Le Titre du Roman

AccueilAccueil  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Les dernières parutions

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Sam 6 Jan - 16:08

- Le traquet kurde
de Jean Rolin
Éditions P. O. L. / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Au printemps 2015, un ornithologue amateur observe au sommet du puy de Dôme un petit oiseau, le traquet kurde, jamais vu en France auparavant, et dont nul ne sait comment il est arrivé jusque-là. Sur la piste du traquet kurde, des vertes prairies du Hertfordshire aux montagnes du nord de l'Irak, le narrateur de ce récit, quant à lui, croisera les ombres de T. E. Lawrence, St. John Philby (le père du célèbre espion), Wilfred Thesiger, celle aussi d'un invraisemblable escroc, mystificateur et mythomane, le colonel Meinertzhagen, et beaucoup d'autres grandes figures de l'histoire impériale britannique. Ce nouveau livre de Jean Rolin, récit et variation autour des tribulations hasardeuses d'un écrivain et du petit oiseau qu'il poursuit de sa curiosité, est un festival d'érudition et d'humour, un itinéraire poétique à travers l'ornithologie et les géographies physique et politique, l'histoire, la littérature, une illustration supplémentaire de son génie descriptif.


- Les argonautes
de Maggie Nelson
Éditions Du Sous-Sol / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Les Argonautes, c'est d'abord une histoire d'amour. Deux êtres qui se rencontrent et tombent éperdument amoureux. Leur amour grandit, leurs deux corps se transforment, et avec leurs mutations d'autres grandes questions résonnent: qu'est-ce que la maternité? Comment se construit le genre? Comment vivre et penser la marge en construisant une famille?
À la lisière de l'essai et de l'autofiction, Les Argonautes est à la fois amusant et indigné, souvent emporté, toujours brillant. Maggie Nelson nous y présente les penseurs qui l'ont aidée à vivre, Judith Butler, Susan Sontag, Gilles Deleuze ou Roland Barthes. Elle parvient à mêler histoire intime et réflexion, livrant un texte à nul autre pareil, brillant et solaire. Au fil de ses lectures, elle nous emmène en Floride sur la plage, au cabaret burlesque, dans une université de New York, dans le bureau d'un shérif en Californie, à la très kitsch chapelle de Hollywood… Et surtout, elle s'assure que nous ne verrons plus jamais de la même façon le mystère de la fabrication d'un corps par un autre.


- Les spectateurs
de Nathalie Azoulai
Éditions P. O. L. / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Dans le salon d'un petit appartement, un enfant de 13 ans, sa petite sœur et ses parents regardent la télévision. Le général de Gaulle, président de la République, y donne une conférence de presse qui les sidère. Celle du 27 novembre 1967. L'enfant comprend en direct qu'on peut avoir à quitter son pays natal, comme ses parents chassés de chez eux quelques années plus tôt. Bouleversé, il veut savoir comment ça s'est passé et questionne ce premier exil. Il leur demande quand et comment on décide de partir, ce qu'on emporte dans ses valises, ce qu'on laisse derrière soi mais, à toutes ses questions, personne ne répond vraiment, comme si on lui cachait quelque chose. Le soir même de la conférence, sa mère se confie à sa voisine Maria, une couturière qui lui confectionne toutes ses robes d'après celles que portaient les stars hollywoodiennes des années 40. Rita Hayworth, Lana Turner, Gene Tierney, des figures qui accompagnent sa vie et qu'elle invoque à tout bout de champ. De l'autre côté du mur, l'enfant reconstitue les menaces, le départ, les adieux, et parvient à recoudre les différents pans d'une histoire qui entrelace l'amour et le secret, l'exil et le cinéma, l'Orient et l'Occident...


- Les vacances du petit Renard
de Arthur Cahn
Éditions Du Seuil / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Hervé a levé ses bras pour y caser sa tête, comme ce matin dans le jardin. C'est sa pose. C'est comme cela certainement que Paul se souviendra de lui quand il sera de retour à Paris. Il sait déjà qu'il collectionne des souvenirs". Paul, 14 ans, arrive dans la maison de campagne familiale pour y passer les vacances d'été. Il y rencontre le meilleur ami de sa tante, Hervé, 45 ans, dont il tombe aussitôt amoureux. Dans l'oisiveté et la solitude de cette parenthèse estivale, il finit par télécharger une application de rencontres sur son téléphone.


- Magda
de Mazarine Pingeot
Éditions Julliard / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Comment réagit-on lorsqu'on apprend par la télévision que sa propre fille est accusée de tentative de meurtre en relation avec une entreprise terroriste? Magda, belle femme de soixante ans habituée à vivre à l'abri des regards, voit soudain son intimité fouillée, disséquée par des enquêteurs suspicieux et des journalistes avides de sensationnalisme. Tandis que la justice fait traîner une procédure de plus en plus politique, elle s'interroge: sa fille a-t-elle réellement eu l'intention d'attenter à des vies humaines? Et si oui, quel rôle a-t-elle joué, en tant que mère, dans cette dérive? Très librement inspiré de faits réels, Magda explore, par le biais de la fiction, les ressorts de la transmission familiale entre une mère rongée par le secret et sa fille, activiste passée du côté de la clandestinité. Un roman introspectif et crépusculaire, doublé d'un captivant portrait de femme.


- Manquent à l'appel
de Giorgio Scianna
Éditions Liana Levi / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Quatre places vides. C'est là qu'étaient assis l'an dernier les seuls garçons de la classe. Mais à cette rentrée aucun des quatre n'est présent au lycée. Partis ensemble en Grèce pendant l'été, ils ont inexplicablement disparu. Leurs parents essaient de les joindre, mais les portables sont désactivés. Ils ont été vu en Turquie pour la dernière fois, selon le ministère des Affaires étrangères. Rien d'autre. Pour leurs familles et leurs amis commence une attente interminable. Un suspense pour comprendre ce qui pousse certains jeunes à partir sur les terres de Daech. Mal-être? Quête d'ailleurs? Fascination pour les images diffusées sur Internet? Des illusions dangereuses qui les entraînent là où jamais ils n'auraient dû s'aventurer.


- Obock. Rimbaud et Soleillet en Afrique
de Jean-Jacques Salgon
Éditions Verdier / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Il y a des noms de villes qui semblent condenser tout le pouvoir attractif d'un lieu, toute la mythologie sur quoi se fonde notre désir de voyager. Ainsi Tombouctou, Zanzibar, Vancouver ou Valparaiso… C'est le nom d'Obock, celui d'une ancienne colonie française devenue aujourd'hui port de la République de Djibouti, qui est à l'origine de ce récit et du voyage que Jean-Jacques Salgon entreprend en février 2016 pour, selon ses mots, aller "visiter ce qui n'existe plus". Que Rimbaud et l'explorateur nîmois Paul Soleillet s'y soient un jour croisés, aient pu s'y entretenir de leurs projets commerciaux et des périls encourus sur les pistes qui conduisaient leurs caravanes vers le royaume du Choa, que leur vie aventureuse ait trouvé, sous ces climats hostiles, chacune à sa façon, sa fin précoce, voilà qui donne un relief particulier aux évocations dont ce livre est tissé. Une exploration méthodique de la vie de Soleillet, infiniment moins connue que celle de Rimbaud (alors qu'une situation inverse prévalait de leur vivant), constitue le fil d'Ariane qui nous guide vers ces contrées éloignées à la fois dans l'espace et le temps. Pour les deux trafiquants, l'Abyssinie fut un rêve, un rêve commercial, obstiné, dévorant. C'est vers ce rêve "où filtraient les élans d'une véritable passion géographique" que ce livre nous entraîne.


- Où les eaux se partagent
de Dominique Fernandez
Éditions Philippe Rey / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Un peintre français, Lucien, et sa compagne Maria, en vacances en Sicile, arrivent dans un port à l'écart des circuits touristiques. La beauté du lieu et leur rencontre d'un vieux prince désargenté les amènent à acheter une maison rudimentaire, au bord de la falaise, malgré les réticences de Maria.
Lucien est fasciné par les Siciliens, leur pays, leurs coutumes, leurs superstitions, leur personnalité pittoresque et surprenante… Tandis que Maria, tout empreinte des préjugés des Italiens du Nord, les considère comme une population barbare. Elle est révulsée par l'éducation sévère infligée aux filles contrastant avec le laxisme de celle des garçons, les "crimes d'honneur", l'absence de femmes sur les plages, cause d'un intérêt malsain des hommes, appâtés par la blondeur de Maria… En face de la maison se trouve une ligne de partage entre deux mers. Et si là, devant l'un des plus beaux paysages du monde, une autre ligne, celle de la séparation, se dessinait au sein d'un couple, pourtant arrivé enjoué et uni? Un roman subtil sur le lien amoureux, les mouvements souterrains de la personnalité, mais aussi une peinture foisonnante de la Sicile et de ses habitants


- Pactum salis
de Olivier Bourdeaut
Éditions Finitude / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Très improbable, cette amitié entre un paludier misanthrope, ex-Parisien installé près de Guérande, et un agent immobilier ambitieux, prêt à tout pour réussir. Le premier mène une vie quasi monacale, déconnecté avec bonheur de toute technologie, tandis que le second gare avec fierté sa Porsche devant les boîtes de nuit. Liés à la fois par une promesse absurde et par une fascination réciproque, ils vont passer une semaine à tenter de s‘apprivoiser, au cœur des marais salants.


- Pays provisoire
de Fanny Tonnelier
Éditions Alma / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Amélie Servoz, jeune modiste d'origine savoyarde, n'a pas froid aux yeux. En 1910, elle rallie Saint-Pétersbourg avec, pour seul viatique, un guide de la Russie chiné en librairie et l'invitation d'une compatriote à reprendre sa boutique de chapeaux. Sept ans plus tard, la déliquescence de l'Empire l'oblige à fuir. Son retour, imprévisible et périlleux, lui fera traverser quatre pays, découvrir les bas-côtés de la guerre et rencontrer Friedrich… Fanny Tonnelier campe avec verve et finesse tout un monde de seconds rôles où les nationalités se mêlent; changeant à volonté et avec dextérité la focale, elle raconte aussi bien le détail des gestes et des métiers que l'ample vacarme d'une Révolution naissante. Elle s'est inspirée d'un pan d'histoire méconnu: au début du XXe siècle, de nombreuses Françaises partirent travailler en Russie.


- Pêcheurs d'hommes
de Eric Valmir
Éditions Robert Laffont / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Moi, c'est Nicolo. J'aurai bientôt vingt-cinq ans et jamais je ne quitterai Lampedusa. C'est mon île au centre de la mer".
Au cœur de la Méditerranée, entre Afrique et Europe, Lampedusa, symbole de l'une des plus grandes hontes contemporaines: au fi l des années, ces milliers d'hommes, de femmes et d'enfants fuyant la guerre et la misère, ceux qu'on appelle aujourd'hui "les migrants", venus s'échouer, souvent mourir, sur ses côtes. Lampedusa, des paysages d'une beauté paradisiaque sous la sublime lumière du sud de l'Italie, mais mauvaise réputation, donc. Maudite? Mal aimée, mal comprise en tout cas. Nicolo aurait toutes les raisons de la détester, cette île qui a rendu son père fou, parce que "son métier, c'était d'attraper des poissons, pas de pêcher des hommes". Mais il choisit de nous la raconter, elle et ses habitants, à travers son regard de petit garçon puis de jeune homme confronté à l'indifférence du monde mais déterminé à sauvegarder sa beauté.


- Prendre un papa par la main
de Tristane Banon
Éditions Robert Laffont / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Qui a dit qu'on ne choisissait pas ses parents? Quand Sasha apprend que l'homme dont elle attend un enfant s'est évaporé pour toujours quelques heures avant son accouchement, le monde s'effondre autour d'elle. Comment faire face à cette nouvelle vie, chamboulée par l'arrivée d'un bébé, seule et le cœur démoli? Comment expliquer à sa fille qu'elle n'a pas de père à lui offrir? Face aux inquiétudes de sa mère, Thelma décide de prendre les choses en main et de se montrer, en toutes choses, un bébé modèle. Mais sous son petit crâne exemplaire se concocte en silence un plan de bataille plus ambitieux encore: trouver elle-même un "papa" pour sa maman. Prendre un papa par la main est l'histoire d'un coup de foudre inespéré, d'une relation magique et improbable entre deux êtres. Dans ce conte de fées contemporain, d'inspiration autobiographique, Tristane Banon épouse tour à tour les pensées d'une mère et celles de son enfant, donnant lieu à de savoureux renversements de points de vue, autant qu'à une dissection au scalpel de la figure paternelle. À la fois sensible, émouvant et drôle, ce roman se lit comme une fable des temps modernes.


- Shore
de Sara Taylor
Éditions 10-18 / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Au large de la Virginie, un archipel oublié des Américains et du reste du monde, Shore, abrite depuis des siècles deux familles isolées par l'océan. Sur le rivage, on croise des chevaux sauvages parcourant des terres à la rare végétation, des routes parsemées de coquilles d'huîtres, des maisons délabrées, abandonnées par des femmes dans la misère, fuyant un mari ou un père irascible, capable de meurtre. À l'abri des regards, ces mêmes femmes s'adonnent à la magie noire. Elles luttent contre la sécheresse de leur terre, la violence des hommes, la pauvreté, sans jamais perdre de vue l'amour qu'elles portent à leur famille.


- Si nous ne brûlons pas
de Justine Bo
Éditions Des Équateurs / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

"À l'épreuve du vide, j'appris à ne me fier qu'au territoire. Il est la seule matière, l'unique élément de la vie des hommes. Je me méfie du récit des origines, des sociologies, des familles. J'accorde peu de crédit au mythe de l'éducation et aux affres du travail, mais je crois absolument à la Bible que nous livrent les territoires".
Le roman débute dans une petite ville française de bord de mer, construite comme un bastion. Une cale au regard de l'univers. La narratrice a 27 ans et une conviction: échapper au piège de la reproduction. Elle étudie la rage au ventre, avec l'obsession de "s'en sortir", de déjouer les frontières. De la côte Atlantique au Proche-Orient, puis aux États-Unis, elle part à la recherche de son identité. Mais il n'est pas de fuite ni d'ascension qui ne connaisse de chute. La géographie intime de Justine Bo fouille les lieux honnis: ceux de l'origine et de la déchirure. Sa plume âpre révèle la violence de notre société, engoncée dans ses territoires. L'insurrection passe alors par l'écriture et la création. Ce road movie incandescent dresse autant le portrait d'une époque que celui d'une évadée.


- Taqawan
de Eric Plamondon
Éditions Quidam / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Ici, on a tous du sang indien et quand ce n'est pas dans les veines, c'est sur les mains".
Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s'emparer des filets des Indiens mig'maq. Émeutes, répression et crise d'ampleur: le pays découvre son angle mort. Une adolescente en révolte disparaît, un agent de la faune démissionne, un vieil Indien sort du bois et une jeune enseignante française découvre l'immensité d'un territoire et toutes ses contradictions. Comme le saumon devenu taqawan remonte la rivière vers son origine, il faut aller à la source. Histoire de luttes et de pêche, d'amour tout autant que de meurtres et de rêves brisés, Taqawan se nourrit de légendes comme de réalités, du passé et du présent, celui notamment d'un peuple millénaire bafoué dans ses droits.


- Tristan
de Clarence Boulay
Éditions Sabine Wespieser / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Après sept jours de traversée en plein Atlantique Sud, à bord d'un langoustier assurant la liaison avec la ville du Cap, Ida débarque sur l'île de Tristan. Au fil de ses déambulations dans le village accroché aux pentes d'un volcan, elle découvre son nouvel univers: le vert des collines, les allées courant entre les jolies maisons, les vaches sur les parcelles et les habitants occupés au port, au magasin ou à la conserverie. Dans cette petite communauté, avec pour seules limites le ciel immense et l'océan, ses repères chavirent peu à peu dans une lente dilatation du temps. Suite au naufrage d'un cargo, l'activité devient soudain frénétique. Quand un soir, à l'Albatross bar, Ida accepte de partir sur les lieux du sinistre, elle ne sait pas que sa vie va basculer. Le sauvetage des oiseaux mazoutés remplit les journées de l'équipe qu'elle constitue avec les trois hommes qu'elle a suivis sur cet îlot désert. Une nuit, l'un d'entre eux la raccompagne dans sa cabane. L'éblouissement amoureux surgit alors. Pendant quinze jours hors du monde, la mer est mauvaise, aucune embarcation ne peut accoster pour venir les chercher, la valse des corps et des sentiments sera leur unique horizon. Au rythme de la houle et du vent, Clarence Boulay excelle à donner chair à une vertigineuse sensation de dessaisissement. Son roman largue les amarres, et bouscule toutes les certitudes.


- Trois amours de ma jeunesse
de Danièle Saint-Bois
Éditions Julliard / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Comment apprend-on à se construire dans les années soixante-dix, à la campagne, quand on est une jeune femme attirée par d'autres femmes? À l'époque, Danièle est mariée, élève ses trois enfants. Une vie conforme aux attentes de sa famille. Seule la littérature lui ouvre d'autres horizons. Sa rencontre avec Mia la foudroie. Mais comment s'assurer que ses sentiments sont réciproques? Du souvenir de cette passion resurgissent, comme de poupées russes, d'autres visages: ceux de Frankie, adolescente qui fut son premier coup de foudre sur les bancs de l'école, puis de Linda, dont elle tomba amoureuse à la veille de son mariage. Trois amours de ma jeunesse est le récit autobiographique d'une éducation sentimentale tourmentée. Danièle Saint-Bois s'y livre comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. Dans ce travail d'archéologie intime, écrit avec les tripes, on retrouve son style plein de fougue et sa colère envers une époque qui lui a volé, chaque fois, la possibilité d'aimer et d'être aimée.


- Un instant d'abandon
de Philippe Besson
Éditions 10-18 / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

L'histoire commence là, dans une ville de bord de mer, en automne. Un homme revient et, avec lui, c'est le passé qui resurgit. Des années plus tôt, il a été condamné pour un crime, peut-être le plus impardonnable qui soit. Les gens n'ont pas oublié. Il ne revient pas demander pardon. Il veut retrouver au plus âpre de lui-même cet état d'innocence dont on l'a si violemment privé. Mais en finit-on jamais avec ses disparus et le temps d'avant?


- Une adolescence au temps du maréchal
de François Augiéras
Éditions Bartillat / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

De son enfance dans un Paris détesté à son séjour dans le sud algérien, en passant par une adolescence à l'époque des feux de camp allumés en France par le maréchal Pétain, ce récit autobiographique de François Augiéras est le plus emblématique de sa trajectoire solitaire et révoltée. Tous ses grands thèmes s'y retrouvent: le refus des contraintes de la civilisation; la conviction d'être l'éclaireur encore isolé d'une ère de mutation pour l'être humain; une volonté de vivre "comme on danse sous les astres", à l'écoute des paroles éternelles de la Nuit, en contact avec la présence naturelle et indissociable des forces de la nature. De la Dordogne au Sahara, Augiéras nous entraîne dans l'expérience totale de ses "multiples aventures". Son talent y éclate à chaque page.


- Une femme dans la nuit polaire
de Christiane Ritter
Éditions Denöel / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Fuyant les tracas de sa vie quotidienne en Autriche, Hermann Ritter part s'établir au pôle Nord pour y mener une vie de trappeur. Son épouse, Christiane, parfaite ménagère des années 1930, décide alors de troquer son statut de femme au foyer pour celui d'aventurière du Grand Nord. Malgré la réticence de ses proches, Christiane débarque à l'été 1933 sur les côtes du Spitzberg, une île de l'Arctique, pour rejoindre son mari dans une pauvre cabane, isolée sur une terre hostile et déserte. Après l'angoisse des premiers jours, Christiane fait l'expérience indélébile d'un quotidien intense, entre extase et survie: sur cette terre aux paysages fantastiques, elle découvre la chasse au phoque, affronte le froid polaire et la violence des tempêtes, et se prépare pour l'hiver et son interminable nuit noire. Progressivement, elle développe une véritable relation de tendresse avec cette nature capricieuse qui orchestre chaque instant de la vie, et offre parfois le spectacle d'une aurore boréale ou d'une famille d'ours polaires.


- Une longue impatience
de Gaëlle Josse
Éditions Noir Sur Blanc / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Ce soir-là, Louis, seize ans, n'est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l'attente, par l'absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille. Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu'elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l'histoire se resserre sur un amour maternel infini.


- Une vie comme les autres
de Hanya Yanagihara
Éditions Buchet Chastel / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Épopée romanesque d'une incroyable intensité, chronique poignante de l'amitié masculine contemporaine, Une vie comme les autres interroge de manière saisissante nos dispositions à l'empathie et l'endurance de chacun à la souffrance, la sienne propre comme celle d'autrui. On y suit sur quelques dizaines d'années quatre amis de fac venus conquérir New York. Willem, l'acteur à la beauté ravageuse et ami indéfectible, JB, l'artiste peintre aussi ambitieux et talentueux qu'il peut être cruel, Malcolm, l'architecte qui attend son heure dans un prestigieux cabinet new-yorkais, et surtout Jude, le plus mystérieux d'entre eux. Au fil des années, il s'affirme comme le soleil noir de leur quatuor, celui autour duquel les relations s'approfondissent et se compliquent, cependant que leurs vies professionnelles et sociales prennent de l'ampleur. Révélant ici son immense talent de styliste Hanya Yanagihara redonne, avec ce texte, un souffle inattendu au grand roman épique américain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 2 Jan - 17:26

- Bénédict
de Cécile Ladjali
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Bénédict, enfant d'une mère iranienne et d'un pasteur suisse, a grandi entre l'Orient et l'Occident, bercé par la poésie soufie et le souffle de l'Apocalypse, debout au milieu des contraires. Plus tard, devenu Maître Laudes pour ses étudiants, professant la littérature comparée à l'université de Lausanne et, un semestre sur deux, à celle de Téhéran, son enseignement singulier et sa mystérieuse personne inspirent passions et sentiments contradictoires à son public. C'est aussi que Bénédict semble une figure provocante, éminemment androgyne, affranchie des contraintes de sa naissance, prosélyte d'une parole de tolérance et de résistance, qui fait résonner dans les amphithéâtres des mots de liberté, ceux d'une révolution culturelle à conduire, ceux d'un monde où s'effacerait la dramatique et douloureuse séparation entre les sexes. Roman de la réconciliation à la beauté grave et brûlante, Bénédict interroge les identités fixes et embrasse les genres, ouvrant un espace intermédiaire, entre grâce et pesanteur, vers un corps à corps apaisé par l'amour et la littérature.


- Bluff
de David Fauquemberg
Éditions Stock / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

À Bluff, ville portuaire de la Nouvelle-Zélande, les éléments se déchaînent. Un étranger entre dans le bar de l'Anchorage et fait connaissance avec les pêcheurs et les dockers. Décidé à prendre part à la pêche saisonnière, il se lie d'amitié avec Rongo Walker, pilier de la communauté maorie, et Tamatoa, un colosse tahitien en exil. Un roman polyphonique à la gloire du Pacifique.    


- Caractériel
de Denis Tillinac
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

C'est l'histoire d'un cancre qui n'en finissait pas d'imaginer des paradis multicolores pour fuir l'enfer gris de l'école.
C'est l'histoire d'un sale gosse emprisonné dans la camisole d'une sensiblerie maladive.
C'est l'histoire d'un caractériel qui a autant désorienté les psys que ses parents et ses copains de classe.
L'enfer, c'était le Paris de Doisneau. Le paradis: les deux villages de ses ancêtres, le chant nocturne des grillons, le rouge vénéneux d'une floraison de coquelicots. L'histoire d'un enfant qui n'était pas fait pour devenir un adulte. On retrouve le talent et le ton si particulier du romancier Denis Tillinac dans ce portrait d'un môme indiscipliné, prêt à tout sacrifier pour sa liberté. Un môme qui nous est bien familier.


- Céleste et Sagan
de Jean-Claude Lamy
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Céleste Albaret, la gouvernante de Marcel Proust, est morte le 25 avril 1984 à l'âge de quatre-vingt-treize ans. Françoise Sagan, le 24 septembre 2004 à soixante-neuf ans. Puisée aux sources de la réalité, leur rencontre relève de la fiction. Un tête-à-tête hors du temps étayé par des éléments véridiques. Pour l'amour de Proust, leur maître absolu, les voilà enfin réunies. C'est peut-être un roman...


- Certains souvenirs
de Judith Hermann
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Peintre des sensations et des sentiments, Judith Hermann renoue, après un premier roman, avec l'art de la nouvelle qui l'a révélée. Elle l'affine et s'impose comme l'une de ses plus grandes voix, dans ce recueil où l'on retrouve toute la finesse et la mélancolie de l'auteur, plus tard, mais surtout son talent pour capter, en peu de mots, le mystère et la subtilité des choses. Quelle proximité avons-nous avec les gens que nous aimons? Que se passe-t-il lors d'une rencontre? Qu'en reste-t-il? En dix-sept récits, Judith Hermann explore ces moments décisifs, ces instants où toute une vie se transforme: un regard qui fait naître une soudaine intimité; un être qui croise notre route, nous accompagne, nous rend heureux et pourtant nous échappe. Avec précision et légèreté, Judith Hermann trouve les mots pour exprimer l'insaisissable.


- Chanson de la ville silencieuse
de Olivier Adam
Éditions Flammarion / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Je suis la fille du chanteur. La fille seule au fond des cafés, qui noircit des carnets, note ce qu'elle ressent pour savoir qu'elle ressent. La fille qui se perd dans les rues de Paris au petit matin. La fille qui baisse les yeux. Je suis la fille dont le père est parti dans la nuit. La fille dont le père a garé sa voiture le long du fleuve. La fille dont le père a été déclaré mort. Celle qui prend un avion sur la foi d'un cliché flou. Celle dans les rues de Lisbonne, sur les pentes de l'Alfama. Qui guette un musicien errant, une étoile dépouillée d'elle-même, un ermite qui aurait tout laissé derrière lui. La fille qui traverse les jardins, que les vivants bouleversent, que les mots des autres comblent, la fille qui ne veut pas disparaître. Qui peu à peu se délivre.


- Clientèle
de Cécile Reyboz
Éditions Actes Sud / janvier 2018


Le Titre du Roman

Une avocate spécialisée en droit du travail reçoit ses clients, elle écoute leurs récits sincères ou mensongers, empreints de colère, d'effroi ou de panique, puis s'engage à leurs côtés. Face à l'échiquier du monde de l'entreprise qu'ils évoquent sous ses yeux telles des quilles sur le point de basculer, elle reconstruit, reformule et réclame en justice ce qui peut l'être. Mais cette juriste est singulière, son regard aiguisé et pragmatique se modifie une fois la porte de son bureau refermée. Le soir venu, à son tour elle devient la cliente d'un autre, une inconnue en quête d'un regard, d'un service ou d'une idée, d'un commerce ou d'un brin de liberté, de quoi changer le cours de l'instant, célébrer l'optimisme. Elle s'affaire à débusquer ce qui pourrait l'amener à se révéler tout à fait, bien au-delà de la robe noire. Ainsi la narratrice emporte-t-elle le lecteur vers d'autres échappées. Un ouvrage troublant de justesse et de violence, mêlées d'un optimisme farouche. La romancière, elle-même avocate en droit du travail, conjugue ici la réalité de son monde avec celui dont elle revendique de livre en livre la fantaisie salvatrice. Car les voies toutes tracées de la vie, celles de nos professions ou de notre intimité, semblent la laisser sceptique, comme si tout était une question d'enjambées, voire d'entrechats, pour franchir la rivière ou en dévier le cours par quelques rocailles.


- Community
de Estelle Nollet
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Lorsque huit hommes et deux femmes s'installent sur la base scientifique de New Aberdeen, en plein océan austral, au milieu des otaries à fourrure, des albatros, des gorfous et des skuas, aucun d'entre eux ne s'attend à jouer les Robinson Crusoé du XXIe siècle. Mais dans cet écosystème coupé du monde, même les plus passionnés par l'observation des espèces rares dont l'îlot est le dernier repaire finiront par se concentrer sur leur propre survie. Qui résistera à l'aventure? C'est tout l'enjeu de ce huis clos dramatique porté avec empathie par une écriture sans concession.


- Couleurs de l'incendie
de Pierre Lemaitre
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.


- Déchirer les ombres
de Erik l'Homme
Éditions Calmann Lévy / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Officier français de retour d'Afghanistan, grande gueule désespérée par ce qu'est devenue la France, personnage hors norme, LuciusScrofa surgit avec sa Harley Davidson chez son ancien lieutenant. Anastasie, la nièce de ce dernier, est là, jeune, lumineuse. Elle est fascinée par cette force de la nature qu'est Scrofa, il est séduit par sa fraîcheur. Après une nuit d'amour, ils partent tous les deux en Harley pour ce qu'Anastasie découvrira être la dernière virée de Scrofa, une cavale furieuse et mystique à travers le pays, une course vers l'ultime sacrifice. Réflexion sur le sel de la vie et l'évolution de notre monde, plaisir de la route, montage de fusils à pompe, scènes de passion truculentes… Une histoire d'amour et de mort tout en dialogues. Un véritable bijou littéraire.


- Éparse
de Lisa Balavoine
Éditions JC Lattès / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

À travers une série de fragments, Lisa Balavoine, la quarantaine, divorcée et mère imparfaite de trois enfants, nostalgique de toute une génération. Convoquant la mémoire de chansons, de films, d'événements emblématiques des années 80 à aujourd'hui, entremêlant souvenirs de jeunesse et instantanés de sa vie quotidienne, elle fait de son histoire intime un récit dans lequel chacun peut se reconnaître. Car les questions qu'elle pose (sur l'éternel recommencement de l'amour, sur les héritages et la transmission…) sont les nôtres. Car ses doutes, ses joies, ses peines fugaces ou durables, nous les connaissons. Car les inventaires audacieux qu'elle propose (description à la Perec d'un tiroir de salle de bain, arguments pour ou contre la vie de couple, liste de ses phobies, déclarations d'amour aux acteurs qu'elle a aimés…) nous renvoient à nos propres obsessions. Telle est la prouesse de ce livre : à mesure que l'auteur rassemble les morceaux de son puzzle personnel et tente l'autopsie de la première moitié de sa vie, c'est le lecteur qui se redécouvre lui-même.


- Hate List
de Jennifer Brown
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Est-ce qu'un jour, on me pardonnera?
C'est la question qui hante Valérie, alors qu'elle retourne au lycée après le drame de l'an dernier. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu sur des élèves à la cafétéria, visant un à un les élèves de la liste.
La liste. Celle qu'ils ont écrite ensemble, au fil de l'année scolaire, y rassemblant tous les élèves les plus odieux, les plus méprisants, les plus détestables. Un simple jeu pour Val, une obsession fatale pour Nick. Nick s'est suicidé, et c'est seule que Valérie doit affronter les regards accusateurs, et les questions qui l'envahissent. Pourquoi n'a-t-elle rien vu venir? Pourquoi Nick n'a-t-il rien dit? Est-elle responsable de la mort de ces élèves? Jennifer Brown signe avec Hate List un roman d'une sincérité rare, décrivant avec finesse le deuil impossible de son héroïne.


- Illettré
de Cécile Ladjali
Éditions Babel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Discret jeune homme de la cité Gagarine, porte de Saint-Ouen, Léo pointe chaque matin à l'usine. Dans le vacarme de l'atelier d'imprimerie, il voit défiler toute la journée des lettres qu'il n'identifie que vaguement: élevé par une grand-mère analphabète, il a quitté le collège à treize ans et vite oublié les rudiments appris à l'école. Désormais, sa vie d'adulte est entravée par cette tare insoupçonnable qui grippe tant ses sentiments que ses actes et l'oblige à tromper les apparences, notamment face à sa jolie voisine, l'infirmière venue le soigner après un accident. Réapprendre à lire? Renouer avec les mots? En lui et autour de lui la bonne volonté est sensible, mais la tâche est ardue et le renvoie à la difficulté de trouver sa place dans une société régie par l'écrit. Conte moderne généreux, le roman de Cécile Ladjali est un livre d'énergie et de conviction qui ouvre une voie poétique sur le handicap invisible de l'illettrisme, alimentant une réflexion autour des mots, de l'école, de la dignité et de l'estime de soi, impossibles sans le langage.


- J'ai rêvé la révolution
de Catherine Anne
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Voici le rêve profondément moderne d'une époque où tout bascule. Ce quatuor met en relation une prisonnière politique, un soldat à peine sorti de l'enfance, la mère de celui-ci et une jeune femme venue de loin. Il y est question de liberté et de sa privation, de maternité, de mort et d'écriture. Catherine Anne évoque avec tension et pudeur la figure et les derniers jours d'Olympe de Gouges, exécutée pour ses idées et ses écrits peu de temps après la Révolution.


- Jours brûlants à Key West
de Brigitte Kernel
Éditions Flammarion / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Avril 1955, Françoise Sagan, dix-neuf ans, est en tournée promotionnelle aux États-Unis à l'occasion de la sortie américaine de Bonjour tristesse. Fatiguée par le rythme intense des interviews, des séances photo et des dîners mondains, elle ne veut plus quitter sa chambre d'hôtel. Tennessee Williams, qui est en train de corriger La Chatte sur un toit brûlant, l'invite alors à le rejoindre à Key West où il demeure. Il n'est pas seul; Frank Merlo, son amant, vit aussi dans cette maison du 1431 Duncan Street et Carson McCullers, l'auteur du roman culte Le Cœur est un chasseur solitaire, dont l'état de santé est inquiétant,vient de s'y installer pour un temps indéterminé.
Huit ans plus tard, juste avant sa mort en 1963, Frank Merlo décide de raconter ces deux semaines, ces jours brûlants à Key West, qui ont bouleversé sa vie.


- L'express de Bénarès
de Frédéric Vitoux
Éditions Fayard / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Au retour d'un voyage aux Indes, en 1898, le poète Henry J.-M. Levet affirma à ses amis de Montmartre qu'il achevait un roman intitulé L'Express de Bénarès dont il évoquait devant eux les personnages ou les épisodes plus cocasses, mais personne n'en prit jamais connaissance. Levet l'écrivit-il vraiment ? Nous ne le saurons jamais. À sa mort en 1906, à l'âge de trente-deux ans, après quelques années passées comme vice-consul à Manille puis à Las Palmas, ses parents détruisirent ses lettres et ses manuscrits. Pourquoi Levet, que j'ai découvert à l'âge de dix-sept ans, m'a-t-il si durablement obsédé? Pourquoi ce jeune homme que chérissent depuis plus d'un siècle quelques centaines de lecteurs, d'une génération l'autre, comme pour perpétuer le cercle du poète disparu, et que nul n'aurait connu sans la persévérance de Fargue, son ami intime, et de Larbaud qui, après sa mort, entreprirent de rassembler et de publier ses poèmes, appartient-il ainsi à mon imaginaire, ou mieux, à ma vie? Partir à la recherche de Levet, le lire, le relire, retrouver ses paysages d'enfance à Montbrison, regrouper de rares témoignages, me plonger dans l'exubérante bohème montmartroise au tournant des XIXe et XXe siècles, m'interroger sur la personnalité contrastée de ce poète si solitaire, au physique ingrat, et qui égayait ses amis par ses tenues extravagantes, n'était-ce pas une façon de mieux me connaître moi-même? On en revient toujours là". F. V.


- La rose de Saragosse
de Raphaël Jerusalmy
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Saragosse, 1485. Tandis que Torquemada tente d'asseoir sa terreur, un homme aux manières frustes pénètre le milieu des conversos qui bruisse de l'urgence de fuir. Plus encore que l'argent qui lui brûle les doigts, cette brute aux ongles sales et aux appétits de brigand aime les visages et les images. Il s'appelle Angel de la Cruz, il marche vite et ses trajectoires sont faites d'embardées brutales. Où qu'il aille, un effrayant chien errant le suit. Il est un familier: un indic à la solde du plus offrant. Mais un artiste, aussi. La toute jeune Léa est la fille du noble Ménassé de Montesa. Orpheline de mère, élevée dans l'amour des livres et de l'art, elle est le raffinement et l'espièglerie. L'esprit d'indépendance. Dans la nuit que l'Inquisition fait tomber sur l'Espagne, Raphaël Jerusalmy déploie le ténébreux ballet qui s'improvise entre ces deux-là, dans un décor à double-fond, au cœur d'une humanité en émoi, où chacun joue sa peau, où chacun porte un secret. Sur la naissance d'une rébellion qui puise ses armes dans la puissance d'évocation, et l'art de faire parler les silences, de la gravure, La Rose de Saragosse est un roman vif et dense, où le mystère, la séduction et l'aventure exaltent la conquête de la liberté.


- La vespasienne
de Sébastien Rutes
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Novembre 1941. Paul-Jean Lafarge, directeur de La Revue des lettres, est un homme sans opinion ni autre passion que la poésie. Depuis sa fenêtre, il observe la vespasienne de sa rue, où se pressent habitués et inconnus. Jusqu'au jour où, constatant un étrange manège, il s'y rend et y découvre un pistolet et deux chargeurs. C'est le début d'un engrenage qui va bouleverser un quotidien étriqué que même la guerre n'avait pas ébranlé. Paul-Jean Lafarge est sommé de choisir son camp, tandis que la vespasienne, espace jadis neutre, devient la scène où s'affrontent les passions d'un univers en flammes. Dans ce tableau cruel et drôle du Paris occupé, hanté par les fantômes de Montherlant, Brasillach et Drieu la Rochelle, Sébastien Rutés fait de la vespasienne une allégorie de la débâcle politique et morale d'une époque.


- Le chat qui a tout vu
de Sam Gasson
Éditions L'Archipel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Bruno, 11 ans, rêve de devenir détective privé, comme son père. Des sujets d'investigation, il en voit partout autour de lui. Lorsque la mère de son ami Dean est retrouvée assassinée, baignant dans une mare de sang, Bruno est bien décidé à mettre la main sur le coupable. Son arme secrète? Sa chatte Mildred, seul témoin du crime grâce à la caméra miniature installée sur son collier. Mais Mildred a disparu. Tout semble accuser le père de Dean, un homme violent et jaloux, mais le voisinage de ce quartier a priori sans histoire cache quelques secrets inavouables… qui ne sauraient échapper à l'œil perçant d'un chat.


- Le mystère Croatoan
de José Carlos Somoza
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Une jeune éthologue reçoit un e-mail de son ancien mentor, qui dirigea le laboratoire dans lequel elle étudie le comportement des espèces animales. Si ce message, composé du seul mot "Croatoan", est en soi énigmatique, le plus troublant est qu'il provient d'un homme qui s'est donné la mort deux ans plus tôt après une grave dépression. L'envoi posthume survient quand le monde est en proie à d'inquiétants bouleversements. Plusieurs espèces semblent avoir été frappées par un attentat biologique: des colonies d'invertébrés et d'humains rampent et marchent, inexorablement unis comme en un seul corps, à travers villes et forêts. Aucun obstacle ne leur résiste, toute vie qui croise leur chemin est assimilée ou détruite. Les informations confidentielles que le scientifique a cryptées à l'intention de ses proches conduisent à l'épicentre de ce drame, le laboratoire d'éthologie vers lequel, très vite, tous convergent. Parviendront-ils à l'atteindre? Et pourront-ils changer le cours de ces terribles événements qui semblent signer la disparition de toute forme de civilisation? Écologie, terrorisme et manifestations de masse constituent les piliers de ce roman mystérieux et horrifique.


- Le petit terroriste
de Omar Youssef Souleimane
Éditions Flammarion / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Omar Youssef Souleimane dit ici adieu à son enfance, celle d'un petit Syrien élevé dans une famille salafiste "normale", c'est-à-dire, comme la plupart des garçons autour de lui, en petit terroriste. Adieu à la Syrie gangrenée par l'état tyran. Adieu à la langue arabe par la mise au monde d'une écriture littéraire française. Adieu à l'Orient par la description minutieuse, comme pour ne rien oublier, des événements qui l'ont conduit à adopter puis à rejeter son éducation, à devenir dissident, sur le long chemin des réfugiés vers la France. Ce monde-là qu'il dépeint n'est pas occidentalisé, il est pétri d'Islam, de sensibilité et d'humour. C'est le livre d'un voyage: entre deux pays, deux civilisations, deux langues. Le livre d'un Français.


- Le pouvoir
de Naomi Alderman
Éditions Calmann Lévy / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier?
Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu'elles détiennent le pouvoir.
Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante, et même la mort.
Soudain, les hommes comprennent qu'ils deviennent le sexe faible.
Mais jusqu'où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre?


- Les bouées jaunes
de Serge Toubiana
Éditions Stock / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Durant les derniers mois de sa vie, un thème motivait secrètement Emmanuèle, dont elle me parlait à peine. C'était trop intime, difficilement formulable, même entre nous. Un jour, elle me dit qu'elle désirait écrire sur le bonheur. J'ignore ce qu'aurait été ce livre et je donnerai cher pour le savoir. Cette question du bonheur la hantait, elle la plaçait au cœur de tout. Le simple fait de poser la question prouvait sa force de caractère et son incroyable sérénité. J'en étais bouleversé. Et toi, tu vas tenir?" Un homme écrit sur la femme qu'il a aimée et perdue. Emmanuèle Bernheim était un grand écrivain. Serge Toubiana raconte leurs vingt-huit ans de vie commune, dans un texte où la sobriété le dispute à l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 2 Jan - 17:18

- Les guerres de mon père
de Colombe Schneck
Éditions Stock / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Quand j'évoque mon père devant ses proches, bientôt trente ans après sa mort, ils sourient toujours, un sourire reconnaissant pour sa générosité. Il répétait, il ne faut laisser que des bons souvenirs. Il disait aussi, on ne parle pas des choses qui fâchent. À le voir vivre, on ne pouvait rien deviner des guerres qu'il avait traversées. J'ai découvert ce qu'il cachait, la violence, l'exil, les destructions et la honte, j'ai compris que sa manière d'être était un état de survie et de résistance. Quand je regarde cette photo en couverture de ce livre, moi à l'âge de deux ans sur les épaules de mon père, je vois l'arrogance de mon regard d'enfant, son amour était immortel. Sa mort à la sortie de l'adolescence m'a laissée dans un état de grande solitude. En écrivant, en enquêtant dans les archives, pour comprendre ce que mon père fuyait, je me suis avouée, pour la première fois, que nous n'étions pas coupables de nos errances en tout genre et que, peut-être, je pouvais accepter d'être aimée".


- Les loyautés
de Delphine de Vigan
Éditions JC Lattès / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"J'ai pensé que le gamin était maltraité, j'y ai pensé très vite, peut-être pas les premiers jours mais pas longtemps après la rentrée, c'était quelque chose dans sa façon se tenir, de se soustraire au regard, je connais ça, je connais ça par cœur, une manière de se fondre dans le décor, de se laisser traverser par la lumière. Sauf qu'avec moi, ça ne marche pas". Théo, enfant du divorce, entraîne son ami Mathis sur des terrains dangereux. Hélène, professeur de collège à l'enfance violentée, s'inquiète pour Théo: serait-il en danger dans sa famille? Quant à Cécile, la mère de Mathis, elle voit son équilibre familial vaciller, au moment où elle aurait besoin de soutien pour protéger son fils. Les loyautés sont autant de liens invisibles qui relient et enchaînent ces quatre personnages.


- Les obus jouaient à pigeon-vole
de Raphaël Jerusalmy
Éditions Babel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

17 mars 1916: dans une tranchée de première ligne, le sous-lieutenant Cointreau-whisky, alias Guillaume Apollinaire, engagé volontaire, reçoit un éclat d'obus à la tempe. Un cruel et palpitant compte à rebours, heure par heure, avant l'impact.


- Les oiseaux morts de l'Amérique
de Christian Garcin
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Las Vegas. Loin du Strip et de ses averses de fric, habitent une poignée d'humains rejetés par les courants contraires aux marges de la société, jusque dans les tunnels de canalisation de la ville, aux abords du désert, les pieds dans les détritus de l'histoire, la tête dans les étoiles. Parmi eux, trois vétérans désassortis vivotent dans une relative bonne humeur, une solidarité tacite, une certaine convivialité minimaliste. Ici, chacun a fait sa guerre (Viêtnam, Irak) et chacun l'a perdue. Trimballe sa dose de choc post-traumatique, sa propre couleur d'inadaptation à la vie normale. Au cœur de ce trio, indéchiffrable et silencieux, Hoyt Stapleton voyage dans les livres et dans le temps, à la reconquête patiente et défiante d'une mémoire muette, d'un langage du souvenir. À travers la détresse calme de ce vieil homme-enfant en cours d'évaporation arpentant les grands espaces de l'oubli, Christian Garcin signe un envoûtant roman américain qui fait cohabiter fantômes et réalisme, sourire et mélancolie, ligne claire et foisonnement.


- Laisse tomber les filles
de Gérard de Cortanze
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Le 22 juin 1963 à Paris, quatre adolescents assistent, place de la Nation, au concert donné à l'occasion du premier anniversaire de Salut les copains. Trois garçons: François, rocker au cœur tendre, tenté par les substances hallucinogènes; Antoine, fils d'ouvrier qui ne jure que par Jean Ferrat; Lorenzo, l'intellectuel, fou de cinéma et champion de 800 mètres. Une fille: Michèle, dont tous trois sont amoureux, fée clochette merveilleuse, pourvoyeuse de rêve et féministe en herbe. Commencé au cœur des Trente Glorieuses et se clôturant sur la "marche républicaine" du 11 janvier 2015, ce livre pétri d'humanité, virevoltant, joyeux, raconte, au son des guitares et sur des pas de twist, l'histoire de ces baby-boomers devenus soixante-huitards, fougueux, idéalistes, refusant de se résigner au monde tel qu'il est, et convaincus qu'ils pouvaient le rendre meilleur.


- Massacre des innocents
de Marc Biancarelli
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

En 1629, le Batavia, navire affrété par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, s'abîme au large de l'Australie. Les quelque deux cent cinquante rescapés ayant rejoint les îlots rocailleux alentour sont alors victimes d'un immense massacre orchestré par l'intendant Jeronymus Cornelisz, qui chaque jour s'enfonce davantage dans la violence, la cruauté et l'abjection. Face à lui, les mains tachées du sang des innocents qu'il a exterminés durant sa carrière de soldat, un certain Weybbe Hayes prend la tête de la résistance et sauve de la mort une poignée de naufragés. De cet épisode sanguinaire, Marc Biancarelli s'empare pour donner vie, corps et âme à des hommes contaminés par le Mal, qui corrompt ceux qui le touchent du doigt en un cercle vicieux dont ils ne peuvent s'extraire. Peinture d'une époque, Massacre des Innocents s'impose comme un roman total, à la fois épique et shakespearien, dont la puissante dramaturgie se soutient de scènes d'un lyrisme et d'une poésie qui travaillent la matière même de l'horreur. Face à l'extrême, quand devenons-nous des résistants, et, à l'inverse, qu'est-ce qui fait de nous des êtres déchus?


- Nage libre
de Boris Bergmann
Éditions Calmann Lévy / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Du haut de son HLM parisien, l'horizon d'Issa se resserre: il vient de rater son bac et n'a pas le moindre projet d'avenir. Par chance, son ami Élie lui propose de le former pour devenir maître-nageur, excellent prétexte pour passer l'été ensemble. Mais Issa garde d'épouvantables souvenirs d'enfance de la piscine. Il se prête néanmoins au jeu, se faisant violence chaque jour pour dompter le bassin. Sous l'eau, l'enjeu sportif se mue bientôt en un vaste éveil des sens où chaque corps déclenche son désir d'adulte. Plus que le crawl, la conquête de l'autre devient l'obsession d'Issa. Mais la "zone" dans laquelle il vit le laissera-t-elle ainsi s'abandonner? Et, surtout, sera-t-il là pour Élie quand il aura à son tour besoin d'un ami? De son style nerveux et acéré, Boris Bergmann dresse le portrait d'une jeunesse qui se débat pour être libre, signant ici un roman d'une grande sensibilité.


- Rien à voir avec l'amour
de Claire Gallen
Éditions Le Rouergue / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Dans la zone industrielle d'une ville en bord de mer, une boîte de nuit, le Mephisto, en fin de course, comme semble aussi l'être son patron, Samuel, un vieux beau arrogant et cynique. Au vestiaire se tient Sandra, une quadragénaire solitaire, enfermée dans un passé douloureux dont on ne sait rien. Cet été-là, surgit brutalement le troisième homme de ce qui fut un trio, Rodolphe, l'ex-mari de Sandra, l'ex-ami de Samuel, déchiré quinze ans auparavant par la mort d'une enfant. D'une forte tension, avec la sécheresse d'une écriture cinématographique qui éclaire et assombrit chaque visage, ce roman noir est poisseux et addictif.


- Rupture
de Maryline Desbiolles
Éditions Flammarion / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Embauché sur le chantier du barrage de Malpasset, près de Fréjus, qui va "changer la vie des gens", s'enthousiasme son ami René, François quitte Ugine, la ville-usine, et son enfance silencieuse. Il découvre avec émerveillement la vallée rose, les bains de mer, la photo, les conversations politiques des camarades ouvriers. Et il tombe amoureux de Louise Cassagne, la fille d'un producteur de pêches. "Pas une fille pour toi", lui dit-on. Pourtant c'est elle qui lui donne le monde, et François croit en ce cadeau autant qu'en la solidité du barrage. De son écriture envoûtante et ciselée, Maryline Desbiolles retrace avec une grande justesse la violence de la rupture.


- Say Something
de Jennifer Brown
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

David Judy sait ce que c'est que le harcèlement. Depuis longtemps. Avec un nom féminin, une voix douce et une apparence timide, il est la proie idéale pour les caïds du lycée. Heureusement, il a une amie, Valérie. Grâce à elle, il fait la connaissance de Nick, et a, enfin, l'impression d'être à sa place. Alors qu'il soupçonne Nick de préparer sa vengeance contre ceux qui les ont fait souffrir, David n'ose rien dire. Crainte de rompre cet équilibre enfin trouvé, ou habitude de taire ses doutes et ses peurs? Quand il trouve enfin la force de parler, il est trop tard.


- Souviens-toi de ton avenir
de Anne Dufourmantelle
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Tout à la fois épopée initiatique et roman philosophique, cette œuvre ultime d'Anne Dufourmantelle, magistrale et prémonitoire, nous mène aux confins du temps et de la terre. Deux quêtes s'y font écho, à des siècles de distance: quittant ses montagnes de l'Altaï, un roi mongol entreprend une expédition par-delà la Chine et l'océan Pacifique jusqu'aux rives de l'Equateur tandis que, de nos jours, un groupe de chercheurs, fasciné par son périple, tente d'en reconstituer le récit. D'un bord à l'autre du monde, entre le XIVe et le XXIe siècle, ce roman nous fascine, nous captive, nous trouble profondément, tel un rêve chargé de vérité.


- Syd, Gavin, John Lennon & moi
de Emmich Val
Éditions Harper Collins / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Gavin ne se remet pas de la mort de son compagnon, Sydney. Après avoir mis le feu à tout ce qui le ramène à sa vie avec lui (autant dire qu'il lui reste peu de choses), il part trouver refuge chez un couple d'amis et fait la connaissance de Joan, leur fille, dont Sydney lui avait déjà parlé et qui, âgée de dix ans est dotée d'une mémoire autobiographique supérieure (comprendre: elle se souvient de tout). Liant rapidement amitié, Joan et Gavin concluent un marché. Si Joan raconte jusque dans les moindres détails les souvenirs qu'elle a de Sydney, Gavin l'aidera avec les paroles d'une chanson qu'elle veut d'écrire… pour ne jamais être oubliée. Un peu à la manière de son idole, John Lennon.


- Un autre brooklyn
de Jacqueline Woodson
Éditions Stock / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"La première fois que j'ai vu Sylvia, Angela et Gigi, ce fut au cours de cet été-là. Elles marchaient dans notre rue, en short et débardeur, bras dessus bras dessous, têtes rejetées en arrière, secouées de rire. Je les ai suivies du regard jusqu'à ce qu'elles disparaissent, me demandant qui elles étaient, comment elles s'y étaient prises pour… devenir".  


- Un funambule
de Alexandre Seurat
Éditions Le Rouergue / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Un jeune homme est réfugié dans la maison de vacances de ses parents, en bord de mer. Cela ne "va" pas, tout l'engloutit, la pensée de sa mère, sa relation avortée à la seule femme qu'il ait aimée, sa non-existence sociale. C'est un être effondré, un funambule qui marche au-dessus du vide. Alors qu'il retrouve les siens pour la fête des mères, il apprend qu'il doit se rendre avec son père à un rendez-vous médical dont il ne sait rien. Alexandre Seurat poursuit son exploration des failles familiales. Il plonge le lecteur dans un monde sans repères, dont on ne sait si l'absence de limites tient à la folie du personnage ou à la violence du monde extérieur.


- Un océan, deux mers, trois continents
de Wilfried N'Sondé
Éditions Actes Sud / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Il s'appelle Nsaku Ne Vunda, il est né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo. Orphelin élevé dans le respect des ancêtres et des traditions, éduqué par les missionnaires, baptisé Dom Antonio Manuel le jour de son ordination, le voici, au tout début du XVIIe siècle, chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape. En faisant ses adieux à son Kongo natal, le jeune prêtre ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde, et que le bateau sur lequel il s'apprête à embarquer est chargé d'esclaves. Roman d'aventures et récit de formation, Un océan, deux mers, trois continents plonge ce personnage méconnu de l'Histoire, véritable Candide africain armé d'une inépuisable compassion, dans une série de péripéties qui vont mettre à mal sa foi en Dieu et en l'homme. Tout d'ardeur poétique et de sincérité généreuse, Wilfried N'Sondé signe un ébouriffant plaidoyer pour la tolérance qui exalte les nécessaires vertus de l'égalité, de la fraternité et de l'espérance.


- Une certaine inquiétude
de François Bégaudeau
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Avoir la foi, y revenir, l'abandonner ou s'en passer: autant d'interrogations auxquelles nous avons cru, à tort, échapper. En réalité, pour beaucoup d'entre nous, la question de Dieu n'est pas réglée: l'échange épistolaire de deux écrivains quarantenaires, François Begaudeau et Sean Rose, nous montre combien ce sujet demeure vif, brûlant, inquiet. Le premier est un athée déclaré… tellement questionné par la geste du Christ qu'on pourrait dire qu'il croit un peu; le second est un croyant pratiquant… tellement désorienté par les réalités humaines, trop humaines, qu'on pourrait dire qu'il doute beaucoup. Leur échange est une dispute théologique rythmée par la fureur de l'amitié. Leurs confidences sur des vies sinueuses font place au paradoxe: l'athée se baptise soudain "écrivain chrétien" quand le croyant lutte pour ne pas perdre une foi précaire. Il y a une impatience dans ces pages qui cherchent la vérité. Qu'attendent-ils chacun? Une révélation?


- Une vie sans fin
de Frédéric Beigbeder
Éditions Grasset & Fasquelle / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"La vie est une hécatombe. 59 millions de morts par an. 1,9 par seconde. 158 857 par jour. Depuis que vous lisez ce paragraphe, une vingtaine de personnes sont décédées dans le monde, davantage si vous lisez lentement. L'humanité est décimée dans l'indifférence générale. Pourquoi tolérons-nous ce carnage quotidien sous prétexte que c'est un processus naturel? Avant je pensais à la mort une fois par jour. Depuis que j'ai franchi le cap du demi-siècle, j'y pense toutes les minutes. Ce livre raconte comment je m'y suis pris pour cesser de trépasser bêtement comme tout le monde. Il était hors de question de décéder sans réagir". F. B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Ven 15 Déc - 18:35

- Le piéton de Venise
de Marc Alyn
Éditions Bartillat / 07 décembre 2017


Le Titre du Roman

Marc Alyn est un amoureux de la Sérénissime où il se rend régulièrement. De ses nombreux séjours, saisissant la quintessence, il offre ici une Venise vivante, habitée et sensuelle, qui regorge de saveurs et de rencontres. Dans les églises, sous les porches, au coin des canaux, dans les palais, Marc Alyn nous donne accès à une Venise secrète, celle des arcanes du tarot et de la vie cachée des Vénitiens. Sept voyageurs transfigurés accompagnent ce périple dans la Cité: D'Annunzio, Brodsky, Wagner, Byron, le baron Corvo, Corto Maltese et Ezra Pound. Avec vigueur et style, Marc Alyn renouvelle l'approche et la sensibilité à l'égard d'une ville tant parcourue et magnifiée sous toutes ses formes dans la littérature.


- L'heure de véri-thé. Une archéologie du thé
de Arnaud Bachelin
Éditions Baker Street / 07 décembre 2017


Le Titre du Roman

L'Heure de véri-thé nous transporte à travers les siècles pour découvrir le symbolisme du thé et de son histoire. Entre archéologie, légendes et cuisine, ce livre est un fascinant récit des origines de la plante, des débuts de sa consommation et le développement de son commerce au fil du temps. Des histoires, mais aussi des techniques, des conseils et des recettes afin d'appréhender au mieux cette plante aux mille facettes.  Des premiers thés bouillis asiatiques au thé glacé inventé en Amérique, en passant par les thés aux fleurs et autres ingrédients naturels, Arnaud Bachelin retrace un fabuleux voyage aux quatre coins du monde, dans un ouvrage parsemé d'illustrations et de photos. Ne se contentant pas de transmettre son savoir, l'auteur est également en perpétuelle recherche. Un peu à l'instar des plus grands parfumeurs, il est en quête des bonnes alliances, l'alchimie qui lui permettra de créer de nouvelles saveurs dans une parfaite harmonie. Passeur, savant, chercheur, créateur... en un mot: magicien !


- Laissons les souris danser
de Bérénice Harper
Éditions Vérone / 07 décembre 2017


Le Titre du Roman

Bénédicte, ne tremble pas. Ne te retourne pas. Tiens bon et tiens ton petit bout de vie. Elle avance, droite et rigide, tenant difficilement mais fermement en ses mains sclérosées par le froid le siège-auto qu'occupe son petit trésor de quelques semaines de vie à peine, confortablement emmitouflé dans ses couvertures. Le froid hivernal la glace moins qu'elle n'est pétrifiée par ce qu'elle est en train d'entreprendre.  Comme dans un souffle de survie, elle ne pense plus, ne réfléchit plus. Plus que quelques mètres. Des pas de délivrance, aussi temporaire fût-elle. Dans quelques secondes, elle retrouvera du monde, certes inconnu, certes indifférent, mais dont la présence suffira à la rassurer. C'est bon, mon bébé, on est bien, là. Tout ira bien maintenant. Sa raideur laisse place au relâchement de ses membres, jusque-là tendus. Elle peut enfin trembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 15 Nov - 11:27

- Les cendres d'Angela
de Frank McCourt
Éditions Belfond / 19 novembre 2017


Le Titre du Roman

Difficile de croire que Les Cendres d'Angela aient déjà vingt ans, pourtant le livre de Frank McCourt a mieux vieilli que la plupart de ceux de la même époque, du fait notamment qu'il n'a rien perdu de sa justesse. Il est peut-être plus pertinent que jamais. L'autobiographie de Franck McCourt a touché la France au cœur, réussi à faire rire ses lecteurs même en ce qu'elle recèle de plus sombre. Aujourd'hui, en 2017, elle est capable d'apporter un éclairage particulier sur notre situation, guère plus réjouissante. C'est, à la base, l'histoire d'un immigré, confronté à la pauvreté, à la solitude, à l'oppression, mais également le récit d'une lutte contre le pouvoir, d'une conquête des possibles, qui passe en revue les thèmes de la foi, de l'adhésion à une communauté, de l'isolement. Deux décennies plus tard, tout est encore là: la violence, l'exil, la privation, le besoin. Imaginez que vous apportiez un exemplaire du livre dans les tours de Saint-Denis, que vous le lisiez sur les quais de Marseille, que vous en discutiez dans la jungle de Calais avec les réfugiés. Leur propre histoire commence de la même façon. Nous ignorons seulement si elle connaîtra un dénouement analogue.


- L'ange de Marchmont Hall
de Lucinda Riley
Éditions Charleston / 17 novembre 2017


Le Titre du Roman

Trente ans ont passé depuis que Greta a quitté Marchmont Hall, une magnifique demeure nichée dans les collines du Monmouthshire. Lorsqu'elle y retourne pour Noël, sur l'invitation de son vieil ami David Marchmont, elle n'a aucun souvenir de la maison, le résultat de l'accident tragique qui a effacé de sa mémoire plus de vingt ans de sa vie. Mais durant une promenade dans le parc enneigé, elle trébuche sur une tombe. L'inscription érodée lui indique qu'un petit garçon est enterré là. Cette découverte bouleversante allume une lumière dans les souvenirs de Greta, et va entraîner des réminiscences. Avec l'aide de David, elle commence à reconstruire non seulement sa propre histoire, mais aussi celle de sa fille, Cheska.


- La fille du capitaine Penarrocha
de Victor Amela
Éditions Belfond / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Espagne, 1840. La première guerre carliste vient de mettre à feu et à sang toute la Catalogne et les esprits sont encore traumatisés. Mais pour les partisans de Charles V de Bourbon, la lutte ne fait que commencer. Dans la province de Castellón, le capitaine Penarrocha, dit le Groc, est de retour. Pendant son année d'exil, les nouvelles autorités municipales ont confisqué les terres des paysans de la région pour mieux les assujettir. Le sang de Penarrocha ne fait qu'un tour: l'heure est venue de reprendre le combat pour mettre son roi au pouvoir. Cet esprit de résistance trouve un écho dans le cœur de sa fille, la rebelle Manuela, qui n'a bientôt plus qu'une idée en tête: se battre auprès des siens. Mais à qui se fier dans un pays où chaque allié dissimule un traître?


- Alcoolique
de Jonathan Ames et Dean Haspiel
Éditions Monsieur Toussaint Louverture / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Quand Jonathan A. se retrouve à l'arrière d'une voiture avec une vieille naine qui en a après son caleçon, il prend conscience qu'il a peut-être un problème avec l'alcool. Sa première cuite l'avait pourtant initié à l'éphémère magie de la bière: une potion magique qui rend plus beau, plus cool... mais qui le laisse sur le carreau. Un avertissement qui ne l'a pas empêché de mener une double vie: premier de la classe la semaine, dernier des alcoolos le week-end. Sa vie sexuelle est tout aussi erratique, mettant à mal une amitié qu'il croyait indestructible. Puis surviennent les drames, et c'est désormais l'oubli que Jonathan cherche dans les ivresses: celle de l'alcool, bien sûr, mais aussi celles de l'amour et du manque.


- J'empêche, peur du chat, que mon moineau ne sorte
de Violaine Schwartz
Éditions P. O. L. / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Lola ne sait plus si elle est Lola vraiment, ou Lilou, sa sœur jumelle. Laquelle des deux a été tuée par leur père? Ou bien empoisonnée par leur mère? Et ces parents, morts, qui reviennent la martyriser, sont-ils uniquement des créations de son esprit dérangé? Et cette peur qui envahit tout? Et ce curieux médecin qui l'enfonce dans sa pathologie? "Dis-moi la vérité. Elle est où la vérité? À l'intérieur ou à l'extérieur de ma tête? Elle est dedans ou dehors? Qu'est-ce qui compte le plus? Le dedans? Le dehors? Elle est où, la vie réelle? Tout est mensonge. Dis-moi que je suis réelle. Dis-moi que mes souvenirs sont réels. Puisque je m'en souviens, c'est qu'ils existent dans le réel de mes pensées. Et comment je m'appelle dans le réel? Et dans le réel de mes pensées?" Cette pièce violente, habitée, met en scène un huis-clos familial et mental.


- Amelia, un cœur en exil
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Calmann Lévy / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

Vienne, 1888. Inconsolable de la mort brutale de son fiancé, la baronne Amélia Von Fairlik, demoiselle de compagnie à la cour impériale, a décidé de se retirer au couvent. Mais quand elle découvre qu'elle est enceinte, elle ne voit pas d'autre issue que de se laisser mourir pour échapper à l'infamie. La visite impromptue de l'impératrice Sissi la détourne de ce sinistre projet. Pleine de compassion, celle-ci la convainc de se rendre en France pour trouver refuge et consolation chez un couple de sa connaissance, le marquis et la marquise de Latour, riches propriétaires viticoles en Charente. La future mère est accueillie par ses hôtes avec la plus exquise bonté. La marquise la traite comme sa sœur et le très séduisant marquis la comble de prévenances. Au point qu'Amélia finit par s'interroger sur leurs mobiles véritables.


- À ce qui n'en finit pas. Thrène
de Michel Deguy
Éditions Du Seuil / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le thrène est un chant funèbre accompagné de danses. Te survivre ne va pas de soi. Je ne crois à aucune survie hors celle qui est la mienne pour aujourd'hui et qui reprend la peine au réveil. Je ne crois à aucun commerce avec les morts hormis celui que j'entretiens avec ton empreinte en moi. Je ne crois à aucune vie éternelle, nous ne nous retrouverons jamais nulle part, et c'est précisément ce défoncement du futur qu'aucun travail de deuil ne remblaiera en quoi consiste la tristesse, cette tristesse qui disparaîtra à son tour avec "moi". Il y a un mois mourait ma femme. Je ne peux dire tu mourais, d'un tu affolant, sans destinataire; et je dis bien "mourait", non pas dépérissait ou lisait ou voyageait ou dormait ou riait, mais "mourait", comme si c'était un verbe, comme s'il y avait un sujet à ce verbe parmi d'autres. Le livre sera non paginé parce que chaque page, ou presque, pourrait être la première, ou la nième. Tout recommence à chaque page; tout finit à chaque page.


- Le rêve de ma mère
de Anny Duperey
Éditions Du Seuil / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

"... J'attrape la corde lisse, je lâche le trapèze. Je ne sais pas que c'est la dernière fois que je risque ma vie, là-haut, à quinze mètres de hauteur, sans sécurité. J'enroule ma jambe autour de la corde, je commence à glisser... Dans quelques semaines, je rencontrerai un homme. Je glisse le long de la corde, un extatique sourire aux lèvres... Nous vivrons, travaillerons ensemble, il me convaincra de faire des enfants. Je glisse encore le long de la corde, je touche le sol, je salue... La somnambule a atterri. Il était grand temps que je descende sur terre". Anny Duperey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Dim 5 Nov - 11:52

- À la guerre comme à la guerre
de Aleksandar Gatalica
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Des rues de Paris où Cocteau se gave de pâté par peur d'être réformé aux marchés d'Istanbul où le vieux Mehmed Yildiz voit ses trois apprentis bien-aimés partir au front, la mobilisation est lancée. Sur la scène d'un opéra en Allemagne, dans le palais du tsar, dans les villages arméniens, dans les tranchées de Verdun, la guerre s'insinue, partout. Cinq années d'horreur dans l'Europe tout entière, l'agonie d'une Belle Époque et l'avènement d'un monde nouveau, marqué par un doute: que l'humanité, désormais, ne soit plus capable que du pire.


- Bien comme il faut
de Sandip Roy
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Une ville universitaire au cœur de l'Illinois. Dans son petit appartement, Romola, jeune mariée fraîchement arrivée d'Inde, attend avec impatience sa première lettre en provenance du pays. En ouvrant par erreur une enveloppe qui ne lui est pas destinée, sa vie bascule. Des années plus tard, lorsque son fils Amit tombe sur cette même lettre, il pense avoir découvert le secret de sa mère. Mais les apparences sont parfois trompeuses. À Calcutta, dans la maison pleine de vie où il a grandi, Amit a toujours été protégé des secrets de ses parents. À présent ingénieur installé à San Francisco, il reste tiraillé entre sa nouvelle vie et celle qu'il a laissée derrière lui. Une splendide fresque familiale où le conflit des générations se double d'une relation compliquée entre tradition et modernité.


- Birthday girl
de Haruki Murakami
Éditions Belfond / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Je ne vais pas vous offrir quelque chose de matériel. Mon cadeau n'aura rien à voir avec un objet de valeur. En fait, voilà ce que j'aimerais offrir à la merveilleuse fée que vous êtes, mademoiselle. Vous allez faire un vœu. Et je l'exaucerai. Quel qu'il soit. À condition que vous ayez un vœu à formuler. Comme un songe éveillé, un de ces instants suspendus qui nous hantent encore, longtemps après, Haruki Murakami nous livre une nouvelle mélancolique, douce-amère, magnifiquement mise en image par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik, pour mieux restituer l'univers hypnotique du maître.


- Christmas pudding
de Nancy Mitford
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Un Noël à la campagne dans le Gloucestershire. La perspective est séduisante pour un groupe de jeunes mondains, un peu las de la routine londonienne, qui décident de séjourner à proximité du domaine de Lady Bobbin et de ses enfants. Multipliant péripéties invraisemblables et dialogues mordants, Nancy Mitford dresse un portrait décalé de la société anglaise dans les années 1930.


- Dans la peau d'un chef de gang
de Sudhir Venkatesh
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le nouveau projet de recherche de Sudhir Venkatesh, étudiant en sociologie: étudier les jeunes Noirs des cités HLM de Lake Park, un ghetto où police et ambulances n'entrent plus. La méthode: poser des questions élaborées par ses aînés, afin de générer des données scientifiques. Exemple: Comment ressent-on le fait d'être noir et pauvre? A: très bien. B: bien. C: assez bien. D: moyennement bien. E: pas bien du tout… Face au colosse d'un gang armé jusqu'aux dents, il se demande si le type qui a formulé la question a déjà quitté sa bibliothèque. J. T., leader des Black Kings, prend l'étudiant sous son aile pour lui montrer ce que c'est d'être "un "négro" à Chicago". Protégé par un gang de dealers de crack pendant une décennie, Sudhir Venkatesh percera les secrets de l'économie souterraine.


- Euphoria
de Lily King
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

En 1933, trois jeunes et brillants anthropologues se rencontrent sur les berges du fleuve Sepik, dans le Territoire de Nouvelle-Guinée, alors sous domination anglaise. Inspiré par la vie de Margaret Mead, la célèbre anthropologue américaine qui sut donner du souffle à cette science encore si récente dans les années 30, Euphoria est un roman passionnant où il est question d'anthropologie, de tribus indigènes, d'ethnocentrisme et de guerres mondiales, mais aussi et surtout de nature, de désir et de possession…


- Ils vécurent heureux, eurent beaucoup d'enfants et puis...
de Michaël Cunningham
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

On connaît la chanson: la Belle succombe au charme de la Bête, Hansel et Gretel échappent à la sorcière, le crapaud se change en prince sous le baiser de la princesse, et tous vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Et puis… les années passent. La Belle regrette-t-elle d'avoir épousé la Bête? Que devient la sorcière, vieille et seule dans sa maison de pain d'épices? Quelle est cette mélancolie qui tenaille la princesse? Cette nostalgie d'un moment perdu qu'elle se rejoue encore et encore; ce moment où, juste avant que ses lèvres ne se posent sur celles du crapaud, juste avant que la monstrueuse créature ne se transforme en prince charmant, tout était encore possible… Au carrefour de la fable et de la nouvelle contemporaine, Michaël Cunningham signe dix petits contes cruels revisités avec un soupçon de cynisme et une bonne dose d'humour.


- La fin des mystères
de Scarlett Thomas
Éditions Anne Carrière / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Ariel Manto n'en croit pas ses yeux quand elle tombe sur un volume de La Fin des mystères dans une librairie de livres d'occasion. Elle connaît bien son auteur, un étrange scientifique victorien, et sait que les exemplaires de cet ouvrage sont réputés introuvables et maudits. Le livre en sa possession, Ariel se retrouve propulsée dans une aventure mêlant foi, physique quantique, amour, mort... et tout ce qu'il advient quand on les mélange de façon imprudente.


- La petite reine de Bahia
de Alejandro Reyes
Éditions 10-18 / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

À tout juste dix ans, Maria Aparecida est d'une beauté rare, et il émane d'elle une joie de vivre contagieuse qui séduit tous ceux qui la rencontrent. Après la mort de sa mère, elle déménage à Bahia pour gagner sa vie en cirant des chaussures. Un jour, elle fait la connaissance de Betinho, jeune homosexuel à peine plus âgé qu'elle. Lui aussi a été sacrément cabossé par la vie. Il sera le frère, l'ami, l'allié de la petite fille. Le jour où un flic véreux décide que Maria Aparecida est en âge de se prostituer pour des touristes étrangers, les deux gamins décident de s'enfuir.


- La symphonie du hasard. Tome 1
de Douglas Kennedy
Éditions Belfond / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Comme chaque semaine, Alice Burns, éditrice new-yorkaise, s'apprête à rendre visite à son jeune frère Adam. Jadis jeune loup de Wall Street en pleine ascension, ce dernier croupit désormais en prison. Mais cette rencontre hebdomadaire va prendre un tour inattendu. Bien décidé à soulager sa conscience, Adam révèle un secret qui pourrait bien venir rompre les derniers liens qui unissent encore leur famille. Et Alice de replonger dans l'histoire des siens, celle d'un clan à l'image de l'Amérique: volontaire, ambitieux, assoiffé de réussite, souvent attaqué, blessé parfois, en butte à ses propres démons, mais inlassablement en quête de rachat.


- Le joueur de baccara
de Alexandra Echkenazi
Éditions Belfond / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Cannes, janvier 1952. Scène de course-poursuite. Impact. Un homme à l'accent slave et au regard d'acier braque son arme sur la tempe d'un journaliste anglais qui le traque depuis des années et porte le nom de Ian Fleming. Londres, dix ans plus tôt. Ian Fleming, jeune héritier sans vocation, est embauché au service de renseignements de la Navy. Il tient là l'occasion de devenir un vrai héros et de briller aux yeux de la belle Ann O'Neill. Mais en fait de missions excitantes, Ian est assigné derrière un bureau à des tâches administratives. L'humiliation est d'autant plus cuisante qu'Ann semble être convoitée par un énigmatique ressortissant yougoslave aussi beau et sûr de lui que Ian est gauche et hésitant, et se présentant comme un riche homme d'affaires. Est-il vraiment ce qu'il prétend être? Quelle est la véritable raison de sa présence dans la capitale anglaise en plein Blitzkrieg? L'imagination de Ian s'emballe et il se lance dans une enquête sans relâche sur cet homme mystérieux. Une enquête qui tourne à l'obsession et risque de compromettre la plus vaste opération d'espionnage britannique de la Seconde Guerre mondiale... De Londres à New York en passant par Lisbonne, Belgrade, Dubrovnik, la Jamaïque et la France, Le Joueur de baccara est le roman vrai de la naissance de James Bond, ou la rencontre entre un futur écrivain, Ian Fleming, créateur du personnage de 007, et son modèle, Dusko Popov, considéré comme l'un des plus grands espions de tous les temps.


- Noir corbeau
de Joël Rose
Éditions Anne Carrière / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

1841, le meurtre sanglant de Mary Rogers traumatise la société new-yorkaise et inspire à Edgar Allan Poe une de ses nouvelles les plus célèbres. L'affaire ne sera jamais résolue. Les circonstances de la mort du poète restent elles aussi à ce jour mystérieuses. Ouvrez Noir Corbeau, le New York des gangs et des poètes vous y attend. Avec Jacob Hays, le directeur de la police, et Edgar Allan Poe pour guides, vous ne risquez pas de regretter le voyage. Vingt années de travail ont été nécessaires à Joel Rose pour enquêter sur ce fait divers sanglant, ses protagonistes célèbres et l'impact qu'il eut dans toutes les strates de la société.


- Au nom de ma mère
de Hanni Münzer
Éditions L'Archipel / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Étudiante à Seattle, Felicity reçoit un appel: Martha, sa mère, a disparu. Felicity la retrouve à Rome, où Martha s'est enfuie avec des archives familiales. Martha a en effet découvert une longue lettre écrite par sa propre mère, Deborah, fille d'une diva qui connut son heure de gloire aux débuts du IIIe Reich. Une lettre qui va plonger Felicity dans une quête douloureuse. Alternant passé et présent, ce roman mêle amour et trahison, colère et culpabilité, péché et expiation, autour d'un secret de famille courant sur quatre générations.


- Hunter, le chant nocturne des chiens
de Marc Laine
Éditions Actes Sud / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

David et Claire vivent dans un pavillon de banlieue. Une nuit, le jeune couple découvre une femme cachée dans le jardin. Visiblement égarée et terrifiée, l'inconnue se révèle particulièrement agressive. Lorsque David tente de la ramener dans la maison, elle lui mord la main...


- L'espoir ne meurt jamais
de Tamara McKinley
Éditions L'Archipel / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Angleterre, juin 1940. Le père de Rita, 17 ans, est parti au front. Celle-ci peut cependant compter sur le soutien des habitants de la petite bourgade côtière de Cliffehaven. Lorsque sa maison est détruite sous un bombardement, beaucoup croyaient que Rita flancherait. Pas du tout. Elle est au contraire déterminée à participer à l'effort de guerre. Contrainte d'abandonner son rêve d'intégrer les Forces féminines de l'aviation, elle se porte volontaire au sein d'une unité de pompiers. Rita s'est fait une promesse: ne jamais perdre foi. Avec l'espoir d'un jour retrouver ceux qu'elle aime.


- Le choix d'une vie
de Alia Cardyn
Éditions Charleston / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Voici mon histoire. Elle aurait pu être si différente. Sans doute est-ce le réflexe facile d'une vie mature que de revisiter ses choix, d'oser les regarder pour ce qu'ils sont, autant de pas dans toutes les directions. Pourtant, je n'avais de cesse de marcher avec un but précis. À la minute de ma naissance, alors que je prenais ma première inspiration pour pousser ce cri puissant en quête d'air et de chaleur, mon destin était déjà tracé. Une chance m'était enlevée et le chronomètre lancé. Les lumières éblouissaient mes yeux s'ouvrant sur ce monde et il me restait si peu de temps pour réaliser mon rêve". L'épouse d'Archibald a disparu. Mary s'interroge sur son désir d'enfant. L'assurance du beau Jack est sur le point de vaciller. Et la très discrète Adélaïde aura bientôt plus d'un secret. Ils ont tous un point commun. Oseront-ils faire ce choix qui changera leur destin?


- Lady Susan
de Jane Austen
Éditions L'Archipel / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

L'humour mordant de Jane Austen. Publiés de façon posthume, entre 1817 et 1871, ces trois textes de Jane Austen sont restitués dans leur intégralité dans ce recueil. Lady Susan offre le portrait d'une veuve qui fait de sa liberté sa priorité. Mais, désargentée, elle est contrainte d'emménager chez son beau-frère, un riche banquier, pour la fille duquel elle doit trouver un bon parti. Or, au jeu de l'amour, les conventions sociales l'emportent souvent... Dans Les Watson, Emma Watson doit retourner vivre parmi les siens dans le Surrey après de longues années d'absence. Mais la différence d'éducation qui s'est creusée avec eux est palpable: saura-t-elle malgré tout renouer les liens avec la communauté locale... et pourquoi pas, rencontrer l'amour? Dans Sanditon, Jane Austen nous emmène dans la bourgade éponyme à la rencontre des Parker, décidés de faire de leur ville un lieu à la mode. Mais invitée chez eux, Charlotte Heywood découvrira que, malgré les apparences, intrigues et passions sont au cœur de la bonne société anglaise.


- 9, rue Drouot
de Isabelle Yafil
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Bernstein, expert et marchand d'art de génie, vit en solitaire parmi les chefs-d'œuvre lorsqu'il engage la timide Silvia comme assistante. Lassé de son milieu, il a choisi de se tenir en retrait de Drouot et c'est elle qu'il envoie suivre les enchères pour son compte. Jetée dans l'univers codifié et secret des salles des ventes, Silvia tente de se faire une place dans ce monde fascinant dont elle ignore tout. Une complicité naît entre ces deux êtres que tout oppose. Jusqu'au jour où une œuvre de la collection personnelle de Bernstein disparaît pour réapparaître mystérieusement sur le marché. Fou de rage, il met Silvia à l'épreuve... D'une très belle écriture, Isabelle Yafil nous dévoile les coulisses du grand hôtel des ventes parisien, les dessous de l'expertise et du marché de l'art. Comme Silvia, vous ne regarderez plus jamais un tableau de la même manière.    


- À en perdre le sommeil
de Phyllis Dorothy James
Éditions Fayard / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

La vengeance est un art qui profite au crime. Tel est le fil rouge qui relie les nouvelles rassemblées dans ce recueil. À en perdre le sommeil nous fait découvrir six histoires inédites savoureuses et expertement ficelées, sous la plume de la regrettée Phyllis Dorothy James.


- Contes d'une grand-mère cambodgienne. Contes et légendes d'Asie
de Yveline Féray
Éditions Philippe Picquier / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Ce soir, lok ta, un ancien du village, lourd du savoir acquis auprès d'un "connaisseur des secrets", va conter les épopées et les légendes venues des ancêtres. La nuit sort doucement des grands arbres et descend vers le conteur dans son cercle d'offrandes et de bougies vacillantes, se suspend à ses lèvres pour la transmission solennelle". Si vous voulez, vous aussi, écouter le lok ta, vous saurez comment Pou le jardinier qui cultivait de si parfumés et fondants concombres doux devint roi, par quel enchantement trois sœurs protégées par Indra se métamorphosèrent en oiseaux, ou pourquoi Méa Yeung, qui avait léché les seins de la reine, ne fut pas condamné à mort… En dix contes, se révèle toute la richesse du légendaire cambodgien, dans sa tradition populaire imprégnée de mythologie indienne et d'animisme.


- Contes d'une grand-mère japonaise. Contes et légendes d'Asie
de Yveline Féray
Éditions Philippe Picquier / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

La grand-mère japonaise est partie à la recherche de contes, certains rares et peu connus, avec l'espoir de voir briller l'étincelle sans laquelle il n'est point d'histoire. Et puisqu'il faut bien un commencement, ce sont d'abord les mythes fondateurs d'une nature peuplée de divinités, où la déesse du Soleil tient la première place, comme il se doit au Pays du Soleil levant. Puis, autres pépites sur le chemin de la conteuse, une Cendrillon japonaise du Xe siècle et des récits mettant en scène samouraïs, moines bouddhistes, jeunes dames brodant de poèmes leur solitude, spectres et fantômes. Et enfin un miroir nous proposant un proverbe à méditer: "Le miroir est l'âme de la femme comme le sabre est l'âme du guerrier".


- Coupures
de François Rachline
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Lac de Constance, 1906. Else Blankenhorn, trente-trois ans, internée pour démence précoce, débute une œuvre exceptionnelle : autoportraits, paysages, et surtout billets de banque aux valeurs faciales astronomiques. Ses réalisations figurent dans une collection qui influencera les plus grands peintres du XXe siècle, de Malevitch à Picasso: celle du psychiatre Hans Prinzhorn, le premier à s'intéresser à "l'art des fous".
En 2015, dans Heidelberg, ville universitaire et haut lieu du romantisme allemand, une jeune femme part à sa recherche. Elle s'évertue à reconstituer une histoire qui croise l'amour absolu, l'horreur du nazisme, la rencontre avec l'un des plus grands pianistes du XXe siècle, et qui se heurte aux multiples "coupures" que provoque une enquête à rebondissements. Deux femmes dialoguent ainsi à distance, l'une réelle, l'autre imaginaire. Deux femmes qui nouent une relation étrange dans un roman envoûtant, où les jeux de miroirs découvrent autant qu'ils voilent.    


- Délation sur ordonnance
de Bernard Prou
Éditions Anne Carrière / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Au cours des années 2000, Oreste Bramard est amené à expertiser la bibliothèque de feu Grégoire Saint-Marly, médecin oculiste à Pau, à la demande de la petite-fille et héritière du notable. Un jour, une étrange "ordonnance" s'échappe sous ses yeux d'une édition originale des Beaux Draps, de Céline. C'est une lettre de délation datée du 19 décembre 1942, dénonçant auprès de la préfecture quatre "mauvais Français", et signée: Grégoire Saint-Marly ancien combattant de 14-18, père de quatre enfants. Oreste et la jeune femme comprennent alors que la bibliothèque renferme des secrets. Conçue par le médecin bibliophile comme une "chasse au trésor", la découverte de documents cachés leur permettra de reconstituer fidèlement ce qui s'est réellement passé. Grégoire ne s'était probablement pas douté que ses propres enfants, Maurice, Laure, Marie et Charles, étaient d'une manière ou d'une autre liés aux personnes qu'il avait dénoncées: un instituteur; un fonctionnaire; un avocat; et un journaliste, ancien amant de Mme Saint-Marly. Parmi ces "mauvais Français", on trouve un communiste et résistant, un gaulliste, un arriviste forcené, et un Juif. Et, pour couronner le tout, trois d'entre eux sont francs-maçons. En livrant ces hommes aux autorités de Vichy, Grégoire Saint-Marly ignorait qu'il poussait son fils Charles vers le peloton d'exécution. Que Maurice, qui fréquentait les truands de la rue Lauriston, deviendrait un roi du marché noir, avant de trouver la rédemption. Et comment ne pas évoquer le destin de sa fille Laure, amoureuse d'un officier allemand, et de son autre fille, Marie, la discrète émancipée, dont les faits de résistance étaient passés inaperçus? À travers les destins enchevêtrés de ces personnages, Bernard Prou reconstitue une période trouble où chacun s'est déterminé à agir selon son coeur et selon sa conscience.


- Dernier jour à Budapest
de Sándor Márai
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Dernier jour à Budapest, publié en Hongrie en 1940, réunit de manière singulière deux virtuoses de la littérature hongroise du XXe siècle. Sándor Márai y rend hommage à son maître, Gyula Krúdy, dandy ténébreux et personnage légendaire de la bohème littéraire de Budapest, surnommé ici Sindbad, comme le héros de plusieurs de ses nouvelles. Un matin du mois de mai, Sindbad quitte son domicile d'Óbuda en promettant à sa femme de rapporter, avant la tombée de la nuit, les soixante pengös nécessaires à l'achat d'une robe pour leur petite fille. Mais à peine parti, ses bonnes intentions se dissipent. Cédant à la tentation d'une balade en calèche, il se laisse aller à une douce flânerie, revisitant le Budapest d'hier, au gré des lieux aimés: le bain turc, où "Orient et Occident fusionnaient dans les brumes de chaleur", le café Chicago où il écrivait, les restaurants où il dînait… Entre Histoire et fiction, Sándor Márai livre un récit envoûtant et nostalgique, à la beauté crépusculaire, où ses propres souvenirs d'avant-guerre se mêlent, avec une puissance évocatrice décuplée, à l'imaginaire de l'un des plus grands écrivains hongrois.


- Frères
de Alexander Kwame
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Josh Bell et son frère jumeau Jordan sont les stars de leur équipe de basket ball. Ils ont de qui tenir: leur père est un ancien joueur international, qui a arrêté prématurément sa carrière, mais qui demeure "Le Boss", une star aux États-Unis. Les deux frères sont inséparables et partagent la passion du basket. Josh adore l'anglais et le rap et manie les mots comme personne pour évoquer les moments importants de sa vie. Mais c'est à Jordan qu'Alexia, la nouvelle venue au lycée va s'intéresser. Jordan tombe amoureux et s'éloigne de son frère qui ne se fait pas à cet abandon soudain. Alors qu'il reporte toute son énergie sur le sport, il prend conscience de l'état de santé inquiétant de son père. Tous ses repères sont bouleversés. À mi-chemin entre le slam et le vers libre, Frères est un texte magnifique, délicat, poétique, extrêmement émouvant qui utilise avec finesse les règles du basket pour dire l'importance de la famille, de la loyauté, de l'amour et du libre arbitre.


- Je me suicide et je reviens
de Françoise Dorner
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Avec son acuité bouleversante et son humour décapant, Françoise Dorner nous raconte comment une femme toute simple, en décidant de se métamorphoser, va bousculer le destin d'un grand médecin esthétique qui se croyait intouchable.


- L'autre héritière
de Lauren Willig
Éditions Presses De La Cité / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

À la mort de sa mère, Rachel découvre une coupure de presse qui fait voler en éclats toutes ses certitudes: son père, qu'elle croyait décédé, est bel et bien en vie. Mieux encore, il a une autre fille. En quête d'explications, la jeune femme part pour Oxford où elle fait la connaissance de Simon Montfort, aristocrate et journaliste mondain. Ensemble, ils échafaudent un plan pour approcher le père de Rachel, le comte d'Ardmore: elle devient la pétillante Vera Merton, une cousine éloignée de Simon. Il l'introduit dans l'aristocratie londonienne, elle lui fournit en retour de quoi alimenter sa chronique. Un échange de bons procédés qui n'est pas sans risque. Rachel découvre bientôt les dessous de ce monde sans pitié.


- L'énigme Tolstoïevski
de Pierre Bayard
Éditions De Minuit / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Si tout grand créateur est une énigme, aucun ne l'est autant que le célèbre écrivain russe Léon-Fiodor Tolstoïevski. Qui mieux que cette personnalité multiple, auteur de romans aussi différents qu'Anna Karénine et Crime et châtiment, ou Les Frères Karamazov et Guerre et paix, peut nous aider, en nous entraînant dans les profondeurs de l'âme slave, à résoudre la question principale de toute réflexion sur le psychisme: pourquoi suis-je plusieurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Dim 5 Nov - 11:44

- L'été de Katya
de Trevanian
Éditions Gallmeister / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

À l'été de 1914, Jean-Marc Montjean, jeune médecin tout juste diplômé, revient s'installer à Salies, petit village du Pays basque dont il est originaire. Rapidement, il est appelé à soigner Paul Treville dont la jolie sœur jumelle, Katya, l'intrigue de plus en plus. Bien accueilli chez les Treville, le jeune homme devient un ami de la famille, qu'il fréquente assidûment en dépit d'une certaine ambiguïté dans leurs relations. Et même s'il devine derrière leurs hospitalité et bonnes manières un lourd et douloureux secret, il ne peut s'empêcher de tomber éperdument amoureux de Katya, quelles qu'en soient les conséquences.


- L'infinie comédie
de David Foster Wallace
Éditions De L'Olivier / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

L'Amérique, dans un futur proche. Les U.S.A., le Canada et le Mexique ont formé une fédération surpuissante, et la Société du Spectacle a gagné: les habitants ne vivent plus qu'à travers la télévision, les médicaments, l'ultra-consommation et le culte de l'excellence. Parmi eux, la famille Incandenza, avec les parents James et Avril et leurs trois fils, dont Hal, un tennisman surdoué promis à un brillant avenir. Mais de dangereux séparatistes québécois, en lutte contre la fédération, traquent cette famille singulière pour mettre la main sur une arme redoutable: L'Infinie Comédie, une vidéo réalisée par James Incandenza, qui suscite chez ceux qui la regardent une addiction mortelle. Livre culte dès sa parution aux États-Unis en 1996, ce texte prophétique a fasciné ses lecteurs dans le monde entier.


- La dernière des Stanfield
de Marc Levy
Éditions Robert Laffont / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Elle est journaliste et vit à Londres. Il est ébéniste et vit au Québec. Tout les oppose, et pourtant... ils vont découvrir qu'un secret de famille lie leurs destins. Entre suspense et émotion, Marc Levy nous entraîne au cœur d'un jeu de piste haletant, un mystère qui hante trois générations".


- La disparue de Noël
de Rachel Abbott
Éditions Belfond / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Une route de campagne verglacée. Une voiture qui perd le contrôle: la conductrice est tuée sur le coup; Natasha, sa fille de six ans assise à l'arrière, se volatilise sans explication. Quelques années plus tard, David fait de son mieux pour se reconstruire après le drame qui a emporté sa femme et sa fille. Il forme désormais un couple heureux avec la douce Emma et le petit Ollie, adorable bambin de dix-huit mois qui comble leur foyer. Mais un jour, une inconnue débarque dans leur cuisine. Natasha. Où était-elle toutes ces années? Comment a-t-elle retrouvé le chemin de la maison? Si David est fou de joie, Emma, elle, se sent vulnérable devant cette adolescente silencieuse. Cadeau ou malédiction? Que cache le retour de la disparue de Noël?


- La friction du temps
de Martin Amis
Éditions Calmann Lévy / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Vladimir Nabokov, Le poker, Jane Austen, La princesse Diana, Donald Trump, Le porno, John Travolta, Philip Roth, Maradona, L'hérédité, Saul Bellow, Le tennis, John Updike, Orange mécanique, Don DeLillo, Ben Laden, Las Vegas... Quel est le point commun entre tous ces sujets? Martin Amis s'en empare brillamment ici pour les célébrer, ou les railler. De tous les grands écrivains d'aujourd'hui, rares sont ceux qui possèdent son talent pour la non-fiction: ses essais, critiques littéraires et articles de journaux sont acclamés. Ceux publiés dans cet ouvrage, parus ces vingt dernières années dans la presse anglo-saxonne, sont multiformes. Pourtant, au cours de la lecture au ton cynique si propre à Martin Amis, un fil rouge se dessine pour nous dévoiler à quel point nos sociétés sont dysfonctionnelles. Un regard piquant, audacieux et nécessaire sur notre monde.


- Le chat, l'ankou et le maori
de Michel Rio et Marie Belorgey
Éditions Sabine Wespieser / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Jules Joseph Chamsou était un chat à quatorze rayures et trois prénoms, de la famille féline Tabby (son état civil complet était donc Jules Joseph Chamsou Tabby), pas mal du tout de sa personne. En d'autres termes, c'était un très beau grand fort chat. Comme tout le monde, il connaissait l'histoire du chat qui s'en va tout seul et pour qui tous les lieux se valent, et comme tous les chats, il trouvait l'histoire plutôt bonne. Cependant, quelque chose là-dedans l'avait toujours tracassé : pourquoi, se disait-il, s'en aller si tous les lieux se valent ? Si là-bas et ici, c'est la même chose, pourquoi ne pas rester ici au lieu d'aller là-bas tout seul? Dans le doute, il avait donc décidé, par prudence, de rester à Pennoën dans la crêperie bretonne où il était né, parmi les humains crêpier et crêpière qui s'occupaient de sa subsistance et de son confort, d'être un chat immobile, sédentaire et domestique, un chat aussi apprivoisé que peut l'être un chat, un chat fixe ou à l'arrêt, en somme. Mais un jour, l'ennui lui vint de voir toujours les mêmes choses aux mêmes places et d'entendre aux mêmes heures les mêmes réflexions des mêmes gens de la même maison. Jules Joseph Chamsou décida donc d'aller voir si tous les lieux se valaient ou s'ils étaient pleins de surprises et de nouveautés, s'ils étaient dans ce cas là des lieux intéressants, et si l'histoire du chat qui l'avait tarabusté depuis l'enfance était véridique ou juste une histoire comme ça pour endormir les chatons. Ce qui revenait pour lui à passer de la profession de chat à l'arrêt à celle de chat haret, comme on appelle les chats domestiques qui retournent à l'état sauvage. Et un beau matin, il quitta la crêperie pour s'en aller tout seul vers d'autres lieux comme dans l'histoire. Il allait au hasard. Peu importait la direction ou le but si tous les lieux se valaient. Sans le savoir, il marchait vers l'ouest et l'océan, à travers les bois, les champs et les landes. Michel Rio nous entraîne aujourd'hui sur les traces du chat qui, lassé de sa crêperie, décide d'aller voir si tous les lieux se valent. Au gré de ses tribulations, Jules Joseph Chamsou comprend bien vite que, livré à lui-même, il ne lui sera pas si facile de trouver sa pitance. Mais sa malice et son audace raisonneuse le tireront de bien des mauvais pas, et il nouera même quelques amitiés, notamment avec les korrigans de la lande, à qui il chantera un branle. Répondant au charme et à la verve du conte, les dessins de Marie Belorgey, par leur précision et leur mystère conjugués, invitent le lecteur, enfant ou adulte, dans l'irrésistible tourbillon de cette aventure de chat casse-cou et trompe-la-mort.


- Le chemin de la plage
de Anna Fredriksson
Éditions Denöel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le monde de Jenny s'écroule lorsqu'elle apprend que son mari la trompe. À quarante ans, avec un divorce qui semble inéluctable, l'heure est aux bilans, et force est de reconnaître que sa vie ne s'est pas déroulée comme elle l'aurait voulu. C'est pourquoi, lorsque ses trois amies d'enfance lui proposent de passer la fin de l'été à parcourir la magnifique région d'Österlen à vélo, Jenny y voit l'occasion idéale de reprendre sa vie en main. Un projet qui tombe à pic car cela fait des années qu'elle se consacre totalement à sa carrière, au point d'en négliger ses proches. Pourtant, l'atmosphère joyeuse et détendue tourne rapidement au vinaigre lorsque Jenny découvre que l'une d'entre elles était au courant de l'infidélité de son mari. Les amies de Jenny finissent par comprendre que derrière ses soucis de couple se cachent des problèmes bien plus graves.


- Le club des tueurs de lettres
de Sigismund Krzyzanowski
Éditions Verdier / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Il est question ici du triangle qui unit celui qui écrit, celui qui lit et le troisième, qui aux deux autres donne existence, le mot. Entre les trois coule l'encre, sang noir de l'écriture. Tout écrivain professionnel est un dresseur de mots. Les "tueurs de lettres" ont été de ces dresseurs; ils ont formé ce club, étrange petite société secrète, et chaque samedi, comme d'autres jouent aux cartes, fuyant un public de lecteurs de plus en plus décérébrés et voraces, ils se réunissent dans une chambre, bibliothèque ascétique, aux rayons vides. Chacun des tueurs de lettres va dérouler son récit dont aucune trace ne doit subsister. Et cependant un texte est là. Qui l'a écrit? Pour témoigner de quoi? Peut-on tuer les lettres sans effusion d'encre, sans qu'en épilogue le sang se mette à couler?


- Le jumeau solitaire
de Harry Mathews
Éditions P. O. L. / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Un couple de formation très récente, Berenice et Andreas, il est éditeur, elle est psychologue comportementaliste, s'intéresse à de mystérieux jumeaux, John et Paul, qui défraient la chronique de la petite ville côtière où ils vivent. En effet ces jumeaux à la ressemblance troublante font tout pour s'éviter. On ne les voit jamais ensemble et leurs comportements sont extrêmement différents. Par exemple, tandis que l'un est volubile, expansif, l'autre est taciturne et renfermé… À partir de là tout un réseau d'histoires et de personnages se met en place et épaissit le mystère des dits jumeaux jusqu'à ce qu'un drame éclate qui le résout. Comme toujours avec Harry Mathews, il y a cet incroyable plaisir de lecture qui tient à la fois à son humour, à son art de raconter des histoires, à cette écriture merveilleuse, toute d'acuité, si précise et en même temps si élégamment déliée, remarquablement traduite par Laurence Kiefé, mais aussi aux étonnantes histoires qu'il raconte. Toujours intrigantes, toujours inattendues, originales. Et à travers lesquelles se manifestent son empathie, sa générosité, son goût des autres et pour les autres, les gens, ceux que ses personnages rencontrent dans des avions, ou ailleurs: "Les histoires, on en est fous, surtout les récits de vie, vous ne pouvez pas imaginer". Il faudrait inventer une expression, une formule, pour tenter de définir ce qu'il y a de si magique chez Mathews. "Émouvante étrangeté", ou "excitante étrangeté", ou encore "empathique étrangeté", en références inversées au fameux unheimlich qu'en France on traduit par "inquiétante étrangeté". On comprend petit à petit que ça va mal se terminer, on le suppose, on le ressent: l'intrication des histoires, les recoupements, les croisements si magnifiquement ménagés, montrent bien que quelque chose est en marche qui va être terrible, alors que l'amour, l'insouciance, l'amitié, la gaieté donnent encore apparemment le "la". Et, de fait, inceste, parricide, on se retrouve brutalement en pleine tragédie grecque, même s'il y a distribution d'ice cream sur la crime scene…


- Le moine aux yeux verts
de Oyungerel Tsedevdamba et Jeffrey L. Falt
Éditions Grasset & Fasquelle / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Ce roman foisonnant nous plonge dans la Mongolie au moment de la Seconde Guerre mondiale. Le pays a préféré la férule des Bolcheviks aux ambitions chinoises, mais la situation est tendue entre le pouvoir et les religieux. Dans un des grands monastères de Mongolie, le jeune Baasan se prépare à devenir lama, tout comme ses frères. Quand Sendmaa, qui est non seulement la fille d'un des amis de son père mais aussi une descendante directe de Genghis Khan, arrive au monastère pour aider à broder un bouddha géant destiné à une grande cérémonie, les deux jeunes gens tombent amoureux. Baasan veut renoncer à sa vocation afin de pouvoir épouser la jeune fille, mais son maître spirituel lui demande de rester quelques mois de plus: la révélation du neuvième Bogd, un des chefs spirituels du lamaïsme à côté du Dalaï-lama, est proche et il a encore besoin de lui dans cette période si particulière. Une autre jeune femme, Chulunjii, elle aussi amoureuse de Baasan, profite de ce délai pour intriguer contre Sendmaa. Son plan réussit, et Sendmaa sera mariée contre son gré au frère aîné de Baasan. Mais cette tragédie personnelle n'est que le prélude à d'autres violences qui s'abattent sur la région. Les révolutionnaires arrêtent tous les lamas, pillent et brûlent les monastères. Le père de Baasan est tué, Baasan est envoyé dans un camp de travaux forcés tandis qu'un nombre considérable de ses condisciples sont tués. Baasan participe aux grands travaux de la capitale mongole, il survivra tant bien que mal, tout comme Sendmaa. À la fin de la guerre, la vie reprend son cours, mais c'est seulement des années plus tard qu'on découvrira le charnier de tous les lamas sauvagement assassinés pendant ces années noires de la Mongolie. Le roman d'Oyungerel Tsedevdamba et Jeffrey L. Falt évoque, dans la grande tradition romanesque, le destin d'un pays oublié de tous ou presque.  


- Le musée imaginaire de Jane Austen
de Fabrice Colin et Nathalie Novi
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Dans le domaine de Pemberley, un musée imaginaire dédié à Jane Austen ouvre pour la première fois ses portes. Les visiteurs, venus de pays et d'époques différentes, se pressent dans la première salle où ils sont accueillis par Elisabeth Bennett, l'héroïne du roman Orgueil et Préjugés. Elle va les guider à travers les pièces du musée, une pour chaque roman: Orgueil et Préjugés, Raison et Sentiments, Mansfield Park, Emma, Northanger Abbey et Persuasion. Les textes courts de Fabrice Colin permettent une immersion sensible dans l'univers littéraire de Jane Austen. Les pages richement illustrées alternent différentes approches de son œuvre: scènes-clés emblématiques des romans (bal, mariage, rencontres), scènes de genre de la société britannique au tournant des XVIII e et XIX e siècles, paysages romantiques, galeries de portraits sur fonds tapissés de brocard, compositions allégoriques... Nathalie Novi mixe les techniques, peinture à l'acrylique sur carton, lavis à l'encre, croquis à la plume sur papiers anciens, pour livrer un bel ouvrage atypique.


- Le petit arbre qui voulait devenir un nuage
de Agnès Ledig et Frédéric Pillot
Éditions Albin Michel / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Quand le petit tilleul voit un nuage blanc se poser dans ses branches, il lui confie son rêve : voyager comme lui au-dessus des forêts, des bateaux et des villages... Le nuage, lui, aimerait avoir la vie tranquille et enracinée de son nouvel ami, chaque jour visité par de magnifiques oiseaux. Tous deux vont se faire une promesse qui les laissera heureux et légers. Cet allègre poème en alexandrins est une invitation à jouir de ce que l'on est.


- Le retour du gang
de Edward Abbey
Éditions Gallmeister / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le super-excavateur géant Goliath, le plus terrifiant engin jamais construit par l'homme, menace  de saccager les déserts de l'Ouest américain. Les membres du Gang de la Clef à Molette sont bien décidés à enrayer la course du titan. Entre cette bande de quatre insoumis et la machine industrielle s'engage un combat désespéré. Les usines explosent, les bulldozers s'évanouissent dans la nature. Contre l'asservissement des esprits, tous les coups sont permis.


- Le secret de la manufacture de chaussettes inusables
de Annie Barrows
Éditions 10-18 / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Été 1938. Layla, jeune citadine fortunée, refuse le riche parti que son père lui a choisi et se voit contrainte, pour la première fois de sa vie, de travailler. Recrutée au sein d'une agence gouvernementale, elle se rend à Macedonia pour y écrire un livre de commande sur cette petite ville. L'été s'annonce mortellement ennuyeux. Mais elle tombe vite sous le charme des excentriques désargentés chez lesquels elle réside, les Romeyn. Autrefois propriétaire de la manufacture, cette famille a une histoire intimement liée à celle de la ville. De soupçons en révélations, Layla va changer à jamais l'existence des membres de cette communauté.


- Les persécutés / Histoire d'un amour trouble
de Horacio Quiroga
Éditions Quidam / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Les Persécutés est une nouvelle dans laquelle Quiroga raconte l'histoire d'un homme qui souffre d'un complexe de persécution et d'un délire d'interprétation, un état mental qui va insidieusement contaminer le narrateur. Le grand thème est celui du double et de la folie. Histoire d'un amour trouble est un court roman, sous influence dostoïevskienne et narre les vicissitudes amoureuses et les intrications psychologiques de trois personnages principaux, Luis Rohán et les sœurs Mercedes et Eglé Elizalde. Un trio trouble, socialement inadmissible, où l'examen de conscience se transforme en torture intérieure.


- Les vies multiples d'Henry Quantum
de Pepper Harding
Éditions Michel Lafon / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le 23 décembre, Henry Quantum s'aperçoit qu'il a oublié d'acheter un cadeau pour sa femme Margaret. Simple oubli ou signe de désamour? Comment le savoir quand on s'appelle Henry Quantum et que mille pensées vous traversent l'esprit à tout moment? De l'existentialisme au vide cosmique en passant par le bouddhisme, les diversions se multiplient alors qu'il chemine dans les rues de San Francisco à la recherche du cadeau parfait: un flacon de Chanel N°5. Pendant sa marche, il rencontre Daisy avec qui il a eu une liaison et ce simple échange inverse le cours de sa pensée. Et s'il s'était trompé d'histoire d'amour?


- Ma tribu plus que française
de Philippe Alexandre
Éditions Robert Laffont / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Quand il a été baptisé en 1941, à l'âge de neuf ans, Philippe Alexandre n'avait jamais entendu parler de Dieu. Et encore moins des chrétiens et des juifs. Il ignorait aussi qu'avec trois grands-parents "israélites", comme on disait alors, il était promis à un voyage vers la mort. Trois quarts de siècle plus tard, il a voulu savoir d'où et de qui il venait puisque personne n'a jamais cru bon de l'éclairer. Tout est parti d'un village près de Francfort et d'un marchand de chevaux juif et allemand. Au lendemain de la Révolution, cet aïeul a été pris d'un amour absolu, inconditionnel, pour la France, seul pays d'Europe qui avait donné à ceux de son peuple le privilège d'être des citoyens de plein droit, bénéficiant de la Liberté, de l'Égalité, de la Fraternité. Il a légué à toute sa lignée cette superbe passion française qui perdure depuis deux siècles, à travers tant d'événements cruels ou éblouissants. Pour prix de cette glorieuse identité, il a fallu renoncer à une religion, des souvenirs, des traditions, une langue, une histoire. Au fil des générations, personne, dans cette famille, n'a refusé ces sacrifices, nul n'a voulu revenir en arrière. Tous ont adopté une loi appelée tour à tour "intégration" ou "assimilation". Ils ont voulu, chacun avec ses talents, être des Français exemplaires. Rien que français, plus que français. Philippe Alexandre rend ici à la mémoire des siens un hommage aussi émouvant qu'éclairant.


- Mélancolie nord
de Michel Rio
Éditions Sabine Wespieser / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Ce matin du 20 avril, ma situation était pour le moins inconfortable. Épuisé par une lutte de trente heures contre un terrible coup de vent venu du nord-est, j'étais attaché à mon poste, à la barre, et considérais d'un œil mort mon cotre démâté, alourdi par l'eau de mer embarquée qui avait dangereusement rehaussé la ligne de flottaison, et dérivant quelque part dans l'Atlantique Nord, entre l'Islande et la Norvège. Or il paraissait que la coque elle-même avait perdu, pour une raison quelconque, son étanchéité, et cette sournoise infiltration, si je ne parvenais pas à la juguler, me condamnait à l'évidence à une mort lente, perversité de la mer qui m'avait épargné au moment de ses plus grandes fureurs. Avec pour seule compagnie son chat Érasme, qu'il a embarqué dans l'aventure, le narrateur, pendant les moments d'accalmie que lui laisse la tempête, se souvient de l'itinéraire qui l'a mené de son appartement parisien à cette situation périlleuse. Parce que son ami Olaf Borgström, mathématicien, musicien et historien de l'art, a été obligé de renoncer à son voyage en France, qui devait être consacré à élaborer ensemble une publication, l'homme décide de partir le rejoindre. Il a du temps devant lui, et se lance dans la restauration acharnée d'un vieux bateau. Réflexion sur le destin autant qu'hymne à la vie, ce premier roman de Michel Rio, paru en 1982, a imposé la musique très singulière de son écriture, oscillant entre élégance érudite et vertige métaphysique.


- Mélodie de Vienne
de Ernst Lothar
Éditions Liana Levi / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Dans un immeuble cossu de Vienne, en 1888, la famille Alt occupe tous les étages. Leur titre de noblesse? Le piano sur lequel a joué Mozart, construit par Christoph Alt, le fondateur. Des ateliers sortent encore des pièces exceptionnelles. Une réputation qui leur impose de s'astreindre aux règles de la haute société viennoise. L'arrivée dans la famille de la trop belle Henriette Stein, d'origine juive qui plus est, sème le trouble. La jeune femme plonge dans le tourbillon de fêtes et de création qui s'empare de la ville en cette fin de siècle. Un tourbillon où l'on percevra bientôt les fêlures du rêve austro-hongrois: le suicide du prince héritier, l'assassinat de l'archiduc suivi de la guerre de 14-18, l'essor du mouvement ouvrier, la montée du nazisme…


- Mère et fille
de Charles Palliser
Éditions Libretto / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Richard, jeune étudiant de dix-sept ans, est radié de l'université de Cambridge pour des raisons difficiles à avouer. C'est donc dans la demeure familiale qu'il décide de passer les fêtes de Noël, même s'il est loin d'être accueilli comme le fils prodigue. Sa mère et sa sœur n'ont qu'une seule envie, le voir disparaître. Une ambiance malsaine règne dans la maison, accentuée par le mystère qui entoure la mort du père survenue quelques mois auparavant. À cette atmosphère lugubre viennent s’ajouter des meurtres d’animaux et des lettres anonymes obscènes qui créent un climat de suspicion au sein du village.  Avec beaucoup de naïveté, Richard commence à mener une enquête et à consigner tous les événements dans son journal, sans se rendre compte qu'il attise les passions et que l'étau se resserre inexorablement autour de lui.


- Mimosa
de Alexandre Najjar
Éditions Les Escales / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Maman, Mama, Mimo, Mimosa... Je ne sais plus si c'est ainsi que j'en suis arrivé à t'appeler Mimosa, ce surnom qui te va si bien, toi la passionnée de plantes qui, l'été venu, veillais avec amour sur les rosiers du jardin. Peu à peu, ton surnom est devenu ton prénom. Tu me dis, Mimosa, que tu as tout oublié, que la guerre t'a volé ta mémoire. Je m'aperçois, quand je discute avec toi, que tes souvenirs sont intacts, mais qu'il faut aller les chercher en profondeur pour les remonter à la surface, un peu comme des épaves". Dans ce récit court, fait de souvenirs à la fois drôles et émouvants, Alexandre Najjar revient sur la figure de sa mère alors qu'elle vit ses derniers jours. L'enfance, l'éducation, la transmission, la guerre du Liban et bien sûr l'amour sont au cœur de ce livre au charme indicible.


- Mon chien Stupide
de John Fante
Éditions 10-18 / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Un énorme chien à tête d'ours, obsédé et très mal élevé, débarque un soir dans la famille en crise d'Henry J. Molise, auteur quinquagénaire raté et désabusé. Dans leur coquette banlieue californienne de Point Dume, ce monstre attachant s'apprête à semer un innommable chaos. Un joyau d'humour loufoque et de provocation tapageuse.


- Mon oncle Benjamin
de Claude Tillier
Éditions Libretto / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Gaspard Machecourt rapporte ici quelques épisodes de la vie de son oncle Benjamin Rathery qui vécut dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, à Clamecy, petite ville de la campagne nivernaise. Benjamin Rathery, médecin sans conviction peu enclin à payer ses dettes, plutôt amateur de bonnes bouteilles, assez cultivé, portant l'épée et célibataire invétéré, vit chez sa sœur. Cette dernière cherche à le persuader de se marier, ce qu'il accepte à la suite d'un incident de beuverie durant lequel il blesse son beau-frère. Le choix se porte alors sur la fille d'un autre médecin des environs, Minxit. Adapté en 1969 au cinéma par Édouard Molinaro, avec Jacques Brel dans le rôle principal, Mon oncle Benjamin est un classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Dim 5 Nov - 11:36

- Morgane, la sirène
de Charles le Goffic
Éditions Libretto / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Tout commence dans un petit village perdu de la côte bretonne où une jeune fille et sa mère viennent se réfugier après bien des vicissitudes. Au large, sur l'île d'Aval, légendaire repos du roi Arthur, s'installent dans un somptueux château des étrangers. Parfois, sur les remparts, une femme énigmatique se promène. Bientôt, les villageois la croient responsable des disparitions répétées de marins des alentours et voient en elle la résurrection de la Morgane des légendes. Mais, loin des contes anciens et des vieilles traditions, tout laisse penser qu'il se trame d'étranges choses derrière les murailles de cette imposante bâtisse entourée de mystère.


- Nord-Michigan
de Jim Harrison
Éditions 10-18 / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Instituteur dans une bourgade rurale du Nord-Michigan, Joseph, 43 ans, coule des jours tranquilles dans la ferme de ses parents. Entre la chasse et la pêche, qu'il préfère à la compagnie d'autres humains, il partage ses nuits avec Rosalee, l'amie d'enfance, l'éternelle fiancée. Survient alors Catherine, une de ses élèves, âgée de dix-sept ans et très affranchie, déterminée à bouleverser le cours des choses.


- Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères
de Claire Renaud
Éditions Les Escales / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

C'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui se rencontrent et s'aiment. Ils racontent tour à tour les mêmes événements qui jalonnent leur histoire, mais ce même devient autre par le jeu des points de vue. Raphaëlle part de très haut, d'une idéalisation absolue et d'une sincérité teintée de candeur. Philippe inaugure leur histoire par une mise à l'épreuve dont il sortira vaincu. Ils ne coïncideront dans les sentiments qu'un seul soir, de façon hasardeuse et quasi miraculeuse. Il n'y a pas de jugement sur l'un ou l'autre des protagonistes. Son cynisme à lui énerve, son idéalisme à elle n'est pas préférable. C'est simplement leur histoire et l'odeur particulière qui s'en dégage. Une histoire d'amour d'aujourd'hui, à Paris, Cabourg et Gand; le portrait d'un couple entre rêves et illusions, accords et désaccords.


- Par-delà les glaces
de Gunilla Linn Persson
Éditions Les Escales / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Hiver, 1914. À l'extrémité de l'archipel de Stockholm, après le bal annuel, sept amis s'apprêtent à rentrer chez eux. C'est alors qu'une tempête sans précédent se lève. Un à un, les jeunes gens sont happés par les glaces. Une tragédie qui continue de hanter les habitants de l'île d'Hustrun un siècle plus tard. En 2013, la solitaire Ellinor a repris les rênes de l'entreprise de bateaux-taxis de son père. Ses journées sont rythmées par les tâches quotidiennes et les bruissements de la nature. Un beau jour, son père lui demande d'aller chercher un certain M. Man. Même si elle ne l'a plus vu depuis des années, elle reconnaît aussitôt Herman Engström, son amour d'enfance. Petit à petit, les sentiments profondément enfouis ressurgissent. Mais Ellinor peut-elle accorder sa confiance à un homme dont la famille cristallise la haine des habitants depuis la funeste tempête? Comme cette île hors du monde qui revient à la vie après un long hiver, l'amour d'Ellinor et d'Herman pourra-t-il à nouveau éclore?


- Passé imparfait
de Julian Fellowes
Éditions 10-18 / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Une invitation inattendue de Damian Baxter? Voilà qui est inattendu. Cela fait près de quarante ans qu'ils sont fâchés. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s'est muée en une haine féroce, à la suite de mystérieux événement survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Après de déconcertantes retrouvailles, la révélation tombe: riche, à l'article de la mort, Damian charge le narrateur de retrouver parmi ses ex-conquêtes la mère de son enfant.


- Seules les femmes sont éternelles
de Frédéric Lenormand
Éditions De La Martinière / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Au début de la guerre de 1914, un policier décide de revêtir une identité féminine pour échapper à la mobilisation. Ray Février devient "Loulou Chandeleur", détective privé en bas de soie et chapeau à voilette. Ray-Loulou se rend compte qu'il est aussi bon flic en robe qu'en pantalon, et peut-être meilleur homme qu'auparavant. Aux côtés de la patronne de l'agence de détectives, la charmante Miss Barnett, qui ne connaît pas son secret, Loulou enquête sur une intrigante affaire de lettres de menaces. Quand le maître chanteur commence à mettre son plan à exécution et que les meurtres se multiplient, notre étonnant duo plonge dans une succession de surprises et de pièges périlleux. Entre 1914 et 1918, ce sont les Françaises qui ont fait vivre le pays. Ce roman raconte leur émancipation et la difficulté d'être une femme en temps de guerre, surtout quand on n'en est pas une.


- Tous ces chemins que nous n'avons pas pris
de William Boyd
Éditions Du Seuil / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Un don juan patenté s'impose la chasteté mais compense en collectionnant les baisers volés; un kleptomane retrace son parcours de vie à travers les objets qu'il a dérobés; un couple séparé se retrouve par hasard et remonte les cinq ans de sa relation, en partant de la rupture banale pour revenir au coup de foudre initial; une jeune femme qui accumule les échecs professionnels et amoureux réussit à toujours avancer en faisant du surplace; un acteur naïf voit sa vraie vie se transformer en un cauchemardesque thriller de série B. Tous ces chemins que nous n'avons pas pris nous donne à voir ces rencontres fortuites qui font affleurer le passé à la surface de nos émotions, ces décisions impulsives qui changent irrévocablement le cours d'une vie, ces hésitations et renoncements qui compliquent tout. Ces neuf nouvelles pleines d'humour, de sensibilité et de surprises mettent en valeur une fois de plus le regard pénétrant, malicieux et bienveillant de William Boyd et son talent unique de conteur.


- Une journée pourrie au paradis des truites
de John Gierach
Éditions Gallmeister / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

La contemplation des rivières n'amène pas seulement John Gierach à exprimer la beauté des paysages ou à livrer tous les secrets de la pêche à la mouche. À sa manière sensible et personnelle, il donne vie aux moments et aux choses, capturant l'essence d'expériences anodines avec l'esprit et l'humour d'un sage oriental. Avec sagesse et détachement, aussi. "Si l'on insiste un peu, dit-il d'ailleurs, je crois que tous ces gars s'accorderont à dire que la pêche à la mouche, en définitive, vous pousse à contempler votre âme, mais je suis sans doute le seul d'entre nous qui pourrait vraiment sortir un truc pareil en gardant son sérieux". Pour un pêcheur, l'œuvre de John Gierach est un pur régal. Pour un non-pêcheur, elle est une réflexion sur notre place dans le monde, qu'on se trouve en plein nature sauvage ou bien installé dans son fauteuil.


- Alan / Jamais seul
de Mohamed Rouabhi
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Alan: Alan a une vie répétitive. Tous les jours, il prend le bus et va travailler. Tous les soirs, il rentre chez lui, dîne et dort. Il n'a pas d'ami, pas de plaisir, pas de vacances. Mais tout va changer grâce à la visite d'un mystérieux étranger.
Jamais seul: Une galerie d'invisibles tantôt abîmés et affaiblis, tantôt amoureux, optimistes et solidaires. Dans ce monde bouleversé nous découvrons leurs destins, leurs rêves, leurs déceptions. Nous traversons des lieux, parfois étranges, parfois familiers. Se rencontrent une femme enceinte, des couples à la dérive, un clown de rue, des poètes en fuite... Tous sont les êtres en marge d'une société en perpétuel mouvement, fragilisés par l'individualisme. Tous partagent une règle tacite: n'être jamais seul.


- Alexis Zorba
de Nikos Kazantzáki
Éditions Babel / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Poussé par le désir de se confronter au réel, le narrateur, jeune intellectuel inquiet et réservé, s'apprête à embarquer pour la Crète où il compte exploiter une mine de lignite. Il fait la rencontre sur le port du Pirée d'un homme qui lui propose ses services: Alexis Zorba, grande âme exubérante et chaleureuse qui aime boire, manger, danser, rire et faire l'amour. Avec lui, l'écrivain va découvrir la folie de vivre et redessiner sa ligne d'existence. Dans ce roman écrit entre 1941 et 1943, aux heures les plus sombres de l'histoire de la Grèce moderne, Nikos Kazantzaki dresse le bilan d'une existence placée sous le signe du conflit intérieur et de la quête philosophique. Loin de sa version folklorique popularisée par le film de Cacoyannis et l'interprétation d'Anthony Quinn, l'Alexis Zorba du roman apparaît surtout comme le prétexte à une lyrique interrogation sur les formes et le sens de la liberté.


- Après et avant Dieu
de Octavio Escobar Giraldo
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Au cœur des Andes, à Manizales un bastion du catholicisme colombien, une femme entre deux âges appartenant à la crème de la société nourrit bien des fantasmes sous un vernis de conventions et d'apparences, et de désirs coupables que les plus ferventes prières n'arrivent pas à faire taire. Jusqu'au jour où elle tue sa mère de sang-froid et prend la fuite avec la domestique dans un insolite road movie à la Thelma et Louise.


- Deux messieurs sur la plage
de Michaël Köhlmeier
Éditions Babel / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Un jour, s'étant échappés d'une fête hollywoodienne, Charlie Chaplin et Winston Churchill se promènent ensemble sur une plage de Californie et se confessent mutuellement un secret bien gardé: leurs crises de mélancolie et leurs tendances suicidaires. À cette occasion, ils décident que, chaque fois que l'un d'eux sera la proie de ce qu'ils nomment leur "chien noir", il appellera l'autre au secours. À travers les rendez-vous réguliers, tout au long de leur vie, de ces deux monstres sacrés, Michaël Köhlmeier fait se rencontrer des univers à première vue incompatibles: Hollywood et l'Angleterre avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Touchant ces hommes exceptionnels au plus intime, il retranscrit les interrogations qui ont été les leurs, qu'elles concernent l'art du mime et du cinéma pour Chaplin, ou la peinture et l'écriture pour Churchill. Un très beau roman chargé d'émotion doublé d'une réflexion subtile sur la littérature et la création.


- Enfants de la meute
de Jérémy Bouquin
Éditions Le Rouergue / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Garry a roulé toute une journée pour arriver à La Meute, ce village dans le Jura, terre d'enfance où il n'a pas mis les pieds depuis plus de seize ans mais où il est venu chercher un refuge, où il pense que personne ne pourra le trouver. Avec lui il y a un gamin, un Yannis de huit ans qui n'est pas le sien. Avec lui il y a la rumeur du quartier qu'il capte de moins en moins bien, à mesure qu'il s'enfonce dans la forêt, essayant de reconnaître les sentiers, débordé par les souvenirs. Et finalement il le retrouve, le chemin de la cabane, là où vit toujours le Vieux, avec son fusil et son chien. Est-ce que c'était une bonne idée, de revenir au début, de prendre le risque d'être rattrapé par le passé? Dans un roman atmosphérique, où la violence monte au rythme de l'orage, Jérémy Bouquin jette dans un huis clos forestier faux tendres et vraies brutes autour d'un enfant qui avance sans le savoir vers la perte de son innocence.


- Femme de feu
de Luke Short
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Une femme sûre d'elle manipule deux propriétaires de ranch pour échapper au destin que son père lui réserve et sauver les pâturages de l'homme qu'elle aime. L'extraordinaire psychologie des personnages de Luke Short et son style rapide, nerveux, font de ce western une lecture passionnante.


- Journal de l'hiver d'après
de Srdjan Valjarevic
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le narrateur se promène dans les rues de Belgrade après un long séjour à l'hôpital. Au gré de ses errances, il observe et retranscrit des détails et des micro-scènes auxquels il assiste dans les rues de la ville, qui peine à relever la tête après une époque calamiteuse. Il fait se succéder dans son Journal, notes de circonstances, états d'âme et bilans médicaux, esquissant ainsi une topographie précise de l'âme, mais aussi une vision saisissante de son époque.


- L'onyx rose
de Brigitte Fontaine
Éditions Flammarion / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Roman d'aventures ordinaires et extraordinaires, dans le Très-Haut encore, le Très-Bas encore et le mitan, des temps et des univers, L'onyx rose est une chimère. Écrit par la lumpen B.C.B.G. de la littérature, la lanterne rouge du Tour de France et d'ailleurs, le serpent noir luisant ressuscité des morts, Brigitte Fontaine, chantre et écrivain, pas vaine, tragicomique, le poison de vie, le pouët-pouët qui se la pète, qui vous souhaite bon voyage, bonne année et qui vous embrasse, bande de ploucs comme elle, à tire-d'aile et à tire larigot allegro!" Brigitte Fontaine


- Les seize arbres de la Somme
de Lars Mytting
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Edvard Hirifjell vit avec son grand-père dans une ferme de montagne isolée dans le Gudbrandsdalen. En 1971, ses parents se sont noyés dans un étang dans la Somme. Le petit Edvard, alors âgé de trois ans, n'a été retrouvé que quatre jours plus tard à plusieurs kilomètres du lieu du drame. Personne n'a jamais su ce qui était arrivé et lui-même n'en garde aucun souvenir. Au décès de son grand-père, Edvard ressent le besoin de comprendre son passé, d'en savoir plus sur les origines de sa mère française et sur les circonstances mystérieuses de la mort de ses parents. Il va lever le voile sur une histoire familiale complexe, étroitement liée aux deux guerres mondiales et aux sombres secrets remontant à la bataille de la Somme.


- Mirror
de Karl Olsberg
Éditions Jacqueline Chambon / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Mirror (miroir), un appareillage qui permet de se voir et de s'entendre, constitue un double parfait de chaque individu. Il lui apprend à connaître ses goûts et ses besoins, lui susurre à l'oreille ce qui est bon pour lui, par exemple la partenaire idéale qu'il va découvrir parmi toutes les autres personnes connectées à un Mirror. Jusqu'au jour où il se met à décider tout seul. Un roman sur l'homme augmenté et les objets connectés qui tourne à l'épouvante.


- Petits oiseaux
de Yôko Ogawa
Éditions Babel / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Il est le seul à pouvoir apprendre la langue pawpaw afin de communiquer avec son frère aîné, cet enfant rêveur qui ne parle que le langage des oiseaux, n'emploie que ces mots flûtés oubliés depuis longtemps par les humains. Après la mort de leurs parents, les deux hommes demeurent ensemble dans la maison familiale. D'une gentillesse extrême, l'aîné se voit bientôt confier l'entretien de la volière de l'école maternelle, devant laquelle les deux frères aiment à s'attarder pour palabrer avec les moineaux de Java, les bengalis ou les canaris citron. Un jour pourtant le calme du quartier semble en danger: une enfant de l'école disparaît. Petits oiseaux est une fable d'une douceur salvatrice, un éloge de la différence dans lequel la solitude conduit à un bel univers, un repli du temps préservant l'individu de ses absurdes travers, un pays où s'éploient la musique du poème, celle des histoires et des chants d'oiseaux, celle des mots oubliés.


- Quatuor
de Anna Enquist
Éditions Babel / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Caroline (violoncelle) est médecin généraliste; Jochem (alto) est luthier; Heleen (deuxième violon) est infirmière; Hugo (premier violon) dirige un centre culturel qui n'en a plus que le nom… Dans un avenir proche et dans une ville qui ressemble étrangement à Amsterdam, quatre amis à qui la pratique musicale offre un dérivatif bienvenu à une vie professionnelle ou personnelle difficile forment un quatuor amateur. À cet ensemble musical s'ajoute la figure tutélaire de Reinier, ancien soliste virtuose auprès de qui Caroline prend des leçons, vieillard vivant reclus dans la terreur du monde qui l'entoure. Tandis que la musique de Mozart, Schubert ou Dvořák agit comme une consolation pour les amis, la ville alentour est le théâtre d'une affaire criminelle qui, de prime abord, ne semble pas les concerner. Dans un roman âpre articulé autour d'une intrigue digne d'un thriller, Anna Enquist s'inquiète des dérives d'une société où la culture serait un luxe inutile, l'assurance maladie un privilège et la vieillesse une disgrâce.


- Sans raison apparente
de Charlotte Bousquet
Éditions Pygmalion / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Après un parcours classique, Rachel est devenue une épouse modèle. Terne, fatiguée, elle sur(vit) et s'efforce péniblement de suivre les traces de sa mère, bourgeoise fortunée de la banlieue de Washington D.C. Jusqu'au jour où cette dernière se suicide. Sans raison apparente. Sa mort, l'enterrement, le défilé des oiseaux noirs, la jeune femme les subit dans un état second, comme au spectacle. Elle passe une journée à errer dans la maison parentale, se rend compte que sa mère n'a laissé aucune trace, comme si cette dernière n'avait jamais existé. Sur le chemin du retour, Rachel voit des chevaux dans un champ. L'un d'eux, un grand palomino, se cabre au moment où la voiture les dépasse. Cela lui rappelle un rêve inachevé. Un rêve de voyage et de liberté.


- Une femme jeune et belle
de Tommy Wieringa
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Edward, 42 ans, professeur en virologie animale, tombe amoureux d'une jeune femme aperçue dans la rue, Ruth, 28 ans. Il la retrouve lors d'une soirée, lui déclare sa flamme, coup de foudre véritable et s'installe dans sa vie quelques années puis, leur passion déclinant, ils décident d'avoir un enfant et se marient. Ce projet va s'avérer fatal à leur relation: procréation difficile, bébé inévitablement insomniaque: Edward s'épuise, Ruth se tourne contre son mari et le pousse peu à peu à la séparation. Dès lors, Edward perd ses certitudes et ses repères. L'âge s'inscrit douloureusement sur son corps, la liaison qu'il a eue avec une très jeune assistante de son laboratoire se termine, il s'effondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Jeu 26 Oct - 7:22

- Foudroyé(s)
de Gérard Krawczyk
Éditions Cherche Midi / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le jour où Jérôme, scénariste à succès, décide de quitter sa femme pour vivre sa passion avec Audrey, ex présentatrice du journal télévisé, des terroristes assassinent sauvagement des journalistes et des humoristes en plein cœur de Paris. Alors qu'Audrey ne répond plus aux appels de Jérôme, celui-ci apprend qu'elle est la compagne d'une des victimes. Jérôme est percuté de plein fouet. Ce qui n'aurait pu être qu'une histoire d'amour romantique, ponctuée de corps à corps torrides et de brûlantes déclarations, devient la chronique d'une descente aux enfers. Histoire d'amour passionnelle, charnelle, réflexion sur la dérive d'un monde qui glisse vers la morale religieuse au détriment des libertés, Foudroyé(s) fait se télescoper la petite histoire et la grande. Un hymne au désir, à la vie, poignant, souvent drôle, qui nous rappelle ce que nous ne devons jamais oublier: pendant la terreur, l'amour continue.


- Just Kids
de Patti Smith
Éditions Gallimard / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'était l'été de la mort de Coltrane, l'été de l'amour et des émeutes, quand une rencontre fortuite à Brooklyn guida deux jeunes gens dans la vie de bohème, sur la voie de l'art. Patti Smith et Robert Mapplethorpe avaient vingt ans; elle deviendrait poète et performeuse, il serait photographe. A cette époque d'intense créativité, les univers de la poésie, du rock and roll et du sexe s'entrechoquent. Le couple fréquente la cour d'Andy Warhol, intègre au Chelsea Hotel une communauté d'artistes et de marginaux hauts en couleur, croise Allen Ginsberg, Janis Joplin, Lou Reed... Just Kids commence comme une histoire d'amour et finit comme une élégie, brossant un inoubliable instantané du New York des années 1960-1970. Avec pudeur et émotion, Patti Smith retrace l'ascension de deux gamins inséparables qui insufflèrent la même énergie à leur vie qu'à leur art.


- L'essence du mal
de Luca d'Andrea
Éditions Denöel / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

En 1985, dans les montagnes hostiles du Tyrol du Sud, trois jeunes gens sont retrouvés morts dans la forêt de Bletterbach. Ils ont été littéralement broyés pendant une tempête, leurs corps tellement mutilés que la police n'a pu déterminer à l'époque si le massacre était l'œuvre d'un humain ou d'un animal. Cette forêt est depuis la nuit des temps le théâtre de terribles histoires, transmises de génération en génération. Trente ans plus tard, Jeremiah Salinger, réalisateur américain de documentaires marié à une femme de la région, entend parler de ce drame et décide de partir à la recherche de la vérité. À Siebenhoch, petite ville des Dolomites où le couple s'est installé, les habitants font tout, parfois de manière menaçante, pour qu'il renonce à son enquête. Comme si, à Bletterbach, une force meurtrière qu'on pensait disparue s'était réveillée.


- Nos débuts dans la vie
de Patrick Modiano
Éditions Gallimard / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Elle sort du théâtre et elle s'agrippe à mon bras... Elle me dit que le metteur en scène, Savelsberg, est venu à l'entracte dans sa loge pour lui proposer le rôle de Nina dans La Mouette, la saison prochaine... Elle ne comprend pas... Savelsberg se déplaçant pour la voir, elle, une débutante, dans une reprise de Noix de coco et lui proposant de jouer Tchekhov? Nous montons la rue Blanche sous cette couche de neige... comme dans un rêve".


- Questions de caractère
de Tom Hanks
Éditions Du Seuil / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

Que se passe-t-il quand un jeune homme nonchalant tombe fou amoureux d'une femme hyperactive? Quand deux hommes ayant débarqué ensemble sur les plages de Normandie se retrouvent trente ans plus tard, l'un comblé, l'autre brisé par la vie? Quand un jeune acteur qui fait ses grands débuts au cinéma se retrouve perdu dans Paris en pleine tournée promotionnelle? Quand quatre amis décident de construire leur propre fusée et de voyager jusqu'à la lune? Que se passe-t-il quand l'un des plus célèbres acteurs hollywoodiens, collectionneur depuis sa plus tendre enfance de vieilles machines à écrire, décide de faire crépiter les touches de sa Remington pour coucher sur le papier toutes les histoires qu'il a dans la tête? En littérature comme au cinéma, tout est question de caractère… Tom Hanks révèle ici le sien: fantasque et virevoltant, généreux, enthousiaste et fraternel, animé par une foi contagieuse en l'humanité. Un écrivain est né.


- Si je ferme les yeux
de Simona Sparaco
Éditions Michel Lafon / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

Papa, qu'arrive-t-il aux enfants lorsqu'ils se perdent? – Rien, Viola. Les enfants ne se perdent jamais vraiment.
Viola a l'habitude de se cacher dans sa vie. Vêtements amples, quotidien bien loin de ses rêves de petite fille, un brave garçon comme mari mais qu'elle n'a jamais vraiment aimé. Un jour, alors qu'elle est en train de développer des photos dans le magasin où elle travaille, surgit un homme à l'allure dégingandée, encore beau malgré son âge: son père, artiste reconnu, éternel enfant, qui lui propose un voyage sur les terres de leur famille.


- Souvenirs dormants
de Patrick Modiano
Éditions Gallimard / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

""Vous en avez de la mémoire..." Oui, beaucoup... Mais j'ai aussi la mémoire de détails de ma vie, de personnes que je me suis efforcé d'oublier. Je croyais y être parvenu et sans que je m'y attende, après des dizaines d'années, ils remontent à la surface, comme des noyés, au détour d'une rue, à certaines heures de la journée".


- Le goût des jeunes filles
de Dany Laferrière
Éditions Zulma / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

"De l'autre côté du trottoir, c'est la maison de Miki. Toujours pleine de rires, de cris, de filles. Miki habite seule, mais elle a beaucoup d'amis. Il y a toujours deux ou trois voitures garées devant sa porte, prêtes à partir pour la plage, pour un restaurant à la montagne ou pour le bal. Tous les jours. Et moi, je dois étudier mon algèbre. S'il n'y avait que Miki. Mais voici Pasqualine qui s'étire comme une chatte persane. Marie-Michèle est un peu snob et Choupette, aussi vulgaire qu'une marchande de poissons. La bouche méprisante de Marie-Erna et les fesses dures de Marie-Flore. Les hommes ne sont pas toujours les mêmes. Quant à moi, je ne bouge pas de la fenêtre de ma petite chambre. À l'étage. Je rêve du jour où j'irai au paradis, c'est-à-dire en face". Le Goût des jeunes filles est un roman étourdissant. Une initiation à la liberté et à la fureur de vivre.


- La guerre des bulles
de Yi-Feng Kao
Éditions Mirobole / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Voici une fable à la lisière du fantastique, entre satire politique et imaginaire poétique. À Taïwan, dans une communauté de montagne coupée du monde, les réserves d'eau se tarissent. Face à des adultes incapables d'affronter ce problème de survie, les enfants comprennent que c'est à eux de le régler. Ils s'emparent d'armes, prennent la maîtrise du territoire et emprisonnent leurs parents. Lorsque ceux-ci protestent, le mouvement de résistance lancé par les enfants franchit un pas supplémentaire. Désormais maîtres du territoire, ils tentent d'établir un nouveau modèle de société, basé sur l'abolition des règles anciennes. Roman d'initiation collectif, portrait d'enfants bouleversant, interrogation sur la volonté de puissance, La Guerre des bulles est aussi une violente satire sociale et une dystopie poétique.


- Le chant du départ
de Michel Audiard
Éditions Fayard / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au Grand Vizir, bistrot donnant sur les miches verdâtres du lion de Denfert, on croise toute une galerie de personnages sur le retour. La grosse Clodomir, tout droit sortie de La Nuit, le jour et toutes les autres nuits, Vera Varlope, un boxeur, un comédien qui attend son heure et Monsieur Michel, cinéaste. Au son menaçant des Caterpillars détruisant le quartier, Audiard tisse sa trame nostalgique d'un Paris menacé de disparaître, en revenant sur des souvenirs encore brûlants de l'Occupation et de projets professionnels avortés. L'Instinct de mort, acheté par Belmondo pour être co-scénarisé avec Modiano, finira au placard lors de l'évasion de la Santé de Mesrine. On ne meurt pas d'amour aux Iles Borromées, scénario inédit de 67, sert de prétexte pour proposer à Vera un rôle de stripteaseuse. Ensemble ils écrivent le roman impressionniste d'une ville et d'une époque, où les promenades nocturnes d'une rive à l'autre de la capitale ont valeur d'épopée.


- Le roman d'Ulysse
de Simone Bertière
Éditions Bernard de Fallois / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Qui n'a pas entendu parler d'Ulysse, le plus populaire des héros de la Grèce antique? Son histoire est de tous les temps. Un homme entraîné à contrecœur dans une interminable guerre et dont le retour est contrarié par une succession d'obstacles. Après vingt ans d'absence, il a retrouvé sa patrie et sa femme et reconquis son trône, dans une île perdue aux confins de l'Hellade. Il n'a plus rien à désirer. Est-il heureux pour autant? Le récit commence au moment où, faute d'avenir, il rumine sur son passé. Quel souvenir laissera-t-il? Il s'épanche auprès d'un jeune chevrier. Au cours de leurs entretiens sont évoqués tous les grands moments de sa vie, passés au crible de leur regard incisif. Il devient le héros de l'intelligence, plein de ressources et de sagacité, un modèle d'endurance, d'optimisme et qui choisit d'être pleinement homme, celui que célébrera l'Odyssée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Sam 21 Oct - 9:08

- À la folie
de Clémentine Célarié
Éditions Cherche Midi / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Marguerite ne trouve plus de sens à sa vie. Prisonnière d'un système qui l'étouffe, elle rencontre une nuit un homme singulier. Il lui ouvre les portes de son monde, un centre où vivent des êtres dits anormaux, physiquement ou mentalement affectés. Ce lieu offre un nouveau souffle à Marguerite, elle le perçoit comme un havre de rêve, de poésie, d'urgence de vivre. Elle propose aux résidents d'explorer leur imaginaire et leur créativité. Tous se réinventent alors un bonheur volé ou enfoui, au mépris de l'ordre établi. Mais jusqu'où pourront-ils aller? Qui est fou? Qui ne l'est pas? En s'ouvrant aux autres et à leurs différences, on découvre des trésors inattendus. Ce roman jette une passerelle salutaire entre le monde des vaillants, ceux qui vivent sans entraves et l'oublient, et celui des empêchés, ceux qui se battent jour après jours, contraints pour survivre de développer des forces inégalées.


- Ce que cachait Archie Ferber
de Casey B. Dolan
Éditions Denöel / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Chaque psychiatre a, au cours de sa carrière, rencontré un patient pas comme les autres. Un patient qui l'obsède, qui hante ses pensées et ses cauchemars. Pour Felicity Sloane, experte médico-légale à Boston, il s'agit d'Archie Ferber, jeune Texan timide qui a fait fortune dans la restauration. Lui et son compagnon Matthew désirent un enfant à tout prix. Toutes leurs tentatives d'adoption aux États-Unis se soldant par des échecs, ils se tournent vers l'Afrique du Sud, pays d'origine de Matthew, où ils font appel à une mère porteuse qui met au monde la petite Hannah. Mais le bébé disparaît, la mère est sauvagement assassinée, et c'est Archie qui est montré du doigt. Y compris par Matthew. La seule personne capable de le sauver d'une extradition vers l'Afrique du Sud est Felicity Sloane. Celle-ci est capable de mesurer les tendances meurtrières d'un suspect grâce à des techniques de pointe. Mais cela suffira-t-il à tirer Archie d'affaire? Et est-il réellement l'innocente victime qu'il prétend être?


- Côté ghetto
de Jill Leovy
Éditions Sonatine / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

South Central, Los Angeles. Le Ghetto. À la fois un lieu et un destin. Un quartier où les jeunes, noirs pour la plupart, sont souvent plus en sécurité en prison que dans les rues. Un état d'esprit, également, avec une culture bien implantée, où les plus violents sont les héros, et les victimes laissées pour compte. Sauf peut-être pour quelques hommes, qui considèrent encore ces victimes comme des fils, des frères, des êtres humains à part entière. Ces hommes, ce sont les policiers du quartier qui, dans le marasme ambiant, s'accrochent comme ils le peuvent pour donner un sens à leur métier, luttant tout autant contre le meurtre que contre une administration déconnectée de la réalité. Ainsi lorsqu'un jeune Noir du quartier, Bryant Tennelle, est abattu sur un trottoir, non loin de son domicile, l'inspecteur John Skaggs, en dépit des moyens dérisoires dont il dispose et de la résignation ambiante, va tout faire pour éviter que ce jeune garçon ne soit qu'un nom de plus inscrit sur la liste annuelle des milliers d'assassinats non résolus de jeunes Afro-Américains. À partir de ce simple fait divers et de milliers d'heures de témoignage, Jill Leovy nous livre un document criant d'humanité. Pourquoi un jeune Noir a-t-il quinze fois plus de chance de se faire tuer qu'un Blanc aux États-Unis? C'est toute la "peste américaine" qu'elle dissèque avec ce portrait intime et bouleversant, fait de morts absurdes et impunies, de proches dévastés et d'enquêteurs acharnés mais démunis. Une analyse forte et humaine, un livre coup de poing, aussi dévastateur que le plus réaliste des romans.


- Étoiles rouges
de Patrice Lajoye
Éditions Piranha / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Malgré la censure, l'URSS a été le pourvoyeur d'une riche littérature de l'imaginaire, très largement perçue comme un moyen d'évasion, qui a permis à des millions de lecteurs de rêver. Très populaire, la science-fiction russe a eu un rôle à la fois éducatif et scientifique et a évolué parallèlement à l'histoire politique du pays, alternant périodes de déclin et moments de grande inventivité. C'est en son sein que se sont développées très tôt des formes de contestation du pouvoir. Pour la première fois tant en russe que dans une langue occidentale, un livre propose de retracer l'histoire complète de ce genre majeur et pourtant trop méconnu. D'Odoievski aux Strougatski, c'est plus de cent ans d'histoire de l'imaginaire qui sont abordés ici, du tsarisme à l'éclatement de l'empire soviétique.


- Hipsters
de Norman Mailer
Éditions Le Castor Astral / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le hipster n'est pas un nouveau phénomène de société: il était là dès les années 1950. Extrait de The White Negro: Superficial Reflections on the Hipster (1957), ce texte inédit en français dresse un portrait des premiers hipsters blancs, qui se sont appropriés les codes culturels et les recherches existentialistes de la condition Noire.


- L'année de la pluie
de Gilbert Bordes
Éditions Belfond / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au début du XVIe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l'aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé. Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son oncle, Charles de Valois, gouverne le pays à sa place dans le dessein de monter sur le trône. Il se met en quête du trésor des Templiers, que l'on dit caché au château de Conflans. Seuls Isabeau et Louis, les petits-neveux du grand maître Jacques de Molay, mort sur le bûcher, ont échappé au massacre de leur famille et sont secrètement placés sous la protection d'Eude de Breiville. Cet humble seigneur à la carrure de géant voit sa tâche se compliquer avec les premiers émois d'Isabeau, qui se portent sur son fils Geoffroy, et ne tarde pas à se retrouver au cœur d'un redoutable jeu de pouvoir et de manipulations. Avec lui, on vit à la cour de France où le poison est le meilleur argument pour asseoir l'autorité d'une multitude d'intrigants.


- La dernière nuit
de Emmanuel Bove
Éditions Le Castor Astral / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Arnold, héros bovien par excellence, vit dans une chambre obscure d'un petit hôtel de Montmartre. En pleine crise de désespoir, il est en proie à de vives angoisses. Ce roman débute par l'un des plus grands moments de bravoure littéraire d'Emmanuel Bove: la saisissante description d'un suicide qu'Arnold pense pouvoir contrôler.


- La légende des Akakuchiba
de Kazuki Sakuraba
Éditions Piranha / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

À travers l'histoire de trois générations de femmes japonaises, Kazuki Sakuraba livre une saga familiale empreinte de réalisme magique, entre tradition et modernité. Lorsqu'une fillette est retrouvée abandonnée dans la petite ville japonaise de Benimidori en cet été 1943, les villageois sont loin de s'imaginer qu'elle intégrera un jour l'illustre clan Akakuchiba et règnera en matriarche sur cette dynastie d'industriels de l'acier. C'est sa petite-fille, Toko, qui entreprend bien plus tard de nous raconter le destin hors du commun de sa famille. L'histoire de sa grand-mère, femme dotée d'étonnants dons de voyance, et celle de sa propre mère, chef d'un gang de motards devenue une célèbre mangaka, dont le succès permettra de sauver la famille du déclin dans un Japon frappé de plein fouet par la crise de l'industrie industrielle.


- La lune en plein jour et autre nouvelles
de Hanif Kureishi
Éditions 10-18 / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Toutes réunies dans ce recueil d'exception, ses talentueuses nouvelles confirment qu'Hanif Kureishi est un auteur incontournable de la modernité anglaise. Qu'ils soient fragiles, blessés, déçus, ou encore obsédés, ses personnages n'en sont pas moins drôles et rock'n'roll. À travers des portraits marginaux d'une grande puissance poétique, Kureishi esquisse avec justesse la vie et ses tournants, ses désirs et ses échecs.


- La peau dure
de Raymond Guérin
Éditions Finitude / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

La peau dure, c'est un roman à trois voix. Celles de trois sœurs: Clara, Jacquotte et Louison. Trois femmes fragiles, ballottées dans un monde trop grand pour elles, trop cruel aussi, un monde régi par les hommes. La peau dure, c'est un roman extrêmement social, voire même ouvertement féministe. En cela, près de soixante-dix ans après sa première publication, il conserve une grande modernité, une résonance certaine avec notre société contemporaine. La peau dure, c'est un véritable plaidoyer, âpre et cinglant, pour la cause des petits, des faibles, des laissés-pour-compte.


- Le fantôme d'Hollywood
de Ray Bradbury
Éditions Denöel / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans les années cinquante, un jeune scénariste est embauché par l'un des plus grands studios d'Hollywood. Son premier projet: un film autour du surnaturel et des monstres. Accompagné d'une équipe aussi farfelue que talentueuse, le garçon se croit dans un rêve. Mais le rêve tourne vite au cauchemar lorsqu'il se retrouve nez à nez avec le fantôme du précédent patron des lieux. Il faut préciser que les bureaux jouxtent justement un cimetière. Un vent de panique et de folie souffle alors sur les studios. Dans des décors aussi fabuleux qu'inquiétants, les disparitions et les événements étranges s'enchaînent, et la liste des cadavres s'égrène comme un chapelet. Le scénariste en herbe se trouve pris au milieu d'une enquête qui dépasse de loin toutes les histoires qu'il aurait pu imaginer.


- Le pactole
de Cynthia d'Aprix Sweeney
Éditions 10-18 / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dispersée dans New York, la fratrie Plumb préfère s'éviter. Jack, Beatrice, Melody et Leo n'ont pas grand-chose en commun, excepté "Le Pactole", une fortune léguée par leur père qui doit leur revenir aux 40 ans de Melody, dans cinq mois… C'était sans compter l'accident de Leo, l'aîné, golden boy déchu: pour couvrir le scandale, les fonds ont été dilapidés, fauchant ainsi tous les espoirs. Mais qu'attendre de l'égocentrique Leo? Et de ces retrouvailles forcées? Sinon une fiévreuse partie de poker menteur qui, en révélant les failles de chacun, va balayer les certitudes et bouleverser leurs vies.


- Le règne du langage
de Tom Wolfe
Éditions Robert Laffont / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Au commencement était le verbe". Mais l'était-il vraiment? Tom Wolfe, le maestro des raconteurs d'histoires, enquête ici sur les origines de son principal outil de travail (et objet de passion): la langue. Pour lui, pas de doute, c'est bien au langage, et non à l'évolution, qu'on doit le développement des sociétés et les réalisations complexes de l'humanité. D'Alfred Wallace, l'autodidacte qui fut le premier, avant Charles Darwin, à défendre la théorie de la sélection naturelle, jusqu'aux néodarwinistes contemporains menés par le linguiste Noam Chomsky et récemment pourfendus par l'anthropologue Daniel Everett, Wolfe examine comment la science a essayé, en vain, de fournir une explication à ce don de la parole. Avec un humour jubilatoire, il suit les errements secrets et grandioses du darwinisme, du temps de la Royal Academy jusqu'au MIT, et signe un petit bijou d'érudition, drôlement passionnant, d'une incroyable férocité envers l'establishment.


- Les amnésiques n'ont rien vécu d'inoubliable
de Hervé Letellier
Éditions Le Castor Astral / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Les thèmes de ce livre sont aussi changeants que nos pensées fugitives. On y parle plus souvent de l'amour, de la sexualité ou de la mort que du comportement animal, voire de la conduite automobile sur route départementale. Avec beaucoup d'humour et d'ironie, Hervé Letellier distille ses pensées tel un vagabond de l'esprit, dans une fausse nonchalance, pour mieux saisir les incohérences de notre quotidien.


- Les cendres d'Angela
de Frank McCourt
Éditions Belfond / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il y a tout juste vingt ans, la France tombait sous le charme des Cendres d'Angela, mémoires d'une enfance irlandaise drôles, tendres et sans rancune, portés par une langue et un souffle romanesque remarquables. Véritable phénomène littéraire mondial, lauréat du prix Pulitzer 1997, un récit sur l'immigration, la pauvreté et la conquête des possibles, une œuvre devenue culte, à (re)découvrir.


- Les saisons du bonheur
de Belva Plain
Éditions Belfond / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Bien décidé à être acteur de son destin, Adam Arnring quitte son New York natal, son père immigré juif allemand et ses deux frères pour tenter l'aventure vers l'Ouest. Direction la Californie et le bleu infini du Pacifique. Son voyage n'ira pourtant pas plus loin que Chattahoochee, petite bourgade à la frontière texane. Adam a croisé le regard d'Emma, c'est donc là que son cœur a choisi de poser ses bagages. Héritière d'un grand magasin, couvée par une tante acariâtre, la belle jeune femme est totalement inaccessible à un homme sans le sou tel que lui. Mais, dans l'Amérique de 1900, l'audace est la clé de tous les succès, et le fougueux New-Yorkais n'en manque pas. Une famille unie, des affaires florissantes, la vie pourrait être parfaite. Pourtant Adam sent parfois monter en lui des vagues d'amertume: comment protéger les siens des aléas de l'Histoire et de la vie? Comment préserver son couple quand la tentation se présente sous les traits de Blanche, sa belle-sœur Et que vaut sa réussite sociale quand son propre frère a juré sa perte?


- Lumikko
de Jaaskelainen Pasi Il
Éditions 10-18 / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au sein d'un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d'une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l'intimité de cette société, Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre que l'essentiel de l'inspiration des membres semble provenir d'un mystérieux carnet. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu'une étrange peste semble s'être abattue sur les livres de la bibliothèque, qui voient leur fin subtilement altérée.


- Requin
de Will Self
Éditions De L'Olivier / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

4 mai 1970.  Dans  quelques  heures,  quatre étudiants manifestant contre la guerre du Vietnam seront tués à Kent State University. De l'autre côté de l'Atlantique, en Angleterre, le psychiatre Zachary Bushner a des projets un peu particuliers pour l'hôpital qu'il dirige. À Concept House, une communauté anti-psychiatrique typique des années 1970, les malades ne sont pas séparés des médecins, et l'on soigne parfois les psychoses à coups de drogue. C'est ainsi que, en ce jour historique, docteurs et patients s'embarquent dans un mauvais trip sous LSD. Le délire naît, prend forme,  s'étend. Cinq ans plus tard, alors qu'il regarde Les Dents de la mer avec son fils, Bushner a une révélation: et si le mauvais trip du 4 mai 1970 était à l'image des horreurs du siècle? Après tout, parmi les patients, se trouvent un observateur du bombardement d'Hiroshima et un rescapé du naufrage de l'USS Indianapolis, au cours duquel 100 marins furent dévorés par des requins.


- Imaqa
de Flemming Jensen
Éditions Gaïa / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Martin, un professeur danois, obtient sa mutation au Groenland et se retrouve à Nunaqarfiq, à 500 km au nord du cercle polaire. Il y trouve ce qu'il cherchait, aventure, immensité, amour. Et le choc des cultures, face aux aberrations d'un système éducatif colonisateur. Jakúnguaq, un adolescent groenlandais, rentre au pays après une année scolaire au Danemark. Pour lui aussi, le choc des cultures est violent, tant il avait pris ses distances avec ses origines. Martin rencontre l'amour, Jakúnguaq renie celui des siens. Un roman grave à l'humour pétillant.


- La fille derrière le miroir
de Cathy Glass
Éditions City / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Mandy a passé de merveilleux étés dans la maison de sa tante, quand elle était enfant. Bien des années plus tard, alors que son grand-père est tombé malade, elle y retourne pour la première fois. Elle a beau essayer de comprendre, elle ne parvient pas à se rappeler pourquoi un jour, brutalement, elle a cessé d'y venir. A-t-elle fait une bêtise quand elle était enfant? Est-ce que son père s'est disputé avec son oncle? Mandy a l'impression que ce passé appartient à une autre vie, que sa mémoire a été comme effacée. Mais chaque pièce de la maison semble murmurer quelques échos du passé. Chaque membre de sa famille, aussi. Et peu à peu, des flashs mettent Mandy sur la voie de souvenirs que tous veulent lui faire oublier. Des souvenirs monstrueux, choquants, qui pourraient faire voler toute la famille en éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Sam 21 Oct - 9:05

- La robe pourpre
de Nathalie Broc
Éditions Calmann Lévy / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

1898, en Bretagne, Luna doit fêter ses dix-neuf ans chez son grand-père, Louis Guédriant, puissant industriel du papier de Belle-Isle-en-Terre, lors d'une réception qui marquera son entrée dans le monde. Véritable épreuve du feu pour cette "bâtarde", née de la liaison clandestine de son père, gendre et bras droit de Guédriant, avec une danseuse venue d'Argentine qui a disparu quand elle avait huit ans. La riche héritière ignore que l'événement mondain sert d'autres machiavéliques desseins. Naïve et fantasque, Luna est une proie facile pour tous les ressentiments. Alors même que le fantôme de sa mère revient la hanter, elle est sans défense contre une machination diabolique dont personne ne semble pouvoir la sauver.


- La vie secrète des vaches
de Rosamund Young
Éditions Stock / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

À la Kite's Nest Farm, les vaches vivent en liberté. Chippy refuse de dormir avec les pieds boueux et fait toujours sa toilette avant de se coucher. Fat Hat préfère la présence des hommes à celle des femmes. Le vice caché de Jake est de renifler les émanations du tuyau d'échappement du Land Rover. Colérique et farouchement indépendante, Gemima salue tous les humains qu'elle rencontre d'un hochement de tête. Dans son délicieux et très inattendu ouvrage, Rosamund Young nous donne des chroniques affectueuses, drôles et touchantes du monde des vaches avec lesquelles elle vit depuis plus de cinquante ans. Loin de l'agriculture intensive, respectueuse de l'environnement, elle nous offre ici le plus convaincant et le plus amusant des plaidoyers contre la souffrance animale.


- Le jour où j'ai changé de parfum
de Lena Walker
Éditions City / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

À 49 ans, la très ambitieuse Élisabeth de la Tour du Roc dirige d'une main de fer la communication de Smart Cosmetics. Manager intraitable et fashionista avertie, elle investit toute son énergie dans son travail. Le jour où elle est brutalement virée, c'est tout son monde qui s'écroule. Dans le même temps, Daphné, son assistante et Amandine, la stagiaire, sont également licenciées. Choquées, déprimées, les trois femmes décident de partir ensemble. Et si elles allaient fêter leur chômage en Crète? Sous le soleil, Élisabeth réalise que toutes les années passées dans un tourbillon de paillettes et de glamour ne lui ont pas apporté le bonheur, le vrai. Et que, parfois, il suffit d'un peu d'amitié et de quelques catastrophes sur une île paradisiaque pour se rappeler que l'essentiel c'est de se laisser guider par les hasards de la vie.


- Le pacte d'avril
de Sophie Astrabie
Éditions Albin Michel / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Avril fête ses 35 ans et se remémore la promesse de Jean, le jour de leur séparation. Se retrouver à 35 ans, si aucun des deux ne s'était encore marié. Avril est toujours célibataire, mais Jean? Est-il marié? Se souvient-il de leur pacte? Mirza, la voisine octogénaire d'Avril tente de la détourner de ce premier amour pour la pousser à mordre la vie à pleines dents. Mais ce que Mirza ignore, c'est que le destin va la mettre elle aussi face à son propre premier amour perdu. Le pacte d'Avril, un roman tendre et émouvant autour de l'amitié improbable entre une trentenaire nostalgique et une octogénaire qui ne croit qu'en l'avenir. À travers le regard de deux personnages que tout oppose, Sophie Astrabie nous invite à être déraisonnable et à aimer passionnément, quel que soit notre âge.  


- Les nuits blanches de Marcello
de Elizabeth Gouslan
Éditions Grasset & Fasquelle / octobre 2017


Le Titre du Roman

Beau comme un ange, et fascinant sans rien faire pour l'être, Marcello Mastroianni fut, dès sa première apparition, le latin lover par excellence. Iconique et mélancolique, blagueur et distant, il fut aussi convaincant en bellâtre impuissant, en prêtre tenté par la chair, en homosexuel antifasciste qu'en macho marié, divorcé ou bigame. Traduisant les états d'âme de Fellini, de Visconti, d'Antonioni, Risi ou Scola, il proposa au fil du temps une flamboyante comédie humaine. Cet homme pudique et modeste a donné la réplique à de sublimes actrices, offrant à son public des dizaines de films cultes et d'inoubliables souvenirs. Mais derrière le masque, qui était Marcello? Un mari aimant, un séducteur compulsif, un père comblé par ses deux filles. L'une était italienne (Barbara), l'autre française (Chiara). Pour les rejoindre, il passait d'un pays à l'autre. Cette biographie est donc une histoire italienne avec vue sur la France. En enquêtant à Rome, en fouillant à Paris, Elizabeth Gouslan cisèle, entre ombre et lumière, le portrait d'un être attachant qui fut aussi l'un des plus grands acteurs de notre époque.


- Ne renonce jamais
de Sylvain Boido  
Éditions City / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Mère célibataire, Melissa élève seule Angela, sa fille de cinq ans. Un soir on frappe à la porte. Face à elle, trois criminels, une arme à la main. Le marché qu'ils lui proposent est terrifiant: le lendemain, elle se rendra au bureau du Trésor public où elle travaille, videra le coffre et leur apportera l'argent. Sinon, ils tueront sa fille. Mais la jeune femme n'a rien d'une braqueuse de banque et, entre son inquiétude dévorante pour sa fille et les questions de ses collègues, les choses dérapent. Au point de devenir incontrôlables: Melissa se retrouve recherchée par la police et les ravisseurs s'évanouissent dans la nature. Avec Angela. La jeune mère se lance alors dans une course contre-la-montre pour sauver sa vie et celle de sa fille. Elle est prête à tout pour retrouver Angela. Absolument tout.


- Les larmes de Cassidy
de Amy Wayne
Éditions Charleston / 13 octobre 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1935. Matthew Alban-Wilson, jeune et brillant docteur dans un hôpital parisien, s'intéresse à une patiente plongée dans le coma qui est arrivée sept ans plus tôt. À son réveil, la dénommée Blanche raconte son histoire à Matthew, révélant qu'elle se nomme Cassidy McMurray et qu'elle est une aristocrate irlandaise. De Clifden à Paris en passant par l'Inde, Cassidy retrace son histoire. Mais cela lui redonnera-t-il le goût de vivre après la perte d'une décennie d'existence?


- Tout (n')est( pas du tout) sous contrôle
de Sophie Henrionnet
Éditions Charleston / 13 octobre 2017


Le Titre du Roman

Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu'à moitié, une fille de 12 ans bien plus mature qu'elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l'appelle chaton. Lorsqu'elle perd son job elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques aux assurances, de l'embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l'équipe de détectives à une condition: elle ne devra s'occuper que des affaires les plus simples. Bien entendu, Olympe n'est pas assez sage pour respecter les consignes. L'appel des commissions versées à chaque résolution d'affaire est trop fort pour qu'elle garde ses fesses confortablement posées sur le siège de sa voiture. Mais que va-t-il se passer quand les cadavres commencent à s'accumuler et que l'on cherche à l'éliminer à son tour?


- Captive
de Margaret Atwood
Éditions 10-18 / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

1873. Grace Marks, seize ans, est condamnée à la réclusion à perpétuité pour le double meurtre de son jeune employeur et de sa gouvernante. Victime sous emprise ou monstre en jupons? Face à l'échec des rapports psychiatriques, le Docteur Jordan s'empare du dossier, bien décidé à la sortir de son amnésie. Mais pourquoi lui cache-t-elle les troublants rêves qui hantent ses nuits? Inspiré d'un sanglant fait divers qui a bouleversé le Canada du XIXe siècle, Margaret Atwood nous offre un roman baroque où le mensonge et la vérité se jouent sans fin du lecteur.


- Chaman
de Maxence Fermine
Éditions Michel Lafon / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Le jour où Richard Adam comprit qu'il n'avait qu'une vie, il n'avait jamais été si proche du ciel".
Charpentier sur les immenses tours d'acier de Duluth, dans le nord des États-Unis, Richard Adam n'a jamais oublié le sang indien qui coule dans ses veines. Mais le retour sur sa terre natale pour enterrer sa mère va le plonger dans un monde dont il n'aurait jamais soupçonné l'existence.


- Dacca toxic
de Catherine Fradier
Éditions Au Diable Vauvert / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Adolescent atteint du syndrome d'Asperger, Sacha porte un regard décalé et candide sur le monde. Retiré de l'école, il vit avec sa mère, médecin humanitaire, qu'il accompagne dans ses missions. Au Bangladesh, dans un bidonville de Dacca, il devient ami avec Sultana, une orpheline défigurée par l'acide dans les tanneries où elle travaille. Ensemble, ils partent à la recherche d'un carnet qui pourrait révéler au monde le terrible quotidien des enfants exploités.


- La brume en août. L'histoire vraie d'Ernst Lossa
de Robert Domes
Éditions La Belle Colère / 12 octobre 2017



Le Titre du Roman

Qui juge de la valeur d'une vie? "Si je ne l'avais pas euthanasié, eh bien il aurait simplement été transféré dans une autre institution". Dr Valentin Faltlhauser, qui a ordonné le meurtre d'Ernst Lossa, pendant son procès. La Brume en août est un roman allemand inspiré d'une histoire vraie. Celle d'Ernst Lossa, assassiné à l'âge de 14 ans dans un hôpital psychiatrique par les nazis parce qu'il était tzigane.


- Le monarque de la vallée
de Neil Gaiman
Éditions Au Diable Vauvert / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ombre a quitté l'Amérique depuis près de deux ans. Ses nuits sont rompues par de dangereux rêves. Parfois il croirait presque qu'il se moque de rentrer chez lui. Dans les montagnes d'Écosse, où le ciel est blanc et la solitude poignante, des gens beaux et riches se retrouvent dans une ancienne et imposante demeure de la vallée. Mais quand l'étrange médecin local lui propose de participer à une de ces soirées, Ombre s'étonne. Il sait qu'il n'a aucune bonne raison d'y aller.


- Paris-Austerlitz
de Rafael Chirbes
Éditions Payot & Rivages / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le dernier roman d'un des plus grands romanciers européens, mort en 2015, alors qu'il venait de connaître un triomphe avec Sur le rivage dans le monde entier. Cet ultime rendez-vous avec le génie de Rafael Chirbes se passe à Paris. Un jeune peintre se souvient de sa relation avec un homme plus âgé, Michel. Tout les oppose, la classe sociale, l'apparence, mais ils vont vivre une parenthèse enchantée, avant la fin de l'innocence... Rafael Chirbes conclut son œuvre magistrale par le plus beau et le plus terrible des romans d'amour.


- Premiers romans
de Katherine Pancol
Éditions Le Cercle Points / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce volume rassemble trois des premiers romans de Katherine Pancol:
Moi d'abord: Antoine et Sophie ont 20 ans, ils s'aiment. Ils vivent ensemble, la vie est belle. Oui mais... même si Sophie est heureuse dans les bras d'Antoine, elle veut exister, être elle-même. En se libérant des chaînes de son éducation, la jeune femme découvre que tout est possible et que les choix sont difficiles. Une héroïne attachante et drôle.
Scarlett, si possible: Juillet 1968, Juliette, Martine et Bénédicte quittent Pithiviers pour venir vivre à Paris. 18 ans, des défis plein les poches, une certitude: la vie leur appartient. Mais le monde ne se laissera pas conquérir comme ça. La vie n'est ni un conte de fées, ni un film sur grand écran. Ce roman d'apprentissage raconte les rêves et les appétits de toute une génération.
Vu de l'extérieur: Vue de l'extérieur, Doudou est une femme comblée: un mari aimant, deux enfants à la peau douce et un joli pavillon. Pourtant, cette petite vie parfaite l'étouffe. Un flash radiophonique sur Christian, son premier grand amour, la décide à partir vers l'aventure et la liberté. Et la voici qui s'embarque dans une folle escapade avec Guillaume, un jeune motard rencontré en vacances.


- P'tit bout
de Alex Wheatle
Éditions Au Diable Vauvert / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

P'tit Bout est le plus petit de son année, mais il a de l'énergie à revendre et de grands rêves.
Quand Venetia King, la fille la plus sexy du collège, commence à s'intéresser à lui, une autoroute semble s'ouvrir vers son premier rendez-vous. Mais le chef du gang le plus célèbre de South Crongton a d'autres projets pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 11 Oct - 20:33

- 28 jours
de David Safier
Éditions Presses De La Cité / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Mira, seize ans, passe de la nourriture en fraude pour survivre dans le ghetto. Lorsqu'elle apprend que toute la population juive est condamnée, elle décide de rejoindre les combattants de la Résistance. Aux côtés de Daniel, Ben, Amos, et tous ces jeunes gens assoiffés de vivre, elle tiendra longtemps tête aux SS, bien plus longtemps que quiconque aurait pu l'imaginer. En tout, 28 jours. 28 jours pendant lesquels Mira connaîtra des moments de trahison, de détresse et de bonheur. 28 jours pendant lesquels elle devra décider à qui appartient son cœur. 28 jours pour vivre toute une vie. 28 jours pour écrire son histoire. Fils de déportés juifs, David Safier revient sur la pire tragédie du XXe siècle en mêlant la petite à la grande histoire. Si l'auteur de comédies désopilantes a changé de registre, il n'a rien perdu de son ambition: confronter le lecteur aux grands questionnements de l'existence en l'arrachant au confort de son quotidien. Avec ce roman d'initiation bouleversant et humaniste, basé sur des événements authentiques, c'est chose faite.


- Beren et Lúthien
de John Ronald Reuel Tolkien
Éditions Christian Bourgois / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Découvrez l'histoire d'amour qui a donné naissance au monde du Seigneur des Anneaux et du Hobbit! Des milliers d'années avant Aragorn et Arwen, un homme et une Elfe tentent de vivre un amour interdit et se lancent dans la plus formidable des aventures en Terre du Milieu: reprendre un trésor, le Silmaril au terrible dieu Morgoth. En traversant mille périls vers sa forteresse, l'Elfe Lúthien nous montre que le plus grand des héros de Tolkien est une héroïne.


- Captive
de Margaret Atwood
Éditions Robert Laffont / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

1859. Grace Marks, condamnée à perpétuité, tourne lentement en rond dans la cour d'un pénitencier canadien. À l'âge de seize ans, elle a été accusée de deux meurtres horribles. Personne n'a jamais su si elle était coupable, innocente ou folle. Lors de son procès, après avoir donné trois versions des faits, elle s'est murée dans le silence: amnésie ou dissimulation? Le docteur Simon Jordan, jeune et prometteur spécialiste de la maladie mentale, veut découvrir la vérité. Il obtient l'autorisation de rencontrer Grace, de la faire longuement parler. Avec lui, la prisonnière va dévider le terrible fuseau de ses souvenirs: son enfance irlandaise, l'agonie de sa mère sur le bateau qui les emmène au Canada, ses emplois de domestique, la mort de sa seule amie... À écouter ce récit, Grace ne semble ni démente ni criminelle, et pourtant, que sont ces troublants rêves qu'elle cache à Jordan: cauchemars, hallucinations ou réminiscences d'actes monstrueux? Inspiré d'un fait divers sanglant qui a bouleversé le Canada au XIXe siècle, Captive plonge le lecteur dans un fascinant mystère, oscillant sans cesse entre vérité et mensonge.


- Classé sans suite
de Claudio Magris
Éditions Gallimard / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans ce roman violent, tendre et passionné, Claudio Magris se confronte à l'obsession de la guerre, quels que soient l'époque et le pays, une guerre universelle, indissociable de la vie même, rouge de sang, noire comme les cales des navires négriers, sombre comme la mer qui engloutit les trésors et les destins, grise comme la fumée des corps brûlés dans le four crématoire nazi de la Rizerie de San Sabba à Trieste, blanche comme la chaux qui recouvre le sépulcre et les noms des bourreaux. Classé sans suite est l'histoire d'un grotesque Musée de la Guerre pour l'avènement de la Paix, de ses salles et de ses armes dont chacune est une archive de passions et de délires ; c'est l'histoire de l'homme qui sacrifie sa vie à son projet maniaque, puis se rachète enfin dans la recherche acharnée d'une atroce vérité cachée ; c'est l'histoire d'une femme, Luisa, héritière de l'exil juif, de l'esclavage des Noirs et des vicissitudes d'une foule d'autres personnages en des temps et dans des pays les plus divers. À travers les éclats d'une narration totale, à la fois précise et visionnaire, Claudio Magris explore l'enfer impitoyable de nos fautes et raconte une épopée implacable traversée par les tragédies et les silences de l'amour et de l'horreur.


- Demain c'est loin
de Jacky Schwartzmann
Éditions Du Seuil / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"J'avais un nom de juif et une tête d'Arabe mais en fait j'étais normal". Voici François Feldman, originaire de la cité des Buers à Lyon, plus tout à fait un gars des quartiers mais n'ayant jamais réussi non plus à se faire adopter des Lyonnais de souche, dont il ne partage ni les valeurs ni le compte épargne. Il est entre deux mondes, et ça le rend philosophe. Juliane, elle, c'est sa banquière. BCBG, rigide et totalement dénuée de sens de l'humour, lassée de renflouer le compte de François à coups de prêt. "Entre elle et moi, de sales petites bestioles ne cessaient de se reproduire et de pourrir notre relation, ces sales petites bêtes contre lesquelles nous ne sommes pas tous égaux: les agios". Mais le rapport de force va s'inverser quand, un soir, François lui sauve la mise, un peu malgré lui, suite à un terrible accident. Et la banquière coincée flanquée du faux rebeu des cités de se retrouver dans une improbable cavale, à fuir à la fois la police et un caïd de banlieue qui a posé un contrat sur leurs têtes. Pour survivre, ils vont devoir laisser leurs préjugés au bord de la route, faire front commun. Et c'est loin d'être gagné.


- Deux fois né
de Constantin Alexandrakis
Éditions Verticales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce récit autobiographique part d'un malentendu. Courant 2011, Constantin Alexandrakis apprend que son père, prétendument mort, n'a tout simplement jamais su qu'il avait un fils. Cette révélation le conduit à Athènes, sur les traces du "Géniteur", un sexagénaire peu coopératif sinon fuyant. L'enquête généalogique se mue peu à peu en quête existentielle. En chemin, l'auteur aura évoqué son initiation à la mythologie antique et au grec moderne, ses crises de démangeaison, l'obtention d'un CAP de charpentier, mais aussi la visite d'un dispensaire autogéré à Thessalonique, un séjour sur l'île rebelle d'Ikaria et les liens hallucinatoires du peyotl mexicain avec l'art de la mètis chère à Ulysse. Dans une langue nerveuse et débridée, nourrie de ses propres doutes, Deux fois né dévoile un homme aux prises avec les simulacres de l'identité et nous offre une épopée envoûtante et concrète de la bâtardise.


- Hysteria Lane
de Alex Cartier
Éditions Belfond / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Laure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s'en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie. Et lorsqu'elle rencontre un acteur canadien d'une grande beauté qui n'a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles: le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître? Ou bien est-ce une véritable vocation? Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l'expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations.


- Il y avait des rivières infranchissables
de Marc Villemain
Éditions Joelle Losfeld / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Un premier regard échangé derrière une haie, un premier baiser volé parmi les fleurs d'une clairière, une première étreinte maladroite dans un lit trop petit. Dans un recueil de nouvelles porté par une langue précise et évocatrice, Marc Villemain met en scène la naissance du sentiment amoureux, l'hésitation initiale de jeunes gens qui, en découvrant l'autre, se révèlent à eux-mêmes. Les détails, un morceau de chocolat pour le goûter, une chanson dans une salle de fête communale, une balade à vélo sous le soleil d'été, la sensualité d'un sein aperçu, nous emportent dans un voyage tendre et bienveillant, brutal parfois, celui d'un homme qui explore les vertiges et vestiges de ses amours passées.


- La partition intérieure
de Réginald Gaillard
Éditions Du Rocher / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"C'est sans gloire qu'au mois d'octobre 1969 je suis arrivé à Courlaoux". 2012, un prêtre revient sur ses années passées dans un village du Jura. Il est confronté à Charlotte, que les villageois appellent la folle, et dont la vie se concentre sur les tombes du cimetière. Il y rencontre aussi un compositeur néerlandais persuadé d'avoir une grande œuvre à livrer. À mesure qu'il fréquente ces deux personnes, Jean va connaître ce retournement du cœur qui amène à la connaissance des profondeurs de la foi. Ce récit nous entraîne sur une crête, au fond des âmes et à la frontière du visible. Malgré la nuit et les replis d'un silence ardent, pointe dans la beauté simple de la campagne jurassienne une lueur brûlante: ce que l'on croit détruit a peut-être été sauvé.


- Le fond du port
de Joseph Mitchell
Éditions Du Sous-Sol / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dedalus du Lower East Side, Joseph Mitchell a su peindre les rues du vieux Manhattan comme retranscrire la drôlerie désespérée de sublimes anonymes bringuebalant l'Histoire dont ils sont les héritiers. Chacun de ses caractères entonne tour à tour son aria: le patron d'un restaurant, le marin-pêcheur, l'ostréiculteur, le prêcheur composent l'oratorio d'une cité en perpétuel mouvement. La déambulation hasardeuse de l'arpenteur urbain est à l'image de ses digressions fulgurantes: imbriquées les unes dans les autres comme les blocks aux quartiers. Quand en 1960 paraît Le Fond du port, Joseph Mitchell a cinquante et un ans. Soutier du journalisme, il est devenu un auteur littéraire à part entière. L'attention au détail, le sens de la construction, la minutie obsessionnelle, il avait élevé le reportage au rang d'art et mêlé fiction et réalité avec une maestria inégalée. Inoubliable volume, Le Fond du port, tient autant de la chronique d'un temps révolu que de la collection littéraire, au sens d'un inventaire cabossé par la poésie des rues et des noms, Fulton Street, Louie Morino, M. Hunter comme autant de notes d'un blues du macadam.


- Le jour où Beatriz Yagoda s'assit dans un arbre
de Idra Novey
Éditions Les Escales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Croulant sous les dettes de jeu, l'incontournable auteure brésilienne Beatriz Yagoda est aperçue pour la dernière fois en train d'escalader un amandier, valise et cigare à la main, avant de disparaître. Alors que Pittsburgh est sous la neige, Emma, la traductrice américaine de Beatriz Yagoda entend parler de l'affaire et décide de partir immédiatement au Brésil, contre l'avis de son petit ami. Là-bas, dans la chaleur étouffante de Rio, Emma et les enfants de l'écrivaine pour résoudre l'affaire de sa mystérieuse disparition. Mais ils ne sont pas les seuls à être à la recherche de la célèbre écrivaine. Au cours de leur enquête, ils croiseront la route de personnages tous plus absurdes les uns que les autres: un usurier passionné par la découpe de corps humains ou encore le premier éditeur de Beatriz Yagoda, vivant dans sa gloire passée.


- Le rêveur des bords du Tigre
de Fawaz Hussain
Éditions Les Escales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

La cinquantaine, Farzand quitte Paris où il vient de passer la moitié de son existence. Il veut rentrer chez lui, à Amoudé, un village perdu de Syrie à la frontière avec la Turquie, pris dans le feu et le sang du Printemps arabe. Conscient de l'impossibilité d'un tel voyage dans un pays qui entame sa cinquième année de guerre civile, il accepte l'idée de se contenter d'une nuit, du côté turc, à regarder les lumières de sa ville natale. Après une escale à Istanbul, il passe une longue semaine à Diyarbakir, au bord du Tigre, où il fera la rencontre d'un garçon d'une douzaine d'années, vendeur de pépins de pastèque bouillis, avec lequel il va se lier d'amitié. Farzand pensait seulement revoir sa ville en faisant ce voyage; il retrouvera un fils, lui qui a perdu le sien tragiquement il y a des années.


- Les pêcheurs d'étoiles
de Jean-Paul Delfino
Éditions Le Passage / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1925. Dans le bouillonnement des années folles, deux hommes vont vivre une nuit d'exception. À la poursuite d'une femme fantomatique et aimée, sur les traces de Jean Cocteau qui leur a volé l'argument d'un opéra, ils sillonnent la nuit parisienne, de la Closerie des Lilas au Père Lachaise, de l'Opéra Garnier à la banlieue rouge. Dans les méandres de la Ville Lumière, ils vont rebondir de caboulots en night-clubs et se laisseront entraîner dans une valse canaille durant laquelle ils croiseront Chagall et les époux Delaunay, Toulouse-Lautrec, Modigliani, Abel Gance, Chaplin ou encore la mémoire d'Apollinaire. Dans cette course folle, ils vont refaire le monde, rêver de gloire, pêcher le grand requin blanc sur les rives de la Seine, se promener à dos de girafe ou partir vers l'inconnu à bord d'une locomotive Pacific. Ces deux hommes, dont le génie n'est pas encore reconnu, se nomment Blaise Cendrars et Erik Satie. Ensemble, ils vont se trouver et se perdre, tenter de réenchanter le monde, jusqu'au bout de la nuit.


- Lettre à G. André Gorz en héritage
de Christophe Fourel
Éditions Le Bord de l'Eau / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'ouvrage dévoile une amitié entre l'auteur et le philosophe André Gorz au-delà de la mort. Le livre révèle que le projet de suicide à deux du philosophe et sa femme en 2007 datait de 32 ans. Économiste de formation, Christophe Fourel est un spécialiste de la pensée d'André Gorz et un des principaux animateur du mouvement convivialiste. Le 22 septembre 2007, André Gorz et son épouse Dorine se donnaient la mort. Par cet acte d'une ultime liberté le penseur de la critique du travail et de l'écologie politique mettait un point final à son œuvre. Un an auparavant, il avait annoncé ce probable "suicide main dans la main" dans une magnifique lettre d'amour de soixante-quinze pages adressée à celle qui lui avait permis d'accepter son existence. Cette Lettre à D., écrite en soixante-dix-sept jours, est depuis devenue un classique de de la littérature amoureuse. Christophe Fourel, qui fut un ami proche d'André Gorz, lui écrit à son tour pour lui exprimer sa gratitude. Il profite de ce geste épistolaire pour lui faire part des nombreuses initiatives qui ont été prises pour faire résonner son œuvre depuis dix ans et aussi de quelques-uns des débats qui agitent la société actuelle: les défis climatiques, le revenu d'existence et les réflexions autour du Convivialisme. Une lettre pleine de reconnaissance et de questionnements philosophiques adressée à celui qu'il considère comme l'inspirateur de ses engagements militants. Cette lettre témoigne d'une amitié profonde qui a pu trouver des voies de prolongement au-delà de la mort.


- Pour tout l'or du monde
de David Huddle
Éditions De L'Olivier / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il y a certains secrets que nous ne dévoilerions pas pour tout l'or du monde. C'est ainsi que Marcy, Allen, Jimmy et Uta, Robert et Suzanne, personnages aux destins intimement liés, gardent en leur for intérieur une part d'eux-mêmes, souvent essentielle, inconnue des autres.  Au fur et à mesure du roman, chacun prend tour à tour la parole et révèle ce pan caché de sa vie. Marcy, une jeune femme de quinze ans qui devient la maîtresse de Robert; Allen, dont le meilleur ami Jimmy est secrètement amoureux de Marcy; ou Uta, qui semble attirer particulièrement Allen. Ce qui semblait d'abord simple prend peu à peu de l'épaisseur, tandis que les personnages se frôlent, se mentent, se taisent.


- Un amour au long cours
de Hongre Jean-Sebastie
Éditions Anne Carrière / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Existe-t-il une formule magique pour qu'un couple résiste au temps qui passe, à la pression du quotidien? Anaïs et Franck y croient, ils ont décidé de tenir bon contre vents et marée. Au fil des années, ils ont mis au point des astuces, forgé des règles de vie qu'ils ont écrites et affichées sur leur frigidaire. Ainsi est née la "Constitution du couple" qu'ils ont établie pour se guider et se soutenir de jour en jour. Grâce à elles, ils ont pu traverser les grandes étapes de ce voyage qu'est toute vie conjugale: la naissance et l'éducation de leurs enfants (avec ce que cela a remué en eux de leur propre passé), les relations avec la belle-famille, une activité professionnelle chronophage, l'érosion du désir et des sentiments, la tentation de l'infidélité… Leurs filles devenues grandes, Anaïs et Franck revisitent les moments clés de ce combat commun, se découvrent des zones d'ombre et engagent un dialogue risqué. Ont-ils réussi leur pari? L'amour peut-il réellement se décider? Suffit-il de rester ensemble pour qu'il perdure? Un livre dans lequel tout le monde pourra se reconnaître, une histoire touchante qui pourrait aussi s'avérer utile.


- Une bonne école
de Richard Yates
Éditions Robert Laffont / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Septembre 1941, Connecticut. À la Dorset Academy, un campus sélect tout de vieilles pierres et de pelouses géantes, on entend former les fils de la haute bourgeoisie, parents et enseignants répètent à l'envi que c'est une "bonne école". Pourtant, à son arrivée à l'internat, William Grove découvre l'envers du décor: lui, le fils nerveux d'un couple divorcé, se retrouve projeté dans un climat de "libido à l'état pur", ou les garçons les plus populaires règnent en maîtres. Même les professeurs ressemblent à des lions en cage, en particulier Jack Draper, invalidé par la polio, témoin impuissant de la liaison qu'entretiennent au grand jour sa femme et le prof de français. Et puis il y a Edith Stone, le fantasme de tous les élèves, qui est prête à vivre son premier amour. Avec ce roman choral, Richard Yates signe une chronique de ses années de jeunesse, jetant un regard attendri sur les petites et grandes humiliations de l'adolescence, sur cette drôle d'école ou il apprit à devenir un homme, avant de partir au combat.


- Une seconde d'éternité
de Fioly Bocca
Éditions Denöel / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Turin, de nos jours. Tous les soirs, dans son petit appartement, Anita s'installe devant son ordinateur pour envoyer un mail à sa mère restée dans sa région natale des Dolomites. Anita lui raconte son quotidien merveilleux, les préparatifs pour son futur mariage, lui parle de son travail dans lequel elle s'épanouit quotidiennement. Et pourtant. La réalité est tout autre, car Anita raconte mensonge sur mensonge pour épargner sa mère gravement malade: elle lui cache que son travail dans une agence littéraire ne lui plaît pas du tout, et que son fiancé Tancredi est peu attentif, absent et refuse de s'engager. Ce fragile château de cartes s'effondre lorsqu'elle croise le regard d'Arun, un inconnu dont les yeux profonds percent la façade qu'Anita avait construite. Qui est cet homme doux et rêveur qui aime la mer en hiver? Anita, qui voudrait le tenir à distance, se sent irrésistiblement attirée vers lui.


- 1947
de Elisabeth Asbrink
Éditions Stock / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est l'année où l'Ouest se rassemble contre la menace de la guerre froide, où la CIA est créée, où l'ONU vote le plan de partage de la Palestine, où le mot "génocide" est prononcé pour la première fois devant une cour de justice. C'est l'année où Simone de Beauvoir vit sa plus grande histoire d'amour avec Nelson Algren, où George Orwell, malade, écrit 1984, où Christian Dior lance son New Look. C'est aussi l'année où Joszéf, le père d'Elisabeth Åsbrink, alors âgé de 10 ans, atterrit dans un camp de réfugiés pour enfants des victimes du nazisme, et doit faire un choix qui déterminera son destin, et celui de sa fille.


- À fendre le cœur le plus dur
de Jérôme Ferrari et Olivier Rohe
Éditions Babel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans ce texte écrit à quatre mains, Jérôme Ferrari et Oliver Rohe s'appuient sur une archive historique, constituée de plus de deux cents photos prises lors du conflit italo-ottoman en Libye (1911-1912) par un dénommé Gaston Chérau, écrivain et correspondant de guerre. Ces images surprenantes et terribles établissent une sorte de canon du reportage de guerre au Moyen-Orient et posent la très actuelle question de la représentation de la violence. En les regardant, en les commentant, en s'interrogeant sur la légitimité ou la nécessité de leur analyse, c'est aussi une réflexion commune sur leur propre art de romanciers que Jérôme Ferrari et Olivier Rohe esquissent.


- Au paradis par la voie des eaux
de Justin Cartwright
Éditions Jacqueline Chambon / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

David Cross est un homme secret. Lorsque sa femme Nancy était encore en vie, il lui cachait tout un pan de son existence. Maintenant qu'elle est morte, il doit dissimuler son nouveau bonheur à ses enfants, Lucy et Ed. Ceux-ci ont leurs propres problèmes: le mariage d'Ed bat de l'aile, Lucy est harcelée par son ex petit-ami, et tous deux se demandent ce que va devenir leur père. Le portrait drôle et touchant d'une famille confrontée à la perte d'un être cher.


- Criminel
de Yann Reuzeau
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Camille et Xavier observent leur fille de quatre ans, petite graine de violence. Leur sérénité est interrompue par un texto leur annonçant la libération prochaine de Boris, le frère de Camille, incarcéré pour le meurtre de leur père violent et pour avoir blessé grièvement sa sœur. La nouvelle est l'occasion de se replonger dans les faits intervenus quinze ans plus tôt.


- Chroniques d'une société liquide
de Umberto Eco
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Je commence une chronique. Cela m'est déjà arrivé quelques fois et j'ai toujours eu la force de m'arrêter au cours de la première année. Le rendez-vous hebdomadaire corrode. Cette fois je m'arrêterai peut-être avant, je fais seulement un essai". Avec ces mots, Umberto Eco inaugure en 1985 sa chronique, "La Bustina di Minerva", qu'il tiendra dans le journal L'Espresso pendant plus de 30 ans, jusqu'à la veille de sa disparition. De ce rendez-vous hebdomadaire, Chroniques d'une société liquide rassemble quelques-uns des textes publiés entre 2000 et 2015. Umberto Eco y livre sa vision du monde à travers de brèves réflexions empreintes d'humour, d'érudition et d'une rare acuité. Empruntant au sociologue Zygmunt Bauman le concept de "société liquide", il interroge le monde contemporain et en dessine avec malice et ironie les visages les plus familiers: les mascarades des politiques, l'obsession de visibilité que nous semblons tous (ou presque) partager, la vie en symbiose que nous entretenons avec nos téléphones portables, la mauvaise éducation, et bien d'autres encore… Cette anthologie préparée par l'auteur et publiée de manière posthume témoigne, une fois encore, de la justesse du regard qu'Umberto Eco portait sur notre époque et confirme son talent de visionnaire amusé.


- Dictionnaire intime des femmes
de Laure Adler
Éditions Stock / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Ce livre est une invitation au voyage dans un étrange pays sans frontières, une terra incognita, un territoire où vit la moitié de l'humanité. On a dit que c'était un continent noir. Je pense, au contraire, qu'il est habité par la lumière et bruisse de toutes les voix qui, vivantes aujourd'hui ou venues du passé le plus lointain, ont construit notre histoire. Ce livre est un dictionnaire, donc une manière d'entrer à sa guise dans ce vagabondage où des femmes très célèbres cohabitent avec des anonymes. Il est intime, car il est aussi, à mon insu, une sorte  d'autobiographie. Dire qui l'on admire est inévitablement une forme de confession. Mon seul désir est de faire connaître ou reconnaître ces femmes, tant elles sont pour moi des exemples qui nous donnent courage, énergie, espoir". Laure Adler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 11 Oct - 20:25

- Ils ont voulu nous civiliser
de Marin Ledun
Éditions Flammarion / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Thomas Ferrer n'est pas un truand. Pas vraiment. Les petits trafics lui permettent de sortir la tête de l'eau, même si la vie n'a pas été tendre avec lui. De petits larcins en détournements de ferraille, le voilà face à face avec un truand, un vrai cette fois. Celui-ci, laissé pour mort par Ferrer, embarque deux frères assoiffés de vengeance à la poursuite de son agresseur. La traque sera sans pitié, alors qu'une puissante tempête s'abat sur la région. Une histoire envoûtante où les éléments se déchaînent en même temps que les passions, au service d'une profonde humanité.


- Jean. Un homme hors du temps
de Axel Kahn
Éditions Stock / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Jean Kahn-Dessertenne, enseignant et philosophe, se donne la mort à 54 ans le 17 avril 1970 en se jetant d'un train. Il laisse une lettre à son fils Axel qu'il dit "capable de faire durement les choses nécessaires". Quarante-sept ans après, ce dernier s'acquitte d'une dette, il obéit à l'injonction  paternelle, durement, en donnant la parole à son père. Dans les instants qui précèdent le saut mortel, la vie de Jean défile à vive allure, ses engagements politiques, ses tumultueuses relations aux femmes, son souci de sa relation à ses fils, son itinéraire intellectuel. Sont ainsi évoqués en toile de fond l'essentiel de l'histoire de la France au XXe siècle, la place qu'y prirent la bourgeoisie, le communisme et de Gaulle, les crises et ébranlements de tous ordres, économiques, guerriers, littéraires et personnels. Le sourire et la dérision ne disparaissent pas toujours à l'heure de mourir, Jean Kahn-Dessertenne en témoigne. Cependant, Axel Kahn a surtout écrit là un livre vibrant et déchirant.


- L'oreille de Van Gogh
de Bernadette Murphy
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au cours de la nuit du 23 décembre 1888, à Arles, Vincent Van Gogh se tranche l'oreille. Pendant plus de cent-vingt ans, les raisons de son geste et la nature exacte de l'automutilation diviseront biographes et historiens et nourriront les rumeurs les plus folles. Pour tenter d'éclaircir ce mystère, Bernadette Murphy va, sept ans durant, arpenter les musées, multiplier les interviews et aller voir là où personne n'avait jamais songé à chercher, exhumant des archives inédites. L'Oreille de Van Gogh est le récit de ses années de recherches, du sud de la France à la Californie: un livre-enquête passionnant, au suspens digne d'un thriller, et enrichi d'une cinquantaine d'illustrations en quadri et N&B.


- La caresse des flocons
de Nora Roberts
Éditions Harper Collins / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est le coup de foudre pour Shane Abbott, qui s'est éprise de son nouveau voisin, un homme mystérieux au regard tourmenté qui semble n'aspirer qu'à la tranquillité et au silence, loin de toute présence féminine. Nora Roberts vous invite avec ce roman au cœur d'un hiver romantique et scintillant, où rêves d'amour et désir passionné se mêlent à la douceur feutrée de la neige. La caresse des flocons est un recueil de trois romans.


- La dépossession
de Rachid Boudjedra
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans l'Algérie des années cinquante encore meurtrie par les purges antisémites, la guerre d'indépendance plonge le pays dans la violence et le sang. Témoin de ce naufrage, le narrateur revient sur son enfance entre Alger et Constantine, où les troupes françaises paradent et tuent. Miné par une obésité boulimique, surplombé par un père complexe, le jeune adolescent écume les rues avec son copain d'enfance et finit par trouver l'amour auprès d'une fille de riche colon en rupture de ban. Mais c'est en se ressourçant à deux tableaux accrochés dans le cabinet d'expert-comptable de son oncle qu'il trouve une certaine sérénité. L'un est signé du plus grand peintre de l'âge d'or musulman, Al Wacity; l'autre d'Albert Marquet, magistral impressionniste, ami de Matisse installé en Algérie en 1927. À travers ces deux toiles qui résument la mémoire du Maghreb, ce roman de couleurs, de bruit et de fureur charrie l'histoire du XXe siècle. L'usurpation, par un petit bureaucrate corrompu, de l'atelier et de l'œuvre de Marquet légués à l'Algérie, métaphorise la dépossession du pays lui-même.


- La femme qui traversait les alpes avec une valise a roulettes et une urne
de René Freund
Éditions Kero / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Lorsque Nora prend connaissance des dernières volontés de son père, transporter son urne (à pied) vers une destination qui lui sera dévoilée progressivement, elle n'y comprend plus rien. Après la mort accidentelle de la mère de Nora, père et fille avaient fait leur vie à Paris et n'étaient plus jamais retournés dans leur Autriche natale. Nora, citadine convaincue, déteste la rando, et Klaus le savait parfaitement. Et puis quelle idée de lui imposer Bernhard, jeune aspirant notaire, ponctuel, sobre et végétalien stricte, comme compagnon de voyage? Mais Nora n'a pas le choix, et elle se met donc en route, chaperonnée par l'agaçant Bernhard qui ignore également tout des raisons de ce compagnonnage forcé. De monastère en lac de montagne, par pluie, neige et soleil, ils vont surmonter petits et grands obstacles, se crêper le chignon et se rapprocher. Mais la plus grande surprise les attend une fois le dernier sommet franchi.


- La forteresse impossible
de Jason Rekulak
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Nous sommes en mai 1987 et Playboy vient de publier une série de clichés torrides de Vanna White, la célèbre animatrice de La Roue de la Fortune. Pour Billy, Alf et Clark, trois ados du New Jersey, désespérément inexpérimentés en matière de femme, la publication est une bénédiction. Mais quel kiosquier d'Amérique se risquerait à vendre la revue à des gamins de quatorze ans? Alors que les amis mettent au point un plan pour la voler, ils sont loin de se douter de tous les obstacles qu'ils vont rencontrer. Ni qu'une fille nommée Mary va changer le cours de leur vie.


- La galerie des jalousies. Tome 2
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Calmann Lévy / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Décembre 1920. Le village minier de Faymoreau est en deuil après la mort de la petite Anne Marot, emportée par la tuberculose. Pour son frère Thomas, un mineur, déjà marié à une ouvrière d'origine polonaise, et pour Isaure, fille de métayer des environs, la peine est amplifiée par la culpabilité d'avoir échangé un baiser le soir de Noël. Dans l'espoir de mettre un terme à cet amour impossible, Isaure décide dès le lendemain de suivre à Paris son amant, le commissaire de police Justin Devers. La vie est agréable dans la capitale, mais Isaure souffre d'être loin de son village et surtout de Thomas. Leur relation semble pourtant dans une impasse car Jolenta, l'épouse de Thomas, est sur le point de lui donner un enfant. De retour à Faymoreau, Isaure fait la connaissance d'Olympe Mercerin, la belle-mère de l'ancien directeur de la mine, et devient sa gouvernante. Thomas, si proche et si loin à la fois, continue de la hanter.


- La passeuse
de Michaël Prazan
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

1942, quai de la gare des Aubrais: Bernard Prazan, 7 ans, serre fort la main de Thérèse Léopold qu'il doit appeler Tata mais qu'il connaît à peine. Quelques heures plus tôt, sa véritable tante les a confiés, lui et sa sœur, à cette inconnue pour qu'elle les fasse passer en zone libre. Mais au moment de quitter la gare, l'enfant comprend au regard de la passeuse qu'elle va les livrer aux Allemands. Pourtant, elle se ravise et les sauve. Dénoncée à son tour pour ce geste héroïque, elle sera déportée à Auschwitz-Birkenau, Mauthausen puis Ravensbrück. Elle en reviendra. De son vivant, Bernard a toujours affirmé à ses enfants qu'elle travaillait pour la Gestapo. Qui était-elle vraiment? Une collabo repentie ou une Juste ignorée? Pour connaître la vérité, Michaël Prazan s'est lancé dans la grande enquête de sa vie: celle de ses origines. Mêlant l'histoire de son père, enfant caché et homme taiseux, et celle de la passeuse qu'il a retrouvée et interrogée, il livre le récit bouleversant d'une famille persécutée et d'un sauvetage énigmatique. Car l'Histoire n'est pas peuplée que de héros ou de salauds. On le voudrait parfois. Les choses seraient plus simples.


- La petite amie
de Michelle Frances
Éditions L'Archipel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Elle aime votre fils…
Laura a tout pour elle: un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu'elle adore. Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d'un milieu modeste, Laura l'accueille à bras ouverts.
… Elle veut votre mort.
Mais elle va bientôt découvrir sa future belle-fille sous un tout autre jour, bien plus sombre. Et si Cherry n'en voulait qu'à l'argent de son fils? Les deux femmes vont dès lors se livrer une guerre sans merci. Un jeu qui pourrait se révéler fatal.


- La route étroite vers le Nord lointain
de Richard Flanagan
Éditions Babel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans cette magistrale fresque hantée par la question du mal, Richard Flanagan déploie l'histoire d'une passion incandescente sur fond de guerre et de captivité, épisode inoubliable dans la vie d'un médecin militaire affecté à la construction de la "Voie ferrée de la Mort" (la ligne Siam-Birmanie, 1943) et devenu héros de guerre malgré lui.


- La vérité sur l'amour et autres petits mensonges
de Kristan Higgins
Éditions Harper Collins / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Rien ne devait amener Kate et sa demi sœur Ainsley à vivre en coloc. Et pourtant. Kate vient de perdre son mari Nathan, dans un stupide accident. Ainsley s'est fait larguer par Eric (monsieur veut découvrir son être profond et se ressourcer en Alaska). Nécessité fait loi et voici que la photographe et la journaliste cohabitent pour le meilleur et pour le pire.
Point négatif? Eric étale sa vie privée dans un blog et ne manque pas d'accuser sa chère épouse de ne pas l'avoir suffisamment soutenu dans les épreuves qu'il a traversé. Kate quant à elle, révèle progressivement qui était son mari en lisant ses anciens mails.
Point positif? Ainsley découvre que son patron a une âme. Et Kate est l'objet de toutes les attentions de Daniel, qu'elle appelle par dérision "pompier super sexy". Pour lui, si l'on en croit l'âge de ses conquêtes habituelles, elle est un animal préhistorique. Ensemble, parviendront-elles à renaître de leurs cendres?


-  Le chasse-avant
de Christine Marquet de Vasselot
Éditions L'Archipel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Paris, 1999. Une jeune artiste, Aude, vient d'emménager dans l'atelier d'un de ses amis de longue date, Martin, photographe. Un soir, celui-ci lui rend visite. Mais ses propos incohérents effraient Aude: serait-il devenu fou? Il affirme en effet être la réincarnation de Salomon de Brosse, un architecte du XVIIe siècle à qui l'on doit, entre autres, le palais du Luxembourg, le Collège de France et la place des Vosges. Il est avéré que Salomon a disparu six années durant, sans explication, avant de revenir sur le devant de la scène en "Grand Architecte" de la reine Marie de Médicis. Une histoire d'amour est-elle à l'origine de sa longue absence? La faute des amants a-t-elle pesé sur leur descendance? Martin/Salomon a une nuit pour faire le récit de sa vie passée, et convaincre Aude. Peu à peu, celle-ci se laisse happer par le tourbillon de l'Histoire. Et si tout était vrai?


-  Les vaisseaux frères
de Tahmima Anam
Éditions Actes Sud / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

La veille de son départ pour la mission qui doit mettre au jour le squelette de la "baleine qui marche", un fossile qui comblerait un chaînon manquant dans l'évolution, Zubaida tombe amoureuse d'Elijah. Il est le fils d'une famille américaine typique, elle la fille adoptive d'une riche famille bangladaise. Lorsqu'un coup du destin l'oblige à rentrer chez elle, le poids de la société la contraint au mariage avec un autre homme. Prenant prétexte d'un documentaire auquel elle doit participer sur les plages où sont désossés à mains nues les tankers mis au rebut, elle s'échappe quelques jours à Chittagong. Parmi les ouvriers se trouve Anwar, un homme dont la déchirante histoire va emmener Zubaida en quête de ses origines. Avec ce livre bouleversant, Tahmima Anam s'impose comme une des grandes romancières de son époque.


- Ma mère avait raison
de Alexandre Jardin
Éditions Grasset & Fasquelle / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce roman vrai est la pierre d'angle de la grande saga des Jardin. Après le portrait du père merveilleux (Le Zubial), du sombre grand-père (Des gens très bien), du clan bizarre et fantasque (Le roman des Jardin), voici l'histoire de la mère d'Alexandre. On y découvre une femme hors norme, qui ose tout, et qui s'impose comme l'antidote absolu de notre siècle timoré. Elle est dans les yeux de son fils l'héroïne-née, la tisseuse d'aventures, l'inspiratrice des hommes, la source jaillissante de mille questions, elle est le roman-même. Un roman qui questionne, affole, vivifie et rejoint la joie du fils. Mais la magicienne, hélas, n'est pas éternelle. Certaines femmes, pourtant, ne devraient jamais mourir.


- Passionnément, à ma folie
de Gwladys Constant
Éditions Le Rouergue / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Gwénaelle vit une première histoire d'amour avec un garçon qu'on dit exceptionnel, William, l'un des plus populaires du lycée. Mais très vite, elle devient la marionnette de ce garçon, qui l'éloigne de tous ses proches, parents compris… avant de rompre d'un coup de fil. Hospitalisée après une tentative de suicide, Gwénaelle reconstruit cette histoire pour tenter de comprendre la manipulation dont elle a été victime. Premier livre de cet auteur publié au Rouergue, d'une écriture et d'une finesse remarquable sur l'amour à l'adolescence.


- Pas un mot
de Brad Parks
Éditions Mazarine / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le juge Scott Sampson s'apprête à aller chercher ses enfants à l'école. Et à plonger en plein cauchemar. Il reçoit un message anodin de sa femme adorée, Alison: elle ira récupérer les jumeaux pour les emmener chez le médecin. Alison rentre à la maison. Seule. Elle n'a jamais envoyé ce texto. Le téléphone sonne. Les enfants ont été enlevés. Les ravisseurs n'exigent pas de rançon, mais des verdicts sur commande: si le juge n'obéit pas à leurs demandes, les petits le payeront très cher. Et évidemment: "Pas un mot". C'est le début d'un calvaire où chantage, mensonge et paranoïa feront vivre l'enfer à ces parents prêts à tout pour récupérer leurs enfants, quels que soient les dangers, les sacrifices et les compromissions.


- On achève bien Mahler
de Frédéric Chaslin
Éditions Fayard / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Gustav Mahler est mort en 1911. C'est du moins ce que croyait Cornelius Franz, chef à l'Opéra de Vienne. Quelle n'est donc pas sa surprise quand il sent frémir en lui un être qui lui parle, évoque le Juif errant, s'insinue dans ses gestes et colonise son esprit, dans le but avoué de lui faire achever sa 10e Symphonie, que sa mort physique l'a empêché de parfaire. Une intimité parfois heureuse et des moments de révolte animent alors les relations épuisantes de Gustav et de Cornelius, amené au bord de la folie dans ce parcours initiatique qui lui fait prendre conscience de son faible talent face au génie de Mahler. Autour d'un violent différend sur le "cas Wagner", le dialogue entre les protagonistes alterne entre le légendaire humour mahlérien, une difficile relation de maître à élève, mais aussi de fructueuses révélations sur l'intimité d'un compositeur et d'un chef d'orchestre qui inciteront Cornelius à se chercher et enfin à se trouver. Mouvements rétrogrades, renversements, les procédés de l'écriture musicale sont ici à l'œuvre, nous faisant dévaler, ou remonter, le toboggan de l'histoire du XXe siècle, transformé en train fantôme.


- Ripley Bogle
de Robert McLiam wilson
Éditions Babel / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Clochard surdoué à l'humour féroce, SDF arrogant, Ripley Bogle, vingt-deux ans, a le froid et la faim pour compagnes et connaît Londres comme sa poche. La solitude et l'errance aiguisant sa mémoire, il livre le récit, plus ou moins fiable, des événements qui l'ont conduit dans la rue: une enfance dans un quartier ouvrier catholique de Belfast dans les années 1980, un bref passage à Cambridge, quelques rencontres décisives…


- Uppercut
de Ahmed Kalouaz
Éditions Le Rouergue / 11 octobre 2017


Le Titre du Roman

Placé dans un internat pour garçons difficiles, Erwan est envoyé en stage dans un centre équestre, après une fugue. Ce garçon métis, né d'un père sénégalais et d'une mère bretonne, est habitué à se battre, à la moindre remarque sur sa couleur de peau. Et il rêve de devenir boxeur. Face à Gilbert, le directeur du centre, qui lance des blagues racistes sans même s'en rendre compte, il va devoir apprendre à ne plus réagir au quart de tour. Un beau portrait d'adolescent à la dérive trouvant enfin à canaliser sa violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 20:10

- 115
de Benoît Séverac
Éditions La Manufacture de Livre / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Sans Adamat, Hiérosé n'aurait rien à perdre. Sans son fils, la jeune Albanaise n'aurait pas de raison de vivre. D'ailleurs, elle serait déjà morte. Noyée dans la mer Adriatique parce qu'elle se serait laissée couler lorsque le bateau s'est retourné entre Durrës et Brindisi. Les passeurs les ont sortis de l'eau et les ont amenés jusqu'en France où la jeune Albanaise est forcée à se prostituer. Planquée dans un container pour échapper à ses proxénètes, elle est découverte par Nathalie Decrest, chef de groupe de la Brigade Spécialisée de Terrain de la Police Nationale, lors d'une descente dans un camp de Gitans. La vétérinaire Sergine Hollard, elle, a un projet: Créer une clinique ambulante qui accueillerait les animaux des SDF, seuls liens entre les indigents et le monde. Lors de la mise en oeuvre de son projet, elle rencontre Cyril, un jeune autiste qui vit dans la rue sous la coupe de deux soeurs jumelles surnommées Charybde et Scylla par les sans-abri et les travailleurs sociaux. Les deux jeunes femmes, policière et vétérinaire, connaissaient les lisières de ce monde de la misère: Elles vont y pénétrer pour en découvrir la violence.


- Comment le lièvre eut la lèvre fendue et autres contes tibétains
de William Frederick O'Connor
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ces contes révèlent la diversité et l'humour d'une culture, celle du Tibet. Ils furent recueillis, il y a plus d'un siècle, par William Frederick O'Connor, qui était interprète lors de l'expédition britannique Younghusband à Lhassa et se passionna pour cette culture fascinante et si peu connue. "Chefs de village, moines, domestiques, membres des gouvernements locaux, paysans, commerçants, ceux-là et beaucoup d'autres ont contribué à mon recueil. Timidement et de façon hésitante d'abord, avec beaucoup d'excuses et de précautions, le conteur se livrait. Mais un public tibétain est l'un des meilleurs que l'on puisse imaginer, leur gentillesse et leur intérêt évidents brisent rapidement la glace, et laissent libre cours à la parole. Je n'ai en aucun cas tenté de les embellir ni de les améliorer. J'ai écrit ces histoires telles que l'on me les a racontées, aussi fidèlement que j'ai pu".


- Debout dans le tonnerre
de Pierre Pelot
Éditions Héloïse d'Ormesson / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

1778, sur les bords du Mississippi. Au cœur des années troubles de la guerre d'indépendance des États-Unis, la rousse Emmeline retrouve le journal de sa grand-mère, née en Vieille France. Elle y découvre la terrible histoire de Magnolias, la plantation de cannes à sucre où elle a grandi. Fille farouche, au sang bouillonnant de son ancêtre, la chevrière lorraine, Emmeline se lance alors dans une quête de mémoire sur ses origines, celles de M. Forestier, son tuteur, et de la Grande Maison dans les entours du delta et des bayous. C'est aussi le récit de la soif de vivre de cette adolescente flamboyante, de son amour ardent pour Vicente Ruz de la Torre, jusqu'au tonnerre final dans la foudre et les flammes, s'abattant sur ce coin de Louisiane dont Dieu a détourné les yeux. Porté par une langue foisonnante et métissée, Pierre Pelot nous entraîne dans une épopée envoûtante où la vengeance ne cessera de changer de camp, et où les secrets ne restent jamais longtemps ensevelis.


- ... Et je ne suis jamais allé à l'école
de André Stern
Éditions Babel / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce livre, qui raconte l'histoire d'une enfance heureuse, comble une lacune: jusqu'ici, personne ne savait ce qu'il advient d'un enfant qui, profondément enraciné dans notre société et sa modernité, grandit loin de toute scolarisation, sans stress, sans compétition, sans programme préétabli ni référence à une quelconque moyenne. Combler cette lacune permet de tordre le cou à certaines idées reçues. Grandir loin de l'école ne conduit pas fatalement à devenir un sauvage analphabète, asocial et incompétent; les moyens d'accéder au savoir et à la réussite sont nombreux et inattendus; et le cas d'André Stern n'est pas l'apanage d'une famille aisée.


- Delikatessen
de Théo Ananissoh
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Lomé, Porto, Aného en Afrique de l'Ouest. Des villes baignées par l'Atlantique. Ensoleillées le jour, venteuses la nuit. Un ballet à haut risque. Quatre hommes et une femme. Point de fixation de tous les désirs: Sonia Sika, trente-deux ans, deux enfants, célèbre animatrice d'une télé locale, gérante d'un bistrot, en instance de divorce. Les hommes sont d'âges, de conditions et de qualités opposés. Prise au jeu de la séduction, Sonia esquive, s'abandonne, s'échappe. C'est la folle et périlleuse danse des ardeurs dans une société où tout naît, croît et se métamorphose sur la plus obscène corruption.


- Into the wild. L'histoire de mon frère
de Carine Mccandless
Éditions 10-18 / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Au mois d'avril 1992, Christopher McCandless décide de s'enfuir pour voyager à travers l'Amérique. Pendant deux ans, il va errer avant de s'installer au cœur de l'Alaska. Il ne survivra pas à cette retraite sauvage et mourra seul dans un bus désaffecté. Son aventure, relatée par Jon Krakauer dans Into the Wild, deviendra un bestseller mondial et sera adapté au cinéma par Sean Penn. Plus de vingt ans après la mort de Chris, Carine, sa sœur et plus proche confidente, révèle pourquoi son frère a choisi d'abandonner sa famille pour mener cette vie solitaire. Elle revient sur leur jeunesse dans une famille instable, à l'ombre d'un père manipulateur. Convaincue que seule la vérité permet de dépasser la douleur, elle a choisi de dévoiler ce qui a poussé son frère à se retirer du monde.


- Désolations
de David Vann
Éditions Gallmeister / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Sur les rives d'un lac glaciaire en Alaska, Irene et Gary ont construit leur vie, élevé deux enfants aujourd'hui adultes. Mais après trente années d'une vie sans éclat, Gary est déterminé à bâtir sur un îlot désolé la cabane dont il a toujours rêvé. Irene se résout à l'accompagner dans ce projet fou en dépit des inexplicables maux de tête qui l'assaillent. Leur fille Rhoda, tout à ses propres rêves de bonheur, devient peu à peu le témoin impuissant du face-à-face implacable de ses parents, tandis que s'annonce un hiver précoce et violent qui rendra l'îlot encore plus inaccessible.


- La partie de chasse
de Isabel Colegate et Jean Szlamowicz
Éditions 10-18 / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Angleterre, automne 1913. La grande partie de chasse traditionnelle bat son plein sur les terres de Sir Randolph, pour le plus grand plaisir de ses invités. Mais, cette fois, flirts, rivalités et trahisons vont avoir raison de l'étiquette et provoquer ce que tout bon aristocrate se doit d'éviter à tout prix: un scandale. Grand classique de la littérature anglaise du XXe siècle, La Partie de chasse dépeint avec une délicieuse cruauté les derniers jours d'une aristocratie dépassée, sourde aux premiers échos de la Grande Guerre, accrochée avec la force du désespoir aux vestiges de sa splendeur d'antan.


- La route de Sampo
de Hwang Sok-yong
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Deux ouvriers se déplaçant de chantier en chantier et une prostituée en fuite font un bout de chemin ensemble. Une amitié se crée entre eux qui étaient des inconnus et qui le redeviendront bientôt. Leurs espoirs et leur nostalgie auréolent ce voyage d'une poésie et d'une humanité profondes. Les trois histoires qui complètent ce livre évoquent des épisodes clés de l'histoire de la Corée, avec une tonalité parfois autobiographique: un enfant pris dans la tourmente de la guerre civile entre le Sud et le Nord dans les années 1950; la désespérance d'un soldat coréen enrôlé dans la guerre du Viêtnam; les désillusions d'un paysan parmi les milliers de ceux qui, dans les années 1970, désertèrent les campagnes pour les mirages de la ville.


- Le chemin du beau
de Cheryl Strayed
Éditions 10-18 / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Des milliers de personnes à travers le monde ont trouvé l'inspiration dans les paroles de Cheryl Strayed qui partage dans ses écrits les coups de théâtre, les bonheurs et les difficultés rencontrés au cours de sa vie. Son honnêteté, son esprit et sa persévérance ont permis à beaucoup, même dans les heures les plus sombres, de mettre un pied devant l'autre, et de trouver le courage d'avancer. Ce livre rassemble plus d'une centaine de citations et pensées inoubliables, un mini-guide à l'usage de nos âmes qui nous pousse à croire au pouvoir incroyable des mots, de l'amour et du pardon.


- Suzanne, 1947
de Catherine Soullard
Éditions Pierre Guillaume De Roux / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Elle l'attend, elle l'attendra toujours. Elle n'ira pas en Indochine. Elle ne connaîtra pas la touffeur des nuits, le  linge qui colle à la peau, la boue noire des rizières. Elle ne saura rien des caprices du fleuve Rouge, des crues qui font foirer les plans, de la peur dans les bois de bambous. Elle ne succombera pas au charme indochinois, ne connaîtra pas le "mal jaune", ne saura rien de Saigon ni de la baie d'Along, et pourtant elle garde les photos prises par lui, du Jules-Verne, le 3 décembre 1946, dans la lumière de l'aube, alors qu'après plus de sept mois en Cochinchine son bataillon s'apprêtait à débarquer au Tonkin. Cette dernière nuit en baie d'Along, il l'avait passée à lui écrire: "Un jour nous y serons ensemble".


- Un fusil, une vache, un arbre et une femme
de Meir Shalev
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le jeune Ze'ev Tavori quitte sa Galilée natale pour s'installer au sud du mont Carmel dans un des nouveaux villages de la Palestine mandataire. Si sa pépinière prospère, son mariage avec la jeune femme que son père envoie le rejoindre, lui, tourne mal. Depuis, personne n'a jamais osé parler de ce qui a pu se passer en cet hiver 1930: les Tavori ont supporté le joug de Ze'ev, marqué par l'amertume, la colère et la vengeance. Seule Ruta Tavori, sa petite-fille, enseignante et esprit rebelle, a compris comment son grand-père a vraiment perdu son œil, pourquoi il conserve toujours ce vieux fusil allemand, et ce que sa femme semblait toujours rechercher. Ce n'est que bien plus tard, lorsque Ruta sera à son tour frappée par une tragédie, que Ze'ev révélera un tout autre visage et que Ruta choisira de ne plus se taire. Dans un conte magistral, riche en émotion et plein d'humour, Meir Shalev évoque les grands thèmes de l'Ancien Testament, amour et trahison, résilience et expiation, depuis la Palestine britannique jusqu'à Israël aujourd'hui, quand le pardon devient finalement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 10 Oct - 20:07

- Alma
de J. M. G. le Clézio
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Voici donc des histoires croisées, celle de Jérémie, en quête de Raphus cucullatus, alias l'oiseau de nausée, le dodo mauricien jadis exterminé par les humains, et celle de Dominique, alias Dodo, l'admirable hobo, né pour faire rire. Leur lieu commun est Alma, l'ancien domaine des Felsen sur l'île Maurice, que les temps modernes ont changée en Maya, la terre des illusion.


- Au soleil couchant
de Sok-Yong Hwang
Éditions Philippe Picquier / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Park Minwoo, directeur d'une grande agence d'architecture, a la satisfaction d'avoir réussi sa vie. Né dans une famille pauvre d'un quartier misérable de Séoul, il s'est arraché à son milieu par ses études, son mariage et sa carrière. Cet homme désormais célèbre et sûr de lui reçoit un jour un message d'une amie d'enfance qui l'a aimé. Les souvenirs du passé ressurgissent, l'invitant à replonger dans un monde qu'il avait oublié, peut-être renié, et à redécouvrir ce que la vie des gens avait de dur mais aussi de chaleureux. C'est l'occasion pour lui de s'interroger sur la corruption qui règne dans le milieu de la construction immobilière, sur sa responsabilité dans l'enlaidissement du paysage urbain, sur la violence faite aux expropriés.


- Aux livres exquis
de Fanny Vandermeersch
Éditions Charleston / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Chloé n'aime pas la routine. Mère d'un enfant, mariée à un homme qu'elle ne voit jamais, elle refuse de rester la gentille femme au foyer qui attend son mari. Quand elle lit dans le journal qu'un café littéraire, Aux Livres Exquis, cherche une serveuse en CDD, c'est le rêve. Or, si elle s'entend à merveille avec le comptable, les débuts sont difficiles avec le patron, David. Et quand elle découvre son portrait dessiné à plusieurs reprises dans le carnet d'une cliente mystérieuse qui s'est volatilisée, elle comprend qu'elle arrive à un tournant de sa vie. Entre muffins brûlés, énigmes, crises de larmes, de rire, voyage au Maroc, révélations sur le décès de sa mère et découverte de ses origines, la vie de Chloé ne sera plus la même.


- Avant et après 35
de Paul Gauguin
Éditions La Table Ronde / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Août 1901, Paul Gauguin quitte Tahiti à bord d'une goélette pour les îles Marquises. Il débarque dans