon vivant !
de Abbott Joseph Liebling
Éditions La Table Ronde / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

1926. A. J. Liebling a vingt-deux ans et termine ses études de journalisme lorsque son père lui propose de passer un an à Paris. Le jeune homme saute sur l'occasion de découvrir cette ville magique, où tout semble permis et où le monde entier a l'air de s'être donné rendez-vous. Une fois sur place, alors qu'il est censé suivre des cours de littérature à la Sorbonne, Liebling se dirige vers d'autres "disciplines": les femmes, mais aussi et surtout la cuisine et les vins français. Cette année d'apprentissage inaugurera une longue histoire d'amour avec la France, dont ce livre est le témoignage éclatant. On y découvre un Paris aujourd'hui disparu que la plume gourmande de l'écrivain ressuscite à coups d'anecdotes et de considérations savoureuses.


- Cantique de l'acacia
de Kossi Efoui
Éditions Du Seuil / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'enfant n'était pas encore née, mais Io-Anna s'était tatoué son prénom futur dans le bas du dos: Joyce. Et Grace, la belle-mère, devineresse, enchanteresse et guérisseuse, avait été visitée par une vision prometteuse. "Confiance est le chemin de ce qui échappe au malheur". Cette parole, Io-Anna l'a laissée en dépôt auprès de Grace afin qu'elle soit transmise plus tard à Joyce. Car elle ne sait pas si elle aura le cœur à lui dire, elle-même, ce qu'elle a eu pourtant le cœur à vivre: comment, pour échapper à un ordre patriarcal honni, elle s'est enfuie sur un vélo, à travers la boue des marais, avec Sunday le colporteur qui deviendra plus tard le père de l'enfant; comment la petite Joyce leur est arrivée, inanimée, sur un radeau flottant. "Il faut se mettre à trois pour faire un enfant", dit Grace, "le mâle, la femelle et l'Invisible". Au pied de l'acacia, l'arbre de l'innocence, un magnifique hymne au courage de vivre, porté par trois générations de femmes en révolte dans l'Afrique d'aujourd'hui.


- C'en est fini de moi
de Alfred Hayes
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

La vie sourit à Asher. Lui qui se rêvait écrivain est devenu scénariste à succès. L'argent rentre à flots aussi vite qu'il venait à manquer autrefois. Son logement miteux dans un quartier malfamé de New York s'est transformé en une maison luxueuse sur les hauteurs de Hollywood. Quand sa seconde épouse se lasse de cette dernière, Asher lui en achète une plus somptueuse encore. Mais lorsque les amis disparaissent tour à tour, que les contrats se tarissent et que le téléphone reste muet, que reste-t-il à Asher qui se rapproche dangereusement de la soixantaine? De retour à New York, il fait la connaissance de son neveu et de la petite amie de ce dernier, Aurora d'Amore. La rencontre de ce couple si particulier, à la jeunesse si différente de la sienne, va lui faire connaître un souffle nouveau. Ce réveil n'est toutefois pas sans risques, car Michaël et Aurora pourraient bien l'entraîner dans leurs jeux compliqués d'enfants terribles. On retrouve dans ce roman les thèmes chers à Alfred Hayes, les affres du désir et de la création, les illusions perdues, la solitude, à travers une magnifique ode à la ville qui ne dort jamais.


- Chercheurs d'ombres
de Linda Lê
Éditions Christian Bourgois / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Quel rapport y a-t-il entre Bruno Schulz et Joë Bousquet, Ida Lupino et un voyage chez les fous en compagnie de Wang Bing, la sirène Ondine et les premiers films de Sharunas Bartas, les duos de sœurs et un roman sur la guerre du Vietnam, les lettres de Rainer Maria Rilke sur la nécessité de se mettre sans cesse en danger quand on prétend créer et la fameuse "Lettre à un ami lointain" de Cioran? Aucun rapport, sans doute, si ce n'est que, dans ces pages, à travers l'évocation de ces figures ou de ces singularités, l'auteur tente d'élucider le mystère des passants qui choisissent l'ombre. Il y a une griserie à se projeter en pleine lumière, mais il y a peut-être une ivresse plus grande pour les artistes présents dans ces pages à se tenir en retrait: ceux-là savent que c'est dans les zones d'ombre, si riches de contradictions, de paradoxes, de questionnements, que naissent les intuitions les plus fécondes.


- Chez les Yan. Une famille au cœur d'un siècle d'histoire chinoise
de Lan Yan
Éditions Allary / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Yan Lan a grandi dans la proximité des hommes les plus puissants de la Chine, de Zhou Enlai à Deng Xiaoping… Son grand-père, Yan Baohang, d'abord compagnon de route du nationaliste Chiang Kai-shek, épouse la cause communiste et sera agent secret pendant la Seconde Guerre mondiale. Son père, Yan Mingfu, diplomate, interprète personnel de Mao pour le russe, est le seul témoin vivant des discussions entre Mao et les dirigeants soviétiques. Mais la Révolution culturelle fait basculer la vie des Yan. Lan a neuf ans quand, un soir, les Gardes rouges font irruption dans l'appartement familial. Son grand-père est jeté en prison et meurt sept mois plus tard. Son père croupira dans une cellule pendant sept ans et demi. Sa mère, Wu Keliang, diplomate, accusée d'être issue d'une famille de contre-révolutionnaires, est reléguée dans un camp de rééducation par le travail où elle passera cinq ans avec sa fille. En retraçant la vie des siens, Yan Lan fait revivre un siècle d'histoire chinoise, du dernier empereur à aujourd'hui, en passant par la Révolution culturelle où vient se fracasser son enfance. Comme rarement, le lecteur pénètre les arcanes d'un système devenu fou qui décimera une grande partie de l'élite intellectuelle, économique et politique du pays. Pourtant la Chine s'est relevée, et l'histoire des Yan après la mort de Mao est celle du réveil chinois. La petite fille broyée par la Révolution culturelle est devenue l'une des femmes d'affaires les plus actives de son pays. La saga des Yan se poursuit, en écho avec les évolutions de la Chine contemporaine.


- Dernières nouvelles des bolcheviks
de Philippe Videlier
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

La mutinerie du Potemkine, l'assassinat d'un vice-gouverneur par Maria Spiridonova, Cavalerie rouge peint par un Malévitch de plus en plus inquiet, l'aventure étonnante de Gagarine… Quatorze nouvelles, émouvantes, tragiques ou drôles, qui racontent la Russie de l'époque soviétique et les événements ou les acteurs majeurs de la révolution. Philippe Videlier allie la précision documentaire et une discrète férocité de ton, qui confère à ces nouvelles un charme particulier. Il a inventé un genre, le roman d'histoire: conter la vérité comme si c'était une fiction.


- Dernière valse à Venise
de Stéphane Héaume
Éditions Serge Safran / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Venise, cité des mystères, est le théâtre de la déchéance de Rodolfo Marchant. Alcoolique, malade, ruiné, il se sent néanmoins pousser des ailes quand il rencontre l'envoûtante Dorothy White, ancienne danseuse, auprès de laquelle il se fait passer pour un richissime ténor, Rodolfo Marchanti. Dès leur première rencontre, elle lui donne la force de vaincre ses démons, de reprendre goût à la vie. Ils se donnent sept jours pour s'aimer. Sept, comme le nombre de mois qu'il reste à vivre à Rodolfo. Sept, comme le nombre de temps d'une valse moderne. Sept, un chiffre qui semble porter chance à Rodolfo.


- Fuite et fin de Joseph Roth
de Soma Morgenstern
Éditions Liana Levi / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Génial et enfantin, lucide et menteur, attachant et insupportable, tel est l'éblouissant portrait que brosse Soma Morgenstern de son ami Joseph Roth. Une amitié commencée à Vienne en 1913, et qui s'achèvera dans un petit hôtel de la rue de Tournon, à Paris, un malheureux jour de printemps 1939. Émaillé de mille anecdotes sur l'écrivain et sur la vie culturelle de l'entre-deux-guerres, à Berlin, Vienne et Paris, ce document exceptionnel se dévore comme un roman.


- Grand frère
de Mahir Guven
Éditions Philippe Rey / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa "carlingue", branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s'offre à lui de l'autre côté du pare-brise. Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle. Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse: pourquoi est-il parti? Un soir, l'interphone sonne. Petit frère est de retour. Dans ce premier roman incisif, Mahir Guven alterne un humour imagé et une gravité qu'impose la question du terrorisme. Il explore un monde de travailleurs uberisés, de chauffeurs écrasés de solitude, luttant pour survivre, mais décrit aussi l'univers de ceux qui sont partis faire le djihad en Syrie: l'embrigadement, les combats, leur retour impossible en France… Émerge ainsi l'histoire poignante d'une famille franco-syrienne, dont le père et les deux fils tentent de s'insérer dans une société qui ne leur offre pas beaucoup de chances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 20:04

- Goat mountain
de David Vann
Éditions Gallmeister / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Automne 1978, nord de la Californie. Un garçon de onze ans, son père, son grand-père et un ami de la famille se retrouvent sur Goat Mountain pour chasser. À leur arrivée, les  hommes aperçoivent au loin un braconnier qu'ils observent à travers la lunette de leur fusil. Le père invite son fils à tenir l'arme et à venir regarder.  Et l'irréparable se produit. De cet instant figé découle l'éternité. Et le parcours initiatique du jeune garçon, abandonné à ses instincts sauvages, se poursuivra pendant plusieurs jours, entre chasse au gibier et chasse à l'homme.


- Héroïnes
de Linda Lê
Éditions Christian Bourgois / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Elles sont trois femmes qui incarnent le Vietnam en exil. La première est une maquisarde, combattante anti-impérialiste pendant la guerre américaine, devenue opposante une fois la paix revenue dans son pays, désormais gouverné d'une main de fer par ses anciens compagnons de lutte, idéalistes convertis à la realpolitik. La deuxième est une chanteuse flamboyante, surnommée la "mante religieuse", célèbre autant par ses frasques, le nombre de ses amants, que par ses couplets sentimentaux (réfugiée aux États-Unis puis à Paris, elle se flatte de représenter ce qui reste du glorieux Vietnam d'avant la capitulation de Saigon devant l'armée communiste en avril 1975). La troisième, enfin, se révèle une belle égarée, demi-sœur de la fameuse chanteuse, autour de laquelle plane un mystère au parfum de scandale. Ce sont les trois héroïnes d'un roman que se racontent un étudiant amoureux de la littérature de Kafka et une photographe, tous deux des Vietnamiens nés en Europe (lui en Suisse romande, elle en France), tous deux engagés dans une correspondance sans s'être jamais rencontrés.


- Héros secondaires
de Scott G. Browne
Éditions Agullo / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Convulsions. Nausées. Migraines. Gain de poids soudain. Pour les fantassins de l'industrie pharmaceutique présents sur la ligne de front de la science médicale, un petit groupe de volontaires qui testent des molécules expérimentales contre rémunération, ces effets secondaires courants sont un petit prix à payer pour défendre leur droit à la vie, à la liberté et à la recherche des antidépresseurs. Lloyd Prescott, trente ans, gentil loser qui gagne sa vie en enchaînant les essais cliniques quand il ne pratique pas une forme de mendicité créative, est le premier du groupe à remarquer les conséquences très étranges (voire paranormales...) de l'exposition pendant des années à des molécules pas tout à fait certifiées. Ses lèvres s'engourdissent, il est balayé par une vague d'épuisement, et à l'instant même, un inconnu s'écroule devant lui dans la rue, victime d'une narcolepsie foudroyante. Ses potes cobayes et lui se découvrent ainsi de drôles de super-pouvoirs, soudain capables de projeter sur autrui toute une panoplie d'effets secondaires handicapants. Au cœur de la nuit, un nouveau comité de justiciers fait régner la terreur chez les pseudos caïds, ceux qui visent toujours les plus faibles, à coup de convulsions, de vomissements, d'eczéma fulgurant... Les mendiants de New York ont trouvé leurs défenseurs. Mais les super-pouvoirs (et les capes colorées) suffisent-ils à faire des super-héros? Et quand la menace devient sérieuse, Lloyd et ses amis héros malgré eux seront-ils à la hauteur?


- Illusion tragique
de Gilda Piersanti
Éditions Le Passage / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

En ce torride mois d'été romain, le petit Mario, dix ans, ne monte pas sur la terrasse de son immeuble pour y prendre l'air, mais pour épier son voisin du dernier étage, monsieur Ruper, un homme sans histoire qui vit seul et mène une vie rangée. Personne ne lui connaît la moindre relation, personne ne l'a jamais vu rentrer chez lui accompagné, et pourtant. Tous les soirs, Mario l'observe dans sa baignoire en train de coiffer et de savonner une très jolie jeune femme. Son ami Riccardo et lui ont décidé d'aller libérer la princesse, parce qu'il n'y a pas d'autre explication: monsieur Ruper l'a enfermée chez lui, elle est sa prisonnière. Le plus difficile, toutefois, n'est pas de s'introduire dans l'appartement de monsieur Ruper, mais d'en sortir une fois qu'on y est entré. Dans ce thriller de l'enfance menacée, Gilda Piersanti interroge les méandres infinis de la perversité. Devenir la proie d'un pervers est une malédiction, une vie entière ne suffit pas pour y échapper. Illusion tragique nous entraîne dans une intrigue aux retournements imprévisibles, comme un labyrinthe dont le tracé se recompose à chaque détour, jusqu'au dénouement inimaginable. Car la réalité à laquelle nous nous croyons solidement ancrés se révèle parfois n'être que faux-semblant. Le réveil sera alors sanglant, forcément sanglant.


- I am not your negro
de James Baldwin et Raoul Peck
Éditions Robert Laffont / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans ses dernières années, le grand écrivain américain James Baldwin a commencé la rédaction d'un livre sur l'Amérique à partir des portraits de ses trois amis assassinés, figures de la lutte pour les droits civiques: Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King Jr. Partant de ce livre inachevé, Raoul Peck a reconstitué la pensée de Baldwin en s'aidant des notes prises par l'écrivain, ses discours et ses lettres. Il en a fait un documentaire, salué dans le monde entier et sélectionné aux Oscars, aujourd'hui devenu un livre, formidable introduction à l'œuvre de James Baldwin. Un voyage kaléidoscopique qui révèle sa vision tragique, profonde et pleine d'humanité de l'histoire des Noirs aux États-Unis et de l'aveuglement de l'Occident.


- Imperium
de Christian Kracht
Éditions Phébus / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Imperium est l’histoire vraie d’August Engelhardt, qui s’exila au début du XXe siècle en Nouvelle-Guinée allemande et fonda une colonie d’un genre nouveau, entièrement dédiée à la culture de la noix de coco. Cependant, ce qui commence comme la biographie romancée de l’un des pionniers allemands du nudisme et du végétarisme devient rapidement le rêve éveillé d’une époque et d’une géographie proches et lointaines à la fois. Véritable roman d’aventure, Imperium est également une réflexion sur l’impérialisme, sur le pouvoir des idées, même les plus délirantes, et un monde européen en pleine décadence. Avec une ironie déconcertante, Christian Kracht poursuit une œuvre littéraire des plus singulières, aujourd’hui traduite en plus de vingt-cinq langues.


- Indian paludes
de Jean-Claude Perrier
Éditions Belfond / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

En dépit de ses innombrables voyages, Gide le nomade n'est jamais allé en Inde. Où, pourtant, un certain nombre de raisons personnelles, historiques, poétiques auraient pu le requérir. Il n'en fallait pas plus pour que l'imagination de Jean-Claude Perrier s'emballe, et qu'il s'empare de Paludes, le plus contemplatif, le plus immobile des livres d'André Gide. Gide, donc, est toujours vivant, et le voici qui s'embarque pour Pondichéry, afin d'achever, in situ, sa traduction du mystique Kabîr, tout en découvrant un pays qui l'enchante. Au passage, il fait quelques belles rencontres, se laisse porter par sa curiosité, pousse les portes de tous les temples... Gide, accueillant Jean-Claude Perrier comme un nouveau Nathanaël, l'invite à l'accompagner en pensée durant son séjour, à s'émanciper pour écrire son Indian Paludes et, en vertu d'une mise en abyme audacieuse, à en faire – ah ! – le plus irremplaçable des remakes.


- Je, Gauguin
de Jean-Marie Dallet
Éditions La Table Ronde / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Autobiographie imaginaire, certes, mais non fantaisiste, à laquelle le romancier ajoute le contexte social tel qu'il apparaît aujourd'hui dans les perspectives de l'histoire, et où chaque fait, chaque revirement de situation, chaque malheur prend la couleur du destin. Sans compter que la part d'ombre, la face cachée de toute existence, est comme devinée à travers les tableaux du peintre chronologiquement revus. D'un bout à l'autre du livre, on entend deux voix qui n'en font, inextricablement, qu'une seule. C'est que Dallet, qui courait le risque de rester enfermé avec ses insatisfaites nostalgies de bout du monde, a su trouver un accent définitif pour la sienne en s'identifiant sans réserve à son grand homme. Aussi Gauguin apparaît-il, à l'arrière-plan du livre, comme une figure protectrice: celle d'un homme tenant par la main un enfant émerveillé qui écoute son récit, et le guide à travers l'espace aveugle de l'écriture".


- Kyôto, un monde qui ressemble au monde
de Gérard Macé
Éditions Arléa / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Minuscule et vaste comme le monde, le jardin de ma mère était posé sur sa table à ouvrage. C'est grâce à cet objet, en apparence insignifiant, que le Japon associé aux jardins est entré dans mon imaginaire. Ainsi commence Ce monde qui ressemble au monde, traité merveilleux des jardins de Kyoto où Gérard Macé déploie, avec le style et l'élégance d'un acteur du Nô, le bel éventail des émotions allant de l'enfance à la promenade et de la photographie à l'érudition. On apprend dans ce livre comme on rêve. Le détail magnifie le parcours. Tout est feuille d'érable ou mousses impériales, dessins sur la sable et vanité du monde.


- L'autre rive
de Georges-Olivier Châteaureynaud
Éditions Zulma / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Nous sommes à Écorcheville, sur les bords du Styx, mieux connu pour être le fleuve des morts. Tout y est presque normal. Il pleut des salamandres, l'esclavage n'a pas été aboli, des automates permettent aux citoyens désespérés de se suicider, les fils de famille roulent à tombeau ouvert sur la corniche d'une Riviera désaffectée. Mais là comme partout ailleurs, les ambitions humaines animent les habitants d'un univers qui pourrait être le nôtre. Dans la cité des secrets et des mensonges, hérissée de tourelles gothiques, gouvernée par deux clans, Benoît Brisé rêve. Fils adoptif élevé en solitaire, il cherche son père. Cette quête intime lui fera rencontrer l'amour, apercevoir Charon le passeur du fleuve, habiter des palais, se lier d'amitié avec un faune trop affectueux. Au terme de ce voyage à la recherche de lui-même, Benoît saura que son destin était inscrit depuis toujours. Georges-Olivier Châteaureynaud nous offre ici un roman-monde: ressemblant et troublant, tendre et tragique, qu'on arpente avec délice.


- L'éducation de Jésus
de John Maxwell Coetzee
Éditions Du Seuil / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

David est un petit garçon de six ans précoce et indépendant, qui pose sans cesse des questions. Il apprend la langue, il se fait des amis. Le grand chien Bolívar veille sur lui. Mais il faut scolariser l'enfant de plus en plus rétif à l'enseignement de Simon. Il entre alors à l'Académie de danse, où les élèves s'ébattent en chaussons dorés; où la belle Ana Magdalena, ballerine, et son mari compositeur mêlent les nombres à la chorégraphie et à la musique pour créer une métaphysique inédite, qui séduit David et déconcerte Simon, les éloignant l'un de l'autre. Mais un événement violent met un terme abrupt à la scolarité du garçon et suscite en lui des questionnements sur ce que les adultes font aux adultes. Cette fable allégorique envoûtante nous entraîne dans un univers étrange, dépouillé où J. M. Coetzee explore ce que signifient grandir, apprendre, être parent, et le duel incessant entre esprit et émotion. Ici s'imposent une fois encore l'habileté étourdissante du styliste et la vision novatrice de l'intellectuel.


- L'enfant aux yeux bleus
de Danielle Steel
Éditions Presses De La Cité / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

De retour d'une dangereuse mission humanitaire, Ginny erre dans New York en s'interrogeant sur le sens de sa vie. Une fois encore, elle s'apprête à fêter seule Noël et ressent âprement le vide laissé par ceux qu'elle a perdus trop tôt. Elle croise alors le regard bleu perçant d'un jeune garçon. Transi de froid, affamé et manifestement sans abri, il doit avoir une douzaine d'années. Ginny lui offre un repas chaud et l'installe chez elle, le temps de lui trouver un centre d'accueil. C'est le début d'une relation unique qui changera à jamais la jeune femme. L'adolescent, d'abord sauvage, s'ouvre peu à peu à elle jusqu'à lui révéler son plus grand traumatisme. Ginny a maintenant une raison de se battre mais aussi une raison de vivre. Et elle n'abandonnera pas avant d'avoir obtenu justice.


- L'enfant de Prague
de Eugène Green
Éditions Phébus / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Plus on le regarde, plus ses traits deviennent familiers. Si on pose une perruque sur sa tête, il n'y a plus de doute. C'est bien Mozart qui déambule parmi les flots de voitures. Mais que fait le compositeur à Prague, à notre époque? Il participe au nouveau roman d'Eugène Green. Tout comme la comtesse Polyxena de Lobkovic, René Descartes, mais aussi Eva et ses amants, Miloš et Zdeněk… Car l'amour se rit du temps qui passe. Et cette romance mêle la politique au désir, la spiritualité aux fantômes, d'un hiver du XVIIe siècle au printemps de 1968 jusqu'à un été d'aujourd'hui. Avec, en son cœur, la jeunesse éternelle de ceux qui s'aiment, et la promesse d'un enfant.


- L'histoire de la grande Marie
de Mona Thomas
Éditions Arléa / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Marie Dedieu, figure de la lutte des femmes de l'après 68, a été enlevée dans l'archipel de Lamu au Kenya en octobre 2011. Otage française en Somalie, elle meurt deux semaines plus tard, dans des conditions non élucidées. Son corps n'a pas été retrouvé. L'Histoire de la grande Marie est un hommage à l'amitié au long cours et la trajectoire d'une femme remarquable. Elle a vingt-cinq ans et vient de jouer dans Domicile conjugal de François Truffaut quand un accident de la route la prive de l'usage de ses jambes. Contre tout diagnostic, elle va se battre pour vivre debout parmi les gens debout. Dans les îles, en Bretagne, quand un homme a disparu en mer, on dit adieu à un objet à la place de l'absent. C'est par ce livre plein de lumière et de vie que Mona Thomas écrit l'adieu.


- L'inaccessible
de Charles Gancel
Éditions Buchet Chastel / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il y a dans celui ou celle que nous désirons des zones dont nous ne savons rien, des contrées entières qui nous sont interdites et qui, dans le meilleur des cas, le seront toujours. Plus ces contrées sont grandes, lointaines, menaçantes, plus fort est le désir. Six nouvelles. Elles parlent de cet inaccessible, de ce qui dans l'autre ne nous appartient pas mais qui, parfois, s'invite dans notre histoire, pour le meilleur ou pour le pire.


- L'obscure clarté de l'air
de David Vann
Éditions Gallmeister / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Née pour détruire les rois, née pour remodeler le monde, née pour horrifier et briser et recréer, née pour endurer et n'être jamais effacée. HécateMédée, plus qu'une déesse et plus qu'une femme, désormais vivante, aux temps des origines". Ainsi est Médée, femme libre et enchanteresse, qui bravera tous les interdits pour maîtriser son destin. Magicienne impitoyable assoiffée de pouvoir ou princesse amoureuse trahie par son mari Jason? Animée par un insatiable désir de vengeance, Médée est l'incarnation même, dans la littérature occidentale, de la prise de conscience de soi, de ses actes et de sa responsabilité. Dans une langue sublime et féroce, David Vann fait une relecture moderne du mythe de Médée dans toute sa complexe et terrifiante beauté. Le portrait d'une femme exceptionnelle qui allie noirceur et passion dévorante.


- La conquête des îles de la Terre Ferme
de Alexis Jenni
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

"J'ai vu tout ça. Nous l'avons fait, et on l'oubliera si je ne le raconte pas, personne ne le croira quand il le lira, mais nous l'avons fait. Traverser la mer inconnue, vaincre des armées, détruire nos navires, entrer dans cette ville, nous emparer du grand Montezuma, faire périr ses capitaines pendant qu'il est aux fers, et survivre. Ces grands faits incroyables, nous en sommes les acteurs, mais Dieu seul les préparait sur notre route. Car quels hommes oseraient imaginer tout ça? Et quels hommes oseraient l'accomplir? "Nous, Innocent, nous. Dieu si tu veux, mais Il ne m'a rien dit, j'ai tout osé seul, et nous tous l'avons fait". Avec cinq cents types de hasard rassemblés à Cuba, Hernán Cortés découvre et conquiert le grand empire des Mexicas, dans une suite de prouesses que l'on croirait tirées d'un roman de chevalerie qui tourne mal. Jamais il n'y eut plus grande aventure que celle-ci, et jamais il n'y en aura d'autre, car désormais le monde est clos, connu, fini: il n'y aura plus jamais de Nouveau Monde. Pour qu'on garde cette aventure en mémoire, j'en ai fait le récit.


- La femme qui avait perdu son âme
de Bob Shacochis
Éditions Gallmeister / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Jackie Scott, alias Renee Gardner, aussi connue sous le nom de Dottie Chambers ou Dorothy Kovacevic, est retrouvée morte au bord d'une route en Haïti. Qui était-elle réellement et dans quelles circonstances vient-elle de disparaître? Nombreux sont ceux qui aimeraient répondre à ces questions et comprendre cette femme qui les obsède. Mais comment percer le mystère de cette fille de diplomate, familière depuis toujours de ceux qui façonnent l'histoire du monde dans l'ombre des gouvernements? Une fresque envoûtante aux accents shakespeariens, entre histoire d'amour, thriller et roman métaphysique.


- La femme qui ment
de Hervé Bel
Éditions Les Escales / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Sophie a quarante-trois ans. Elle vit à Paris avec Alain. Tous les jours, elle prend le RER pour aller travailler à la Défense. On la veut efficace, rapide, moderne, performante. Elle s'y emploie. Mais la cadence est infernale, elle se sent au bout d'un cycle, bientôt elle sera vieille. Un jour, acculée par son patron qui lui reproche la mauvaise gestion d'un dossier, elle ment. Prétend être enceinte. C'est le début d'un engrenage, tout un système de défense qui, un temps, allège son quotidien. Grisée, Sophie décide de mentir à son tour à Alain. Lui laisser croire qu'elle attend un bébé en fera peut-être venir un pour de bon? Alors que le mensonge l'enserre peu à peu, le passé de Sophie se déploie, son enfance, sa jeunesse en banlieue, au pied des tours de la Défense qui, lentement, surgissaient de terre. Comme les barreaux de sa future prison.


- La fille qui aimait les abeilles
de Santa Montefiore
Éditions Charleston / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

1973. Trixie Valentine est amoureuse du leader d'un groupe anglais de rock qui passe l'été sur la petite île au large de Cape Cod (Massachusetts) où elle a grandi. La jeune femme en a assez de sa vie isolée, et rêve des grandes villes du monde. Elle ne veut pas finir comme sa mère, Grace, qui s'occupe des jardins des grands propriétaires depuis qu'elle a quitté l'Angleterre avec son mari, Freddie, à la fin de la guerre. Trixie ne comprend pas non plus son obsession pour les abeilles.
1937. L'Angleterre se prépare au combat, et la jeune Grace Hamblin va se marier. Mais alors qu'elle est sur le point de s'engager avec Freddie Valentine, elle est déchirée entre cet amour de jeunesse et le superbe aristocrate qu'elle sait ne jamais pouvoir épouser.


- La princesse-maïs et autres cauchemars
de Joyce Carol Oates
Éditions Philippe Rey / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Avec La Princesse-Maïs, Joyce Carol Oates captive une fois de plus le lecteur par sept récits vénéneux et intrigants. Dans le premier, Marissa, douce préadolescente à la pâle chevelure couleur maïs, disparaît un soir de chez sa mère, qui peine à l'élever seule. Tandis que cette dernière et la police retournent les environs en vain, ils sont loin de se douter que Marissa a été kidnappée par des camarades, décidées à pratiquer sur leur proie un sacrifice inspiré d'une légende indienne. Sombres et oppressantes, les six autres nouvelles nous invitent dans la psyché de personnages troublés. Telle cette jeune veuve qui se fourvoie dans une relation dangereuse et ambiguë avec un ex-soldat abîmé par la guerre en Irak ("Helping Hands"). Ou ce malheureux chirurgien qui rate de manière spectaculaire une trépanation dans une ambiance des plus surréaliste ("Un trou dans la tête"); ces jumeaux aux caractères et aux physiques opposés, pris au piège de relations amour-haine ("Champignon mortel" et "Personnages-fossiles"); cette fillette incapable de distinguer rêve et réalité, qui refuse désespérément d'accepter l'arrivée de sa petite sœur ("Personne ne connaît mon nom"). Ou enfin cette jeune femme mettant à exécution une cruelle vengeance contre son ex-beau-père, qu'elle croit responsable du décès de sa mère ("Bersabée"). C'est bien de cauchemars qu'il s'agit, mais à la lecture pleine de délicieux frissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 20:01

- La source au bout du monde. Tome 1
de William Morris
Éditions Libretto / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Rodolphe, le plus jeune fils du roi des Haults-Prés, s'enfuit de la maison paternelle pour partir en quête d'aventures et connaître la vie d'un chevalier errant. Chemin faisant, il apprend l'existence d'une source magique à l'eau miraculeuse et se met en devoir de la découvrir. Son épopée le mènera par-delà les citadelles des hommes, les forêts enchantées et les landes arides. Le jeune aventurier y rencontrera un grand nombre de figures extravagantes qui bouleverseront sa vision du monde, du Bien et du Mal, et de lui-même: de fiers bergers-guerriers défiant l'ordre établi, des brigands justiciers plus joyeux que des ménestrels, un mystérieux Chevalier noir, un moine lubrique tout droit sorti des Contes de Canterbury, et une sorcière insoumise à la loi des hommes dont il tombera éperdument amoureux. La Source au bout du monde paru en 1896, l'année même de la mort de son auteur, est l'œuvre d'un des esprits les plus créatifs de l'Angleterre victorienne: William Morris.


- La source au bout du monde. Tome 2
de William Morris
Éditions Libretto / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Où se poursuivent et s'achèvent les aventures de Rodolphe qui devra affronter bien des périls dans un Moyen Âge merveilleux où il croisera de magnifiques femmes-fées enchanteresses, de courageux chevaliers et autres terrifiants tyrans. La Source au bout du monde paru en 1896, l'année même de la mort de son auteur, est l'œuvre d'un des esprits les plus créatifs de l'Angleterre victorienne: William Morris.


- La température de l'eau
de George Axelrod
Éditions Sonatine / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Westport, Connecticut, fin des années soixante. Harvey Bernstein, 46 ans, ne compte plus les bonnes raisons de se suicider. Ses livres, qui ne se vendent pas, son travail de critique, alimentaire et absurde, sa femme Margery, présidente du comité pour une législation raisonnable du port d'armes, ses deux enfants, au mieux indifférents. Sans oublier ses cours d'écriture créative à L'École des Meilleurs Auteurs de Best-Sellers. Harvey n'est taraudé que par une seule question: somnifères ou révolver? Avant qu'il ne trouve la réponse, une jeune femme pour le moins originale, Cathy, va faire une entrée inopinée dans son existence. Avec un faible bien marqué pour les perdants nés, elle va entraîner Harvey dans des aventures aussi torrides que périlleuses, dont on ne révèlera rien ici, sinon qu'elles se concluront à Hollywood, au cœur même de l'usine à rêves.


- Le chat qui venait du ciel
de Takashi Hiraide et Lan Qu
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Un jeune couple emménage un jour dans le pavillon d'une ancienne demeure japonaise, entourée d'un immense et splendide jardin. Et au cœur de ce jardin, il y a un chat. Sa beauté et son mystère semblent l'incarnation même de l'âme du jardin, gagné peu à peu par l'abandon, foisonnant d'oiseaux et d'insectes. Tout le charme infini de ce livre tient dans la relation que le couple va tisser avec ce chat qui se fond dans la végétation exubérante pour surgir inopinément, grimpe avec une rapidité fulgurante au sommet des pins gigantesques, frappe à la vitre pour se réconcilier après une brouille. Un charme menacé, car ce qui éveille en nous la beauté et appelle le bonheur est toujours en sursis.


- Le bois des ombres
de Barbara Dribbusch
Éditions Les Escales / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Lorsque sa grand-mère, Charlotte, décède, Anne Südhausen se rend à Innsbruck pour organiser son enterrement. La vieille dame, avec qui elle a perdu contact depuis près de vingt ans, lui a laissé un bien lourd secret: des journaux intimes, qu'elle a rédigés en 1943, lors de son séjour aux "Bois des Ombres", un étrange établissement, à mi-chemin entre le sanatorium et l'hôpital psychiatrique, théâtre de terribles événements qui changèrent à jamais la vie de Charlotte. La lecture de ces cahiers va être pour Anne source de révélations sur le passé de sa grand-mère, mais rapidement, celles-ci vont dépasser les simples secrets de famille. Pourquoi deux carnets ont-ils disparu? Que contenaient-ils de si inquiétant? Surtout, qui pourrait se sentir menacé par eux? Sous la plume de Barbara Dribbusch, passé et présent se rejoignent pour mieux s'éclairer mutuellement. Le Bois des Ombres fait partie de ces romans qui happent le lecteur dès les premières pages et le marquera pour longtemps.


- Le dernier hyver
de Fabrice Papillon
Éditions Belfond / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Août 415 après J-C.: La ville d'Alexandrie s'assoupit dans une odeur âcre de chair brûlée. Hypatie, philosophe et mathématicienne d'exception, vient d'être massacrée dans la rue par des hommes en furie, et ses membres en lambeaux se consument dans un brasier avec l'ensemble de ses écrits. Cet assassinat sauvage amorce un engrenage terrifiant qui, à travers les lieux et les époques, sème la mort sur son passage. Inéluctablement se relaient ceux qui, dans le sillage d'Hypatie, poursuivent son grand œuvre et visent à accomplir son dessein.
Juillet 2018: Marie, jeune biologiste, stagiaire à la police scientifique, se trouve confrontée à une succession de meurtres effroyables, aux côtés de Marc Brunier, homme étrange et commandant de police de la "crim" du Quai des Orfèvres. Peu à peu, l'étudiante découvre que sa propre vie entre en résonance avec ces meurtres. Est-elle, malgré elle, un maillon de l'histoire amorcée à Alexandrie seize siècles auparavant? Quel est ce secret transmis par Hypatie et au cœur duquel se retrouve Marie? L'implacable destin peut-il être contrecarré ou "le dernier Hyver" mènera-t-il inéluctablement l'humanité à sa perte?


- Le disparu
de Jean-Pierre le Dantec
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

François Contellec tombe par hasard sur un ancien camarade de classe, Pierre-Alain Jézéquel, dans un TGV. Les retrouvailles entre les deux hommes font ressurgir un passé fait d'amitié adolescente, de rivalités scolaire, politique, sportive et amoureuse, au sein d'un pensionnat breton marqué pour eux par la personnalité d'un jeune professeur de français, Loïc Quéméner. Nous sommes en 1959. Quéméner, qui a réussi à faire aimer la littérature aux plus obtus des cancres, est appelé en Algérie. C'est de là qu'il écrit à ses élèves pour leur rapporter la réalité de cette guerre qui ne dit pas son nom. François décide d'enquêter, des décennies plus tard, sur les circonstances du décès de Quéméner au cours d'une opération militaire. D'autant que Pierre-Alain, devenu général de l'armée française, lui confie des éléments troublants. Le disparu retrace avec finesse la période de la guerre d'Algérie vécue par des jeunes gens à la fois enthousiastes et naïfs. Jean-Pierre le Dantec tisse délicatement le lien entre cette histoire exhumée et la France d'aujourd'hui.


- Le lion dans la cage
de Noémie Fansten
Éditions Michalon / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Très tôt, Noémie ne voit pas comme tout le monde. Affublée d'un fort strabisme et accessoirement synesthète, elle associe des couleurs aux sons, entre autres, elle grandit dans le monde mystérieux des cabinets d'ophtalmologie. Amblyopie, orthoptie, synoptophore, autant de termes étranges qui participent à façonner son regard, mais font d'elle un vilain petit canard. Sera-t-elle un jour princesse... sans lunettes? Et la magie opère: le regard se fait singulier; apparaît alors un univers poétique où l'on rencontre un lion et un mouton, une strabologue violoncelliste et Deep Purple, et un drôle de serpent à lunettes. Un récit entre blanc et pourpre, teinté du goût si particulier de l'enfance.


- Le parrain et le rabbin
de Sam Bernett
Éditions Cherche Midi / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Nous sommes en novembre 1943, à Milan, dans une école juive qui accueille clandestinement une quinzaine de jeunes garçons et un rabbin. Une nuit, les Allemands s'apprêtent à donner l'assaut à l'école. Par chance, un des élèves a pu donner l'alerte. Fuir, donc. Mais pour aller où? Pendant plusieurs nuits, avec à peine de quoi survivre et dans des conditions météorologiques effroyables, le petit groupe va se retrouver en haute montagne avec pour ultime espoir de rejoindre la Suisse en passant la frontière à pied, et pour seuls compagnons le froid, la faim, le découragement et la sensation de la mort qui vient. Pourtant, à des milliers de kilomètres de là, à Brooklyn, des comités de secours cherchent une solution pour organiser leur sauvetage. Mais qui serait assez fou pour envoyer des hommes vers ce petit bout de terre perdu en Europe, où les nazis en pleine retraite minent le terrain et détruisent tout sur leur passage? Dans l'impasse, et après bien des tergiversations, le rabbin se résout à passer contrat avec Joseph Bonanno, l'un des parrains de la Mafia new-yorkaise. La fin justifie-t-elle les moyens? Peut-on sans dommage faire appel au syndicat du crime pour sauver de jeunes Juifs piégés par l'Histoire? Quel sera le prix de leur improbable alliance? Voici l'histoire folle et authentique de cette chasse à l'homme que nous rapporte Sam Bernett de son écriture à la fois trépidante, sensible et imagée.


- Le point de vue du lapin
de Yann Dedet
Éditions P. O. L. / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Passe Montagne est un des trois films qu'a réalisés l'acteur Jean-François Stévenin, avec Double messieurs et Mischka. Il date de 1978 et il a acquis, au cours des années, le statut de film mémorable. Cela tient, bien sûr, à la beauté du film lui-même qui raconte la naissance en plein Jura profond d'une amitié tout à fait inattendue entre deux hommes que tout semblait opposer. Mais cela est aussi dû aux conditions invraisemblables d'un tournage d'hiver mouvementé, aux aléas d'une production hasardeuse, à la jeunesse et à l'invention permanente du réalisateur et des amis avec lesquels il s'est lancé dans l'aventure. Parmi eux Yann Dedet, ombre du réalisateur, qui près de quarante plus tard, parce qu'elle est pour lui un moment fondateur de sa vie, a voulu restituer l'atmosphère et les péripéties de cette équipée unique, aventureuse. Il nous raconte donc, au moyen d'une langue pleine de verve, les préparatifs du tournage, l'attente interminable des financements, les paysans du Jura qui vont figurer ou jouer dans le film, les problèmes de production, le tournage proprement dit, complètement chaotique, les soirées, les beuveries, les amours.


- Les cœurs brisés ont la main verte
de Abbi Waxman
Éditions Belfond / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Chargée d'illustrer une encyclopédie botanique, Lili, graphiste de trente-quatre ans, se retrouve inscrite bien malgré elle, par sa boss, à un stage d'initiation à l'art du jardin. Problème numéro un: Lili n'a jamais rien fait pousser d'autre que des mauvaises herbes. Problème numéro deux: cette timide et indécrottable citadine peine à quitter le cadre rassurant de son foyer depuis le décès de son mari adoré, trois ans plus tôt. Comment pourrait-elle affronter des inconnus armés de binettes et de râteaux? C'est chaussée de ses plus belles bottes en caoutchouc que Lili se résout à faire face à son destin. Non sans embarquer avec elle ses deux chipies de filles, et Rachel, sa sœur cadette drôle et sexy. Rempotage, compostage et arrosage... Alors que peu à peu les apprentis jardiniers se dévoilent, Lili ne va pas tarder à découvrir les incroyables vertus du terreau sur les cœurs brisés.


- Les aventures des quatre derviches
de Mir Amman
Éditions Libretto / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Désespéré de ne pas avoir d'héritier pour assurer sa succession, Azâd-bakht, un puissant sultan turc, quitte son palais et fait le choix de se retirer des affaires du monde. Peu de temps après, il croise sur son chemin quatre derviches, trois princes et un riche marchand, en route pour la Turquie. Les cinq hommes vont alors passer toute une nuit à se raconter des histoires plus étonnantes les unes que les autres: histoires d'amour perdu; histoires qui conduisent le lecteur dans les contrées les plus reculées et les plus fantastiques; histoires pleines de féeries et de créatures étonnantes où les djinns jouent un rôle essentiel; histoires qui nous mènent dans les jardins les plus luxuriants et merveilleux; histoires prenant pour cadre les fêtes les plus somptueuses. Élaborées au XIVe siècle, ces aventures ont été profondément remaniées au cours du temps et ont connu de multiples rédactions en persan et en ourdou. Celle qui est ici donnée a été dactylographiée à Lucknow en 1803 par un érudit du nom de Mir Amman dont, hélas, nous ne savons rien. Ce livre est aujourd'hui considéré comme l'un des plus importants héritages de l'univers des contes fantastiques orientaux.


- Les mains de Selim sur le corps du christ en croix
de Jean-Marie Gourio
Éditions Julliard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans la région d'Annecy, Selim, quinze ans, vient de passer huit mois en établissement fermé après avoir, une nuit de révolte, incendié une voiture. M. Gabriel lui a redonné une chance en le prenant comme apprenti dans sa menuiserie, Le Bois Doré, une association de réinsertion pour jeunes délinquants. Grâce aux encouragements de M. Gabriel, profondément athée, Selim, le musulman, et Yoram, qui est juif, découvrent ensemble la passion du travail et les vertus de la fraternité. Mais Farid, le frère aîné de Selim, colporteur de thèses djihadistes au tempérament liberticide, lui reproche de ne pas être assez pieux. Selim, particulièrement doué, apprend pas à pas les secrets de la sculpture jusqu'au jour ou l'on confie à l'atelier la réalisation d'une copie d'un christ en croix datant du XVIIIe siècle. Existe-t-il plus beau miracle que la transfiguration poétique du quotidien? Dans ce bouleversant plaidoyer pour la liberté, Jean-Marie Gourio place l'art au-dessus de toute autorité. Décrivant la naissance d'une vocation, il renvoie dos à dos le fanatisme et l'ignorance et nous livre un chef-d'œuvre de délicatesse.


- Les passagères du 221
de Catherine Béchaux
Éditions Liana Levi / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

"J'habite sur la colline au-dessus de la maison d'arrêt. De chez moi, les soirs de matchs de foot, j'entends monter les clameurs des détenus devant leurs écrans quand un but vient d'être marqué. Un jour, j'ai eu envie de franchir l'entrée. J'ai mesuré l'étroitesse des cellules, le vacarme incessant, l'exiguïté des parloirs. J'ai vu comment, hors les murs, l'enfermement touchait aussi les familles. "Nous aussi on est punies", m'ont confié des femmes. Mon roman est nourri de ces rencontres, riches en colères, en émotions, en étonnements. Et parfois, malgré l'extrême des situations, en émerveillements". Pour donner la parole à ces mères, épouses, sœurs que rien ne peut détourner de la détention d'un proche, Catherine Béchaux a choisi la fiction. Dans le huis clos du bus 221, cinq passagères, que seul le chauffeur remarque, avancent vers le moment le plus attendu mais aussi le plus redouté de la semaine. Quarante-cinq minutes dans quatre mètres carrés. Le parloir. Tout ce qui leur reste de leurs hommes.


- Les rapports humains
de Denis Robert
Éditions Julliard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Il a souvent des idées quand il court et laisse son imagination cheminer.
Il écrit mentalement des histoires.
C'est un esprit voyageur qui tarde à s'arrimer. Il avance en territoire inconnu.
Il évalue des probabilités.
Il pose des équations.
Il pense que répliquer le cerveau humain dans une machine est une entreprise diabolique.
Par contre, s'inspirer de la manière de penser d'un homme pour initier des machines est envisageable.
Il adore les mathématiques et les neurosciences.
Le cerveau humain fonctionne par corrélations.
Nous modifions en permanence notre représentation du monde en fonction de ce que nous renvoie le monde.
Nous cherchons en permanence à répondre à la question "Et si?".
Et nous évaluons les hypothèses à poser en face, pour prendre des décisions.
Nos décisions, dans la plupart des cas, se prennent en une fraction de seconde.
Il n'a pas répondu aux SMS de sa maîtresse.
S'il y avait répondu, il se serait enfoncé dans des justifications infinies pour finalement ne pas aller la voir".


- Madone
de Bertrand Visage
Éditions Du Seuil / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Madone, c'est le nom affectueux que donne à cette jeune femme sa protectrice, une vieille couturière du quartier. Madone a de longs cheveux noirs, un bébé sur les bras qu'elle allaite. Mais un jour, sans explication, la rivière du lait se tarit, se perd dans les sables, et Madone pour qui c'était le plus grand des bonheurs ne se console pas d'être devenue soudain incapable de nourrir son petit. Pendant ce temps, à l'autre bout de cette ville méditerranéenne, un géant blond accablé par la canicule, capitaine d'un cargo échoué dans le port tout proche, vit un moment de honte et de désarroi. Cette auréole sur sa chemise, cette fleur humide qui colle aux doigts, qu'est-ce que cela peut bien être? Depuis l'instant où Madone et le marin se sont croisés sans se voir, jusqu'à celui où ils se retrouveront, on suit avec délices les personnages de cette histoire aussi mystérieuse qu'émouvante, parfois cruelle, portée par une écriture pleine de vie et de sensualité, qui jette une lumière inattendue sur des thèmes universels: la solitude de l'amour, le désir d'enfants envisagé, pour une fois, du côté des hommes.


- Maharajah
de M. J. Carter
Éditions Cherche Midi / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Calcutta, 1837. Le pays est sous la régence de la Compagnie britannique des Indes orientales. Figure haute en couleur chez les expatriés anglais, l'écrivain Xavier Mountstuart vient de disparaître dans les profondeurs de la jungle, alors qu'il faisait des recherches sur une secte d'assassins, les thugs. L'armée de la Compagnie envoie à sa recherche Jeremiah Blake, un agent spécial, grand spécialiste des mœurs du pays, accompagné d'un jeune officier, William Avery. C'est le début d'une aventure passionnante au pays des temples et des maharajahs. En approchant de la région où Mountstuart a disparu, celle des thugs, adorateurs de Kali, déesse de la mort et de la destruction, Blake et Avery vont bientôt découvrir une incroyable conspiration. Un vrai roman d'aventures et de suspense qui tient à la fois du thriller historique et du voyage initiatique, un duo de personnages inoubliables: vous ne lâcherez pas Maharajah.


- Mise à jour
de Julien Capron
Éditions Du Seuil / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Paris, de nos jours ou presque. Au sortir d'un plateau télé, Léandre Batz, journaliste en mal de sujet, croise le chemin d'une figure de la Comédie-Française, Olivia Muller. L'actrice est effondrée, elle vient de se voir refuser le droit à l'adoption: sa nOte est trop basse. Car il faut savoir qu'une application, aussi simple que cruellement efficace, régit désormais le quotidien de tous les utilisateurs de smartphone, autant dire d'à peu près chaque être vivant sur la planète. Cette appli, c'est eVal. Fini les TripAdvisor, le nombre d'amis Facebook, les étoiles sur Airbnb: eVal centralise tous les avis sur absolument tout. Y compris les êtres humains. Et elle ne fait pas dans la nuance. La nOte est maintenant le premier marqueur social, pour le meilleur et surtout pour le pire. Alors cette histoire d'adoption contrariée, c'est ce qu'attendait Léandre pour partir en croisade. Premier mystère à résoudre: comment la grande Olivia Muller peut-elle avoir une telle nOte? Léandre va s'apercevoir que, concernant eVal, les explications les plus logiques ne sont pas forcément les meilleures. Et quand on sait que le cerveau milliardaire derrière l'appli que Léandre s'apprête à démolir n'est autre que son petit frère, l'enquête prend vite des allures de tragédie grecque.


- Ör
de Audur Ava Olafsdóttir
Éditions Zulma / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Se décrivant lui-même comme un "homme de quarante-neuf ans, divorcé, hétérosexuel, sans envergure, qui n'a pas tenu dans ses bras de corps féminin nu, en tout cas pas délibérément, depuis huit ans et cinq mois", Jónas Ebeneser n'a qu'une passion: restaurer, retaper, réparer. Mais le bricoleur est en crise et la crise est profonde. Et guère de réconfort à attendre des trois Guðrún de sa vie, son ex-femme, sa fille, spécialiste de l'écosystème des océans, un joli accident de jeunesse, et sa propre mère, ancienne prof de maths à l'esprit égaré, collectionneuse des données chiffrées de toutes les guerres du monde… Doit-il se faire tatouer une aile de rapace sur la poitrine ou carrément emprunter le fusil de chasse de son voisin pour en finir à la date de son choix? Autant se mettre en route pour un voyage sans retour à destination d'un pays abîmé par la guerre, avec sa caisse à outils pour tout bagage et sa perceuse en bandoulière. Ör est le roman poétique et profond, drôle, délicat, d'un homme qui s'en va, en quête de réparation.


- Retour d'Ulysse à Saint-Pierre
de Eugène Nicole
Éditions De L'Olivier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Chaque retour à Saint-Pierre est pour l'auteur l'occasion d'enregistrer les transformations de son archipel, de revisiter son enfance, d'en retrouver les émotions. Cette année-là, il doit affronter la disparition de sa maison natale. Assis sur l'un des bancs du square, là où celle-ci s'élevait, il tient entre ses mains l'Ulysse de Joyce, lié à ses lointaines vacances d'étudiant à Saint-Pierre. Il fait revivre la maison qui fut le cadre de sa première lecture, ajoutant cette strate de souvenirs au roman du complot qui l'aurait fait disparaître. Retour d'Ulysse à Saint-Pierre est le récit intime d'un impossible retour, une méditation sur le temps et le pouvoir de la littérature.


- Romans américains
de Georges Arnaud
Éditions Julliard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Après avoir été acquitté d'un triple meurtre à l'issue d'un procès qui passionna les Français dans les années 1940, Henri Girard dilapida l'héritage familial et, pour échapper à ses créanciers, s'embarqua en 1947 pour l'Amérique du Sud. Pendant trois ans, il bourlingua, multiplia les métiers, de chercheur d'or à barman en passant par chauffeur de taxi ou camionneur. Il revint en France en 1950, toujours sans le sou, mais riche d'une expérience irremplaçable qui lui permit d'écrire, sous le pseudonyme de Georges Arnaud, trois romans directement inspirés de ces années aventureuses. C'est sous le titre de Romans américains que nous réunissons ces trois ouvrages: Le Salaire de la peur (1950), Le Voyage du mauvais larron (1951) et La Plus Grande Pente (1961). Trois romans denses, durs, abrupts, qui témoignent à la fois de l'intégrité morale d'un homme à la personnalité rare et de la terrible lucidité d'un romancier singulier qui marqua les esprits de son époque.


- Paysage perdu
de Joyce Carol Oates
Éditions Philippe Rey / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est avec un mélange d'honnêteté brute et d'intuition acérée que Joyce Carol Oates revient sur ses jeunes années. Son enfance pauvre dans une ferme de l'État de New York fourmille de souvenirs: ses parents aimants, ses grands-parents hongrois, les animaux, la végétation, le monde ouvrier, l'école. Ces années lui offrent à la fois un univers intime rassurant, mais un univers limité, cerné par des territoires inaccessibles, propices à enflammer l'imagination de la jeune fille qui trouve là ses premières occasions de fiction. Des territoires où la mort rôde et où les êtres souffrent: cette maison dans la forêt où les enfants sont battus par un père ivrogne qui y mettra le feu; sa camarade Cynthia, ambitieuse élève qui se suicidera à l'âge de dix-huit ans; sa sœur cadette autiste, Lynn Ann, qui deviendra violente au point de déchirer littéralement les livres de son aînée. Joyce Carol Oates explore le monde à travers les yeux de l'enfant et de l'adolescente qu'elle était, néanmoins consciente des limites de sa mémoire après tant d'années. Cette lectrice d'Alice au pays des merveilles sait que la vie est une succession d'aventures sans fin, qui voit se mêler comédie et tragédie, réalité et rêverie. La plume toujours ciselée, l'œil aiguisé, Joyce Carol Oates arpente un endroit et un temps oubliés qui virent la naissance de l'écrivain qu'elle est devenue, un voyage captivant qui ne manquera pas de renvoyer son lecteur à ses propres paysages perdus.


- Quelques conseils pour venir au monde
de Jacques André Bertrand
Éditions Julliard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Lors de la rencontre d'un spermatozoïde et d'un ovule s'écrivent les premiers mots d'un roman dont personne ne sait ou, quand, comment il se terminera. Sous quels cieux est-il préférable de voir le jour? En ville, à la campagne? Faut-il naître garçon ou fille? Est-il absolument nécessaire d'avoir un père, une mère? Est-il indispensable de gagner sa vie avant de la perdre? Quand on songe à toutes ces décisions capitales, il paraît judicieux de prendre préalablement conseil auprès d'un spécialiste aussi réputé que l'est Jacques A. Bertrand, à la fois philosophe, poète et sage.


- Si la Chine était un village
de Liang Hong
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

De retour dans son village natal après 10 ans, l'auteure comme une anthropologue enquête sur l'habitat, les différents lignages, les relations entre les clans, les familles, les mariages et les naissances. Au cours d'entretiens avec des compagnons d'autrefois et des parents proches, elle comprend les transformations de son village, les joies et les souffrances vécues. Liangzhang est un village banal, hors du temps, qui ressemble à ces 400 000 villages disparus dans les 30 dernières années: une image de cette Chine rurale sur laquelle souffle soudain un vent de modernité ou comment la campagne chinoise meurt peu à peu, les liens familiaux se délitent, les rivières sont polluées, des écoles deviennent des porcheries; comment la Chine actuelle engendre des villages désolés "au cœur vide". À mi-chemin entre journalisme et anthropologie, Liang Hong dresse le portrait sans concession de la Chine rurale d'aujourd'hui.


- Tout homme est une nuit
de Lydie Salvayre
Éditions Du Seuil / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Des hommes retournent sur d'autres la brutalité d'un ordre dont ils souffrent. Ils s'inventent à peu de frais de commodes ennemis. Certaines frayeurs en eux les agissent. Des questions vieilles comme le monde mais d'une brûlante actualité, auxquelles Lydie Salvayre donne ici forme littéraire. Un roman, donc, et d'une causticité jubilatoire, où vont se faire face, d'une part: un solitaire, un lettré, un pas-tout-à-fait-pareil, un pas-tout-à-fait-conforme, un homme malade qui a choisi de se retirer dans un lieu de beauté, et de l'autre: les habitants d'un paisible village que l'arrivée de ce nouveau, de cet intrus, bouscule et profondément déconcerte. Très vite surgiront, entre l'un et les autres, l'incompréhension et la méfiance, puis les malentendus et les soupçons mauvais, puis les grandes peurs infondées et les violences que sourdement elles sécrètent. Puisque tout homme est une nuit.


- Trois... six... neuf...
de Colette
Éditions Libretto / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Colette était à la fois casanière et vagabonde, et comment mieux concilier ces penchants contradictoires qu'en déménageant? Les jours de déménagement commençaient par un véritable tam-tam de guerre et donnaient lieu à une débauche de travaux manuels. Colette et Pauline, sa gouvernante, se tenaient à quatre pour ne pas charrier elles-mêmes les meubles sur leur dos. À cinq heures du soir, le nouvel appartement ressemblait à un chantier où s'amoncelaient les paniers, où boitaient les meubles éprouvés par la migration, où traînait dans tous les coins une paille tenace. Un courant d'air persistant soulevait une poussière qui faisait s'ébrouer bêtes et gens; ainsi le vent balaie les champs de bataille, un soir de désastre. Colette parle dans Trois… Six… Neuf… de ses déménagements, prétendant ne pas les favoriser et les attribuant à la fatalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:55

- Un homme qui savait
de Emmanuel Bove
Éditions La Table Ronde / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Comédien ou malade, paumé ou escroc, qui est vraiment Maurice Lesca? Il vit avec sa sœur Emily dans un petit appartement de la rue de Rivoli. Il a cinquante-sept ans, c'est un ancien médecin. Il est très pauvre. Il mène une vie larvaire, en apparence, mais on se trompe peut-être sur le compte de cet homme qui joue avec une sûreté magistrale de sa gaucherie, de son incapacité pitoyable. Maurice Lesca est un mystère. Le monde tourmenté et cruel d'Emmanuel Bove n'est peut-être jamais mieux incarné que dans ce roman d'une perfection classique.


- Un monde simple et tranquille
de Lao Shu
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le personnage qui habite le monde simple et tranquille de Lao Shu s'appelle Monsieur Minguo. Il porte une robe longue et des chaussures en coton rappelant l'époque de la République chinoise (1912-1949), flâne le long des chemins de campagne, s'endort sous un arbre, pêche à la ligne, rêve dans sa chambre, se livre à des activités banales vues d'un œil subtilement railleur. En quelques traits très simples, quelques touches de couleurs, Lao Shu recrée un monde où chacun se reconnaît d'emblée. Un monde réconfortant et malicieux où l'on peut prendre le temps de goûter des instants délectables, en toute modestie.


- Une femme entre deux mondes
de Marina Carrère d'Encausse
Éditions Anne Carrière / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Valérie, divorcée, mère de deux adolescents, est journaliste et écrivain. Tout lui réussit, en apparence. Car, en réalité, Valérie n'est pas heureuse. Elle pressent que sa vie repose sur des mensonges et que des démons l'empêchent, voire lui interdisent d'accéder au bonheur. C'est sûrement pour cette raison qu'elle accepte que son nouveau compagnon, après lui avoir présenté un visage irréprochable, se transforme en un individu maltraitant et pervers sans qu'elle le quitte. Pire, elle subit la situation en pensant mériter cette souffrance. Pourtant, une rencontre va changer son existence. À l'occasion d'une visite en prison où elle va présenter son dernier livre, Valérie fait la connaissance de Nathalie, incarcérée depuis de longues années. Elles vont entamer une relation épistolaire puis, grâce aux parloirs, amicale. Leur amitié va même se transformer en une relation amoureuse très forte. Alors que Valérie pense aider Nathalie, c'est le contraire qui se produit. La prisonnière, leur histoire commune vont obliger Valérie à fouiller dans son passé pour mieux se connaître et se comprendre. Pour vivre enfin. Roman sur le secret, l'attirance née des souffrances refoulées, Une femme entre deux mondes fait miroiter l'espoir d'une renaissance.


- Urbi et Orb / Malacarne
de Giosuè Calaciura
Éditions Noir Sur Blanc / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Urbi et Orbi Une bande de jeunes ecclésiastiques corrompus et sans foi, prêts à tout, dès leur ordination, pour gérer la Curie romaine comme une entreprise rentable; un pape dont le déclin physique est d'autant plus patent et pitoyable qu'il fut un pontife sportif, énergique, faisant souffler un vent nouveau sur une Église ronronnante. Ils sont néanmoins fascinés par ce pape qui s'approche de la sainteté: en effet la geste héroïque du pontife des débuts parlant aux animaux et sillonnant le monde pour bénir ses ouailles s'est transformée en calvaire de la décrépitude d'un vieillard portant les stigmates. Le drame de leur incroyance est de ne pouvoir faire autre chose que de convertir le désir de Dieu et de transcendance en manigances mercantiles et en spectacle à faire digérer par les médias et consommer par les foules.
Malacarne est le long monologue d'un petit truand emporté dans le récit de sa propre vie. Toute l'évolution de la mafia contemporaine est brassée dans une sorte de fantasmagorie générale; et c'est la mort qui domine et finalement règne sur cet univers désespéré livré en permanence à sa propre destruction. Un roman apocalyptique fascinant qui emporte tant les bourreaux comme les victimes, les malfrats comme leurs juges.


- Ville au cœur de pierre
de Sirpa Kähkönen
Éditions Denöel / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Russie, 1925. Ilya, Klara et Lavr ont fui leur pays, la Finlande, pour s'installer au royaume de la liberté, jurant de ne jamais en repartir et laissant derrière eux leur nom, leur langue, tout ce qu'ils possédaient. À Petrograd, chacun peut se réinventer. C'est une ville de bouleversements constants, et ces jeunes gens ont justement soif de changement. Ils se construisent, parmi leurs camarades, une nouvelle famille. Les rues sont pleines d'enfants sans abri; Klara commence à travailler dans un refuge, où elle s'efforce d'en sauver quelques-uns. Mais quand Petrograd est rebaptisée Leningrad, la vie devient dangereuse pour Klara et son entourage. L'utopie et les rêves, la fraternité et l'amour s'effacent peu à peu, tandis que s'élève au cœur de la ville la haute tour de la Grande Maison, surveillant tout et tous. L'auteur évoque avec pudeur le basculement de l'élan révolutionnaire dans la Grande Terreur et fait la part belle à ce qui en chacun résiste ou trahit, s'avilit ou grandit, quand le monde alentour devient une machine à broyer.


- 1300 grammes / Enfantillages
de Léonore Confino
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

1 300 grammes: Camille décide de s'immerger dans des recherches scientifiques pour écrire une pièce sur le cerveau, cet organe de 1 300 grammes. Elle doit alors faire face à un souvenir enfoui, le suicide de son premier amour, jusqu'ici caché dans son système cérébral.
Enfantillages: Barbie et Ken mènent une vie parfaite, puisqu'ils sont manipulés par une petite fille qui rêve d'une vie parfaite. La réalité imposée par ses parents est tout autre: monstres de puérilité, le quotidien est une guerre sans répit.


- Adam et Eve
de Stephen Greenblatt
Éditions Flammarion / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Cinquante lignes: telle est la modeste place qu'occupe l'histoire d'Adam et Ève dans la Bible. Pourtant, rien n'a plus durablement influencé notre conception des origines de l'homme. Ce bref épisode recèle des paradoxes prodigieux: un homme et une femme nés adultes, un serpent doué de parole, un arbre conférant la connaissance du bien et du mal… Comment cet invraisemblable récit peut-il être considéré, encore aujourd'hui, comme le miroir exact de l'aube de l'humanité? Stephen Greenblatt part ici pour une impressionnante épopée narrative en retraçant l'histoire sans fin de nos origines. Pour en toucher du doigt le cœur mystérieux, il nous emmène avec lui des récits millénaires de la Création jusqu'aux rivages darwiniens de l'évolutionnisme, en passant par les voies tumultueuses de la pensée de saint Augustin, par l'atelier des plus grands artistes de la Renaissance, de Dürer au Caravage, ou par Le Paradis perdu de Milton. Chercheur érudit et conteur passionné, l'auteur nous guide dans ce labyrinthe d'interprétations rivales, célébrant en chacun de ses détours l'inextinguible pouvoir de la narration.


- Anne frank. L'intégrale
de Anne Frank
Éditions Calmann Lévy / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le livre de référence sur Anne Frank, un ouvrage exceptionnel. En cette année qui célèbre les 70 ans du Journal d'Anne Frank, un livre inédit qui permet de se plonger dans l'écriture d'Anne Frank, la genèse et la création de son journal, sa découverte et sa réception dans le monde entier, et l'histoire de la famille Frank. Comprenant toutes les versions du Journal publiées à ce jour (version A, B et D), permettant ainsi de comprendre l'évolution du texte dans le temps, L'Intégrale contient aussi pour la première fois traduits en France une quarantaine de contes et de petites histoires écrits par Anne Frank en marge de son Journal. Enrichi de documents exclusifs (lettres, photos, arbre généalogique, plan de l'annexe), l'ouvrage propose également quatre essais exceptionnels offrant un regard passionnant sur le contexte entourant le Journal. D'une part biographiques avec une exploration fascinante de la famille Frank et de la vie d'Anne avant la guerre, ces essais s'attachent aussi à nous donner une perspective historique très utile pour comprendre comment ce témoignage unique se retrouvant dans les mains du père d'Anne Frank à son retour des camps est devenu un tel phénomène mondial. Mirjam Pressler, traductrice et experte du Journal, Gerhard Hirschfeld, émérite historien allemand, et Francine Prose, essayiste américaine de renom signent ces quatre essais d'une grande richesse.


- Au nom du pire
de Pierre Charras
Éditions Le Dilettante / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Quand ça frotte, que ça s'enraye et qu'il faut agir vite, on (le parti) envoie Goneau, Christian Goneau, un rondouillard teigneux et ficelle qui sait "trouver la faille, se méfier du contre et taper dur"; "le contraire d'une dentellière", plutôt un "vidangeur" de la politique. Car cet expert en nature humaine que les femmes effraient est aussi un grand marrant. C'est ainsi qu'il débarque, le 12 juin 1995, entre les deux tours des municipales, dans une ville (peu importe laquelle) dont le maire, Michaux, en place depuis vingt-cinq ans, est en train d'avaler son écharpe, mis en ballottage par un chevau-léger de l'opposition. Goneau prend pied, rencontre, à défaut du maire étrangement invisible, Sylvie (la mystérieuse chef de cabinet) et Péron (le secrétaire général très investi)… Il hume, rôde, élabore. Tout cela fleure bon le ragoût provincial chabrolien. Mais soudain tout bascule et Au nom du pire, roman posthume de Pierre Charras, passe de la mascarade à la tragédie. Par l'effet d'un simple discours, tout se tend, s'électrise, la plus sombre mémoire que l'on avait tue revient en force: celle qui va de l'Occupation aux lendemains qui devaient chanter. Avec ce roman, Pierre Charras, homme d'une œuvre "lucide, profonde et désabusée" comme l'écrit Philippe Claudel dans son fervent prologue, donne à la fois une grande leçon d'écriture, maîtrisant en virtuose la conduite (et les changements de cap) de son récit, et un coup de sonde redoutable dans le pire de la mémoire collective française, la pelant à vif, jusqu'à son cœur noir. "Les enfants des bourreaux sont des enfants, pas des bourreaux", nous dit l'exergue. Message reçu.


- Cette lumière que je vois
de Sofie Laguna
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'écrivain australien Sofie Laguna s'immerge dans la tête de Jimmy, un garçon différent, et nous fait vivre la mécanique de son esprit à la fois surdoué et dérangé. C'est une expérience authentique qui nous est proposée: à travers les épreuves et les réconforts d'une famille d'ouvriers, se déploie une exploration extrêmement fine et poétique des troubles du garçon, au plus près du ressenti.


- Danser, encore
de Julie Lestrange
Éditions Mazarine / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Alexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d'amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l'existence et ses tourments, sonne l'heure de faire des choix. Mais que reste-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard? Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s'aimer. Découvrez la bande de copains drôles et attachants qui a fait le succès d'Hier encore, c'était l'été, et  plongez dans une magnifique histoire d'amitié, un hymne  à l'entraide, qui fait la part belle à la vie et à notre humanité.  


- Demi-tour
de Hélène Lenoir
Éditions Grasset & Fasquelle / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Une femme qu'il faut juste accueillir dans un appartement loué pour un mois, un petit groupe de réfugiés croisé sur une route de campagne près de la frontière, un vieil homme et sa jeune visiteuse riant doucement un soir d'été sur un balcon voisin, un couple de clients pas comme les autres… ils ne font que passer. Leur charme souvent inquiétant attire, blesse, séduit et déjà ils repartent, emportant leur mystère. La plupart sans se retourner. Mais ceux qui restent sentent tôt ou tard que leur bouleversante apparition les a fait pivoter sur eux-mêmes, les orientant vers un cap jusqu'alors insoupçonné ou tout simplement ignoré. Troisième recueil de nouvelles de l'écrivain, Demi-tour est constitué de sept nouvelles dans lequel elle rompt avec le thème de la famille, son terrain d'exploration favori. Chacune de ces nouvelles décrit un moment important qui, sur un laps de temps très court, va amener le personnage à reconsidérer sa vie.


- Depuis l'au-delà
de Bernard Werber
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Je me nomme Gabriel Wells. Je suis écrivain de romans à suspens. Ma nouvelle enquête est un peu particulière car elle concerne le meurtre de quelqu'un que je connais personnellement: Moi-même. J'ai été tué dans la nuit et je me demande bien par qui. Pour résoudre cette énigme j'ai eu la chance de rencontrer Lucy Filipini. En tant que médium professionnelle, elle parle tous les jours aux âmes des défunts. Et c'est ensemble, elle dans le monde matériel, moi dans le monde invisible, que nous allons tenter de percer le mystère de ma mort.


- Et puis le silence
de Yves Magne
Éditions JC Lattès / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Quelque part en Europe, de nos jours, un pays qui n'est pas nommé se trouve en proie aux derniers soubresauts d'une terrible guerre civile. Pour échapper à la menace d'un sniper invisible, une poignée de bénévoles, en mission humanitaire, sont contraints de se réfugier dans une grange isolée. L'un des membres du groupe, blessé et incapable de se mouvoir, git à l'extérieur. Ses appels au secours suscitent culpabilité et angoisse chez ses compagnons, en même temps qu'ils rythment la terrible attente. Oseront-ils lui porter secours, au risque de perdre eux-mêmes la vie? Jusqu'où sont prêts à aller ces hommes et ces femmes qui ont fait le choix de s'engager pour les autres? Le devoir d'humanité peut-il l'emporter face à la violence aveugle? Tout au long d'un huis clos oppressant, chaque personnage cherche les réponses à ces questions en se confrontant à ses faiblesses et ses contradictions. L'espace d'une journée et d'une nuit, les masques tombent. Certains s'affrontent ouvertement, d'autres espèrent trouver une issue dans le déni. Mais tous sont forcés d'interroger leur propre passé pour en extraire les raisons qui les ont conduits au bord du gouffre. Un livre tantôt âpre, tantôt lumineux, où l'auteur alterne passages au présent et flash-back, pour mieux faire entendre la voix de l'intime au cœur d'un drame à la résonance universelle.


- Et tes larmes retenir
de Charlotte Orcival
Éditions Harper Collins / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Que feriez-vous si vous retrouviez l'amour de vos seize ans? Laisseriez-vous passer votre chance une seconde fois? Julien, trente-deux ans, photographe, papa et divorcé, doit très vite répondre à ces questions lorsque, un mois exactement après les attentats du 11 Septembre, il retrouve, dans un avion pour New York, Anna, l'amoureuse de son adolescence. Ébloui par la jeune femme qu'elle est devenue, Julien fait rapidement le choix de l'amour et se jette à cœur perdu dans une grande opération de séduction. Mais le monde dans lequel ils sont rentrés de plein fouet est incertain, fragile, difficile, à l'image de la relation qu'ils reconstruisent tous les deux et l'amour ne suffit peut-être plus. Alors, aujourd'hui adultes, que sont-ils prêts à donner d'eux-mêmes pour vivre enfin leur histoire? Un roman bouleversant sur l'amour, les blessures et l'espoir, vus à travers les yeux d'un homme amoureux.


- Frère et sœur
de Esther Gerritsen
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Olivia n'a pas revu Marcus, son frère, depuis des années. Leurs routes ont divergé: elle, sa carrière qu'elle fait passer avant son couple et ses enfants; lui, sa vie de bohème avec ses joies et ses risques.  Lorsqu'un événement tragique survient dans la vie de Marcus, Olivia se surprend à vouloir lui porter secours. Sans se douter que cette empathie aussi subite qu'inattendue va remettre en question ses valeurs et ses choix. Car si Marcus risque la mort, Olivia se sent soudainement menacée dans son confort, coupée de sa vie et de ses proches pour mieux se retrouver?


- Gens de brume
de Nimrod
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'Afrique, encrage du poème, des réminiscences du temps fragile de l'enfance. Un temps retrouvé dans l'évocation des parfums, des odeurs de sucre et de peau, les odeurs du fleuve, celles de la boue. Entre le poème et la prose Nimrod ne choisit pas. Sa langue est une voie dérobée où marchent depuis trente ans ses Gens de brume aux lisières de l'aube.


- Joueur d'échecs
de Maxime Vachier-Lagrave
Éditions Fayard / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est un jeune homme ordinaire. Il n'a rien d'un excentrique ni d'un petit prodige égocentrique. En réalité, Maxime Vachier-Lagrave n'est pas tout à fait comme les autres. Ce garçon humble et posé est le champion de France d'échecs, et l'un des cinq meilleurs mondiaux. Pour la première fois, ce prodige de l'échiquier accepte de dévoiler aux lecteurs les coulisses de son sport. Car le jeu d'échecs est un véritable sport de haut niveau, qui impose à ses adeptes un entraînement physique et intellectuel. Maxime n'entend pourtant pas tout lui sacrifier. Pour lui, il y a un horizon au-delà des soixante-quatre cases. Ni professeur Tournesol, ni diva, ni guerrier spartiate, il refuse de mener la vie d'ascète de certains champions. Il boit des mojitos, il raffole des bonbons Haribo, il adore les jeux vidéo, il joue au poker avec ses amis, il parie sur les équipes de foot... Avec mesure, bien sûr, mais sans jamais rien s'interdire. Ce livre est à la fois l'autoportrait d'un grand maître et la description, de l'intérieur, du monde des échecs au XXIe siècle. Un univers qui intrigue et fascine toujours autant. Il raconte les relations entre adversaires, le "goût du sang", les coulisses et la vie quotidienne lors des tournois, les évolutions techniques ou encore le rôle joué par les ordinateurs. C'est aussi la vision personnelle d'un jeune génie sur le monde, lui qui passe plus des deux tiers de sa vie à l'étranger et y est l'ambassadeur de la France.


- Juste quelqu'un de bien
de Angéla Morelli
Éditions Harper Collins / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

À trente-quatre ans, Bérénice n'a plus aucune certitude. Tout ce qu'elle croyait savoir sur la vie a pris l'eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu'elle n'arrive plus à écrire une ligne, alors que l'écriture est sa raison d'être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie: sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d'enfance. Mais ça ne suffit plus. Bérénice n'a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu'elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu'elle vient de croiser et qui ne l'a pas reconnue. Dans ce roman lumineux et réjouissant traversé par une galerie de personnages attachants, Angéla Morelli brosse le portrait tendre d'une femme de son temps, qui, en cherchant à comprendre ce qui l'unit vraiment à ceux qu'elle aime, parviendra peut-être à devenir juste quelqu'un de bien.


- L'enchantement musical
de Vladimir Jankelevitch
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'œuvre de Vladimir Jankélévitch mêle intimement philosophie et musique, régime de correspondance auquel le philosophe-musicien a toujours aimé se tenir. "La musique, rappelle-t-il, est un art temporel non point secondairement, comme la poésie, le roman ou le théâtre, mais essentiellement". Son domaine est la "temporalité enchantée", le mystère de l'instant, le charme de la nostalgie, du nocturne et des parfums de la nuit, du lointain, du silence surtout, puisque la musique, née du silence, y retourne. Ce livre réunit des textes peu connus, inédits ou depuis longtemps inaccessibles. Comptes rendus de concerts et de festivals, évocations poétiques des musiciens chers à son coeur: les musiciens français, particulièrement Debussy, Ravel, Fauré; les musiciens de l'Europe centrale, Chopin et Liszt, le rhapsode et baladin du monde européen, image même de notre modernité; les génies de la musique russe, notamment Moussorgski et Rimski-Korsakov. Pour Vladimir Jankélévitch, "on ne pense pas la musique", mais on peut penser en musique, ou musicalement. Le lecteur retrouvera dans ces textes le bonheur de la mystérieuse connivence d'une  pensée sur la musique qui donne à entendre musicalement.


- L'est
de Andrzej Stasiuk
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Grand écrivain voyageur polonais, Andrzej Stasiuk part cette fois-ci en Sibérie, en Mongolie, en Chine, en Kirghizistan… à la recherche du "Far Est", de grands espaces, de l'infini, des terres arides, des paysages inchangés depuis des siècles. La fascination de ces contrées est toujours mêlée d'appréhension car le berceau du communisme, c'est ici. En parallèle à son périple, Andrzej Stasiuk entreprend alors un voyage dans le temps, et se confronte à sa jeunesse, à l'expérience du régime de la Pologne populaire. Sa vision de l'Est, très personnelle, est à la fois politique, intellectuelle et culturelle. "On voyage pour se confronter à son esprit, à sa pensée, à sa mémoire", écrit-il. Faisant partie des cinq écrivains polonais les plus traduits dans le monde, Andrzej Stasiuk nous invite à changer notre regard sur ces pays très méconnus en Europe.


- L'homme de l'hiver
de Peter Geye
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans une petite ville du Minnesota sauvage où les rivières deviennent lacs et les lacs rivières, le vieux Harry Eide fugue, désertant son lit de mort pour la forêt profonde. On ne le retrouvera pas. Les deux êtres qui l'ont le plus aimé, Gus, son fils, et la discrète Berit, son grand amour longtemps resté en lisière de sa vie, se racontent cet homme qui gouverna leur monde tout en leur échappant. Sous le règne implacable de la nature, souple, fluide, silencieux comme une balade en kayak, un roman d'aventure intérieure qui démontre que l'expression "amour impossible" est un oxymore.


- L'île de Luna
de Edgar Morin
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

On lui a dit que sa mère, qui était en cure, allait rester absente quelque temps. Albert Mercier, jeune garçon sensible et imaginatif, est accueilli chez sa tante, dans les faubourgs parisiens. Confronté au désespoir de son père et noyé dans l'atmosphère oppressante des non-dits, Albert devra mobiliser toute la puissance de ses rêveries pour tenter d'affronter ce monde à jamais effondré mais seul désormais, à l'instar des héros de ses romans d'enfant. Écrit de jeunesse jusqu'ici inédit d'Edgar Morin, L'île de Luna irrigue de façon nouvelle l'œuvre du philosophe.


- L'insoumise
de Yann Kerlau
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ils s'étaient mariés à dix-huit ans, il était tellement séduisant, on le surnomma Philippe le Beau, et elle était éperdument amoureuse de lui. Ils montèrent ensemble sur le trône de Castille. Mais il mourut très jeune, et elle ne put le supporter: elle perdit le goût de vivre et la raison. C'est du moins ce que prétendirent ses ennemis qui l'écartèrent du pouvoir, et au premier rang son propre père, Ferdinand d'Aragon, et son fils aîné, l'ambitieux Charles, qui allait devenir empereur sous le nom de Charles Quint. Dans ce roman au souffle puissant, Yann Kerlau retrace le destin tragique de Jeanne, fille des Rois catholiques, née pour être reine et séquestrée pendant près de cinquante ans comme folle alors qu'elle ne l'était pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:49

- La clé des cœurs. Contes et mystères du pays amoureux
de Henri Gougaud
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'amour. C'est un rêve, un souci, un désir, un compagnon sur le chemin de nos vies. Nous ne pouvons pas nous empêcher de l'interroger, de le bénir, de le maudire. Paradoxalement, même quand nous le fuyons, nous ne cessons de l'espérer. Pourrions-nous vivre sans lui, sans ses tempêtes, ses refuges, ses cavalcades? À explorer sans repos les mille chemins de l'espérance humaine, les contes, au fil des âges, ont appris la musique du cœur du monde. Ils ont appris, ces vieillards immémoriaux, à parler d'amour comme personne d'autre ne le sait. Henri Gougaud, l'un de nos plus grands conteurs, vous en propose soixante-quinze, accompagnés d'aphorismes et de proverbes, pour vous éclairer, vous amuser, et jouer avec vous le jeu le plus mystérieux du monde: celui du hasard qui n'existe pas.


- La fille du bourreau et le moine noir
de Oliver Pötzsch
Éditions Jacqueline Chambon / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Schongau, 1660: le curé d'Altenstadt a été empoisonné. Il utilise ses dernières forces pour dessiner un symbole qui mène à la très ancienne tombe d'un Templier. Le bourreau Jakob Kuisl, sa fille Magdalena et le médecin Simon vont-ils découvrir le mythique trésor de cet Ordre?


- La religion de ma mère
de Karim Akouche
Éditions L'Archipel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Ma mère priait Dieu avec ses gestes. C’est avec ses mots qu’elle célébrait l’esprit des ancêtres. Sa Mecque, c’était sa terre. Ses prophètes, c’étaient ses enfants. Je me rappelle ce qu’elle a répondu à mon frère lorsqu’il lui a fait remarquer qu’elle priait dans la direction opposée à La Mecque:
- Je prépare le couscous, je surveille la marmite.
En me voyant m’initier à la prière, accroupi, mon front touchant le sol, elle a gloussé de ma naïveté:
- Va jouer avec tes copains. Dieu n’a inventé la prière que pour les croulants. C’est pour qu’ils obtiennent leur ticket vers le paradis. J’ai plié le tapis et rangé le Coran. Si tous les Algériens avaient entendu le conseil de ma mère, ils auraient épargné à leur pays une décennie de sang et de folie. Je ne suis d’aucune religion. Je suis de la religion de ma mère".
Son père a perdu la raison. Son frère dérive vers le djihadisme. La fille qu’il aima se prostitue. Le pays que retrouve Mirak, après des années d’exil, est méconnaissable. L’Algérie avait le visage de sa mère. Aujourd’hui, ses traits sont déformés par la violence et la folie. Mais, au sein du chaos, ils n’ont rien perdu de leur âpre beauté. Elle éclate dans ce roman picaresque, comme aveuglé d’images.


- La saison des ouragans
de Anne-Cathrine Riebnitzsky
Éditions Gaïa / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans la tourmente du monde, on est souvent le prédateur ou la proie de quelqu'un. Monica est pasteure, en voyage en Amérique latine, tandis que Johan, son compagnon astrophysicien, part observer les poussières d'étoiles depuis le désert du Chili. Au Danemark, Beate redoute de retourner chasser depuis la mort accidentelle de son mari. Avocate, elle doit défendre un jeune homme accusé de trafic de drogue. Le rêve de Nory est-il trop grand pour elle, quitter le Guatemala via le Mexique pour les États-Unis? Henning ne se remet pas du viol de sa fille et côtoie les fauves du zoo plutôt que la réalité des hommes. Comment dépasser ce qui entrave l'envie de vivre et d'aimer? Et affronter la saison des ouragans. Un roman polyphonique lumineux.


- La tempête de Sasa. De la Camorra à cinecittà
de Salvatore Striano
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce récit saisissant est l'histoire d'une renaissance. Celle de Salvatore Striano, dit "Sasa", voleur, receleur, leader à quatorze ans d'un gang de gamins devenus camorristes pour se protéger de la violence des bas quartiers de Naples. Une vie dans la rue, la guerre dans la tête, la cocaïne dans le sang. À trente ans à peine, il atterrit dans une geôle espagnole avant d'être transféré en Italie. Un destin tout tracé. Fin de l'histoire. Mais c'est au cœur de l'enfer et du désespoir que son existence prend un tournant inattendu. "Sasa" découvre les livres, la littérature. Shakespeare commence à lui courir dans les veines comme une drogue qui ne tue pas mais qui sauve. Lui qui n'était jamais allé à l'école se passionne pour le théâtre, joue, renaît à la vie. Un récit poignant qui parle de nous, de nos forces insoupçonnées, du pouvoir salvateur des mots et de la littérature qui ont fait aujourd'hui de Sasa, que tout condamnait, l'un des acteurs les plus étonnants et les plus estimés d'Italie.


- La vie suspendue / L'origine du monde
de Lucia Calamaro
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

La vie suspendue: Riccardo, un enseignant-chercheur de quarante ans, vient de vendre sa maison dans laquelle il vit avec sa fille Alice, onze ans. Il prépare les cartons du déménagement et dialogue avec le spectre de sa femme, Simona, qui vient de mourir. Simona a peur de disparaître avec la maison vendue.
L'Orgine du monde: Daria est recluse chez elle en pleine dépression. Elle y soliloque sur le sens de la vie en cherchant en vain des réponses au fond de son réfrigérateur, dans les brefs non-échanges avec sa fille adolescente, et dans un dialogue imaginaire avec sa thérapeute.


- Le chant du monde est là
de René Lenoir
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Où trouver un sens à l'existence? Interrogeant les cieux et leurs mystères, les hommes sont entrés en religion. Mais l'humanité a-t-elle besoin de Dieu? Le chant d'Orphée à la lisière des forêts n'est-il pas la plus haute prière? La sagesse que René Lenoir transmet ici est née d'une vie passée à la rencontre des hommes les plus humbles et les plus puissants sur les cinq continents. C'est une sagesse heureuse et nue. Ce livre est le chant d'un homme, son credo à l'amour du monde.  


- Le club des miracles relatifs
de Nancy Huston
Éditions Babel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans un pays situé quelque part au nord d'un continent puissant, naît un enfant très sensible, surdoué, inquiet. Quand son père quitte la maison, n'ayant plus en tant que pêcheur le droit d'exercer son métier sur un océan surexploité, le jeune Varian perd pied. Quelque temps plus tard, sans plus aucune nouvelle, il part à la recherche de ce père sacrifié, est embauché dans cet autre monde où le sol est sondé, retourné, bouleversé, le sable violenté comme les êtres.


- Le maire qui aimait les arbres
de Jean Chalendas
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'arbre au cœur de la cité a cédé sa place aux voitures, au bitume. En disparaissant, c'est l'espace de déploiement du lien social qui disparaît. Un maire s'insurge contre ce phénomène d'isolement de sa population et entreprend d'agir. Cette nouvelle en forme de conte appelle à rêver de l'enchantement d'un monde où la ville retrouverait la proximité de la forêt qui lui a fait place. On peut également lire ce texte comme un manifeste politique qui évoque des solutions concrètes pour les cités de demain.


- Le manuscrit de Beyrouth
de Jabbour Douaihy
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Déçu qu'aucun éditeur de Beyrouth n'accepte de publier le roman qu'il a écrit entièrement à la main, Farid accepte un emploi de correcteur dans une imprimerie réputée. Il fera chavirer le cœur de l'épouse de son patron avant de découvrir les manœuvres frauduleuses des gérants de l'imprimerie et de leurs ancêtres. L'auteur présente ici le monde du livre comme un microcosme de Beyrouth, ville qui ne ressemble à aucune autre, pépinière des plus beaux talents, paradis de l'argent sale et de la corruption.


- Le tout dernier été
de Anne Bert
Éditions Fayard / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Je viens de rencontrer mes passeurs. Ces hommes qui font désormais partie de ma vie puisqu'ils vont m'aider à la quitter. Je les ai sentis rigoureux, exigeants, prudents. Et engagés à me tendre doucement la main. Une autre médecine qui, quand elle ne peut plus soigner le corps, se décide à soigner l'âme". Parce qu'elle aime furieusement la vie et qu'elle est condamnée, Anne Bert a décidé de choisir et de ne pas subir jusqu'au bout les tortures que lui inflige la maladie de Charcot. C'est ce cheminement qu'elle nous raconte ici. Celui de devoir mourir hors-la-loi, et hors-les-murs, puisque la loi française ne l'autorise pas à abréger ses souffrances. Celui aussi de son dernier été. Il faut découvrir le goût des dernières fois et des renoncements, apprendre à penser la mort, dire au revoir à ceux qu'elle aime, en faisant le pari de la joie malgré le chagrin. Un récit poignant, une ode à la liberté et à la vie, permise seulement par sa détermination à dire non.  


- Les fils ne doivent pas mourir
de Max Dhery
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Pourquoi ce témoignage sur la douleur de perdre un enfant nous saisit-il à ce point? Dans ce récit à vif, qui nous laisse KO par l'exactitude et la justesse des mots d'un père dans l'absolue nécessité de comprendre le suicide de son fils, se cristallisent la peine abyssale d'un homme inconsolable d'avoir perdu son Tom, et la sidération que celui-ci ait programmé sa mort. Un père coupable de n'avoir rien vu venir: Tom, auteur-compositeur-interprète, avait tout juste terminé son premier album, donné un magnifique concert; il avait trouvé sa voie, dompté la maladie qui l'épuisait: la narcolepsie. Pourquoi ce talentueux jeune homme de vingt-sept ans à qui la vie souriait a-t-il décidé d'en finir? Face au scandale de la mort d'un enfant, "il n'y a pas de pourquoi". Reste à accomplir l'interminable chemin de douleur, de l'institut médico-légal jusqu'à la dispersion des cendres, à faire face, à tenir debout… Mais pas question de faire le deuil de Tom: il est là, présent, plus que jamais et pour toujours.  


- Les hautes lumières
de Xavier Moulins
Éditions JC Lattès / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est une histoire d'amour entre ombre et lumières, celle qui unit Nina, la coiffeuse de Bondy, à son mari Tahar, le chauffeur de taxi marocain. C'est l'histoire d'un combat: Nina ne parvient pas à tomber enceinte, mais est prête à tout pour devenir mère. Ayant adopté avec Tahar un petit garçon au Maroc, elle se heurte à l'administration, qui refuse qu'il soit ramené en France. C'est l'histoire de désirs qui s'entrechoquent: pendant que la jeune femme, à El Jadida, se bat pour aller au bout de l'adoption, Tahar, resté à Paris, s'éprend d'une photographe qui lui propose son aide afin de rapatrier l'enfant clandestinement. Une terrible course contre la montre s'engage alors; dans cette course, certains s'effondreront juste avant la ligne d'arrivée, d'autres parviendront à leurs fins, mais à quel prix? Tous, du moins, auront couru un risque: le risque d'aimer.


- Les nouvelles courtisanes
de Nadia le Brun
Éditions Kero / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Après avoir surpris son ex avec la baby-sitter, Nadia Le Brun, la quarantaine fringante, s'est interrogée sur l'attrait des hommes mûrs pour les jeunes filles. Chemin faisant, elle a découvert un nouveau monde fait d'érotisme et de vénalité, les sugar babies: des étudiantes, belles et brillantes, entretenues par un ou plusieurs mécènes bien plus âgés contre relation en CDD. En France, elles seraient 40 000 à être inscrites sur les sites mettant en relation les sugar babies et les sugar daddies, et des millions dans le monde. Entre curiosité et sidération, Nadia Le Brun a mené l'enquête, à coup de faux profil et d'échanges de mails très osés, avec beaucoup de questions en tête: quel parcours ont mené ces étudiantes pour vendre leur corps à des hommes parfois trois fois plus vieux? Quelle est leur sexualité? Comment leurs "pygmalions" justifient-ils ces rapports tarifés d'un nouveau genre? Et l'amour dans tout ça? Elles se sont livrées sans pudeur, ils ont accepté de témoigner sans tabou, et vous invitent désormais à pénétrer dans le monde feutré des courtisanes du XXIe siècle.


- Lendemains de libération
de Daniel Crozes
Éditions Le Rouergue / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Réquisitionné pour le STO durant deux ans en Autriche, un jeune homme revient au pays en 1945. Mal accueilli par la population, affaibli par deux ans de travail obligatoire, trahi par sa fiancée qui lui a préféré son frère, il traverse difficilement les deux années qui suivent. Daniel Crozes traite avec courage une question historique peu abordée, celle des jeunes français envoyés en STO. Il s'est inspiré de nombreux témoignages pour construire son personnage.


- Mato Grosso
de Ian Manook
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Mato Grosso. Une odeur sauvage de terre trop riche et d'humus brun. La beauté vénéneuse de la jungle dans laquelle on s'enfonce jusqu'à s'y noyer. La violence du ciel et la moiteur des nuits. L'amour qui rend fou et la mort… incontournable. Est-ce pour faire la paix avec lui-même que Haret, écrivain bourlingueur, est revenu après un exil de trente ans? Est-ce parce qu'il a le sentiment que c'est la dernière fois? Dans un Brésil luxuriant jusqu'à l'étouffement, peuplé d'aventuriers, de trafiquants et de flics corrompus, ce roman nous ensorcelle et nous prend à la gorge.


- Monte-Carlo
de Peter Terrin
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

En 1968, à Monte-Carlo, Jack Preston, un mécanicien travaillant pour une écurie anglaise de Formule 1, Lotus, sauve une actrice, invitée du Prince, en se projetant sur elle alors que la voiture dont il est responsable explose aux abords de la piste au moment même où la Belle s'y promène. Grièvement brûlé, le mécanicien est rapatrié dans son village, où il est dorénavant considéré comme un héros. Curieusement, les médias ne font pas mention de son acte héroïque, la star non plus.


- Mrs Creasy a disparu
de Joanna Cannon
Éditions Harper Collins / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

1976. C’est l’été sur l’Avenue. Alors qu’une redoutable canicule s’insinue dans les cours et les jardins, dans le moindre interstice de vies comme mises entre parenthèses, une voisine disparaît. Tandis que Grace et Tilly mènent l’enquête, les esprits s’échauffent, les langues se délient, les souvenirs remontent à la surface, les souvenirs, et la culpabilité. Car dix ans plus tôt, quelque chose est arrivé dans cette rue bien comme il faut. Quelque chose de terrible. Et face au vide causé par la disparition de leur voisine, Sheila, Petit Brian, Harold et tous les habitants de l’Avenue sont forcés de faire face au vacarme assourdissant de leurs propres doutes. Chacun à leur tour, ils vont se quereller, se jeter leurs vieilles rancœurs au visage et s’épier les uns les autres, bien à l’abri derrière leurs portes closes. Qu’est-il arrivé à Margaret Creasy? Que cache l’anxiété des voisins? Et qu’est-ce que Walter Bishop, l’inquiétant occupant du numéro 11, a bien pu leur faire, pour qu’ils gardent une telle dent contre lui?    


- Origine
de Dan Brown
Éditions JC Lattès / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Bilbao, Espagne. Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie et iconographie religieuse, arrive au musée Guggenheim pour assister à une cérémonie historique avec l'annonce d'une découverte scientifique révolutionnaire. L'organisateur de cette soirée n'est autre que le grand futurologue Edmond Kirsch, un milliardaire de quarante ans dont les inventions et les prédictions audacieuses ont fait de lui une célébrité mondiale. Kirsch, qui a été dans sa jeunesse l'étudiant de Langdon à Harvard, est sur le point d'annoncer le résultat de ses recherches et d'apporter enfin une réponse aux deux questions fondamentales de l'humanité. Dès le début de la soirée, Langdon, comme les centaines d'autres invités, est fasciné par l'originalité de la cérémonie. Une évidence s'impose: la découverte de Kirsch va susciter une controverse bien plus profonde qu'il ne l'avait imaginé. Mais la soirée parfaitement orchestrée jusqu'alors va soudain virer au chaos. La découverte de Kirsch risque d'être perdue à jamais. Sous le choc, et en grand danger, Langdon est contraint de quitter précipitamment Bilbao. Dans sa fuite, il est accompagné de Ambra Vidal, la directrice du musée qui a préparé avec Kirsch cette soirée explosive. Tous deux s'envolent pour Barcelone, et se lancent dans une quête périlleuse pour retrouver un étrange mot de passe qui permettra de révéler au monde la découverte de Kirsch. Plongeant dans les dédales sombres de l'Histoire et des religions, Robert Langdon et Ambra Vidal doivent échapper à un ennemi puissant qui semble envoyé par le Palais royal et prêt à tout pour réduire au silence Edmond Kirsch. Sur une piste jalonnée d'œuvres modernes et de symboles énigmatiques, Langdon et Ambra Vidal vont finir par découvrir les clés menant au secret de Kirsch et à cette grande révélation qui, depuis des millénaires, échappe à la compréhension de l'homme.  


- Silo. L'intégrale
de Hugh Howey
Éditions Actes Sud / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, une communauté d'hommes et de femmes a organisé sa survie dans un silo souterrain géant. Du monde extérieur, devenu hostile, personne ne sait rien, sinon que l'atmosphère y est désormais irrespirable. Les images de mauvaise qualité relayées par d'antiques caméras, montrant un paysage de ruines et de dévastation balayé de vents violents et de noirs nuages, ne semblent laisser aucune place à l'illusion. Pourtant, certains continuent d'espérer. Ces individus, dont l'optimisme pourrait s'avérer contagieux, représentent un danger potentiel. Leur punition est simple. Ils se voient accorder cela même à quoi ils aspirent: sortir. Dans une nouvelle qu'il met en ligne en 2011, Hugh Howey décrit une société où l'on ne percevrait plus le monde extérieur que par le biais d'un écran. Peu après, devant le nombre de messages de lecteurs lui réclamant une suite, il imagine quatre nouveaux épisodes, donnant naissance à Silo, devenu depuis un best-seller international. Viendront ensuite Silo Origines et Silo Générations. La trilogie culte se trouve pour la première fois réunie en un seul volume.


- Si tu me le demandais
de Emily Blaine
Éditions Harper Collins / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d'un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n'a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu'il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l'absence du grand amour de sa vie; une lutte qu'il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu'il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu'il doit prendre en main son destin: s'il veut une deuxième chance d'être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble. Dans cette nouvelle romance moderne, Emily Blaine explore avec justesse et mesure la rencontre entre deux êtres profondément blessés. Peut-on encore aimer lorsque la vie vous a enlevé votre grand amour? La réponse est aussi chargée d'espoir que la plume radieuse d'Emily Blaine.


- Sous tes baisers
de Anne Goscinny
Éditions Grasset & Fasquelle / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Je vois qu'elle est troublée. Elle se laisse faire, devient poupée de chiffon, veut me plaire et retrouver son Gabriel tendre et bienveillant, prend des poses lascives qui toujours me rendent fou". Mais Gabriel a changé. Il n'est plus ce veuf doux et charmeur que Mathilde a rencontré, un jour de pluie, à Paris, tandis qu'elle rentrait chez elle. Il n'est plus cet amant passionné pour qui elle était prête à tout sacrifier, son mari et sa fille. Non, c'est un autre homme car Gabriel vient de rencontrer une très jeune fille. Chez Mathilde, la douleur laisse place à la folie. Une folie presque ordinaire qui la conduira jusqu'à Saint-Pierre de Rome, au pied du chef-d'œuvre de Michel-Ange. Dans ses pages brûlantes, Anne Goscinny nous raconte l'histoire de la passion qui soumet et de l'amour qui rend fou. Un drame cruel et vibrant sur ces hommes qui ne savent pas aimer.


- Tango fantôme
de Tove Alsterdal
Éditions Le Rouergue / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Durant la nuit de Walpurgis, cette nuit de la fin avril où l'on fait brûler des feux pour dire adieu à l'hiver, une femme est tombée d'un balcon, du onzième étage. C'était Charlie, la sœur d'Helene Bergman, mais depuis des années elles ne se parlaient presque plus. Helene n'avait jamais partagé l'obsession de son aînée: découvrir ce qu'il était arrivé à leur mère, disparue en novembre 1977, quelque part en Amérique du Sud. De cette Ing-Marie si belle, il ne reste plus que quelques photographies et le souvenir de ceux qui l'ont aimée. Mais tandis que la police s'apprête à classer la mort de Charlie comme un banal suicide, Helene se dit qu'elle aurait dû révéler certaines choses. Au bout de ces omissions, elle va devoir conduire elle-même une étrange enquête. Pas sur une mort, mais sur deux. Pas seulement sur sa sœur, mais aussi sur sa mère. Pas seulement en Suède, mais aussi en Argentine. Tove Alsterdal dresse le portrait de femmes aveuglées par leurs désirs comme par leurs peurs. Non, la vie d'une personne ne se trouve pas dans ce qu'elle laisse derrière elle, mais dans ce qu'elle choisit de cacher.


- Trois baisers
de Katherine Pancol
Éditions Albin Michel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Trois baisers, trois baisers et l'homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s'affolent, il voit mille lucioles, des pains d'épices, des incendies..."


- Un simple viol
de Marie-Sabine Roger
Éditions Babel / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Maud, dix-sept ans, peut-elle vivre une vie normale d'adolescente, alors qu'elle a été violée à douze ans et n'en a jamais parlé à personne? De proie, elle a décidé de devenir sentinelle: le cutter dans la poche, elle n'est plus que méfiance et froideur. Un roman sombre dans lequel la tendresse que l'auteur sait si bien distiller pour ses personnages semble frappée d'impuissance à consoler.


- Une fois dans ma vie
de Gilles Legardinier
Éditions Flammarion / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de l'existence et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre. Trois façons d'aimer. Aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Accrochées à leurs espoirs face aux tempêtes que leur réserve le destin, avec l'énergie et l'imagination propres à celles qui veulent s'en sortir, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts. Fidèle à son humanité et à son humour, grâce à son regard unique fait de sensibilité et d'un exceptionnel sens de l'observation de la nature humaine, Gilles Legardinier nous entraîne cette fois au cœur d'une troupe réjouissante, à la croisée des chemins.


- Une journée dans la mort de l'Amérique
de Gary Younge
Éditions Grasset & Fasquelle / 04 octobre 2017


Le Titre du Roman

Chaque jour, ce sont près de sept enfants ou adolescents qui meurent par balle aux États-Unis. Cette statistique glaçante ne peut rendre compte à elle seule des vies détruites par les armes à feu, Gary Younge a donc décidé de raconter le destin des jeunes gens tués au cours d'une journée choisie au hasard. Ils sont dix à être abattus le 23 novembre 2013, dix enfants et adolescents âgés de 9 à 19 ans: sept noirs, deux hispaniques, un blanc. Gary Younge consacre un chapitre à chacune de ces victimes tuées par balle, parfois par accident, parfois lors d'un règlement de comptes: Jaiden, Kenneth, Stanley, Pedro, Tyler, Edwin, Samuel, Tyshon, Gary et Gustin. En recoupant les entretiens qu'il a menés avec leurs proches, les rapports de la police, du "911" et des journalistes locaux, il reconstitue la vie et les dernières minutes de ces jeunes, victimes de leur condition sociale, de la négligence des adultes, des lobbys. Vibrante immersion dans ces dix courtes vies, Une journée dans la mort de l'Amérique est un ouvrage aussi précis qu'intense. Gary Younge déploie tout son savoir-faire narratif pour nous immerger dans les États-Unis d'aujourd'hui et nous inviter à réfléchir, sans tabou, à cette tragédie américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:40

- Eleanor Oliphant va très bien
de Gail Honeyman
Éditions Fleuve Noir / 28 septembre 2017


Le Titre du Roman

Eleanor Oliphant est un peu spéciale. Dotée d'une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu'elle les pense, sans fard, sans ambages. Fidèle à sa devise "Mieux vaut être seule que mal accompagnée", Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d'une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec "maman". Mais tout change le jour où elle s'éprend du chanteur d'un groupe de rock à la mode. Décidée à conquérir de l'objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites. Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec "maman", Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d'un ami.


- L'air de rien
de Hanif Kureishi
Éditions Christian Bourgois / 28 septembre 2017


Le Titre du Roman

Waldo, réalisateur, est contraint par son âge et son état de santé à rester enfermé dans son appartement londonien. Fragile et frustré, c'est Zee, sa charmante femme, bien plus jeune, qui s'occupe de lui. Mais lorsqu'il commence à soupçonner Zee d'avoir une liaison avec Eddie, qui est bien plus qu'une connaissance et moins qu'un ami, depuis plus de trente ans, Waldo est poussé à agir: déterminé à dénoncer la supercherie, il s'attache à prouver que ses soupçons sont fondés avant de mettre en place sa vengeance.


- Me voici
de Jonathan Safran Foer
Éditions De L'Olivier / 28 septembre 2017


Le Titre du Roman

À la veille de sa bar-mitsva, le fils de Jacob et Julia Bloch est soupçonné d'être l'auteur d'injures racistes, ce qui lui vaut son renvoi du lycée. Pendant ce temps, Julia trouve sur le téléphone de son mari une série de textos pornographiques. On pense aux Scènes de la vie conjugale de Bergman revues par Philip Roth. À une fable délirante à la Mel Brooks. Ou aux deux à la fois. Car dans le monde de Jonathan Safran Foer, tout peut arriver, le meilleur comme le pire. Dans ce roman dont les dialogues crépitent comme des balles, on découvre que la grande et la petite histoire ne font qu'un. On passe ainsi sans crier gare du sacrifice d'Abraham à une théorie de la masturbation, d'un portrait d'Oliver Sacks à une analyse de la situation au Proche-Orient, de l'éloge du désir à la nostalgie du bonheur familial. Brillant, féroce, déchirant, désopilant, Me voici est l'œuvre la plus aboutie d'un écrivain dont le talent ne connaît plus de limites.


- Une douceur de chloroforme
de Patrice Delbourg
Éditions Le Castor Astral / 28 septembre 2017


Le Titre du Roman

Accablé par la ration quotidienne de nouvelles catastrophiques, tant sur papier journal, ondes périphériques ou petit écran, Jim Baltimore, (Anatole Glimpse selon ses parents), se réfugie dans l'indolorisme. Un écorché vif sous une armure médiévale. L'indifférence devient un long et torturant entraînement. La tentation d'un ermitage contemplatif s'offre à Jim. Cette nouvelle existence cloîtrée consentira-t-elle à le dédommager de tout ce qu'elle lui doit?


- C'est toi le chat
de Laura Trompette
Éditions Pygmalion / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Les chats, c’est comme le papier, ça se froisse très vite". Guy de Maupassant
Un chat abandonné. Un chef cuisinier veuf et père. Une enfant singulière. Une femme sous emprise. Lorsque quatre vies tourmentées entrent en collision, n’est-ce pas un signe du destin? À six mains et huit pattes, seront-ils plus forts? Chahutés mais jamais vaincus, nos héros prouvent que rien n’est immuable tant que l’on est vivant.


- Dernier train pour Canfranc
de Rosario Raro
Éditions Kero / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

Mars 1943. Accroupis dans une pièce secrète de la gare, les clandestins retiennent leur souffle en attendant que le bruit des bottes des soldats allemands s’éloigne. Au-dessus d’eux flotte le drapeau orné de la croix gammée. Au plus profond de cette époque sombre, Laurent Juste, le chef de gare breton, son amie Jana et le contrebandier Esteve Durandarte risquent tous les jours leur vie pour sauver des innocents, en leur faisant franchir la frontière franco-espagnole sur laquelle se dresse la gare mythique de Canfranc... Basé sur l’histoire vraie d’Albert Le Lay qui, en véritable Oskar Schindler français, a permis à des centaines de réfugiés d’atteindre la liberté, le premier roman de Rosario Raro nous plonge au cœur de ces années noires où l’humanité et la compassion semblaient une denrée si rare.


- Harlem quartet
de James Baldwin
Éditions Stock / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

Dans le Harlem des années cinquante, se nouent les destins de quatre adolescents: Julia l’enfant évangéliste qui enflamme les foules, Jimmy son jeune frère, Arthur le talentueux chanteur de gospel et Hall son frère aîné. Trente ans plus tard, Hall tente de faire le deuil d’Arthur et revient sur leur jeunesse pour comprendre la folle logique qui a guidé leur vie. Pourquoi Julia a-t-elle subitement cessé de prêcher? Pourquoi le quartet s’est-il dispersé? Pourquoi Arthur n’a-t-il jamais trouvé le bonheur? Ce roman magistral, où la violence et l’érotisme sont constamment maîtrisés par la tendresse et l’humour du poète.


- L'archipel des Solovki
de Zakhar Prilepine
Éditions Actes Sud / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

Zakhar Prilepine ose et assume le romanesque pour raconter les Camps des Solovki à destination spéciale, genèse du Goulag, à travers l'histoire d'amour d'un détenu et de sa gardienne. Un vrai roman russe dans la lignée du Docteur Jivago de Pasternak ou de la Saga moscovite d'Axionov, un grand livre, dans une langue dense, tenue, charnelle de l'écrivain le plus populaire actuellement dans son pays.


- Le clan Spinoza, Amsterdam, 1677. L'invention de la liberté
de Maxime Rovère
Éditions Flammarion / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

Le Clan Spinoza mobilise toutes les ressources du roman pour faire renaître le monde dans lequel a vécu Bento de Spinoza, entre Amsterdam et La Haye, dans cette Europe du XVIIe siècle qui a vu l'avènement de la Raison Moderne. Il célèbre les aventures de ceux qui partirent à la conquête de la liberté, hommes et femmes oubliés par l'Histoire et pourtant hauts en couleur. Parmi eux, Saül Levi Morteira, grand rabbin de la communauté juive d'Amsterdam; Adriaen Koerbagh, encyclopédiste en avance d'un siècle sur son temps; Franciscus Van Den Enden, activiste farouchement opposé à Louis XIV; Sténon, anatomiste de génie. Suivant les destins capricieux des familles, des amours, des amitiés et des idées, ce livre foisonnant, original, palpitant, dessine la figure inédite d'un Spinoza "en réseau". Grâce à lui, l'éclat de la philosophie, au lieu de nous aveugler d'admiration pour l'un de ses plus grands auteurs, nous aide à mieux comprendre ce qu'est le monde, le sien, le nôtre, et même ce que signifie comprendre.


- Les femmes sont de guitares (dont on ne devrait pas jouer)
de Clemens J. Setz
Éditions Jacqueline Chambon / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

La Villa Koselbruch est une résidence médicalisée qui accueille des personnes souffrant de handicaps physiques et mentaux. Natalie, la nouvelle auxiliaire et l'héroïne attachante de ce roman, est chargée de s'occuper d'Alexander Dorm, un homme en fauteuil roulant. Imprévisible et irascible, Dorm reçoit la visite régulière de Christopher Hollberg, dont il est amoureux jusqu'à l'obsession, mais dont il a pourtant détruit la vie quelques années plus tôt. Toute la clinique chante la magnanimité de Hollberg, mais très vite, Natalie sent que derrière le sourire du visiteur se cache quelque chose de plus inquiétant. Poussée par la curiosité et afin de protéger Dorm, elle va se lancer dans une véritable enquête pour ressusciter un passé aussi trouble qu'intrigant et tenter de percer à jour les motivations secrètes de Hollberg. À travers la sensibilité de Natalie, ses peurs, son équilibre mental vacillant et son imagination dévorante, le monde se charge d'une brillante aura poétique et se peuple de personnages lunaires: un oracle narcoleptique aux paupières ouvertes; un prostitué en blouson de cuir, fragile et envoûtant; un dessinateur borderline aux œuvres éphémères; des animaux étranges visibles ou invisibles… Autant de totems et de guides qui aident la jeune femme à affronter la difficulté qu'est le simple fait d'exister quand on pense être hors champ. Tous les personnages de cette œuvre foisonnante, qu'on les nomme fous, excentriques ou extra-ordinaires, sont autant d'inventions créatives pour donner à voir ce que serait le monde si l'on inclinait un peu la tête.


- Love love love / Bull
de Mike Bartlett
Éditions Actes Sud / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

Love love love: nous sommes en 1967, l'Angleterre découvre les Beatles et Kenneth a le coup de foudre pour Sandra, la petite amie de son frère Henry. Portés par la vague de liberté et de révolte qui souffle sur la jeunesse des années 70, Kenneth et Sandra décident de partir vivre l'aventure.
Bull: Une entreprise. Trois collègues, deux hommes et une femme, attendent leur supérieur. L'entreprise doit réduire ses effectifs. L'un d'entre eux doit partir. Lequel?


- Si Beale Street pouvait parler
de James Baldwin
Éditions Stock / 27 septembre 2017


Le Titre du Roman

Si Beale Street pouvait parler, elle raconterait à peu près ceci: Tish, 19 ans, est amoureuse de Fonny, un jeune sculpteur noir. Accusé d’avoir violé une Portoricaine, ce dernier est jeté en prison. Quand Tish découvre qu’elle est enceinte, les deux familles se mettent en campagne, à la recherche de preuves qui le disculperont. Pendant ce temps, Tish et Fonny ne peuvent qu’attendre, portés par leur amour, un amour qui transcende le désespoir, la colère et la haine.


- L'instant décisif
de Pablo Martin Sanchez
Éditions La Contre Allée / 23 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Moi et les gens de ma génération, les enfants de la Transition, nous avons grandi heureux dans les années 90, avec l'illusion que cela avait été un chemin de roses, sans violence. Depuis, nous avons découvert les fissures du conte". Pablo Martín Sánchez
L'instant décisif se déroule sur 24 heures et débute le 18 mars 1977, le jour de naissance de l'auteur, à minuit. Nous sommes à Barcelone, peu de temps avant les premières élections démocratiques depuis la dictature; l'année la plus violente de la Transition. "J'ai écrit ce roman pour savoir ce qui c'était passé le jour où je suis né. J'avais essayé de le faire dans une nouvelle de mon livre Frictions, intitulée "Faustine", mais je voulais aller plus loin. Je voulais offrir une pluralité de voix et de points de vue sur cette période: celles d'une gamine, d'un jeune professeur, d'une étudiante, d'un vieux patron, d'un lévrier ou d'un portrait accroché au mur. Et ce que j'ai découvert, c'est que l'on n'a pas tout à fait réussi à résoudre les problèmes de jadis: le harcèlement scolaire, la maltraitance animale, le terrorisme, l'abus de pouvoir, le sexisme, les enfants volés… La violence, enfin, la violence dans toutes ses formes et avec tous ses masques".


- Abigaël
de Magda Szabó
Éditions Viviane Hamy / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Gina ira en pension. Son père adoré l'a décrété sans donner la moindre explication: "Ne dis au revoir à personne, amie ou connaissance. Tu ne dois pas dire que tu quittes Budapest. Promets-le-moi". Elle doit oublier son ancienne vie et rejoindre, dans la lointaine province, Matula, une institution calviniste très stricte, reconnue pour la qualité de son enseignement. Enfant gâtée, rétive aux règles, elle est vite mise en quarantaine. Seule solution pour survivre, l'évasion, qui se solde par un échec piteux. Désespérée, l'adolescente finit par confier ses malheurs à Abigaël, la statue qui se dresse au fond du jardin. Car selon l'antique tradition matulienne, Abigaël aiderait tous ceux qui le souhaitent. Et, miracle, l'ange gardien se manifeste. Une série d'aventures rocambolesques sortent Gina du purgatoire et lui font comprendre la douloureuse décision de son père en même temps que le sens des mots honneur, solidarité et amitié. Abigaël, roman initiatique, paraît à l'occasion du 100e anniversaire de la naissance de Magda Szabó, la grande dame des lettres hongroises.


- Bourbon kid
Auteur anonyme
Éditions Sonatine / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Les Dead Hunters ont une morale très personnelle. C'est la moindre des choses pour une confrérie de tueurs sanguinaires. Ils ont aussi quelques menus défauts, se croire invincibles, par exemple. Un démon va néanmoins vite les détromper. Malin, fort et intelligent comme seuls les démons savent parfois l'être, il va tranquillement les décimer les uns après les autres. À une exception près. Un des membres des Hunters reste en effet introuvable, et non des moindres: le Bourbon Kid. Notre démon va alors jeter toutes ses forces dans la bataille, depuis les quatre cavaliers de l'Apocalypse jusqu'à une armée de morts vivants, pour retrouver et anéantir définitivement notre tueur bien-aimé.


- Écouter Sibelius
de Éric Tanguy et Nathalie Krafft
Éditions Buchet Chastel / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Cet ouvrage que le compositeur Éric Tanguy consacre à Sibelius évoque sa musique et l'amour qu'il lui porte. Il a pour cela choisi de parler de neuf œuvres emblématiques, qui sont autant de jalons dans la vie créatrice du musicien finlandais, du jaillissement de Kullervo à la pièce funèbre Surusoitto. Neuf œuvres qui sont autant de fenêtres ouvertes sur un univers uniment onirique, romantique et visionnaire. À travers ce parcours personnel, alternant les genres musicaux, le lecteur entre dans l'intelligence de l'art de Sibelius, au cœur même de cette intimité si particulière qui lie un compositeur à un autre. Né en 1968, Éric Tanguy a composé des œuvres solistes, de musique de chambre et concertantes. Ancien pensionnaire à l'Académie de France à Rome, il a reçu de nombreux prix, parmi lesquels à deux reprises celui de Compositeur de l'année lors des Victoires de la musique classique et le Grand Prix de la la Sacem pour l'ensemble de sa carrière.


- Écrit dans le noir. Essai sur la littérature
de Michel Schneider
Éditions Buchet Chastel / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Pourquoi s'enfermer dans cette "longue, amère et douce folie" dont parle Sartre: préférer les mots lus ou écrits à ceux qu'on dit ou entend? Avec ce recueil d'essais littéraires dispersés, publiés en revues sous son nom depuis trente ans ou inédits, Michel Schneider met en scène des écrivains et leurs ombres: Flaubert, Baudelaire, Musil, Canetti, Kafka, Henry James, Melville, Colette, Malraux, Starobinski. Et, dans la coulisse, Proust, bien sûr, son fantôme de chaque jour, sur qui l'auteur a déjà publié deux livres. Tous furent confrontés au dilemme: écrire ou vivre. N'être vivant que hors de la vie, n'être chez soi que hors de soi, tel fut le sort des auteurs que les essais littéraires ici publiés feront revivre. Pour certains, écrire, c'est ne pas vivre; pour d'autres, c'est vivre deux fois. L'être de l'écrivain n'est que son ombre. Sa maison, le papier. Son pays, le nulle part de la langue. Son temps, le futur antérieur. Dans cette galerie de portraits d'écrivains peints par leurs livres, la psychanalyse s'est invitée entre les lignes, mais non comme une série de clefs ouvrant les portes du mystère de la création littéraire. Ce n'est pas elle qui éclaire la littérature, mais l'inverse. Après Baudelaire, les années profondes (1994) et Lu et entendu, consacré à d'autres écrivains (2013), Michel Schneider revient à la question qui le hante: Non pas pourquoi les écrivains écrivent-ils, mais comment? Avec Diderot, il répond: sans savoir, sans voir. Dans le noir. Pour qu'il fasse un peu jour. On n'écrit pas noir sur blanc, comme disait Mallarmé, mais en posant des signes blancs dans le noir des pages de nos vies.


- Gueule de fer
de Pierre Hanot
Éditions La Manufacture de Livre / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Champion de France des poids mouches en 1912, le jeune boxeur parisien Eugène Criqui vit sa carrière interrompue par la Première Guerre mondiale. En mars 1915, il est blessé par un éclat d'obus à la tête. Cette importante blessure, initialement jugée mortelle par les médecins, est traitée puis consolidée par une plaque de fer au niveau de la mâchoire. Cette prothèse, que Criqui conservera lors de ses combats, lui vaut le surnom de "Mâchoire de fer" et de "Gueule de fer". Il reprend la boxe une fois la guerre terminée, et part en Australie où on lui découvre un punch du droit lui permettant une série de victoires par KO. Il devient, de retour en France, champion de France des poids plumes. Puis il devient à New York ainsi champion du monde et le deuxième français décrochant un titre mondial après Georges Carpentier. Lors d'un combat au Vélodrome d'Hiver de Paris, en 1923, il se casse la main mais remporte tout de même la victoire aux points. Dès lors, Criqui ne boxera plus qu'à raison d'environ un combat par an. Il se retire définitivement des rings sur une ultime victoire en 1928, après 54 succès avant la limite. Il est mort en 1977 en Seine-Saint-Denis.


- L'espérance d'un baiser
Le témoignage de l'un des derniers survivants d'Auschwitz
de Raphaël Esrail
Éditions Robert Laffont / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Raphaël a 18 ans lorsqu'il s'engage dans la Résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné, avant d'être transféré au camp de Drancy. Il y croise une jeune femme, Liliane Badour, dont il tombe amoureux. À l'arrivée à Auschwitz, après la "sélection", il est désigné pour le travail forcé tandis que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël nourrit l'espoir de revoir Liliane. Avec l'aide d'autres prisonniers, il parvient à lui écrire et tente de la sauver. Plus d'une fois, Raphaël est miraculeusement épargné: il échappe à la chambre à gaz, à la pendaison aprèsL2ON une évasion manquée, il survit aux marches et aux trains de la mort. À sa libération, il part à la recherche de Liliane.


- La famille Winter
de Clifford Jackman
Éditions 10-18 / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Durant trois décennies, la famille Winter traverse les territoires sauvages de l'Amérique, servant et combattant tout à la fois l'avancée farouche de la civilisation. Parmi ses membres tordus, le tueur psychopathe Quentin Ross, les débiles et redoutables frères Empire, l'impassible ex-esclave Fred Johnson, et l'enfant prodige Lukas Shakespeare. Mais au centre de cette tempête malveillante et ultra-violente se tient un leader glacial et sans cœur, Augustus Winter, un homme doté d'une résistance presque pathologique aux règles de la société et d'un don surnaturel pour la boucherie. De leur service de mercenaires lors d'une élection brutale à Chicago à leur travail en tant que chasseurs de primes dans les déserts de l'Arizona, il y a une logique hypnotique à la morale sombre de Winter qui se joue, à maintes reprises, dans un carnage impitoyable.


- La fille à histoires
de Irène Frain
Éditions Du Seuil / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Comment en suis-je venue à écrire? Je revois ma mère. Je l'entends. Elle avait un don inouï pour les histoires. Courtes ou longues, vraies ou fausses. C'était sa façon de conjurer la souffrance, la vie difficile. Elle m'a ainsi ouvert ces portes invisibles qui transfigurent le monde et font jaillir l'espoir. Dès ma naissance, pourtant, elle m'avait rejetée. Les circonstances. Et un secret qui faillit me détruire. Pour m'en sortir, je suis devenue sa plus fervente écouteuse. Si bien qu'un jour, dans ses histoires, j'ai voulu "mettre mon grain de sel", comme elle disait. Elle a refusé. M'a interdite d'histoires. Je me suis rebellée. Je me suis inventé des mères de papier, des mondes rien qu'à moi. Voici le récit de cette guerre qui m'a sauvée. Un combat pour gagner son amour". I. F.


- La peste soit des mangeurs de viande
de Frédéric Paulin
Éditions La Manufacture de Livre / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Un policier est retrouvé égorgé dans un abattoir des Hauts de France. Un post-it est collé sur sa poitrine avec inscrit dessus: "Peuvent-ils souffrir?". Un groupe de défenseurs des animaux, de spécistes, est rapidement mis en cause. Étienne Barzac de l'IGPN, la police des polices, découvre de plus que le fonctionnaire assassiné a un passé chargé et complexe. Il part mener son enquête avec le lieutenant Salima Belloumi, plus pour éloigner la jeune femme et la protéger de son mari violent. Et on va découvrir ce qui se dit dans cette curieuse enquête. C'est seulement après que l'on apprendra ce qu'il s'est passé. Comment des jeunes sont devenus de militants absolus de la cause animale, ce qui se passe réellement dans ces abattoirs d'où des images effrayantes commencent à parvenir à la connaissance du grand public.


- Le romantisme fasciste
de Paul Sérant
Éditions Pierre Guillaume De Roux / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Paul Sérant analyse méthodiquement l'œuvre politique de six grands écrivains de la littérature française: Abel Bonnard, Robert Brasillach, Louis-Ferdinand Céline, Pierre Drieu La Rochelle et Lucien Rebatet. Ces écrivains souhaitèrent la création en France d'un nouvel ordre politique et social, s'inspirant des expériences italiennes, allemande, espagnole. Au lendemain de la Libération ils furent accusés de trahison. Plus de soixante ans après la fin de la IIe Guerre mondiale le lecteur s'interrogeant sur cette époque pourra, nous l'espérons, examiner avec sérénité une pensée qui a soulevé tant de passions. L'histoire du fascisme français durant la guerre et l'Occupation est donc pour Sérant celle d'une tragédie et d'un immense malentendu que symbolisent les impasses d'une politique de l'État français fondée sur la collaboration et les velléités d'une "internationale fasciste" vantée par Je suis partout depuis les années trente (...) Maurras et les siens, ou plutôt Maurras et ses "dissidents": voilà beaucoup plus que la question du "romantisme fasciste" et la recherche de sa définition, le cœur même de l'interrogation de Paul Sérant. Car si son approche privilégie effectivement l'esthétique pour rendre compte de ce que fut l'engagement fasciste, son propos n'est nullement d'en proposer, à partir des auteurs français qu'il analyse, l'amorce d'une théorie générale. La démarche est autre. Il s'agit pour Sérant de mettre en scène avec sa plume et un arsenal de citations soigneusement choisies un dialogue post-mortem et jamais achevé entre lui-même, Maurras, et ses disciples devenus des dissidents (principalement Rebatet et Brasillach) quand ce n'est Drieu ou Combelle. Assurément, Le Romantisme fasciste ne se limite à ces auteurs et, comme Sérant en est le premier conscient, Céline ou Chateaubriant n'ont que peu à voir avec le chef de l'Action française. Mais si on se souvient que Sérant a précisé que c'est dans sa conclusion qu'il entendait véritablement se livrer, cette dernière, à travers les objets qu'elle aborde et les questions qu'elle traite peut se lire comme une autobiographie intellectuelle; celle d'un jeune garçon âgé de 18 ans en 1940, marqué par une Jeune Droite maurrassienne qu'il a lue et dont il rencontre, à travers Brasillach, une des incarnations majeures. Sa fascination ne conduit pas Sérant vers le collaborationnisme mais pour comprendre l'évolution d'un Brasillach, il s'interroge lui-même sur Maurras, sur son positionnement et ne peut se contenter du discours qui voit après la guerre, les maurrassiens orthodoxes rejeter violemment ceux d'entre eux qui ont choisi le camp collaborationniste et qu'ils accusent de trahison. Une position reprise et prolongée des décennies plus tard par Raoul Girardet et plus encore par François Léger qui des années plus tard s'est fait le procureur des Dissidents de l'Action française dans Aspects de la France. Lors de la parution du volume, les positions des maurrassiens face à l'ouvrage de Sérant sont très réservées. L'ouvrage manifestement dérange. (...) Ce "romantisme fasciste", Sérant s'en défie, y compris pendant la guerre d'Algérie où quoique acquis à la défense de l'Algérie française il dénonce la politique des attentats qu'il qualifie en février 1962 de "piège de l'action directe" dans Défense de l'Occident de Maurice Bardèche où il publie alors". (Olivier Dard in préface à la nouvelle édition) Paul Sérant pose la question: existe-t-il un fascisme français? Quelles en furent les motivations profondes? Maurras fut-il ce qu'on appelle un fasciste? Quelles limites radicales l'occupation allemande opposa-t- elle aux chances de ce mouvement? A quelles analyses contradictoires parvinrent les historiens? Quelle réception et quelle portée intellectuelle connut donc l'ouvrage de Paul Sérant?


- Les ambitieuses
de Stéphanie Clifford
Éditions Presses De La Cité / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

New York, 2006. Avant la démocratisation de Facebook et l'avènement des smartphones, avant Obama, avant la crise des subprimes. Evelyn accepte un job de recruteuse pour un nouveau réseau social réservé aux très riches. Heureusement, sa scolarité dans un pensionnat huppé de la côte est a bien rempli son carnet d'adresses. Autrefois critique vis-à-vis de ses parents parvenus, la jeune fille décide de reprendre contact avec les anciennes stars du lycée. Parmi elles, une it-girl règne en despote: la longiligne Camilla, virevoltant entre courses à la voile dans les Adirondacks et galas de charité sur la Cinquième Avenue. Auprès de l'héritière, Evelyn se met à espérer en un avenir royal. Mais gare à qui tentera de détrôner l'impératrice. Tandis qu'Evelyn se débat dans la jungle du gotha, le monde s'apprête à tomber entre les crocs du plus grand cataclysme financier du début du XXIe siècle. Mordant et drôle, sombre et parfaitement scandaleux, un roman à mi-chemin entre le récit d'apprentissage et la satire très documentée.


- Les bords de la fiction
de Jacques Rancière
Éditions Du Seuil / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

On le sait depuis Aristote: ce qui distingue la fiction de l'expérience ordinaire, ce n'est pas un défaut de réalité mais un surcroît de rationalité. Elle dédaigne en effet l'ordinaire des choses qui arrivent les unes après les autres pour montrer comment l'inattendu advient, le bonheur se transforme en malheur et l'ignorance en savoir. Cette rationalité fictionnelle a subi à l'âge moderne un destin contradictoire. La science sociale a étendu à l'ensemble des rapports humains le modèle d'enchaînement causal qu'elle réservait aux actions d'êtres choisis. La littérature, à l'inverse, l'a remis en cause pour se mettre au rythme du quotidien quelconque et des existences ordinaires et s'installer sur le bord extrême qui sépare ce qu'il y a de ce qui arrive. Dans les fictions avouées de la littérature comme dans les fictions inavouées de la politique, de la science sociale ou du journalisme, il s'agit toujours de construire les formes perceptibles et pensables d'un monde commun. De Stendhal à João Guimarães Rosa ou de Marx à Sebald, en passant par Balzac, Poe, Maupassant, Proust, Rilke, Conrad, Auerbach, Faulkner et quelques autres, ce livre explore ces constructions au bord du rien et du tout. En un temps où la médiocre fiction nommée information prétend saturer le champ de l'actuel avec ses feuilletons éculés de petits arrivistes à l'assaut du pouvoir sur fond de récits immémoriaux d'atrocités lointaines, une telle recherche peut contribuer à élargir l'horizon des regards et des pensées sur ce qu'on appelle un monde et sur les manières de l'habiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:34

- Les griffes et les crocs
de Jo Walton
Éditions Denöel / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Bon Agornin a eu une longue et belle vie, mais sa fin est proche, il le sent. Étendu près de son trésor, il attend la mort. Toute sa famille est réunie pour vivre avec lui ses derniers instants: ses deux fils et ses trois filles, ainsi que son gendre, l'Illustre Daverak qui héritera de son domaine. Bon Agornin tient absolument à se confesser à son fils aîné, il veut partir absous de ses péchés, d'autant que ceux-ci sont immenses: afin de pouvoir devenir un dragon de soixante-dix pieds de long, capable de voler et de cracher du feu, il a dévoré son frère et sa sœur, les carcasses de bœuf ne suffisent pas pour mener à bien une telle entreprise. "Je n'ai pas eu le choix", se justifie-t-il, dans son dernier souffle. Avant d'être dévoré à son tour par ses héritiers, comme le veut la tradition chez les dragons.


- Les mystères de Saint-Exupéry
de Jean-Claude Perrier
Éditions La Table Ronde / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Nombreux sont les lecteurs du Petit Prince, mais la vie et la personnalité d'Antoine de Saint-Exupéry demeurent pleines d'obscurité. Poursuivant le feuilleton publié en 2007 dans Le Figaro, Jean-Claude Perrier retrace dans ce livre l'enquête littéraire menée au travers des mythifications et mystifications biographiques qui entourent l'aviateur. Au hasard des rencontres et de la découverte de documents (photographies, dessins, lettres), le critique se fait archéologue littéraire, recompose à l'instar d'une mosaïque le portrait de l'écrivain, et s'emploie à réduire les zones d'ombre qui parsèment la vie de l'écrivain. Les huit chapitres qui composent Les mystères de Saint-Exupéry proposent tout d'abord un récit du travail d'enquête, puis une intrigue thématique. Des histoires d'amour du poète à son décès dans des circonstances inexpliquées, en passant par la genèse du Petit Prince, son opposition au gaullisme ainsi que sa carrière d'aviateur, le livre se situe à mi-chemin entre l'essai et la biographie et se lit comme un roman. Les néophytes y trouveront un récit clair et organisé sur le grand écrivain, tandis que les spécialistes seront heureux d'y découvrir les hypothèses de Jean-Claude Perrier sur certains événements particulièrement rocambolesques, ou encore des documents inédits.


- Mourir sous ton ciel
de Juan Manuel de Prada
Éditions Du Seuil / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Juan Manuel de Prada relate ici les événements qui, à la fin du XIXe siècle, ont changé le destin des Philippines et conduit la couronne d'Espagne à céder l'archipel aux États-Unis. En 1898, un détachement espagnol assiégé par des insurgés dans l'église du village de Baler mène une résistance héroïque. À cette poignée d'hommes commandés par le capitaine Las Morenas et prêts à verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour la grandeur de l'Espagne font face des indépendantistes tagals dont le chef, Novicio, s'efforce d'éviter un carnage. L'un et l'autre ont succombé au charme d'une Fille de la Charité qui a voué sa vie à l'éducation des enfants philippins et aux soins des malades. Dans l'archipel, la guerre fait rage, attisée par un colosse blond trafiquant d'armes à la solde des États-Unis, dont les ivresses de dévastation ne sont pas sans rappeler la perversion du Kurtz de Joseph Conrad. En donnant à chacun de ses nombreux personnages, réels ou fictifs, une complexité captivante et une profondeur métaphysique, en pénétrant dans leur conscience exposée à de grands déchirements moraux mais emportée dans le tourbillon fatal des affrontements, Juan Manuel de Prada va bien au-delà du roman d'aventures traditionnel. Mourir sous ton ciel est incontestablement le chef-d'œuvre de ce grand écrivain espagnol.


- Sens dessus dessous
de Milena Agus
Éditions Liana Levi / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Mr. Johnson, le monsieur du dessus, a toujours les lacets défaits et des vestes trouées. Pourtant, c'est un violoniste célèbre qui vit dans le plus bel appartement de l'immeuble, avec vue sur la mer. Anna, la voisine du dessous, partage un petit entresol obscur avec sa fille, taille ses robes dans de vieilles nappes et fait des ménages. Pourtant, elle cache dans ses tiroirs des dessous coquins et des rêves inavoués. Ces deux-là, plus tout jeunes, débordants de désirs inassouvis, étaient faits pour se rencontrer. Dans les escaliers, où montent et descendent des voisins occupés par une farouche quête du bonheur, se tricotent à tous les étages situations rocambolesques, amours compliquées, jalousies absurdes. Mais n'est-ce pas là la clef de voûte de toute vie? Observatrice indiscrète, pourfendeuse de la normalité, Milena Agus fait la chronique de ce microcosme dans lequel souffle un vent délicieusement frondeur.


- Tu riras moins quand tu connaîtras les hommes
de Florent Bottero
Éditions Denöel / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Tarn, automne 1856. Un corps de jeune fille flotte dans une rivière. Tout accuse son père, le redouté Joseph Roubaud, en cavale depuis la macabre découverte, et les villageois organisent une gigantesque battue pour le retrouver. Dans sa fuite, Roubaud fait la rencontre de la Forge, mystérieux colosse au calme olympien. Rejetant sur les gens du village la responsabilité de la mort de son enfant, Roubaud n'a dès lors qu'une obsession: se venger. Scellant un pacte avec son nouvel et puissant allié, il se lance dans une expédition sanguinaire. Bientôt, ce couple bancal et maudit, furieux et génial, va écrire sa légende, révéler les mensonges des uns et les turpitudes des autres. Car dans ce conte apocalyptique, cruel et hypnotique, chacun joue avec la vérité, les discours sont des armes, les mots tuent, les idées massacrent.


- Un été près du lac
de Heather Young
Éditions Belfond / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite sœur Emily viennent passer l'été en famille dans leur chalet, sur les bords d'un lac du Minnesota. Mais un matin, Emily est introuvable. Qu'est-il arrivé à l'enfant de six ans? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l'improbable retour de la petite préférée.
1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Francisco et une histoire d'amour abusive, pour mettre à l'abri ses deux filles. Mais le vieux chalet n'a rien d'une chaleureuse villégiature. La maison est isolée, bientôt prisonnière de la neige qui recouvre le Minnesota; son seul voisin est un vieil homme bourru, probablement fou. Et alors que la jeune femme tente de transformer la lugubre bâtisse en foyer pour elle et ses filles, son aînée développe soudain une étrange obsession pour Emily, leur aïeule disparue. Car la maison n'a pas dévoilé tous ses secrets. Là, dans les affaires laissées par Lucy, se cache un journal. Les Mémoires d'une petite fille naïve qui a laissé se dérouler un drame si terrible que, soixante ans plus tard, sa famille en porte encore la trace.


- Vers l'abîme
de Erich Kästner
Éditions 10-18 / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

Vers l'abîme est un roman miraculé. Censuré à sa parution, en 1931, par son éditeur que terrifie l'indécence des mœurs qu'il décrit. Vilipendé dès sa sortie par la critique, scandalisée à la lecture du miroir qu'il tend à la société allemande. Brûlé en 1933 dans les autodafés nazis qui voient en lui le symbole ultime de la dégénérescence. Oublié au lendemain de la guerre parmi les ruines d'un pays incapable de supporter que certains de ses intellectuels aient fait preuve de tant de lucidité quand il était encore temps. Le voici enfin réédité dans son intégrale et radicale version originale.


- Victoria et Abdul
de Shrabani Basu
Éditions Presses De La Cité / 21 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Je l'apprécie tellement. Il est si bon, doux et compréhensif... il m'apporte un réel réconfort". C'est en ces termes que la reine Victoria parla d'Abdul Karim, un Indien de confession musulmane qui fut son confident et son professeur d'urdu durant les dernières années de son règne. En moins d'un an, ce greffier adjoint de la prison d'Agra, âgé de vingt-quatre ans et fraîchement débarqué en Angleterre pour être serviteur lors du jubilé d'or de la reine, devint l'un des hommes les plus puissants de la Cour britannique. La relation intense et controversée qu'ils entretinrent manqua de déclencher une révolte au sein du Palais royal. Abdul n'en resta pas moins aux côtés de la monarque, jusqu'à la fin, usant notamment de son influence lors des premiers mouvements d'indépendance des colonies. Soigneusement documenté et rédigé dans un style romanesque, ce livre aborde une période méconnue de la vie de la reine Victoria: une amitié extraordinaire et une histoire d'amour inoubliable.


- Aimer Lawrence. Catherine M. rencontre Lady Chatterley
de Catherine Millet
Éditions Flammarion / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Il fallait bien qu'un jour je croise la route de Lady Chatterley. J'ai fait mieux, je suis tombée amoureuse de celui qui l'imagina, D. H. Lawrence, à cause de sa figure de mauvais coucheur, à cause de l'extraordinaire sensibilité de son "écriture androgyne" dont parlait Anaïs Nin. Pendant deux ans, je n'ai pas quitté cet amateur des grands espaces qui, lorsqu'il écrivait, ne s'est jamais encombré des barrières du surmoi. J'ai voulu faire redécouvrir cet auteur célèbre qui n'est plus assez lu, contemporain des suffragettes, et qui vécut entouré de femmes libres. Il avait compris qu'au vortex de leur émancipation et de leurs revendications se trouvait le plein accomplissement de leur jouissance sexuelle.


- Courir au clair de lune avec un chien volé
de Callan Wink
Éditions Albin Michel / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Sous une lune gibbeuse, un jeune homme nu traverse la nuit en courant aux côtés d'un chien galeux. À leurs trousses: Montana Bob et Charlie Chaplin, deux lascars prêts à tout pour récupérer l'animal et se venger du voleur. Cette nouvelle, qui ouvre le recueil de Callan Wink, donne le ton: une énergie et une originalité qui saisissent le lecteur dès les premières lignes. Dans les grands espaces du Montana, tous ses personnages sont tiraillés entre le poids des responsabilités et les charmes de la liberté. Ainsi, un homme marié entretient une liaison hors du commun avec une Indienne Crow alors que sa femme lutte contre un cancer. Et un adolescent, pris dans la guerre intime que se livrent ses parents, se transforme en exterminateur de chats.


- La disparition de Karen Carpenter
de Clovis Goux
Éditions Actes Sud / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Durant les années 1970, The Carpenters est le groupe le plus populaire aux États-Unis. Un immense succès (100 millions de disques vendus) qui s'explique par l'alchimie unique entre ses deux membres fondateurs, Richard et Karen Carpenter, un frère et une sœur. Ces deux enfants de la classe moyenne imposent un retour à l'ordre musical après la révolution psychédélique, avec des hits aussi romantiques que réactionnaires, tels Close to you, We've Only Just Begun ou Rainy Days and Mondays. Mais derrière cette success story se cache une tragédie. La Disparition de Karen Carpenter raconte cette histoire, nous amenant à porter un regard de côté sur les grands phénomènes socio-culturels qui marquèrent l'Amérique de l'époque.


- La féroce
de Nicola Lagioia
Éditions Flammarion / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Par une chaude nuit de printemps, une jeune femme marche au beau milieu de la nationale, nue et couverte de sang. Quand, quelques heures plus tard, on retrouve son corps au pied d'un immeuble, son identité est enfin révélée: Clara Salvemini, fille aînée de la famille d'entrepreneurs la plus influente de la région. Pour tous, il s'agit d'un suicide. Mais les choses se sont-elles vraiment passées ainsi? Clara était-elle liée aux affaires douteuses de son père? La relation qu'elle avait avec son frère Michele, l'ombrageux, l'instable, le rebelle, a-t-elle joué un rôle déterminant dans sa mort? Flirtant avec le genre du roman noir, Nicola Lagioia peint une Italie du Sud gangrenée, fascinante et met en scène le grand drame d'une famille, d'un pays, d'une époque: celui des années que nous sommes en train de vivre.


- Le flâneur de l'Élysée
de Pierre-Louis Basse
Éditions Stock / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Le soir surtout, au moment du départ, il me semblait que ce  Palais, ses lumières au fond du jardin, avaient la prétention  d'un décor cadenassé. Prisonnier du passé. La plupart du  temps, ces lumières, comme des alvéoles de labeur, étaient  celles du Président, ou du secrétaire général, Jean-Pierre  Jouyet. Alors que je quittais la place, il suffisait d'une météo  clémente, d'un ciel pur, pour que je sois submergé par toutes  sortes d'impressions. Dans la nuit, le Palais faisait comme une pierre précieuse  posée sur quelque feutrine de la place Vendôme. Avec leurs  gilets pare-balles, et cette manière à la fois courtoise et acérée  de vous observer, les gendarmes protégeaient un vaisseau coupé du monde". Voici le livre sans fard d'une aventure politique qui n'était  pas au programme de l'auteur. Trois ans à l'Élysée. Le livre  d'un flâneur, fidèle à ses convictions. Fidèle à sa jeunesse. Une espèce en voie de disparition.


- Le vent l'emportera
de Gunnar Staalesen
Éditions Gaïa / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Le privé le plus populaire de Norvège prêt à renoncer au célibat? Pas si le destin s'en mêle. Au large de Bergen, à quelques encablures des fjords, une ou deux îles sont battues par les vents. Un pont les relie au continent, le tourisme pourrait s'y développer, si le site n'était pas promis à être défiguré par de hautes silhouettes bruyantes et menaçantes: peut-on rêver endroit plus idéal que ces îles sous le vent du Nord pour un parc d'éoliennes? Une famille déchirée par des intérêts divergents, un mari qui disparaît la veille d'une consultation décisive, des écologistes soft et d'autres prêts à des actions d'éclat beaucoup plus violentes. Un polar écolo dans la Norvège des fjords et du pétrole. En mer du Nord, la route des bateaux vikings devint celle des supertankers. Et si aujourd'hui la jolie vue que l'on a sur les fjords depuis l'Express côtier était remplacée par un gigantesque parc d'éoliennes? Entre protection de l'environnement, tourisme et obscurantisme, Varg Veum dresse la liste des mobiles.


- Lettres à Véra
de Vladimir Nabokov
Éditions Fayard / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Vladimir Nabokov et sa femme Véra se sont rencontrés en 1923, à Berlin, où leurs familles respectives avaient fui le pouvoir bolchevique. Tout au long du demi-siècle que dure leur mariage, ils ne sont séparés que rarement, mais alors il lui écrit chaque jour: ainsi quand Véra part se soigner dans un sanatorium de la Forêt Noire, quand Vladimir rend visite à sa famille réfugiée à Prague, où quand Véra tarde à le rejoindre à Paris. Plus tard, ses conférences dans le Sud des États-Unis suscitent de nouvelles lettres. Dans toute cette correspondance, pour nous à sens unique, Véra ayant détruit ses propres lettres, on voit la passion de Nabokov pour sa femme, sa vie quotidienne dans le milieu de l'émigration russe à Berlin, les bouleversements auxquels tous deux sont confrontés dans leur vie matérielle et affective, le dénuement qui est le sien lors de ses débuts à Paris, l'intérêt croissant suscité par son œuvre auprès des éditeurs et d'un public éclairé, le soutien indéfectible que lui apporte Véra. Ces lettres, outre ce qu'elles révèlent sur l'homme, nous font découvrir le laboratoire de  l'écrivain, son énergie créatrice, la pléthore de sujets qui surgissent et disparaissent, l'intensité de son travail, et on y reconnaît l'originalité de son style: sa veine parodique, poétique, sa vivacité et ses jeux de mots.


- Repenti
de Claude Chossat
Éditions Fayard / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Pendant deux ans, Claude Chossat a servi la Brise, ou du moins l’un de ses fondateurs. D’abord petit truand, il a voyagé dans sa roue et grimpé l’échelle sociale du grand banditisme à la vitesse de l’éclair en servant de chauffeur et de confident à Francis Mariani, le plus violent et le plus fou de tous. Une ascension qui s’est arrêtée net le 23 avril 2008, lorsque "Francis" décide de tuer l’un de ses frères: Casanova, le roi Richard. Claude Chossat doit fuir, le gang et la Corse. Il se réfugie en Suisse avant de se livrer à la justice et de tout raconter. Même s’il est aujourd’hui libre, Claude Chossat ne bénéficie d’aucune protection. Il vit caché, pour protéger sa famille de représailles qui peuvent surgir à tout moment. Une situation intenable qui le pousse à tout raconter. Il nous livre ici un témoignage choc qui ouvre, pour la première fois, les portes du célèbre gang de la Brise de mer.


- Une jeunesse de Marcel Proust
de Evelyne Bloch-Dano
Éditions Stock / 20 septembre 2017


Le Titre du Roman

Qui n'a jamais entendu parler du questionnaire de Proust? Les réponses de l'écrivain ont traversé le temps et fait le tour du monde. On a oublié qu'elles provenaient d'un album intitulé Confessions, appartenant à Antoinette Faure, la fille du futur président de la République. En participant à ce jeu de société à la mode, Marcel Proust ne se doutait pas qu'il livrerait des indices sur l'adolescent  qu'il était. Ses réponses ont été commentées. Mais jamais  contextualisées ou comparées. Jamais datées avec exactitude. De Gilberte aux Champs-Élysées à la petite bande d'Albertine et des jeunes filles en fleurs, quelles traces ont-elles laissées dans son œuvre? Évelyne Bloch-Dano a mené l'enquête. Elle est parvenue  à identifier les autres amis de l'album d'Antoinette. C'est alors tout un monde qui a surgi, celui des jeunes filles de la bourgeoisie de la Belle Époque. Quelques garçons aussi. À travers leurs goûts, leurs rêves, s'est dégagé le portrait d'une génération. Celle de Marcel Proust.


- Éclipse
de Françoise Houdart
Éditions Luce Wilquin / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

L’éclipse est à présent totale. Il est un peu plus de quatre heures du matin, et le spectacle est grandiose. Lune rouge, lune de sang. C’est un peu troublé que Sacha regagne son appartement au troisième étage de son immeuble. Le jour se lève déjà. Le silence qui l’accueille dans le hall d’entrée a une étrange résonance. L’intuition du vide lui saccage le souffle. Il pénètre sans bruit dans la chambre où il avait laissé Mado, sa femme, avant de descendre sur l’esplanade pour jouir du spectacle de l’éclipse. Mado n’est pas dans le lit. Il traverse l’appartement, appelle : Allez, montre-toi, Mado… Mais elle ne répond pas. Rien ne manque à l’ordonnance du quotidien. Rien, sauf Mado. Tétrade… Lune pourpre… Éclipse… Dans ce roman, Françoise Houdart sonde les mystérieux rapports qui mêlent aux fantasmes les plus déconcertants les cycles lunaires et la fécondité.


- Le jour est aussi une colère blanche
de Éric Brucher
Éditions Luce Wilquin / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

Il y a des tagueurs, des apprentis djihadistes, des skateurs, des slameurs (une slameuse), des clameurs (une clameuse), des potagistes, des prophètes (un prophète), des calligraphes, des taulards (un), des laveurs de vitres (un aussi). Tous à leur manière des révoltés, porteurs d’énergie pour vivre et sortir des enfermements. Un chant choral habité d’espoir, parfois fugace ou vain, parfois grandiose et magnifique. Ou comme une sédition tonique et poétique: chercher l’invention d’une langue neuve, parole pour exister et dire ce que portent les cœurs. Des nouvelles urbaines, emplies de vitalité, de fureur et de lumière.


- Rien n'arrête les oiseaux
de Francois Salmon
Éditions Luce Wilquin / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

Qu’elles parlent d’amour, de haine, de chaussure gauche ou de microbiologie, les huit nouvelles de ce recueil jouent à ouvrir des brèches dans le quotidien, pour y laisser filtrer le vent grisant de l’imaginaire. Des histoires comme des bulles de savon qui volent à la dérive dans notre quotidien.


- Kate Hannigan
de Catherine Cookson
Éditions Charleston / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

Le Dr Rodney Prince n'a jamais vu de jeune femme comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible. Kate a toujours souffert à cause des hommes. Son père tout d'abord, un docker à la main lourde. Son compagnon aux belles paroles ensuite, qui la laissera mère célibataire à dix-huit ans, à la suite d'un accouchement éprouvant qui bouleversera la vie du Dr Prince. Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne.


- L'impossible amour de Katie Mulholland
de Catherine Cookson
Éditions Charleston / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

Fille de mineur, Katie Mulholland connaît la dure vie des plus déshérités dans une ville industrielle de l'Angleterre victorienne. Employée par une riche famille, sa beauté attire le fils du maître, qui la viole et la laisse enceinte. La famille de la jeune femme la force alors à épouser un homme qu'elle n'aime pas. Mais le destin de Katie pourrait changer lorsqu'une rencontre lui permet de prendre sa vie en main.


- Le juif qui savait
Wilno-Jérusalem, la figure légendaire d'Abba Kovner (1918-1987)
de Dina Porat
Éditions Le Bord de l'Eau / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

Juif, combattant, poète, sioniste de gauche, Abba Kovner a 23 ans quand il se retrouve enfermé dans le ghetto de Wilno (Vilnius). Après avoir tenté d'y organiser l'insurrection, ce rebelle-né s'enfuit par les égouts avec ses camarades pour gagner les forêts, où il devient une légende par ses exploits au combat à la tête d'une unité d'un millier de garçons et filles à peine sortis de l'adolescence. De fait, le ténébreux et prophétique commandant-poète s'impose, au regard de l'Histoire, comme le tout premier Juif d'Europe à avoir compris, dès 1941, la véritable étendue du plan d'extermination nazi. Ce visionnaire est aussi le premier avoir publiquement appelé les Juifs à prendre les armes, au mépris de l'avis général. Dans le chaos de l'après-guerre, ce jeune leader charismatique venu du grand Est, devenu un héros aux yeux de tous, s'attarde en Europe pour œuvrer à l'émigration clandestine des survivants. Et, surtout, pour mettre au point une vengeance implacable: empoisonner les réserves d'eau potable de plusieurs villes allemandes et liquider les nazis incarcérés à Nuremberg. Après maintes péripéties, on le retrouve en Israël. En 1947, il contribue à fonder la fameuse Brigade Givati, au sein de laquelle il participe à la guerre d'Indépendance. Couronné par d'innombrables prix littéraires, comptant des disciples dans le monde entier, il devient l'âme de son kibboutz et une personnalité centrale du Parti des travailleurs (Mapam), tout en créant plusieurs musées.


- Pitou
de Henri de Meeus
Éditions Le Bord de l'Eau / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

Voici 15 longs récits prenants. On se demande dans quelle époque ils se situent. Et c'est peut-être là que réside la surprenante nouveauté du style d'Henri de Meeûs. On y croiser le familier et l'étrange: de "vieux Belges" grincheux et grinçants, des aristocrates contemporains et désuets, des vilénies palpitantes, de belles âmes érudites, énigmatiques, quelques folles et quelques fous, mais le sont-ils? La Belgique en francs belges succède à des récits fantastiques, à des extravagances baroques, sans oublier les traditionnels mariages et autres meurtres en famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:27

- Roger-pris-dans-la-terre
de Paul Ardenne
Éditions Le Bord de l'Eau / 15 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Une histoire de terre, voilà ce qu'est l'histoire de Roger-pris-dans-la-terre. Un type, de la terre". Roger-pris-dans-la-terre: un paysan qui s'adonne à l'agronomie de pointe mais aussi "un proscrit dans sa condition de glaise". Roger, jour après jour, s'autodétruit, miné par ce qu'il croit être une maladie: il devient de la terre. Il mène contre lui-même une guerre, jusqu'à délivrance, une pour le moins singulière, délivrance. A rebours du roman agrarien, celui, pétri de régression, de la terre qui ne ment pas, ce roman met en scène un désastre écologique, incarné celui-ci, vécu comme une plaie vivante.


- Dans le désert
de Julien Blanc-Gras
Éditions Au Diable Vauvert / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Du Qatar à Oman, en passant par Dubaï et le Bahreïn, Julien Blanc-Gras nous guide à travers un nouveau monde où tout peut arriver, pour le meilleur ou pour le pire. Parviendra-t-il à réconcilier l'Orient et l'Occident en soulevant le voile des apparences? Réussira-t-il à se faire des amis dans le désert? Un périple brûlant, servi par la bienveillante ironie de l'auteur.


- Défense de Prosper Brouillon
de Éric Chevillard et Jean-François Martin
Éditions Noir Sur Blanc / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Ce livre se présente à première vue comme une exploration de l’œuvre merveilleuse d'un écrivain répondant au nom de Prosper Brouillon dans le but d'en faire l'éloge; mais ce n'est qu'un déguisement: il s'agit en réalité d'un féroce réquisitoire contre une certaine littérature institutionnalisée, pantouflarde et satisfaite d'elle-même. Qu'en est-il quand on y regarde de plus près? Voilà à quoi répond Éric Chevillard dans ce livre aussi jouissif et frais que caustique et assassin. Prosper Brouillon est le nom donné à l'ensemble des écrivains chez qui ont été collecté les phrases, exemplaires, à partir desquelles Chevillard s'est amusé à reconstruire un faux roman délirant.


- Inavouable
de Zygmunt Miloszewski
Éditions Fleuve Noir / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Zakopane, chaîne des Tatras, 26 décembre 1944:
Un résistant serre contre lui un étui métallique. À ses oreilles résonnent encore les dernières instructions de l’officier nazi qui lui a confié "le plus grand secret de cette guerre".  Alors qu’il est pris dans une tempête de neige, sa formation d’alpiniste pourrait se révéler cruciale. Non loin de là, dans une auberge, un homme contemple par l’une des fenêtres la même bourrasque déchaînée. Après une ultime hésitation, il croque sa capsule de cyanure.
Une matinée d’automne, de nos jours, à Varsovie:
Chef du département de recouvrement de biens culturels rattaché au ministère des Affaires étrangères, le docteur Zofia Lorentz est convoquée par le Premier ministre: le Portrait de jeune homme du peintre Raphaël, tableau le plus précieux jamais perdu et recherché depuis la Seconde Guerre Mondiale, vient d’être localisé. Accompagnée d’un marchand d’art cynique, d’un officier des services secrets à la retraite et d’une voleuse légendaire, Zofia s’envole pour New York, étape d’une quête contrariée qui pourrait inverser la lecture de l’Histoire et la politique internationale moderne.


- Je suis le chat qui va tout seul...
de Michel Mollard
Éditions Presses De La Cité / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

François Raveau a onze ans quand la guerre éclate. Très précoce intellectuellement, l'école ne lui convient pas. Dès 1940, il est engagé avec ses parents, protestants, dans des opérations de résistance, parfois meurtrières. En avril 1944, il est déporté à Neuengamme, puis Fallersleben et Wöbbelin. Pour ce livre, il est retourné pour la première fois sur les lieux des camps et de sa résistance en Dordogne. Ce livre traite aussi de l'après: comment se passe le retour à la vie normale, pour autant qu'elle le soit? Il se trouve que François Raveau a participé à nombre d'aventures, en France (du complot du Plan Bleu à Mai 1968), en Amérique Latine (chez des tribus reculées), en URSS ou en Asie. Il a soigné des rescapés des camps nazis et des camps d'Indochine. Il a été l'ami proche de Malraux, de Gracq, de Koestler, et le psychiatre de Sartre. Il dresse de ces derniers des portraits savoureux.


- La montagne entre nous
de Charles Martin
Éditions Presses De La Cité / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Seuls survivants d'un accident d'avion, le chirurgien Ben Payne et la journaliste Ashley Knox se trouvent à 3 500 mètres d'altitude, au cœur de l'hiver, sans aucun moyen de communication. Ashley, dont le mariage était prévu deux jours plus tard, est gravement blessée. Grâce aux soins prodigués par Ben, elle est hors de danger, au moins pour quelques jours. Mais, pour espérer s'en sortir, ils doivent parcourir 75 kilomètres en pleine montagne. Au cours de leur randonnée chaotique, ils se découvrent, échangent des secrets qui ne semblent plus si importants, plaisantent aussi, il faut garder le moral coûte que coûte. Mais la montagne se referme sur eux toujours un peu plus et leurs chances de survie s'amenuisent.


- La sœur du menuisier
de Mira Maguen
Éditions Mercure de France / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Nava, l'héroïne de ce livre, vient de vivre un des pires drames de l'existence: la mort de son mari et de son petit garçon dans un accident de voiture. Elle ne parvient à survivre que dans une sorte d'anesthésie éveillée et en changeant radicalement de cadre et de milieu.D'abord elle s'installe dans une résidence du troisième âge où son arrivée (elle est très jolie et n'a que trente ans) fait sensation. Mais dit-elle, elle est comme les vieux, elle n'a plus d'avenir. Ensuite, de décoratrice à succès, elle devient caissière dans une supérette guère d'avenir non plus. En somme, elle s'organise pour renoncer à toute forme d'espoir. Mais le hasard, les circonstances, des rencontres vont faire que la vie reprendra peu à peu le dessus. Les rencontres d'abord. On ne les citera pas toutes mais certaines sont inoubliables: par exemple les jumelles octogénaires pleines de ressources (là, Mira Maguen manie un délicieux humour), le timide Shlomo si touchant qui fabrique des jouets pour les enfants qu'il n'a pas, une vieille artiste hippie qui n'a pas froid aux yeux et surtout le fils d'une des fameuses jumelles qui parviendra peu à peu à ramener Nava vers les vivants. Dans ce nouveau roman, Mira Maguen reste fidèle à son intérêt et son empathie envers ceux et celles qui souffrent mais ne se résignent pas ou, en tout cas, pas pour toujours. S'il y a des blessures inguérissables, des boucles qu'on ne peut pas boucler, il y a aussi la beauté de la renaissance et c'est ce que Mira Maguen raconte très bien, dans la douce musique qui est la sienne.


- Le jour où ça m'est arrivé
de Martine Legrand
Éditions Carnets Nord / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Le jour où ça m'est arrivé est une histoire personnelle au sujet universel: une femme sur huit serait concernée par le cancer du sein, quand les sept autres sont concernées par la crainte d'être concernées un jour. De cette malheureuse banalité, Martine Legrand tire un récit virevoltant, sans pathos ni étalage, parfois grave, souvent drôle. Elle nous emporte avec elle dans le tourbillon médical et émotionnel qui suit mauvaise nouvelle. Avec elle, on s'interroge, on s'indigne, on a peur, on rit. Avec elle, on finit par dépasser ça et reprendre pied dans la vie, là, aujourd'hui.


- Le monde flottant
de Alan Spence
Éditions Héloïse d'Ormesson / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

1858. Tom Glover, 15 ans, est courtier maritime à Aberdeen, lorsqu'on lui propose le poste de contremaître du comptoir de Nagasaki. Sans trop hésiter, il quitte son Écosse natale pour tenter sa chance en Orient. Prêt à relever tous les défis, il se lance dans le commerce de la soie, du riz, des armes, de l'opium, des navires; fonde une manufacture de thé, ouvre une mine de charbon. Glover, rebaptisé Guraba-san, est l'un des moteurs de la révolution dans ce Japon sur le point d'être propulsé du système féodal à la modernité. De 1859 à 1945, ce personnage hors normes, doué d'une énergie incomparable, connaît une réussite industrielle et financière époustouflante. Trafiquant et capitaliste intrépide, il nourrit également une passion sincère pour le pays et se révèle un redoutable stratège dans les relations entre Occidentaux et Japonais. Initié à l'éthique samouraï, au zen et à la poésie haïku, Glover devient l'allié des clans rebelles. Amant fougueux, il épouse deux geishas et connaît des amours tumultueuses. Son extraordinaire histoire accompagne celle de l'île à travers le siècle. Sa destinée rocambolesque inspira le personnage de l'officier de marine dans Madame Butterfly.


- Le passé
de Tessa Hadley
Éditions Christian Bourgois / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Trois sœurs et un frère se retrouvent dans la maison de leurs grands-parents, à Kington, en Angleterre, pour quelques longues semaines d'été. L'endroit est plein des souvenirs de leur enfance et de leur passé mais ils envisagent de le vendre. Sous une surface idyllique, les tensions se font peu à peu sentir: les invités sont perçus comme des intrus, les enfants découvrent un secret effrayant les emportant dans un jeu dangereux, la passion surgit là où on ne l'attendait pas, perturbant l'équilibre familial. Un certain mode de vie, bourgeois, cultivé, ritualisé, anglican, touche à son inévitable fin.


- Le pays des hommes blessés
de Alexander Lester
Éditions Denöel / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Rhodésie, années 1970. La colère gronde dans cette ancienne colonie britannique devenue indépendante, mais restée aux mains des Blancs. Alors qu'une guerre civile sans précédent s'apprête à ravager le pays, le jeune Wayne Roberts, fils d'un puissant propriétaire terrien rhodésien, n'a qu'une obsession: sauver Msasa, la ferme familiale dont il doit un jour hériter. Il y consacre tout son temps, pendant que son jeune frère Patrick préfère au dur labeur les romans d'aventures. La guerre achève d'éloigner les deux frères: Wayne veut à tout prix défendre la terre familiale contre les nationalistes africains, tandis que Patrick estime que les terres doivent être rendues au peuple shona. Ce sera le début d'une plongée dans la violence que rien, et surtout pas leur irrépressible besoin de vengeance, ne pourra arrêter. Le sang qui les lie pourra-t-il les réconcilier un jour?


- Le royaume du crépuscule
de Steven Uhly
Éditions Presses De La Cité / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Il y a Margarita, une Juive polonaise enceinte qui tue un lieutenant nazi, les époux Kramer, le couple qui la cache. Il y a Anna, une Allemande sauvée d'Auschwitz par sa beauté, Shimon, son fils, Sarah, Ruth et tous ceux qui tentent de reprendre pied après les camps, et Peretz Sarfati, ce sioniste de la première heure, décidé à ramener en Terre promise ses coreligionnaires. Enfin, il y a le temps. Et des enfants de la guerre devenus grands qui tentent de recomposer le puzzle. Des secrets, des sentiments inavouables, des merveilles du hasard et des atrocités de l'Histoire: ainsi se compose cette œuvre polyphonique qui éclaire la fresque du XXe siècle d'une lumière inédite. Car ce sont les zones d'ombre, les terres en mutation et les êtres en exil qui intéressent Steven Uhly dans ce roman acclamé en Allemagne. Cet auteur aux cultures multiples sait bien que l'identité n'est qu'affaire de mélange, et que c'est a posteriori que l'Histoire s'écrit.


- Le soleil ne se couche jamais
de Nora Roberts
Éditions Michel Lafon / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Dans l'ouest du Montana, le Ranch Bodine, foyer des Longbow depuis quatre générations, est une entreprise familiale florissante. Son hôtel, une destination idyllique courue par les touristes, est aujourd'hui dirigé par Bodine Longbow, jeune femme talentueuse qui a pris la relève et jongle habilement avec les humeurs changeantes de sa grande tribu. Ce décor de carte postale vole en éclats quand le cadavre d'une barmaid est retrouvé sur les terres du ranch. Cette macabre découverte est suivie peu après par celle d'une deuxième victime. Bodine doit alors faire preuve de sang-froid, car la police soupçonne l'un de ses employés, Cal. Pourtant la jeune femme refuse d'y croire. Cal, l'ami de ses frères, qu'elle connaît depuis des années, l'homme séduisant et sensible, par qui elle est secrètement attirée, ne peut pas être le tueur. Au cœur de la tourmente, un autre évènement bouleverse l'exploitation: Alice, la tante de Bodine, disparue mystérieusement dans les années 1990, réapparaît soudainement. Alors que tous la croyaient enfuie, l'histoire étrange qu'elle raconte sur son passé, et les implications de son retour, va mettre à rude épreuve les liens de confiance tissés entre les membres de la famille et plonger Bodine dans des ténèbres d'une noirceur qu'elle n'aurait jamais soupçonnée.


- Les belles de Halimunda
de Eka Kurniawan
Éditions Sabine Wespieser / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Fondée par une princesse à la beauté fatale, Halimunda est une ville imaginaire de la côte sud de Java. Eka Kurniawan y déploie l'histoire d'une lignée de femmes marquée par une malédiction dont l'origine remonte à la fin de l'occupation néerlandaise. Le livre s'ouvre au moment où Dewi Ayu, la prostituée la plus célèbre de la ville, sort de sa tombe vingt et un ans après sa mort. Couverte de son linceul, sa très longue chevelure flottant au vent, elle traverse Halimunda pour rentrer chez elle. Dans la véranda est assise une jeune fille d'une insoutenable laideur. Dewi Ayu comprend que son vœu a été exaucé: épouvantée par la succession de catastrophes qui s'étaient abattues sur ses trois filles aînées, aussi séduisantes que leur mère, sur leurs familles et sur la région entière, elle avait tout mis en œuvre pour que la quatrième fût laide. La repoussante jeune femme reçoit pourtant la nuit les visites d'un mystérieux prince charmant. L'identité du visiteur nocturne, et la raison pour laquelle Dewi Ayu est revenue parmi les vivants, seront élucidées à la faveur d'une époustouflante plongée dans le passé. La difficile conquête de l'indépendance, les massacres des communistes en 1965 et la dictature de Soeharto constituent la toile de fond de cette tragédie de la vengeance où destinées individuelles et collectives sont intimement liées. Alternant réalisme historique et figures légendaires, convoquant à loisir spectres et esprits, passant de l'émotion la plus pure à un humour ravageur, de l'idylle romantique à la violence la plus crue, Eka Kurniawan impressionne par la diversité de ses registres. Et la maîtrise narrative avec laquelle il mène au pas de charge son lecteur éberlué vers le dénouement l'inscrit d'emblée parmi les grandes voix de la littérature mondiale.


- Les ombres de l'Araguaia
de Guiomar de Grammont
Éditions Métailié / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Ni vivant ni mort, Leonardo a disparu. Il avait 20 ans et voulait changer le monde, une dictature impitoyable dominait le Brésil. Pour Sofia, sa petite sœur, il était un dieu. Les années ont passé et le vide ne s'est pas comblé. Le père est mort, la mère s'est enfermée dans son chagrin et Sofia, étouffée par cette absence, part à la recherche du disparu. Au cours d'une enquête, qui l'amène sur les chemins de la clandestinité révolutionnaire en lutte contre la dictature, un ami lui fait parvenir un cahier étrange. Il raconte à deux voix une forêt amazonienne à la fois magnifique et mortelle ainsi qu'une vie quotidienne éprouvante dans l'Araguaia, région d'Amazonie choisie dans les années 70 par un groupe d'étudiants utopistes pour créer une guérilla de libération des paysans. Ils étaient une soixantaine, on envoya 10 000 soldats pour les combattre. Il y eut peu de rescapés. D'où vient ce carnet, pourquoi tant de mystères sur son origine? Qui a écrit ce récit déchirant, pourquoi deux écritures mêlées? Qui l'a fait remettre à Sofia? Que cache le silence de sa mère? Avec une grande énergie dramatique, dans une langue sèche et concise, Guiomar de Grammont écrit un beau texte émouvant qui interroge le passé d'un pays qui se veut sans mémoire.


- Les petits poissons
de Marie Céhère
Éditions Pierre Guillaume De Roux / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Virginie vient juste de devenir une femme et ne se sent pas tout à fait adulte. Cela vaut-il vraiment la peine de quitter le monde confortable de l'enfance, de renoncer à l'insouciance? Quel est le prix de l'indépendance, pour une jeune fille d'aujourd'hui? Exaltée, découragée, déçue, hantée par ces questions, Virginie tente de tracer sa propre route, de se défaire des carcans imposés par sa famille, par son milieu social bourgeois, par les études de droit qu'elle débute, par le regard que son entourage porte sur elle. De la côte basque aux beaux quartiers de Paris, aux tables des restaurants de luxe ou assise en tailleur sur une plage, de l'été 2014 à l'automne 2017, dans le roman, Virginie cherche et se cherche. Autour d'elle défilent des visages, amis, ennemis, anonymes ou célèbres, et s'accélère l'histoire du vingt-et-unième siècle. Y a-t-on sa place quand on n'a pas vingt ans? Si oui, comment la trouver? Les petits poissons est une galerie de portraits moderne et un roman d'apprentissage à l'issue incertaine.


- Linea Nigra
de Sophie Adriansen
Éditions Fleuve Noir / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Stéphanie est enceinte. Stéphanie est confiante. Son chemin vers la maternité semble aussi nettement tracé que la ligne brune apparue à la verticale de son ventre. Mais le doute s’installe. Et si elle mettait en jeu bien plus que prévu, dans son corps, dans son couple, dans son existence? Est-elle vraiment prête à devenir mère et à vivre le tsunami qui s’annonce? Peut-on se préparer à l’inconnu? Baby blues, jalousies, sexualité, hérédité, obstétrique, nuits blanches, ventres vides et ventres pleins, bonnes ou mauvaises raisons d’être mère. C’est tout cela et bien plus encore que raconte Linea nigra, à travers le parcours de Stéphanie et des femmes qu’elle croise. En trame de fond de ce roman kaléidoscopique, un combat: le droit de chacune à disposer de son corps.


- Made in China
de Jean-Philippe Toussaint
Éditions De Minuit / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Depuis le début des années 2000, j'ai fait de nombreux voyages en Chine, je me suis rendu à Pékin, à Shanghai, à Guangzhou, à Changsha, à Nankin, à Kunming, à Lijiang. Rien n'aurait été possible sans Chen Tong, mon éditeur chinois. La première fois que j'ai rencontré Chen Tong, en 1999, à Bruxelles, je ne savais encore quasiment rien de lui et de ses activités multiples, à la fois éditeur, libraire, artiste, commissaire d'exposition et professeur aux Beaux-Arts. Ce livre est l'évocation de notre amitié et du tournage de mon film The Honey Dress au cœur de la Chine d'aujourd'hui. Mais, même si c'est le réel que je romance, il est indéniable que je romance. Jean-Philippe Toussaint


- Même Dieu ne veut pas s'en mêler
de Annick Kayitesi-Jozan
Éditions Du Seuil / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Aucun d'eux ne m'a dit où était maman. J'accepte que jamais maman n'aura de sépulture, et je comprends que jamais je ne serai en paix. Maman savait qu'elle allait mourir. Mais elle ne savait pas qu'elle serait jetée aux charognards. Je me dois d'être sa tombe, aussi longtemps que ses os traîneront quelque part sur ces collines. Vivante, elle m'a portée dans son ventre, elle m'a nourrie de son sein, elle m'a portée sur son dos, elle m'a aimée. Morte, je la porterai, dans mon ventre, sur mon dos. Partout, tout le temps". A. K. J.
En kinyarwanda, "au-revoir" se dit: "Prends soin de survivre à la journée". Annick Kayitesi-Jozan a survécu au génocide des Tutsis en 1994, au Rwanda. Elle avait 14 ans. Sa mère, son petit frère, une grande partie de sa famille ont été massacrés. Réfugiée en France, elle apprend au quotidien à vivre avec les morts, et avec les siens. Désormais, elle doit répondre aux questions de ses enfants. Alors, elle se souvient. Elle remonte le temps jusqu'à la cuisine pleine de suie où, pendant les tueries, elle sert de bonne aux voisins qui viennent de dénoncer sa mère. Hantée, Annick Kayitesi-Jozan fait converser les bourreaux et les victimes, se télescoper les naissances et les disparitions, la mémoire et le présent. Sa voix singulière est portée par une écriture intime, poétique et poignante. Annick Kayitesi-Jozan a demandé et obtenu la nationalité française en 1996. Son rêve, étudier la médecine comme son père. Finalement ce seront les sciences politiques et la psychologie. Soucieuse de préserver la mémoire des siens, Annick Kayitesi-Jozan se bat contre l'oubli, contre la banalisation du génocide des Tutsis et des crimes contre l'humanité.


- Mémoires secrets d'un valet de cœur
de Brigitte Aubert
Éditions Du Seuil / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1910. La ravissante Dédée, née André vingt ans plus tôt, officie dans le très huppé et fort discret hôtel Sélignac, claque pour messieurs qui apprécient les travestis. Tout roule pour ces "dames", à l'abri des violences du monde extérieur grâce à des protections en haut lieu, jusqu'au jour où l'on découvre l'une d'elles la gorge tranchée, émasculée. Seul indice: une médaille miraculeuse plantée dans son corps. Incarnation froufroutante de la Parisienne, Dédée, qui se morfond dans son écrin de velours rouge, saute sur l'occasion. Grâce au manuel du professeur Lacassagne et à la lecture assidue de revues spécialisées, elle a quelques notions de police scientifique, assez pour se lancer dans l'investigation. Mais la tâche se complique quand d'autres meurtres sont commis en divers lieux de la ville, selon le même mode opératoire sanglant et fétichiste. Que ferait-elle sans le soutien du docteur Féclas, un remarquable médecin légiste, magicien à ses heures perdues, amant de Nijinski et ami de Marcel Proust? Six décennies plus tard, Dédée a quatre-vingt-deux ans, elle écoute Sardou et se souvient de sa belle époque. Dans ces mémoires, le récit de ses exploits d'enquêteur se double de l'évocation savoureuse d'un monde révolu: une touche de Grand-Guignol, beaucoup de gouaille et un brin de nostalgie.


- Mo a dit
de James Kelman
Éditions Métailié / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Helen travaille de nuit dans un casino comme croupière, et vit dans un minuscule appartement de la banlieue londonienne, avec sa petite fille de six ans et son compagnon, Mo, anglo-pakistanais, qui trouve qu'elle est tordue. Plus que tordue, dit-elle. Les pensées filent en roue libre, racisme ordinaire, sexisme à la petite semaine, résistance au quotidien, Helen somnole, se souvient, rêve et s'obsède. Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme, entre la bouilloire qui fuit et le sommeil qui ne vient pas, l'avalanche des problèmes matériels et une vie exiguë qui paraît sans issue.


- Mobile home
de Marion Vernoux
Éditions De L'Olivier / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

À défaut d'avoir pu empêcher la mort de ses parents, la fin annoncée de son mariage, le déclin de sa carrière et l'arrivée de la cinquantaine, Marion Vernoux sauve les meubles. Maniant l'humour et la distanciation avec un art consommé de l'autodérision, elle nous entraîne dans une ronde où ceux qui l'entourent semblent défier le vieillissement et la mort. Un petit traité d'insolence et d'optimisme.


- Nue
de Jean-Philippe Toussaint
Éditions De Minuit / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

La robe en miel était le point d'orgue de la collection automne-hiver de Marie. À la fin du défilé, l'ultime mannequin surgissait des coulisses vêtue de cette robe d'ambre et de lumière, comme si son corps avait été plongé intégralement dans un pot de miel démesuré avant d'entrer en scène. Nue et en miel, ruisselante, elle s'avançait ainsi sur le podium en se déhanchant au rythme d'une musique cadencée, les talons hauts, souriante, suivie d'un essaim d'abeilles qui lui faisait cortège en bourdonnant en suspension dans l'air, aimanté par le miel, tel un nuage allongé et abstrait d'insectes vrombissants qui accompagnaient sa parade.


- Sens dessus dessous
de Chantal Thomass
Éditions Michel Lafon / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

C'est l'histoire d'une jeune fille de banlieue qui rêve d'une autre vie que celle de ses parents. Une jeune fille timide et complexée, qui ne sourit pas, ne parle pas et n'existe vraiment que lorsqu'elle danse dans les tenues extravagantes qu'elle a créées, seul lien véritable avec sa mère couturière. Avec Bruce Thomass, le garçon qu'elle rencontre à l'âge de quinze ans, son futur mari et associé pendant vingt-cinq ans, elle va briser les codes et ceux de la haute couture pour s'imposer dans un monde largement masculin. Avec ses meilleurs amis tels que Thierry Mugler, Jean-Charles de Castelbajac ou encore les Kenzo et Karl Lagerfeld, elle va vivre la folie des défilés et des années Palace, l'hécatombe des années sida aussi, et se hisser sur les plus hautes marches du podium. Une femme libre et sans compromis qui a gagné de nombreuses batailles et en a perdu beaucoup. Après son évincement de sa propre marque par ses actionnaires japonais, et une séparation douloureuse avec son premier amour et mari, Chantal Thomass va retomber amoureuse, reconquérir son nom, sa place dans l'univers de la mode et devenir l'icône française de la lingerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:15

- Sur l'écriture
de Charles Bukowski
Éditions Au Diable Vauvert / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Une anthologie de textes inédits sur l'écriture, le quotidien d'une véritable légende américaine, icône de la contre-culture. Ces lettres aux éditeurs, directeurs de revues, amis et confrères écrivains pour la première fois publiées, dessinent un portrait intime du grand poète tour à tour poignant, glacial, iconoclaste et souvent hilarant. On y découvre le rapport inquiet au travail, l'érudition littéraire, mais aussi le mordant, l'intransigeance de celui qui a donné voix aux opprimés et dépravés de la société, dans des phrases mémorables ponctuées de moments de grâce.


- Un patachon dans la mondialisation
Chroniques et coups de gueule
de Thomas Moralès
Éditions Pierre Guillaume De Roux / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Un patachon dans la mondialisation, c'est un être égaré, inadapté, ne souhaitant ni convaincre, ni séduire à tout prix, juste témoigner de la beauté fugace de certaines œuvres". Patachon peut rimer avec passion et action... La preuve. Cette lettre tout feu tout flamme que Thomas Morales adresse au malheureux (et misérable) écrivain qui tente sa chance: "Vous auriez été une femme, je ne dis pas, issu d'une minorité visible, encore mieux, victime d'un génocide ou, à la limite, de violences conjugales, bingo, votre cas aurait pu intéresser les masses téléphages et les annonceurs. Sur ce terreau fertile, quelques addictions (drogue, sexe, religion…) auraient pu allègrement se greffer, de quoi nourrir votre personnalité, la consolider, alors là, je vous assurais les plateaux de Busnel, Hanouna et Ruquier". Suivons notre patachon en folie… Quand il ne fait pas l'apologie quasi criminelle (susceptible de poursuites non automobiles celles-là) de l'automobile, Écrire ou conduite, il faut choisir, en nous citant l'exemple de Paul Morand, frappé d'addiction automobile pour le meilleur ( de son talent), c'est au cinéma X, La Haie d'honneur, que va sa nostalgie d'une certaine fraîcheur dans l'âme, "Un cri d'amour surtout pour cet autre cinéma, sorte d'itinéraire bis, flirtant avec les limites de la loi et parfois celles du bon goût, réalisé avec très peu de moyens et dégagé de toutes valeurs bourgeoises, qui déshabillait les femmes et en disait finalement long sur ces années 70/80. C'était bien avant l'arrivée de la VHS et du virus du Sida. On ne parlait pas d'industrie du sexe, de viagra, de chirurgie plastique et d'artifices pour soutenir notamment la courbe des ventes. Un cinéma pratiqué entre copains consentants, 100% d'origine naturelle, où la fesse s'ébattait librement dans le champ de la caméra". D'ailleurs c'est sa haine du marketing qui anime notre patachon comme en témoigne son commentaire haut en couleurs sur le marathon saisonnier des auteurs de la rentrée, "Pour un passage à la télé, certains sont mêmes prêts à se mettre à nu, voire à dénoncer la pauvreté, le cancer et la pollution". Comment se consoler dans ses conditions sinon par la contemplation émue des territoires perdus? À commencer par les bistrots, "derniers refuges avant l'inventaire, [qui] permettaient d'étancher sa soif et ses peines", la poésie d'une banlieue encore champêtre, sans barres d' HLM à perte de vue, les rapports hommes-femmes qui devaient encore tout au hasard amoureux et non à la défense des droits de l'homme... Ce savoir-vivre d'antan s'applique même au chroniqueur mondain qui n'était pas encore le ramasse-crottes des "pipoles" à la botte de quelques maquignons. Ce dandy des salles de rédaction pouvait parler chiffon avec un premier ministre, mécanique avec une call-girl et politique étrangère avec sa concierge. Rien à voir avec l'archétype du journaliste formaté et tout juste sevré. Parmi d'autres coups de gueule, on ne résistera pas à: "Place à Javel-sur-Saine. La propreté, cette nouvelle maladie des classes dirigeantes, a sorti les pauvres en dehors du périphérique". Voilà. Maintenant que vous connaissez l'état d'esprit de notre patachon, à vous de découvrir les précieuses pièces à conviction, les œuvres, et les innombrables témoins à charge nommés Doisneau, Boudard, Audiard, Simonin, Nucéra, Brassens, Aymé et tant, tant d'autres…


- Une colonne de feu
de Ken Follett
Éditions Robert Laffont / 14 septembre 2017


Le Titre du Roman

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge: le monde qu'il connaissait va changer à tout jamais. Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu'il voulait épouser, Margery Fitzgerald. L'accession d'Élisabeth I au trône met le feu à toute l'Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France ou la séduisante Marie Stuart, considérée comme l'héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise, attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l'un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent. Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu'à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres, à n'importe quel prix.


- À quoi tu ressembles ?
de Magali Wiener
Éditions Le Rouergue / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Plongée au cœur d'une bande, tous élèves d'une même classe. À tour de rôle, onze garçons et une fille viennent nous raconter une histoire vécue. Comment fait-on pour traverser l'adolescence et se projeter dans le futur lorsque les modèles renvoyés par les adultes sont trop défaillants? Quel métier choisir, comment vivre son corps en pleine transformation, nouer sa première relation amoureuse... Avec justesse, Magali Wiéner nous plonge dans ces tranches de vie. Des nouvelles-miroirs qui parleront aux adolescents.


- Barbara. Roman
de Julie Bonnie
Éditions Grasset & Fasquelle / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Ma mère écoutait Barbara, le dimanche matin, fenêtres grandes ouvertes, volume à fond. Depuis toute petite, je suis imprégnée de ses mots, de sa voix, de ses mélodies. En grandissant, ses paroles ont pris de nouveaux sens mais ne m'ont jamais quittée, jusqu'à ce que je devienne chanteuse, jusqu'à ce que j'écrive mes propres chansons. Dans ce roman, inspiré de ses débuts, je voulais percer le mystère de l'énergie exceptionnelle qui habitait Barbara, une alternance de néant sombre et d'explosion de lumière. Je voulais raconter sa quête, sa détermination malgré les failles, malgré les drames. Je me suis immergée dans ce personnage que j'admire profondément, pour la comprendre, lui rendre hommage. J'ai joué avec la réalité, sa biographie, ce qui a été dit, ce qu'elle-même a dit dans ses mémoires, et la fiction, la place que Barbara prenait dans mon imagination. Je l'ai mise en scène, j'ai inventé, afin de me trouver au plus près d'elle, de transformer cette partie de sa vie en roman. Barbara est née Monique Serf. La chanteuse illustre est une création, une extension d'elle-même. Pendant des années, elle s'est cherchée, elle a tourné autour de son personnage. Pendant des années, la vie l'a propulsée sur scène, jusqu'à ne lui laisser aucun choix. De l'enfant juive cachée pendant la guerre à la création de la chanson Nantes, comment est-elle devenue Barbara?" Julie Bonnie
Julie Bonnie raconte comment Monique, enfant pauvre, petite juive fuyant la barbarie nazie, fille victime d'inceste, adolescente détestant son corps, pianiste empêchée, devint l'immense Barbara. Un regard sensible sur les années d'errance, l'apprentissage de son art, la quête de soi.


- En terrain miné
de Alain Finkielkraut et Elisabeth de Fontenay
Éditions Stock / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Cher Alain,
Nous avons donc décidé d'échanger des lettres plutôt que de nous entretenir de vive voix. L'utilisation de ce vieil outil littéraire me semble prudente et bénéfique, bien que je me demande si elle n'est pas une dérobade. Malgré mon goût de l'affrontement, je redoutais en effet ta présence et ce que le tac au tac implique de violence. Autrement dit, je craignais de me heurter en temps réel sur du non négociable et de voir bientôt se lézarder une chère et ancienne amitié".

"Chère Élisabeth,
Si je tirais sur tout ce qui bouge, tu aurais raison de vouloir m'en dissuader, et il me semble que je serais assez avisé pour suivre ton conseil. Mais je n'ai rien d'un tireur convulsif. Et lorsqu'il  m'arrive de perdre mon sang-froid, c'est parce que je suis la cible favorite de ceux qui n'ont que le mot changement à la bouche et pour qui rien ne bouge".


- J'aime le sexe mais je préfère la pizza
de Thomas Raphaël
Éditions Flammarion / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Tout est vrai. Bienvenue dans le monde de Thomas Raphaël, où les récits d'asiles psychiatriques remplacent les histoires du soir, où les mononucléoses se transmettent de père en fils, et où les histoires d'amour naissent au crématorium. Quand il se perd, au fond d'un sex-club ou à l'anniversaire de Mick Jagger, c'est par l'humour, toujours, qu'il retrouve son chemin. Rigoureusement honnête, jamais aussi cruel envers les autres qu'avec lui-même, Thomas Raphaël pose un regard candide sur un monde qu'il ne comprend pas, mais dans lequel il garde espoir de trouver une place.


- La quête de la fille disparue
de Pauline Michel et Mario Pelletier
Éditions Fides /  13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Entre le Québec de 2007, l'Allemagne nazie des années 1940, le milieu du show-biz parisien et les divers sanctuaires de l'Ordre du Temple solaire dans les années 1990, le roman suit trois générations de femmes que les hasards et les violences du monde ont séparées et qui se retrouvent peu à peu. La vie avait tout fait pour les éloigner. Les chances qu'elles se retrouvent étaient bien minces. Et pourtant... Au cœur de cette saga familiale, à travers les aléas et tragédies de l'Histoire: de l'Allemagne nazie jusqu'à l'Ordre du Temple solaire, en passant par le showbiz à Paris et ses pièges pour les "bêtes de scène", c'est le destin de trois femmes, Alice, Viviane et Luce, qui se joue. Un roman touchant, écrit avec profondeur et poésie, rempli de péripéties haletantes et de rebondissements inattendus.


- Le dernier ermite
de Michaël Finkel
Éditions JC Lattès / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

L'histoire incroyable d'un homme qui a vécu seul pendant 27 ans dans les forêts du Maine. En 1986, c'était l'époque de Reagan et de Tchernobyl, Christopher Knight, un jeune homme intelligent et timide, décide de quitter la société des hommes pour vivre dans une solitude totale au cœur de la forêt du Maine au nord des États-Unis. Pendant près de 30 ans, il ne parlera à personne, fuira tout contact, apprenant à survivre au froid et à la faim grâce à son courage et à son ingéniosité. Pendant toutes ces années aussi, il réussira à s'introduire sans trop de dommages dans certains cottages pour trouver des vêtements, des livres, des piles, de la nourriture supplémentaire… qui lui permettront de traverser sous sa tante les terribles hivers de cette région américaine jusqu'à son arrestation en 2014. Michaël Finkel a été le seul journaliste auquel Christopher Knight a accepté d'accorder de nombreux entretiens, en prison et après sa libération. Pourquoi a-t-il décidé de se retirer du monde? Qu'a-t-il appris de ces 27 années? Comment a-t-il supporté son retour dans la société? Un ouvrage qui n'est pas seulement un récit de survie mais qui pose des questions fondamentales sur la solitude, la vie des ermites, la cohabitation avec la nature sauvage, le monde intérieur, les contrastes de notre société. C'est aussi le portrait d'un homme qui a choisi de vivre à sa façon et qui au-delà des souffrances y a totalement réussi.


- Les amnésiques
de Géraldine Schwarz
Éditions Flammarion / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Dans la ville allemande de Mannheim, d'où est originaire son père, Géraldine Schwarz découvre que son grand-père Karl Schwarz a acheté à bas prix en 1938 une entreprise à des juifs, les Löbmann, qui périrent à Auschwitz. Après la guerre, confronté à un héritier qui réclame réparation, Karl Schwarz plonge dans le déni de ses responsabilités de Mitläufer, ceux qui comme la majorité du peuple allemand ont "marché avec le courant". C'est le point de départ d'une enquête passionnante au fil de trois générations sur les traces du travail de mémoire qui permit aux Allemands de passer d'une dictature à une démocratie. La rencontre de son père avec sa mère, fille d'un gendarme sous Vichy, est l'occasion pour l'auteure d'aborder les failles mémorielles en France dans lesquelles s'est engouffrée l'extrême droite. En élargissant son enquête à d'autres pays, Géraldine Schwarz montre que cette amnésie menace le consensus moral en Europe.


- Les crayons de couleur
de Jean-Gabriel Causse
Éditions Flammarion / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l'humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c'est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c'est Charlotte, aveugle de naissance et scientifique spécialiste de ces mêmes couleurs qu'elle n'a jamais vues. À leurs côtés, une petite fille au don mystérieux, un chauffeur de taxi new-yorkais, les résidents d'une maison de retraite qui ressemble à une colonie de vacances. À leurs trousses, une bande de bras cassés au service d'une triade chinoise. Avec ce roman ludique et enrichissant, vous ne verrez plus jamais les couleurs de la même façon.


- Les écrivains du vin
de Marc Lagrange
Éditions L'Archipel / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Rabelais et le chinon, Colette et le jurançon, Mistral et le tavel, Proust et le château-d’yquem, Simenon et le pouilly fumé, Julien Gracq et le muscadet… Mêlant littérature et œnophilie, cet ouvrage rend hommage à vingt-huit écrivains français qui ont été inspirés par nos nectars. Si Colette, burgonde de palais et bourguignonne de cœur, demeure la première ambassadrice de "Monseigneur le vin", ces auteurs ont en commun une histoire avec un terroir, un vin auquel ils vouent délité et respect. Empruntant au vocabulaire amoureux (la robe, le bouquet, le corps, la cuisse), tous disent la rencontre, l’émotion, la passion. Ainsi, ce livre, écrit à la plume et au pinceau, capte-t-il ces moments où la littérature célèbre le vin.


- Monsieur Kraft ou la théorie du pire
de Jonas Lüscher
Éditions Autrement / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Richard Kraft, professeur de rhétorique allemand, malheureux en mariage et financièrement aux abois, est invité à participer à un concours de philosophie organisé dans la Silicon Valley. Sujet: prouver que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, grâce à la technologie. Kraft hésite, mais le prix est doté d'un million de dollars... Le voici donc qui s'envole pour le pays des start-up, des apps et des millionnaires excentriques. Plus qu'un nouveau monde, c'est une révolution intérieure qui l'attend.


- Une odyssée. Un père, un fils, une épopée
de Daniel Mendelsohn
Éditions Flammarion / 13 septembre 2017


Le Titre du Roman

Lorsque Jay Mendelsohn, âgé de quatre-vingt-un ans, décide de suivre le séminaire que son fils Daniel consacre à l'Odyssée d'Homère, père et fils commencent un périple de grande ampleur. Ils s'affrontent dans la salle de classe, puis se découvrent pendant les dix jours d'une croisière thématique sur les traces d'Ulysse. À la fascinante exploration de l'Odyssée d'Homère fait écho le récit merveilleux de la redécouverte mutuelle d'un fils et d'un père.


- Hope ou le secret des Harvey
de Lesley Pearse
Éditions Charleston / 08 septembre 2017


Le Titre du Roman

Somerset, XIXe siècle. Dans le château de Briargate, Lady Anne Harvey accouche en secret d'une fille, fruit de ses amours adultères avec le trop séduisant Capitaine Pettigrew. Ne pouvant se résoudre à ce que l'enfant soit condamnée à la misère et désireuse de sauver l'honneur de sa maîtresse, la servante, Nell Renton, la confie à sa mère. Celle qu'ils ont baptisée Hope grandit ainsi dans une famille aimante, au milieu de dix frères et sœurs, dans l'ignorance du secret de ses origines. Mais à la mort des parents Renton, Nell choisit de la faire entrer au service de la famille Harvey. C'en est fini de l'enfance, et Hope va être rapidement confrontée à la violence d'Albert, le jardinier, nouveau mari de Nell. Malheureusement, la vie lui réserve encore bien des surprises. Dans l'Angleterre victorienne du XIXe siècle, un roman bouleversant sur le destin chaotique d'une jeune femme qui, toute sa vie, puisera au fond de son cœur l'espoir de trouver un jour le bonheur qu'elle mérite tant.    


- Avenue Yakubu, des années plus tard
de Jowhor Ile
Éditions Christian Bourgois / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

À Port Harcourt, au Nigeria, en 1995, le destin de la famille Utu bascule un soir de septembre lorsque Paul, le fils aîné, âgé de dix-sept ans, ne rentre pas chez lui. Ses parents, Bendic, un éminent avocat respecté de tous, et Ma, une professeur d'université très appréciée, tentent de rassurer Ajie et Bibi, leurs deux autres enfants, répétant, avec un optimisme qui cache mal leur inquiétude, que Paul sera de retour avant le lendemain matin. Les heures et les jours passent sans qu'il ne réapparaisse. Il est rare de trouver tels suspense et poésie dans une même phrase. Dans ce premier roman, Jowhor Ile livre une évocation saisissante du Nigeria des années de dictature, creuset de traditions et de modernisme, un pays dont l'espoir et l'énergie s'expriment magnifiquement dans la jeune voix du narrateur, Ajie.


- By the rivers of Babylon
de Kei Miller
Éditions Zulma / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Augustown, quartier pauvre de Kingston. En cet après-midi d'avril 1982, Kaia rentre de l'école. Ma Taffy l'attend, assise sur sa véranda. La grand-mère n'y voit plus mais elle reconnaît entre toutes l'odeur entêtante, envahissante, de la calamité qui se prépare. Car aujourd'hui, à l'école, M. Saint-Josephs a commis l'irréparable: il a coupé les dreadlocks de Kaia, sacrilège absolu chez les rastafari. Et voilà Ma Taffy qui tremble, elle que pourtant rien n'ébranle, pas même le chef du gang Angola ni les descentes des Babylones, toutes sirènes hurlantes. On dirait bien qu'à Augustown, Jamaïque, le jour de l'autoclapse, catastrophe aux promesses d'apocalypse, est une nouvelle fois en train d'advenir. Alors, pour gagner du temps sur la menace qui gronde, Ma Taffy raconte à Kaia comment elle a assisté, petite fille au milieu d'une foule immense, à la véritable ascension d'Alexander Bedward, le Prêcheur volant. By the rivers of Babylon est un roman puissant, magnifique chant de résistance et de libération.


- Call-boy
de Ira Ishida
Éditions Philippe Picquier / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Ryô a vingt ans et la vie lisse, docile et banale que convoitent ses camarades d'université ne l'intéresse pas. Ce jeune homme désabusé de tout, passionné de rien, est abordé par la gérante d'un club privé réservé aux femmes. Au fil de rencontres qui sont autant de découvertes, ce sont ces femmes portant chacune un désir différent qui vont lui permettre de mûrir au cours d'un insolite parcours initiatique. Chacune recèle une fêlure, une attente secrète, qui échappent parfois radicalement aux normes sociales. Un voyage bouleversant dans l'univers du désir féminin, où l'érotisme se révèle une voie vers l'amour de l'autre.


- Carlos et Budd, ovation et silence
de Yves Revert
Éditions Verdier / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

L'amitié entre Budd Boetticher, réalisateur de western à Hollywood, et Carlos Arruza, le célèbre torero mexicain, donnera lieu à l'un des pires échecs du cinéma de genre des années soixante. Ce magnifique roman d'Yves Revert est la fragile chronique de cette tentative ratée de dire une vie, celle d'Arruza, et un mystère, celui de la tauromachie. Carlos Arruza se tue dans un accident de voiture, et Budd Boetticher se ruine et plonge dans l'alcool et la dépression à force de vouloir à tout prix terminer ce film. Dans son échec, l'auteur de The Bullfighter and the Lady et de Sept hommes à abattre comprend, mais un peu tard, que le réel surgit rarement quand on l'appelle. Et que, paradoxe ultime, il naît plus sûrement de la fiction.


- Ce qui n'a pas de nom
de Piedad Bonnett
Éditions Métailié / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Piedad Bonnett raconte à la première personne le suicide de son fils Daniel, vingt-huit ans, qui s'est jeté du toit de son immeuble à New York. Huit ans plus tôt, on l'avait diagnostiqué schizophrène. Dans un milieu bourgeois, corseté par des conventions en tout genre, il n'est pas de bon ton de parler crûment de la mort et de la folie; c'est pourtant ce que fait l'auteur, dans une langue sobre et sans effets de manche, avec une sincérité bouleversante. Elle raconte l'incrédulité à l'annonce du suicide, le besoin désespéré de trouver des traces d'une vie personnelle, un journal, des écrits, les étapes de la mort occidentale, mais aussi et surtout le combat inégal d'un jeune homme (et de ses parents) contre la folie qui le cerne. Une plongée dans la douleur qui ne verse jamais dans l'apitoiement ou l'impudeur: l'écrivain n'a que les mots pour dire l'absence, pour contrer l'absence, pour continuer à vivre.


- Detroit
de Fabien Fernandez
Éditions Gulf Stream / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Malmenée par les rixes des gangsters, les liquidations judiciaires et les combats de chiens, Detroit observe ses habitants parcourir son ossature de métal et de goudron, guette celui qui la sauvera de sa lente décrépitude. Pendant qu’Ethan, jeune journaliste new-yorkais fasciné par cette ville au passé industriel et musical glorieux, explore les quartiers de Motor City jusque dans ses bas-fonds, Tyrell attend fébrilement le moment où, son année de lycée terminée, il pourra enfin prendre son envol. Mais victime d’accès de colère incontrôlés, il peine à éviter les heurts avec les membres des Crips et l’expulsion scolaire. Quand ses recherches mettent Ethan sur la piste d’un détournement de fonds au sein de l’établissement de Tyrell, il soupçonne rapidement que l’affaire est sérieuse. Tous deux vont s’opposer comme ils le peuvent aux gangs qui règnent en maîtres à Motown. Nul ne sera épargné.


- En lieu sûr
de Wallace Stegner
Éditions Gallmeister / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Deux couples d'enseignants à l'âge de la retraite, amis de longue date, passent leurs vacances dans une maison isolée en pleine forêt. Les uns étaient modestes, les autres mondains, mais l'amour de la littérature, le partage des bonheurs et des épreuves de l'existence ont forgé entre eux un lien aussi indissoluble que nécessaire. Au fil des retours sur le passé, Stegner évoque avec force et émotion le flot de la vie et la puissance du souvenir, tandis que s'invite la promesse de la mort.


- En marche vers la mort
de Gerald Seymour
Éditions Sonatine / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Un terroriste surnommé Le Scorpion, dont il n'existe aucune photo, recrute dans le désert d'Arabie saoudite un jeune étudiant en médecine radicalisé, Ibrahim Hussein, pour l'envoyer en Europe mourir en martyr. Tout est prêt pour faciliter sa mission, depuis l'ingénieur en charge des explosifs jusqu'aux imams convertis au djihadisme, en passant par une cellule clandestine qui l'attend sur place. En Angleterre, David Banks est un officier chargé de neutraliser la menace grandissante qui pèse sur Londres. Au fil des années, ses certitudes se sont peu à peu érodées. La fréquentation quotidienne des milieux radicaux et le témoignage d'un de ses aïeuls, qui a choisi d'aller combattre sur le front pendant la guerre civile espagnole, ont peu à peu brouillé chez lui les frontières du bien et du mal, de la résistance et du terrorisme. Alors qu'inexorablement Ibrahim se rapproche de sa cible et de son destin de martyr, David est peut-être le seul à pouvoir l'arrêter et à l'amener à s'interroger sur son destin.


- Glaise
de Franck Bouysse
Éditions La Manufacture de Livre / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Au pied du Puy-Violent dans le Cantal, à Saint-Paul de Salers, dans la chaleur de ce mois d'août 1914, les hommes se résignent à partir pour la guerre, là- bas, loin. Les dernières consignes sont données aux femmes et aux enfants, même si on pense revenir avant l'automne, les travaux de champs ne patienteront pas. Chez les Landry, le père est mobilisé, ne reste que Victor toute juste quinze ans, en tête à tête avec sa mère et qui ne peut compter que sur Léonard, le vieux voisin devenu son ami. Dans une ferme voisine, c'est le fils qui est parti laissant son père, Valette, à ses rancœurs et à sa rage: une main atrophiée lors d'un accident l'empêche d'accomplir son devoir et d'accompagner les autres hommes. Même son frère, celui de la ville, est parti à la guerre. Il a envoyé Hélène et sa fille Marie se réfugier dans la ferme des Valette. L'arrivée des deux femmes perdue va bouleverser l'ordre immuable de la vie dans ces montagnes.


- Je peux me passer de l'aube
de Isabelle Alonso
Éditions Héloïse d'Ormesson / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Juillet 39. La guerre d'Espagne est officiellement finie. Angel Alcalà Llach, 16 ans, rentre chez lui. Après dix mois au front et quatre au camp de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), il croit retrouver les siens. Mais rien ne se passe comme prévu. L'Espagne franquiste est une prison à ciel ouvert et Angel ne sera finalement relâché qu'après un an de travaux forcés. Il rejoint enfin sa famille en juillet 1940 tandis que la répression fait rage. Il doit alors s'adapter à un monde inconcevable pour lui: sans droits, sans liberté, où tout devient risque, et où tout risque est mortel. Il choisit de continuer la lutte, et entre en résistance. Malgré la portée modeste de leurs actions, ses camarades vont colorer ces années de violence de toutes les teintes de l'espoir et de l'amitié. En avril 44, son refus du service militaire le contraint à la clandestinité. Il rejoint Madrid. Les Alliés vont gagner la guerre, balayer Franco. Des temps nouveaux s'annoncent. La République va revenir, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:08

- L'authentique Pearline Portious
de Kei Miller
Éditions Zulma / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Écoutez l'histoire d'une femme puissante. Adamine Bustamante vous dira peut-être qu'elle est née en Jamaïque dans une léproserie où sa mère tricotait des bandages arc-en-ciel parce que c'était plus beau. Où Miss Lily lui faisait la classe en lisant et relisant Jane Eyre. Où Mman Lazare, la vénérable gardienne des lieux, repoussa l'heure de sa mort jusqu'à ses cent cinq ans. Deux voix se mêlent pour raconter toute l'histoire. La voix claire de l'écrivain venu de Londres réveiller la mémoire de l'authentique prophétesse. Et le souffle tellurique d'Adamine, livrant au vent sa version des temps où elle était la plus grande crieuse de vérité de Jamaïque. Leurs vérités se répondent, se retoquent, tissant peu à peu la carte de filiations plus secrètes.


- L'envers du temps
de Wallace Stegner
Éditions Gallmeister / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Ambassadeur à la retraite installé à San Francisco, Bruce Mason n'a plus grand chose en commun avec le garçon frêle et révolté parti quarante-cinq ans auparavant de Salt Lake City avec la ferme intention de tirer un trait définitif sur son histoire familiale mouvementée. Mais le voici de retour dans la ville de sa jeunesse pour organiser l'enterrement de sa tante. Au fil de ses déambulations dans les rues familières, ses souvenirs l'entraînent dans un voyage sinueux au cœur de son passé qui l'oblige à renouer avec celui qu'il a été.


- La nuit n'est jamais aussi noire qu'avant l'aube
de Géraldine Danon
Éditions Michel Lafon / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Lorsqu'en 2016 Géraldine prend la mer en famille pour une nouvelle expédition vers le Groenland, elle sait que ce voyage n'est pas tout à fait comme les autres puisqu'il sera sans doute le dernier avec ses enfants. En effet, ils ont grandi et non seulement leurs envies commencent à diverger de celles de leurs parents, mais leur scolarité nécessite une plus grande sédentarité. Voyant cette ultime aventure familiale comme une nouvelle étape dans sa vie, Géraldine dresse un bilan de ses choix de femme, de mère, d'artiste. Se livrant avec sincérité sur les raisons qui l'ont toujours poussée à prendre le risque, à se dépasser et à toujours prendre la vie à bras le corps, elle aborde, à travers une expérience aussi singulière qu'hors du commun, des questionnements universels qui résonnent en chaque femme: la vie de couple, les enfants, le temps qui passe et les épreuves à surmonter. Un témoignage fort et inspirant.


- La part des Anges
de Laurent Bénégui
Éditions Julliard / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

À la mort de Muriel, sa mère, Maxime se rend au Pays basque pour les funérailles. Il assiste à la crémation en état de choc et, quand on lui donne les cendres, ne sait pas quoi en faire. Il dépose donc l'urne dans le panier à commissions de sa mère pour emmener celle-ci une dernière fois faire ses courses au marché. Une initiative en forme d'hommage épicurien qui devient embarrassante lorsque, entre les étals de fruits et de poissons, apparaît Maylis, la jolie infirmière qui s'est occupée de Muriel jusqu'à son dernier souffle. Comment lui avouer que celle-ci est au fond du cabas? Écrire sur le deuil avec humour et légèreté, sans pour autant négliger la profondeur des émotions, c'est le pari réussi de cette comédie qui encense la vie. Avec son esprit facétieux et son art de plonger ses protagonistes dans les situations les plus inextricables, Laurent Bénégui compose un émouvant éloge de la figure maternelle tout en célébrant les plaisirs de l'existence.


- La sélection
de Aravind Adiga
Éditions Buchet Chastel / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Manju, à peine sorti de l'enfance, ne sait pas trop qui il est. Il sait seulement qu'il joue bien au cricket, mais moins bien que son grand frère Radha à qui il voue une folle admiration, et qu'il aime les sciences. Poussés dès leur plus jeune âge par un père obsessionnel et ambitieux, Manju et Radha, issus d'un quartier pauvre de Bombay, ont rapidement fait sensation dans le monde du cricket. Mais leur spectaculaire ascension, soutenue par un incroyable entremetteur, Tommy Sir, et le combat qu'ils mènent pour s'extraire de leur condition va radicalement basculer lorsque Manju se lie avec une autre jeune star du cricket, grand concurrent de son frère. Alors que l'adolescence et les mues qui l'accompagnent questionnent l'identité et les aspirations des deux garçons, le lecteur les observent avancer, dans un perpétuel mouvement de balancier: ils gagnent du terrain, en perdent, sous le joug d'un père honni qui alimente chez eux un désir de vengeance sans fin. La Sélection est un grand roman d'apprentissage, mais aussi un grand roman sur l'Inde vue et comprise à travers le prisme de ce sport étonnant qui façonne les gloires nationales et les destins universitaires de ses rares élus.


- La société des faux visages
de Xavier Mauméjean
Éditions Alma / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Août 1909. Sigmund Freud et Carl Gustav Jung arrivent à New York pour donner une série de conférences. Pendant ce temps, Harry Houdini subjugue le public avec ses évasions impossibles. Né à Budapest, ce fils d'ex-rabbin immigré, dont le vrai nom est Ehrich Weiss, a pris sa revanche sur la vie en devenant riche et célèbre. Un soir, alors qu'il vient d'accomplir l'un de ses plus fameux numéros, Houdini est accosté par le secrétaire du redouté et richissime Vandergraaf. Celui-ci souhaite que le magicien enquête sur la disparition de son fils. Houdini accepte et rencontre Sigmund Freud, convoqué également par Vandergraaf. L'un pratique l'intrusion, l'autre l'évasion. Au fil d'un jeu de pistes ébouriffant, à travers la ville, Freud et Houdini devront affronter les sommets, aussi bien que les bas-fonds de New York.


- La stratégie du pékinois
de Alexis Ravelo
Éditions Mirobole / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Blondin est responsable de la sécurité d'un hôtel de luxe sur l'île de Grande Canarie. Un emploi stable, légal. Mais il n'a pas toujours été du bon côté de la loi, raison pour laquelle Junior, un dealer du coin, vient le voir: il a une dette à rembourser. Malgré sa vie rangée des voitures, Blondin a gardé son réseau et son savoir-faire. Tous deux vont mettre au point un coup fumant, aidés par le Palmier, un chômeur longue durée qui rêve de racheter un bar, et Cora, une prostituée de luxe au crépuscule de sa gloire. Le quatuor de bras cassés s'est attaqué à du très lourd, mais l'histoire va déraper, tout va s'accélérer et les rêves vont percuter l'envers de ce décor de carte postale.


- La ville sans juifs
de Hugo Bettauer
Éditions Belfond / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

En 1922, Hugo Bettauer, journaliste, romancier, grand provocateur, imagine une étonnante satire politique. Alors que Vienne traverse une grave crise économique et sociale, les autorités arrivent à une conclusion imparable: pour sortir du marasme, il suffit de faire partir tous les habitants juifs. Quatre-vingt-quinze ans plus tard, ce qui n'était à l'époque qu'une farce absurde et grinçante apparaît comme une terrifiante prophétie. Sous-titrée au moment de sa parution "Roman d'après-demain", une véritable curiosité Vintage malheureusement toujours d'actualité. De l'université à la rue Bellaria, une véritable muraille humaine cernait le splendide et serein bâtiment où siégeait le Parlement. En cette matinée de juin, tout Vienne semblait s'être donné rendez-vous, à dix heures, là où allait se jouer un événement historique d'une portée imprévisible. Bourgeois et ouvriers, dames et femmes du peuple, adolescents et vieillards, jeunes filles, petits enfants, malades dans leurs fauteuils roulants, surgissaient pêle-mêle, criaient, discutaillaient politique et suaient abondamment. À tout moment, un nouvel exalté se mettait à haranguer la foule et sans cesse on entendait retentir le même slogan: "Dehors les Juifs".


- Le bikini de diamants
de Charles Williams
Éditions Gallmeister / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Cette année-là, Billy passe l'été chez son oncle Sagamore. Entre les visites du shérif, persuadé que Sagamore distille de l'alcool clandestinement, et le lac où il apprend à nager, le garçon ne va pas s'ennuyer. Mais ses vacances deviennent véritablement inoubliables au moment où Choo-Choo Caroline, strip-teaseuse pourchassée par des gangsters, se réfugie dans la propriété. Lorsque celle-ci disparaît, l'oncle Sagamore décide d'orchestrer comme la plus lucrative des fêtes foraines une chasse à l'homme pour la délicieuse Caroline uniquement vêtue de son bikini de diamants.


- Le bison de la nuit
de Guillermo Arriaga
Éditions Libretto / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Manuel, vingt ans, croit perdre la vie en perdant son ami Gregorio, qui s'est tiré une balle dans la tête. Un ami? Bien plus que cela: les deux garçons s'étaient fait tatouer, avec la même aiguille, un bison sur le bras gauche. Un pacte de sang qui n'avait pas tardé à devenir un pacte de domination, tant Gregorio, sorte de Stavroguine latino, exerce d'emprise sur son entourage. Ce "maître" fêlé, dévoré d'obsessions morbides, destructeur, provocant, retors, et son disciple, moins innocent et moins soumis qu'il ne le croit, avaient en effet beaucoup partagé, en particulier les faveurs de la très troublante Tania, experte en l'art de rendre l'autre fou. Il est des morts qui ont la vie dure. Certains même ne renoncent jamais, fût-ce six pieds sous terre, à méchamment sévir. Mais n'est-ce pas aussi que les pires d'entre eux, secrètement, nous manquent?


- Le choix des autres
de Françoise Bourdin
Éditions Belfond / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Lucas et Clémence, Virgile et Philippine, deux couples d'amis comme tant d'autres. Mais ces quatre trentenaires ne s'invitent pas à tour de rôle pour dîner ensemble, ils vivent sous le même toit, dans un immense chalet conçu pour une famille nombreuse. Lucas et Virgile ont été à l'origine de ce projet; amis depuis le lycée et passionnés de montagne, ils quittaient Paris pour les stations de ski dès qu'ils le pouvaient et ont été séduits par La Joue du Loup, à proximité de Gap, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Et puis Lucas est tombé amoureux de Clémence, cette belle jeune femme en instance de divorce à qui il est venu faire la cour tous les week-ends. Depuis, Lucas, Clémence, leurs deux petites filles, Virgile et Philippine vivent en harmonie et savourent le calme de leur chalet, à neuf cents mètres d'altitude, avec une vue imprenable sur le Vercors et le Luberon. Mais cette belle entente résistera-t-elle au retour dans la région de l'ex-mari de Clémence, qui n'a pas supporté leur séparation et est bien décidé à récupérer celle qu'il considère encore comme sa femme? Personnifiée à travers cet être possessif, la jalousie s'invite dans la vie du chalet, au risque de contaminer ses habitants, tandis que l'hiver, particulièrement rude cette année, rend les routes dangereuses et fait naître au sein du groupe un sentiment d'isolement.


- Le fleuve guillotine
de Antoine de Meaux
Éditions Libretto / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

10 août 1792. Aux Tuileries, une poignée de fidèles se rassemble autour du roi et de sa famille. Les jacobins s'apprêtent à porter le coup de grâce. La France est en révolution, autant dire en plein chaos. Pour Louis du Torbeil et son jeune beau-frère Jean de Pierrebelle, c'est une journée de larmes et de sang. Mais à Lyon, cité industrieuse, la colère monte contre Paris. Venu du pays entier, tout un peuple se rebelle. Bientôt, les armées révolutionnaires font le siège de la ville.


- Le labyrinthe d'une vie
de Adam Foulds
Éditions Piranha / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

En 1840, John Clare, poète autrefois encensé mais désormais oublié, choisit de se faire interner dans un établissement psychiatrique pour lutter contre une forme sévère de dépression. Au même moment, Alfred Tennyson, jeune écrivain déjà célèbre, s'installe dans le village voisin et devient proche du docteur Allen, le progressiste directeur de l'asile. Au-delà des murs de l'institution se trouve tout ce à quoi Clare, le "poète paysan", aspire: la beauté de la nature et les femmes de sa vie, Mary, son amour d'enfance, et Patty, son épouse. Sous la plume lyrique et sensuelle d'Adam Foulds, le monde clos de l'asile prend vie, du personnel médical aux patients, des fous à la logique éperdue emplis de désespoir, de violence mais aussi de fantaisie.


- Le livre du thé
de Kakuzô Okakura
Éditions Philippe Picquier / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Depuis un siècle, Le Livre du thé qui offre une introduction des plus subtiles à la vie et à la pensée asiatiques, s'adresse à toutes les générations. Il nous parle d'harmonie, de respect, de pureté, de sérénité. Et de sagesse. Car la voie du thé est bien plus qu'une cérémonie: une façon de revenir à l'essentiel et de découvrir la beauté au cœur de la vie.


- Le seigneur de Charny
de Laurent Decaux
Éditions XO / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Une formidable aventure de cape et d'épée. Champagne, 1382. Quand, après six années de croisade, Jacques de Charny regagne enfin ses terres, il découvre, stupéfait, une foule immense massée devant l'église du château. De toute l'Europe, des pèlerins affluent pour prier devant la relique extraordinaire détenue par la famille: le saint suaire, sur lequel apparaît le corps martyrisé du Christ. Pour sauver le domaine de la faillite, Jeanne, la mère de Jacques, a décidé d'exposer publiquement cette relique cachée aux yeux du monde depuis des décennies. Alors qu'il espérait être accueilli à bras ouverts, Jacques se heurte à la défiance et l'hostilité de tous. Sa mère, la première, lui reproche d'avoir ruiné la seigneurie avec ses voyages en Orient. Pierre d'Arcis, l'implacable évêque de Troyes, veut interdire l'exposition du drap sacré. Et même sa promise, la ravissante Hélène, s'est mariée à un barbon. Seuls ses deux amis d'enfance, Miles, le bouillonnant comte de Brienne, et Arnaut, le fougueux chevalier de Jaucourt, semblent se réjouir de son retour. C'est alors qu'un jeune seigneur et sa suite arrivent en Champagne pour admirer la sainte relique. Pour Jacques, cette visite inattendue va s'avérer providentielle.


- Le voyageur du siècle
de Andrés Neuman
Éditions Libretto / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

En route vers Dassau, Hans, énigmatique traducteur nomade, fait arrêter sa calèche à Wandenbourg pour y passer la nuit. Le lendemain, en se promenant, il s'égare dans les rues labyrinthiques de cette étrange ville et rencontre un vieux joueur d'orgue de Barbarie, qui fournit à Hans un premier motif pour repousser son départ. Une forte amitié se noue alors entre eux. Peu après, Hans fait la connaissance de M. Gottlieb, qui appartient à la bourgeoisie locale, mais surtout de sa fille Sophie. Raffinée, intelligente et non conformiste, elle tient un salon littéraire où ont lieu des débats enflammés autour de sujets de société, Hans en tombe très vite amoureux.


- Les derniers jours de l'émerveillement
de Graham Moore
Éditions Cherche Midi / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

New York, 1888. Les lampadaires à gaz éclairent les rues de la ville, l'électricité en est à ses balbutiements. Celui qui parviendra à en contrôler la distribution sait déjà qu'il gagnera une fortune considérable et sa place dans l'histoire. Deux hommes s'affrontent pour emporter la mise: Thomas Edison et George Westinghouse. Tous les coups sont permis. Lorsqu'un jeune avocat, Paul Cravath, aidé par le légendaire Nikola Tesla, se mêle à ce combat homérique, il va bientôt se rendre compte qu'autour de lui toutes les apparences sont trompeuses et que chacun a des intentions cachées. Graham Moore s'est appuyé sur des documents historiques peu connus pour nous livrer un récit d'une incroyable efficacité, qui se lit comme un thriller, tout en offrant une profondeur passionnante à ces personnages qui ont façonné notre modernité. Une formidable histoire où l'on constatera que la réalité dépasse toujours la fiction.


- Les étoiles s'éteignent à l'aube
de Richard Wagamese
Éditions 10-18 / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Lorsque Franklin Starlight, âgé de seize ans, est appelé au chevet de son père Eldon, il découvre un homme détruit par des années d’alcoolisme. Eldon sent sa fin proche et demande à son fils de l’accompagner jusqu’à la montagne pour y être enterré comme un guerrier. S’ensuit un rude voyage à travers l’arrière-pays magnifique et sauvage de la Colombie britannique, mais aussi un saisissant périple à la rencontre du passé et des origines indiennes des deux hommes. Eldon raconte à Frank les moments sombres de sa vie aussi bien que les périodes de joie et d’espoir, et lui parle des sacrifices qu’il a concédés au nom de l’amour. Il fait ainsi découvrir à son fils un monde que le garçon n’avait jamais vu, une histoire qu’il n’avait jamais entendue.


- Les fleurs d'hiver
de Angélique Villeneuve
Éditions Libretto / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Octobre 1918, la guerre s'achève. Toussaint rentre chez lui. Il va retrouver Jeanne, sa femme, et la petite fille qu'il n'a pas vue grandir. Mais ce n'est pas du fond des tranchées qu'il revient, c'est de l'hôpital du Val-de-Grâce, du service des gueules cassées. Pour Jeanne, ouvrière fleuriste, ce retour signifie le début d'un nouveau combat. Si pendant quatre ans elle a su affronter l'absence, la peur et les privations, le silence de l'homme qu'elle aime et le bandeau que nuit et jour il garde sur le visage seront des ennemis autrement plus cruels.


- Les leçons du vertige
de Jean-Pierre Montal
Éditions Pierre Guillaume De Roux / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Trois hommes marchent en montagne sous le soleil aigu de l'Ariège. Trois Stéphanois liés par le sang, séparés par une foule de non-dits et les méandres d'une histoire collective inexorable: Claude, 70 ans, ancien transporteur, enfant des Trente-Glorieuses, qui a prospéré à la force du poignet. Pierre, son fils aîné de 46 ans: divorcé, père de deux filles, sur le point de signer un premier roman à son nom: La Particule du prolétaire, et d'en finir avec la profession ingrate de nègre, chasse gardée des personnalités médiatiques mais aussi des gourous du développement personnel et des imposteurs. Charles, son frère de 9 ans plus jeune, informaticien au parcours chaotique, ancien militant socialiste ayant peu à peu perdu toute boussole politique face au cynisme des partis et aux discours contradictoires des élus. Arrivé au refuge, Claude s'ouvre soudain à ses fils de son désir de revoir sa sœur Gilberte avec laquelle il est brouillé depuis de longues années. Pierre quitte Paris pour mener l'enquête à St Etienne. Mais le face à face avec Gilberte, femme au caractère impossible, et Claude va raviver une vieille blessure et le souvenir de quatre semaines qui ont tout fait basculer il y a trente ans: quand Claude, parti en voyage, avait confié Pierre alors âgé de 16 ans à Jean-Ji, mari de Gilberte et comptable au sein de sa PME. Charismatique, un brin mégalo, alcoolique invétéré mais profondément attachant, Jean-Ji s'efforce de faire l'éducation de Pierre et de son ami Matthieu et s'attire très vite leur sympa baouféthie. Grâce à lui, les deux ados goûtent ainsi aux nuits folles du Vertige, la boîte de nuit qui rassemble les derniers talents auto-didactes de St-Etienne. Jean Ji, pris au jeu, poussera même l'audace jusqu'à inviter Leïtmotiv, le groupe fétiche de pop-rock des deux ados, en concert. Mais le retour de Claude sonne la fin du rêve. Les masques tombent. Pierre ne reverra jamais Jean-Ji. Gilberte, de son côté, décide de le quitter. Mais de quelle faute Jean-Ji s'est-t-il exactement rendu  coupable? Celle d'avoir révélé au jeune Pierre la "nuit" d'un monde: non seulement celle des fêtards mais aussi celle d'un St-Etienne déjà fini, "hors jeu"? Étrangement ce sera Charles, le cadet qui, resté à la garde exclusive de Gilberte, n'a pourtant jamais connu les nuits du Vertige, ce sera Charles qui, 30 ans plus tard, "achèvera" l'œuvre de l'oncle indigne peu après les retrouvailles ratées entre Claude et Gilberte. Car au rêve nostalgique de Jean-Ji a succédé la révolte grandissante de Charles, confronté chaque jour d'un peu plus près aux effets délétères des gigantesques mutations socio-économiques imposées par la globalisation. Jusqu'où ira-t-il pour venger la fin d'un monde bafoué par les géants appelés Google, Facebook et consorts? À quelle action irrémédiable se livrera-t-il pour conjurer la fin de cette société à taille humaine, là où l'individu disposait encore d'une marge de manœuvre appréciable, d'une inspiration propre, d'un avenir à la mesure de ses aspirations?


- Les règles d'usage
de Joyce Maynard
Éditions 10-18 / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, sa mère part travailler et ne revient pas. Après une prise de conscience lente et terrible, Wendy et sa famille tentent de continuer à vivre. Son chemin mène la jeune fille en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle part alors à la découverte de ce qui l’entoure, faisant d’étonnantes rencontres : une mère adolescente, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune marginal qui recherche son frère. Ces semaines californiennes l’aideront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie?


- Leur séparation
de Sophie Lemp
Éditions Allary / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Ce samedi matin de janvier, ma mère m'attend à la sortie de l'école. Comme les autres jours, nous remontons la rue des Boulangers mais, au lieu de nous arrêter au carrefour, nous prenons à gauche dans la rue Monge. Je me retourne et aperçois un camion de déménagement garé en bas de notre immeuble. Ma mère serre ma main dans la sienne. Je n'ai pas envie de parler, je pense au camion, aux cartons, au salon qui demain sera à moitié vide. Je pense à mon père. Désormais, j'irai chez lui tous les mercredis soir et un week-end sur deux. Ma mère s'est organisée pour que je passe l'après-midi et la nuit chez une amie. Avant de partir, elle me dit Profite bien de ta journée, amuse-toi, essaye de penser à autre chose. Je hoche la tête mais je sais que jamais plus je ne penserai à autre chose". Sophie Lemp fête ses dix ans quand ses parents divorcent. Trente ans plus tard, c'est avec le regard d'une petite fille devenue adulte qu'elle revit cette séparation. Pourquoi cette blessure, commune à tant d'enfants, est-elle si difficile à cicatriser?


- Loki 1942
de Pierre Benghozi
Éditions Serge Safran / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Stavanger, Norvège, hiver 1942. L'institutrice Ida Grieg et ses cinq plus mauvais élèves sont condamnés à mort en représailles à un attentat commis contre l'occupant Allemand. Des six personnes présentes dans la classe, une seule, choisie au hasard, sera épargnée. Or Ida, résistante, est détentrice d'un poème de la mythologie scandinave qui renferme un message destiné à son réseau. Elle n'a qu'une nuit pour essayer d'apprendre à ses cancres les vers de Loki, l'ancien dieu de la discorde.


- Mariage contre nature
de Motoya Yukiko
Éditions Philippe Picquier / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Depuis qu'elle a quitté son boulot pour se marier, San s'ennuie un peu à la maison. Surtout que son mari, à peine rentré le soir, joue les plantes vertes devant la télévision. Parfois San se demande si elle ne partagerait pas la vie d'un nouveau spécimen d'être humain. D'ailleurs, en regardant bien, il y a quelque chose qui cloche. Les traits du visage de son mari sont en train de se brouiller. Un processus étrange et déroutant est en route. Une écriture délicate, un regard pénétrant, ironique, une exploration drôle et poétique des doutes et des interrogations sur la vie de couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 19:04

- Max et la grande illusion
de Emanuel Bergmann
Éditions Belfond / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Audacieux et original, un premier roman qui nous entraîne dans un voyage rocambolesque, du Prague des années trente au Los Angeles de nos jours. Histoire d'une amitié improbable entre un enfant aux rêves plein la tête et un vieil homme perdu, une œuvre lumineuse, pleine d'émotion, de drôlerie et d'une irrésistible tendresse. Avant d'être un vieillard cynique et désabusé, Mosche, fils du rabbin Goldenhirsch, était le Grand Zabbatini, un illusionniste de génie. Ah, ça, il fallait le voir envoûter les foules sur les plus prestigieuses scènes européennes. Les grands de ce monde comme les petites gens, tous, même le chancelier Hitler, se pressaient à ses spectacles. Et puis il y eut la guerre, les camps, la honte, la fuite, l'oubli. Et Mosche coule désormais des jours mornes dans une maison de retraite miteuse à Los Angeles. Ce qu'il ignore, c'est que quelqu'un le cherche. Depuis que ses parents lui ont annoncé leur intention de divorcer, Max, dix ans, a le cœur brisé. L'espoir renaît le jour où il tombe sur un vieux vinyle. Sur la pochette, un drôle de personnage et un titre intrigant, Le Sortilège de l'amour éternel. La voilà, la solution. S'il parvient à reproduire le tour, ses parents se réconcilieront. Max n'a bientôt plus qu'une idée en tête: retrouver ce magicien, le Grand Zabbatini.


- Mille ans après la guerre
de Carine Fernandez
Éditions Les Escales / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Miguel est un vieux solitaire, veuf depuis des années, qui n'apprécie que la compagnie de son chien Ramon. Il vit dans une cité ouvrière de la région de Tolède. Un matin, il reçoit une lettre de sa soeur Nuria. Elle a perdu son époux et compte venir vivre auprès de lui. Le vieux est pris de panique: sa soeur chez lui, c'en est fini de sa tranquillité, de son bonheur innocent avec Ramon. Il faut fuir. Son chien sur les talons, le vieux prend un autocar en direction de l'Estrémadure, où il n'était jamais retourné depuis la guerre civile. Montepalomas, le village de son enfance, est enseveli sous les eaux d'un barrage. Pourtant du lac les souvenirs remonteront. Des pans entiers de sa jeunesse belle et terrible, quand on l'appelait Medianoche ("Minuit") et que vivait encore son frère jumeau, Mediodia ("Midi"). Un frère assassiné par les Franquistes et dont le visage, mille ans après la guerre, hante toujours Miguel. Mais peut-être est-il temps de se libérer du passé. Dans un style ample et généreux, Carine Fernandez dessine ce voyage intérieur vers la rédemption, tout en revenant sur les années les plus noires qu'ait connues l'Espagne.


- Moi contre les États-Unis d'Amérique
de Paul Beatty
Éditions 10-18 / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Moi contre les États-Unis d’Amérique est sans doute le livre où Paul Beatty pousse le plus loin la féroce ironie qui caractérise ses romans: pour servir ce qu’il croit être le bien de sa propre communauté, un afro-américain va aller jusqu’à rétablir l’esclavage et la ségrégation à l’échelle d’un quartier, s’engageant dans une forme d’expérience extrême et paradoxale qui lui vaudra d’être traîné devant la Cour suprême. Un sommet d’humour grinçant.


- M pour Mabel
de Helen Macdonald
Éditions 10-18 / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Enfant, Helen rêvait d’être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture. Devenue adulte, elle va avoir l’occasion de le réaliser. De manière brutale et inattendue, son père, journaliste qui a marqué profondément sa vision du monde, s’effondre un matin dans la rue. Terrassée par le chagrin, passant par toutes les phases du deuil, le déni, la colère, la tristesse, Helen va entreprendre un long voyage physique et métaphysique. Elle va se procurer un rapace de huit semaines, le plus sauvage de son espèce, Mabel. Réputé impossible à apprivoiser. Elle va s’isoler du monde, de la ville, des hommes. Et emprunter un chemin étonnant.


- Motel Lorraine
de Brigitte Pilote
Éditions Michel Lafon / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Nous sommes en 1977. Sonia, diseuse de bonne aventure, fuit Montréal avec ses deux filles, Lou et Georgia, pour trouver refuge à Memphis, dans la chambre 306 du motel Lorraine, inoccupée depuis ce fameux 4 avril 1968 où Martin Luther King y a été assassiné. Elles partageront leur destin avec la sublime Alabama, Jacqueline Smith, femme de chambre au Lorraine, Grace DePriest, directrice de la chorale d'une petite église baptiste, ou encore Lonzie, le repris de justice devenu photographe pour son ami Aaron. Chacun à sa manière, ces personnages aux destins croisés incarnent le rêve d'égalité pour lequel le révérend King a donné sa vie. Mais quel poids auront leurs ambitions et leurs gestes dans cette Memphis encore marquée par les divisions raciales? Les secrets de chacun resteront-ils bien gardés? Et enfin, pourquoi Sonia s'est-elle enfuie avec ses enfants?


- New Moon, café de nuit joyeux
de David Dufresne
Éditions Du Seuil / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

1986. David Dufresne a 18 ans et débarque à Paris: le New Moon est un minuscule cabaret, le plus grand des petits clubs rock. Pour l'auteur, le centre du monde, le refuge de ses nuits, son maintenant. Trente ans plus tard, il raconte avec minutie et poésie les différentes vies et métamorphoses du lieu. La musique claque, les époques s'entrechoquent. C'est total Pigalle, carrefour de la jeunesse joyeuse et du no future tonitruant. Piaf y croise la Mano Negra et Manet, Virginie Despentes et Antoine la Rocca dit la Scoumoune, fameux bandit corse. Et si Pigalle n'avait finalement jamais été qu'un décor factice et fatigué, crade et fameux, beau et malfamé? Mais où on était bien et où on apprenait, plus vite qu'ailleurs, les choses de la vie. Plongée littéraire envoûtante et romanesque, le récit avance par à-coups dans un siècle de Paris, lézardé par des photos, rapports de police, chansons d'époque et réclames cocasses. On y retrouve le goût du collage et les obsessions de David Dufresne: les archives, la musique, l'histoire urbaine.


- Parce que je déteste la Corée
de Chang Kang-Myoung
Éditions Philippe Picquier / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Pourquoi j'ai décidé de partir? En deux mots, c'est parce que je déteste la Corée". Kyena, vingt-sept ans, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi décide-t-elle de tout quitter? Son pays, sa famille, son boulot, tout ça pour émigrer en Australie alors qu'elle ne parle même pas l'anglais. Mais Kyena a tout prévu, enfin presque: elle quitte son petit ami à l'aéroport, laisse derrière elle la compétition, la hiérarchie et le moule trop étroit de la société coréenne; pour elle, c'est maintenant que tout commence. La coloc, les rencontres, les petits boulots ou encore les puces de lit, tout ne se passera pas exactement comme elle l'avait prévu. Et pas facile d'échapper au racisme, aux préjugés et à l'esprit de classe. Mais quel bonheur de se réinventer loin des siens. Kyena nous ressemble, avec sa bonne humeur, sa jeunesse et son désir de vivre. Dans cette comédie enlevée, elle est aussi la voix d'une nouvelle génération de femmes pour qui le monde est à conquérir.


- Passion noire
de Jean-Michel Olivier
Éditions L'Âge d'Homme / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Simon Malet, écrivain à succès, tente de vivre reclus au bord du lac Léman, dans l'ombre de La Muette et de son défunt père. Mais entre sa mère étouffante et la correspondance de ses énigmatiques lectrices, son désir de quiétude se voit troublé par une nuée de femmes, aussi bienveillantes qu'envahissantes. Faut-il céder à ces sollicitations et se laisser prendre au jeu des inconnues qui vous écrivent? Simon en fera l'expérience à ses dépens. Depuis toujours, il est dévoré par une passion noire. Passion de l'écriture. Passion des femmes.


- Pourquoi les oiseaux meurent
de Victor Pouchet
Éditions Finitude / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Il est tombé des oiseaux en Haute-Normandie. Il a plu des oiseaux et manifestement tout le monde s'en fiche. À peine quelques entrefilets dans la presse locale. Seul un jeune Parisien, histoire d'échapper à sa thèse, se passionne pour le phénomène. D'autant que c'est arrivé dans le village où il a grandi. Il fouille, il cherche, il enquête. Les pistes se multiplient, toutes plus inattendues et extravagantes les unes que les autres. Il descend la Seine à bord d'un bateau de croisière, tombe amoureux, se découvre des alliés, des ennemis, s'invente une famille et tente de mettre un peu d'ordre dans ses notes et dans sa vie.


- Réveiller les lions
de Ayelet Gundar-Goshen
Éditions Presses De La Cité / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Le Dr Ethan Green est un homme bien. Il sauve des vies. Il aime sa femme. Il adore ses deux petits garçons. Le Dr Ethan Green a de la chance: il est né du bon côté. Cette nuit-là, pourtant, le neurochirurgien prend la fuite après avoir percuté un homme sur une route, dans le désert. Le lendemain, la femme de cet homme se présente à la villa du médecin: elle a tout vu. Sirkitt, qui partage une tente avec d'autres clandestins soudanais ou érythréens, découvre un monde de confort. Cependant, ce qu'elle exige d'Ethan en échange de son silence ne se quantifie pas en argent. Alors que l'enquête sur le chauffard est confiée à son épouse, inspecteur de police, Ethan Green s'engouffre dans la mécanique de la double vie, sur fond de trafics, de violences, et de désirs inavouables. Concerto pour trois voix capiteux et tendu, Réveiller les lions fait jaillir un chant âpre et sombre mais irradié d'empathie, qui en dit autant sur les failles d'un pays que sur celles d'un couple, un roman dérangeant et engagé qui en dit moins sur ce qui oppose les hommes que sur ce qui les lie.


- Se trahir
de Camille Espedite
Éditions Le Passage / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Un soir, sur le parking de la gare, le jeune Vallad poignarde un passant à la faveur d'une embrouille contre les étrangers du quartier, dont lui et ses comparses sont coutumiers. Incarcéré, il se retrouve dans la même cellule que son frère jumeau, Domingo, lui-même accusé d'agression sexuelle. Tous deux sont suivis par Hermiane, une psychologue prise en étau entre la bienveillance avec laquelle elle tente de les accompagner et la répulsion que lui inspire la violence de leurs comportements. Mais ce difficile équilibre est un jour remis en cause par l'arrivée de Carise, une éducatrice spécialement missionnée par l'administration pénitentiaire pour imposer des méthodes radicales de rééducation, techniques 3.0 qui ne font, pour la psychologue, qu'amplifier les déviances de ceux qu'elle entend réinsérer. Face à Carise, Hermiane tente de défendre son honneur et la dignité de ses patients pour ne pas se trahir. C'est pourtant dans la trahison à ce qu'ils pensaient être que chacun des personnages trouvera la possibilité de fuir ce huis-clos infernal.


- Sigma
de Julia Deck
Éditions De Minuit / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Messieurs, Vous avez confié à notre Organisation le soin de lutter contre les œuvres indésirables. Quand il est impossible de les éliminer à la source, nous les faisons entrer dans des musées, où leur potentiel de nuisance s'épuise de lui-même. Aucune pièce majeure n'échappe à notre vigilance. Nous apprenons aujourd'hui qu'une œuvre disparue du peintre Konrad Kessler referait surface aux alentours de Genève. La fâcheuse influence de cet artiste n'étant plus à démontrer, notre bureau suisse déploie immédiatement ses agents auprès de toutes les parties prenantes, galeriste, collectionneur, banquier, scientifique, afin de mettre hors de nuire le tableau. Sigma, New York, le 31 mars


- Soufre
de José Luis Peixoto
Éditions Du Seuil / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Non loin du village de Galveias, dans le sud du Portugal, un étrange objet tombé du ciel s'abat sur un champ, emplissant les lieux d'une insupportable odeur de soufre. Des pluies incessantes succèdent à une chaleur suffocante, le pain et la farine prennent un goût exécrable. Autour du cratère se rassemblent bientôt les habitants, dont la vie et les secrets sont peu à peu dévoilés, soudain mis à nu au contact du mystérieux phénomène agissant tel un révélateur. Sans que sa vieille mère le sache, le facteur a fondé depuis plus de vingt ans une famille en Guinée-Bissau, où il a fait son service militaire; désireuse de répandre son savoir, la maîtresse d'école voit son établissement saccagé et sa chienne éventrée; la tenancière du bordel est aussi une habile boulangère brésilienne; les chiens errent et vivent de drôles d'aventures; les existences se déroulent et s'entrecroisent, heureuses ou malheureuses, les rancœurs des uns et des autres ressortent, profondément humaines. Dans un style imagé, José Luís Peixoto nous livre un roman qui décrit une réalité froide, tour à tour belle et laide, parfois blessante comme la vie.


- Système
de Agnès Michaux
Éditions Belfond / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Pour Marisa et Paul Dumézil, le passé est irrémédiable, le présent difficile, quant au futur... Il se présente à eux le jour où l'homme qui avait été condamné pour le meurtre de leur mère Éva sort de prison. Tandis que l'ancienne tragédie remonte à la surface, les enfants d'Éva se demandent ce qu'ils sont devenus. Et que vont-ils devenir à présent que l'assassin de leur mère a recouvré la liberté? Paul semble prêt à passer à l'acte. Marisa préfère basculer dans une douce folie. Dans cette histoire, il y a un frère et une sœur, de l'amour, des fantômes, un détective privé, la France, l'Indochine, l'Éthiopie, la chaleur et la pluie, le Nil, Djibouti, l'aventure. Et dans cette aventure, où le crime et la vengeance forment un couple éternel, il y a les enfants d'Éva et nous tous, qui voulons mener notre vie, malgré le système et ses défaillances.


- Ton père
de Christophe Honoré
Éditions Mercure de France / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Je m'appelle Christophe et j'étais déjà assez âgé quand un enfant est entré dans ma chambre avec un papier à la main". C'est par cette première phrase que Christophe Honoré nous fait entrer dans le fulgurant autoportrait romancé d'un homme d'aujourd'hui qui lui ressemble mais qui n'est pas tout à fait lui. Lui, le cinéaste, le metteur en scène de théâtre et d'opéra, mais avant tout l'écrivain. Sur le papier que sa fille de dix ans a trouvé épinglé à la porte de son appartement, ces mots griffonnés au feutre noir: "Guerre et paix: contrepèterie douteuse?" Alors, très vite, tout s'emballe et devient presque polar. Qui a écrit ces mots? Qui le soupçonne d'être un mauvais père? Peut-on être gay et père? Le livre nous conduit soudain dans tous les recoins d'une vie mais aussi au cœur de l'adolescence en Bretagne, la découverte du désir, des filles, des garçons, du plaisir, de la drague. Un livre à la fois puissant et énigmatique, d'une merveilleuse liberté, à la mesure de son sujet.


- Tout est brisé
de William Boyle
Éditions Gallmeister / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Tout semble brisé dans la vie d'Erica. Seule avec son vieux père tyrannique tout juste sorti de l'hôpital, elle n'a plus de nouvelles de son fils Jimmy, un jeune homme fragile parti errer à travers le pays sans avoir terminé ses études. Mais voilà qu'après un long silence, Jimmy revient à l'improviste, en piteux état. Erica fera tout pour l'aider, décidée à mieux le comprendre et à rattraper le temps perdu. Mais Jimmy se sent trop mal à l'aise face à sa mère, dans ce quartier de Brooklyn hanté par ses souvenirs; un profond mal de vivre que ni l'alcool ni les rencontres nocturnes ne parviennent à soulager. Erica, elle, ne veut pas baisser les bras.


- Tout sur le zéro
de Pierre Bordage
Éditions Au Diable Vauvert / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

C'est l'histoire de Paul, Blaise, Éloïse, Charlène et Grégoire, Martine ou Jacques, et finalement de tous ceux que l'addiction au jeu rassemble autour de la roulette des Casinos, ici de la côte atlantique. C'est l'histoire de ce défi répété à la face du destin où chaque fois on rejoue sa vie, une manière, pour peu qu'on s'y penche, de mieux s'explorer. C'est l'histoire de la souffrance humaine, qu'on croit un temps dissipée par le vertige du jeu.


- Trois jours chez ma tante
de Yves Ravey
Éditions De Minuit / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Après vingt ans d'absence, Marcello Martini est convoqué par sa tante, une vieille dame fortunée qui finit ses jours dans une maison de retraite médicalisée, en ayant gardé toute sa tête. Elle lui fait savoir qu'elle met fin à son virement mensuel et envisage de le déshériter. Une discussion s'engage entre eux et ça démarre très fort.


- Un fantôme américain
de Hannah Nordhaus
Éditions Plein Jour / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Hannah Nordhaus est l'arrière-arrière-petite-fille d'un des fantômes les plus célèbres des États-Unis, Julia Staab, émigrante juive-allemande qui a vécu au Far-West au xixe siècle et qui, selon certains, hante désormais sa maison de Santa Fe. Quel a été son destin, que la rumeur a transformé en un conte gothique plein de larmes et de sang? Quelles traces a-t-elle laissées? Peut-on rencontrer les morts, peut-on ressusciter le passé? Après avoir longtemps rêvé sur cette métamorphose d'une épouse juive d'autrefois en fantôme contemporain, Hannah Nordhaus décide de partir à sa recherche, de libérer Julia de la légende en enquêtant sur sa vie. Avec un acharnement et une puissance d'évocation qui rappellent le Daniel Mendelsohn des Disparus, elle se lance dans un voyage à travers les souvenirs, les journaux intimes, les correspondances, aidée par des historiens, des généalogistes, des parents, des médiums, à la poursuite d'une femme et d'un fantôme, et d'abord de sa propre histoire familiale. De l'Allemagne ancestrale aux débuts du capitalisme américain, de l'épopée des pionniers du Nouveau Monde au sort tragique des Juifs d'Europe de l'Est, Un fantôme américain est une quête passionnée de la vérité d'une vie, de toutes les vies, la fresque somptueuse d'un monde arraché à l'oubli.


- Un jour tu raconteras cette histoire
de Joyce Maynard
Éditions Philippe Rey / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n'attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser: l'amour comme elle ne l'imagine plus, celui qui va même lui faire accepter de se remarier. En 2014, après trois ans d'une romance tourbillonnante, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix-neuf mois qui suivent, alors qu'ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l'angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant. Un jour, tu raconteras cette histoire, lui avait dit Jim avec tendresse. C'est chose faite. Joyce Maynard retrace ces années heureuses faites de voyages, de petites et grandes folies, de bonheurs du quotidien, dîners sur leur terrasse près de San Francisco, escapades à moto, concerts de rock, baignades dans les lacs du New Hampshire ou du Guatemala. Puis, elle confie leur combat, leurs espoirs de guérison, les opérations et les médicaments, sa colère contre le sort, sa fatigue parfois, mais surtout la force de l'amour qui les unit. Avec sensibilité et finesse, Joyce Maynard se met à nu dans un texte empli de joies et de larmes, un récit bouleversant sur l'amour et la perte, une histoire unique qui a permis à chacun d'offrir à l'autre le meilleur de lui-même.


- Un nouvel avant-guerre ?
de Andrei Gratchev
Éditions Alma / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

La fin de la Guerre froide et la disparition de l'URSS ont laissé croire que les États-Unis, et ce qu'on appelle encore l'Occident, l'avaient emporté. Pourtant, comme le montre Andreï Gratchev, une guerre mal gagnée, sans sortie honorable pour le vaincu, risque toujours de se rallumer. La résistible ascension de Vladimir Poutine s'inscrit dans un monde très différent de celui de la fin du XXe siècle. La puissance chinoise redessine les fronts de tension en Asie tandis que l'Iran revient sur scène en Orient. Les conflits se multiplient jusqu'aux lisières de l'Europe, notamment en Syrie et en Ukraine. Et voici qu'après les incertitudes de Barak Obama s'affirment les certitudes désordonnées et changeantes de Donald Trump. Avec l'art de la synthèse qu'on lui connaît, Andreï Gratchev remet en perspective la nouvelle donne des relations internationales. De Yalta jusqu'à aujourd'hui, on redécouvre des tendances de fond et des lignes de force maquillées ou voilées par les idéologies successives. À l'heure où le national-populisme se réveille aux États-Unis, en Europe et en Russie, la scène s'est élargie: il ne s'agit plus d'un choc Est-Ouest mais d'un affrontement multipolaire dans lequel s'affirment de nouveaux acteurs. Le centre de gravité bouge. "Si la leçon globale du XXe siècle ne sert pas de vaccin, l'immense ouragan pourrait bien se renouveler dans sa totalité", écrivait Alexandre Soljenitsyne.


- Un personnage de roman
de Philippe Besson
Éditions Julliard / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Je connaissais Emmanuel Macron avant qu'il ne se décide à se lancer dans l'aventure d'une campagne présidentielle. Et quand il m'a exprimé son ambition d'accéder à l'Élysée, j'ai fait comme tout le monde: je n'y ai pas cru. J'ai pensé: ce n'est tout simplement pas possible. Pourtant, au fil des mois, au plus près de lui, de son épouse Brigitte et de son cercle rapproché, sur les routes de France comme dans l'intimité des tête-à-tête, j'ai vu cet impossible devenir un improbable, l'improbable devenir plausible, le plausible se transformer en une réalité. C'est cette épopée et cette consécration que je raconte. Parce qu'elles sont éminemment romanesques et parce que rien ne m'intéresse davantage que les personnages qui s'inventent un destin".


- Une chance folle
de Anne Godard
Éditions De Minuit / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Magda a été gravement brûlée lorsqu'elle avait quelques mois. Elle ne se souvient pas de l'accident, mais sa mère en a noté les circonstances dans un carnet. Toute son enfance, les opérations, les pansements, les cures thermales se succèdent. Sa mère se consacre à elle, on lui dit qu'elle est bien soignée. En somme, elle a une chance folle.


- Une mère
de Stéphane Audeguy
Éditions Du Seuil / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Vivre sa vie: nulle expression ne m'émeut autant que celle-là. Il faut faire preuve d'une singulière énergie pour effectuer un tel exploit. Ma mère, qui vient de mourir, a vécu sa vie. Son souvenir m'accompagne. Que le lecteur en tire lui aussi une certaine joie, et je serai content. S.A.


- Vathek
de William Beckford
Éditions Libretto / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

Vathek, neuvième calife des Abassides vit aux confins de l'Orient, à Samarah. Esthète et curieux, il entreprend la construction d'une tour pour y lire le ciel. Mais sa cruauté est aussi redoutée par ceux qui s'opposent à lui. Un jour, un marchand vient lui proposer deux sabres portant une inscription que nul ne peut déchiffrer. Un vieillard parvient finalement à les transcrire confirmant que ces sabres sont destinés au souverain le plus puissant. Vathek s'en trouve flatté. Mais le lendemain, le calife tombe malade et les inscriptions se transforment mettant en garde ceux qui cherchent à connaître les secrets les plus impies. Un homme propose alors un remède à l'aide d'un pacte: s'il abjure sa foi, il aura accès au palais souterrain empli de trésors sous la coupe du terrifiant Eblis.


- Yaak Valley, Montana
de Smith Henderson
Éditions 10-18 / 07 septembre 2017


Le Titre du Roman

La première fois qu’il l’a vu, Pete a cru rêver. Des gosses paumés, il en croise constamment dans son job d’assistant social. Mais, tout de même, un enfant en pleine forêt, méfiant, en guenilles, l’air affamé… Pete s’accroche, laisse de la nourriture et finit par gagner la confiance du petit. Suffisamment pour découvrir que le garçon n’est pas seul. Il vit avec son père, Jeremiah, un fondamentaliste chrétien qui fuit la civilisation pour se préparer à l’Apocalypse. Petit à petit, entre Pete et Jeremiah s’installe une relation étrange, tous deux aux prises avec des démons qu’ils ne pourront plus faire taire très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 18:17

- Au pays des choses dernières
de Paul Auster
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

De ce "pays des choses dernières" où elle tente de survivre au froid et au désespoir, Anna Blume, venue chercher son frère disparu, écrit une longue lettre dont on ne sait si elle trouvera jamais son destinataire. Un roman sur le rapport au monde et au langage.


- Avant l'avenir
de Geneviève Jurgensen
Éditions JC Lattès / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Voici la vie d'une petite fille qui a trois ans en 1950 jusqu'à son mariage en 1970. Geneviève Jurgensen se fait ici l'archiviste de son enfance et d'une époque déjà bien lointaine mais riche d'histoires. La petite Vève grandit dans un quatuor familial qui se désaccorde: une sœur aînée déjà presque ailleurs, un père fonctionnaire international qui ouvre sa famille sur le monde et surtout une mère aimante, absente et malheureuse qui s'efforce d'initier ses filles aux beautés de la culture. Une famille où la parole et l'écrit, entre conversations et échanges épistolaires, ponctuent le temps et les sentiments. Enfant choyé, enfant perdu, enfant confiant, enfant fuyant, Vève ne rêve que de sa libération future.


- Botala mindele
de Rémi de Vos
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

C'est la saison des pluies à Kinshasa. Ruben et Mathilde ont invité Daniel et sa femme Corine, fraîchement arrivés, à dîner. Ruben, coopérant de haut niveau, travaille avec le gouvernement congolais. Daniel a un projet qui concerne le caoutchouc. Il espère que Ruben pourra le mettre en rapport avec l'éminent monsieur Dyabanza. Le personnel de maison s'active. Tous s'observent dans un cauchemar hilarant.


- Brandebourg
de Juli Zeh
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Les éoliennes peuvent rapporter gros, mais à qui? Une partie d'échecs se joue derrière les façades proprettes d'un village du Brandebourg où des Berlinois épris d'un romantique retour à la campagne côtoient des paysans du cru et leurs familles. De vieilles rancœurs, datant de l'époque de la chute du Mur, se réveillent et des stratagèmes de vengeance se fomentent. Une manipulatrice essaie de tirer profit des désirs des uns et des haines des autres. Grâce à la plume d'acier de Juli Zeh, cette belle fresque villageoise contemporaine offre du rire et de l'effroi. Un formidable thriller rural qui renouvelle et dynamite le roman de terroir.


- Ce que la vie m'a appris
de Perla Servan-Schreiber
Éditions Flammarion / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Je sais peu de choses. À 73 ans, j'ai juste acquis ce qu'il faut de sérénité pour conclure tardivement: la vie est plus simple qu'on le croit. Ce petit livre est né de conversations avec de jeunes amies dont je pourrais être la grand-mère. Leurs questions étaient nombreuses, pratiques, émouvantes, neuves et éternelles à la fois; leur curiosité de la vie d'avant, sans limites. Ici, je partage avec elles, et avec vous, ce que la vie m'a appris. Sur une quarantaine de sujets, je transmets quelques points d'or, mes essentiels, esquissés dans le désordre, comme des instantanés stockés dans une boîte à chaussures que l'on découvre un jour où l'on cherchait autre chose. Surgissent quelques réponses, des découvertes, tant de sensations. mais des mystères demeurent. Aujourd'hui, je poursuis ma route, celle qui me rapproche de mon ambition intime: l'acceptation joyeuse de la réalité.


- De l'ardeur. Histoire de Razan Zaitouneh, avocate syrienne
de Justine Augier
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Avocate, militante des droits de l'homme, figure de la dissidence syrienne, Razan Zaitouneh s'appliquait à documenter les crimes commis dans son pays par le régime mais aussi par les groupes intégristes, à recueillir la parole de ceux qui avaient survécu à la torture et à l'enfermement, quand, en décembre 2013, elle fut enlevée avec trois de ses compagnons de lutte. Depuis lors, on est sans nouvelles. De l'ardeur reconstitue son portrait, recompose le puzzle éclaté de la révolution en Syrie, et du crime permanent, qu'est devenu ce pays. En découvrant son combat et son sort, Justine Augier, qui a elle-même mis à distance ses premiers élans humanitaires, est saisie par la résonance que cet engagement aussi total qu'épris de nuances trouve dans ses propres questionnements. Récit d'une enquête et d'une obsession intime, partage d'un vertige, son livre est le lieu de cette rencontre, dans la brûlure de l'absence de Razan. Plongée dans l'histoire au présent, De l'ardeur nous donne un accès précieux à cette réalité insaisissable dans son assassine absurdité, et si violemment parallèle à notre confort occidental peu à peu menacé.


- Des chaussures pleines de vodka chaude
de Zakhar Prilepine
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Onze nouvelles qui passent sans crier gare du comique au tragique dans lesquelles Zakhar Prilepine, à sa façon, brutale et somptueuse, parle des femmes, des potes, de l'amour, de l'amitié, de la trahison, de la guerre, de comment on devient un homme, de la campagne russe qui se meurt… Il y a un ton Prilepine, à coup sûr celui d'un grand écrivain.


- L'Ange Esmeralda
de Don Delillo
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Dans ces neuf nouvelles rédigées sur plusieurs années, Don DeLillo évoque diverses formes de malaise et d'effroi à l'œuvre chez l'homme contemporain. Chacune apparaît comme une allégorie cryptée de l'éternelle angoisse métaphysique qui est, aujourd'hui comme hier, le lot de tout individu.


- L'esclave islandaise. Tome 2
de Steinunn Jóhannesdóttir
Éditions Gaïa / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

En 1627 aux îles Vestmann, au sud de l'Islande, les maisons de tourbe sont fouettées par les vents. À la fin de la saison de pêche, les retrouvailles sont fougueuses, mais brèves. Une nuit, des pirates venus d'un monde lointain font irruption: ils violent, tuent, et séquestrent 400 Islandais lors de ce qu'on appellera le Raid des Turcs. Guðriður est enlevée avec son petit garçon. Emportés au-delà des mers du Sud, ils seront tous vendus comme esclaves. La jeune femme, battue et convoitée, est mise au service d'un dey et de ses quatre épouses. Elle découvre le climat torride et les richesses d'Alger la cosmopolite. Reverra-t-elle un jour son pays natal et son homme? Roman d'aventures basé sur des faits réels, L'esclave islandaise est la saga en deux volumes d'une passionnante destinée.


- L'imposteur
de Javier Cercas
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

En juin 2005, l'histoire d'un paisible nonagénaire barcelonais fait le tour du monde: Enric Marco, le charismatique président de l'Amicale de Mauthausen, qui pendant des décennies a porté la parole des survivants espagnols de l'Holocauste, n'a jamais connu les camps nazis. L'Espagne affronte sa plus grande imposture, et Javier Cercas sa plus audacieuse création littéraire. Avec une mise en garde à ne pas négliger: "La littérature n'est pas un passe-temps inoffensif mais un danger public".


- L'invention de la solitude
de Paul Auster
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

"Paul Auster est devenu écrivain parce que son père, en mourant, lui a laissé un petit héritage qui l'a soustrait à la misère. Le décès du père n'a pas seulement libéré l'écriture, il a littéralement sauvé la vie du fils. Celui-ci n'en finira jamais de payer sa dette et de rembourser en bonne prose le terrifiant cadeau du trépassé". Là se trouve, Pascal Bruckner le note d'emblée dans sa lecture, la clef de voûte du système Auster. L'Invention de la solitude est le premier livre du jeune écrivain, c'est aussi le livre fondateur de son œuvre, son art poétique. Dans les deux parties, Portrait d'un homme invisible (le père) et le Livre de la mémoire, Paul Auster interroge la mémoire familiale et met en place un univers que l'on retrouvera dans chacun de ses romans.


- La galerie des jalousies
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Calmann Lévy / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Décembre 1920. Le village minier de Faymoreau est en deuil après la mort de la petite Anne Marot, emportée par la tuberculose. Pour son frère Thomas, un mineur, déjà marié à une ouvrière d'origine polonaise, et pour Isaure, fille de métayer des environs, la peine est amplifiée par la culpabilité d'avoir échangé un baiser le soir de Noël. Dans l'espoir de mettre un terme à cet amour impossible, Isaure décide dès le lendemain de suivre à Paris son amant, le commissaire de police Justin Devers. La vie est agréable dans la capitale, mais Isaure souffre d'être loin de son village et surtout de Thomas. Leur relation semble pourtant dans une impasse car Jolenta, l'épouse de Thomas, est sur le point de lui donner un enfant. De retour à Faymoreau, Isaure fait la connaissance d'Olympe Mercerin, la belle-mère de l'ancien directeur de la mine, et devient sa gouvernante. Thomas, si proche et si loin à la fois, continue de la hanter.


- La nostalgie de l'honneur
de Jean-René Van Der Plaetsen
Éditions Grasset & Fasquelle / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

"C'est un fait: notre époque n'a plus le sens de l'honneur. Et c'est pourquoi, ayant perdu le goût de l'audace et du panache, elle est parfois si ennuyeuse. Alors que le cynisme et le scepticisme progressent chaque jour dans les esprits, il m'a semblé nécessaire d'évoquer les hautes figures de quelques hommes que j'ai eu la chance de connaître et de côtoyer. Comme Athos ou Cyrano, c'étaient de très grands seigneurs. Ils avaient sauve l'honneur de notre pays en 1940. Gaulliste de la première heure, mon grand-père maternel était l'un d'entre eux. Sa vie passée a guerroyer, en Afrique, en Europe ou en Extrême-Orient, pleine de fracas et de combats épiques dont on parle encore aujourd'hui, est l'illustration d'une certaine idée de l'honneur. Qu'aurait-il pense de notre époque? Je ne le sais que trop. C'est vers lui que je me tourne naturellement lorsqu'il m'apparaît que mes contemporains manquent par trop d'idéal. Ce héros d'hier pourrait-il, par son exemple, nous inspirer aujourd'hui? C'est dans cet espoir, en tout cas, que j'ai eu envie, soudain, de revisiter sa grande vie". J.-R. V.D.P.


- La pipe d'Oppen
de Paul Auster
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Au fil de ces quatorze textes, Paul Auster rend hommage à une constellation de créateurs (de Georges Perec, Jacques Dupin, André du Bouchet ou Alain Robbe-Grillet, à Samuel Beckett, George Oppen, Edgar Allan Poe, Joe Brainard mais aussi, de manière moins attendue, son ami le cinéaste Jim Jarmusch) dont la rencontre, à travers leurs œuvres et, parfois, dans la vie réelle, a durablement marqué son propre parcours d'écrivain.


- Le ciel n'existe pas
de Inès Fernández Moreno
Éditions JC Lattès / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Cala mène à Buenos Aires une vie de bohème quand elle n'a pas à s'occuper de sa mère despotique. Une seule personne trouve grâce aux yeux de la vieille femme acariâtre: Sabrina, l'aide qu'elle vient de recruter. Mais celle-ci la vole et disparaît en abandonnant son enfant. Cala erre à la recherche de Sabrina à travers cette ville paradoxale où cohabitent légèreté et dénuement. Elle découvre un monde violent, qu'elle devinait mais dont elle ne soupçonnait pas l'ampleur, celui de la traite des femmes, de la drogue et de  la mafia. Au gré de cette quête, elle recroisera aussi le premier homme qu'elle a aimé. Inès Fernández Moreno fait preuve d'un talent rare pour dépeindre avec humour les ambiguïtés de l'existence. Dans ce grand roman d'amitié et d'amour, elle parvient avec brio à mêler comédie, histoire intime et peinture sociale de l'Argentine contemporaine.  


- Le peuple de bois
de Emanuele Trevi
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Un prêtre défroqué, brillant orateur, provoque, au fil de ses émissions radio, à la fois l'enthousiasme de son audience calabraise et le courroux des puissants. Critique du nivellement de la pensée, ce roman ironique et désespéré d'un des plus brillants auteurs italiens contemporains se déploie comme une relecture du Pinocchio de Collodi.


- Le pianiste blessé
de Maria Ernestam
Éditions Gaïa / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Amies depuis l'enfance, Veronica, prof de musique, est charismatique et envahissante, tandis que Marieke, écrivaine, reste dans l'ombre. Elles ne se sont plus parlé depuis dix ans. Depuis leur voyage sur les traces de tante Klara pour découvrir qui elle était vraiment: qui retrouvait-elle lorsqu'elle partait en vacances deux fois par an, à Langkawi en Malaisie puis à San Francisco? Quelle vie menait-elle là-bas?
 Au bar de l'hôtel de Langkawi, Veronica et Marieke rencontrent James, énigmatique et séduisant pianiste. Il révèle les deux amies sous un nouveau jour, et fait vaciller le passé. Qui connaît-on vraiment? A-t-on raison de vouloir tout savoir?
 Un roman envoûtant sur les rêves et les promesses brisées, sur la création et l'amitié.


- Le syndrome indigo
de Clemens J. Setz
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Dans les années 1980, une Américaine prétendit que son enfant, nimbé d'une aura bleu indigo, avait le pouvoir de rendre malade son entourage. Selon les théories psychopathologiques, ce phénomène concernerait des enfants surdoués, dotés de capacités suprasensibles. Clemens J. Setz, considéré comme l'enfant prodige des lettres germanophones, s'empare de ce matériau clinique pour y injecter sa fantaisie et sa fascination pour l'étrange dans un roman hybride aux accents de science-fiction.


- Les bijoux bleus
de Katharina Winkler
Éditions Jacqueline Chambon / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

S'appuyant sur des faits réels, ce roman bouleversant raconte le destin de Filiz, une jeune Kurde vivant dans un village reculé de Turquie. Mariée à 12 ans et mère à 13 ans, elle va vivre terrorisée sous la coupe d'un homme violent qui pense qu'une femme bien tenue par son mari doit toujours être ornée de bijoux bleus.


- Les cahiers noirs de l'aliéniste. Tome 1. Dans le quartier des agités
de Jacques Côte
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Délires dus à une consommation excessive d'absinthe, frénésie du Moulin Rouge et effervescence de la Ville des Lumières pendant l'Exposition Universelle de 1889 constituent la toile de fond de ce roman policier historique savoureux, qui plonge le lecteur dans l'histoire passionnante des premiers pas de la psychiatrie moderne et de la défense des malades mentaux. Le premier volet d'une série consacrée à Georges Villeneuve, médecin montréalais venu étudier à Paris, qui a déjà très largement séduit le public québécois.


- Les femmes de Karantina
de Nael Al-Thouky
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Saga familiale sur trois générations dans une Alexandrie parallèle et secrète, Les Femmes de Karantina offre une galerie de personnages truculents tous plus en délicatesse avec la loi les uns que les autres. Traitement iconoclaste des mythes, maniement audacieux de la langue, humour féroce, Nael Al-Toukhy dynamite la tradition et la légende avec une énergie contagieuse.


- Les tempêtes
de Meg Little Reilly
Éditions Harper Collins / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Ash et Pia ont choisi de mener une vie différente. Quitter leur petit confort de Brooklyn, ce quotidien de trentenaires arty. Acheter une jolie maison dans le Vermont. Rêver ensemble à de nouveaux projets devant des paysages à couper le souffle. Mais leur greendream s'annonce de courte durée, menacé par l'annonce "des Tempêtes", un événement climatique sans précédent. Face à ce réveil de la nature, plus indomptable et imprévisible que jamais, les réactions humaines sont aussi variées que les caractères. Et devant l'inéluctabilité d'une catastrophe écologique, dans l'attente d'une possible fin du monde, l'union de Ash et Pia, peu à peu, se désagrège. Ancienne du gouvernement Obama, Meg Little Reilly livre ici une ode à la nature, interrogation sur un futur pas si improbable, et magnifique radioscopie du couple.


- Mina Loy, éperdument
de Mathieu Terence
Éditions Grasset & Fasquelle / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

La vie de Mina Loy tient du roman autant que de la légende. Née dans l'Angleterre victorienne et morte dans l'Amérique des sixties, elle a traversé deux guerres, vécu sur trois continents et dans les plus belles villes, de New York à Paris en passant par Mexico, frayé avec toutes les écoles de la modernité, du futurisme au féminisme, connu, parfois aimé, les grands génies de son temps, Marcel Duchamp, Djuna Barnes, Joyce, Freud ou encore Picabia. Mariée jeune à un homme sans qualités, passionnément amoureuse du poète et boxeur Arthur Cravan qu'elle suivra, en pleine Première Guerre Mondiale, jusqu'au Mexique où il disparaîtra en mer, elle aura quatre enfants dont deux mourront sans qu'elle les ait vraiment connus. Cosmopolite, intrépide et aussi seule que libre, elle fut poète, peintre, intellectuelle et essayiste, aventurière avant tout. Si Mathieu Terence n'eut rien à inventer pour livrer le portrait de cette héroïne contemporaine, il fallait son talent d'écrivain pour traduire toute sa fougue et sa modernité. D'une langue sensible et puissante, il écrit pour la première fois sa légende et nous offre, non une biographie, mais un récit haletant dans lequel on découvre la vie hors norme de cette femme d'exception.


- Mischling
de Affinity K
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Pearl et Stasha ont douze ans, sont jumelles. Deux jeunes filles ordinaires. Mais pour les nazis, elles ont une particularité: ce sont des mischlinge, des sang-mêlé. C'est à ce titre qu'elles sont déportées à Auschwitz, à l'automne 1944, avec leur mère et leur grand-père. À leur descente du wagon à bestiaux dans lequel elles ont voyagé pendant plusieurs jours, les sœurs sont immédiatement repérées par un garde. Ce dernier les conduit à un homme en blouse blanche, à la mise impeccable et au physique d'acteur hollywoodien. Un homme attentionné, souriant, au regard amical, il distribue des bonbons, demande à se faire appeler "Oncle". Elles ne tarderont pas à découvrir que ce médecin, Josef Mengele, est un monstre capable des pires atrocités. Tout comme les enfants qui les entourent, Pearl et Stasha ont été sélectionnées pour faire partie de son "Zoo". À travers l'histoire d'amour de deux sœurs précipitées dans l'enfer d'Auschwitz et unies par un lien indestructible, Mischling jette un regard nouveau sur l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire de l'humanité. Un roman déchirant sur la compassion et la cruauté, la brutalité et la force des sentiments.


- Mistral perdu ou les événements
de Isabelle Monnin
Éditions JC Lattès / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

C'est une histoire intime, deux sœurs grandissent ensemble dans la France provinciale des années 1980; et puis l'une meurt.
C'est une histoire politique, on croit qu'on appartient à un tout; et puis on ne comprend plus rien.
C'est l'histoire du je et du nous, ces deux-là s'intimident, ils se cherchent, parfois ils se trouvent; et puis ils se déchirent.
C'est l'histoire de valeurs, elles disent qui on est; et puis elles se laissent bâillonner.
C'est l'histoire d'un chanteur préféré, tendre et rebelle; et puis il finit par embrasser les flics.
C'est l'histoire d'un hier, où ne comptait que le futur; et puis des aujourd'hui, malades du passé.
C'est l'histoire d'un monde qui se croyait fort et paisible; et puis il réapprend la haine.
C'est l'histoire qui nous arrive; et puis l'impression de ne plus y arriver.
C'est une nostalgie, sans doute, mais pas seulement: dans la mémoire de ce qui fut, demeurent peut-être les graines de ce qui renaîtra, après la catastrophe.


- Neverhome
de Laird Hunt
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Pendant la guerre de Sécession, une jeune femme se travestit en homme pour aller combattre à la place de son trop fragile compagnon. Un roman magistral qui plonge dans la noirceur du chaos pour délivrer une leçon bouleversante sur les eaux troubles et tourmentées dans lesquelles la guerre immerge ses victimes.


- Polaris
de Fernando Clemot
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Océan Arctique, 1960. Un vieux rafiot aux allures fantomatiques mouille devant l'île norvégienne de Jan Mayen, vers laquelle il s'est subitement dérouté pour venir forer en eaux profondes sur ordre de la compagnie qui l'a affrété: la mystérieuse Centrale. Depuis quelques jours, les cabines du navire sont devenues des cellules et le mess des officiers une salle d'interrogatoire. Un drame s'est produit, l'équipage semble avoir été gagné par une inexplicable folie. À la ferme instigation de deux membres de la Centrale prestement dépêchés sur place, Christian, le médecin du bord, tente de retracer les événements qui ont conduit à ce chaos. Passé au scalpel des deux enquêteurs, le discours se fait confus car l'homme doit confesser bien davantage que les crises d'angoisse, les troubles du sommeil et la prise inconsidérée d'anxiolytiques. C'est la raison de ces symptômes qu'entendent sonder les représentants de la Centrale; et l'obscure inclination du docteur pour certaines expériences indicibles. Pendant les quelques heures que dure l'interrogatoire, soit le temps du récit, le lecteur, prisonnier de cet esprit malade, comme l'équipage l'est du vaisseau, est livré aux spectres du passé, à l'affliction des suppliciés, aux confins de la raison.


- Positif
de Camille Genton
Éditions JC Lattès / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Camille, vingt-cinq ans, entrepreneur à la tête d'une agence de communication, partage son temps entre soirées de fête excessives et projets ambitieux. Un soir de Nouvel An, il croise le chemin de Marc-Antoine, avec qui  il vit un début d'idylle, en toute insouciance. Deux semaines plus tard, alors que les deux amoureux décident de faire un test de dépistage de routine pour se prouver leur engagement, il apprend qu'il est séropositif. Comment surmonter pareil choc? Comment gérer les réactions de son partenaire et de ses proches, le choix du médecin et de la thérapie, les effets secondaires du traitement, et, plus largement, la stigmatisation qui accompagne les séropositifs au quotidien? Au fil de ce récit frappant, porté par une plume incisive, Camille Genton nous raconte étape par étape son apprentissage de la maladie, et son combat pour continuer à vivre et aimer normalement.


- Qu'est-il arrivé à Baby Jane
de Henry Farrell
Éditions L'Archipel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Jane et Blanche se haïssent. Anciennes comédiennes, ces deux sœurs vivent recluses dans leur vieille demeure de Beverly Hills. Ex-enfant star tombée dans l’oubli, Baby Jane jalouse sa sœur Blanche qui, elle, a connu la gloire à Hollywood. À présent, Blanche est clouée dans un fauteuil roulant, ce dont Jane profite pour asseoir sa tyrannie. De ce huis clos tissé de rancœurs et de frustrations, Robert Aldrich a tiré un film réunissant deux monstres sacrés: Bette Davis et Joan Crawford. Trois nouvelles inédites complètent ce recueil: Qu’est-il arrivé à cousine Charlotte?, Les Débuts de Larry Richards et L’Œuf d’Orvil. Toutes mettent en scène des personnages psychologiquement torturés, manipulateurs et pervers.


- Redites-moi des choses tendres
de Soluto
Éditions Du Rocher / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

C'est l'histoire d'un couple qui se sépare, d'une famille qui explose. Il y a un homme veule et une femme digne, des éperdus et des chairs à plaisir, des enfants manipulateurs. Il y a de l'amour, du sexe, de la violence, du désir, de la bêtise, du gâchis, des fuites, des trouilles bleues, du hasard taquin, des magasins de parfumerie, du skate-board, une poire de vitesse, des mensonges, un voyage, du chic et une boutique pour dame. Du tragique, des drôleries, de la fatalité.


- Trilogie new-yorkaise
de Paul Auster
Éditions Babel / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

De toutes les qualités qui ont justifié le succès de la Trilogie new-yorkaise, l'art de la narration est sans doute la plus déterminante. C'est qu'il suffit de s'embarquer dans la première phrase d'un de ces trois romans pour être emporté dans les péripéties de l'action et étourdi jusqu'au vertige par les tribulations des personnages. Très vite pourtant, le thriller prend une allure de quête métaphysique et la ville, illimitée, insaisissable, devient un gigantesque échiquier où Auster dispose ses pions pour mieux nous parler de dépossession.


- Un juif de mauvaise foi
de Jean-Christophe Attias
Éditions JC Lattès / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Né en 1958 d'un couple "mixte", mère catholique charentaise et père juif d'origine algéro-marocaine, Jean-Christophe Attias s'est longtemps demandé ce qu'il pouvait bien être lui-même. À l'âge de vingt ans, il tranche de manière radicale le débat intérieur qui l'agite depuis l'enfance et se convertit au judaïsme orthodoxe. Désormais, pense-t-il, les choses sont claires: il est, et il est seulement, ce qu'il a décidé d'être. Quarante ans plus tard, il revient sur cet itinéraire. Sur ce qui s'est passé jusqu'à ce choix et après. Car Jean-Christophe Attias est toujours juif. Mais "un juif de mauvaise foi" qui, après avoir connu le réconfort d'une pratique rigoriste, goûte les joies, non moins délectables, de la transgression. Il sait désormais que l' identité est toujours un piège, qu'il est doux d'y tomber, mais qu'il faut savoir s'en affranchir. Ce livre, émouvant et drôle, est le récit d'un voyage. Libre, inachevé et sans destination connue. Traversant cent lieux divers, visités ou rêvés. Et jalonné d'autant de rencontres, réelles ou imaginaires, mais toujours décisives. Jean-Christophe Attias s'est-il retrouvé en chemin? Rien n'est moins sûr. Il espère seulement que Dieu, qui n'existe pas, mais qu'il veut bien encore prier de temps en temps, continue à le reconnaître comme l'un des siens.


- Zero K
de Don Delillo
Éditions Actes Sud / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Choisir de mourir pour prendre la mort de vitesse, décider de se transformer en créature-éprouvette dans l'attente de jours meilleurs afin de revenir au monde en être humain augmenté et radicalement inédit, telle est l'offre de “Zero K”, un centre de recherches secret. Son principal actionnaire, le richissime Ross Lockhart, décide de faire appel à ses services pour son épouse, atteinte d'une maladie incurable, et convoque son fils unique pour assister à la fin programmée de la jeune femme consentante. Un roman d'une puissance et d'une portée rares, tant sur le plan littéraire que philosophique.


- Zone de mort
de Paul Yonnet
Éditions Stock / 06 septembre 2017


Le Titre du Roman

Confronté à l'épreuve ultime, Paul Yonnet laisse libre cours à une écriture qui est à la fois un combat contre la mort menaçante et une planche de salut l'empêchant de sombrer. Zone de mort décrit l'expérience limite d'un individu avec sa propre histoire et son rapport au monde, mais par-delà ce parcours unique et tragique, il dévoile une vérité abrupte qui s'adresse à tous: celle de l'individu confronté à la souffrance et à la mort dans une société qui fait tout pour les mettre à distance. Ce texte est un coup de poing contre le nouveau monde aseptisé, l'envers du décor de l'optimisme enjoué des bien-pensants de la postmodernité et des partisans doucereux du suicide assisté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dernières parutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dernières parutions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 18Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» ICOM - CC : les dernières parutions.
» Parution du Petit Chaperon Rouge !
» Dernières parutions d'Archetype
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» Parutions trollopiennes en livre de poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Titre du Roman :: 1. Les romans :: 1. Les romans-
Sauter vers: