Le Titre du Roman

AccueilAccueil  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Les dernières parutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 18:02

- Addict
de James Renner
Éditions Sonatine / 31 août 2017


Le Titre du Roman

En 2004, la voiture accidentée d'une élève infirmière sans histoires, Maura Murray, est retrouvée à des centaines de kilomètres de chez elle. Aucune trace de la jeune fille, qui était sur le point de se marier. Plus troublant encore, lorsqu'on ouvre son appartement, on constate qu'elle s'apprêtait à déménager, alors qu'elle n'en avait parlé à personne, ni à ses amies, ni à son futur mari, ni à sa famille. Quel était le secret de Maura? Et qu'est-elle devenue?
En 2010, l'affaire Murray, jamais résolue, n'intéresse plus grand monde sauf un homme très particulier, James Renner. Celui-ci a été victime, à l'âge de onze ans, d'un grave traumatisme: il est tombé fou amoureux d'une jeune fille de son âge en voyant sa photo affichée dans son quartier avec la mention "Portée disparue". Le cas n'a jamais été élucidé et il en a conçu une obsession dévorante pour les crimes non résolus, qui l'a mené aux confins de la folie. Un test de psychologie clinique, le MMPI, a montré que son esprit fonctionnait de la même façon que celui des tueurs en série et des meilleurs flics américains. Renner a d'abord essayé de fuir cette part sombre, en vain. Lorsqu'il décide de renouer avec ses vieux démons et de se pencher sur les zones d'ombre de l'affaire Murray, il va devoir à nouveau affronter cette obscurité qui le fascine tant. Quitte à y laisser sa santé mentale. Récit d'une étrange obsession tout autant qu'enquête détaillée et passionnante, Addict est un document exceptionnel, qui fera date dans l'histoire du genre.


- À la recherche du sauvage idéal
de Francois-Xavier Fauvelle
Éditions Du Seuil / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Ce livre nous entraîne au bout de l'Afrique sur les traces d'un peuple oublié, ce peuple dont est issu la tristement célèbre "Vénus hottentote". Dès qu'il paraît, au temps des Grandes Découvertes, son étrangeté radicale effraie ou émerveille. Voici donc le pire ou le meilleur des sauvages, en tout cas le plus exemplaire: il est ce que nous, Européens, modernes, conquérants, ne pouvons plus être. Inadaptés au monde qui se construit à leurs dépens, ces femmes et ces hommes deviennent la caricature d'un peuple meurtri, bientôt retranché de la terre et de l'histoire. Parce qu'il retrace leur disparition en même temps que l'enquête qui part à leur recherche, ce livre raconte l'histoire à rebours. Il suit des pistes qui remontent le temps et les retrouve, là, en 1670, entourés de vaches et d'esprits, dans le campement où un chirurgien allemand, notre meilleur informateur, les a rencontrés. Ils ont un nom: les Khoekhoe. "Je ne sais pas s'il faut haïr les voyages et les explorateurs. Ils vous convient, quelquefois malgré eux, à un outre-passement auquel il faut consentir. Au bout de la piste, si vous y avez consenti, si nous y avons mis assez de désir et de ténacité, peut-être serons-nous tous, le narrateur à coup sûr, la lectrice, le lecteur peut-être, devenus sauvages". F.-X. F.


- Contes du soleil noir. Audit
de Alex D. Jestaire
Éditions Au Diable Vauvert / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Cinq consultants en management, capables d'user des pouvoirs du Soleil Noir, se rendent en Angleterre pour procéder à la liquidation d'une entreprise. Mais ils ne se doutent pas que l'issue de l'audit pourrait être mortelle.


- Éclairs lointains. Percée à Stalingrad
de Heinrich Gerlach
Éditions Anne Carrière / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Écrit pendant sa détention par un officier allemand prisonnier des Soviétiques, Éclairs lointains retrace l'enfer du chaudron de Stalingrad vu à hauteur d'homme, à la hauteur de tous ces soldats, officiers et sous-officiers d'emblée voués à l'anéantissement. Car l'ennemi, ce ne sont pas seulement les terribles orgues de Staline, mais aussi le froid, la faim, la décrépitude physique, la démoralisation, la perte de tout sentiment humain. Gerlach réussit ce tour de force d'être à la fois dans l'histoire immédiate, celle de la politique nazie et de ses conséquences désastreuses, et dans l'histoire de l'humanité: son objectif est bel et bien de dire que les hommes ne sont pas là pour s'entre-tuer. Et il le fait avec un talent de romancier tout à fait exceptionnel. De son expérience de première main et des récits de ses compagnons de captivité, il tire une fiction âpre, bouleversante de crudité, de rudesse et de tendresse mêlées, étonnamment sensible aux beautés d'une nature exposée aux ravages des armes. Éclairs lointains est un roman miraculé. Il a été confisqué par les services secrets soviétiques en 1949. Mais, incapable de renoncer à le publier, l'auteur, une fois libéré, fait appel à un médecin pratiquant l'hypnose pour retrouver son texte. Il lui faudra plusieurs années pour le réécrire. Une version abrégée paraîtra en 1957. Cependant, l'histoire n'a pas dit son dernier mot: au début des années 1990, l'universitaire allemand Carsten Gansel retrouve le manuscrit original dans les archives russes. L'œuvre de Gerlach aura survécu aux aléas de l'Histoire et s'impose désormais comme un témoignage incontournable, écrit dans l'urgence alors que la guerre fait encore rage, et comme un roman hors du commun qui est bien entendu devenu un best-seller en Allemagne.


- Espace lointain
de Jaroslav Melnik
Éditions Agullo / 31 août 2017


Le Titre du Roman

À Mégapolis, ville-monde peuplée d'aveugles, seul "l'espace mitoyen" existe. Les habitants se déplacent grâce aux multiples capteurs électro-acoustiques qui jalonnent l'espace, et dont ils sont entièrement dépendants. Un beau jour, Gabr recouvre la vue. Il découvre avec répulsion l'aspect sordide de l'espace mitoyen: un enchevétrement de métal où déambulent des êtres en haillons. Terrifié par ce qu'il prend pour des hallucinations, il se rend au ministère du Contrôle où on lui diagnostique une psychose des "espaces lointains" avant de lui promettre de le guérir. Mais Gabr est saisi par le doute: et si ce qu'il percevait n'étaient pas des hallucinations, mais bien la réalité? Et si ses yeux n'étaient pas un organe secondaire, mais un organe sensoriel soudain réveillé? Sa rencontre avec Oksas, un ex-voyant dont le ministère a détruit la vue, devenu chef d'un groupe révolutionnaire qui veut détruire Mégapolis, va confirmer les intuitions de Gabr et bouleverser sa vie. Tiraillé entre la violence des terroristes et celle des dirigeants, un petit groupe de voyants privilégiés qui vivent à l'écart des masses, refusant de causer la mort de milliers d'innocents, mais incapable pourtant d'accepter le mensonge du monde tel qu'il est, Gabr devra trouver sa propre voie pour accéder aux "espaces lointains" où règnent encore la liberté, la beauté et l'infini.


- Et soudain, la liberté
de Evelyne Pisier et Caroline Laurent
Éditions Les Escales / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie. À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté. De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes: droit à l'avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s'ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n'a qu'un rêve: partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu'elle y fera la rencontre d'un certain Fidel Castro. Et soudain, la liberté, c'est aussi l'histoire d'un roman qui s'écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d'une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent, un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s'arrêter en février 2017, au décès d'Evelyne. Rien ne s'arrêtera: par-delà la mort, une promesse les unit.


- Indocile
de Yves Bichet
Éditions Mercure de France / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Dans ce roman d'apprentissage, Yves Bichet explore ce qui se joue à la sortie de l'adolescence: l'ivresse de l'engagement, la quête d'absolu et le besoin de s'accomplir dans le tumulte amoureux. Tourner le dos à l'enfance c'est parfois aussi affronter la guerre. Théo doit soutenir Antoine revenu blessé du conflit algérien. Il va aimer en secret la mère de son ami puis rencontrer Mila, une jeune femme mystérieusement marquée par la foudre qui le mènera, malgré lui, vers la résistance civique. Tournant le dos à son pays, il laissera derrière lui l'enfance pour plonger dans le vertige de la clandestinité.


- L'année prochaine à New York. Dylan avant Dylan
de Antoine Billot
Éditions Arléa / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Antoine Billot, au travers de sa passion pour Bob Dylan, écrit, dans un style éblouissant, l'Histoire de l'Amérique, une Amérique aussi hétérogène et riche que ceux qui la peuplent, et notamment celle des réprouvés, des oubliés, des abandonnés. À travers l'histoire des familles Greenstein, Solemovitz et Zimmerman (dont l'un des descendants sera le futur Prix Nobel de littérature, Bob Dylan), des pogroms ukrainiens qui les ont convaincues d'émigrer à leur installation en 1905 dans le Mesabi Range, de la découverte des grands lacs du nord à celle du poussiéreux Oklahoma durant le Dust Bowl, des récits de pionniers ou de hoboes à ceux des Sammys de Minneapolis, on considère le vaste panorama littéraire, cinématographique et musical de cette Amérique plurielle où, dans le déracinement comme dans l'oppression, le chômage ou l'errance, fusionnaient autrefois toutes les voix du monde.


- L'ivresse du sergent Dida
de Olivier Rogez
Éditions Le Passage / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Soldat déprimé au sein d'une armée laissée à l'abandon, le sergent Dida se contente de survivre. Il ne croit plus en rien. Un jour pourtant, la chance s'arrête sur le seuil de sa vie. Dans une station-service écrasée de soleil, un officier jette son mégot dans une flaque d'hydrocarbure. Ce mépris souverain pour la mort enflamme l'imagination du sergent. Il vient de rencontrer son héros. Il ne faut pas rater cette occasion. Le jeune homme a encore quelques réflexes. Il paraît qu'on ne rattrape pas un couteau qui tombe? Eh bien Dida tente le coup. Il va prendre le risque. Dans un pays qui s'effondre, le sergent Dida va se lever. Ici, dans cette terre d'Afrique de l'Ouest qui l'a vu naître, tandis que le dictateur se meurt, Dida entreprend son ascension vers le pouvoir. Mais le destin est une camisole. Saura-t-il s'en libérer? Échapper au rôle que tous veulent lui faire jouer? Avec L'Ivresse du sergent Dida, puissant roman aux couleurs de l'Afrique, Olivier Rogez interroge les ressorts du pouvoir, cette drogue violente qui transforme l'âme humaine, pour le pire ou le meilleur.


- La distance qui nous sépare
de Renato Cisneros
Éditions Christian Bourgois / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Fils de l'ancien ministre Luis Federico Cisneros Vizquerra (1926-1995), dit El Gaucho, Renato Cisneros écrit un roman aux teintes historiques et autobiographiques. Son père, né à Buenos Aires, était un général de l'armée, une personnalité politique, compagnon de guerre de Videla et Pinochet, défenseur de la torture et persécuteur infatigable des groupes de guérilleros, surtout ceux du Sentier lumineux. Derrière cette façade d'homme intransigeant, Renato Cisneros dévoile aussi un homme au large sourire, captivant, vif, passionné de littérature, un séducteur qui jouissait des plaisirs de la vie. Tentative de reconstitution de la part de Renato Cisneros, qui n'avait que dix-huit à la mort de son père, La Distance qui nous sépare retrace la vie de ce père et interroge ses amitiés sulfureuses avec les tortionnaires de l'Amérique latine de l'époque. Dilemme d'un fils qui se voit forcé de mettre en balance son inconditionnel amour filial avec la double personnalité de son géniteur, celle d'un père sévère mais incontestablement aimant au quotidien et celle d'un père dictateur que le narrateur découvrira au fil de son récit. Sous des aspects comiques, émouvants, inattendus, se cache une situation de guerre implacable, de division catégorique de la société, de suspension de l'état de droit. Il s'agit d'un roman qui pénètre la vérité réelle, crue, d'une histoire en apparence mineure, une histoire privée mais qui se montre avec toute sa dureté. Comment admettre la figure d'un père oppresseur qui échappe à toute forme de légalité?


- La fin de Mame Baby
de Gaël Octavia
Éditions Gallimard / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Le Quartier est une petite ville de banlieue où se croisent les destins de quatre femmes. Mariette, recluse dans son appartement, qui ressasse sa vie gâchée en buvant du vin rouge. Aline, l'infirmière à domicile, qui la soigne et l'écoute. Suzanne, la petite Blanche, amante éplorée d'un caïd assassiné. Mame Baby, idole des femmes du Quartier, dont la mort est auréolée de mystère. À travers la voix d'Aline, de retour dans le Quartier qu'elle a fui sept ans auparavant, les liens secrets qui unissent les quatre héroïnes se dessinent. La fin de Mame Baby raconte avant tout, avec finesse, grâce et passion, l'art qu'ont les femmes de prendre soin les unes des autres, de se haïr et de s'aimer.


- La louve
de Paul-Henry Bizon
Éditions Gallimard / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Bienvenue à Montfort-sur-Sèvre. Trois mille habitants, sept clochers, deux pensionnats privés. Ce petit bourg de l'ouest de la France ressemble au décor figé d'une boule à neige. Un microcosme vivant au rythme de vieilles habitudes où Camille Vollot exerce le métier de boucher auprès de son frère Romain qui a repris les rênes de l'entreprise familiale. Pourtant, un matin d'avril, sans que rien ne puisse le laisser présager, le premier drame d'une longue série va ébranler ces confins paisibles de la Vendée et bouleverser la vie de Camille Vollot jusqu'à l'emporter dans un combat idéaliste contre son frère aîné. Comme dans les textes fondateurs, l'affrontement de deux frères marque la fin d'une époque. Dans nos campagnes, c'est tout un système de production agricole et de surexploitation du sol qui s'écroule, contesté par les nouvelles méthodes d'avant-garde comme l'agroforesterie et la permaculture prônées par les paysans de La Louve. À Paris, c'est l'avènement d'une nouvelle gastronomie et la ruée vers des produits à la mode, sains et authentiques, à n'importe quel prix. Des temps de changement qui suscitent autant de conflits que d'espoirs fous et ouvrent des brèches béantes à l'avidité d'imposteurs comme Raoul Sarkis qui ne demandent qu'à se servir.


- La maison des Turner
de Angela Flournoy
Éditions Les Escales / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d'un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d'une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père. Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n'a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là. Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l'avant? Face à ce choix, tous les Turner, de Cha-Cha, le grand frère et désormais chef de famille, à Lelah, la petite dernière, se réunissent. Et s'il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l'avenir des Turner et de leur maison?


- Là où l'histoire se termine
de Alessandro Piperno
Éditions Liana Levi / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Romains depuis plusieurs générations, les Zevi comptent parmi leurs ancêtres penseurs, avocats, scientifiques et même un rabbin. Seule fausse note dans ce concert de bienséance, Matteo, incorrigible hâbleur. Dans les années 1990, il s'est rué avec légèreté dans deux mariages successifs et une accumulation inconsidérée de dettes. Ne parvenant pas à les rembourser, il a quitté l'Italie pour Los Angeles. Seize ans plus tard, le voici de retour à Rome. Ses deux enfants l'attendent sans l'attendre, tandis que Federica, son ex-femme, essaye de recoller les morceaux en éternelle Pénélope. Le revenant, résolu à dévorer la vie par les deux bouts, se jette sans retenue dans les retrouvailles avec la Ville éternelle, qui plus que jamais conjugue beauté et délabrement. Et la vie reprend son cours léger et futile, jusqu'à l'inévitable collision avec l'Histoire.


- La rivière
de Esther Kinsky
Éditions Gallimard / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Une femme s'installe en banlieue londonienne près d'une petite rivière, sans trop savoir pourquoi ni pour combien de temps. Nouant des liens avec des personnages marquants ou marchant seule, elle observe, se remémore, photographie et, en un dialogue avec le paysage qui l'entoure, décrit ces non-lieux, ces présences, parfois en négatif, de caractères et d'émotions que l'eau traverse. En suivant le cours du Rhin de son enfance, de la rivière Lea à Londres, du fleuve Saint-Laurent, du Gange ou d'un ruisseau presque desséché à Tel-Aviv, c'est par la finesse d'une langue aussi précise que limpide, ses images poignantes et ses observations poétiques qu'Esther Kinsky parvient à tisser le fil conducteur de cette envoûtante pérégrination.


- La vie sauvage
de Thomas Gunzig
Éditions Au Diable Vauvert / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Bébé rescapé d'un accident d'avion, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé par hasard le jour de ses seize ans et ramené à sa famille, il va découvrir les misères de la civilisation dans une petite ville du nord de l'Europe. La rage au ventre, il mettra tout en œuvre pour retourner d'où il vient et où l'attend l'amour de sa vie. Un magnifique roman d'amour, classique et drôle, lyrique et cruel, sombre et optimiste.


- Le cénotaphe de Newton
de Dominique Pagnier
Éditions Gallimard / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Plongée en eaux profondes dans l'Europe de la guerre froide, errance dans les rues désertes de Vienne, Berlin, Potsdam, Le Cénotaphe de Newton est d'abord un extraordinaire voyage à la recherche d'un monde perdu, celui qui a disparu avec la chute du Mur. Mais le livre de Dominique Pagnier est aussi, en même temps, le roman d'une quête du père énigmatique, d'un apprentissage amoureux où l'aventure individuelle croise en permanence la grande scène historique des passions totalitaires. L'homme sans qualités de Musil a un successeur. Pour la première fois, à l'égal d'un Sebald, d'un Bolaño, un écrivain français investit l'immense champ de l'histoire européenne du XXe siècle, de ses utopies, de son désastre. Du XVIIIe siècle des Lumières au règne sinistre de la Stasi, Le Cénotaphe de Newton offre une métaphore vertigineuse du XXe siècle.


- Le crépuscule des tsars
de Maurice Paléologue
Éditions Mercure de France / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Fils d'un prince roumain exilé en France, Maurice Paléologue (1859-1944) débute une brillante carrière au Quai d'Orsay dès 1880. Ayant bénéficié très tôt de puissantes protections (Delcassé, Poincaré...), il est nommé ambassadeur de France à Saint-Pétersbourg en janvier 1914. Partisan inconditionnel de l'alliance franco-russe qu'il est chargé de resserrer, il croit en la force du "rouleau compresseur russe" lorsque la guerre éclate. Comme beaucoup de ses contemporains, il est persuadé que le conflit sera bref et se soldera par la victoire des alliés. Il déchante bien vite et devient le spectateur de plus en plus inquiet de la détérioration du tsarisme. Il demeurera en poste auprès du gouvernement provisoire jusqu'à son rappel, au mois de mai 1917. Pendant toute cette période, il tient un journal précis dont la lecture s'apparente à une sorte de feuilleton. Très proche de la famille impériale, il se livre à une sérieuse critique du régime, dénonçant la bureaucratie, la police, l'impéritié des hommes politiques et des chefs militaires. Il brosse un tableau terrifiant de Saint-Pétersbourg: il évoque aussi bien la misère populaire que la lourde atmosphère de la cour et le rôle délétère de Raspoutine, dont il relate de façon haletante l'assassinat le 31 décembre 1916. Les portraits du couple impérial avec lequel il s'entretient régulièrement et presque familièrement sont saisissants de réalisme. Un document exceptionnel sur la fin du règne de Nicolas II.


- Le cri du diable
de Damien Murith
Éditions L'Âge d'Homme / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Le diable crie dans les veines de Camille. Camille est jalousie. Elle cherche en vain celui qui ne la décevra plus et de village en village, de misère en misère, répand son venin. Arrive alors ce jour de foudre où cachés derrière les murs de la grande ville, deux hommes finissent par la retrouver. Après la noirceur de la terre et les profondeurs des tempêtes humaines, la plume vertigineuse de Damien Murith trempe ici dans le poison et achève d'un souffle épique le tragique tryptique que dresse le "Livre des maudits".


- Le fils du héros
de Karla Súarez
Éditions Métailié / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Ernesto a 12 ans lorsqu'on lui annonce la mort de son père dans les troupes cubaines envoyées en Angola. Fini les aventures trépidantes avec ses amis Lagardère et la belle capitaine Tempête, lui, le courageux comte de Monte-Cristo, se voit obligé de devenir le fils du héros, une tâche particulièrement lourde dans un pays socialiste. Plus tard, obsédé par cette guerre dans laquelle son père a disparu, il étudie avec passion cette période sur laquelle les informations cubaines ne sont pas totalement fiables. Il tente alors de reconstruire l'histoire de la mort de son père et se rend compte que tout ne s'est pas passé comme il l'a imaginé. Faire la guerre est plus compliqué que ce qu'on croit. Oscillant entre passé et présent, entre douleur et passion, Karla Suárez trace avec ironie et lucidité le portrait d'une génération écrasée par une vision héroïque de l'histoire et qui a dû construire, à travers les mensonges et les silences de l'idéologie étatique, ses propres rêves et ses propres voies vers la conquête de la liberté individuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:57

- Mémoires de Madame Campan
Première femme de chambre de Marie-Antoinette
de Madame Campan
Éditions Mercure de France / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Née à Paris en 1752 d'un père roturier, Madame Campan entre à la Cour à quinze ans et devient lectrice des filles cadettes de Louis XV. Dotée d'un tempérament vif et déterminé, elle est nommée en 1774 première femme de chambre de Marie-Antoinette qu'elle servira jusqu'en 1792. Attentive, observatrice, intelligente, Madame Campan partage non seulement l'intimité de la reine, mais aussi de nombreux secrets d'État. Des fastes de Versailles à la fuite à Varennes, elle se trouve aux premières loges d'événements qui s'apprêtent à bouleverser la France et l'Histoire. Sur un ton inimitable, bienveillant ou virulent, Madame Campan raconte ce qu'elle voit, ce qu'elle entend, ce qu'elle sait: un trésor inépuisable de vérités et de détails, grâce auquel ses Mémoires demeurent un témoignage unique sur l'Ancien Régime, la Révolution, la vie quotidienne et la personnalité de Marie-Antoinette.


- Miss Wyoming
de Douglas Coupland
Éditions Au Diable Vauvert / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Ex mini-Miss et star de sitcom, Susan Colgate est par miracle l'unique survivante d'un crash aérien. Elle pourrait disparaître, personne ne le saurait jamais. Lors d'une expérience de mort imminente due à une grippe plus qu'à l'énorme quantité de drogues qu'il ingurgite, John Johnson, producteur de films d'actions et sadomaso occasionnel, a une vision et réalise qu'il est temps de disparaître et de trouver l'amour.


- Monarques
de Philippe Rahmy
Éditions La Table Ronde / 31 août 2017


Le Titre du Roman

"À l'automne 1983, je quitte ma campagne au pied du Jura, pour suivre des cours à l'école du Louvre. Embauché à la brasserie Le Conti pour payer mes études, occupant une mansarde rue Mazarine, voisine de celle où Champollion déchiffra les hiéroglyphes, ébloui par les lumières de la ville, je découvre Saint-Germain-des-Prés, ses librairies, ses éditeurs, ses cafés, ses cabarets. Mais en Suisse, à la ferme, mon père est malade. J'apprends qu'il est à l'agonie le jour où je croise le nom d'Herschel Grynszpan, un adolescent juif ayant fui l'Allemagne nazie en 1936, et cherché refuge à Paris. Pour des raisons profondément enfouies, que je reconnais aujourd'hui, il m'a fallu trente ans pour raconter son histoire en explorant celle de ma propre famille. Mon enquête à travers l'espace et le temps a porté sur deux continents et sur trois générations. J'ai frappé à de nombreuses portes, y compris celles des tombeaux. Certaines se sont ouvertes, produisant les rencontres et les amitiés qui ont nourri ce livre. J'ignore quelle aurait été ma vie sans la littérature, mais je sais que tous mes chemins mènent au sud de la Méditerranée, qu'ils relèvent du rêve impossible de l'aventurier, ou qu'ils aient été arpentés un stylo à la main". Philippe Rahmy.


- Niels
de Alexis Ragougneau
Éditions Viviane Hamy / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Danemark 1943, Niels Rasmussen rencontre Sarah à la rousse chevelure. Il rejoint alors la Résistance et devient le saboteur de génie qui remodèle la ville occupée à coups d'explosifs. Quand le conflit mondial s'achève, Sarah attend un enfant et les héros sont prêts à recueillir leurs lauriers. Pourtant, une page du Parisien Libéré glissée dans un courrier anonyme va infléchir le destin. Dans la rubrique "Épuration" Niels lit: C'est le 7 mai que le dramaturge Jean-François Canonnier, actuellement détenu à Fresnes, passera devant la Cour de justice de la Seine. Il sera défendu par maître Bianchi. Éperdu d'incompréhension et pour sauver son frère de cœur, il entreprend une odyssée qui fera vaciller toutes ses certitudes quant à l'héroïsme, la lâcheté, la Résistance et la collaboration. Roman d'aventures, enquête introspective, Niels fait fi des genres littéraires et nous soumet à la question: Et vous, qu'auriez-vous fait?


- Otages
de Sherko Fatah
Éditions Métailié / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Deux otages dans le désert irakien. Ballottés d'un lieu à un autre, d'un groupe crapuleux à une bande de fanatiques, transportés dans des camionnettes brûlantes, le visage couvert d'une cagoule, jetés dans des réduits, des caves, cachés ou exhibés, menacés, molestés, ils ne savent pas où ils sont ni avec qui. La poussière est asphyxiante, la peur aussi, l'attente les consume lentement. Dans ce huis clos étouffant, deux hommes se jaugent, s'affrontent: Osama, l'interprète, ex-pilleur de tombes, aux prises avec un épisode peu glorieux de son passé, et Albert, l'archéologue allemand "venu faire le bien" mais incapable d'échapper à ce qu'il est. Sherko Fatah explore avec son talent d'écrivain confirmé ces déserts troubles, si lointains qu'ils nous semblent irréels, où l'enlèvement est un marché florissant. Il s'interroge sur la possibilité d'un dialogue entre deux hommes qui partagent le même destin, mais n'ont pas le même monde, et sonde les gouffres qui, malgré tout, subsistent entre eux.


- Son absence
de Emmanuelle Grange
Éditions Arléa / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Comme c'est puissant et inflexible, une famille. C'est tranquille comme un corps, comme un organe qui bouge à peine, qui respire rêveusement jusqu'au moment des périls, mais c'est plein de secrets, de ripostes latentes, d'une fureur et d'une rapidité biologiques, comme une anémone de mer au fond d'un pli de granit. Cette phrase de Paul Nizan tirée de son roman La conspiration pourrait servir d'exergue à ce beau premier roman d'Emmanuelle Grangé. En 1995, un jeune homme, François Munch, disparaît sans motif apparent. Il envoie une carte postale laconique à sa famille, il y annonce son départ définitif. Ses parents, ses frères et sœurs pensent alors à une fugue, une folie passagère. François ne réapparaîtra pas. Sans plus de nouvelles du fugitif, la famille se rend au tribunal vingt ans après, délai légal, pour y signer la déclaration d'absence en vue de protéger ses intérêts et son patrimoine. Dans la famille Munch, il y a la mère, le père, quatre fils et deux filles. Autant de voix différentes qu'Emmanuelle Grangé nous donne à entendre. Tous sont dévastés par la disparition de François mais chacun habille l'absence comme il peut. Comment vit-on l'absence? On y survit. On culpabilise, crie, prie, se révolte, se souvient. On revit. Un pas devant l'autre. Il n'y a ni explication ni mode d'emploi.


- Un vertige / Une séparation
de Hélène Gestern
Éditions Arléa / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Ces deux textes, qui se répondent, relatant deux moments de vie, incarnent le visage de la même expérience: la séparation amoureuse. Ils décrivent ce qui se passe à partir du moment où un couple cesse d'en être un et que la mécanique de la déchirure se met en marche, parfois lente et insidieuse, parfois brutale et violente. Le saisissement, la sidération, la chute, contrepoids de l'élan extraordinaire que représente la naissance de l'amour. La séparation est une expérience totale, qui oblige un être à se reconstruire sur les ruines de ce qu'il a été; elle force aussi à questionner le sens et la qualité de l'amour que l'on a vécu avec une personne que soudain on ne comprend plus. Cette interrogation étant parfois la seule manière de survivre à son départ, et peut-être de l'accepter. Hélène Gestern dans ce texte sur la déprise amoureuse écrit sans pathos, avec une précision presque clinique, nous entraîne dans le vertige sidérant du mystère de l'amour et de son effacement.


- Une fille, au bois dormant
de Anne-Sophie Monglon
Éditions Mercure de France / 31 août 2017


Le Titre du Roman

Lorsque Bérénice Barbaret Duchamp, 33 ans, cadre dans une grande entreprise de communication, rentre de congé maternité, elle sent qu'on la regarde différemment. En son absence, des changements notables ont eu lieu. Progressivement elle est mise à l'écart. Bérénice, qui n'a jamais cherché à être en première ligne ou dans la lumière, aurait tendance à accepter la situation, comme anesthésiée. Mais son mari et son amie Clara la secouent: elle doit se battre. À la faveur d'un stage de développement personnel, "placer sa voix pour trouver sa voie", elle se lie d'amitié avec Guillaume, le formateur musicien. Chez le jeune homme, elle décèle un possible alter ego. Cette rencontre, conjuguée avec les sollicitations toujours plus urgentes de son nourrisson, lui donnera peut-être la volonté de se réveiller. Avec ce premier roman, Anne-Sophie Monglon peint la trajectoire d'une femme moderne confrontée à la violence du monde du travail, qui tente de se réapproprier sa propre vie et de lui donner un sens.


- Candyland
de Miller Jax
Éditions Ombres Noires / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Il était une fois Sadie Gingerich, ancienne Amish, seule dans sa confiserie d'une ville minière de Pennsylvanie. Sa vie va brutalement changer lorsque son fils est assassiné par sa petite amie, Allison. Cruauté du destin, Sadie fait la rencontre de Danny, le père d'Allison, en proie à ses propres démons. Leurs lourds passés et le choc du meurtre s'entremêlent pendant l'enquête de police, révélant une vérité indicible. Entre les doux pâturages de la communauté amish, les montagnes isolées du Nord et les villes minières abandonnées de la Rust Belt, la vie et l'amour son broyés, laminés par la drogue et la pauvreté de l'Amérique rurale. Un lieu où les rêves ne se réalisent pas, où les fins heureuses n'existent pas.


- Demain sans toi
de Baird Harper
Éditions Grasset & Fasquelle / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Devant le pénitencier de Grassland près de Chicago, un homme attend. Il guette la sortie de Hartley Nolan, emprisonné depuis quatre ans pour homicide involontaire. Par sa faute, une jeune femme, Sonia, avait trouvé la mort dans un tragique accident de voiture. Une onde de choc avait alors traversé les deux familles, celle de la victime et celle du coupable. Et l'ancien golden boy au destin brisé n'a peut-être pas fini de payer sa dette, car l'homme qui l'attend occupait une place particulière dans la vie de Sonia. Mais quand la libération de Hartley est repoussée de vingt-quatre heures, toutes les cartes sont rebattues. En onze chapitres qui se lisent comme autant de nouvelles, Baird Harper livre une magistrale variation sur la famille. L'histoire de deux clans frappés par le deuil et la culpabilité est au cœur d'un roman où le suspense va de pair avec une vision subtile de ce qui se joue quand nos existences basculent.


- Je m'appelle Lucy Barton
de Elizabeth Strout
Éditions Fayard / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Hospitalisée à la suite d'une opération, Lucy Barton reçoit la visite impromptue de sa mère, avec laquelle elle avait perdu tout contact. Tandis que celle-ci se perd en commérages, convoquant les fantômes du passé, Lucy se trouve plongée dans les souvenirs de son enfance dans une petite ville de l'Illinois, la pauvreté extrême, honteuse, la rudesse de son père, et finalement son départ pour New York, qui l'a définitivement isolée des siens. Peu à peu, Lucy est amenée à évoquer son propre mariage, ses deux filles, et ses débuts de romancière dans le New York des années 1980. Une vie entière se déploie à travers le récit lucide et pétri d'humanité de Lucy, tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille, faite d'incompréhension, d'incommunicabilité, mais aussi d'une entente profonde. Je m'appelle Lucy Barton est un grand roman contemporain sur la solitude, le désir et l'amour.


- L'enjeu
de Angela Behelle
Éditions Pygmalion / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Avocate, Emma Loudhéac, 28 ans, se rend à un vernissage dans la galerie de sa meilleure amie. Elle y fait la connaissance de Thomas, artiste-peintre de 26 ans, mais également celle de son père, Patrick Stirvin, 53 ans, P-DG d'une grande société pharmaceutique. Si le fils ne manque pas de charme, c'est sous celui du père qu'Emma tombe très vite. Le couple ne tarde pas à se marier, malgré l'hostilité manifeste de Thomas, qui vit sous le même toit. Ce dernier supporte difficilement le bonheur qu'affichent les jeunes mariées, surtout qu'Emma ne le laisse pas indifférent.


- La petite danseuse de quatorze ans
de Camille Laurens
Éditions Stock / 30 août 2017


Le Titre du Roman

"Elle est célèbre dans le monde entier mais combien connaissent son nom? On peut admirer sa silhouette à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, mais où est sa tombe? On ne sait que son âge, quatorze ans, et le travail qu'elle faisait, car c'était déjà un travail, à cet âge où nos enfants vont à l'école. Dans les années 1880, elle dansait comme petit rat à l'Opéra de Paris, et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n'était pas un rêve pour elle, pas l'âge heureux de notre jeunesse. Elle a été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur en a eu assez de ses absences à répétition. C'est qu'elle avait  un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous gagnés à l'Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas". Camille Laurens


- La question Némirovsky
Vie, mort et héritage d'une écrivaine juive dans la France du XXe siècle
de Susan Rubin Suleiman
Éditions Albin Michel / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Brillant écrivain, redécouvert avec le succès de Suite française, publié à titre posthume en 2004, Irène Némirovsky se fit connaître dans les années 1930 par ses romans publiés, pour la plupart, chez Albin Michel, avant de voir sa vie basculer tragiquement. Juive étrangère en France, elle fut déportée en 1942 à Auschwitz où elle mourut. En s'appuyant sur des échanges avec les descendants et proches de Némirovsky, sur des documents d'archives et sur un important travail de recherche, cette biographie intellectuelle qui s'intéresse, pour la première fois, au destin de la famille survivante, entend avant tout replacer Némirovsky, son œuvre et ses choix, son statut d'écrivain triplement exclu (comme femme, comme Juive, comme étrangère) dans le contexte littéraire et politique de l'entre-deux-guerres. Susan Suleiman y défend en particulier l'idée que les romans de Némirovsky doivent être lus comme autant d'explorations des identités multiples et conflictuelles qui ont façonné, au cours du XXe siècle, les vies des Juifs sécularisés d'Europe et d'ailleurs.


- La vengeance du pardon
de Éric-Emmanuel Schmitt
Éditions Albin Michel / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Quatre destins, quatre histoires où Éric-Emmanuel Schmitt, avec un redoutable sens du suspens psycho- logique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences. Comment retrouver notre part d'humanité quand la vie nous a entraîné dans l'envie, la perversion, l'indifférence et le crime?  


- Le cœur battant de nos mères
de Brit Bennett
Éditions Autrement / 30 août 2017


Le Titre du Roman

"Tous les grands secrets ont un goût particulier". Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l'a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l'élite. Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l'extrême par le poids du secret. Brit Bennett donne voix à des héros en quête d'accomplissement et nous offre un roman lumineux, inoubliable.


- Les peaux rouges
de Emmanuel Brault
Éditions Grasset & Fasquelle / 30 août 2017


Le Titre du Roman

"Ce matin, je sors, plutôt pressé, et j'ai pas fait trente mètres, que paf… une rouge avec sa marmaille me rentre dedans au coin de la rue. Elle se casse la figure et me gueule dessus. Elle me dit que je l'ai fait exprès, que c'est une agression. En temps normal, on se serait excusés, j'aurais fait mon sourire de faux cul et tout serait rentré dans l'ordre. Mais non, je trouve rien de mieux que de lui cracher: "fais pas chier sale rougeaude" et manque de pot, une passante qui arrive derrière moi a tout entendu. C'était puni par la loi du genre super sévère depuis les événements, à égalité avec viol de gamin ou presque. On était à trente mètres de chez moi, ils m'ont facilement retrouvé. Et là mes amis, mes problèmes ont commencé, et des vrais comme on n'en fait plus". Amédée Gourd est raciste. Il pense comme il parle. Mal. La société entreprend de le rééduquer. Grinçant par son sujet, ce roman tendre et loufoque met en scène un antihéros comme on en voit si peu dans les livres, et si souvent dans la vie. Une histoire d'amours ratées mais de haine réussie. Une fable humaine, trop humaine.  


- Les vents noirs
de Arnaud de la Grange
Éditions JC Lattès / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Au début du XXe siècle, entre la Sibérie et le désert du Taklamakan, paysages grandioses dont la démesure fait écho à celle des passions humaines, un homme part sur les traces d'un autre. Le lieutenant Verken doit, pour le compte du gouvernement français, arrêter un archéologue explorateur, Émile Thelliot.  Au fur et à mesure qu'il s'approche de sa proie, l'officier découvre un grand maître, un homme passionné, un esprit dont l'érudition et la mémoire défient les plus grands, un stratège politique et militaire, un savant dépassé par ses rêves. Si opposés de nature, ces deux hommes, emportés par les vents violents du destin,  poursuivent une même quête, celle d'un sens qui les dépasse et les maintient en vie. Un grand roman au souffle épique qui est aussi une réflexion sur les blessures intimes des histoires familiales et de la guerre, sur l'inadaptation de certains hommes à la vie ordinaire, sur le rêve, l'obsession et la folie humaine.  


- Marie et Bronia
de Natacha Henry
Éditions Albin Michel / 30 août 2017


Le Titre du Roman

À la mort de leur mère, Bronia et Marie sont dévastées. Bronia prend sa petite sœur sous son aile et les deux sœurs grandissent habitées par le même rêve: étudier pour devenir quelqu'un. Mais en tant que femmes, les portes des universités polonaises leurs sont fermées. Elles vont alors faire un pacte: Bronia part la première faire des études de médecine à Paris, et, une fois installée, elle fera venir Marie pour que celle-ci puisse étudier à son tour. L'effervescence des années étudiantes, les premières amours et les kilomètres n'affaibliront en rien le lien inébranlable qui les unit. Ensemble, elles traverseront toutes les épreuves et parviendront jusqu'au bout de leurs rêves et même au-delà de ce qu'elles avaient espéré. L'une deviendra Marie Curie, l'autre l'une des premières gynécologues femme au monde.


- Mon autopsie
de Jean-Louis Fournier
Éditions Stock / 30 août 2017


Le Titre du Roman

"Je suis mort. C'est pas le pire qui pouvait m'arriver". Jean-Louis Fournier s'est fait autopsié par la charmante Egoïne pour qu'on sache ce qu'il avait dans la tête, dans le cœur et dans le ventre.


- Napoléon et Talleyrand
de Émile Dard
Éditions Bernard de Fallois / 30 août 2017


Le Titre du Roman

C'est quelques années avant la Seconde Guerre mondiale qu'Émile Dard a publié ce Napoléon et Talleyrand. Encore Napoléon, dira-t-on. Lui, toujours lui?! De tous les personnages qui sont entrés dans l'histoire, aucun n'a peut-être suscité autant d'études, de commentaires, de thèses, de portraits, de romans, comme si on n'en finissait jamais d'interroger le mystère de sa destinée. Au seuil des Temps modernes, au lendemain de la Révolution française, comme s'il était destiné à incarner à lui seul tout l'inattendu qui va suivre, on rencontre une personnalité exceptionnelle, Napoléon Bonaparte. Napoléon, c'est un individu, c'est une histoire, c'est une légende, c'est un destin. Il a fasciné l'Europe, et l'Europe à cette époque, c'était le monde. En quelques années, Napoléon a conquis le monde et, en moins de temps encore, il a reperdu tout ce qu'il avait gagné. Il incarne la Révolution, qu'il prolonge en même temps qu'il la referme, et prend la tête d'un pays qui n'était même pas le sien quelques années avant sa naissance. Il fait trembler d'un seul coup tous les autres pays, qui vont se débarrasser de lui avant de l'imiter. Il fait enlever à Rome le pape qu'il emmène sous bonne garde à Paris pour recevoir de ses mains sa couronne d'empereur. Quelques années plus tard, il est enfermé à son tour lui-même et conduit dans une île lointaine qu'il rendra célèbre à jamais. Et dans le même temps, c'est-à-dire en un aussi petit nombre d'années, il a trouvé le moyen de concevoir, d'imaginer et de mettre en place tout ce qui fait l'État moderne, les institutions avec lesquelles nous vivons encore. «Quel roman que ma vie!» disait-il. Parmi tout ce qui reste à découvrir lorsqu'on croit avoir tourné toutes les pages de ce roman, il y a encore la personnalité singulière de ceux qui l'ont approché, servi, combattu, haï. Par exemple le prince de Bénévent, Maurice de Talleyrand Périgord, dont le nom est à jamais associé à celui de Napoléon. Napoléon, c'est le pont d'Arcole et Rivoli, c'est Wagram, Austerlitz, Iéna, Friedland. Mais Talleyrand, c'est le congrès de Vienne. Un personnage considérable, lui aussi. Au départ un homme de grande famille, qui ne se console pas d'avoir été condamné à la prêtrise, qui sera lui aussi favorable à la Révolution, avant de se rallier à l'Empereur, qu'il sert loyalement pendant cinq ans avant de se séparer de lui et de le trahir. Ce livre nous raconte comment les conceptions des deux hommes se confondirent quelque temps, puis se séparèrent. Ensuite comment leurs caractères se rapprochèrent, puis s'affrontèrent. C'est le mérite du livre d'Émile Dard de nous faire comprendre, dans leur complexité, les relations de ces deux personnages. L'auteur admet pourtant qu'ils ne sont pas de même taille. "On ne peut comparer ces deux hommes, dit-il, car l'un d'eux est incomparable. Mais il est intéressant de mettre en lumière la différence de leurs conceptions et le choc de leurs caractères".


- Vous n'êtes pas venus au monde pour rester seuls
de Eivind Hofsta Evjemo
Éditions Grasset & Fasquelle / 30 août 2017


Le Titre du Roman

Une voiture approche et le temps semble s'arrêter dans la petite ville de Foldnes, en Norvège. Nous sommes le 29 juillet 2011, une semaine après le massacre perpétré par Anders Breivik sur l'île d'Utøya où soixante-neuf personnes, des jeunes pour la plupart, furent abattues. Sella observe ses voisins dans le véhicule: la mère au volant, le père à côté, les deux garçons à l'arrière et une place restée vide. Ils rentrent chez eux sans leur fille, leur sœur, assassinée au cours de l'attaque. Sella et son mari vivent depuis longtemps près de cette famille qu'ils ne connaissent pas. Pourtant, eux aussi ont perdu un enfant il y a plusieurs années. Leur fils adoptif, d'origine philippine, était parti à dix-huit ans sur les traces de ses parents biologiques. Il ne rentra pas. Dévastée par cette disparition, Sella aimerait aujourd'hui être présente pour ses voisins, mais peut-on être solidaire de la douleur de l'autre? Vous n'êtes pas venus au monde pour rester seuls interroge le sens du deuil collectif, du deuil intime et du deuil par procuration. Eivind Hofsta Evjemo installe une atmosphère hyperréaliste au service d'une histoire dont le terrorisme n'est pas l'objet mais le cœur. Une fiction sur l'état de nos sociétés post-attentats.


- À malin, malin et demi
de Richard Russo
Éditions La Table Ronde / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Quand Douglas Raymer était collégien, son professeur d'anglais écrivait en marge de ses rédactions: "Qui es-tu, Douglas?" Trente ans plus tard, Raymer n'a pas bougé de North Bath, et ne sait toujours pas répondre à la question. Dégarni, enclin à l'embonpoint, il est veuf d'une femme qui s'apprêtait à le quitter. Pour qui? Voilà une autre question qui torture ce policier à l'uniforme mal taillé. De l'autre côté de la ville, Sully, vieux loup de mer septuagénaire, passe sa retraite sur un tabouret de bar, à boire, fumer et tenter d'encaisser le diagnostic des cardiologues: "Deux années, grand maximum". Raymer et Sully sont les deux piliers branlants d'une ville bâtie de travers. Quand un mur de l'usine s'écroule, tous ses habitants, du fossoyeur bègue au promoteur immobilier véreux, en passant par la femme du maire et sa case en moins, sont pris dans la tempête. De courses-poursuites en confessions, de bagarres en révélations, Raymer, Sully et les autres vont apprendre à affronter les grandes misères de leurs petites existences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:49

- Ascension
de Vincent Delecroix
Éditions Gallimard / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Le narrateur, Chaïm Rosenzweig, a publié sans grand succès quelques livres sous le pseudonyme de Vincent Delecroix. Pour gagner sa vie, il travaille dans la teinturerie de son père, à Paris. Inexplicablement, la NASA l'a désigné pour faire partie de l'équipage d'une navette spatiale qui doit, pour sa dernière mission, rejoindre la Station internationale. Après des mois d'entraînement émaillés d'incidents invraisemblables et de conversations délirantes, Chaïm finit par embarquer à bord de la navette en compagnie d'un équipage haut en couleur. Or ce voyage, sous son apparente bouffonnerie, a une dimension insoupçonnée. Peut-être cette mission est-elle vraiment la dernière. Il faut dire qu'un passager imprévu, et néanmoins célébrissime, vient soudain révéler sa présence en pleine ascension. Vincent Delecroix laisse souffler sur son roman un vent de folie. Sa vitalité, son inventivité et son humour sont ici mis au service d'une réflexion sur le mal et le renoncement.


- Au creux de la main
de P. J. Harvey et Seamus Murphy
Éditions L'Âge d'Homme / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Artiste énigmatique, P. J. Harvey cherche maintenant à pénétrer le mystère des autres avec l'aide de Murphy. Ensemble, ils se sont rendus au Kosovo, en Afghanistan et à Washington DC. Il n'y a pas d'explication sur la raison pour laquelle ces trois lieux ont été choisi, au-delà d'une citation dans la publicité qui l'accompagne: "Je voulais sentir l'air, ressentir le sol et rencontrer les gens des pays dont j'ai été fasciné". Entre 2011 et 2014, P. J. Harvey et Seamus Murphy ont entrepris une série de voyages ensemble au Kosovo, en Afghanistan et à Washington DC. Harvey a recueilli des mots, Murphy a recueilli des photos et, ensemble, ils ont créé une chronique extraordinaire de notre vie et de nos temps. The Hollow of the Hand marque la première publication de la puissante poésie de Harvey, en conversation avec les images indéfectibles de Murphy. C'est un projet historique et sera publié internationalement en octobre 2017. Comme le dit P. J. Harvey: "Le rassemblement d'informations provenant de sources secondaires était trop éloigné pour ce que j'essayais d'écrire. Je voulais sentir l'air, sentir le sol et rencontrer les gens des pays avec lesquels j'étais fasciné. Suite à notre travail sur Let England Shake, mon ami Seamus Murphy et moi-même avons accepté de faire croître un projet, menés par nos instincts sur l'endroit où nous devrions aller. Seamus Murphy ajoute: "Polly est un écrivain qui aime les images et je suis un photographe qui aime les mots. Notre relation a commencé il y a quelques années quand elle m'a demandé si j'aimerais prendre des photos et faire des films pour son dernier album, Let England Shake. J'ai été intrigué et l'aventure a commencé, maintenant à trouver une autre forme dans ce livre. C'est notre regard à la maison et au monde. P. J. Harvey nous explique "Je ressens profondément les choses. Je me fâche, je crie à la télévision, je me sens malade".


- Au feu de Dieu
de Walter Siti
Éditions Verdier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Leo est prêtre à Milan: un excellent prêtre, au plus près du message révolutionnaire de l'Évangile, ouvert, généreux, tenaillé par une intelligence implacable, un prédicateur capable de mobiliser ses ouailles, un homme plein d'esprit, profond et pétillant. Leo est un homme de foi, il est le théâtre intime de la lutte avec Satan, le tentateur, le provocateur, le semeur de zizanie. Leo se trouve au centre d'une constellation de destins qui font de la Milan moderne la scène d'une comédie humaine dont Siti a donné ailleurs les clefs, on pense à La Contagion. Le voilà qui accompagne une danse macabre: ce sont des migrants désespérés, des enfants abandonnés, des bourgeois corrompus, des couples déchirés. Pour tous et pour chacun, Leo est là. Mais avant d'être ordonné, Leo avait découvert son penchant pour les jeunes garçons et lorsque Massimo surgit, qu'il avait aimé alors qu'il était encore un enfant, ce qui devait s'écrouler s'écroule. Ce passé qui revient comme une condamnation ou comme une blessure bouleverse d'autant plus le lecteur que tout l'attache à Leo. Ce n'est pas par Massimo que le scandale arrive, mais par l'onde de choc qu'il provoque et qui ravive des braises peut-être jamais éteintes. Il est temps, alors de tout passer au feu de Dieu.


- Au nord-est de tout
de Michaël Winter
Éditions Du Sous-Sol / 24 août 2017


Le Titre du Roman

1914, Rockwell Kent, célèbre artiste peintre, n'en peut plus de cette vie mondaine new-yorkaise, passée à courir les cocktails, à chercher la reconnaissance de ses pairs. Époux peu fidèle et tempétueux, il décide un jour de quitter toute cette mascarade, avec sa femme et leurs trois enfants, pour rejoindre Brigus, Newfoundland, un village de pêcheurs et de chasseurs situé sur l'île de Terre-Neuve au Canada, au nord-est de tout. Fasciné par ses habitants, parmi lesquels Robert Bartlett, célèbre explorateur arctique, il veut s'y construire une nouvelle vie, centrée sur son foyer et son art. Mais Rockwell est un passionné à qui les joies simples de la famille ne suffisent pas. S'il aime sa femme et son infinie patience, l'esthète ne peut s'empêcher de succomber à d'autres charmes. Et son arrogance fait parler de lui, au cœur de cette petite communauté côtière où l'artiste ne cherchait qu'un refuge. Alors que la Première Guerre Mondiale éclate, que Kent annonce à qui veut l'entendre qu'il est contre cette guerre, ce havre se transforme petit à petit en un tribunal où les appels d'un misanthrope sont étouffés par les murmures et les rumeurs. À travers la vie romancée de Rockwell Kent, Michaël Winter dépeint avec finesse les angoisses d'un homme incapable de se résoudre à choisir. L'auteur nous offre dans Au nord-est de tout la figure inoubliable d'un artiste en proie aux doutes et à la recherche d'un absolu inatteignable.


- Au pied de la lettre
de Isabelle Minière
Éditions Serge Safran / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Mal aimé par ses parents dans son enfance, ignoré par sa compagne Béatrice (alias BB-Béa) et relégué dans la chambre du bébé (des anciens locataires), Barthélémy Martin est un désolé chronique. Il se demande bien pourquoi il existe, cherche un sens à sa vie et se demande si elle vaut la peine d'être vécue avec une droguée aux séries TV. D'où une série de lettres qu'il poste à un psy inconnu. Ne sachant pas s'il est dépressif ou non, il décide parallèlement de consulter. S'ensuit un enchaînement de séances loufoques chez le docteur Blavar, psychiatre fantaisiste, puis chez son frère jumeau, également psy mais adepte des questionnaires à choix multiples. Dans sa quête, Barthélémy croise une "dame aux pigeons", des beaux-parents qui lui sont cachés et une mystérieuse femme à imperméable rouge. Humour, satire et belle méditation sur la relation à l'autre, ce roman épistolaire impose la musique très personnelle d'Isabelle Minière, porteuse de tendresse et d'espoir.


- Aux confins du monde
de Karl Ove Knausgaard
Éditions Denöel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

À dix-huit ans, fraîchement sorti du lycée, Karl Ove Knausgaard part vivre dans un petit village de pêcheurs au nord du cercle arctique, où il sera enseignant. Il n'a aucune passion pour ce métier, ni d'ailleurs pour aucun autre: ce qu'il veut, c'est mettre de côté assez d'argent pour voyager et se consacrer à l'écriture. Tout se passe bien dans un premier temps: il écrit quelques nouvelles, s'intègre à la communauté locale et attire même l'attention de plusieurs jolies jeunes femmes du village. S'installe peu à peu la nuit polaire, plongeant dans l'obscurité les somptueux paysages de la région et jetant un voile noir sur la vie de Karl Ove. L'inspiration vient à manquer, sa consommation d'alcool de plus en plus excessive lui vaut des trous de mémoire préoccupants, ses nombreuses tentatives pour perdre sa virginité se soldent par des échecs humiliants, et pour son plus grand malheur il commence à éprouver des sentiments pour l'une de ses élèves. Entrecoupé de flash-back où l'on découvre l'adolescence de Karl Ove, et grâce auxquels on distingue l'ombre omniprésente de son père, Aux confins du monde capture d'une main de maître le mélange enivrant d'euphorie et de confusion que chacun traverse à la fin de l'adolescence.


- Aux noces de nos petites vertus
de Adrien Gygax
Éditions Cherche Midi / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Trois amis partent pour un mariage en Macédoine. Lui ne voulait pas y aller, mais George et Paul l'ont convaincu. Alors il est parti. Et tout s'est détraqué avec l'alcool, la paresse et Gaïa, une femme aux cheveux noirs, à la nuque très fine. Avec George, ils la séduisent, puis l'emmènent dans leurs rêveries et leurs mélancolies, jusqu'à Istanbul. Le triangle amoureux prend des allures de tragédie. Celui qui ne voulait pas y aller n'en reviendra pas complètement. Roman d'atmosphère, servi par une écriture tenue au plus près des sentiments, Aux noces de nos petites vertus nous entraîne dans une sorte de Jules et Jim balkanique et déroutant.


- Belle merveille
de James Noël
Éditions Zulma / 24 août 2017


Le Titre du Roman

12 janvier 2010, jour fatidique du séisme ravageur. Un survivant ténu, autoproclamé Bernard, rencontre Amore, Napolitaine œuvrant comme bénévole dans une ONG. Le coup de foudre sonne comme un regain. Pour sortir du grand chaos de la ville soliloque et disloquée, et aider Bernard à se délivrer de son effondrement, Amore, belle tigresse de Frangipane, lui propose un voyage à Rome. À bord d'Ici-Bas Airlines, Bernard décolle, les yeux fermés. Une étrange mappemonde, entre autres belles merveilles, comme on dit l'extraordinaire dans le parler en Haïti, se dessine dans la pensée de celui qui rêve de retourner au pays en héros. Belle merveille est un roman flash. Qui nous dit, avec un humour et une causticité débridés, l'amour, le sexe salutaire, la confusion, la folie, et puis l'absurdité de l'aide internationale quand elle tire à elle la couverture des désastres.


- Black village
de Lutz Bassmann
Éditions Verdier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

"Un moment, pour nous, cela pouvait représenter plusieurs minutes, ou quelques semaines, ou encore nettement plus". Tassili, Goodmann et Myriam. Deux hommes et une femme en guenilles, anciens poètes, anciens membres du service Action qui se connaissent à peine. Ils cheminent dans l'obscurité qui suit leur décès. La route est interminable et monotone. Ils doivent apprendre à marcher ensemble dans ce monde sans lumière où ils affrontent non seulement les ténèbres, mais aussi des bizarreries du temps, car celui-ci ne s'écoule pas de façon familière. Il s'étire ou se rétrécit, mais surtout il s'interrompt, il n'aboutit pas. Pour essayer de poser des repères dans la durée de leur voyage, ils se racontent des histoires. Ils aimeraient que les récits qu'ils inventent se gravent dans leurs mémoires et dessinent peu à peu un calendrier et des souvenirs qui accompagneraient leur progression vers la fin. Or, quel que puisse être le contenu de leurs histoires, aventures trépidantes, violence, vengeance, rêves, missions criminelles, explorations fantastiques, tout s'interrompt en plein cœur de l'action. Les images naissent, couleurs et anecdotes flamboient, mais soudain une force mystérieuse intervient et cisaille impitoyablement la narration. De nouveau et en un instant, le noir se fait. Les narrats deviennent des interruptats, le roman devient une chambre d'échos. Quant à Tassili, Goodmann et Myriam, ils poursuivent leur longue marche sans savoir si un jour ils vont s'éteindre, ni si l'extinction durera le temps d'un claquement de doigts, ou mille ans.


- Climats de France
de Marie Richeux
Éditions Sabine Wespieser / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Tout commence à Alger en 2009, avec l'émotion profonde de Marie au moment où elle découvre "Climat de France", le bâtiment qu'y construisit Fernand Pouillon. La pierre de taille, les perspectives imposantes, elle les connaît intimement: elle a grandi à Meudon-la-Forêt, dans un ensemble bâti par le même architecte. Mue par le désir de comprendre ce qui mystérieusement relie les deux lieux, elle plonge dans leur passé, et dans celui de leurs habitants. Plusieurs récits s'entrelacent, comme autant de fragments d'une histoire dont elle traque le motif entre l'Algérie et la France: l'arrivée de Fernand Pouillon à Alger en mai 1953, invité à construire mille logements pour la fin de l'année par le maire récemment élu; le souvenir d'une nuit de 1997 à Meudon-la-Forêt, quand Marie, treize ans, ne parvient pas à s'endormir à cause des chants de deuil résonnant dans la cage d'escalier; les confidences de son voisin Malek, que ses parents, sentant le vent tourner à Oran, ont envoyé en France en 1956 et qui, devenu chauffeur de taxi, semble avoir échappé à la guerre dont la violence se déployait pourtant dans les rues de Paris. Ici, comme en écho à l'émotion fondatrice, celle du lecteur naît de la manière dont l'écrivain laisse s'élever les voix de ces hommes et de ces femmes que l'histoire, parfois à leur insu, a traversés et qui, de part et d'autre de la Méditerranée, obstinément et silencieusement ont déroulé leur existence.


- Comme une rivière bleue. Paris 1871
de Michèle Audin
Éditions Gallimard / 24 août 2017


Le Titre du Roman

"Personne ne se souvient de leurs noms, mais je vais vous dire un ou deux mots de cette passementière qui toute sa courte vie souffrit tellement des dents, de ce marchand de produits chimiques de Saint-Paul que seules de grandes quantités de vin rouge consolaient, de ce menuisier qui sculptait de petits jouets en bois pour l'enfant qu'il attendait, de ce cordonnier qui se souvenait de ce geste touchant, sa femme relevant ses cheveux, elle était morte pendant le siège, de cette tourneuse qui aurait voulu être institutrice, de cette brocheuse qui avait un carnet dans lequel elle notait ce qu'elle faisait ou pensait". Une petite foule de personnages, Marthe, Paul, Maria, Floriss... vivent, aiment, espèrent, travaillent, écrivent, se battent, enfermés dans Paris, pendant les soixante-douze jours qu'a duré la Commune. Comme une rivière bleue est leur histoire, vécue nuit et jour, à travers les fêtes, les concerts, les débats fiévreux, à l'Hôtel de Ville, à la barrière d'Enfer, au Château-d'Eau, sur les fortifications, dans ce Paris de 1871 qui est encore le nôtre. À l'aide de journaux inconnus, de l'état civil et de ses failles, de livres de témoins, le roman de Michèle Audin nous entraîne dans la ville assiégée, derrière quelques-uns des obscurs qui fabriquent cette "révolution qui passe tranquille et belle comme une rivière bleue".


- Dans l'épaisseur de la chair
de Jean-Marie Blas de Roblès
Éditions Zulma / 24 août 2017


Le Titre du Roman

C'est l'histoire de ce qui se passe dans l'esprit d'un homme. Ou le roman vrai de Manuel Cortès, rêvé par son fils, avec le perroquet Heidegger en trublion narquois de sa conscience agitée. Manuel Cortès dont la vie pourrait se résumer ainsi: fils d'immigrés espagnols tenant bistrot dans la ville de garnison de Sidi-Bel-Abbès, en Algérie, devenu chirurgien, engagé volontaire aux côtés des Alliés en 1942, accessoirement sosie de l'acteur Tyrone Power, détail qui peut avoir son importance auprès des dames. Et puis il y a tous ces petits faits vrais de la mythologie familiale, les rituels du pêcheur solitaire, les heures terribles du départ dans l'urgence, et celles, non moins douloureuses, de l'arrivée sur l'autre rive de la Méditerranée. Dans l'épaisseur de la chair est un roman ambitieux, émouvant, admirable, et qui nous dévoile tout un pan de l'histoire de l'Algérie. Une histoire vue par le prisme de l'amour d'un fils pour son père.


- David Bowie n'est pas mort
de Sonia David
Éditions Robert Laffont / 24 août 2017


Le Titre du Roman

À un an d'intervalle, Anne, Hélène et Émilie perdent leur mère, puis leur père. Entre les deux, David Bowie lui aussi disparaît. Dans l'enfance d'Hélène, la "sœur du milieu", le chanteur a eu une importance toute particulière, dont le souvenir soudain ressurgit. Alors, elle commence à raconter. Sur les thèmes inépuisables de la force et de la complexité des liens familiaux, de la place de chaque enfant dans sa fratrie, voici un roman d'une déconcertante et magnifique sincérité.


- De l'autre côté du monde
de Stéphanie Bishop
Éditions Fleuve Noir / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Cambridge, 1963. Une chambre à soi. Du temps pour peindre. Tel est le rêve de Charlotte après la naissance de ses deux filles. Son mari Henry, lui, ne supporte plus le climat anglais pluvieux et brumeux, et rêve d'un pays aride et ensoleillé comme l'Inde de son enfance. Une brochure, glissée dans la boîte aux lettres, semble apporter la solution: "L'Australie réveille le meilleur en vous". Henry y croit. Charlotte, en dépit de ses réticences, finit par céder, et peu après la petite famille embarque pour l'autre côté du monde. Cependant, sous le soleil cuisant de Perth, la terre s'assèche tout comme leur relation dont la substance semble progressivement s'estomper. À l'image des aquarelles, les contours de leur vie précédente se brouillent, se perdent. Lorsqu'un nouvel événement vient chambouler l'équilibre familial fragile, Charlotte décide de prendre en main son avenir, quitte à renoncer à ce qu'elle a de plus précieux.


- Des châteaux qui brûlent
de Arno Bertina
Éditions Verticales / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Des châteaux qui brûlent raconte la séquestration d'un secrétaire d'État par les salariés d'un abattoir placé en liquidation judiciaire. Arno Bertina y fait résonner la parole singulière de toutes les forces en présence, comment elles s'affrontent et libèrent des puissances insoupçonnées. Dans le huis clos de l'usine occupée, chacun se découvre du souffle. Ce roman dit les heurts et bonheurs d'une insurrection aujourd'hui.


- Éléphant
de Martin Suter
Éditions Christian Bourgois / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Dans une grotte près de Zurich, Schoch, un sans-abri, découvre un jour un petit animal improbable, un éléphant rose et luminescent. Une seule personne sait comment la petite créature est née et d'où elle vient: le généticien Roux. Il aimerait en faire un événement mondial, une sensation. Mais il lui a été dérobé. Kaung, un Birman, l'un de ceux qui chuchotent à l'oreille des éléphants, a accompagné la naissance de l'animal et estime qu'un être pareil doit être caché et protégé. Un conte aussi fantastique que réaliste, un questionnement sur la place du sacré et de la bonté dans un monde envahi par la technologie génétique.


- Gabrielle ou le jardin retrouvé
de Stéphane Jougla
Éditions Denöel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Gabrielle a deux passions: la lecture et son jardin. Lorsqu'elle meurt accidentellement, le monde de Martin, son compagnon, s'effondre. Inconsolable, il s'efforce de maintenir vivant le souvenir de la femme qu'il aimait. Lui qui n'ouvrait jamais un livre et pour qui le jardin était le domaine réservé de Gabrielle, se met à lire ses romans et à entretenir ses fleurs. C'est ainsi qu'il découvre un secret que, par amour, Gabrielle lui avait caché. Ce secret bouleversera sa vie, mais lui permettra de surmonter son deuil d'une manière inattendue.


- Hérésies glorieuses
de Lisa McInerney
Éditions Joelle Losfeld / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Après quarante ans d'exil, Maureen retourne à Cork, en Irlande, pour retrouver son fils, Jimmy, qu'elle a été forcée d'abandonner. Elle tue un inconnu par accident et déclenche une série d'événements, qui, comme des dominos, vont secouer toute la ville et révéler différents personnages en marge de la société: Ryan, 15 ans, deale et donnerait tout pour ne pas ressembler à son père alcoolique; sa petite-amie Karine, magnifique et issue d'une classe aisée, avec laquelle il vit un amour pur et passionné jusqu'à ce que la réalité les rattrape; Tony, dont l'obsession qu'il voue à sa voisine menace de les détruire, lui et sa famille; Georgie, une prostituée qui feint une conversion religieuse aux répercussions désastreuses. Un livre puissant dont la force réside dans son amoralité.


- Imitation de la vie
de Antoine Mouton
Éditions Christian Bourgois / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Un couple de psychanalystes se rend compte qu'un même patient les fréquente tous deux. Comme il vient de disparaître, ils mènent l'enquête et ne trouvent qu'un manuscrit, intitulé Imitation de la vie. Le manuscrit retrace l'histoire d'Emir Sulter. Il vit à Setrou, une ville de banlieue parisienne où il s'occupe, avec Ingrid Egala, d'un cinéma dédié aux films expérimentaux, le Mekas Palace. Ingrid et Emir sont des amoureux de la radicalité. Autrefois, ils étaient amants, désormais ils sont collègues. Les deux psychanalystes étaient sur le point de se séparer. Après la lecture du manuscrit, ils savent qu'ils sont liés par leur patient. Dans les histoires d'amour, il y a toujours un fantôme. Volontiers comique, Imitation de la vie se veut le roman de la désillusion de devenir adulte, quand on saperçoit que l'adulte est celui qui feint encore mieux que les autres.


- J'entends ta voix
de Young-Ha Kim
Éditions Philippe Picquier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Enfant abandonné des hommes, Jeï découvre très tôt qu'il possède le don de capter, de sentir la souffrance des autres, objets, animaux ou humains. À quinze ans, vagabond dans les rues de Séoul, il s'invente un mode de vie proche de l'ascèse, se nourrissant de riz cru, lisant des livres trouvés parmi les ordures, et devient le leader d'une bande de motards. Ces motards organisent des courses illégales en plein Séoul, bravant la mort et la police, jusqu'à cette course ultime, la plus grandiose, la plus folle jamais menée, où Jeï entre dans la légende. C'est le portrait fascinant d'un homme sans attaches, à la dimension christique. Il est le révélateur incandescent d'une société, la Corée, qui est aussi la nôtre, déchirée par ses tensions internes.


- Je suis ici pour vaincre la nuit
de Marie Charrel
Éditions Fleuve Noir / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Paris-Alger-Ravensbrück. Trois lieux pour retracer l'existence d'Yvonne Bellot, née Yvonne Brunel-Neuville, dite "Yo Laur", fille d'artiste, artiste elle-même et arrière-grand-tante auréolée de mystère de l'auteure et narratrice de ce livre. Enfant douée dans l'ombre de son père, élève talentueuse en quête de modernité, observatrice singulière dans la casbah d'Alger, Yo Laur fut tout cela, et aussi une épouse toquée de son homme, une frondeuse, une aventurière, jamais une mère. Elle a traversé des décennies de progrès, de beauté et de sauvagerie mêlés, défié les normes de son genre, croisé les légendes, de Gertrude Stein à Charles Nungesser, vécu comme elle l'entendait avant de s'éteindre parmi les femmes et les enfants du camp où elle fut déportée. En reconstituant le puzzle familial à l'aide des pièces d'archives et de son imagination, Marie Charrel a tenu le pari d'éloigner sa peintre des ténèbres de l'oubli. Au-delà du témoignage sur cette femme exceptionnelle, se font écho, à cent ans d'écart, deux existences qui résonnent d'un même désir: vaincre la nuit pour vivre libre.


- Je suis l'autre
de Vias Mahou Berta
Éditions Séguier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

C'est d'abord une histoire vraie: celle de José Sáez, un jeune berger espagnol, pauvre comme tant d'autres dans l'Espagne des années 1960, dont le physique est absolument identique à celui du plus célèbre torero du XXe siècle, Manuel Benítez "El Cordobés". Que faire d'une telle ressemblance? N'y aurait-il pas de l'argent à prendre et un peu de gloire à récupérer? Il faut toutefois à José Sáez accepter le prix potentiel d'une telle duplicité: il ne s'agit pas, dans son cas, de doubler une célébrité de la scène musicale ou des écrans. Il s'agit, ni plus ni moins, de descendre dans l'arène en risquant d'y laisser son sang, voire sa vie. En Doppelgänger scrupuleux, José met tout en œuvre pour devenir l'Autre, en travaillant certes ses gestes, mais surtout en faisant le choix faustien d'abandonner son visage, son passé, son nom. Tel est le thème incontournable de ce livre, si espagnol dans l'âme comme sur la forme: l'Identité.


- Kokoro
de Delphine Roux
Éditions Philippe Picquier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Koichi et sa sœur Seki n'avaient que douze et quinze ans lorsque leurs parents ont disparu dans un incendie. Depuis, ils ont le cœur en hiver. Seki s'est réfugiée dans la maîtrise et la réussite professionnelle. "Corset diaphane à l'abdomen, stalagmites au cœur. Le début de l'ère glaciaire". Koichi, lui, s'est absenté du monde, qu'il regarde en proximité. Mais le jour où il apprend que sa sœur va mal, très mal, Koichi se réveille et pose enfin les actes qui permettront à chacun de renouer avec un bonheur enfoui depuis l'enfance.


- L'âge d'or
de Michal Ajvaz
Éditions Mirobole / 24 août 2017


Le Titre du Roman

À travers un carnet d'exploration fictif, un voyageur revisite en imagination l'île peuplée d'excentriques où il vécut plusieurs années, faisant resurgir un univers de bruissements, d'odeurs et de lumières mouvantes, royaume de l'étrange et du beau dont le joyau le plus envoûtant est un livre labyrinthique que les indigènes complètent ou altèrent au gré de leurs humeurs. Sur les traces de Michal Ajvaz et de son narrateur nostalgique, le lecteur arpente cette île mystérieuse, royaume de l'insensé et de l'absurde à la géographie vaporeuse, au langage mouvant, au gouvernement improbable, et  se perd dans un roman extravagant à la lisière d'un guide touristique devenu fou, au fil d'un imaginaire qui file à bride abattue.


- L'avancée de la nuit
de Jakuta Alikavazovic
Éditions De L'Olivier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Paul, étudiant et gardien d'hôtel, est fasciné par Amélia, l'occupante de la chambre 313. Tout chez elle est un mystère, ses allées et venues comme les rumeurs qui l'entourent. Lorsque Amélia disparaît, Paul ignore qu'elle s'est rendue à Sarajevo, à la recherche de sa mère, d'un pan inconnu de son histoire, et de la nôtre: celle de la dernière guerre civile qui a déchiré l'Europe. Dans ce roman incandescent, Jakuta Alikavazovic évoque ce qui est perdu et ce qui peut encore être sauvé.


- L'été infini
de Madame Nielsen
Éditions Noir Sur Blanc / 24 août 2017


Le Titre du Roman

L'été infini est un roman sur le destin, la fatalité. Un groupe d'adolescents dans le Danemark des années 1980 désirent devenir artistes, et sont persuadés de connaître bientôt une destinée fulgurante. Ensemble, ils vont vivre un été infini, à la ferme blanche d'une campagne danoise, où le temps est suspendu, rythmé par l'histoire d'amour tumultueuse et tragique qui se tisse entre la mère et un ami de sa fille. Un roman dans la veine de Karen Blixen, qui orchestre une multitude de destins de jeunes gens ouverts aux possibilités d'exister dans un monde mû par des forces qui les dépassent. Un requiem d'une beauté âpre et lumineuse.


- L'île au poisson venimeux
de Barlen Pyamootoo
Éditions De L'Olivier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Ce jour-là, Anil n'est pas rentré de son déjeuner. Sa femme, Mirna, s'est inquiétée. Au bout de quelques jours, il a fallu se rendre à l'évidence: Anil avait bel et bien disparu sans laisser de trace, laissant derrière lui sa maison, sa famille, ses amis et son magasin. Comme s'il s'était volatilisé. Désespérée, Mirna fait face à cette absence qui ressemble à un abandon. Jusqu'au moment où, de guerre lasse, elle décide de refaire sa vie. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Car nous sommes à l'île Maurice, petit monde clos où il est difficile de se cacher. Barlen Pyamootoo a l'oreille absolue. Rien ne lui échappe, ni la misère ni la grandeur de ce peuple dont le quotidien est tissé de grotesque et de merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:42

- L'ombre sur la lune
de Agnès Mathieu-Daudé
Éditions Gallimard / 24 août 2017


Le Titre du Roman

L'ombre sur la lune aurait prouvé à Magellan que la terre était ronde: tableaux de maîtres, footballeurs ou mafieux en parcourent la surface dans une circumnavigation infinie. À la croisée de ces univers en apparence éloignés, la passion de la Giganta, une Chinoise de deux mètres, pour une œuvre de Goya, réunit Attilio, un Sicilien qui a tué sa femme le jour de leur mariage, et Blanche, une discrète employée de musée qui se croit le sosie d'un célèbre footballeur. Depuis leur rencontre dans les tribunes d'un stade madrilène, la relation mouvementée d'Attilio et de Blanche les mènera jusqu'en Andalousie, le lieu de toutes les rédemptions et de tous les possibles.


- La bibliothèque de Mount Char
de Scott Hawkins
Éditions Denöel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Carolyn était une jeune Américaine comme les autres. Mais ça, c'était avant. Avant la mort de ses parents. Avant qu'un mystérieux personnage, Père, ne la prenne sous son aile avec d'autres orphelins. Depuis, Carolyn n'a pas eu tant d'occasions de sortir. Elle et sa fratrie d'adoption ont été élevés suivant les coutumes anciennes de Père. Ils ont étudié les livres de sa Bibliothèque et appris quelques-uns des secrets de sa puissance. Parfois, ils se sont demandé si leur tuteur intransigeant ne pourrait pas être Dieu lui-même. Mais Père a disparu, peut-être même est-il mort, et il n'y a maintenant plus personne pour protéger la Bibliothèque des féroces combattants qui cherchent à s'en emparer. Carolyn se prépare pour la bataille qui s'annonce. Le destin de l'univers est en jeu, mais Carolyn a tout prévu. Carolyn a un plan. Le seul problème, c'est qu'en s'acharnant à créer un nouveau dieu elle a oublié de préserver ce qui fait d'elle un être humain. Avec une galerie de personnages mémorables et une intrigue qui vous réserve plus d'une surprise, La Bibliothèque de Mount Char est à la fois terrifiant et hilarant, étrange et humain, visionnaire et captivant. Un roman qui marque l'entrée en scène d'une voix nouvelle dans le monde de la fantasy.


- La colère de Kurathi Amman
de Meena Kandasami
Éditions Plon / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Comment transformer un drame en fiction? Pourquoi écrire sur une tuerie qui a eu lieu il y a plus de quarante ans en Inde et sur ses quarante-quatre victimes oubliées par l'histoire? À travers les voix aussi diverses que celles des intouchables ou des propriétaires terriens, l'auteur décrit ce massacre, se plaçant sous le patronage de l'irascible déesse Kurathi Amman. Au-delà de l'émotion et de la colère provoquées par ces faits, l'auteur pose la question de la fiction et de ses limites en n'hésitant pas à malmener son lecteur. Ce roman tendu, entre rage contenue, lyrisme et humour grinçant, nous donne un aperçu des forces qui ont contribué à la création de l'Inde moderne.


- La nuit des béguines
de Aline Kiner
Éditions Liana Levi / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1310, quartier du Marais. Au grand béguinage royal, elles sont des centaines de femmes à vivre, étudier ou travailler comme bon leur semble. Refusant le mariage comme le cloître, libérées de l'autorité des hommes, les béguines forment une communauté inclassable, mi-religieuse mi-laïque. La vieille Ysabel, qui connaît tous les secrets des plantes et des âmes, veille sur les lieux. Mais l'arrivée d'une jeune inconnue trouble leur quiétude. Mutique, rebelle, Maheut la Rousse fuit des noces imposées et la traque d'un inquiétant franciscain. Alors que le spectre de l'hérésie hante le royaume, qu'on s'acharne contre les Templiers et qu'en place de Grève on brûle l'une des leurs pour un manuscrit interdit, les béguines de Paris vont devoir se battre. Pour protéger Maheut, mais aussi leur indépendance et leur liberté. Tressant les temps forts du règne de Philippe le Bel et les destins de personnages réels ou fictifs, Aline Kiner nous entraîne dans un Moyen Âge méconnu. Ses héroïnes, solidaires, subversives et féministes avant l'heure, animent une fresque palpitante, résolument moderne.


- La nuit, la mer n'est qu'un bruit
de Andrew Miller
Éditions Piranha / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Tout oppose Maud et Tim. Fille unique de parents modestes, Maud est une scientifique brillante. Issu d'une famille nombreuse, aisée et fantasque, Tim passe ses journées à jouer et composer de la musique. Elle est secrète, réticente à la vie. Il est exubérant et exprime ouvertement ses sentiments. Réunis par leur passion commune, la voile, ils finissent pourtant par former un couple puis une famille. Lorsqu'une terrible tragédie les frappe, chacun réagit à sa manière. Il se réfugie chez ses parents, incapable de surmonter sa douleur. Elle décide de mettre le cap à l'Ouest pour traverser l'océan en solitaire. La nuit, la mer n'est qu'un bruit est un voyage fascinant au cœur des sentiments et de l'indicible. La réponse d'une femme impénétrable à l'appel du large.


- La première pierre
de Carsten Jensen
Éditions Phébus / 24 août 2017


Le Titre du Roman

L'Afghanistan, au début du XXIe siècle. Au cœur du désert, une trentaine de jeunes militaires danois sont impatients d'en découdre, alors que la coalition internationale peine à maintenir la paix dans la province de Helmand, à la frontière avec le Pakistan. Entraînés dans une fuite enragée par leur charismatique chef de section au passé mystérieux, ils connaîtront la trahison, l'errance, et le désespoir d'une guerre sans fin. Dans ce pays qui leur échappe, ils ne se battent bientôt plus que pour garder leur humanité. Sous le soleil afghan, les masques tombent, les hommes dansent, les soldats continuent de mourir. Dans ce grand roman de violence et de pitié, le romancier le plus populaire du Danemark, Carsten Jensen, interroge les naïvetés et les aveuglements de nos sociétés occidentales face à la guerre et à la colère du monde.


- La vie du bon côté
de Hada Keisuke
Éditions Philippe Picquier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Ce matin-là, Kento décide de prendre les choses en main. On peut le comprendre. À vingt-huit ans, il habite encore chez sa mère, souffre de rhume des foins et n'est pas très vaillant au lit avec sa petite amie. Il traîne toute la journée dans l'appartement, guère plus actif que son grand-père qui partage leur vie et ne cesse de se plaindre. Ce jour-là, Kento décide donc d'assister son grand-père dans son désir d'une mort digne et paisible. Mais paradoxalement c'est le vieux monsieur frappé par la déchéance qui va redonner à son petit-fils le courage d'affronter les défis que lui pose l'existence. C'est ainsi qu'un jeune homme et son grand-père redécouvrent le goût de leur vie, précaire, éprouvante mais unique, en s'appuyant l'un sur l'autre.


- Le camp des autres
de Thomas Vinau
Éditions Alma / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Gaspard fuit dans la forêt avec son chien. Il a peur, il a froid, il a faim, il court, trébuche, se cache, il est blessé. Un homme le recueille. L'enfant s'en méfie: ce Jean-le-blanc, est-ce un sorcier, un contrebandier? En 1907, Georges Clemenceau crée les Brigades du Tigre pour en finir avec "ces hordes de pillards, de voleurs et même d'assassins, qui sont la terreur de nos campagnes". Au mois de juin, la toute nouvelle police arrête une soixantaine de voleurs, bohémiens et déserteurs réunis sous la bannière d'un certain Capello qui terrorisait la population en se faisant appeler la Caravane à Pépère. C'est avec eux, que Gaspard, l'enfant insoumis, partira un matin sur les routes.


- Le parlement des cigognes
de Valère Staraselski
Éditions Cherche Midi / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Le destin hallucinant d'un survivant des camps de la mort. Cracovie, au cour de l'Europe: durant la visite d'une galerie de peintures, de jeunes Français rencontrent un vieillard insolite portant nœud papillon en laine et canne à pommeau. Il se tient immobile devant un tableau représentant des cigognes. Qui est cet homme irradiant tant d'énergie? Au travers d'un récit bouleversant, le vieil homme témoigne de son expérience dans un pays jadis asservi par les nazis. Il livre cette part de vérité sans laquelle il n'est pas de liberté possible. Cette vérité irréparable que l'on porte en soi pour toujours. Une poignante leçon d'histoire.


- Le petit garçon sur la plage
de Pierre Demarty
Éditions Verdier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Un soir d'été, un homme, dans une salle de cinéma, est bouleversé par l'image d'un enfant abandonné sur une plage. Quelque temps plus tard, une autre image, d'un autre enfant, sur une autre plage, vient en écho raviver en lui cette émotion violente et incompréhensible. Ces deux images, s'embrasant au contact l'une de l'autre, vont révéler les fêlures intimes de cet homme qui jusqu'alors se croyait à l'abri des soubresauts du monde et des remuements du cœur. De réminiscences en visions, sa vie vacille en silence, débordée par une lame de fond qui renverse et transfigure tout sur son passage: les certitudes, les beaux jours insouciants, l'enfance perdue, ses mystères et ses châteaux de sable, et le regard fragile, d'amour et d'effroi mêlé, que portent sur leurs fils les hommes qui sont un jour devenus des pères.


- Le Sans Dieu
de Virginie Caille-Bastide
Éditions Héloïse d'Ormesson / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Dans ce roman de pirates, placé sous le signe de la vengeance, les tempêtes qui agitent les âmes sont bien plus redoutables que celles qui déchirent les voiles. Entre flibuste et duel spirituel, Le Sans Dieu flamboie comme un soleil noir.


- Le triomphe de Thomas Zins
de Matthieu Jung
Éditions Anne Carrière / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Inutile de se voiler la face. Ainsi commence cet ample roman qui s'attache à narrer le destin de Thomas Zins, un jeune homme des années 1980. Et c'est bien de dévoilement qu'il est question dans cette épopée, car si Thomas a de grands rêves, rien dans son époque ne semble retenir son attention au-delà de lui-même. Pourtant, une aventure lui est offerte, celle d'un amour absolu, un amour de légende. Elle s'appelle Céline Schaller, elle a "de magnifiques yeux gris-bleu, soulignés d'un trait de maquillage trop chargé, qui confère à son visage quelque chose de vulgaire". En cette rentrée de seconde, alors que Thomas ambitionne de devenir enfin un homme, un simple regard d'elle fait vibrer tout son être. Dans ce premier frisson, Thomas va trouver un élan mais, conquérant trop jeune la seule chose qu'il poursuivait pour de bonnes raisons, il va passer les dix années suivantes à gâcher son triomphe. Perpétuel insatisfait, il se lance dans une course vers la grandeur et devient la proie des corrupteurs plus aguerris qui devinent le profit qu'il y a à entretenir ses mauvaises illusions. Dans la France où Chirac remplace Fabius à Matignon, où Renaud, Gainsbourg et les Rita Mitsouko se succèdent à la tête du "Top 50", et pendant que Bernard Giraudeau, Gérard Lanvin et Valérie Kaprisky se partagent le haut des affiches de cinéma, Matthieu Jung nous offre dans Le Triomphe de Thomas Zins un roman d'apprentissage, moderne en diable dans ses déploiements, mais qui nous ramène toutefois aux classiques du genre, puisque sa figure centrale est celle d'un grand héros romantique.


- Les buveurs de lumière
de Jenni Fagan
Éditions Métailié / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Le monde entre dans l'âge de glace, il neige à Jérusalem et les icebergs dérivent le long des côtes. Pour les jours sombres qui s'annoncent, il faut faire provision de lumière, neige au soleil, stalactites éclatantes, aurores boréales. Dylan, géant barbu et tatoué, débarque au beau milieu de la nuit dans la petite communauté de Clachan Fells, au nord de l'Écosse. Il a vécu toute sa vie dans un cinéma d'art et essai à Soho, il recommence tout à zéro. Dans ce petit parc de caravanes, il rencontre Constance, une bricoleuse de génie au manteau de loup dont il tombe amoureux, et sa fille Stella, ex-petit garçon, en pleine tempête hormonale, qui devient son amie. Autour d'eux gravitent quelques marginaux, un taxidermiste réac, un couple de satanistes, une star du porno. Les températures plongent, les journaux télévisés annoncent des catastrophes terribles, mais dans les caravanes au pied des montagnes, on résiste: on construit des poêles, on boit du gin artisanal, on démêle une histoire de famille, on tente de s'aimer dans une lumière de miracle. Dans ce roman éblouissant au lyrisme radical, peuplé de personnages étranges et beaux, Jenni Fagan distille une tendresse absolue qui donne envie de hâter la fin du monde.


- Les collèges fantômes
de Jean d'Aillon
Éditions Presses De La Cité / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1er octobre 1625: c'est le jour de la rentrée pour Louis Fronsac, qui réintègre le très prisé collège de Clermont. Bon élève, Louis est aussi un adolescent intrépide toujours en quête d'aventures. Avec son fidèle ami Gaston de Tilly et d'autres compagnons, il décide d'explorer le bâtiment abandonné mitoyen de Clermont. Ne dit-on pas qu'il était un repaire de ligueurs et que ses murs sont encore hantés par le souvenir de la Saint-Barthélemy? Au cours de leurs incursions secrètes, les garçons trouvent dans le cellier des tonneaux de vin... De contrebande? Possible, car partout dans les rues de la capitale corruption et tromperie sont de mise. Louis et Gaston, surpris lors d'une de leurs visites, vont devenir les proies d'impitoyables individus, tandis que se trame, entre les murs du collège désaffecté, une conspiration contre le ministre du roi, Richelieu... Entre complots et pouvoir, une enquête au cœur de l'Histoire menée par Louis Fronsac.


- Les complicités involontaires
de Nathalie Bauer
Éditions Philippe Rey / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Par un jour d'avril, Corinne V., psychiatre, reçoit dans son cabinet une quinquagénaire, Zoé B., désireuse d'entreprendre une analyse. Reconnaissant en elle une ancienne amie, elle s'apprête à l'adresser à un confrère, quand Zoé lui révèle qu'elle souffre d'une amnésie ayant effacé ses souvenirs de jeunesse. Et qu'elle est atteinte depuis toujours d'une mélancolie dont la cause, elle en est persuadée, réside dans la mystérieuse histoire de sa famille paternelle, histoire dont son père ne lui a transmis qu'une infime partie. La curiosité est la plus forte: enfreignant les règles de sa profession, Corinne décide d'ignorer leur lointaine et brève amitié, et accède à la demande de Zoé. Elle ne peut imaginer les conséquences qu'une telle résolution aura sur leurs existences respectives. Car, tandis que l'analysante déroule son enquête en assemblant, telles les pièces d'un puzzle, les quelques éléments dont elle dispose, bribes de vieilles conversations, documents et photos, l'analyste se voit confrontée, par un plongeon dans le passé, à un jeu de miroirs pour le moins inattendu. Dans ce roman de la transgression, Nathalie Bauer raconte l'odyssée d'une famille ballottée par le chaos de l'histoire du XXe siècle, la recherche obsédante d'une femme qui en subit les soubresauts, et explore les multiples complicités qui unissent les êtres à leur insu pour mieux se jouer de leur destin.


- Les fils conducteurs
de Guillaume Poix
Éditions Verticales / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Près du port d'Accra, au Ghana, dans une immense décharge de produits électroniques, Isaac et Moïse initient Jacob à la "fouille". Trois jeunes garçons plongés dans les déchets de l'obsolescence industrielle auxquels Guillaume Poix donne une grâce singulière. Ce premier roman captive tant par son style lyrique et son ambition documentaire que par l'humour impitoyable qui interroge les zones troubles du regard occidental.


- Les hommes
de Richard Morgiève
Éditions Joelle Losfeld / 24 août 2017


Le Titre du Roman

C'est un hymne aux hommes perdus des années 1950 et 1960, de ceux qui ressemblent à Lino Ventura ou à Gabin, des petits gangsters qui roulent des mécaniques et qui n'ont pas toujours le courage d'affronter la réalité. Ils aiment les femmes et les femmes le leur rendent bien car, au-delà de leur carapace, ils sont émouvants. Parfois cruels. C'est surtout l'histoire de Mietek, un individu en déshérence,amoureux d'une femme qui ne peut pas l'aimer. Mietek ne s'en sort pas, s'enlise dans des histoires dont le dénouement risque d'entraver sa liberté.


- Les rêveuses
de Frédéric Verger
Éditions Gallimard / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Mai 1940. Les armées de Hitler écrasent la France. Peter Siderman, un jeune Allemand de dix-sept ans engagé dans l'armée française, prend l'identité d'un mort pour échapper aux représailles. Prisonnier, il croit avoir évité le danger quand on lui annonce qu'on va le libérer et le reconduire dans sa famille. Comment sera-t-il accueilli chez ces gens qui ne le connaissent pas? On sent passer ici le grand souffle à la fois tragique et merveilleux déjà présent dans le premier roman de Frédéric Verger. On retrouve sa prose riche en métaphores réjouissantes, en inventions fantasques, en rebondissements, en scènes inoubliables décrites dans une langue sensuelle et gourmande.


- Les terres dévastées
de Emiliano Monge
Éditions Philippe Rey / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Au fond de la jungle mexicaine, des projecteurs s'allument en pleine nuit: un groupe de migrants, trahis par leurs passeurs, est pris d'assaut par des trafiquants. Certains sont exécutés; les autres sont stockés dans des camions pour être livrés alentour. Sous la direction des deux chefs de bande, Estela et Epitafio, les convois prennent la route des montagnes. Ces amants contrariés jouissent des souffrances qu'ils infligent. Obsédés l'un par l'autre, ils tentent vainement de communiquer pour se dire leurs espoirs d'une nouvelle vie. Tenu en haleine, le lecteur navigue entre les différents protagonistes: Estela et sa cargaison dans une direction, Epitafio dans une autre, son homme de main occupé à ourdir quelque vengeance, les jeunes passeurs qui répètent inlassablement leur triste tour… tandis que le chœur des migrants devient peu à peu "sans voix, sans âme et sans nom". Dans ce récit construit avec une impeccable maîtrise, où les hommes et les femmes sont réduits à l'état de marchandises, Emiliano Monge met à nu l'horreur et la solitude, mais aussi l'amour, la loyauté et l'espérance qui animent les êtres.


- Les vingt-quatre portes du jour et de la nuit
de Christophe Pradeau
Éditions Verdier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Les habitants de Constantinople l'appelaient les Vingt-quatre Portes du jour et de la nuit. Ils aimaient le spectacle des automates qui franchissaient là-haut, à l'heure dite, le seuil des niches ouvertes dans le clocher des Saints-Apôtres. L'homme qui lutte contre le sommeil, en ce lundi 18 juillet 2016, sur un banc du square Le Gall, dans le quartier des Gobelins, à Paris, est l'une des très rares personnes qui conservent encore aujourd'hui le souvenir de cette horloge, qui fut l'une des merveilles du monde. Elle est mêlée à son existence plus encore qu'il ne le pense. Il nous invite ici à partager l'aventure de cette journée qui changea le cours de sa vie. Le roman évoque le temps qui nous traverse et sur les ruses que l'on invente pour domestiquer cette morsure intime, c'est aussi une histoire d'amour, la plus naïve et la plus subtile des ruses que l'homme a inventé d'opposer au temps qui passe.


- Luwak
de Pierre Derbre
Éditions Alma / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Igor Kahn est un homme bien sous tous rapports, trop bien même. Contremaître scrupuleux dans une usine qui fabrique des baignoires balnéo à débordement permanent, il est poli avec tout le monde. Et solitaire. Il n'a qu'un seul ami, René, placé comme lui en famille d'accueil lorsqu'ils étaient enfants. Son licenciement suivi d'un gain à la Française des Jeux va le propulser au pays de ses rêves. Fini la vie atone. Igor achète sur l'estuaire de la Gironde, une maison d'artiste. Igor peint, pêche, assiste aux réunions du conseil municipal, invite ses voisins charmants, se fait des amis. Tout semble lui réussir, mais Igor sent bien qu'il tourne en rond. Notre heureux ami va découvrir une notion qui le stupéfie: l'hapax existentiel. "Cette expérience unique et insolite qui partage de manière irrémédiable l'existence de celui qui l'éprouve entre un avant et un après". Il se donne jusqu'au solstice d'été pour trouver son hapax à lui. Inattendu, extravagant, son graal le mènera à l'autre bout du monde, à Sumatra, au pays des luwaks.


- Making of
de Xavier Durringer
Éditions Le Passage / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Vous êtes au cinéma. Sur l'écran, un homme et une femme font l'amour. La lumière est magnifique, le cadre parfait. Un long mouvement de travelling, à peine perceptible, fixe l'instant. Ils s'aiment, c'est sûr. Mais que s'est-il passé une heure avant et une heure après sur le plateau? Ça, heureusement, assis dans votre fauteuil, vous ne le saurez jamais. C'est ce qu'on appelle la magie du cinéma. Un ancien taulard qui s'improvise acteur et s'obstine à ne pas dire son texte, son remplaçant retrouvé nu accroché à un arbre dans le maquis corse en train de manger des gambas, un assistant séquestré dans le coffre d'une voiture, une actrice qui se prend une mandale au moment le plus chaud d'une scène d'amour, et Corso, le réalisateur, qui entre tendresse et exaspération envers son équipe tente désespérément de maîtriser ce chaos. Avec Making of, Xavier Durringer nous fait passer de l'autre côté du miroir et nous dévoile les coulisses rocambolesques d'un tournage déjanté. Il y a des voitures cassées, un restaurant de Calvi braqué, il y a des pleurs et des cris, des négociations secrètes, des tractations interminables… Et une incroyable histoire d'amour digne des meilleures comédies romantiques américaines. Vous pensez que tout ceci n'est que pure fiction?


- Mémoires d'une fleur
de Jacques Pimpaneau
Éditions Philippe Picquier /  24 août 2017


Le Titre du Roman

Saxifrage avait des goûts aristocratiques et des mœurs très libres. Elle vécut pendant l'âge d'or de la civilisation chinoise, sous la dynastie Tang (618-907). En ce temps-là, nombre de courtisanes étaient aussi des poétesses et des taoïstes, de grandes dames qui suscitaient fascination et respect. Saxifrage était l'une d'entre elles. Elle nous livre ici ses mémoires, la vie captivante d'une femme qui sut échapper au carcan des bonnes mœurs. Plus encore que sa beauté ou ses talents en érotisme, c'est sa liberté d'esprit et l'acuité de son regard sur le monde qui devraient faire regretter au lecteur de n'avoir pu la connaître.


- Nécropolis 1209
de Santiago Gamboa
Éditions Métailié / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Au sortir d'une longue maladie, un écrivain est invité à un congrès de biographes à Jérusalem, métaphore d'une ville assiégée par la guerre et sur le point de succomber. Comme dans un moderne Decameron, les vies extraordinaires des participants laissent perplexe le héros de ce tour de force littéraire et stylistique. Parmi les participants de ce congrès, on croise le libraire bibliophile Edgar Miret Supervielle, l'actrice italienne de cinéma porno Sabina Vedovelli, l'entrepreneur colombien Moises Kaplan et surtout José Maturana, ex-pasteur évangélique, ex-forçat, ex-drogué, qui dans la langue puissante des rues les plus sordides raconte l'itinéraire de son sauveur, le charismatique Messie latino de Miami. Mais quelque temps après sa communication, José Maturana est retrouvé mort dans sa chambre. Tout semble indiquer un suicide, mais des doutes surgissent: qui était-il vraiment? Ce roman débordant d'énergie explore les différentes versions d'une même histoire, qui varie sans cesse et nous incite à écouter, souvent avec stupéfaction, les récits surprenants des autres protagonistes de cette histoire qui veulent témoigner avant la fin du monde.


- Nos vies
de Marie-Hélène Lafon
Éditions Buchet Chastel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Le Franprix de la rue du Rendez-Vous, à Paris. Une femme, que l'on devine solitaire, regarde et imagine. Gordana, la caissière. L'homme encore jeune qui s'obstine à venir chaque vendredi matin. Silencieusement elle dévide l'écheveau de ces vies ordinaires. Et remonte le fil de sa propre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:37

- Ostwald
de Thomas Flahaut
Éditions De L'Olivier / 24 août 2017


Le Titre du Roman

"La secousse que j'ai ressentie la nuit dernière était un tremblement de terre. Les animations commentées par le présentateur du journal le montrent. Un point rose palpite sous la terre. De ce point partent des ondes roses qui font vaciller un cube gris posé à la surface, désigné par une flèche, et légendé. Centrale nucléaire de Fessenheim". Évacués avec le reste de la population, Noël et son frère, Félix, se retrouvent dans un camp improvisé en pleine forêt, la forêt où ils se promenaient, enfants, avec leur père. C'était avant la fermeture de l'usine où celui-ci travaillait, avant le divorce des parents, et l'éclatement de la famille. Cette catastrophe marque, pour eux, le début d'une errance dans un paysage dévasté. Ils traversent l'Alsace déserte dans laquelle subsistent de rares présences, des clochards égarés, une horde de singes échappés d'un zoo, un homme qui délire… Ostwald est le récit de leur voyage, mais aussi du délitement des liens sociaux, et peut-être d'une certaine culture ouvrière. C'est la fin d'un modèle qui n'ayant plus de raison d'être ne peut être transmis: confrontés aux fantômes du passé, les deux frères doivent s'inventer un avenir. Peut-être est-ce la morale de ce roman en forme de fable.


- Pauvre chose
de Risa Wataya
Éditions Philippe Picquier /  24 août 2017


Le Titre du Roman

Il paraît qu'on ne refuse pas d'aider une amie qui a des ennuis. Alors, lorsque son copain décide d'héberger sous son toit Akiyo, qui n'a ni maison ni travail, Julie se dit qu'elle va faire un effort. Bon, évidemment, Akiyo n'est pas seulement à la rue et sans travail, c'est aussi l'ex de son copain. Mais l'amour, c'est la confiance, hein, et puis, la pauvre. C'est ainsi que tous les deux, ils vont lui en faire avaler des montagnes, à Julie. Jusqu'au jour où, non… il y a un câble qui va finir par péter. Dans son style frais et piquant, Wataya Risa a écrit un petit bijou de comédie sentimentale, où les personnages se mentent, se trompent, échouent et triomphent sans le savoir.


- Perdre la tête
de Bertrand Leclair
Éditions Mercure de France / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Rome, hôpital San Camillo Forlanini, printemps 2015. Cloué jambe en l'air sur un lit médicalisé, celui qui prétend s'appeler Wallace tente de comprendre: l'amour lui aurait-il tourné la tête au risque de la perdre, littéralement? Il revoit Giulia, sa maîtresse, tâchant de le rappeler à l'ordre de l'amour dans la lumière trop vive de la via Appia Antica avant d'extirper de son sac un petit révolver, qu'il a d'abord pris pour un jouet, en vérité, ou "une sorte d'accessoire de théâtre, un briquet de salon, peut-être, un bijou nacré, élégant, forcément élégant aux yeux de Wallace, comme tout ce que touche Giulia, tout ce qu'elle porte, tout ce qu'elle respire, Giulia". Quel rapport avec les fantasmes délirants que la jeune femme prête à son mari paraplégique? Avec les nouvelles mafias romaines qui détournent l'aide aux réfugiés? Et avec la Chine, grands dieux? Quel rapport Wallace entretient-il avec la Chine à son insu? Bertrand Leclair nous entraîne dans une histoire haletante, toute en rebondissements multiples, digressions, faux semblants et chausse-trappes. Le vrai et le faux se mêlent pour donner un roman jubilatoire et enlevé qui mélange les genres et ressemble à l'Italie, dans toute sa diversité: drôle, romantique, tendre et burlesque à la fois.


- Petits remèdes à la dépression politique
de Jean-Christophe Brochier
Éditions Don Quichotte / 24 août 2017


Le Titre du Roman

"L'histoire de ma génération est l'histoire de ceux qui n'ont pas fait la guerre (ni la révolution ni rien du tout)". Trop jeune pour être soixante-huitard, trop vieux pour se brancher et se mondialiser, Jean-Christophe Brochier est éditeur dans une grande maison d'édition.


- Petites reines
de Jimmy Levy
Éditions Cherche Midi / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Deux femmes aux antipodes du monde, de l'âge, du siècle, de l'humanité, de la survie. Une adolescente impubère, dans sa tribu primitive aux confins du désert, lutte pour échapper à la tradition sacrificielle qui pèse sur elle depuis sa naissance. Une vieille dame indigne sur une plage californienne, au crépuscule de son existence, s'acharne à étouffer sa mémoire et à endiguer les marées de souvenirs qui refluent inexorablement. Deux petites reines, deux tours en feu.


- Point cardinal
de Léonor de Récondo
Éditions Sabine Wespieser / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Sur le parking d'un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles: ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable. Laurent, en tenue de sport, a remis de l'ordre dans sa voiture. Il s'apprête à rejoindre femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Laurent s'est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Sa vie bascule quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois dans le foyer qu'ils ont bâti ensemble. À son retour, Solange trouve un cheveu blond. Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d'une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude: il est une femme. Reste à convaincre ceux qu'il aime de l'accepter. La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants, Claire a treize ans, Thomas seize, l'incrédulité des collègues de travail: l'écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides et d'une poignante justesse, elle trace le difficile parcours d'un être dont toute l'énergie est tendue vers la lumière. Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d'être soi.


- Pour te perdre un peu moins
de Martin Diwo
Éditions Plon / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Un garçon, une fille, une histoire universelle. Ils s'aiment, se déchirent, elle s'en va. Lui s'écroule. La jeunesse et l'innocence avec. Un roman qui frappe, âpre, enlevé, emporté, qui ne s'oublie pas. Une signature, une écriture, une voix, une époque, une génération. "Pendant un temps, tout reste normal. On saute et on rebondit, on s'élance et on atterrit, pourtant la fin est proche, très proche. Lorsqu'on en prend conscience, qu'on réalise que l'on ne saute plus aussi haut qu'avant et qu'on peine à atteindre les sommets que l'on caressait du bout des doigts en se hissant sur la pointe des pieds, il est déjà trop tard. Le fil se détache, et il faudrait courir s'agripper là où on le peut, mais on ne le fait pas, et on s'élance, certain que tout va rentrer dans l'ordre. La chute n'en est que plus douloureuse. Mort d'inquiétude à l'idée de heurter le sol qui, seconde après seconde, se rapproche, on hurle, on se débat, et plein d'espoir, on attrape le fil encore pendu à notre coeur, mais ce fil, ah! ce fil, il n'est plus relié à rien".


- Qui ne dit mot consent
de Alma Brami
Éditions Mercure de France / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Émilie a suivi son mari à la campagne quand les enfants étaient encore petits, depuis ils ont grandi et quitté la maison. Dehors, il y a une vigne qui donne des raisins, il y a aussi une table en bois, des chaises, un banc, pour les petits-déjeuners copieux, il y a  des tommettes rouges dans le salon, un grand escalier qui mène à l'étage, et à l'étage, une chambre d'ami. Chaque famille a ses secrets. Que se passe-t-il dans cette maison au bout de la route du grand chêne? Dans ce terrible huis-clos, Alma Brami dresse brillamment le portrait d'une femme meurtrie pour qui le couple est devenu un piège.


- Quitter la mer
de Ben Marcus
Éditions Du Sous-Sol / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Quinze nouvelles. Un homme se rend dans sa famille après des années d'absence, se confrontant à une violence sourde qu'il croyait enfouie depuis longtemps. Un auteur raté anime un atelier d'écriture des plus étranges durant une croisière haute en couleurs. Un père se bat pour conserver la garde de son enfant malade, alors que sa femme fait tout pour le discréditer. Un autre est obsédé par la mortalité de sa mère et pense qu'en restant pour toujours à ses côtés il sera capable de la sauver. Et dans Quitter la mer, nouvelle tout entière contenue en une seule et longue phrase, on assiste à l'effondrement d'un mariage et à la seule solution qui semble possible pour le préserver: la mort. Ce sont des stratégies de survie que dépeint Ben Marcus dans ce recueil de nouvelles où sa plume baroque déploie son inventivité pour questionner l'absurdité du monde.


- Retour dans l'obscure vallée
de Santiago Gamboa
Éditions Métailié / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Ils étaient venus en Europe pour échapper au chaos et pouvoir vivre et penser, mais le monde a tourné, les crises et le terrorisme ont changé les gens et les perspectives. Il y a Manuela qui fuit son enfance saccagée dans la poésie et les livres, Tertuliano, le fils du Pape, philosophe messianique, populiste et violent, créateur d'une théologie de l'harmonie des Maîtres Anciens, le prêtre Palacios à l'obscur passé paramilitaire qui aspire au pardon, le consul et Juana l'aventureuse qui se poursuivent, se désirent, liés par des sentiments indéfinis. Parmi eux, l'ombre de Rimbaud, poète précoce et génial qui marche et se cherche dans des voyages sans répit. Ils se rencontrent, se racontent, décident d'une vengeance et d'un retour vers la Colombie où la paix s'est installée. Vagabonds insatiables, blessés, épuisés, tous cherchent à retourner quelque part, les mondes qu'ils ont quittés ont disparu, tous savent que revenir est impossible, sauf peut-être dans la littérature. Et pourquoi pas à Harar.


- Sauver les meubles
de Céline Zufferey
Éditions Gallimard / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Photographe aux ambitions artistiques déçues, le narrateur est engagé par une entreprise de meubles pour réaliser des photos de catalogue. Humilié d'être obligé de mettre son talent au service de la consommation de masse, il cherche en vain du répit dans la compagnie de Nathalie, qui pose dans les décors qu'il photographie, ou dans celle d'un autre modèle, une fillette surnommée Miss KitKat, chaperonnée par son horrible mère. Il va se laisser tenter par la voie de la transgression quand un collègue lui proposera de participer au lancement d'un site pornographique à prétentions esthétiques. Sauver les meubles est un roman de la solitude contemporaine. Le ton caustique du récit, souvent très cru et plein d'humour, décrit notre univers fait de faux-semblants, de clichés, de fantasmes. Dans un tel monde, est-il encore possible d'être libre?


- Treize jours
de Roxane Gay
Éditions Denöel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Fille de l'un des hommes les plus riches d'Haïti, Mireille Duval Jameson mène une vie confortable aux États-Unis. Mais alors qu'elle est en vacances à Port-au-Prince avec son mari Michaël et leur bébé Christophe, Mireille est kidnappée. Ses ravisseurs réclament un million de dollars à son père. Pourtant, ce dernier refuse de payer la rançon, convaincu que toutes les femmes de sa famille seraient alors enlevées les unes après les autres. Pendant treize jours, Mireille vit un cauchemar. Son ravisseur, dit le commandant, est d'une cruauté sans nom. Comment survivre dans de telles conditions et, une fois libérée, comment surmonter le traumatisme, pardonner à son père et recréer une intimité avec son mari? Mireille et les siens vont pourtant réussir à reprendre pied et découvrir que la rédemption peut revêtir les formes les plus inattendues.


- Tu seras ma beauté
de Gwenaële Robert
Éditions Robert Laffont / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Lisa, une professeure de sport au physique parfait, ne perd pas de temps en grands discours. C'est une femme directe. Mais lorsqu'elle rencontre, lors d'un salon du livre, Philippe Mermoz, séduisant auteur à succès, elle pressent que sa seule beauté ne suffira pas. Elle demande à Irène, une collègue de français à l'apparence ordinaire, éprise de littérature, d'écrire à sa place quelques lettres destinées à le charmer. Irène accepte, se prend au jeu, et voilà que ses jours monotones, un peu tristes, un mari notaire, un enfant qu'elle n'arrive pas à avoir, s'en trouvent profondément bouleversés. La correspondance s'intensifie, devient intime, se prolonge. Jusqu'à ce que Lisa, perdant patience, décide de retrouver l'écrivain pour une nuit. Irène sombre dans le désarroi. Peut-elle continuer à vivre comme avant?


- Un élément perturbateur
de Olivier Chantraine
Éditions Gallimard / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Serge Horowitz est hostile à toute forme d'engagement. Sa sœur l'héberge chez elle. Il ne doit son travail dans un cabinet de consulting qu'à son frère, ministre des Finances. Pour ne rien arranger, il est hypocondriaque et connaît des moments d'aphasie incontrôlables. C'est une de ces crises qui le saisit alors qu'il est en pleine négociation avec une société japonaise. Quand lui revient la parole, il fait capoter l'affaire. Mis en demeure de réparer son erreur, le voici lancé dans l'opération de la dernière chance, accompagné de Laura, son associée. Mais les déconvenues s'enchaînent.


- Un dimanche de révolution
de Wendy Guerra
Éditions Buchet Chastel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Cleo est une poétesse et écrivaine reconnue partout dans le monde sauf sur son île, à Cuba. Là, on la soupçonne de pactiser avec l'ennemi. Ailleurs, à New York, à Mexico, les Cubains en exil se méfient aussi: elle pourrait bien être une infiltrée. Partout où elle cherche refuge, refusant de renier qui elle est, une femme cubaine, une artiste, on la traque. Plongée dans cette immense solitude, Cleo tente de travailler à son nouveau livre: la mort de ses parents l'a laissée exsangue, ses amours battent de l'aile. Alors quand apparaît à sa porte Gerónimo, un acteur hollywoodien qui prépare un film sur Cuba et détient des informations bouleversantes sur sa famille, sa vie bascule. Tour à tour enquête, puis véritable quête, vertigineuse histoire d'amour mais aussi chronique d'une vie dans une Cuba où le régime à bout de souffle s'immisce dans le quotidien jusqu'à l'absurde, Dimanche de révolution dresse un portrait sensuel, aimant et corrosif d'une génération toujours écrasée par les soubresauts de cette révolution qui n'en finit pas d'agoniser.


- Violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner
de Étienne Deslaumes
Éditions Buchet Chastel / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Accident ou suicide? Réunis pour les funérailles d'Armande, ses proches s'interrogent et revisitent le passé. Leurs monologues dessinent le portrait de deux familles très, trop?, proches, qui ont enlacé leurs destins jusqu'au drame. Leurs pensées agitent sous nos yeux le ballet de ces questions auxquelles chaque âge a ses réponses: à quoi reconnaît-on l'amour? comment faire durer le miracle? où finit l'amitié? Et surtout: peut-on vivre sans secrets?


- Zouleikha ouvre les yeux
de Gouzel Iakhina
Éditions Noir Sur Blanc / 24 août 2017


Le Titre du Roman

Dans les années 1930, au Tatarstan, au cœur de la Russie. À l'âge de quinze ans, Zouleikha est mariée à un homme bien plus âgé qu'elle. Ils ont eu quatre filles, mais toutes sont mortes en bas âge. Pour son mari et sa belle-mère presque centenaire, très autoritaire, Zouleikha n'est bonne qu'à travailler. Un nouveau malheur arrive: pendant la dékoulakisation menée par Staline, le mari est assassiné et la famille expropriée. Zouleikha est déportée en Sibérie, qu'elle atteindra après un voyage en train de plusieurs mois. En chemin, elle découvre qu'elle est enceinte. Avec ses compagnons d'exil, paysans et intellectuels, chrétiens, musulmans ou athées, elle participe à la l'établissement d'une colonie sur la rivière Angara, loin de toute civilisation: c'est là qu'elle donnera naissance à son fils et trouvera l'amour. Mais son éducation et ses valeurs musulmanes l'empêcheront longtemps de reconnaître cet amour, et de commencer une nouvelle vie.


- Afin que rien ne change
de Renaud Cerqueux
Éditions Le Dilettante / 23 août 2017


Le Titre du Roman

And the winner is... enfin ze winner, on se demande bien ce qu'Emmanuel Wynne, fringant, féroce et frénétiquement glamour héritier d'une dynastie capitaliste française vieillie en fût de chêne et mûrie dans le respect des valeurs mais businessman décomplexé, ayant tâté de tout ce qui rapporte, du sexe au jeu, peut avoir gagné à se retrouver dans une geôle bétonnée, nu comme un ver, amarré à une chaîne, nourri à ras le ciment de rogatons graisseux, abruti à plein temps par un poste de télé débitant du X, de la pop ou des jeux et surtout, surtout, matonné à mort par un quidam rigolard masqué de carton, aux allures d'extraterrestre roswellien. Bientôt on l'astreint à un entretien d'embauche en boucle pour une société conceptrice de tours en sucre, on lui fait ensuite remplir des boîtes de sucre à cadences de plus en plus soutenues. Le week-end, on le distrait. Bref, Wynne est mis en scène dans ce qui apparaît de plus en plus comme une parodie cynique et absurde de la vie du prolétaire moderne, de ceux dont il a tiré le meilleur parti. De fait, "Il ne se passait jamais rien. Il n'y avait jamais aucune surprise, bonne ou mauvaise. Le lendemain s'agglutinait à la veille pour former, jour après jour, une énorme boule d'ennui et de frustration". N'était Garance, de tatouages couverte, qui surgit et transfigure ce quotidien carcéral avant de s'évanouir. Alors le comble du désespoir est atteint. Retour à la case cafard. Pour toujours? Pour encore quelques boîtes de sucre? Y a-t-il une morale à la fable de ce premier roman? Peut-être celle-ci: il faut que tout change afin que rien ne change.


- Agnus Dei
de Catherine Scapula
Éditions L'Archipel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Ce sont deux êtres qui n'arrivent pas à s'aimer, alors ils préfèrent la guerre. La guerre sous toutes ses formes. Pascal, écrasé par une mère dévastatrice, ne connaît pas son père. Et Bella, jeune femme seule malmenée par la vie. Deux êtres reclus, deux solitudes qui vont s'affronter. Mais que le tragique va irrémédiablement éloigner, puisqu'ils rejoindront chacun de son côté la clandestinité et la lutte armée. Pascal se veut le sauveur de son île, pour la délivrer de son inertie, du poids d'un passé devenu trop encombrant. Tant et si bien qu'il confond ses actes avec les sentiments qu'il a pour Bella, qui prétend sauver sa vie en la gagnant. Peu importe le chemin emprunté. Au-delà de l'histoire, il s'agit surtout de folie, une folie qui touche les protagonistes prisonniers du temps stagnant d'une l'île et de son renfermement. Des êtres retranchés sur eux-mêmes dans un microcosme isolé du reste du monde et se sentant parfaits, faute d'autres références. Ne subsistent alors que violence et révolte contre tout, mais surtout contre eux-mêmes.


- American War
de Omar El Akkad
Éditions Flammarion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Une nouvelle guerre a éclaté aux États-Unis opposant le Nord aux États sudistes rebelles à tout contrôle des énergies fossiles. Sarat Chestnut a six ans quand son père est tué et qu'elle doit rejoindre un camp de réfugiés avec sa famille. Cette tragédie signe la fin d'une enfance ensoleillée près du Mississippi. D'une fillette curieuse et vive, Sarat se mue au fil des épreuves et des injustices en une héroïne insaisissable, féroce, révoltée. Bientôt, sous l'influence d'un homme qui la prend sous son aile, elle se transformera en une impitoyable machine de guerre. Portrait d'un conflit dévastateur qui détruit l'espoir et l'humain sur son passage, American War fait écho à toutes les luttes fratricides qui naissent aux quatre coins du monde.


- Au nom des nuits profondes
de Dorothée Werner
Éditions Fayard / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Elle est passée de fille à papa à femme au foyer. Parfaite babyboomeuse, absente à elle-même comme aux autres, convaincue de l'infériorité intrinsèque de son sexe. Et puis tout a volé en éclats. Quelques années ont suffi pour faire basculer l'époque dans l'égalitarisme. Des femmes en tailleur pantalon devenaient cadres supérieurs, adieu victimes geignant au-dessus de leurs casseroles, le mot "émancipation" était sur toutes les lèvres. Alors elle a voulu rattraper le temps perdu, envers, contre tout, et dans le désordre. Son enfant n'a rien compris mais a tout vu, tout entendu. Et il fallait bien qu'un jour elle raconte sa version hallucinée de l'histoire: le destin d'une femme ensorcelée, comme tant d'autres de sa génération, par l'appel de la liberté. À ses risques et périls.


- Bakhita
de Véronique Olmi
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Rachetée à l'adolescence par le consul d'Italie, elle découvre un pays d'inégalités, de pauvreté et d'exclusion. Affranchie à la suite d'un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres. Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d'évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d'âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu'elle soit razziée.


- Colombe sous la lune
de Laurence Campa
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

De Erich Maria Remarque à Pierre Lemaître, la Grande Guerre a été tant racontée, mais elle nous remue encore. Pourquoi? Parce que dans cette période de cauchemar précipité, la vie semble plus dense: les amitiés, les trahisons, les amours rêvées, la jeunesse perdue. Laurence Campa imagine un personnage de poilu tout juste sorti de l'enfance, qui semble tombé là par hasard, comme un Fabrice del Dongo transporté en 1915. Thomas part à la guerre. Thomas a fui Colombe, une jeune femme dont il rêve, à qui il parle au fond de lui, sur qui il compte comme échappatoire, comme douceur, comme rêvasserie heureuse. La réalité, elle, revient à lui, et comme le jour suit la nuit, la nuit gagne en retour du terrain ; Thomas doit résister, il va s'abîmer et grandir. Par ces pages qui révèlent un talent de reconstitution impressionnant, on éprouve ses "orages d'acier", qui détruisent tout sur leur passage. Il y a la boue des tranchées que les jeunes soldats ont appelées L'Étoile de mer, les trous d'obus, les tactiques muettes, mais aussi le silence de l'attente, l'espoir minuscule. Et le retour à la vie. Un roman court et soufflant, porté par une atmosphère lunaire.


- Cox ou la course du temps
de Christoph Ransmayr
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Dans la Chine du XVIIIe siècle, l'empereur Qianlong règne en despote sur une cour résignée à la démesure de son souverain. Son dernier caprice est une série d'horloges conçues pour mesurer les variations de la course du temps: le temps fuyant, rampant ou suspendu d'une vie humaine, selon qu'il est ressenti par un enfant, un condamné à mort ou des amants. Venu de Londres à l'invitation du souverain, Alistair Cox, le plus célèbre des horlogers du monde occidental, saura-t-il exaucer les désirs de Qianlong et freiner la course des heures? Avec la précision d'un peintre, Christoph Ransmayr construit un récit singulier et virtuose, méditation sur la fugacité du temps et l'illusion d'en triompher par l'art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:32

- De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles
de Jean-Michel Guenassia
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l'histoire improbable, drôle et tendre, d'une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n'a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d'un célèbre androgyne: David Bowie. Fantaisiste et généreux, le nouveau roman de Jean-Michel Guenassia, nous détourne avec grâce des chemins tout tracés pour nous faire goûter aux charmes de l'incertitude.


- Demain sera tendre
de Pauline Perrignon
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Une fille, un père. Un homme tendre et têtu, qui voit sa famille grandir et ses espoirs s'éteindre. Lui qui croyait à une France construite sur une gauche généreuse, sur un syndicalisme réformateur, une presse moderne et utopique, cet homme de convictions voit la mélancolie le gagner. Mais il a un foyer où vivent sa femme et ses quatre filles, et tout au fond de lui, il transmet le flambeau à la nouvelle génération. L'amour de la musique, des lettres, de la liberté. Ce roman repose sur une belle alchimie: il expose avec franchise, humour et douceur le regard d'une fille sur son père parti trop tôt. Un premier roman remuant.


- Faux départ
de Marion Messina
Éditions Le Dilettante / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Ma foi, qu'est-ce donc que la vie, la vie qu'on vit? D'expérience, elle a la douceur d'un airbag en béton et la suavité d'un démaquillant à la soude, la vie ne serait-elle qu'une épaisse couche d'amertume sur le rassis d'une tartine de déception? Pas moins, pas plus? C'est en tout cas la démonstration que nous livre Marion Messina, l'Emmanuel Bove de ces temps, dans Faux départ, son premier roman. À ma gauche, Aurélie, à ma droite Alejandro. Entre la Grenobloise de toute petite extraction qui crève la bulle d'ennui dans une fac facultative, souffre-douleur d'un corps en plein malaise, et le Colombien expatrié, ça s'aime un temps mais ça casse vite. D'aller de Paris en banlieue et de banlieue à Paris, d'œuvrer comme hôtesse d'accueil, de manger triste, coucher cheap et vivre en rase-motte, rencontrer Franck puis Benjamin ne change que peu de choses à l'affaire. Renouer avec Alejandro ne modifie guère la donne: l'amour fou, la vie inimitable, le frisson nouveau sont toujours à portée de corps, mais jamais atteints. Toujours en phase d'approche, jamais d'alunissage. Marion Messina décrit cette frustration au quotidien avec une rigueur d'entomologiste. Que voulez-vous, la vie fait un drôle de bruit au démarrage. Jamais on ne passe la seconde. Faux départ, telle est la règle.


- Femme à la mobylette
de Jean-Luc Seigle
Éditions Flammarion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Abandonnée par tous avec ses trois enfants, Reine n'arrive plus à faire face. Sa vie finit par ressembler à son jardin qui n'est plus qu'une décharge. Son horizon paraît se boucher chaque jour davantage, alors qu'elle porte en elle tant de richesses. Seul un miracle pourrait la sauver. Et il se présente sous la forme d'une mobylette bleue. Cet engin des années 1960 lui apportera-t-il le bonheur qu'elle cherche dans tous les recoins de ce monde et, surtout, à quel prix? Jean-Luc Seigle dresse le portrait saisissant d'une femme ordinaire au bord du gouffre. Ce faisant, c'est une partie de la France d'aujourd'hui qu'il dépeint, celle des laissés-pour-compte que la société en crise martyrise et oublie.


- Gabriële
de Claire Berest et Anne Berest
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Septembre 1908. Gabriële Buffet, femme de 27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l'heure, rencontre Francis Picabia, jeune peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il avait besoin d'un renouveau dans son œuvre, elle est prête à briser les carcans: insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient "la femme au cerveau érotique" qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire. Entre Paris, New York, Berlin, Zürich, Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de l'art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des avancées artistiques. Ce livre nous transporte au début d'un XXe siècle qui réinvente les codes de la beauté et de la société. Anne et Claire Berest sont les arrière-petites-filles de Gabriële Buffet-Picabia.


- Innocence
de Eva Ionesco
Éditions Grasset & Fasquelle / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Elle s'appelle Eva, elle est adorable avec ses boucles blondes et ses bras potelés. Une enfant des années 70. Ses parents se séparent très vite. Dès lors, sa mère l'enferme dans un quotidien pervers et éloigne le père par tous les moyens en le traitant de nazi. Photographe, elle prend Eva comme modèle érotique dès l'âge de quatre ans, l'oblige à des postures toujours plus suggestives, vend son image à la presse magazine. Emportée dans un monde de fêtes, de déguisements et d'expériences limite, entre féerie et cauchemar, la petite fille ne cesse d'espérer et de réclamer l'absent qui seul pourrait la sauver de son calvaire. Mais sa mère, elle-même fruit d'un inceste, maintient l'enfant-objet sous emprise et attendra deux ans avant de lui annoncer la disparition de son père. Enfin, à l'adolescence, le scandale explose. Comment survivre parmi les mensonges, aux prises avec une telle mère, dans une société qui tolère le pire? Une seule voie, pour Eva devenue adulte mais restée une petite fille en manque d'amour: mener l'enquête sur son père, tenter de reconstruire ce qui a été détruit. Une expérience vertigineuse.


- Je suis Jeanne Hébuterne
de Olivia Elkaim
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Jeanne Hébuterne est une jeune fille quand, en 1916, elle rencontre Amedeo Modigliani. De quinze ans son aîné, il est un artiste maudit, vivant dans la misère, à Montparnasse. Elle veut s'émanciper de ses parents et de son frère, et devenir peintre elle aussi. Ils tombent fous amoureux. De Paris à Nice, où ils fuient les combats de la Première Guerre Mondiale, ils bravent les bonnes mœurs et les interdits familiaux. Mais leur amour incandescent les conduit aux confins de la folie.


- L'enfant-mouche
de Philippe Pollet-Villard
Éditions Flammarion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

1944. La vie d'Anne-Angèle bascule lorsqu'elle accepte de prendre en charge Marie, une orpheline aux origines troubles. Ensemble, elles doivent quitter précipitamment la capitale pour s'installer dans un village de province où elles se heurtent aussitôt à l'hostilité des habitants. Anne-Angèle tombe malade et l'enfant, qui veille désormais sur son étrange tutrice, se trouve confrontée à un quotidien de combines, de bassesses et de violences répondant au seul impératif de la survie. Animée par une force parfois surhumaine, prête à tout, Marie détonne dans le paysage. Lorsqu'elle s'aventure du côté allemand, c'est un nouveau monde qui s'ouvre à elle. Marie devient L'enfant-mouche. Tiré de la propre histoire familiale de Philippe Pollet-Villard et dans la veine tragi-comique qu'on lui connaît, ce roman fait ressurgir d'un passé tabou le destin inimaginable d'une petite fille livrée à elle-même.


- La prêtresse d'Avalon
de Marion Zimmer Bradley
Éditions Pygmalion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

La vie fascinante d'une femme partagée entre passion et politique, magie et réalité, qui est aujourd'hui entrée dans l'histoire sous le nom de sainte Hélène. Au IIIe siècle, Eilan, fille d'une prêtresse et d'un prince de Grande-Bretagne, part sur l'île d'Avalon suivre l'apprentissage rare et magique réservé aux servantes de la Déesse. Au contact des femmes d'exception qui enseignent et règnent sur ce lieu mythique, l'enfant se familiarise avec les rites et les sortilèges, mais aussi avec les lois de cette lignée de magiciennes. En grandissant, elle découvre les rivalités et le courage nécessaire pour se forger une identité parmi ses ambitieuses condisciples. Jusqu'au jour où une vision va changer le cours des choses. Bien que promise à un avenir de grande prêtresse, elle décide de quitter l'île pour suivre son cœur et accomplir son étrange destin, celui d'épouse puis mère d'empereur.


- La disparue
de Jérôme Pigney
Éditions Babel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Une grande dame des Lettres françaises passe quelques jours à Lisbonne pour ses 80 ans et disparaît. Un récit subtil traversé de nostalgie, de dépaysement, de littérature et de politique.


- La fille à la voiture rouge
de Philippe Vilain
Éditions Grasset & Fasquelle / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Emma Parker a vingt ans. Fille d'un diplomate américain, habituée des soirées de la jeunesse dorée, elle conduit une voiture rouge, porte une jupe rouge, brûle les feux rouges. Tout en elle est rouge d'insolence et d'ambition. Étudiante dans une université parisienne, elle rencontre le narrateur, un écrivain de près de deux fois son âge. Tout va très vite, tout est joyeux: ils s'aiment, ils sortent, ils marchent la nuit dans Paris… Et tout change soudain, quand Emma apprend à l'écrivain qu'elle souffre d'une maladie peut-être fatale. Une nouvelle histoire d'amour commence, d'autant plus vive que la mort s'annonce. Mais qui est vraiment Emma Parker? S'inspirant d'une aventure personnelle, Philippe Vilain, grand analyste du sentiment amoureux, donne dans ce roman prodigieusement virtuose une Surprise de l'amour contemporaine.


- La gloire des maudits
de Nicolas d'Estienne D'Orves
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Fille d'un collaborateur exécuté sous ses yeux à la Libération, Gabrielle Valoria doit écrire la première biographie de Sidonie Porel. Mais qui est vraiment Sidonie Porel? La plus célèbre romancière de son époque ou une imposture littéraire? Une grande amoureuse ou une manipulatrice? En plongeant dans le passé de cette femme qu'elle craint et qu'elle admire, Gabrielle découvre un univers où grouillent les menteurs et les traîtres. Écrivains, politiciens, journalistes, prostituées, grands patrons: tous cachent un secret qui tue.


- La nuit des enfants qui dansent
de Franck Pavloff
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Ils se rencontrent à la frontière autrichienne. Zâl va en équilibre sur un fil tendu, tête dans les étoiles et bras en balancier, Andras l'observe, pris au piège des souvenirs de sa vie d'avant dans une Hongrie quittée vingt ans plus tôt. L'un apprivoise l'espace avec sa tribu d'oiseaux, l'autre s'alourdit de trop de mémoire. Ensemble, ils partent pour Budapest où se retrouve la jeunesse d'Europe pour le grand festival d'été sur les îles du Danube, alors que dans l'ombre des gares campent des migrants en déshérence. Un voyage initiatique au cœur de l'Europe toujours hantée par les drames du XXe siècle. Franck Pavloff ne cesse de confronter les territoires de l'exil et l'effervescence d'un monde où les enfants qui dansent repoussent les ténèbres de leurs aînés.


- La vie en temps de paix
de Francesco Pecoraro
Éditions JC Lattès / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Ivo Brandai a toujours vécu en temps de paix. Le 29 mai 2015, jour où se déroule le récit, il a soixante-neuf ans. C'est un homme sans illusions, irritable et maladivement attaché à la vie. Il est ingénieur et supervise la reconstruction de la barrière de corail de la Mer Rouge en matériau synthétique. Dans les limbes rêveuses d'un retour d'Égypte, en attendant son avion à l'aéroport de Charm el-Cheikh, il revisite sa propre histoire qu'il juge médiocre et parallèlement la décadence profonde de l'Italie des années 2000, les abus et les hypocrisies d'un pays emporté par la corruption et la bureaucratie. Remontant le temps, il se souvient des luttes étudiantes des années 70, de la découverte de l'amour et du monde de l'après-guerre, qui fut celui de son enfance. Tout au long du récit, il garde en lui le rêve illusoire d'un lieu non contaminé et incorruptible: les îles de la mer Égée. La Vie en temps de paix raconte l'Italie par ses contradictions, ce qu'elle espérait être et ce qu'elle est devenue, et la modernité dans sa violence, hypocrite, vulgaire et désenchantée. C'est une œuvre intranquille, sorte de carambolage métaphysique où se rencontrent l'authentique, l'espoir et la passion.


- Le chemin des fugues
de Philippe Lacoche
Éditions Du Rocher / 23 août 2017


Le Titre du Roman

À soixante ans, Pierre Chaunier est un journaliste à l'ancienne, incurable nostalgique du monde d'avant. Hussard rouge, il porte à la boutonnière sa nostalgie des Trente Glorieuses et son dégoût des nouvelles technologies. Récemment quitté par une jolie chanteuse, Pierre pensait s'en sortir à coups de Prozac. Peine perdue. Il s'est remis à la Pucelle, une bière pression artisanale, a découvert les vins bio. Des cuites entre copains suivent. Des conquêtes d'un soir apparaissent. Une rencontre fulgurante avec l'Orangée de Mars, envoûtante dame brune, n'en finit pas de hanter le narrateur. Mais dans les aubes blêmes de sa chère Picardie, les réveils de Pierre sont de plus en plus difficiles. Le Chemin des fugues explore l'intimité d'êtres fragilisés par notre bel aujourd'hui, tout en poursuivant une impossible beauté, celle qui peut sauver le monde et le cœur des hommes.


- Le courage qu'il faut aux rivières
de Emmanuelle Favier
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes: travailler, posséder, décider. Manushe est l'une de ces "vierges jurées": dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l'arrivée d'Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir. Baignant dans un climat aussi concret que poétique, ce premier roman envoûtant et singulier d'Emmanuelle Favier a la force du mythe et l'impalpable ambiguïté du réel.


- Le déjeuner des barricades
de Pauline Dreyfus
Éditions Grasset & Fasquelle / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Mai 68: tous les cocktails ne sont pas Molotov. À quelques centaines de mètres de la Sorbonne où les étudiants font la révolution, l'hôtel Meurice est occupé par son personnel. Le plus fameux prix littéraire du printemps, le prix Roger-Nimier, pourra-t-il être remis à son lauréat, un romancier inconnu de vingt-deux ans? Sous la houlette altière et légèrement alcoolisée de la milliardaire Florence Gould, qui finance le prix, nous nous faufilons parmi les membres du jury, Paul Morand, Jacques Chardonne, Bernard Frank et tant d'autres célébrités de l'époque, comme Salvador Dalí et J. Paul Getty. Dans cette satire des vanités bien parisiennes passe le personnage émouvant d'un vieux notaire de province qui promène son ombre mélancolique entre le tintement des verres de champagne et les réclamations de rendre le pouvoir à la base. Une folle journée où le tragique se mêle à la frivolité.


- Le presbytère
de Ariane Monnier
Éditions JC Lattès / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Au début des années 1970, Balthazar Béranger s'installe avec sa jeune épouse, Sonia, dans une maison à la sortie d'un village. C'est un ancien presbytère, légèrement en retrait par rapport à la route, dont les belles fenêtres sont en partie cachées par un grand tilleul. Balthazar est un jeune médecin qui entend faire de ses enfants des êtres véritables. Maintenus à l'écart d'un monde jugé néfaste pour leur développement et leur imagination, ces derniers sont initiés à la musique et à la morale pendant que leur mère ne résiste ni à la violence ni à la séduction de son mari. Pantins impuissants soumis aux coups de leur père et à des exigences de plus en plus humiliantes, ils apprennent à se taire. Le premier roman d'Ariane Monnier décrit une maison dont les pièces sont progressivement transformées en scène de spectacles cruels, où les portes entrouvertes laissent entendre, en sourdine, de terribles chuchotements.


- Le songe du photographe
de Patricia Reznikov
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

En 1977, Joseph a quinze ans et tente de fuir une famille où règnent le silence et l'incompréhension. Accueilli dans la maison de l'Impasse des artistes à Paris, il trouve sa place dans une tribu d'originaux, tous exilés au passé douloureux: Sergueï, le vieux Russe blanc, Magda, la Viennoise rescapée de la guerre, Angel, le peintre cubain, et la mystérieuse Dorika, sur lesquels veille Sándor, un Hongrois caractériel et généreux, obsédé de photographie. Au récit de leurs histoires terribles et merveilleuses, Joseph panse ses blessures et fait l'apprentissage de l'amour. Éducation sentimentale et esthétique, réflexion sur la solitude et l'exil, mais aussi ode à la photographie du XXe siècle, celle d'André Kertész ou d'August Sander, ce roman poignant, empreint d'humanisme baroque et de poésie, nous transporte dans une Mitteleuropa pétrie de culture et de nostalgie.


- Les huit montagnes
de Paolo Cognetti
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Pietro est un garçon de la ville, Bruno un enfant des montagnes. Ils ont 11 ans et tout les sépare. Dès leur rencontre à Grana, au cœur du val d'Aoste, Bruno initie Pietro aux secrets de la montagne. Ensemble, ils parcourent alpages, forêts et glaciers, puisant dans cette nature sauvage les prémices de leur amitié. Vingt ans plus tard, c'est dans ces mêmes montagnes et auprès de ce même ami que Pietro tentera de se réconcilier avec son passé, et son avenir. Dans une langue pure et poétique, Paolo Cognetti mêle l'intime à l'universel et signe un grand roman d'apprentissage et de filiation.


- Les liens du sang
de Errol Henrot
Éditions Le Dilettante / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Ça n'est pas la chair, hélas, qui est triste, la nôtre et toutes les autres, à poils, à plumes, lisses, fripées ou rugueuses, c'est plutôt le traitement qu'on lui fait subir, le destin qu'on lui réserve. Vouée à l'assiette, fragile, consommable à outrance, voilà la chair animale passant du pré au croc, de la mangeoire au mandrin, via l'abattage et ses stations: transfert meurtrissant, corral de la mort, percussion frontale, saignée, décarcassage, mise en barquette. Et tous ces geysers de sang soudain jaillissant, giclant dru, pour s'en aller croupir dans l'angoissant et fétide mystère d'une cuve souterraine. Une noria sanglante, hurlante, dont François, héros des Liens du sang, premier roman d'Errol Henrot, employé d'un abattoir industriel, endure, nauséeux et suffoquant, le remugle épais, les cadences malades et surtout l'atroce et mécanique gestuelle. La place est bonne, pourtant, qu'occupait également son père, son grand-père avant lui. À son taiseux de père, à sa mère morose, François préfère Robert, le porcher-poète qui vit à deux pas, et accouche sa truie plein d'une délicatesse et d'une prévenance exquises, ou Angelica, l'éleveuse pour qui la chair a de la mémoire et qui donc ne tue pas ses bêtes. La mort de son père dont la chair morte le hante, la dénonciation de l'absurde massacre d'une vache, l'altercation violente qui s'ensuit avec le directeur accule François à fuir, une fuite qui ne sera pas une prévisible cavale, mais échappée réelle, fusion au cœur somptueux d'un paysage devenu soudain ermitage cosmique. Ainsi va toute chair.


- Les pleureuses
de Katie Kitamura
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

La narratrice est séparée de son mari, Christopher, depuis six mois mais personne ne le sait. Quand sa belle-mère l'appelle pour lui dire qu'il a disparu, elle accepte de partir à sa recherche dans le Péloponnèse. Elle s'installe dans l'hôtel où il a été vu pour la dernière fois, et les jours passent sans que Christopher réapparaisse. Dans cette campagne grecque ravagée par les incendies, la jeune femme retrace l'histoire de leur relation et interroge sa propre responsabilité dans l'échec de leur mariage.


- Les rameaux noirs
de Simon Liberati
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Lorsque son père, le poète surréaliste André Liberati est touché par une crise de délire, l'écrivain Simon Liberati s'interroge: qu'est-ce que la création? Qu'est-ce que ce mouvement mystérieux de l'inspiration, en prose et en poésie? Il y a deux ans, il avait publié Eva, aujourd'hui il revient à l'autobiographie, en racontant les jours merveilleux de son enfance, la présence singulière de son père, la figure muette et obsédante d'un frère mort à un an, l'expérience du feu qu'est l'écriture. Quand on est le filleul d'Aragon, et qu'on a vu de près l'amitié complexe de Breton pour son père, on sait que l'écriture est engagement et impulsion. Un autoportrait saisissant.


- Les sables de l'Amargosa
de Claire Vaye Watkins
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Une terrible sécheresse a fait de la Californie un paysage d'apocalypse. Fuyant Central Valley devenue stérile, les habitants ont déserté les lieux. Seuls quelques résistants marginaux sont restés, prisonniers de frontières désormais fermées, menacés par l'avancée d'une immense dune de sable mouvante qui broie tout sur son passage. Parmi eux, Luz, ancien mannequin, et Ray, déserteur d'une guerre de toujours, ont trouvé refuge dans la maison abandonnée d'une starlette de Los Angeles. Jusqu'à cette étincelle: le regard gris-bleu d'une fillette qui réveille en eux le désir d'un avenir meilleur. Emmenant l'enfant, ils prennent la direction de l'Est où, selon une rumeur persistante, un sourcier visionnaire aurait fondé avec ses disciples une intrigante colonie. Salué par la presse américaine, Les Sables de l'Amargosa surprend autant par son réalisme, d'une brûlante actualité, que par sa dimension prémonitoire. Portée par une langue d'une beauté brutale, ponctuée de scènes mémorables, cette fable réinvente le roman de l'errance dans la lignée de John Steinbeck et Cormac McCarthy.


- Les talons rouges
de Antoine de Baecque
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Juin 1789, l'Ancien Monde bascule. Les Villemort forment une longue lignée d'aristocrates, un clan soudé par l'idée ancestrale de leur sang pur, un sang dont précisément cette famille se délecte. Les Villemort, ces "talons rouges", sont aussi des vampires. Deux d'entre eux veulent renoncer au sang de la race pour se fondre dans la communauté des égaux. Ils sont les héros de ce roman oscillant entre le fantastique et le réel des journées révolutionnaires. Voici William, l'oncle revenu d'Amérique, qui a pris là-bas le goût de la liberté et épouse la cause des esclaves affranchis, s'entourant d'une garde couleur ébène. Voici Louis, le neveu exalté, beau, précipité dans l'action révolutionnaire, épris de Marie de Méricourt jusqu'à lui donner la vie éternelle. Comment échapper à la malédiction venue du fond des âges?


- Les violettes de l'avenue Foch
de Simon Liberati
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Aventures, portraits et rencontres avec: Marisa Berenson – Jean-Pierre Léaud – Carla Bruni-Sarkozy – Les drogués de la suite Overdose – Les fidèles de la Médaille miraculeuse – Benoît XVI – Satan – Kenneth Anger – Pierre Molinier – Jean-Jacques Schuhl – Oscar Wilde – Pierre Drieu La Rochelle – Louis Malle – Naomi Campbell – Islam Karimov – Le Dragon Eye – Edwige – Les rats du Montalembert – Cuki au BB gun – Renée Vivien – Jacques de Bascher – Malcom Lowry – Les amis d'Henri de Régnier – Pierre Le-Tan – Chloë Sevigny – Saint Tropez 78 – Patty Hearst – Francis Ford Coppola – Yves Saint Laurent…
De 2013 à aujourd'hui, une quarantaine d'articles de fantaisie dont plusieurs inédits en français.


- Mes pas vont ailleurs
de Jean-Luc Coatalem
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Mai 1919. Victor Segalen est retrouvé mort, couché dans un petit bois, au cœur du Finistère. Partant du mystère qui entoure la mort de Segalen, suicide? accident?, Jean-Luc Coatalem suit les empreintes de l'écrivain-voyageur, breton, comme lui, Brestois, aussi. Militaire, marin et poète, auteur d'une œuvre labyrinthique que, de son vivant, personne n'aura soupçonnée.
En 1903, Segalen pélerine sur les traces de Gauguin, aux îles Marquises. En 1905, à Djibouti, sur celles de Rimbaud. En 1909, il traverse la Chine, en jonque, en train et à cheval, et il recommencera. En 1910, il se risque dans le dédale de la Cité interdite de Pékin, derrière un séduisant jeune homme, espion et amant de l'impératrice. Puis il réside seul à Hanoi, rêve au Tibet, et achète son opium. Il meurt à quarante et un ans, dans la forêt légendaire du Huelgoat, un Shakespeare à la main, la jambe entaillée, au-dessus d'un Gouffre, loin de son épouse et de cette autre femme qu'il aime. Revisitant l'œuvre de Segalen, les lettres à ses deux amours, ses nombreux voyages, Jean-Luc Coatalem fait apparaître les résonances, nombreuses, la complicité littéraire et l'écrivain compagnon, composant par ces prismes mêlés, le roman de sa vie, au plus près d'un Segalen vivant et vibrant.


- Minuit, Montmartre
de Julien Delmaire
Éditions Grasset & Fasquelle / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Montmartre, 1909. Masseïda, une jeune femme noire, erre dans les ruelles de la Butte. Désespérée, elle frappe à la porte de l'atelier d'un peintre. Un vieil homme, Théophile Alexandre Steinlen, l'accueille. Elle devient son modèle, sa confidente et son dernier amour. Mais la Belle Époque s'achève. La guerre assombrit l'horizon et le passé de la jeune femme, soudain, resurgit. Minuit, Montmartre s'inspire d'un épisode méconnu de la vie de Steinlen, le dessinateur de la célèbre affiche du Chat Noir. On y rencontre Apollinaire, Picasso, Félix Fénéon, Aristide Bruant ou encore la Goulue. Mais aussi les anarchistes, les filles de nuit et les marginaux que la syphilis et l'absinthe tuent aussi sûrement que la guerre. Ce roman poétique, d'une intense sensualité, rend hommage au temps de la bohème et déploie le charme mystérieux d'un conte.


- Mon père, ma mère et Sheila
de Éric Romand
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

C'est l'album d'une famille, issue d'un milieu populaire, avec ses codes, ses tabous, ses complexes, son ignorance, ses contentieux, dans les années 70 et 80. Le narrateur y raconte son enfance solitaire au milieu des turbulences. Pour son entourage, il a des goûts bizarres, des attitudes gênantes, des manières qui provoquent la colère de son père et la désolation de sa mère. Il dessine des robes et coiffe les poupées de sa sœur. Il fait son possible pour ne pas ajouter au malaise. Pour s'échapper, il colle son oreille à son mange-disque. Regarde les émissions de variétés scintillantes. Et admire une célèbre chanteuse dont il aime les robes à paillettes, les refrains joyeux. Il voudrait être elle. Il voudrait être ailleurs. Un premier roman tout en sensibilité sur fond de nostalgie douce amère et d'humour salutaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:07

- Naissance des cœurs de pierre
de Antoine Dole
Éditions Actes Sud / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Dans quelques jours, Jeb va entrer dans le Programme. C'est la loi du Nouveau Monde: à douze ans, chaque enfant de la communauté doit commencer un traitement qui annihile toutes les émotions, dans le but de préserver l'équilibre de la société. Mais Jeb ne peut s'y résoudre, quitte à se mettre en grand danger. Nouvelle au lycée, Aude subit tous les jours de nouvelles moqueries et insultes de la part des autres élèves et trouve refuge dans les bras de Mathieu, un surveillant du lycée. Un premier amour qui va faire naître en elle des sentiments aussi intenses que dévastateurs. Deux destins qui vont mystérieusement se croiser, deux personnages brutalement arrachés au monde de l'enfance et de la douceur.


- Parmi les miens
de Charlotte Pons
Éditions Flammarion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

"Il y a peu de choses que je n'acceptais pas venant de maman. La voir mourir en faisait partie". Quand le médecin leur annonce que leur mère est vivante mais en état de mort cérébrale, Manon laisse échapper qu'elle préfèrerait qu'elle meure. C'est trop tôt pour y penser, lui répondent sèchement Adèle et Gabriel. Délaissant mari et enfant, Manon décide de s'installer parmi les siens. Au cœur de cette fratrie grandie et éparpillée, elle découvre ce qu'il reste, dans leurs relations d'adultes, des enfants qu'ils ont été. Et tandis qu'alentour les montagnes menacent de s'effondrer, les secrets de famille refont surface. Qui était vraiment cette mère dont ils n'ont pas tous le même souvenir? Charlotte Pons écrit une tragédie ordinaire tout en tension psychologique et révèle un talent fou pour mettre en scène, dans leur vérité nue, les relations familiales.


- Presqu'ile
de Vincent Jolit
Éditions Fayard / 23 août 2017


Le Titre du Roman

La presqu'île, c'était une maison avec un grand jardin, orné d'un mimosa resplendissant; c'était un four électrique où cuisaient les cannellonis qui seraient ensuite vendus à la boutique; c'était ma grand-mère, bonne perdante au jeu de l'oie et turfiste chevronnée, à qui les gens du village demandaient des tuyaux et qui m'initiait patiemment aux mystères des cotes à trois contre un et des arrivées dans l'ordre. De la maison et du jardin; du visage, des gestes et des paroles de ma grand-mère, ma mémoire peut reconstituer chaque détail. C'est dans ce lieu et près de cette femme que mon esprit m'emporte lorsque mon corps est immobilisé sur un lit d'hôpital. Car comment remplacer la lumière blafarde des néons par le soleil aveuglant de la Méditerranée; où trouver la force de faire face aux aléas de la vie, sinon dans le souvenir des éblouissements de l'enfance?


- Retour à Lemberg
de Philippe Sands
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Invité à donner une conférence en Ukraine dans la ville de Lviv, autrefois Lemberg, Philippe Sands, avocat international réputé, découvre une série de coïncidences historiques qui le conduiront de Lemberg à Nuremberg, des secrets de sa famille à l'histoire universelle. C'est à Lemberg que Leon Buchholz, son grand-père, passe son enfance avant de fuir, échappant ainsi à l'Holocauste qui décima sa famille; c'est là que Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin, deux juristes juifs qui jouèrent un rôle déterminant lors du procès de Nuremberg et auxquels nous devons les concepts de "crime contre l'humanité" et de "génocide", étudient le droit dans l'entre-deux guerres. C'est là enfin que Hans Frank, haut dignitaire nazi, annonce, en 1942, alors qu'il est Gouverneur général de Pologne, la mise en place de la "Solution finale" qui condamna à la mort des millions de Juifs. Parmi eux, les familles Lauterpacht, Lemkin et Buchholz. Philippe Sands transcende les genres dans cet extraordinaire témoignage où s'entrecroisent enquête palpitante et méditation profonde sur le pouvoir de la mémoire.


- Sa mère
de Saphia Azzeddine
Éditions Stock / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d'autres camarades de galère et d'errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose: le culot, la parole qui frappe, l'humour cinglant, l'insoumission à son milieu, la révolte contre toutes les conventions. C'est une héroïne de notre temps.


- Sangliers
de Aurélien Delsaux
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Les Feuges: hameau d'un village français entre le Rhône et les Alpes, où la vie en pavillon est moins chère qu'ailleurs, où seuls la chasse aux sangliers et le dernier bistrot fédèrent encore, où personne n'écoute plus les vieilles histoires des vieux. Où, entre la violence des hommes et la beauté qui les entoure, des enfants grandissent. De ce coin de terre à la croisée des mondes paysan et péri-urbain, des déclassés des laissés-pour-compte et des néo-ruraux, Sangliers est l'épopée puissante, âpre et lyrique, sombre et violente, tragique et universelle.  


- Sirius
de Stéphane Servant
Éditions Le Rouergue / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever Kid. Entre leurs expéditions pour trouver de la nourriture et les leçons données au petit garçon, le temps s'écoule doucement jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Il leur faut maintenant survivre sur une terre stérile pleine de dangers. Stéphane Servant, avec tout son talent de conteur, nous plonge dans un univers post-apocalyptique aussi fascinant que vénéneux. Une lecture addictive.


- Sissi, impératrice malgré elle
de Allison Pataki
Éditions L'Archipel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

1853. Au Palais des Habsbourg, à Vienne, l'empereur François-Joseph Ier peut s'enorgueillir de la puissance de son empire, dont le pouvoir s'étend de l'Autriche à la Russie, en passant par l'Allemagne et la Hongrie. À la tête de la famille la plus puissante d'Europe, François-Joseph est riche, jeune, et prêt à se marier. Elisabeth, qu'on surnomme Sissi, duchesse de Bavière, n'a que quinze ans quand elle est introduite à la cour des Habsbourg en compagnie de sa sœur aînée, promise à l'empereur. Mais ce dernier, attiré par la beauté saisissante de Sissi, son charme rafraîchissant et son esprit vif, décide que c'est elle, en réalité, qu'il veut épouser. Sissi doit d'abord faire face à un dilemme avant d'être brusquement mise sur le devant de la scène royale. Mais la jeune fille n'a aucune idée des épreuves qui l'attendent. Le premier volet d'un dyptique retraçant le destin tragique de Sissi, impératrice à 16 ans, mère de quatre enfants, souveraine dépressive assassinée à 60 ans.


- Summer
de Monica Sabolo
Éditions JC Lattès / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Lors d'un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image: celle d'une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l'eau. Ou ailleurs? Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d'une famille figée dans le silence et les apparences. Comment vit-on avec les fantômes? Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.


- Tous les âges me diront bienheureuse
de Emmanuelle Caron
Éditions Grasset & Fasquelle / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Qui est Ilona Serginski? Qui est cette vieille femme, que sa petite fille, Eva, croit si bien connaître, et qui vit recluse dans une maison de retraite bretonne? Aux portes de la mort, Ilona se met à parler une langue inconnue et réclame un prêtre pour confesser les crimes d'une existence dont il apparaît soudain que personne n'a démêlé les secrets. D'où vient-elle vraiment, quelle est son histoire? Pour y répondre, il faudra plonger dans les replis de la tragédie russe et soviétique, et suivre la lignée d'Ilona, depuis les remous de la guerre civile en 1917, jusqu'à aujourd'hui. Traversant tous les âges, Ilona sera tour à tour la fille adorée d'un assassin, l'idole prostituée d'un ogre mafieux et la mère sacrifiée d'une enfant trop brillante. Ce premier roman dévoile le destin d'une femme, emblème de son siècle passionné et violent.


- Toutes les familles heureuses
de Hervé le Tellier
Éditions JC Lattès / 23 août 2017


Le Titre du Roman

"Je n'ai pas été un enfant malheureux, ni privé, ni battu, ni abusé. Mais très jeune, j'ai compris que quelque chose n'allait pas, très tôt j'ai voulu partir, et d'ailleurs très tôt je suis parti. Mon père, mon beau-père sont morts, ma mère est folle. Ils ne liront pas ce livre, et je me sens le droit de l'écrire enfin. Cette étrange famille, j'espère la raconter sans colère, la décrire sans me plaindre, je voudrais même en faire rire, sans regrets. Les enfants n'ont parfois que le choix de la fuite, et doivent souvent à leur évasion, au risque de la fragilité, d'aimer plus encore la vie". H. L. T.


- Trois verres de vodka
de Dominique Schneidre
Éditions JC Lattès / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Cécile est psy et rêve d'écrire. Tom, étudiant américain, scénariste à ses heures, est venu à Paris pour éviter la conscription et la guerre du Vietnam. Ils se connaissent depuis peu et sont tombés amoureux. Un soir débarque dans leur vie un cinéaste tonitruant, Andrzej Zulawski,et derrière lui, toute la Pologne. Censurés dans leur pays, où peuvent donc aller travailler les artistes de l'Est? Dans ces années-là, 1975-1985, l'Occident vit sa pleine liberté alors que les Polonais se battent pour la conquérir. Trop beau, trop séducteur, trop talentueux, Zulawski a déjà tourné La Troisième Partie de la nuit et L'Important c'est d'aimer. Il prépare Possession. Il choisit les plus grandes actrices : Romy, Isab elle, Sophie. Il emménage chez Cécile et Tom avec pour tout bagage sa machine à écrire, ses convictions artistiques et politiques, mais aussi son sans-gêne, sa mauvaise foi, son outrance et ce regard ambivalent qu'il pose sur ses hôtes, ces Occidentaux qui ont tout et qui n'en font rien. Trois verres de vodka raconte une amitié fascinante entre ces personnages atypiques qui vont se construire ensemble dans cette époque si créative où on ne craignait pas la modernité. Une époque qu'on n'est pas près d'oublier.  


- Un amour d'espion
de Clément Benech
Éditions Flammarion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

"Au fond, j'ai l'impression que nous ne sommes plus que des Marco Polo parodiques", autant dire de simples touristes. C'est le constat un brin désenchanté que cet étudiant en géographie partage avec son amie Augusta au détour d'une conversation Facebook. Il n'en faut pas plus à la jeune femme, fraîchement débarquée aux États-Unis, pour lui proposer le plus fou des séjours, un "voyage à dessein". Direction: New York, où Augusta l'attend pour percer à jour l'identité de son petit ami, rencontré via une application pour smartphone. Pourquoi ce critique d'art venu de Roumanie se fait-il inlassablement accuser de meurtre par un internaute anonyme? C'est ici que commence la filature de notre apprenti détective, qui n'est peut-être pas le seul à suivre la piste du mystérieux Dragan. À la faveur des péripéties new-yorkaises de cet "amour d'espion", Clément Bénech pose un regard plein d'esprit et de malice sur les rencontres sentimentales à l'ère de l'espionnage amoureux. Si le virtuel s'invite dans le réel, qui espionne qui?


- Underground railroad
de Colson Whitehead
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d'avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu'elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s'enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie,  de gagner avec lui les États libres du Nord. De la Caroline du Sud à l'Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d'esclaves qui l'oblige à fuir, sans cesse, le "misérable cœur palpitant" des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté. L'une des prouesses de Colson Whitehead est de matérialiser l'"Underground Railroad", le célèbre réseau clandestin d'aide aux esclaves en fuite qui devient ici une véritable voie ferrée souterraine, pour explorer, avec une originalité et une maîtrise époustouflantes, les fondements et la mécanique du racisme. À la fois récit d'un combat poignant et réflexion saisissante sur la lecture de l'Histoire, ce roman, est une œuvre politique aujourd'hui plus que jamais nécessaire.


- Un dissident
de François-Régis de Guenyveau
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Partout, au cœur des sociétés d'opulence, naît le rêve d'un monde nouveau: un monde de tous les possibles, où l'Homme s'affranchirait enfin des limites de la nature. Christian, jeune prodige scientifique, veut y prendre part. Il va participer à un projet de grande envergure: façonner l'homme de demain. Mais face à un tel enjeu, dans la solitude de son bureau, Christian s'interroge. Inadapté, incapable de nouer des relations, il se heurte à sa propre énigme. Et si la science n'était pas le seul moteur de l'évolution humaine? Roman d'anticipation et quête initiatique se mêlent dans ce récit troublant, au centre des questions éthiques et philosophiques contemporaines. Un dissident est le premier roman de François-Régis de Guenyveau.


- Un loup pour l'homme
de Brigitte Giraud
Éditions Flammarion / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Printemps 1960. Antoine est appelé pour l'Algérie au moment où Lila, sa toute jeune femme, est enceinte. Il demande à ne pas tenir une arme et se retrouve infirmier à l'hôpital militaire de Sidi-Bel-Abbès. Ce conflit, c'est à travers les récits que lui confient jour après jour les "soldats en pyjama" qu'il en mesure la férocité. Et puis il y a Oscar, amputé d'une jambe et enfermé dans un mutisme têtu, qui l'aimante étrangement. Avec lui, Antoine découvre la véritable raison d'être de sa présence ici: "prendre soin". Rien ne saura le détourner de ce jeune caporal, qu'il va aider à tout réapprendre et dont il faudra entendre l'aveu. Pas même Lila, venue le rejoindre. Dans ce roman tout à la fois épique et sensible, Brigitte Giraud raconte la guerre à hauteur d'un appelé, Antoine, miroir intime d'une génération embarquée dans une histoire qui n'était pas la sienne. Ce faisant, c'est aussi la foi en la fraternité et le désir de sauver les hommes qu'elle met en scène.


- Une fille dans la jungle
de Delphine Coulin
Éditions Grasset & Fasquelle / 23 août 2017


Le Titre du Roman

"Cela ressemblait moins que jamais à une jungle, ou alors une jungle froide, de bois et de boue, avec des animaux crottés, et des monstres de métal au loin, sous le crachin. Pas le genre qui fait rêver, avec les perroquets et les feuilles vertes et grasses, où on transpire dans une odeur d'humus. Une jungle du pauvre. Ici, il n'y avait pas un arbre, pas une feuille, pas de chaleur. Et aujourd'hui, c'était silencieux. Cette jungle qui avait été un chaos où des milliers de personnes vivaient, mangeaient, parlaient, se battaient, était devenue un désert, où ils étaient seuls, tous les six. Six enfants et adolescents dans une ambiance de fin du monde".


- Une histoire trop française
de Fabrice Pliskin
Éditions Fayard / 23 août 2017


Le Titre du Roman

"C'est le triste particularisme de notre entreprise. Nous pratiquons le mensonge et la fraude". Fondée par un homme de gauche, la société Jodelle Implants vend des prothèses mammaires aux femmes du monde entier. Véritable "laboratoire d'innovation sociale", elle se distingue par la diversité de ses employés, ses hauts salaires ou sa crèche d'entreprise. Ici, chaque matin, le PDG envoie aux cent vingt salariés un poème de La Fontaine ou de Rimbaud. Lorsque Louis Glomotz, critique littéraire au chômage, y trouve un emploi, il est loin de se douter que cette façade humaniste cache une réalité toxique, et qu'il va se retrouver au cœur d'un scandale sanitaire mondial. Inspiré de faits réels, innervé par une ironie tragique, Une histoire trop française, entre thriller industriel et précis de psychopathologie du salarié, pose une question: peut-on vraiment faire confiance à ceux qui nous veulent du bien?


- Vous connaissez peut-être
de Joann Sfar
Éditions Albin Michel / 23 août 2017


Le Titre du Roman

Au début il y a cette fille, Lili rencontrée sur Facebook. Ça commence par "vous connaissez peut-être", on clique sur la photo du profil et un jour on se retrouve chez les flics. J'ai aussi pris un chien, et j'essaie de lui apprendre à ne pas tuer mes chats. Tant que je n'aurai pas résolu le problème du chien et le mystère de la fille, je ne tournerai pas rond. Ça va durer six mois.


- Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières
de Barney Norris
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

C'est une soirée paisible à Salisbury. Quand soudain, non loin de la majestueuse cathédrale, un fracas de tôle froissée déchire le silence. Autour d'un banal et tragique accident de la route, cinq vies vont entrer en collision. Il y a Rita, gouailleuse et paumée, qui vend des fleurs au marché, et un peu d'herbe pour arrondir ses fins de mois. Il y a Sam, un garçon timide en proie aux affres des premières amours tandis que son père tombe gravement malade. George, qui vient de perdre sa femme après quarante ans d'une passion simple. Alison, femme de soldat esseulée qui sombre dans la dépression et se raccroche à ses rêves inassouvis. Et puis il y a Liam, qui du haut des remparts observe toute la scène. Cinq personnages, comme les cinq rivières qui jadis se rencontrèrent à l'endroit où se dresse aujourd'hui la ville. Cinq destins, chacun à sa manière infléchi par le drame. Cinq vies minuscules, qui tour à tour prennent corps et voix pour se hisser au-delà de l'ordinaire et toucher au miraculeux.


- C'est le cœur qui lâche en dernier
de Margaret Atwood
Éditions Robert Laffont / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture. Aussi, lorsqu'ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir: ils n'ont plus rien à perdre. À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d'œuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison où ils sont également logés et nourris. Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s'installe chez eux avant d'être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n'y est pas: "Je suis affamée de toi". Avec C'est le cœur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu'inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.


- Cette chose étrange en moi
de Orhan Pamuk
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Comme tant d'autres, Mevlut a quitté son village d'Anatolie pour s'installer sur les collines qui bordent Istanbul. Il y vend de la boza, cette boisson fermentée traditionnelle prisée par les Turcs. Mais Istanbul s'étend, le raki détrône la boza, et pendant que ses amis agrandissent leurs maisons et se marient, Mevlut s'entête. Toute sa vie, il arpentera les rues comme marchand ambulant, point mobile et privilégié pour saisir un monde en transformation. Et même si ses projets de commerce n'aboutissent pas et que ses lettres d'amour ne semblent jamais parvenir à la bonne destinataire, il relèvera le défi de s'approprier cette existence qui est la sienne. En faisant résonner les voix de Mevlut et de ses amis, Orhan Pamuk décrit l'émergence, ces cinquante dernières années, de la fascinante mégapole qu'est Istanbul. Cette chose étrange, c'est à la fois la ville et l'amour, l'histoire poignante d'un homme déterminé à être heureux.


- Colonel Jack
de Daniel Defoe
Éditions Libretto / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Rêvant d'une destinée éclatante, Jack, un gamin ramassé dans le ruisseau londonien, entend devenir à la force du poignet un authentique gentleman. Mais Defoe ne serait pas Defoe s'il se bornait à nous raconter le parcours d'un homme de caractère. Jack réussira, soit; mais après s'être frotté à toutes les fripouilles, et avoir manqué cent fois de devenir fripouille lui-même. On ne s'étonnera pas que, chemin faisant, il emprunte quelques épisodes, calamiteux le plus souvent, à sa propre vie. En y ajoutant il est vrai une forte dose d'aventures de son cru: rapt, voyages forcés, engagements militaires (avec blessures), opérations commerciales d'un genre risqué, capture par un corsaire français, esclavage...


- Comment vivre en héros ?
de Fabrice Humbert
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Tristan Rivière a été élevé par son père, ouvrier et militant communiste, dans l'idée qu'il devait être un héros. Malheureusement, à l'âge de seize ans, à la première occasion qui lui est accordée de prouver son courage, il s'enfuit. Après dix années de remords et d'humiliation, Tristan se retrouve dans un train au moment où une jeune femme est agressée par une bande. Et la peur d'autrefois l'envahit. Va-t-il enfin se montrer à la hauteur? Suivant sa réaction, sa vie prendra des directions entièrement différentes. Roman des vies possibles, de ces moments qui décident d'une existence, interrogation aussi sur le couple et la constance de l'amour, Comment vivre en héros ? décrit de façon ironique et tragique le rêve de l'héroïsme et de la pureté dans les sociétés modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 17:03

- En compagnie des hommes
de Véronique Tadjo
Éditions Don Quichotte / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Un virus mortel et incurable a mis l'espèce humaine face au danger de l'extinction. Baobab, arbre premier, arbre éternel, arbre symbole de grande sagesse, prend la parole et réveille la mémoire de l'humanité. Sous son ombre fraîche, hommes, femmes, enfants pris dans la tourmente, combattants farouches pour la survie, vont confier leur lutte contre les ravages d'Ebola: le docteur en combinaison d'astronaute qui, jour après jour, soigne les malades sous une tente; l'infirmière sage-femme dont les gestes et l'attention ramènent un peu d'humanité; les creuseurs de tombes qui, face à l'hécatombe, enterrent les corps dans le sol rouge; les villageois renonçant à leurs coutumes ancestrales afin de repousser Ebola.


- Être, tellement
de Jean Luc Marty
Éditions Julliard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Dans un village de pêcheurs du Nordeste brésilien, Antoine Delacourt attend Everton qui le guidera dans le Sertão, une région de l'intérieur du pays. Rescapé d'un tremblement de terre en Asie, Antoine ne se défait pas des morts, de leurs regards... Une fin d'après-midi, il aperçoit une femme sur la dune, côté mer de la maison. Louise Fabre n'a pas rejoint son fils et son mari à São Paulo. Simple fugue? Rupture? Quant à Everton Dos Santos, il espère de ce travail de guide qu'il sauve sa famille de la faim. À priori, rien ne relie ces trois personnages qui se retrouveront, à bord d'un pick-up, à traverser une terre vouée à la malédiction des sécheresses. Dans Être, tellement, se révèlent des deuils inattendus, le mystère amoureux, mais aussi la mémoire tragique du Sertão. Un roman qui libère, dans un même souffle littéraire, le difficile mouvement vers l'Autre et la renaissance des êtres à eux-mêmes.


- Fief
de David López
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Quelque part entre la banlieue et la campagne, là où leurs parents ont eux-mêmes grandi, Jonas et ses amis tuent le temps. Ils fument, ils jouent aux cartes, ils font pousser de l'herbe dans le jardin, et quand ils sortent, c'est pour constater ce qui les éloigne des autres. Dans cet univers à cheval entre deux mondes, où tout semble voué à la répétition du même, leur fief, c'est le langage, son usage et son accès, qu'il soit porté par Lahuiss quand il interprète le Candide de Voltaire et explique aux autres comment parler aux filles pour les séduire, par Poto quand il rappe ou invective ses amis, par Ixe et ses sublimes fautes d'orthographe. Ce qui est en jeu, c'est la montée progressive d'une poésie de l'existence dans un monde sans horizon. Au fil de ce roman écrit au cordeau, une gravité se dégage, une beauté qu'on extirpe du tragique ordinaire, à travers une voix neuve, celle de l'auteur de Fief.


- Fleuve
de Jonathan Buckley
Éditions Le Castor Astral / 17 août 2017


Le Titre du Roman

L'histoire de la rencontre surprenante de Naomi et de Bernàt. L'arrivée de celui qu'elle considère comme un visionnaire a bouleversé la vie de la jeune femme, venue dire au revoir à sa sœur Kate, écrivain à succès. Son projet? Se retirer avec lui, en tout bien tout honneur, dans une maisonnette en Écosse, au confort très minimaliste. C'est avec son expérience de la vie et sa sagesse qu'il l'a bouleversée; selon lui, "on ne peut composer qu'avec une partie de la réalité, celle que notre esprit interprète". Et cela change bien des choses. Car "il n'est pas deux aurores pareilles lorsqu'on apprend à regarder comme il faut". Tels les méandres d'un Fleuve, cette incroyable construction narrative vous emporte dans son flot. Si les récits se superposent et Jonathan Buckley réussit la prouesse littéraire de ne jamais vous perdre. Une multiplicité de personnages, d'époques et d'histoires se succèdent sans jamais se répéter; de l'attachement parfois, du bonheur de temps en temps. Assurément, une extraordinaire expérience de lecture.


- Gazoline tango
de Franck Balandier
Éditions Le Castor Astral / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Benjamin Granger n'est pas ce que l'on peut appeler un chanceux. Depuis sa naissance, il souffre d'un mal étrange: il ne supporte aucun bruit. Ni surtout aucune musique. Sauf celle de Jean-Sébastien Bach que le père Germain lui joue à l'harmonium, pour l'apaiser, dans son église désertée. Et, à force de répéter 33 à des médecins qui ne savent pas réellement mettre un nom sur sa maladie, il se persuade que, comme le Christ, il mourra le jour de ses 33 ans, le 11 juillet 2016, à 13 heures 15 précises, au plus tard. En attendant cette issue tragique, réduit à vivre avec un casque anti bruit sur les oreilles, il s'invente des stratagèmes pour supporter le monde qui l'entoure, aidé en cela par quelques habitants bienveillants de la cité des peintres où il réside avec sa mère, batteuse dans un groupe de rock. Mémé Lucienne, conteuse au passé trouble, Isidore et ses fables de la Fontaine, Yolande, égérie des causes perdues, Tarzan, le maître-nageur, et surtout Noémie, la jolie sourde-muette aux gestes audacieux, tous l'accompagnent dans sa quête d'un silence parfait. Mais c'est au bord d'un grand fleuve africain, après un long voyage, à l'heure exacte annoncée de sa mort, que son destin va s'accomplir dans un ultime pied de nez fait au malheur.


- Identités françaises
de Brice Matthieussent
Éditions Phébus / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Ribouldingue est un ancien Pied Nickelé. Personnage de bande dessinée, il vient d'accéder à la 3D. Pataquès, son complice, est atteint d'une étrange fièvre logorrhéique: il est dévoré de comparaisons comme on l'est de poux. Ensemble, ils parlent de tout et de rien. Des tableaux qui les entourent. De l'histoire de la France. De leurs aventures passées. De ce tunnel dans le mur, qui mène on ne sait où. D'une salle de concert. Alors que la fête bat son plein, des hommes font irruption, armés de fusils d'assaut. Les fascistes veulent la mort de toutes les histoires, sauf de la leur. Contre de telles prisons, Brice Matthieussent nous offre un roman foisonnant, explosif et grinçant, en hommage à l'imagination.


- Îles flottantes
de Jean Luc Cattacin
Éditions Phébus / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Tout a commencé sur l'île où je passe mes vacances. Pour une bouchée de pain, j'achète une étrange tablette de bois. En voulant comprendre les signes gravés sur ses flancs, je rencontre Elizabeth. Il s'agit d'une écriture, me dit-elle: le rongo-rongo de l'île de Pâques. Plages immenses et sentiers dans la forêt, odeur de l'océan et des immortelles, corps alanguis au soleil: un bel été commence. Mais voilà, mon ami Ficelle doit me rejoindre dans la grande maison sur la dune. Ficelle et ses très mauvaises habitudes. Ficelle, à qui rien ne fait peur. Le genre de garçon qui change le cours de l'histoire.


- Ils vont tuer Robert Kennedy
de Marc Dugain
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Un professeur d'histoire contemporaine de l'université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l'assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l'enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l'hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy. Celui-ci s'enfonce dans la dépression après l'assassinat de son frère John, avant de se décider à reprendre le flambeau familial pour l'élection présidentielle de 1968, sachant que cela le conduit à une mort inévitable. Ces deux histoires intimement liées sont prétexte à revisiter l'histoire des États-Unis des années soixante. Contre-culture et violence politique dominent cette période pourtant porteuse d'espoir pour une génération dont on comprend comment et par qui elle a été sacrifiée.


- Jeux de dame
de Thierry Dancourt
Éditions La Table Ronde / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Solange Darnal promène sa silhouette élégante et solitaire entre le Paris du début des années 1960, le Berlin de la guerre froide et la mélancolie de Trieste sous la pluie. On roule en Volvo P1800, on fume des cigarettes State Express 555, le musée de la porte Dorée s'appelle encore le palais des Colonies, et les femmes portent des imperméables beurre frais. Solange oscille entre deux mondes, celui de la vérité et celui du mensonge, de la lumière et de l'ombre, de la transparence et du secret, et navigue entre deux hommes. Elle prend peu à peu conscience qu'elle en aime un davantage que l'autre, et sans doute aime-t-elle vraiment pour la première fois. Intermittences du cœur, souvenirs d'enfance et mouvements de l'Histoire s'entremêlent dans cette intrigue qui pousse le lecteur à s'interroger sur ce drôle de jeu, peut-être dangereux, auquel se livre la jeune femme. Mais qui est Solange? Et le sait-elle seulement?


- L'écliptique
de Benjamin Wood
Éditions Robert Laffont / 17 août 2017


Le Titre du Roman

1972, sur l'île de Heybeliada au large d'Istanbul, le refuge de Portmantle accueille des artistes en burn-out. Knell, talentueuse peintre écossaise, y vit depuis une dizaine d'années quand son quotidien est chamboulé par l'arrivée de Fullerton, un nouveau venu instable, qu'elle retrouve bientôt noyé dans sa baignoire. Cet événement l'oblige à considérer d'un œil différent ce refuge régi par des lois singulières. Elle replongera aussi dans sa jeunesse en Écosse et dans ses années de formation dans le Londres des sixties. Benjamin Wood s'interroge, dans ce nouveau roman, sur la question de l'intégrité artistique et des conséquences parfois tragiques qu'elle peut engendrer, et sur la fragilité insoupçonnée de la frontière entre réalité et illusion. Doué d'une plume hypnotique qu'il met au service de personnages fascinants, il confirme ici tout son talent pour happer et surprendre le lecteur.


- L'élève de Joyce
de Drago Jancar
Éditions Libretto / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Qu'ils arpentent une rue de Trieste ou un campus américain, qu'ils méditent dans une chapelle castillane ou dans le métro new-yorkais, les personnages de Drago Jančar voient soudain le sol s'ouvrir sous leurs pieds et restent penchés au-dessus de ce gouffre comme sur une énigme indéchiffrable. Dans le récit qui ouvre ce recueil, l'élève de Joyce débat ainsi avec son maître de Schopenhauer et de Thomas d'Aquin, mais sa propre existence lui demeurera un mystère jusqu'à son dernier souffle. Ces dix nouvelles, brillantes et cruelles, mettent en lumière le tragique, voire l'absurde, de notre existence, qu'il s'agisse de simples faits divers ou de la grande histoire.


- L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard
de Isabelle Duquesnoy
Éditions De La Martinière / 17 août 2017


Le Titre du Roman

"Pute borgnesse !" Victor Renard n'eut jamais de chance avec les femmes. À commencer par sa mère, l'épouvantable Pâqueline, qui lui reprochait d'être venu au monde en étranglant son frère jumeau de son cordon ombilical. Puis ce fut Angélique, la prostituée, qui se moquait des déclarations enflammées de Victor et de sa difformité, comme de sa "demi-molle". Victor échappe pourtant à sa condition misérable: il devient embaumeur. Avec les cadavres, au moins, le voilà reconnu. Et en ces temps troublés, quelle meilleure situation? Les morts, après la Révolution, ne manquent pas dans Paris. Mais le sort le rattrape et l'épingle, comme le papillon sur l'étaloir. Face à ses juges et à la menace de la guillotine, Victor révèle tout: ses penchants amoureux, les pratiques millénaires de la médecine des morts, le commerce des organes et les secrets de sa fortune. Où l'on découvrira que certains tableaux de nos musées sont peints avec le sang des rois de France.


- L'empereur à pied
de Charif Majdalani
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Au milieu du XIXe siècle, un homme apparaît avec ses fils dans les montagnes du Liban. Il s'appelle Khanjar Jbeili, mais on le surnommera vite l'Empereur à pied. Il est venu pour fonder un domaine et forger sa propre légende. Sa filiation ne tarde pas à devenir l'une des plus illustres de la région. Mais cette prospérité a un prix. L'Empereur a, de son vivant, imposé une règle à tous ses descendants: un seul par génération sera autorisé à se marier et à avoir des enfants; ses frères et sœurs, s'il en a, seront simplement appelés à l'assister dans la gestion des biens incalculables et sacrés du clan Jbeili. Serment, ou malédiction? Du début du XXe siècle à nos jours, les descendants successifs auront à choisir entre libre-arbitre et respect de l'interdit. Ouverts au monde, ils voyageront du Mexique à la Chine, de la France de la Libération aux Balkans de la guerre froide, en passant par Naples, Rome et Venise, pourchassant des chimères, guettés sans cesse par l'ombre de la malédiction ancestrale. Jusqu'à ce que, revenu sur le sol natal, le dernier de la lignée des Jbeili rompe avec le passé et ses interdits, à l'aube du XXIe siècle. Mais à quel prix?


- L'enfer de Church Street
de Jake Hinkson
Éditions Gallmeister / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Geoffrey Webb est en train de se faire braquer sur un parking. Et cette situation lui convient bien, il en redemanderait même. À son agresseur, il propose un marché: empocher les trois mille dollars qui se trouvent dans son portefeuille, le dépouiller de tout s'il le faut, en échange de cinq heures de voiture jusqu'à Little Rock, Arkansas. Webb a besoin de se confesser. Ce braquage et ce pistolet pointé sur lui, il les mérite. Et il est prêt à expliquer pourquoi.


- L'histoire de mes dents
de Valeria Luiselli
Éditions De L'Olivier / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Traduit de l'anglais par Nicolas Richard. Gustavo "Grandroute" Sanchez sait imiter à la perfection Janis Joplin quand il a trop bu. Il sait également déchiffrer les dictons des gâteaux chinois, et même faire la planche. Mais Gustavo n'est pas une personne comme les autres, c'est le meilleur commissaire-priseur du monde. Et il ambitionne de réaliser son plus grand coup: se faire extraire toutes les dents et les vendre en les faisant passer pour les restes d'"infâmes personnages" tels que Platon, Pétrarque ou Virginia Woolf. Cette supercherie mène Grandroute dans une direction qu'il n'avait pas prévue quand il remarque que son fils, présent à la vente, est bien décidé à acheter son propre père aux enchères. L'Histoire de mes dents est un roman à double-fond qui oscille sans cesse entre la parabole et l'allégorie, une fantaisie débridée et hilarante sur les pouvoirs de la fiction et la valeur qu'on accorde aux objets.


- L'insoumise de la porte de Flandre
de Fouad Laroui
Éditions Julliard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Chaque après-midi, Fatima quitte Molenbeek vêtue de noir et d'un hijab, se dirige à pied vers la Porte de Flandre, franchit le canal, se faufile discrètement dans un immeuble et en ressort habillée à l'occidentale, robe légère et cheveux au vent. Puis, toujours en flânant, elle rejoint le quartier malfamé de l'Alhambra ou Dieu sait quel démon l'attire. Depuis plusieurs semaines, cet étrange rituel se répète inlassablement. Jusqu'au jour ou Fawzi, un voisin inquisiteur et secrètement amoureux, décide de suivre Fatima. Teinté d'un humour féroce, ce nouveau roman de Fouad Laroui décrit les métamorphoses d'une femme bien décidée à se jouer des préceptes comme des étiquettes. Tandis que tous les stigmates et les fantasmes glissent sur son corps, Fatima, elle, n'aspire qu'à une seule chose: la liberté.


- La chambre des époux
de Éric Reinhardt
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Nicolas, une quarantaine d'années, est compositeur de musique. Un jour, sa femme Mathilde apprend qu'elle est atteinte d'un grave cancer du sein qui nécessite une intense chimiothérapie. Alors que Nicolas s'apprête à laisser son travail en plan pour s'occuper d'elle, Mathilde l'exhorte à terminer la symphonie qu'il a commencée. Elle lui dit qu'elle a besoin d'inscrire ses forces dans un combat conjoint. Nicolas, transfiguré par cet enjeu vital, joue chaque soir à Mathilde, au piano, dans leur chambre à coucher, la chambre des époux, la symphonie qu'il écrit pour l'aider à guérir.


- La fille du van
de Ludovic Ninet
Éditions Serge Safran / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Sonja, jeune femme à la chevelure rousse, fuit son passé militaire en Afghanistan et lutte contre ses cauchemars. Elle se déplace et dort dans un van. Tout en enchaînant des petits boulots, elle erre dans le sud de la France. Échouée à Mèze, dans l'Hérault, elle rencontre Pierre, ancien champion olympique de saut à la perche, homme aux rêves brisés. Puis se lie d'amitié avec Sabine qui la fait embaucher dans un supermarché, et Abbes, fils de harki au casier judiciaire bien rempli. Entre Mèze, Sète et Balaruc-les-Bains, sur les bords de l'étang de Thau, tous les quatre vont tenter, chacun et ensemble, de s'inventer de nouveaux horizons, un nouvel avenir.


- La fonte des glaces
de Joël Baqué
Éditions P. O. L. / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Louis, un retraité taciturne, ancien charcutier, veuf à la vie tranquille et ordonnée,  devient malgré lui une icône planétaire de l'écologie au terme d'un parcours commencé dans une brocante, où il découvre un manchot empereur pour lequel il va éprouver un irrésistible coup de foudre, qui se poursuit en Antarctique, puis dans le grand Nord et se termine dans le port de Toulon où Louis, juché sur un iceberg transporté là à grands frais par un fabricant de boissons à base de glace polaire fondue, devient un plaidoyer vivant, et contradictoire, contre la fonte de la banquise. Dans ce roman, la fonte des glaces est celle de la banquise, comme on l'a vu, mais aussi celle d'un homme dont l'existence, jusqu'alors gelée, sans but, reprend son cours, un cours imprévisible, aventureux et mouvementé, drôle, mais grâce auquel sont aussi posées des questions importantes. Il est encore, ce roman, celui de l'épanouissement du grand talent de Joël Baqué, d'une écriture à la fois évidente, simple et riche, pleine de trouvailles. Il est aussi celui d'une imagination parfois joliment délirante, pleine d'humour et généreuse.


- La fuite
de Paul-Bernard Moracchini
Éditions Buchet Chastel / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Prisonnier d'une société qu'il méprise, un homme décide de partir à la rencontre de son animalité profonde. Perdu en plein bois, vivant de ses chasses avec, pour seule compagnie, son chien Lione, le narrateur va se détacher de toute notion de réalité et vivre de ses rêves. Une errance onirique qui lentement bascule. La Fuite, premier roman de Paul-Bernard Moracchini, est une invitation en terre inconnue. L'échappée exaltée d'un homme vers la nature.


- La muette
de Alexandre Lacroix
Éditions Don Quichotte / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Il existe, à quelques kilomètres de Paris, un lieu méconnu, même si des événements majeurs s'y sont déroulés: la cité de la Muette. À l'origine, elle devait être un fleuron de l'architecture française. Dessinée par deux grands architectes, elle représentait une réponse au Bauhaus allemand, et une révolution du logement populaire. Mais le chantier a été interrompu avant-guerre et, de 1941 à 1944, la Muette est devenue le camp de Drancy, administré par les gendarmes et les nazis. Depuis ces bâtiments, soixante-sept mille Juifs furent déportés. Le destin de cette cité, qui concentre ce qu'on ne veut pas voir à la fois dans l'histoire et dans la société françaises, ne s'arrête pas là: après la Libération, elle a été aménagée pour y créer des logements sociaux. Les anciennes chambrées des détenus, cloisonnées à la va-vite pour faire des studios et des deux-pièces, sont encore habitées de nos jours. Dans ce roman choral, l'auteur nous invite à suivre le parcours de deux personnages attachants, Elsa, détenue en 1943, et Nour, un jeune Beur d'aujourd'hui. Ils n'ont pas la même langue, pas le même rapport au désir ni à la mort, mais leurs histoires s'entremêlent et se répondent. Si bien qu'au croisement de leurs monologues, on croit entendre les voix de la Muette.


- La salle de bal
de Anna Hope
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Lors de l'hiver 1911, l'asile d'aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire: Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l'enfance. Si elle espère d'abord être rapidement libérée, elle finit par s'habituer à la routine de l'institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté: les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l'intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un mélancolique irlandais. Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. À la tête de l'orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l'eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d'esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John.


- La serpe
de Philippe Jaenada
Éditions Julliard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Un matin d'octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours: dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n'est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l'unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l'arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d'un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l'enquête abandonnée. Alors que l'opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s'exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud. Jamais le mystère du triple assassinat du château d'Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d'Henri Girard, jusqu'à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu'à ce qu'un écrivain têtu et minutieux s'en mêle. Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu'Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l'inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu'il n'y paraît), il s'est plongé dans les archives, a reconstitué l'enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l'issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans.


- La tanche
de Inge Schilperoord
Éditions Belfond / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Dans un village de la banlieue d'Amsterdam, au bord de la mer, de nos jours. Jonathan, la trentaine, sort de prison. Dans le bus qui l'emmène chez sa mère, il se répète ce que le psychologue lui a enseigné: s'il organise rigoureusement ses journées, il sera un homme meilleur. Jonathan se le promet: il va s'occuper de sa mère, faible, asthmatique, retourner travailler à l'usine de poissons, promener le chien, aller à la pêche. Il restera seul, il ne parlera à personne, il va s'occuper les mains, l'esprit, tout pour ne pas replonger. Car Jonathan est un pédophile. Il est sorti de prison, faute de preuves. Le psychologue lui a parlé d'un taux de récidive de 80 %. Il sait qu'il ne doit pas se laisser déborder par ses pulsions. Or, dans ce quartier en démolition où vit sa mère, vivent aussi une mère célibataire et sa fillette.


- Le corps des ruines
de Juan Gabriel Vásquez
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Au cours d'une soirée chez son ami le docteur Benavides, Juan Gabriel Vásquez, auteur et narrateur du livre, fait la connaissance de Carlos Carballo, un personnage étrange, tourmenté par les meurtres d'hommes politiques célèbres. Quels liens y a-t-il entre l'assassinat, en 1948, du leader libéral Jorge Eliécer Gaitán, ceux de John Fitzgerald Kennedy et du sénateur Rafael Uribe Uribe, tué en 1914 à coups de hachette par deux menuisiers? Pour Carlos Carballo, tout est lié par le complot de puissances obscures. En écrivain passionné par l'histoire et le récit des autres, Juan Gabriel Vásquez ne résiste pas à la tentation d'écouter ce qu'il tient pour des élucubrations et tombe dans le piège que lui tend son interlocuteur. Au cours d'une nuit hallucinée, il se rend chez Carballo pour lire le récit d'un certain Anzola sur la mort d'Uribe Uribe et le procès de ses assassins. Ces fantômes du passé qui réclament vérité et justice manquent de faire vaciller la raison de l'auteur et sèment le doute dans l'esprit du lecteur. Autobiographie, enquête politique et policière aux accents shakespeariens, Le Corps des ruines est de la première à la dernière page un livre magistral et ensorcelant où le roman devient l'instrument par excellence de la spéculation historique. Il consacre définitivement Juan Gabriel Vásquez comme le grand écrivain latino-américain d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:58

- Le dernier des mohicans
de James Fenimor Cooper
Éditions Gallmeister / 17 août 2017


Le Titre du Roman

1757, la guerre franco-anglaise fait rage pour la conquête du Nouveau Monde tandis que les tribus indiennes se livrent une lutte sans merci. Le maréchal français Montcalm remonte le lac Champlain avec ses soldats pour prendre le fort William-Henry, tenu par le colonel Munro. Au même moment, les filles de ce dernier, Cora et Alice, sont en chemin pour le rejoindre. Egarées dans la forêt nord-américaine, elles rencontrent un chasseur blanc, Natty Bumppo, alias Œil-de-Faucon, et deux Indiens, Chingachgook et son fils Uncas, le dernier des Mohicans, qui deviennent leurs guides dans cette Amérique sauvage.


- Le dernier violon de Menuhin
de Xavier-Marie Bonnot
Éditions Belfond / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Rodolphe Meyer était violoniste célèbre. Le public l'adulait, les critiques l'encensaient. Mais l'alcool a vaincu l'artiste. Reclus dans une vieille ferme dont il vient d'hériter, Meyer vit ses derniers jours en compagnie du prestigieux Lord Wilton, le dernier violon de Yehudi Menuhin, modèle absolu de Rodolphe. Un matin d'hiver, alors que sa raison vacille, son double surgit de la nature sauvage et interroge l'artiste sur sa part d'ombre. Sur sa vérité. Roman intimiste au cœur des grands espaces, tour à tour hostiles ou bienveillants, Le dernier violon de Menuhin nous bouleverse par ce qu'il révèle de la solitude des hommes, au sommet de leur art ou simples mortels.


- Le diable en personne
de Peter Farris
Éditions Gallmeister / 17 août 2017


Le Titre du Roman

En pleine forêt de Géorgie du Sud, au milieu de nulle part, Maya échappe in extremis à une sauvage tentative d'assassinat. Dix-huit ans à peine, victime d'un vaste trafic de prostituées régi par le redoutable Mexico, elle avait eu le malheur de devenir la favorite du maire et de découvrir ainsi les sombres projets des hauts responsables de la ville. Son destin semblait scellé mais c'était sans compter sur Leonard Moye, un type solitaire et quelque peu excentrique, qui ne tolère personne sur ses terres et prend la jeune femme sous sa protection. Une troublante amitié naît alors entre ces deux êtres rongés par la colère.


- Le mal des ardents
de Frederic Aribit
Éditions Belfond / 17 août 2017


Le Titre du Roman

On ne rencontre pas l'art personnifié tous les jours. Elle est violoncelliste, elle dessine, elle peint, fait de la photo. Elle s'appelle Lou. Lorsqu'il tombe sur elle, par hasard, à Paris, c'est sa vie entière de prof de lettres désenchanté qui bascule et, subjugué par ses errances, ses fulgurances, il se lance à la poursuite de ce qu'elle incarne, comme une incandescence portée à ses limites. Mais le merveilleux devient étrange, et l'étrange inquiétant: Lou ne dort plus, se gratte beaucoup, semble en proie à de brusques accès de folie. Un soir, prise de convulsions terribles, elle est conduite à l'hôpital où elle plonge dans un incompréhensible coma. Le diagnostic, sidérant, mène à la boulangerie où elle achète son pain. Quel est donc ce mystérieux "mal des ardents" qu'on croyait disparu? Quel est ce "feu sacré" qui consume l'être dans une urgence absolue? Il va l'apprendre par contagion. Apprendre enfin, grâce à Lou, ce qu'est cette fièvre qui ne cesse de brûler, et qui s'appelle l'art.


- Le sacrifice des dames
de Jean-Michel Delacomptée
Éditions Robert Laffont / 17 août 2017


Le Titre du Roman

En ce début du XVIe siècle, les Ottomans menacent la Hongrie. Le comte Gabor, joueur d'échecs incomparable, gouverne le comitat de Paks. Sa fille Judit, joueuse hors du commun elle aussi, se désespère de l'apathie de son père face au péril turc. Elle voudrait prendre sa place au plus vite. Sa mère, la comtesse Livia, cupide et avide de pouvoir, nourrit la même ambition. Toutes deux se haïssent. Pour parvenir à ses fins et sauver son pays, Judit trame un projet machiavélique. Elle le mènera jusqu'au bout, sans peur et sans pitié. Alors naît sa légende. Dans ce roman à l'atmosphère puissamment baroque, à mi-chemin entre l'histoire et l'imaginaire, Jean-Michel Delacomptée fait surgir une héroïne exceptionnelle dont l'idéal de résistance demeure intemporel.


- Le sympathisant
de Viet Thanh Nguyen
Éditions Belfond / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Au Vietnam et en Californie, de 1975 à 1980.
Avril 1975, Saïgon est en plein chaos. À l'abri d'une villa, entre deux whiskies, un général de l'armée du Sud Vietnam et son capitaine dressent la liste de ceux à qui ils vont délivrer le plus précieux des sésames: une place dans les derniers avions qui décollent encore de la ville. Mais ce que le général ignore, c'est que son capitaine est un agent double au service des communistes. Arrivé en Californie, tandis que le général et ses compatriotes exilés tentent de recréer un petit bout de Vietnam sous le soleil de L.A., notre homme observe et rend des comptes dans des lettres codées à son meilleur ami resté au pays. Dans ce microcosme où chacun soupçonne l'autre, notre homme lutte pour ne pas dévoiler sa véritable identité, parfois au prix de décisions aux conséquences dramatiques. Et face à cette femme dont il pourrait bien être amoureux, sa loyauté vacille.


- Les fantômes du vieux pays
de Nathan Hill
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Scandale aux États-Unis: le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge mûr: Faye Andresen-Anderson. Les médias s'emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d'anglais à l'Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu'il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n'est autre que sa mère, qui l'a abandonné à l'âge de onze ans. Et voilà que l'éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu'il n'a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet: un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d'elle; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s'empare de l'Amérique d'aujourd'hui et de ses démons et compose avec beaucoup d'humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.


- Les vacances
de Julie Wolkenstein
Éditions P. O. L. / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Automne 1952: dans un château délabré de l'Eure, Éric Rohmer tourne Les Petites Filles modèles. C'est son premier long-métrage. Presque achevé, jamais sorti au cinéma, il a disparu. Ceci est avéré et vérifié. Nul ne sait ce qu'est devenu ce film. A-t-il été perdu, volé, détruit par Rohmer qui n'en aurait pas été satisfait?
Printemps 2016: Sophie, une prof d'université à la retraite spécialiste de la comtesse de Ségur, et Paul, un jeune homme qui consacre sa thèse à des films introuvables, traversent ensemble la Normandie à la recherche de traces, de témoins, d'explications: par exemple, Joseph Kéké, l'étudiant béninois qui a produit le film, a-t-il vraiment cassé une dent à une strip-teaseuse poétesse? À quoi servent les châteaux en ruines? Quel rapport entre la comtesse de Ségur, Éric Rohmer et le cinéma érotique des années 1970? Ce roman ébouriffant et drôle multiplie les pistes et les péripéties. De nouveaux personnages réels ou fictifs surgissent à chaque détour de page et nourrissent une enquête qui mêle vertigineusement réalité avérée et vérifiée à la fiction la plus débridée. Chemin faisant, et c'est ce qui donne aussi à cette histoire une profondeur inattendue tant le ton en est plaisant, désinvolte et spirituel, c'est avant tout sur eux-mêmes que Paul et Sophie enquêtent sans s'en rendre compte.


- Légende d'un dormeur éveillé
de Gaëlle Nohant
Éditions Héloïse d'Ormesson / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Pour raconter la vie de Robert Desnos, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, écouté les battements de son cœur, suivi les séances de spiritisme. Elle s'est assise aux terrasses des cafés en compagnie d'Éluard, Man Ray, Picasso ou Garcia Lorca et a dansé des nuits entières au Bal nègre aux cotés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. Son investigation littéraire est fabuleuse, subtile et magistrale. Une traversée du XXe siècle, vivante et tumultueuse, dans les pas d'un héros dont on ne peut que tomber amoureux.


- Mademoiselle, à la folie !
de Pascale Lecosse
Éditions De La Martinière / 17 août 2017


Le Titre du Roman

- Qu'est-ce que j'ai, Mina?
- Demande-moi plutôt ce que tu n'as pas.
- Je veux dire, qu'est-ce qui cloche chez moi?
- Je n'ai rien remarqué.
- Si, dis-moi. Pourquoi est-ce que je n'ai envie de rien?
- Sans doute, parce que tu as tout.
- Certains jours, je confonds les visages, pourquoi?
- Parce que tout le monde se ressemble.
Catherine danse au sommet de sa vie. Fantasque et admirée, elle a embrassé les acteurs les plus séduisants, joué dans les plus grands films. Elle aime les autres éperdument et distraitement. Jean, son amant éternel, ministre dûment marié. Mina, son assistante, sa confidente, sa meilleure amie. Mina qui ne lui passe rien, Mina qui lui permet tout. Pourtant, un jour, les coupes de champagne à onze heures du matin, les coups de tête irrésistibles: même Catherine n'y comprend plus rien. Tout va trop vite, tout s'embrouille. Mina fera tout pour protéger Catherine de la maladie qui ne dit pas son nom. Car Mademoiselle veut jouer son rôle jusqu'au bout. Un peu, beaucoup, à la folie.


- Manège
de Daniel Parokia
Éditions Buchet Chastel / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Lyon, années 1990. Matteo Bellini, la quarantaine, sort de la tour Oxygène, quartier de la Part-Dieu, où siège son entreprise et rentre chez lui après avoir travaillé toute la nuit. Renversé par une voiture alors qu'il traverse un carrefour, il retrouve, en la personne de la conductrice, cadre dans une entreprise de biotechnologies, un vieil amour de jeunesse. L'histoire est racontée en flashback. Vingt-six ans plus tôt, en 1964, la famille de la jeune femme, des fabricants de soierie, petite noblesse cynique, a cherché à marier Mathilda, enceinte après un viol, à Matteo, étudiant intelligent mais naïf, étranger à leur milieu mais fasciné par leur brillance. Ce roman d'ambiance entraîne le lecteur dans le charme discret des demeures cossues de l'ouest lyonnais, avec parc et tennis, et le promène dans les stations balnéaires à la mode dans ces années-là. On croise les automobiles et on respire les parfums d'époque, en un temps où existaient encore la "nationale 7" et un certain art de vivre à la française.


- Nos richesses
de Kaouther Adimi
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

En 1935, Edmond Charlot a vingt ans et il rentre à Alger avec une seule idée en tête, prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Charlot le sait, sa vocation est d'accoucher, de choisir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Placée sous l'égide de Giono, sa minuscule librairie est baptisée Les Vraies Richesses. Et pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d'un inconnu: Albert Camus. Charlot exulte, ignorant encore que vouer sa vie aux livres, c'est aussi la sacrifier aux aléas de l'infortune. Et à ceux de l'Histoire. Car la révolte gronde en Algérie en cette veille de Seconde Guerre Mondiale.
En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts. Mais lui n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre une librairie poussiéreuse, où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple.


- Notre vie dans les forêts
de Marie Darrieussecq
Éditions P. O. L. / 17 août 2017


Le Titre du Roman

"Il faut que je raconte cette histoire. Il faut que j'essaie de comprendre en mettant les choses bout à bout. En rameutant les morceaux. Parce que ça ne va pas. C'est pas bon, là, tout ça. Pas bon du tout". Ces mots sont parmi les premiers du nouveau roman de Marie Darrieussecq (roman qui s'est imposé à elle alors qu'elle travaillait sur un autre projet et qu'elle a écrit d'une seule traite, comme poussée par une nécessité impérieuse). De ce roman, ils indiquent la tonalité et le mode narratif. C'est un roman à la première personne, où l'héroïne découvre au fur et à mesure qu'elle la raconte toutes les causes et les conséquences de son histoire. Nous sommes donc dans une forêt ("nous" car la manière dont le livre est écrit impose une identification du lecteur). Le personnage principal, une femme qui fut autrefois psychothérapeute, s'y cache avec d'autres. D'autres? Des compagnons de fuite, loin d'un monde qu'on devine menaçant pour eux et qui les traque. Mais aussi avec des êtres étranges, comme flottants, mais qui leur ressemblent de manière frappante, des sosies? Leurs clones, en fait qu'ils ont emmenés avec eux dans leur fuite.


- Par le vent pleuré
de Ron Rash
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Dans une petite ville paisible au cœur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s'appelait Ligeia, et personne n'avait plus entendu parler d'elle depuis un demi-siècle.
1967: le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l'insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C'est l'époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d'un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d'une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin, avant de disparaître aussi subitement qu'elle était apparue. À son macabre retour, les deux frères vont devoir rendre des comptes au fantôme de leur passé, et à leur propre conscience, rejouant sur fond de paysages grandioses l'éternelle confrontation d'Abel et de Caïn.


- Pourquoi je n'ai pas écrit de film sur Sitting Bull
de Claire Barré
Éditions Robert Laffont / 17 août 2017


Le Titre du Roman

"Je pars pour le Dakota du Sud. Direction Amsterdam, puis Minneapolis, ou un troisième avion m'emmènera à Rapid City, ville située aux pieds des Black Hills, en plein territoire indien. Là-bas, une voiture de location m'attend. Je vais conduire jusqu'à la petite ville de Deadwood, pour y rejoindre l'hôtel que j'ai réservé en ligne, il y a quelques mois. L'établissement s'appelle le Mineral Palace Hotel & Gaming et possède son propre casino. Alors que l'avion décolle, mon esprit continue à s'interroger, à revenir en boucle sur tous les curieux événements qui m'ont poussée à entreprendre ce voyage". Quand Sitting Bull apparaît mystérieusement dans sa cuisine, Claire, scénariste parisienne et mère de deux enfants, cherche à décrypter le sens de cette vision. Sa quête la conduit d'abord chez une chamane russe, puis auprès d'Ernie LaPointe, l'arrière-petit- fils du célèbre chef indien. Ce périple insolite en terre sioux permet à Claire Barré de nous raconter, non sans humour, sa découverte du chamanisme et nous offre une plongée dans les coulisses de la création littéraire et de ses imprévisibles sources d'inspiration.


- Sciences de la vie
de Joy Sorman
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Nombre de médecins qui se sont penchés sur les cas saugrenus de la famille de Ninon Moise ont échoué à les guérir, parfois même à simplement les nommer. Depuis le Moyen Âge, les filles aînées de chaque génération sont frappées, les catastrophes s'enchaînent. Ninon, dix-sept ans, dernière-née de cette lignée maudite, a droit à un beau diagnostic: allodynie tactile dynamique, trois mots brandis pour désigner ce mal mystérieux qui brûle la peau de ses bras sans laisser de traces, et sans explications. Mais Ninon, contrairement à ses aïeules, ne se contente pas d'une formule magique, veut être soignée par la science, et entend échapper au déterminisme génétique, aux récits de sorcières qui ont bercé son enfance, pour rejoindre le temps, adulte, des expériences raisonnées. C'est une décision, celle de contrarier sa propre histoire, de s'inventer une nouvelle identité, de remonter le courant de son intuition initiale, qui lui a fait dire un 19 janvier au réveil je suis maudite comme toutes les autres. Formidable odyssée de la peau, ce roman de Joy Sorman tend le fil suspendu du destin dans le labyrinthe des énigmes médicales, où l'emporte toujours "la vie, la vie, la vie décidément".


- Souvenirs de la marée basse
de Chantal Thomas
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Nager. Nager pour fuir les contraintes, pour échapper aux vies imposées, aux destins réduits. Nager pour inventer sa sensualité, préserver sa fantaisie. C'est ce qu'a sans doute ressenti Jackie toute sa vie, commencée en 1919 et menée selon une liberté secrète, obstinée, qui la faisait, dans un âge bien avancé, parcourir des kilomètres pour aller se baigner sur sa plage préférée, à Villefranche-sur-Mer. Entre-temps, elle s'était mariée, avait quitté Lyon pour Arcachon, puis, devenue jeune veuve, avait échangé le cap Ferret contre le cap Ferrat, avec sa mer plus chaude, son grand été. Qu'a-t-elle légué à sa fille Chantal? Quelque chose d'indomptable, ou de discrètement insoumis, et cette intuition que la nage, cette pratique qui ne laisse aucune trace, est l'occasion d'une insaisissable liberté, comme lorsque jeune fille, au début des années 30, Jackie avait, en toute désinvolture, enchaîné quelques longueurs dans le Grand Canal du château de Versailles sous l'œil ahuri des jardiniers.


- Suites et fin
de Jean-Luc Steinmetz
Éditions Le Castor Astral / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Jean-Luc Steinmetz sait changer de voix et de voie en explorant la gamme des possibles. Toujours à la recherche de l'instant éblouissant qui l'emporterait, il affirme une écriture porteuse d'une fine connaissance de la poésie tant actuelle qu'inscrite aux siècles précédents. Dans l'infini apprentissage du monde. Avec Suites et fins, à la fois cendres et semences, de multiples fins encouragent de perpétuels recommencements: ceux de la vie ou de l'écriture. Le livre insiste sur une telle position au monde, vouée à l'instant ou à des restes de mémoire. Une évidence se fait jour, l'arrivée, la construction de réalités poétiques ayant vertu, sans le proclamer, de manifeste.


- Surface de réparation
de Olivier El Khoury
Éditions Noir Sur Blanc / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Bleu et noir: les couleurs du club de foot de Bruges, dont la folle passion a été transmise dès sa naissance au narrateur par son père, comme une malédiction donnant à voir en toute chose une partie perdue d'avance. Naviguant entre espoirs et déceptions, entre les inquiétudes face à l'avenir d'un jeune homme aussi séduisant et brillant que paumé et maladroit, par ailleurs arabe par temps d'alerte au terrorisme, et la chaleur des amitiés éternelles, les cuites au soleil, les voyages qui tournent au fiasco, les études qui n'ont de scientifiques que le nom, les jobs successifs et les amours catastrophiques, Olivier El Khoury construit ici une sorte de roman d'apprentissage en dix-sept tableaux où les situations, souvent très drôles, vont au fil du temps, comme des victoires et des défaites, offrir de nouvelles clefs de lecture à son héros ainsi qu'une vision restaurée de l'existence.


- Survivre
de Frederika Amalia Finkelstein
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

"Le soir du 13 novembre, j'ai compris que la guerre pouvait éclater en bas de chez moi, une forme inouïe de guerre. La peur et la méfiance sont devenues normales: je vis en attendant le prochain attentat. Le soir du 13 novembre, ma génération s'en est prise à elle-même: les assassins avaient le même âge que les assassinés. Survivre est un hommage à cette génération, née avec les écrans, ultraconnectée, et pourtant en proie à une immense solitude. Nous voulons être libres: parfois pour le meilleur, parfois pour le pire". Frederika Amalia Finkelstein.


- Taba-Taba
de Patrick Deville
Éditions Du Seuil / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Le roman commence à Mindin, en face de Saint-Nazaire, au début des années 1960, dans un lazaret devenu hôpital psychiatrique: un enfant boiteux, dont le père est administrateur du lieu, se lie d'amitié avec un des internés, un ancien de la marine qui, se balançant d'arrière en avant, répète sans cesse la même formule énigmatique: Taba-Taba. À partir de là, Patrick Deville déroule le long ruban de l'Histoire, en variant le microscope et le macroscope. Car la France, ce n'est pas seulement l'Hexagone: le narrateur se promène autour de la planète, pour rappeler l'épopée coloniale avec ses désastres mais aussi ses entreprises audacieuses (canal de Suez, de Panamá). Cette grande fresque romanesque va de Napoléon III aux attentats qui ont ensanglanté récemment le pays, en passant par la Grande Guerre et ses tranchées, puis par le Front populaire, la Débâcle, l'Occupation, la Résistance, le Vercors, la Libération.


- Tiens ferme ta couronne
de Yannick Haenel
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville: The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michaël Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l'enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York: Cimino lit le manuscrit. S'ensuivent une série d'aventures rocambolesques entre le musée de la Chasse à Paris, l'île d'Ellis Island au large de New York, et un lac en Italie. On y croise Isabelle Huppert, la déesse Diane, un dalmatien nommé Sabbat, un voisin démoniaque et deux moustachus louches; il y a aussi une jolie thésarde, une concierge retorse et un très agressif maître d'hôtel sosie d'Emmanuel Macron. Quelle vérité scintille entre cinéma et littérature? La comédie de notre vie cache une histoire sacrée: ce roman part à sa recherche.


- Tout plutôt qu'être moi
de Vizzini Ned
Éditions 10-18 / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Comme beaucoup d'adolescents, Craig est bien décidé à réussir sa vie. Il intègre l'une des plus prestigieuses prépas de New York, de celles qui font de vous un homme et assurent votre avenir. Seulement, au bout d'un an, il ne mange plus, ne dort plus, n'arrive plus à se lever, pense sans arrêt à ses devoirs, ses exams et à la jolie copine de son meilleur ami. Pour faire front à tout ça, il ne trouve d'autre solution que de fumer de l'herbe en glandant pendant des heures. Craig est pris dans une spirale d'anxiété, d'inquiétudes, de peurs qui l'acculent et le paralysent. Comment en est-il arrivé là?


- Tout un monde lointain
de Célia Houdart
Éditions P. O. L. / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Un été à Roquebrune-Cap-Martin, deux jeunes gens, Louison et Tessa, entrent clandestinement dans la villa E.1027, la villa blanche conçue par l'architecte et designer irlandaise Eileen Gray. Gréco, une femme âgée, décoratrice, veille avec un soin amoureux sur cet endroit. Un jour, elle y surprend les deux jeunes squatteurs, danseurs au style néo-hippie. Gréco est aussi sobre et pudique qu'eux sont sensuels, dénudés et volcaniques. Ils s'opposent, s'apprivoisent. Ce roman est l'histoire de leur rencontre. Les baignades et goûters de fruits sont assez vite perturbés par une série d'incidents provoqués par Louison, le plus inquiétant et imprévisible des trois protagonistes, dont on découvre le goût pour le travestissement et les mises en scènes macabres. Gréco est une femme hantée. Un lointain passé lui revient en rêve chaque nuit, comme une vie antérieure. On découvre qu'elle est née au sein de la communauté de Monte Verità à Ascona, sur les bords du Lac Majeur. Vaste nébuleuse qui, au début du XXe siècle, pendant près de 20 ans, réunit des végétariens, des anarchistes, des théosophes. Lieu fondateur dans l'histoire des arts et des formes, fréquenté par des personnalités comme Hermann Hesse, Kandinsky, Hugo Ball, Hans Arp, Carl Gustav Jung. Et où naquit, avec Isadora Duncan, Rudolf Laban et Mary Wigman, la danse moderne. Au contact de ces jeunes gens, Gréco change, quelque chose en elle se libère. Peu à peu elle se dénude. Grâce enfin à la redécouverte d'archives et à une mystérieuse "femme-dans-la-fenêtre", tous trois assistent un soir, médusés, à la résurrection de ce passé que Gréco voyait très flou en rêve. C'est une sorte de Harold et Maude à trois. La naissance d'un amour, dans un paysage qui est lui-même une initiation. Ce roman est aussi un hommage à la villa E. 1027, personnage à part entière du récit. Il célèbre à sa façon ce lieu un peu miraculeux, inclassable et souvent méconnu dans l'histoire de l'architecture. Avec en toile de fond, les relations pour le moins étranges qu'entretinrent Eileen Gray et Le Corbusier. Le roman fait ainsi coïncider des lieux et des époques, des utopies et formes de vie a priori distants, dans une atmosphère de demi-songe. Au fil des pages, quelque chose semble abolir le temps et les distances. Peut-être parce que les êtres ont un lien privilégié avec les éléments et que tout a lieu sur le fond mouvant d'une nature omniprésente. Cela en l'espace de deux semaines seulement, dans un climat à la fois d'extrême douceur et de tension. Tout un monde lointain prolonge la quête et l'esthétique à l'œuvre dans les précédents romans de Célia Houdart. Il poursuit à sa façon l'exploration du cycle des merveilles du monde. Entre réalisme et fantastique discret, dans un univers où l'infime communique avec l'immensité des paysages. Dans une prose poétique fluide, sensible, élégante, qui n'a peur ni des ellipses ni d'un certain lyrisme. Mais avec ici quelque chose de plus fort et plus offert. Plus charnel. Un livre au charme trouble qui d'abord intrigue puis enchante durablement.


- Un certain M. Piekielny
de François-Henri Désérable
Éditions Gallimard / 17 août 2017


Le Titre du Roman

""Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire: au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..." Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s'en est toujours acquitté: "Des estrades de l'ONU à l'Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l'Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n'ai jamais manqué de mentionner l'existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l'aube, son autobiographie romancée. Un jour de mai, des hasards m'ont jeté devant le n°16 de la rue Grande-Pohulanka. J'ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d'un certain M. Piekielny".


- Une apparition
de Sophie Fontanel
Éditions Robert Laffont / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Et si tout ce qu'on racontait sur les cheveux blancs était faux? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient prendre avec le temps, beauté immense qui les sauverait de bien des angoisses, de bien de servitudes? C'est en partant de cette intuition que Sophie Fontanel, un soir d'été, décide d'arrêter les colorations et de regarder pousser ses cheveux blancs. Comme elle est écrivain, elle en fait un livre, sorte de journal romancé de ce qu'elle n'hésite pas à appeler une naissance. Les semaines, les mois passent: un panache lui vient sur la tête, à mille lieues des idées préconçues sur les ravages du temps. Elle réalise que l'âge embellit aussi les femmes et que les hommes n'ont pas pour les cheveux blancs l'aversion qu'on supposait. Elle découvre que notre société n'attendait qu'un signal, au fond, pour s'ouvrir à une splendeur inédite, d'une puissance extraordinaire. Ce roman est une fête. Celle de la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:49

- Une histoire des abeilles
de Maja Lunde
Éditions Presses De La Cité / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu: pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle: son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée par l'inquiétante disparition des abeilles?
Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d'un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d'un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l'humanité.


- Une histoire des loups
de Emily Fridlund
Éditions Gallmeister / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s'occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L'adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu'à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu'à ce qu'il soit trop tard.


- Une partie rouge
de Maggie Nelson
Éditions Du Sous-Sol / 17 août 2017


Le Titre du Roman

Maggie Nelson travaille à un recueil de poésie, Jane: A Murder, livre qui revisite l'histoire de sa tante Jane Mixer, assassinée en 1969 dans le Michigan. Trente-cinq ans plus tard, l'affaire est encore irrésolue. Tout va basculer lorsque l'auteur reçoit un appel de sa mère lui annonçant que la police a trouvé un nouveau suspect, un certain Leiterman, sexagénaire et infirmier à la retraite. Un procès aura lieu. Nelson va y assister avec sa mère et son grand-père, contraints de se confronter à nouveau aux images choquantes du meurtre et à un passé enfoui dans la mémoire familiale. Nelson n'oublie pas. Celle que son grand-père ne peut s'empêcher d'appeler “Jane” par mégarde se reconnaît dans cette femme qu'elle n'a pourtant jamais rencontrée, dont la vie et le destin font écho à ses propres questionnements. Avec Une Partie rouge, Maggie Nelson nous offre une méditation sur ces fantômes qui peuplent nos vies et que l'on tait. L'auteur crée une forme hybride et poétique qui impose une réalité brutale au silence pesant, la juge, la confronte et la fait plier par l'écriture.


- Boussole
de Mathias Enard
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Insomniaque, sous le choc d'un diagnostic médical alarmant, Franz Ritter, musicologue viennois, fuit sa longue nuit solitaire dans les souvenirs d'une vie de voyages, d'étude et d'émerveillements. Inventaire amoureux de l'incroyable apport de l'Orient à la culture et à l'identité occidentales, Boussole est un roman mélancolique et enveloppant qui fouille la mémoire de siècles de dialogues et d'influences artistiques pour panser les plaies du présent.


- De ça je me console
de Lola Lafon
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Refusant de se plier aux règles d'un mode de vie préfabriqué et de se laisser gagner par la somnolence généralisée, Emylina est en quête. Une quête pour la liberté de vivre autrement, loin de ce monde qu'elle exècre, peuplé de ces Presque Morts affolés d'être encore vivants. Un roman débordant de vitalité, d'une insolence contagieuse, qui rend hommage aux pères inoubliables et aux résistants de toujours.


- Encore vivant
de Pierre Souchon
Éditions Le Rouergue / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Alors qu'il vient de se marier avec une jeune femme de la grande bourgeoisie, l'auteur, bipolaire en grave crise maniaco-dépressive, est emmené en hôpital psychiatrique. Enfermé une nouvelle fois, il nous plonge au cœur de l'humanité de chacun, et son regard se porte avec la même acuité sur les internés, sur le monde paysan dont il est issu ou sur le milieu de la grande bourgeoisie auquel il se frotte. Il est rare de lire des pages aussi fortes sur la maladie psychiatrique, vue de l'intérieur de celui qui la vit. Ce récit autographique est le premier livre publié par Pierre Souchon.


- Et que celui qui a soif, vienne
de Sylvain Pattieu
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

De l'Ancien au Nouveau Monde, le destin de trois bateaux et de leurs équipages, un négrier, un vaisseau pirate et un navire marchand. Avec ces péripéties nombreuses et ses personnages fascinants (depuis l'esclave africain jusqu'à l'armateur hollandais), cet hommage aux romans d'aventures se saisit du genre pour le renouveler d'une façon très inventive. Un roman contemporain au grand souffle romanesque, porté par une réflexion politique sur ce que fut cette première mondialisation.


- Imago
de Cyril Dion
Éditions Actes Sud / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Parce que son frère s'apprête à commettre en France l'irréparable, Nadr le pacifiste se lance à sa poursuite, quitte la Palestine, franchit les tunnels, passe en Égypte, débarque à Marseille puis suit la trace de Khalil jusqu'à Paris. Se révolter, s'interposer: deux manières d'affronter le même obstacle, se libérer de tout enfermement, accéder à soi-même, entrer en résilience contre le sentiment d'immobilité, d'incarcération, d'irrémédiable injustice. Sous couvert de fiction, ce premier roman est celui d'un homme engagé pour un autre monde, une autre société, un engagement qui passe ici par l'imaginaire pour approcher encore davantage l'une des tragédies les plus durables du XXe siècle.


- Kong
de Michel le Bris
Éditions Grasset & Fasquelle / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Deux jeunes gens sortent sonnés de la Grande Guerre. L'un, Ernest Schoedsack, a filmé l'horreur dans la boue des tranchées; l'autre, Merian Cooper, héros de l'aviation américaine, sérieusement brûlé, sort d'un camp de prisonniers. Ils  se rencontrent dans Vienne occupée, puis se retrouvent à Londres où naît le projet qui va les lier pour la vie. Comment dire la guerre? Comment dire ce puits noir  où l'homme s'est perdu, et peut-être, aussi, révélé? Pas de fiction, se jurent-ils: le réalisme le plus exigeant. S'ensuivent des aventures échevelées: guerre russo-polonaise, massacres de Smyrne, Abyssinie, épopée de la souffrance en Iran, tigres mangeurs d'hommes dans la jungle du Siam, guerriers insurgés au Soudan… Leurs films sont à couper le souffle. On les acclame: "Les T.E. Lawrence de l'aventure" lance le New York Times. Eux font la moue. Manque ce qu'ils voulaient restituer du mystère du monde. Déçu, Cooper renoncera quelque temps, pour créer avec des amis aviateurs rien moins que la Pan Am, avant d'y revenir. Ce sera pour oser la fiction la plus radicale, le film le plus fou, pour lequel il faudra inventer des techniques nouvelles d'animation. Un coup de génie. Une histoire de passion amoureuse, mettant en scène un être de neuf mètres de haut, Kong, que l'on craint, qui épouvante, mais que l'on pleure quand il meurt. Le film est projeté à New York devant une foule immense, trois semaines avant qu'Hitler ne prenne les pleins  pouvoirs. Sur un air de jazz mélancolique ou joyeux, entre années de guerre et années folles, Michel le Bris nous offre une fresque inoubliable. On y croise des êtres épris d'idéal, des aventurières, des héros, des politiques, des producteurs, des actrices, et bien sûr un immense singe que l'on aime craindre et aimer, moins sauvage que l'homme.


- L'art de perdre
de Alice Zeniter
Éditions Flammarion / 16 août 2017


Le Titre du Roman

L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un harki. Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l'été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence? Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l'Algérie, des générations successives d'une famille prisonnière d'un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d'être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.


- L'étrangleur de Pirita
de Indrek Hargla
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Hiver 1431. À une lieue de Tallinn, le monastère des brigittines abrite curieusement moines et religieuses, sous le haut patronage d'une énigmatique abbesse. L'une des sœurs n'émet plus que des borborygmes, et un collège de savants se réunit. Melchior l'Apothicaire découvre en chemin, sous la neige, le cadavre d'un homme étranglé. Il ne tarde pas à faire appel à sa fille Agatha, qu'il a initiée à l'obscur art de la médecine.


- L'invention des corps
de Pierre Ducrozet
Éditions Actes Sud / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Dès les premières pages, L'invention des corps s'élance dans le sillage d'Álvaro, jeune prof mexicain, surdoué de l'informatique, en cavale après les tragiques événements d'Iguala, la nuit du 26 septembre 2014 où quarante-trois étudiants disparurent, enlevés et assassinés par la police. Rescapé du massacre, Álvaro file vers la frontière américaine, il n'est plus qu'élan, instinct de survie. Aussi indomptable que blessé, il se jette entre les griffes d'un magnat du Net, apprenti sorcier de la Silicon Valley, mécène et apôtre du transhumanisme, qui vient de recruter une brillante biologiste française. En mettant sa vie en jeu, Álvaro s'approche vertigineusement de l'amour, tout près de trouver la force et le désir d'être lui-même. Exploration tentaculaire des réseaux qui irriguent et reformulent le contemporain, du corps humain au World Wide Web, L'invention des corps cristallise les enjeux de la modernité avec un sens crucial du suspense, de la vitesse et de la mise en espace. Il y a une proportion élevée de réalité dans cette histoire étourdissante, sans doute sa part la plus fantastique, la plus effrayante. Mais c'est dans sa foi butée, parfois espiègle, en l'être humain que ce roman d'alerte déguisé en page-turner puise son irrésistible force motrice.


- La beauté des jours
de Claudie Gallay
Éditions Actes Sud / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Jeanne mène une vie rythmée par la douceur de l'habitude. Elle était jeune quand elle a épousé Rémy, ils ont eu des jumelles, sont heureux ensemble et font des projets raisonnables. Mais Jeanne aime aussi le hasard, les surprises de l'inattendu. L'année du bac, un professeur lui avait fait découvrir l'artiste serbe Marina Abramović. Fascinée par cette femme qui engage son existence dans son travail, Jeanne a toujours gardé une photographie de sa célèbre performance de Naples: comme un porte-bonheur, la promesse qu'il est possible de risquer une part de soi pour vivre autrement. Quand Jeanne s'amuse à suivre tel ou tel inconnu dans la rue ou quand elle calcule le nombre de bougies soufflées depuis son premier anniversaire, c'est à cet esprit audacieux qu'elle pense. Surtout cet été-là. Peut-être parce que, les filles étant parties, la maison paraît vide? Ou parce que sa meilleure amie, qui s'est fait plaquer, lui rappelle que rien ne dure? Ou parce qu'elle recroise un homme qu'elle a aimé, adolescente? Jeanne se révèle plus que jamais songeuse et fantasque, prête à laisser les courants d'air bousculer la quiétude des jours. À travers la figure lumineuse de Jeanne et la constellation de personnages qui l'accompagnent et la poussent vers un accomplissement serein, Claudie Gallay compose un roman chaleureux et tendre sur la force libératrice de l'art, sur son pouvoir apaisant et révélateur. Et sur la beauté de l'imprévisible.


- La Fontaine une école buissonnière
de Erik Orsenna
Éditions Stock / 16 août 2017


Le Titre du Roman

"Depuis l'enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche,  grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés. Malicieuse et sage compagnie. Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus grand poète de notre langue française? Voici une promenade au pays vrai d'un certain tout petit Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l'entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris, joyeux Quartier latin et bons camarades: Boileau, Molière, Racine. Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque de l'ombre au Roi Soleil. Voici un très cohérent mari: vite cocu et tranquille de l'être, pourvu qu'on le laisse courir à sa guise. Voici la pauvreté, malgré l'immense succès des Fables. Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L'Éducation nationale, qui n'aime pas rougir, interdisait de nous les apprendre. On y rencontre trop de dames "gentilles de corsage". Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie: mi-fable, mi-conte. Gravement coquine". E. O.


- La maladroite
de Alexandre Seurat
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La Maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes… Un premier roman d'une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance.


- La disparition de Josef Mengele
de Olivier Guez
Éditions Grasset & Fasquelle / 16 août 2017


Le Titre du Roman

1949 : Josef Mengele arrive en Argentine. Caché derrière divers pseudonymes, l'ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s'inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L'Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s'enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l'angoisse, ne connaîtra plus de répit jusqu'à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant? La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d'opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l'argent et l'ambition. Voici l'odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.


- La source
de Anne-Marie Garat
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Dans une demeure extravagante, nichée en contrebas d'un bourg de Franche-Comté, Lottie, solide nonagénaire, vit seule. L'histoire de cette maison, du domaine et de ses fantômes, Lottie va la dérouler pour la narratrice, professeur de sociologie venue là sous le prétexte d'une enquête universitaire. Mais faut-il la croire sur parole? Anne-Marie Garat fait entrer mémoire et mensonge dans le plus passionnant des dialogues et nourrit les sortilèges de la littérature jusqu'à recomposer la matière même du temps.


- Le ciel ne parle pas
de Morgan Sportès
Éditions Fayard / 16 août 2017


Le Titre du Roman

1609: Christovao Ferreira, jeune jésuite portugais plein de ferveur chrétienne, débarque à Nagasaki. Ce port est alors un panier de crabes: trafics d'or, de soie, d'esclaves auxquels s'adonnent des commerçants du monde entier. Le sud du Japon devient par ailleurs un terrain où s'affrontent les intérêts impérialistes des Anglais, des Espagnols, des Portugais, des Hollandais et où s'importent leurs querelles religieuses: protestants contre catholiques. Accueillis d'abord avec sympathie, les missionnaires sont bientôt suspects aux yeux des Shogun Tokugawa qui dirigent le pays d'une main de fer. On voit en eux l'avant-garde des conquistadors du roi d'Espagne. Commencent alors d'impitoyables persécutions. Passé dans la clandestinité, Ferreira est arrêté, mis à la torture. Il a le choix: mourir en martyr comme tant de ses semblables ou apostasier et travailler dans les rangs de l'Inquisition nipponne. Dans ce Japon énigmatique "tout à l'envers de nos mœurs" où il a si longtemps vécu, et en ces temps où le doute métaphysique a frappé les esprits les plus éclairés d'Europe, Ferreira, lui-même ébranlé dans ses convictions, cèdera-t-il à ses bourreaux? Avec ce roman historique plein de noire ironie, Morgan Sportès nous tend une sorte de miroir où, à trois siècles de distance, se reflètent d'Orient en Occident les mêmes problématiques: Dieu, l'argent, le choc des civilisations, la liberté de commercer et de circuler et, mot déjà très en vogue à l'époque, la souveraineté des États.


- Le détective de Freud
de Olivier Barde-Cabuçon
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1911. À l'issue du congrès de l'Association Psychanalytique Internationale, le jeune docteur Du Barrail est chargé par Sigmund Freud en personne d'enquêter sur la mort mystérieuse d'un de leurs confrères, retrouvé étranglé sur son divan d'analyse. Épaulé par Carl Gustav Jung, le célèbre psychiatre suisse, et Max Engel, un détective marxiste à la langue bien pendue, Du Barrail se met en quête de la vérité qui, comme dans toute bonne analyse, se niche sans doute là où l'on s'y attend le moins. Une plongée réjouissante dans le Paris tumultueux de la Belle époque et les débuts de l'histoire de la psychanalyse.


- Le dossier M. Après et pendant l'amour
de Grégoire Bouillier
Éditions Flammarion / 16 août 2017


Le Titre du Roman

M comme une histoire d'amour. Mais quand on a dit ça, on n'a rien dit. Ou alors, il faut tout dire.


- Le jour d'avant
de Sorj Chalandon
Éditions Grasset & Fasquelle / 16 août 2017


Le Titre du Roman

"Venge-nous de la mine", avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J'allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J'allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n'avaient jamais payé pour leurs crimes.


- Le triangle d'incertitude
de Pierre Brunet
Éditions Calmann Lévy / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Il y a des choses que même un soldat endurci n'oublie pas. Surtout quand il se sent partiellement responsable d'un désastre, et quel désastre. Étienne aurait-il pu éviter le massacre de Bisesero, au Rwanda, lorsqu'il y était déployé en 1994? Mille deux cents Tutsis massacrés en trois jours sans que l'armée française n'intervienne. Évidemment non: la décision de ne pas bouger était venue de plus haut. Homme d'action, il a dû compter les victimes. De retour en Bretagne, Étienne s'abîme dans une perdition intime. Sa passion pour son métier d'officier, les camarades de son unité d'élite, sa femme, ses enfants, rien ne peut atténuer la honte qui le ronge et son besoin de s'avilir. Il largue les amarres, au propre comme au figuré. Naviguer avec Gilliatt, son voilier, pour trouver une autre existence, pour que le vent du large chasse le souvenir de l'odeur de la mort dans la chaleur suffocante de Bisesero. C'est dans des eaux naufrageuses où sa vie ne compte plus qu'il défiera enfin les fantômes des défaillances du passé.


- Les Bourgeois
de Alice Ferney
Éditions Actes Sud / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Ils se nomment Bourgeois et leur patronyme est aussi un mode de vie. Ils sont huit frères et deux sœurs, nés à Paris entre 1920 et 1940. Ils grandissent dans la trace de la Grande Guerre et les prémices de la seconde. Aux places favorites de la société bourgeoise, l'armée, la marine, la médecine, le barreau, les affaires, ils sont partie prenante des événements historiques et des évolutions sociales. De la décolonisation à l'après-Mai 68, leurs existences embrassent toute une époque. La marche du monde ne décourage jamais leur déploiement. De Jules l'aîné à Marie la dernière, l'apparition et la disparition des personnages, leurs aspirations et leurs engagements rythment la formidable horlogerie de ce roman très différent d'une simple saga familiale. Car c'est ici le siècle qui se trouve reconstruit par brèves séquences discontinues, telle une vaste mosaïque où progressivement se détachent les portraits des dix membres de la fratrie, et un peu leurs aïeux, et déjà leurs enfants. Sur cette vertigineuse ronde du temps, Alice Ferney pose un regard de romancière et d'historienne. À hauteur de contemporain elle refait la traversée. Allant sans cesse du singulier au collectif, du destin individuel à l'épopée nationale, elle donne à voir l'Histoire en train de se faire, les erreurs, les silences coupables, les choix erronés qu'explique la confusion du présent. Ample et captivant, Les Bourgeois s'avère ainsi une redoutable analyse de nos racines: un livre qui passe tout un siècle français au tamis du roman familial.


- Les attachants
de Rachel Corenblit
Éditions Le Rouergue / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Durant une année, le quotidien d'une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans d'un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s'attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d'une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme: quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d'enseignants pendant dix-huit ans. Elle s'est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.


- Mécaniques du chaos
de Daniel Rondeau
Éditions Grasset & Fasquelle / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Et si la fiction était le meilleur moyen pour raconter un monde où l'argent sale et le terrorisme mènent la danse? Ils s'appellent Grimaud, Habiba, Bruno, Rifat, Rim, Jeannette, Levent, Emma, Sami, Moussa, Harry. Ce sont nos contemporains. Otages du chaos général, comme nous. Dans un pays à bout de souffle, le nôtre, pressé de liquider à la fois le sacré et l'amour, ils se comportent souvent comme s'ils avaient perdu le secret de la vie. Chacun erre dans son existence comme en étrange pays dans son pays lui-même. Mécaniques du chaos est un roman polyphonique d'une extraordinaire maîtrise qui se lit comme un thriller. Il nous emporte des capitales de l'Orient compliqué aux friches urbaines d'une France déboussolée, des confins du désert libyen au cœur du pouvoir parisien, dans le mouvement d'une Histoire qui ne s'arrête jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:43

- Mercy, Mary, Patty
de Lola Lafon
Éditions Actes Sud / 16 août 2017


Le Titre du Roman

En février 1974, Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, est enlevée contre rançon par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause, à la stupéfaction générale de l'establishment qui s'empresse de conclure au lavage de cerveau. Professeure invitée pour un an dans une petite ville des Landes, l'Américaine Gene Neveva se voit chargée de rédiger un rapport pour l'avocat de Patricia Hearst, dont le procès doit bientôt s'ouvrir à San Francisco. Un volumineux dossier sur l'affaire a été confié à Gene. Pour le dépouiller, elle s'assure la collaboration d'une étudiante, la timide Violaine, qui a exactement le même âge que l'accusée et pressent que Patricia n'est pas vraiment la victime manipulée que décrivent ses avocats. Avec ce roman incandescent sur la rencontre décisive de trois femmes kidnappées par la résonance d'un événement mémorable, Lola Lafon s'empare d'une icône paradoxale de la story américaine pour tenter de saisir ce point de chavirement où l'on tourne le dos à ses origines. Servi par une écriture incisive, Mercy, Mary, Patty s'attache à l'instant du choix radical et aux procès au parfum d'exorcisme qu'on fait subir à celles qui désertent la route pour la rocaille.


- Mon gamin
de Pascal Voisine
Éditions Calmann Lévy / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Cet été 1977, un été de vinyles, de chaleur et de baignades, Thierry a 14 ans et découvre la musique, les premiers émois, les montagnes russes de l'adolescence où tout est à la fois morne et intense. Il passe ses journées avec son meilleur ami, Francis, un handicapé mental qui vit à l'hôpital psychiatrique voisin depuis toujours. Le gentil Francis adorait la mère de Thierry, et va chaque semaine poser un petit caillou sur sa tombe. Il a vu naître Thierry, qu'il appelle "mon gamin", et lui voue une amitié joyeuse et entière. Mais le destin s'appuie souvent sur pas grand-chose. Un infirmier tatoué fan d'Elvis, une belle-mère trop jeune et trop jolie, une guitare à deux manches, un chat bien curieux… Et tout bascule. Quarante ans après ce mois d'août 1977, Thierry, devenu un chanteur à succès sous le nom de Marc Alder, va enfin découvrir la vérité sur les quelques jours qui ont changé toute sa vie.


- Où cours-tu William...
de Denis Jeambar
Éditions Calmann Lévy / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Dans un Paris plus que jamais miroir aux vanités, l'extrême droite est sur le point de remporter les élections. William Kenfcet, journaliste à l'indépendance farouche, sent que le pire va advenir. Il l'a écrit et fait savoir. Est-ce pour cela qu'un soir il se fait salement agresser devant les grilles du jardin du Luxembourg? Et que, voulant le sauver, un jeune couple est assassiné? Quand William se réveille à l'hôpital, il s'effondre. Écrasé par son histoire familiale, rongé par ses démons et par l'âge qui avance, il décide de partir à New York sur la tombe du jeune homme mort pour le secourir. Un matin, dans le journal, il découvre l'histoire de Harvey Miller, un homme que le déclassement social a transformé en monstre, il a tué sa femme et ses quatre enfants, et qui vomit la morale de la société américaine. Cette histoire, William s'en empare, et le livre qu'il se met à écrire lui permettra de creuser ses propres zones d'ombre. Roman gigogne, noir comme l'encre, où se mêlent les destins de ces personnages en fuite, Où cours-tu William est aussi un polar politique, une réflexion sur la filiation, la transmission, et le pouvoir de la littérature.


- Selon Vincent
de Christian Garcin
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Alors que Vincent n'a plus donné de nouvelles depuis vingt ans, Rosario, son neveu préféré, reçoit un beau jour de sa part un tapuscrit qui retrace les semaines ayant précédé sa disparition. Embarquant son ami d'enfance dans une quête qui les mènera de Marseille en Terre de Feu, Rosario se lance sur la piste du disparu qui croise celles de bien d'autres personnages aux destins singuliers. Dans un roman tour à tour grave et facétieux, mélancolique et espiègle, Christian Garcin jongle avec les passerelles invisibles qui unissent les êtres et les choses et donne toute sa force au mot romanesque.


- Tangvald
de Olivier Kemeid
Éditions Gaïa / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Peter Tangvald vogua sur tous les océans du globe. Profondément inadapté à la société et au monde du travail, il refuse une vie de week-ends et s'exile sur les mers, bâtit de ses mains son voilier en bois, vit en maillot de bain. Il épouse et épuise sept femmes, dont deux meurent en mer. Tangvald était originaire de Norvège, et apprit à naviguer presque par hasard. S'il fait plusieurs fois le tour du monde, sans équipement radio et à la voile, c'est sans souci de performance ni des grandes découvertes. C'est en revanche riche en moments épiques. Il devient ici le personnage d'un roman picaresque : en 1986, dans les eaux troubles de la baie de Boquerón à Porto Rico, Tangvald croise celui qui recomposera son destin hors normes. Fasciné par cette vie tragique et rocambolesque, Olivier Kemeid s'invite avec fièvre dans la légende. Tangvald, ou une vie fantasmée.


- Un astronaute en Bohême
de Jaroslav Kalfar
Éditions Calmann Lévy / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Jakub est un astrophysicien missionné par la République tchèque pour partir dans l'espace analyser un inquiétant nuage qui recouvre Vénus. À la veille de son départ et alors que des hordes de caméras le suivent partout, Jakub n'a qu'une hâte, se retrouver enfin seul. Cependant, au bout de treize semaines de voyage, il apprend par écran interposé que sa femme Lenka le quitte. Esseulé au milieu des étoiles, Jakub est aussitôt pris d'une terrible crise d'identité, qui le conduit à revisiter son passé: son père lié au Parti communiste et jugé bourreau suite à la révolution de Velours, le décès accidentel de ses parents, son départ de Prague pour être élevé par ses grands-parents, puis plus tard, son coup de foudre pour Lenka. Jakub remet soudain tout le sens de sa vie, et de l'humanité entière, en question. Plus Vénus approche, moins il s'en soucie car sa vraie mission devient la reconquête de son épouse, à des années-lumière de lui.


- Un écrivain, un vrai
de Pia Petersen
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Un écrivain célèbre dont le dernier roman vient d'être distingué par l'International Book Prize accepte de se prêter au jeu d'une émission de téléréalité qui le suit pendant qu'il écrit et qui propose aux téléspectateurs d'intervenir sur l'histoire de son livre en cours. Il voudrait rendre la littérature accessible à tous, mais c'est lui qui risque d'y perdre sa puissance créatrice. Une dénonciation du règne du storytelling au détriment de la pensée.


- Une île, une forteresse sur Terezín
de Hélène Gaudy
Éditions Babel / 16 août 2017


Le Titre du Roman

La ville de Terezín, à 60 km de Prague: forteresse inutile, jamais utilisée en temps de guerre, ville de garnison puis camp d'internement devenu antichambre d'Auschwitz, “ghetto modèle” utilisé comme décor d'un film de propagande nazie tourné en 1944, cette cité est figée dans une histoire qui l'isole du monde. Au fil de rencontres, de témoignages, d'archives, le livre d'Hélène Gaudy interroge un lieu coincé entre une mémoire impossible et l'espoir jamais tout à fait éteint d'une renaissance.


- Une mer d'huile
de Pascal Morin
Éditions Le Rouergue / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Depuis 45 ans, Danielle, neurologue à la retraite, vient passer ses vacances dans la  maison de famille, sur la Côte d'Azur. Comme chaque été, elle y accueille son fils Pierre-Marie, psychiatre, et son unique petit-fils, Arthur, élève en classe scientifique. La seule nouveauté, cet été-là, c'est la présence de Prisca, une jeune fille recrutée pour aider aux tâches ménagères. Prisca, comme une météorite tombée d'une autre planète, va agir, par sa seule présence, comme un révélateur de leurs manques et de leurs frustrations et les remettre en mouvement. Dans les paysages magnifiques de la Côte d'Azur, une parabole sur la vie comme nécessaire renouveau perpétuel.


- Zabor ou les psaumes
de Kamel Daoud
Éditions Actes Sud / 16 août 2017


Le Titre du Roman

Orphelin de mère, mis à l'écart par son père, il a grandi dans la compagnie des livres qui lui ont offert une nouvelle langue. Depuis toujours, il est convaincu d'avoir un don: s'il écrit, il repousse la mort; celui qu'il enferme dans les phrases de ses cahiers gagne du temps de vie. Telle une Shéhérazade sauvant ses semblables, il expérimente nuit après nuit la folle puissance de l'imaginaire. Ce soir, c'est auprès de son père moribond qu'il est appelé par un demi-frère honni. Fable, parabole, confession, le deuxième roman de Kamel Daoud rend hommage à la nécessité de la fiction et à l'insolente liberté d'une langue choisie.


- Les sœurs du Nightingale. Tome 2
de Donna Douglas
Éditions Charleston / 11 août 2017


Le Titre du Roman

Londres, 1936. Pour les élèves infirmières à l'hôpital Nightingale, les sœurs des services sont sans cœur. Pourtant, malgré ce que pensent les étudiantes, même elles ont leurs propres angoisses… Violet est la nouvelle sœur de nuit. Volontairement distante, elle semble dissimuler un sombre secret. Alors que le mystère s'épaissit, sœur Wren est déterminée à découvrir la vérité. Dora respire un peu mieux depuis le départ d'Alf, son beau-père. Mais son attirance pour Nick, son voisin qui l'a repoussée, la bouleverse énormément. Une nouvelle rencontre fait naître la possibilité de lui redonner le sourire. Peut-elle se remettre si aisément de son amour perdu? Millie est aussi déchirée entre les deux hommes de sa vie. Mais une amitié inattendue avec une patiente âgée lui fait prendre conscience qu'entre son cœur et son devoir, il faudra peut-être choisir. Alors que la nation est en deuil du roi George V, il semble que jamais plus rien ne sera comme avant pour les femmes du Nightingale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:38

- L'instant décisif
de Pablo Martin Sanchez
Éditions La Contre Allée / 21 juillet 2017


Le Titre du Roman

L'instant décisif se déroule sur 24 heures et débute le 18 mars 1977, le jour de naissance de l'auteur, à minuit. Nous sommes à Barcelone, peu de temps avant les premières élections démocratiques depuis la dictature; l'année la plus violente de la Transition. "J'ai écrit ce roman pour savoir ce qui c'était passé le jour où je suis né. J'avais essayé de le faire dans une nouvelle de mon livre Frictions, intitulée "Faustine", mais je voulais aller plus loin. Je voulais offrir une pluralité de voix et de points de vue sur cette période: celles d'une gamine, d'un jeune professeur, d'une étudiante, d'un vieux patron, d'un lévrier ou d'un portrait accroché au mur. Et ce que j'ai découvert, c'est que l'on n'a pas tout à fait réussi à résoudre les problèmes de jadis: le harcèlement scolaire, la maltraitance animale, le terrorisme, l'abus de pouvoir, le sexisme, les enfants volés... La violence, enfin, la violence dans toutes ses formes et avec tous ses masques".


- Délivrance
de James Dickey
Éditions Gallmeister / 20 juillet 2017


Le Titre du Roman

Pour tromper l'ennui de leur vie citadine, quatre trentenaires décident de s'offrir une virée en canoë sur une rivière vouée à disparaître sous un lac artificiel. Peu expérimentés mais enthousiasmés par le charismatique Lewis, ils se laissent emporter au cœur des paysages somptueux de Géorgie. Mais la nature sauvage est un cadre où la bestialité des hommes se réveille. Une mauvaise rencontre et l'expédition se transforme en cauchemar: le monde qu'ils ont pénétré n'est régi par aucune loi. Dès lors, une seule règle subsiste: survivre.


- Nuit mère
de Kurt Vonnegut
Éditions Gallmeister / 20 juillet 2017


Le Titre du Roman

"Je suis américain de naissance, nazi de réputation et apatride par inclination". Ainsi s'ouvrent les confessions de Howard W. Campbell Jr. qui attend d'être jugé pour crimes de guerre dans une cellule de Jérusalem. Ce dramaturge exilé en Allemagne est connu pour avoir été le propagandiste de radio le plus zélé du régime nazi. Mais il clame aujourd'hui son innocence et prétend n'avoir été qu'un agent infiltré au service des Alliés. Il lui reste désormais peu de temps pour se disculper et sauver sa peau.


- Père et fils
de Larry Brown
Éditions Gallmeister / 20 juillet 2017


Le Titre du Roman

Fay, dix-sept ans, fuit une vie de misère. Elle s'élance sur les routes du Mississippi, pour gagner la mer et un autre avenir. Elle n'a pas mis les pieds à l'école depuis longtemps, ignore beaucoup des règles de la vie en société, ne sait pas vraiment ce que les hommes attendent des femmes. Belle, lumineuse et parfois inconsciente, elle suit sa route portée par le hasard des rencontres, s'abandonnant aussi facilement qu'elle prend la fuite. Mais cette femme-enfant ne réalise qu'à demi l'emprise qu'elle peut avoir sur ceux qui croisent son chemin, et laisse sur son sillage une traînée de cendre et de sang.


- La colline des potences
de Dorothy M. Johnson
Éditions Gallmeister / 15 juillet 2017


Le Titre du Roman

Les histoires de Dorothy Johnson dressent le tableau d'une époque où il n'était pas rare qu'un homme rentre d'une journée de chasse pour retrouver sa maison en flamme, sa femme et ses enfants disparus. Ces histoires de captures et d'évasion, d'hommes et de femmes décidant de quitter la Frontière et de revenir au pays tandis d'autres font le choix de rester au milieu des tribus hostiles, mettent à nu l'Ouest américain du XIXe siècle avec une vivacité réjouissante. Les nouvelles de Dorothy Johnson sont d'une vigueur et d'une sincérité hors du commun, car elles savent aussi bien épouser le point de vue de pionniers désireux de construire leur vie en territoire sauvage, que celui de guerriers sioux ou crow qui luttent désespérément pour préserver leur liberté.


- Pièce montée
de Mary Jane Clark
Éditions L'Archipel / 15 juillet 2017


Le Titre du Roman

Piper Donovan, jeune actrice de 27 ans dont la carrière peine à décoller, retourne vivre chez ses parents, dans la banlieue de New York. Sur place, Piper aide sa mère, dont la santé décline, dans la pâtisserie familiale. Bien vite, Piper va devoir réaliser une pièce montée pour Glenna, la comédienne vedette de la série dans laquelle elle jouait, et qui va bientôt se remarier. Mais quelqu'un semble hostile à cette union. Glenna a reçu une lettre de menace. Plus effrayant, lors d'une vente de charité qu'elle animait avec Travis York, un acteur de la série, ce dernier meurt empoisonné. Était-il visé ou était-ce Glenna? Mais qui pourrait lui en vouloir? Son ex-mari? Le producteur de la série, qu'elle a décidé de quitter? Le frère de son futur époux? Avec l'aide d'un ancien voisin et ami, Jack, un agent du FBI, Piper mène l'enquête. Mais d'autres crimes sont commis. Et à force de s'approcher trop près de la vérité, Piper pourrait bien être la prochaine sur la liste.


- Agent secret
de Danielle Steel
Éditions Presses De La Cité / 06 juillet 2017


Le Titre du Roman

Brillant agent secret, Marshall Everett a réussi à infiltrer un cartel de drogue en Amérique du Sud. Quand son identité est révélée, il doit rentrer précipitamment aux États-Unis et perd tous ceux qu'il aimait. Ariana Gregory renonce à une vie palpitante à New York pour accompagner son père, nommé diplomate en Argentine. Son destin est totalement bouleversé le jour où elle se fait kidnapper. Un an plus tard, libre mais encore traumatisée, Ariana débarque à Paris où elle croise sans le savoir le chemin de Marshall. Attiré par la jeune femme, il remarque qu'elle est suivie. Aussitôt, ses réflexes d'agent secret prennent le dessus et il la sauve de justesse. Ensemble, ils s'engagent dans une course effrénée pour leur survie.


- Leçons de conduite
de Anne Tyler
Éditions 10-18 / 06 juillet 2017


Le Titre du Roman

La vie conjugale ne serait-elle qu'un long deuil? Ira et Maggie partent en voiture assister aux funérailles d'un ami. Jalonné de petites disputes, de bifurcations cocasses et d'une foule de souvenirs, le trajet vire au bilan pour ce couple dépareillé, lui, le pessimiste introverti, elle, la rêveuse bavarde. Une odyssée minuscule, à travers leur passé, l'amour étiolé, leurs espoirs déçus et les liens qui les unissent, encore. Orfèvre de l'intime et de l'ordinaire, Anne Tyler interroge nos certitudes avec une grande finesse psychologique: cette comédie douce-amère, Prix Pulitzer 1989, est irrésistible.


- Mr. Bridge
de Evans S. Connell
Éditions 10-18 / 06 juillet 2017


Le Titre du Roman

Mr. Bridge et son pendant, Mrs. Bridge, forment une œuvre en diptyque fondatrice de la littérature américaine d'après-guerre, adulée par des générations entières de romanciers. Walter Bridge est un avocat ambitieux qui se tue au travail pour subvenir aux besoins de sa famille. La richesse financière et matérielle, le bien-être qui en découle, font de sa vie un cocon confortable. Mais sous son apparente respectabilité se cache un vide intérieur profond, un véritable trou noir qui menace d'avaler la famille toute entière.


- Mrs. Bridge
de Evans S. Connell
Éditions 10-18 / 06 juillet 2017


Le Titre du Roman

Mr. Bridge et Mrs. Bridge, les deux romans cultes d'Evan S. Connell, dépeignent un couple fascinant de petits-bourgeois américains des années 30. India Bridge est mariée à un avocat accro au travail et mère de trois enfants. Malgré une vie de loisirs et de confort matériel, India est envahie par un sentiment diffus d'insatisfaction, de confusion devant la futilité de sa vie. À coups de pinceau subtils, Evan S. Connell brosse le portrait de cette femme au foyer au bord du gouffre.


- Trois femmes blessées
de Barbara Taylor Bradford
Éditions Presses De La Cité / 06 juillet 2017


Le Titre du Roman

Sasha, Pauline et Julia vont tout tenter pour sauver leur meilleure amie des griffes de son amant, un homme tout aussi charmant et puissant qu'il est vicieux et manipulateur. De retour de vacances, Margo découvre qu'elle est ruinée, son mari ayant vidé tous leurs comptes; elle enquête sur lui et découvre sa véritable identité et se met ainsi en danger de mort. Fiona et Hayley sont deux amies inséparables, jusqu'au jour où Fiona se met en couple avec le seul homme qu'elle ne pouvait aimer: l'ami d'enfance d'Hayley. Les combats peuvent commencer.


- Des hommes qui lisent
de Edouard Philippe
Éditions JC Lattès / 05 juillet 2017


Le Titre du Roman

"Lorsque je regarde ma bibliothèque, je vois ce que j'ai appris et une bonne partie de ce que j'aime. Ces livres m'ont construit. Des romans, des essais, des manuels, des bandes dessinées, le tout mélangé, mûri ou oublié, redécouvert et discuté. Une bibliothèque est comme le "lieu de mémoire" de notre existence. Elle nous chuchote d'anciennes joies, murmure nos lacunes et trahit des promesses de lecture. Les livres relient les hommes. Derrière ce qui ressemble à une formule, il y a une réalité, particulièrement évidente dans mon histoire familiale, dans ma vie. Dans ma relation avec mon père mais aussi dans le parcours de mon grand-père, dans la vie de ceux qui m'entourent et qui comptent pour moi". Des hommes qui lisent est le récit d'un homme par les livres qu'il a aimé, qui l'ont bouleversé: des livres qui ont fait de lui un fils, un père, un citoyen, un homme politique. Il explique un engagement, une vision, une pensée, des doutes et des choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:37

- Les arpenteurs
de Kim Zupan
Éditions Gallmeister / 30 juin 2017


Le Titre du Roman

Nuit après nuit, dans une prison du Montana, le jeune Val Millimaki s'assied face aux barreaux qui le séparent de John Gload, 77 ans, en attente de son procès. Astreint aux pires heures de garde, l'adjoint du shérif se retrouve à écouter le criminel qui, d'instinct, est prêt à lui révéler en partie son passé. Petit à petit, Millimaki se surprend à parler, lui aussi, et à chercher conseil auprès de l'assassin. En dépit des codes du devoir et de la morale, une troublante amitié commence à se tisser entre les deux hommes. Premier roman hypnotique et crépusculaire, Les Arpenteurs met en scène deux personnages poursuivis par leur conscience et hantés par la mélancolie d'un paysage qui les a faits tous deux à son image.


- Les mystères du Cambria
de Guillaume Lefebvre
Éditions Ravet Anceau / 29 juin 2017


Le Titre du Roman

Nouvelle mission pour le capitaine Armand Verrotier: reprendre la barre du Cambria, théâtre d'une mutinerie barbare. Pour comprendre l'horreur, Armand accepte d'aider la lunatique Camille de la Richardais, en charge de l'enquête. Alors qu'il met le cap vers la Suède, le marin est victime de plusieurs sabotages dont le dernier provoque sa mise à pied. À qui profite son renvoi? Valériane Neige, une ravissante séductrice témoin de l'affaire, semble détenir la réponse. À sa demande, Armand se rend à Anvers pour sauver sa fille des représailles d'un grand groupe maritime. Et si tout était lié? Et si l'équipage du Cambria était la victime collatérale de la folie industrielle? Entre pouvoir et manipulation, Armand et Camille n'ont qu'un seul objectif: saborder les coupables.


- La chute de la grande roue
de Werner Lambersy
Éditions Le Castor Astral / 22 juin 2017


Le Titre du Roman

"Arrivé tard, pour presque aussitôt disparaître, l'être humain se retrouve devant le tricot quantique et la pelote des planètes, comme son ancêtre lointain sur le seuil de sa grotte, à contempler la chute de la Grande Roue du firmament nocturne. Et l'on en revient, de la même façon, à l'enfant que l'on est resté, lorsqu'on se rassemblait autour du grand fournil, pour cuire dans la même flambée du samedi les baguettes, les miches pour la semaine, les croissants, les tartes en roue de brouette du dimanche et chauffer l'eau du tub où, tour à tour, la famille prendrait son bain jusqu'au déshabillage enjoué des sœurs, des petites cousines, et leurs rires devant le jeune ado rougissant. La Grande Aventure est là, dans le poème près des choses et des gens, car nous n'aurons rien d'autre à absorber, pendant l'épopée obscure de la matière de l'âme et de l'instant lumineux de l'amour".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:35

- Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard
de Laetitia Constant
Éditions Pygmalion / 21 juin 2017


Le Titre du Roman

À vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d'un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. Elle soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d'équitation responsable aux enfants. C'est alors qu'une lettre de la mairie vient tout menacer: son terrain vient d'être acheté par une société immobilière qui veut l'expulser. Non, elle n'a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement. Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse, pour découvrir que l'homme à la tête du projet n'est autre qu'un odieux personnage, arrogant et coureur, qu'elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il? Fauve ne se laissera pas faire. Et la guerre est déclarée.


- Daphné disparue
de José Carlos Somoza
Éditions Babel / 21 juin 2017


Le Titre du Roman

"Je suis tombé amoureux d'une femme inconnue": c'est par cette dernière phrase qu'un écrivain a portée sur son manuscrit, avant l'accident qui lui a fait perdre la mémoire, que tout finit et tout commence. Auteur et lecteur jouent de concert; ils ne disposent que du texte pour résoudre toutes les énigmes.


- Illumination(s) / F(l)ammes
de Ahmed Madani
Éditions Actes Sud / 21 juin 2017


Le Titre du Roman

Illumination(s): Un jeune homme est assailli par d'étonnantes visions: le passé et le présent se mélangent et ses rêves se confondent avec la réalité. Neuf jeunes de quartiers populaires nous invitent à passer de l'autre côté du miroir. On suit leur histoire sur trois générations dans un tourbillon de scènes drôles et émouvantes.
F(l)ammes: Qui sont ces jeunes femmes des quartiers? Nées de parents immigrés, elles sont seules expertes de leur réalité, de leur féminité. Point aveugle de l'histoire de l'immigration en France, les moins visibles des minorités visibles s'explorent et s'expriment.


- Je n'ai jamais renoncé à l'amour
de Luce Dubois et Gérard Macqueron
Éditions Pygmalion / 21 juin 2017


Le Titre du Roman

Luce Dubois fait peur aux hommes. Du moins, c'est ce qu'elle croit. Après deux divorces, elle décide de reprendre sa vie en main. Si sa carrière de détective privée est couronnée de succès, Luce peine à retrouver l'amour. Déterminée, elle expérimente tous les moyens imaginables pour rencontrer l' homme idéal: agences matrimoniales, Minitel, petites annonces, Internet, mais ne trouve pas la perle rare. À soixante-quinze ans, son envie d'aimer est toujours aussi forte. En racontant son cheminement avec fraîcheur et autodérision, Luce dénonce un paradoxe: vivre en couple permet de rompre l'isolement qui guette les seniors, pourtant, c'est justement à ce moment de leur vie qu'ils se retrouvent célibataires. Loin de l'idée reçue d'une solitude mieux assumée aujourd'hui qu'hier, ce témoignage sonne comme un cri du cœur: l'amour ne s'arrête pas avec l'âge.


-  Rien d'autre que la vie
de Claire Casti de Rocco
Éditions City / 21 juin 2017


Le Titre du Roman

Un jour d'automne, alors qu'elle va accoucher, Anna reçoit un étrange courrier posthume. Une lettre d'adieu de Laurent, son premier amour, qui vient de décéder. Quinze ans auparavant, ils ont vécu une relation passionnée, puis chacun a construit son propre foyer, loin de l'autre. Pourtant, au seuil de la mort, c'est vers Anna que se tourne Laurent en lui adressant une lettre d'adieu. C'est encore à elle qu'il confie le soin de répandre ses cendres. Des dernières volontés qui laissent penser que la jeune femme était bien plus qu'un simple amour de jeunesse. Pour comprendre ce qui les a réellement séparés, la jeune femme doit revenir sur les traces de son passé. À cette époque, elle faisait partie d'une bande d'amis qui s'étaient promis, en vain, de rester inséparables. Cette plongée dans le passé va faire resurgir de douloureux secrets qui ont changé le cours de plusieurs vies.


- Juliette
de Anne Fortier
Éditions Charleston / 16 juin 2017


Le Titre du Roman

À la mort de sa tante préférée, Julie ne reçoit pour héritage qu'une mystérieuse clé, accompagnée de l'adresse d'une banque à Sienne. Elle s'envole aussitôt pour l'Italie et y trouve une liasse de papiers jaunis relatant les amours d'un jeune homme prénommé Roméo avec celle qui est sans doute son ancêtre, la belle Juliette Tolomei. La Juliette de Shakespeare. Alors que Julie déchiffre les parchemins, elle comprend que la sinistre malédiction prononcée six siècles plus tôt plane encore sur sa famille. Pourra-t-elle échapper au danger qui la guette à vouloir ainsi découvrir son destin?


- Le pacte du silence
de Martine Delomme
Éditions Charleston / 16 juin 2017


Le Titre du Roman

La fête bat son plein chez les Astier quand l'indiscrétion d'une aïeule révèle le secret qu'Élisabeth gardait jalousement depuis vingt-quatre ans: son ex-mari François n'a pas simplement disparu comme elle l'a toujours prétendu, il a été jeté en prison. Le monde de cette quinquagénaire dynamique, à l'autorité incontestée, vacille. Elle a su reprendre en quelques années les rênes de la manufacture de porcelaine familiale en élevant seule son fils Louis. Mais aujourd'hui, elle doit affronter un nouveau défi: elle permet à Louis de retrouver la trace de son père. Quel crime François a-t-il commis? Pourquoi n'a-t-il jamais cherché à revoir les siens? Alors qu'Élisabeth tente d'apporter des réponses à son fils, elle va découvrir les manipulations et les mensonges dont elle n'a jamais cessé d'être la proie pendant toutes ces années.


- Les lendemains avaient un goût de miel
de Marlène Schiappa
Éditions Charleston / 16 juin 2017


Le Titre du Roman

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux sœurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d’œuvres d'art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé. Elle plonge alors dans le passé de "Jolie Rose", de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918. Les confidences posthumes de l'aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine. Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres? Et qui est ce mystérieux Lorenzo?


-  Cahier bleu
de Claude-Rose Touati et Lucien-Guy Touati
Éditions De Borée / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Quarante ans. Quarante ans qu'il n'est pas revenu au pays. Et aujourd'hui, Valentin est assis dans le café de ce village, pour un rendez-vous qu'il ne pouvait manquer à aucun prix. Arrivé avec une heure d'avance, il scrute la porte d'entrée qu'elle va bientôt franchir. Elle... ça ne peut être que Cécile, cette jolie fille qu'il a tant aimée il y a si longtemps, et qui l'avait délaissé sans explication pour un autre garçon.  Les souvenirs enfouis soudain se libèrent.


- Gravé dans le sable
de Michel Bussi
Éditions Presses De La Cité / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Quel est le prix d'une vie? Quand on s'appelle Lucky, qu'on a la chance du diable, alors peut-être la mort n'est-elle qu'un défi. Un jeu. Ils étaient cent quatre-vingt-huit soldats sur la péniche en ce jour de juin 1944. Et Lucky a misé sa vie contre une hypothétique fortune. Alice, sa fiancée, sublime et résolue, n'a plus rien à perdre lorsque vingt ans plus tard, elle apprend l'incroyable pacte conclu par Lucky quelques heures avant le Débarquement. De la Normandie aux États-Unis, elle se lance à la quête de la vérité et des témoins, au risque de réveiller les démons du passé.


- L'improbabilité de l'amour
de Hannah Rothschild
Éditions 10-18 / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Les flashs crépitent devant la maison de vente aux enchères Monachorum & Sons. Des collectionneurs de tous bords défilent pour une des plus grosses ventes de l'histoire: celle de L'Improbabilité de l'amour, un tableau disparu d'Antoine Watteau. Celle qui, par un incroyable hasard, a remis la main sur le trésor dans une petite brocante se nomme Annie McDee. Fascinée par le tableau, la jeune femme décide d'en percer les secrets et, du Paris du XVIIIe aux salons de l'aristocratie européenne, entame un périple à travers l'Histoire, sur les traces de ce chef-d'œuvre qui attise toutes les convoitises.


-  La faïencière de Saint-Jean
de Laurence Fritsch
Éditions De Borée / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Hiver 1774, Marseille. La veuve Pasquin signe un acte d'association qui scelle l'avenir de la faïencerie la plus renommée de la ville. Elle a tout prévu pour assurer la postérité de l’œuvre de sa vie. A un détail près: sa fille Anne, ouvrière qui nourrit sa reine, sans jamais recevoir de reconnaissance. Dans la cité phocéenne dynamisée par le commerce avec le Levant, l'artisanat est devenu une industrie. Il faut faire preuve de créativité et d'audace comme Adrien Morvan, faïencier nivernais qui n'hésite pas à s'installer sur la colline de Saint-Jean-du-Désert. Mais d'où vient le secret de la réussite de cet homme entreprenant et séduisant qui, très vite, fait battre le cœur d'Anne Pasquin?


- La maison jaune
de Martin Gayford
Éditions 10-18 / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Automne 1888. Retranchés dans une petite maison jaune à Arles, Paul Gauguin et Vincent van Gogh passent deux mois à peindre, boire, hanter les bordels; à se jauger, se jalouser, se défier. Jusqu'au duel, au cours duquel Van Gogh se coupa l'oreille. Relatant ce huis clos tourmenté, leur prodigieuse et toxique amitié, le critique d'art Martin Gayford livre un portrait intime des deux géants et nous fait pénétrer dans le secret de leur œuvre. Une chronique minutieusement documentée sur l'épisode le plus romanesque de la peinture moderne, et sur la folie du génie créateur.


- Les saisons
de Franck Delorieux
Éditions Gallimard / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Les Saisons est un recueil de poèmes placé sous le patronage de la Vénus en arme et victorieuse: il s'agit d'un hommage à l'amour. Après une Adresse à Protée, où l'auteur évoque les métamorphoses du sujet, ses multiples apparences et identités, les saisons défilent. Mais il s'agit de bouleverser l'ordre du temps et, à l'hiver, succède l'automne, suivi de l'été pour terminer sur le printemps le tout constituant un récit initiatique de la découverte et du triomphe de l'amour. L'hiver, ici, évoque l'enfance associée à la mort; l'automne est la période de l'adolescence, des rencontres sans lendemains et de la solitude; l'été est l'épanouissement du poète, heureux enfin et récoltant les fruits et les fleurs d'une liaison sereine; le printemps, enfin, est l'occasion d'une nouvelle jeunesse sous la figure de la rencontre avec un jeune homme. À ce déroulement s'ajoute une cinquième saison, période héritée de la Chine, qui permet de bousculer l'ordre habituel du temps. Dans l'épilogue, le poète loue la liberté de l'amour, sa gloire pensée comme plus belle raison de vivre.


- Maman a tort
de Michel Bussi
Éditions Presses De La Cité / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu'il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l'aurait peut-être pas écouté. Car ce qu'il raconte est invraisemblable: Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n'est pas sa vraie mère. Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu'à un fil, qu'à des bouts de souvenirs, qu'aux conversations qu'il entretient avec Gouti, sa peluche. Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger. Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule. Le compte à rebours a commencé. Qui est Malone?


-  Ne dis rien à papa
de Francois-Xavier Dillard
Éditions Belfond / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Quatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée. Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante. Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno. Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l'un, une propension à la mélancolie et, chez l'autre un véritable penchant pour le mal. Chaque jour elle se dit qu'elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au cœur d'images qu'elle voudrait tant oublier. À n'importe quel prix. Et lorsqu'un nouveau voisin s'installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d'une famille parfaite. Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister.


- Ne lâche pas ma main
de Michel Bussi
Éditions Presses De La Cité / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l'île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n°1. D'autant qu'il prend la fuite avec leur fille de six ans. Barrages, hélicoptères, la course-poursuite est lancée au cœur de la population la plus métissée de la planète. Et si cette chasse à l'homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations? Un thriller qui cogne comme un verre de punch. À déguster vite, fort et frais.


- N'oublier jamais
de Michel Bussi
Éditions Presses De La Cité / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Il réalisa un bref instant qu'il venait de croiser la plus belle fille qu'il ait jamais vue. Et qu'il venait de lui sauver la vie. Cela suffit à le déconcentrer, une infime seconde. Soudain, la fille tira sur l'écharpe. Jamal s'attendait à toutes les réactions sauf à celle-ci. Un mouvement sec, rapide. L'écharpe lui glissa des mains. La suite dura moins d'une seconde. Le regard de la fille se planta en lui, indélébile, celui d'une fille à la fenêtre d'un train qui part. Celui de la fatalité. - Nooon ! hurla Jamal. La dernière chose qu'il vit fut l'écharpe de cachemire rouge flotter entre les doigts de la fille. L'instant d'après, elle bascula dans le vide. La vie de Jamal aussi, mais cela, il ne le savait pas encore.


- Tracks
de Robyn Davidson
Éditions 10-18 / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

En 1975, Robyn Davidson, alias la Camel Lady, débarque à Alice Springs avec cinq dollars en poche. Son rêve: apprivoiser et domestiquer des chameaux pour traverser, à pied et en solitaire, les deux mille kilomètres de désert et de bush de l'Australie Occidentale. Commence alors un périlleux voyage avec ses chameaux Dookie, Bub, Zeleika et Goliath pour venir à bout de ce projet extravagant, malgré les préjugés, les sarcasmes et les calculs intéressés des uns et des autres. Indépendante, aventurière, battante, Robyn Davidson livre un récit intime sur la découverte de soi. Une aventure forte en émotions, menée par femme dotée d'un courage et d'une détermination inouïs.


- Un avion sans elle
de Michel Bussi
Éditions Presses De La Cité / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Lyse-Rose ou Emilie? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de trois mois? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias, ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante, jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame?


- Wanda
de Madeleine Mansiet-Berthaud
Éditions Presses De La Cité / 15 juin 2017


Le Titre du Roman

Wanda est née en plein bush, dans une réserve au nord de l'Australie. C'est une muda-muda: moitié aborigène, moitié blanche. À huit ans, elle est arrachée aux siens pour vivre dans une institution gouvernementale, Homeland. Avec d'autres enfants métis, elle y est "éduquée" dans le but de devenir domestique. Ces années-là sont gravées à jamais dans sa mémoire: trop de sévices et d'injustice vont exacerber son tempérament rebelle. En Wanda grandit un projet de vengeance: retrouver ce père qui les a abandonnées, elle et sa mère. Pour cela, elle doit fuir. Tout au long de son périple jalonné de rencontres extraordinaires et d'épreuves initiatiques, dans l'immense territoire australien, la jeune fille saura-t-elle pardonner, réconcilier ses deux cultures et trouver, enfin, l'amour et la paix?


- Chouquette
de Émilie Frèche
Éditions Babel / 14 juin 2017


Le Titre du Roman

Trois jours de la vie d'une sexagénaire en perte de repères, grand-mère récalcitrante qui se fait appeler Chouquette, pour tirer le portrait au vitriol d'une femme qui se noie, d'une époque qui boit la tasse et d'une génération qui tente coûte que coûte de garder les yeux grands fermés.


- Edmond Ganglion & fils
de Joël Egloff
Éditions Du Rocher / 14 juin 2017


Le Titre du Roman

"Il y a deux personnes absolument indispensables, en ce bas monde, disait-il. La sage-femme et le fossoyeur. L'une accueille, l'autre raccompagne. Entre les deux, les gens se débrouillent". Un petit village à la dérive, quelque part. Là-bas, rue Principale, les pompes funèbres "Edmond Ganglion & fils", en plein marasme, ne comptent plus que deux employés: Georges, un vieux de la vieille, un fossoyeur de la première heure, et Molo, un jeune homme sans expérience. Ganglion s'angoisse, se ronge, et prie pour que les affaires reprennent. Georges patiente, et Molo rêvasse. Un jour, un mort, enfin. Et l'espoir renaît.


- L'espoir est une terre lointaine. Tome 1. L'île du maudit
de Colleen McCullough
Éditions L'Archipel / 14 juin 2017


Le Titre du Roman

1775. Richard Morgan tient une taverne à Bristol. Lorsque son  fils unique disparaît et que son épouse est retrouvée morte, il est  pris dans les rets d'une justice impitoyable. Il est jeté en prison,  mais son calvaire ne s'arrête pas là. Condamné à l'exil, il embarque avec d'autres forçats sur une  frégate qui les conduit, après un long voyage, sur une petite île  perdue au large de l'Australie: Norfolk. Là, sur cette terre hostile, sa nouvelle vie l'attend. Des hommes  violents gouvernent sans pitié, la loi du plus fort règne. Morgan devra faire preuve d'une force d'âme à toute épreuve  pour parvenir un jour à faire sienne cette terre lointaine.


- Mécanique d'un mensonge
de Philippe Brunel
Éditions Grasset & Fasquelle / 14 juin 2017


Le Titre du Roman

Une nuit du mois de décembre 2010, Le journaliste Philippe Brunel est réveillé à son domicile par le téléphone. Au bout du fil, un mystérieux correspondant a des informations à vendre. Il les détient d'un physicien hongrois, Itsvan Varjas, génial inventeur d'un vélo à moteur, miniaturisé mais puissant, dissimulé dans le pédalier. Un homme secret dont personne ne connaît le visage. "Je suis sûr que cela vous intéressera, ça concerne un très, très grand coureur, vous verrez, ça fera scandale" lui assure l'homme, un certain Laslo. Philippe Brunel n'ignore pas qui est Varjas. Il a fait sa connaissance quelques mois plus tôt, à Bâle, en Suisse, dans un hôtel proche de l'aéroport. Poursuivi par le fisc de son pays, le physicien y vivait en transit dans une semi clandestinité, loin de sa famille. L'inventeur venait de révéler à la télévision italienne, pour en conserver la paternité, l'existence du vélo à moteur, ultime parade au dopage biologique d'où son usage dans les pelotons. Devant le journaliste, Varjas prétend l'avoir conçu pour permettre à des gens âgés ou amoindris par un handicap de poursuivre une activité physique. Mais disait-il la vérité? N'avait-on pas détourné son invention dans un but moins noble, inavouable? Et dans ce cas, qui se l'était approprié? Brunel renoue une relation avec Varjas dans le secret de son atelier de Budapest. C'est là qu'il avait conçu son premier prototype, en 1998, il y a dix-huit ans, quelques mois avant que Lance Armstrong, rescapé d'un cancer, ne remporte son premier Tour de France, à la surprise générale. Simple coïncidence? Varjas avait-il vendu son prototype au champion texan, auteur d'exploits surnaturels en montagne et protégé en permanence, comme son vélo, par des gardes du corps? Au fil des mois, des confidences, le physicien dévoile au journaliste un arrière-monde féroce et fascinant où gravitent des personnages un peu louches, des intermédiaires à l'abri des secrets bancaires, des icônes du cyclisme mondial hantées par l'argent, la réussite, fût-elle factice, tous aimantés par cette génération de moteurs connue de quelques analystes aguerris mais invisibles aux caméras de l'Union Cycliste Internationale. Avec l'aide de Varjas, Brunel replonge dans les annales et s'en va à la rencontre de quelques témoins, parmi lesquels un Greg Lemond, idéaliste, déboussolé, fabriquant de cycles, que des parisiens apercevront à vélo, roulant à plus de 60 km-heure, un matin, au milieu du trafic sur l'esplanade des Invalides. Brunel poursuit ici son obsession: réinstaller de la clarté là ou tout n'est que silence, imposture, volonté d'enlisement pour saisir s'il se peut, ce qui pousse certains êtres à vivre dans le mensonge.


- Tu devras choisir
de Samantha King
Éditions City / 14 juin 2017


Le Titre du Roman

Ce jour-là, Aiden et Annabel s'apprêtent à fêter leur dixième anniversaire quand on sonne à la porte. C'est un homme, le visage masqué, une arme à la main. Il menace les enfants et force Madeleine, leur mère, à faire un choix impossible: lequel de ses deux jumeaux va vivre, lequel va mourir? Quelques semaines après le drame, Madeleine se réveille à l'hôpital. Elle n'a que des bribes de souvenirs de ce jour terrible. Deux tirs de revolver. Elle qui rampe dans l'herbe. Et du sang, beaucoup de sang. Peu à peu, Madeleine tente de reconstituer le fil des événements. Et si le tueur ne s'en était pas pris à sa famille par hasard? En exhumant les secrets de ceux qu'elle croyait connaître, elle comprend aussi que la menace est toujours là. Plus que jamais.


- Au fond de l'eau
de Paula Hawkins
Éditions Sonatine / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n'a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d'être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, Julia est effrayée à l'idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur? D'affronter le prétendu suicide de sa sœur? De s'occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu'elle ne connaît pas? Ou de faire face à un passé qu'elle a toujours fui? Plus que tout encore, c'est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.


- Cernounnos Torque d'or
de Jean-Paul Savignac
Éditions De La Différence / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Dans la mythologie gauloise, Cernounnos Torque-d'or est le fils d'Argantorota Grande-Reine et le jumeau de Lougous Longue-Main, ces divinités dont Jean-Paul Savignac a réinventé la vie dans les deux précédents volumes de cette collection. Dieu forestier, qui arbore des bois de cerf et des torques d'or, Cernounnos meurt et renaît en changeant d'apparence. Il incarne, par ses aventures et ses métamorphoses, le cycle de la vie et de la mort, le cycle des saisons de la nature. L'histoire des cinq vies de Cernounnos Torque-d'or est révélée au jeune druide Cobrounos, personnage que l'on retrouve tout au long de la saga, et c'est par sa voix que le dieu se raconte.


- Claire de plume
de Damien Luce
Éditions Héloïse d'Ormesson / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Ce livre, c'est un peu le livre de ma soeur, Claire. Une petite fille née avec six doigts à chaque main. Une petite fille qui, selon quelque généticien de renom, ne devait pas survivre plus de quelques semaines. Une petite fille qui, selon quelque institutrice sans gloire, n'apprendrait jamais à lire ni à écrire. Et voilà Claire qui, retranchée de ses deux doigts clandestins, survit, grandit, apprend à lire, à écrire, malgré les facéties de ses chromosomes, et portée à bout de cœur par sa famille. Pour chaque enfant qui naît avec un "défaut de fabrication", c'est deux handicaps qui sont créés: le sien, et celui du monde qui l'entoure. Car le monde est démuni face aux êtres qui ne répondent pas aux normes. On ne dira jamais ce qu'il faut de patience, d'abnégation, d'amour, pour élever un enfant handicapé, et lui trouver une place parmi les humains. Damien Luce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 16:06

- De fringues, de musique et de mecs
de Viv Albertine
Éditions Buchet Chastel / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Itinéraire d'une enfant du rock, le texte de Viv Albertine, guitariste du groupe de punk féminin The Slits, est une évocation candide et franche d'un mouvement musical et social qui allait changer l'histoire de la musique. De fringues, de musique et de mecs regorge d'anecdotes sur les Clash, les Sex Pistols, Vivienne Westwood, Johnny Thunders et tant d'autres. Mais ce serait minimiser ce livre féroce et attachant que de le limiter à un énième document rock, car le propos va bien plus loin. En retraçant sans tabou ni biais son parcours de gamine de la classe moyenne anglaise des années 1970 fascinée par la scène musicale et bien décidée à y faire entrer les filles, puis de jeune femme embarquée dans un mouvement aux excès et au nihilisme affichés, et enfin de femme confrontée au grand vide post-punk qui tente de survivre aux excès, à la maladie, et à l'ennui d'une vie rangée, Viv Albertine livre un texte brûlant d'honnêteté et d'engagement. Choquant parfois, brutalement émouvant par moments et toujours drôle, ce livre est une ode aux femmes, un texte féministe qui regarde en face ce qu'il en a coûté, et ce qu'il en coûte encore, d'être une femme, d'être irrévérencieuse, et d'être têtue au point de croire à son destin.


- Justice soit-elle
de Marie Vindy
Éditions Plon / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Dix-sept meurtres de femmes non élucidés. Bienvenue en Bourgogne. Affaires classées ou non-lieu, la justice a depuis longtemps baissé les bras. Qui étaient toutes ces filles dont les cadavres ont été disséminés dans la région? Des filles faciles, qui n'ont eu que ce qu'elles méritaient? C'est ce que certains laissent entendre. Laurine, elle, voudrait simplement savoir qui a assassiné sa mère. Quand un nouveau meurtre est découvert, c'est, pour cette gamine déterminée, l'occasion de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Gendarmes, médias, familles, juges, tout le monde en prend pour son grade. Au milieu de ce déchaînement de violence qui confond victimes et coupables, l'avocate Déborah Lange, spécialiste des "cold cases", se bat pour faire éclater la vérité. Inspiré de faits réels, Justice soit-elle est un cri de colère d'une auteure engagée contre les violences faites aux femmes et le mépris d'une justice à deux vitesses.


- L'espoir des Neshov
de Anne Birkefeldt Ragde
Éditions Fleuve Noir / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Pour avancer, il faut savoir revenir en arrière. Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l'abandon et la famille éclatée. Seul à Trondheim, Margido s'est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s'épanouir dans sa vie privée. À la tombée du jour, ni les tartines trop riches, ni les soirées dans son sauna personnel ne comblent le vide. À Copenhague, en revanche, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit. Pris dans le tourbillon des couches, des biberons et des bobos, ils en viendraient presque à s'oublier eux-mêmes. Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s'interroge sur l'avenir d'une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. À quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux. Une famille, quatre destins, quatre existences ancrées dans des réalités bien différentes que chacun questionne afin de trouver sa place dans le monde. Mais après tout, la vie n'est-elle pas cette quête permanente portée par l'espoir de trouver sa plénitude?


- L'été dernier à Syracuse
de Delia Ephron
Éditions Michel Lafon / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Ils sont beaux, riches, américains. Ils ont décidé de partir ensemble découvrir Rome, puis Syracuse. Michaël est écrivain, ancien lauréat du prix Pulitzer. Sa femme Lizzie est une journaliste en perte de vitesse. Finn est restaurateur et Taylor, son épouse, se dévoue entièrement à l'éducation de leur fille unique, Snow, une enfant énigmatique qui fait aussi partie du voyage. Tout est en place pour qu'ils passent des vacances de rêve dans des sites enchanteurs. Mais chacun arrive avec ses secrets, ses mensonges, ses non-dits, ses désirs inassouvis. Et petit à petit, dans les ruelles de la Sicile baroque, se noue une histoire vénéneuse, où les personnages avancent à la fois masqués et aveugles.


- Le banquier anarchiste
de Fernando Pessoa
Éditions Christian Bourgois / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Cet ouvrage, paru en 1922 sous le nom de Pessoa, est un véritable brûlot, aussi explosif, détonant et jubilatoire aujourd'hui que lors de sa publication. Ce texte court reste l'unique œuvre de fiction publiée du vivant de l'auteur. Au terme du repas, un banquier démontre à ses convives que ses convictions et ses actions en matière d'anarchisme n'ont rien à envier à celles des poseurs de bombes. Il déploie ainsi les trésors d'une rhétorique insidieuse au service de sa personne et s'installe dans de provocants paradoxes. Si ce banquier anarchiste nous enchante avec ses raisonnements par l'absurde et une mauvaise foi réjouissante, il s'agit surtout d'un pamphlet incendiaire contre la société bourgeoise (autrement dit: la nôtre), ses hypocrisies et ses mensonges. C'est aussi une dénonciation du pouvoir de l'argent, qui mine de l'intérieur le bien le plus précieux de l'homme: la liberté.


- Le polar de l'été
de Luc Chomarat
Éditions La Manufacture de Livre / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Notre héros est un écrivain de polars. Pas très célèbre, "ses tirages n'atteignent pas les mêmes chiffres que Douglas Kennedy". En vacances en Corse en famille et un couple d'amis, il discute de lectures et alors lui vient une idée ou plutôt une vision: il va écrire un plagiat de Pas de vacances pour les durs, de Paul Terreneuve, un polar hard-boiled des années soixante complètement oublié qui trônait au milieu des livres aux couvertures suggestives dans l'enfer de la bibliothèque de son défunt père. Ce polar représenta, très tôt dans sa vie, "un idéal impossible à atteindre". En le modernisant, il ne peut que cartonner, devenir un phénomène de librairie: le polar de l'été. Ne reste plus qu'à retrouver ce livre, indisponible et disparu. Aucune trace sur le net, à croire que ce roman n'a pas existé. Quittant sa famille et ses amis, il part à sa recherche dans la maison familiale où il va affronter sa mère qui ne sait plus ce qu'elle a fait du livre, enquêter sur les traces de son enfance et de l'histoire familiale pour trouver ce satané polar de l'été qui se dérobe à chaque fois à sa quête. Son enquête ou plutôt sa quête, va l'amener à croiser et à se confronter à tous ceux qui ont pu avoir ce livre en main.


- Le purgatoire
de Chuck Palahniuk
Éditions Sonatine / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

À sa grande surprise, Madison, 13 ans, morte dans de mystérieuses circonstances, est allée directement en enfer. Lors d'une soirée d'Halloween, elle a néanmoins l'occasion de revenir sur terre. Cette petite parenthèse chez les mortels va être riche en évènements. Madison va en effet essayer de combler quelques blancs de son histoire en enquêtant sur un horrible meurtre, dont elle est peut-être l'auteure, et tenter de savoir pourquoi elle a été damnée. Elle va surtout découvrir une conspiration millénaire, dans laquelle elle joue le rôle principal.


- On met longtemps à devenir jeune
de Christine Jusanx
Éditions Michel Lafon / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

"Jeune senior de 59 ans, tout juste préretraitée, cherche à partager appartement proche tour Eiffel avec colocataire gai et optimiste. Profil idéal recherché: étudiant étranger voire jeune quadra en transition de vie". Telle est l'étonnante annonce que la pétillante Jeanne a publiée pour réaliser son vœu le plus cher: habiter près de la tour Eiffel. Mise en retraite anticipée par son employeur, fière de laisser voler de ses propres ailes son fils Léo, le seul homme de sa vie, Jeanne est déterminée à se prouver qu'il n'y a pas d'âge pour vivre ses rêves, en se lançant dans l'aventure de la colocation. Cette nouvelle vie, riche de surprises et de belles rencontres, pourrait bien l'amener à s'autoriser enfin à explorer des horizons qu'elle s'était jusque-là interdits.


- Parfums d'amour
de Stacey Lee
Éditions Michel Lafon / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Mimosa, seize ans, est l'une des deux dernières aromaticiennes de la planète. Grâce à son odorat magique, elle développe des parfums plus envoûtants que n'importe quel philtre d'amour. Mais si elle veut conserver son pouvoir, elle doit préserver son cœur à tout prix et ne jamais tomber amoureuse. La jeune fille pense donc son avenir tout tracé: confectionner des potions, s'occuper de ses fleurs, inspirer des sentiments aux autres, et rester inexorablement seule. Mais quand Court, la star du lycée, boit un élixir qui ne lui était pas destiné, Mimosa est prise au piège. L'adolescente va alors réaliser que l'amour est bien plus qu'une savante équation de senteurs.


- Toucher
Écrit en collectif
Éditions Cherche Midi / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

Le premier émerveillement est un mystère, celui d'une sensation tactile qui bouleverse nos émotions et libère nos rêves. Le velours d'une étoffe et le velouté d'une pêche disent le plaisir et l'espoir, la fourrure animale réveille un sens endormi. Douceur de la peau et barbe à papa qui colle aux doigts mais qui sent bon la vie. L'espoir impatient d'un frôlement de main trahit le désir. Le contact est souvent miraculeux: il guérit et recrée le monde, par la magie de l'argile ou d'une touche de piano. Cette caresse-là raconte toute notre humanité. Beaucoup en sont heureux, certains le redoutent: les auteurs de ces nouvelles ont fait du toucher le formidable matériau de leur monde imaginaire.


- Venise est un poisson
de Tiziano Scarpa
Éditions Christian Bourgois / 08 juin 2017


Le Titre du Roman

De son écriture précise et acérée, Tiziano Scarpa propose un guide personnel de Venise, sa ville natale, connue pour attiser les convoitises touristiques. Composant une véritable invitation à la découverte et à l'errance, il ne nous entraîne ni dans une banale excursion ni dans une navigation rêveuse. Le corps urbain qu'il décortique est de pierre et de sang, avec ses pieux déchaussés enfoncés dans la vase, sur laquelle repose le poisson mirobolant à nul autre pareil. Avec Tiziano Scarpa, on déambule dans l'intimité viscérale, minérale, aquatique, de la plus mirifique des cités lagunaires, dont les feux et les langueurs n'en finissent pas de brasser l'Orient et l'Occident confondus.


- À l'ombre de l'arbre Kauri
de Sarah Lark
Éditions L'Archipel / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Nouvelle-Zélande, 1875. Lizzie et Michaël cultivent l'espoir d'un jour posséder leur propre domaine. Mais ces perspectives heureuses sont soudain assombries par la disparition de leur fille adoptive, kidnappée par un chef maori. Pendant que Michaël se démène pour retrouver sa fille, Kathleen, son ancienne fiancée, apprend une bonne nouvelle: son fils Colin rentre au pays. Mais nul ne mesure les conséquences de ce retour pour les deux familles. Prenant pour toile de fond les paysages grandioses de la Nouvelle-Zélande, Sarah Lark fait la part belle à ses héroïnes, et au combat qu'elles mènent pour conquérir liberté et indépendance.


- À nous
de Elin Hilderbrand
Éditions JC Lattès / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Laurel Thorpe, Belinda Rowe et Scarlett Oliver n'ont que deux choses en commun: l'amour pour un homme qu'elles ont toutes les trois épousé, Deacon Thorpe (un chef célèbre doté d'un appétit insatiable pour la vie) et la profonde antipathie qu'elles se témoignent mutuellement. Trois femmes uniques et indépendantes, mais radicalement différentes. Laurel: la première petite amie de Deacon, rencontrée au lycée, une assistante sociale à la beauté naturelle. Belinda: une actrice hollywoodienne capricieuse et difficile à vivre. Scarlett: une beauté du sud vivant des rentes de sa famille et de son sex appeal. Au fil des années, elles ont adopté la meilleure stratégie qui soit: s'éviter à tout prix. Mais cet équilibre fragile menace de s'effondrer quand Deacon trouve la mort dans son endroit préféré au monde: une vétuste villa de vacances de Nantucket. Le dernier souhait de Deacon est que sa famille recomposée se réunisse sur son île adorée pour lui faire ses adieux. À contrecœur, Laurel, Belinda et Scarlett acceptent. Et les voilà contraintes de partager le même toit avec les enfants de Deacon et son meilleur ami, dans cette villa où chacune a ses souvenirs. Avant la fin du weekend, il y aura suffisamment d'accusations, de mensonges, de larmes et de drames pour transformer ces trois femmes qui ont épousé le même homme en ennemies jurées. Alors que les membres de cette famille improbable font leurs adieux à l'homme qui les a réunis, pour le meilleur et pour le pire, seront-ils capables d'oublier leurs différences le temps d'un toast en l'honneur de Deacon?


- Bonheur fantôme
de Anne Percin
Éditions Babel / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

28 ans, Pierre a quitté Paris pour s'installer dans la Sarthe. Il vit de quelques brocantes, travaille à une biographie de Rosa Bonheur, une peintre spécialiste des vaches au XIXe siècle. Un temps mannequin, ancien étudiant en philosophie, pourquoi s'est-il mis ainsi en retrait du monde? Ce premier roman envoûtant mène une véritable enquête intérieure pour révéler les ressorts secrets d'un homme singulier.


- Chaos sublime
de Massimiliano Fuksas
Éditions Arléa / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Ce livre est l'histoire d'une amitié, puisqu'il est issu de vingt ans de conversations avec Paolo Conti, écrivain et journaliste italien. Il est né aussi du besoin de comprendre les processus de création contemporains, en tenant compte des passions politiques et sociales de notre temps qui ont bouleversé et bouleverseront notre façon d'habiter la ville. C'est à travers cette vision de l'architecture que sont abordés tous les grands thèmes contemporains des croissances des villes, des banlieues, des œuvres d'art comme des faillites de l'architecture.


- Clair-obscur
de Nora Roberts
Éditions Harper Collins / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Ile de Cozumel, Mexique. Au cours d'une sortie en bateau qu'elle a organisée pour des touristes, Liz découvre avec effroi, au fond de l'eau, le corps sans vie d'un de ses employés, tué d'une balle dans la tête. Qui a pu commettre ce meurtre atroce? Cette question angoissante la hante toujours lorsque, quelques jours plus tard, arrive sur l'île le frère jumeau de la victime, Jonas Sharpe, avocat à Philadelphie. Un homme sombre, déterminé, et visiblement prêt à tout pour découvrir la vérité. Un homme auprès de qui Liz ressent aussitôt un trouble déstabilisant. Alors que son instinct lui dicte de rester en dehors de cette affaire qui pourrait se révéler très dangereuse, elle accepte à contrecœur de louer une chambre à Jonas le temps que durera son enquête, tout en se promettant de rester prudemment à distance. Mais quand elle comprend que le tueur semble désormais prêt à s'en prendre à elle, Liz n'a plus le choix: il va lui falloir faire confiance à Jonas.


- Dans la brume du Darjeeling
de Mikael Bergstrand
Éditions Babel / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Neuf mois après un voyage en Inde dont il avait cru revenir transformé à jamais, le Suédois Gorän Borg a déjà repris ses mauvaises habitudes: il s'empiffre à nouveau de glace Ben & Jerry's en pestant contre ses collègues et en s'apitoyant sur son sort. Seule bouée de sauvetage psychologique: le mariage imminent de son ami indien Yogi, prétexte qui le mènera bientôt, au gré d'une série d'aventures plus rocambolesques les unes que les autres, jusqu'aux plantations brumeuses du Darjeeling et dans l'État du Sikkim. Dépaysement et bonne humeur garantis.


- Farallon Islands
de Abby Geni
Éditions Actes Sud / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Miranda débarque sur les îles Farallon, archipel sauvage au large de San Francisco livré aux caprices des vents et des migrations saisonnières. Sur cette petite planète minérale et inhabitée, elle rejoint une communauté récalcitrante de biologistes en observation, pour une année de résidence de photographe. Sa spécialité: les paysages extrêmes. La voilà servie. Et si personne ici ne l'attend ni ne l'accueille, il faut bien pactiser avec les rares humains déjà sur place, dans la promiscuité imposée de la seule maison de l'île; six obsessionnels taiseux et appliqués (plus un poulpe domestique), chacun entièrement tendu vers l'objet de ses recherches. Dans ce décor hyperactif, inamical et souverain, où Miranda n'est jamais qu'une perturbation supplémentaire, se joue alors un huis clos à ciel ouvert où la menace est partout, où l'homme et l'environnement se disputent le titre de pire danger. Avec une puissance d'évocation renversante et un sens profond de l'exploration des âmes, Abby Geni nous plonge en immersion totale parmi les requins, les baleines, les phoques, les oiseaux et les scientifiques passablement autistes, dans un vertigineux suspense, entre thriller psychologique et expérience de survie.


- L'invasion du Tearling
de Erika Johansen
Éditions JC Lattès / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d'esclaves au royaume voisin de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, sa terrible armée déferle sur le Tearling pour s'emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l'invasion. À mesure que l'armée Mort se rapproche, voici qu'une mystérieuse connexion s'établit entre Kelsea et une époque datant d'avant la Traversée. Elle se trouve unie à une étrange alliée, qui pourrait s'avérer dangereuse: une certaine Lily, qui lutte pour sa vie dans un monde où il ne fait pas bon être femme. Bientôt, Kelsea elle-même commence à changer; elle ne reconnaît plus ni son reflet dans le miroir, ni l'extraordinaire pouvoir dont elle dispose à présent. Qui sait? Le sort du Tearling, et celui de l'âme-même de Kelsea, dépendent peut-être de Lily et de son histoire? Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps vient à manquer.


- La table du roi Salomon
de Luis Montero Manglano
Éditions Actes Sud / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Canterbury: des ruelles pavées à l'ombre d'une cathédrale mythique, un honorable archevêque, des étudiants, des pubs et des bicyclettes. Tirso Alfaro, doctorant espagnol en art médiéval, s'ennuie à mourir au musée de la ville, où il officie comme guide; jusqu'au jour où, sous ses yeux, un moine dérobe la précieuse patène ancienne, fleuron de la céramique vitrifiée des maîtres cordouans, qu'il était venu étudier. Échouant à convaincre les autorités que l'œuvre qui continue de briller de tous ses feux derrière la vitrine blindée est une réplique, Tirso est renvoyé à Madrid, où l'attend une offre d'emploi énigmatique, assortie d'un extravagant test d'aptitude, qu'il réussit. Il intègre alors le Corps royal des quêteurs: une organisation secrète, établie dans les sous-sols du Musée archéologique de Madrid, et dont la mission consiste à localiser et à rapatrier par tous les moyens les œuvres du patrimoine historique national que les rapines des guerres des XIXe et XXe siècles ont éparpillées à travers le monde. Les objets ainsi “volés aux voleurs” sont remplacés par de parfaites copies (le procédé mis en œuvre à Canterbury). La première mission de Tirso, qui porte sur l'un des secrets les plus insondables de l'histoire des civilisations, le lance sur la trace du roi Salomon et de Lilith, l'incomparable reine de Saba. L'amour et l'action le disputent à l'intrigue et à l'aventure, dans ce roman érudit et trépidant qui nous plonge au cœur des histoires de l'art.


- Le journal impubliable de George Pearl
de Eliane Saliba-Garillon
Éditions Arléa / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Architecte new-yorkais, George Pearl décide de tout quitter et de s'exiler à Rome pour jouir d'une retraite bien méritée. À travers son journal, le misanthrope nous révèle ce retrait mouvementé.


- Le procès de Valérius Asiaticus
de Christian Goudineau
Éditions Babel / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Ier siècle après J.-C.: rejeton d'une illustre famille de Gaulois Allobroges, Décimus Valérius Asiaticus a joué la carte de la romanité et s'est élevé au sein de l'empire. Pourtant, à l'issue d'un procès retentissant, il est condamné à la peine capitale par l'empereur Claude. C'est sur ces événements historiques que s'appuie ce roman aux péripéties haletantes qui entraîne le lecteur dans l'Empire romain à ses débuts, notamment à Marseille, à Vienne et à Rome.


- Les filles de Roanoke
de Amy Engel
Éditions Autrement / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Dans une petite ville du Kansas, les filles Roanoke sont enviées de tous. Belles, jeunes et riches, elles vivent avec leurs grands-parents sur le domaine familial, au cœur des champs de blé. Quand Allegra disparaît, après la fin tragique qu'ont connu Camilla, Penelope et Eleanor, toutes filles de la lignée Roanoke, sa cousine Lane part à sa recherche. Elle découvre de sombres secrets de famille.


- Les mémoires d'un chat
de Hiro Arikawa
Éditions Actes Sud / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Un chat de gouttière au franc-parler et rompu au langage des humains a pris ses quartiers dans le parking d'un immeuble de Tokyo. Pour rien au monde il ne troquerait sa liberté contre le confort d'un foyer. Mais le jour où une voiture le percute, il est contraint d'accepter l'aide de Satoru, un locataire de l'immeuble, qui le soigne, lui attribue un nom, Nana, et lui offre la perspective d'une cohabitation durable. Cinq ans plus tard, des circonstances imprévues obligent Satoru à se séparer de Nana. Anxieux de lui trouver un bon maître, il se tourne vers d'anciens camarades d'études, disséminés aux quatre coins du Japon. Commence alors pour les deux compères une série de voyages et de retrouvailles qui sont pour Nana autant d'occasions de découvrir le passé de Satoru et de nous révéler, à sa manière féline, maints aspects de la société japonaise. Prenant et surprenant, profond et plein d'humour, Les Mémoires d'un chat est un beau roman sur l'adoption, l'amitié, et la force des liens qui unissent l'homme et l'animal.


- Lila
de Marilynne Robinson
Éditions Babel / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

À travers la plus improbable des rencontres entre Lila, une jeune vagabonde misérable, et le révérend John Ames, homme de Dieu respectable et respecté de tous qui aurait l'âge d'être son père, Marilynne Robinson compose une magnifique variation sur l'amour et réussit ce prodige qui consiste à entraîner le lecteur profane à partager d'authentiques préoccupations spirituelles, dans une communion littéraire d'une rare intensité.


- Lucia Lucia
de Adriana Trigiani
Éditions Charleston / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

New York, 1950. À vingt-cinq ans, Lucia Sartori est certainement la plus jolie fille du quartier. L'après-guerre a ouvert de nombreuses possibilités aux jeunes femmes ambitieuses, et Lucia vient de commencer comme apprentie couturière au très chic grand magasin B. Altman sur la 5e Avenue. Son père, qui a brillamment réussi dans les affaires et tient l'épicerie fine italienne la plus réputée, l'a toujours encouragée dans ses ambitions, mais les traditions sont tenaces. Fiancée à son amour d'enfant, l'inébranlable Dante DeMartino, Lucia est déchirée lorsqu'elle rencontre un bel inconnu qui lui promet une vie de luxe dans les beaux quartiers, une vie comme elle n'en lit que dans les magazines. Forcée de choisir entre sa famille et ses rêves, Lucia se retrouve au centre d'un scandale qui révélera des secrets enfouis. L'honneur des Sartori est en jeu.


- Madame Extraordinaire
de Fabrice Lehman
Éditions JC Lattès / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Stéphanie habite Blois. Employée de banque modeste et mère de famille méritante, elle rêverait de tenir tête à ses patrons et de retrouver la considération de son mari. En vain. Jusqu'au jour où elle fait une découverte bouleversante: elle est LA Française moyenne. Ses goûts et ses opinions, de manière systématique, sont au diapason exact des goûts et de la pensée dominants. Elle est le reflet absolu de la société, l'échantillon parfait de la France. Puissance divine ou malédiction? Approchée par un institut de marketing puis projetée au cœur de la campagne présidentielle, la modeste citoyenne Stéphanie va peser de manière décisive sur le destin de son pays. Mais tout le monde peut-il prétendre au pouvoir?


- Mérovingiens
de Patrick McSpare
Éditions Pygmalion / 07 juin 2017


Le Titre du Roman

Après la mort de son père, Childéric Ier, Clovis devient le roi de tous les Francs, jusqu'à poser les fondations de la future France. Comment un jeune barbare inexpérimenté a-t-il pu supplanter ses puissants voisins et rivaux? Grâce à sa conversion au catholicisme lui assurant le soutien des élites gallo-romaines? À sa science militaire? Certainement. Mais avant tout grâce à l'action de trois agents secrets, une femme et deux hommes. Obéissant chacun à des motivations différentes, ces guerriers de l'ombre au tragique passé vont peu à peu transformer l'héritier en roi des rois. Manipulations, chantages, trahisons, sexe, meurtres... Mission impossible au pays des Francs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dernières parutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dernières parutions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» ICOM - CC : les dernières parutions.
» Parution du Petit Chaperon Rouge !
» Dernières parutions d'Archetype
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» Parutions trollopiennes en livre de poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Titre du Roman :: 1. Les romans :: 1. Les romans-
Sauter vers: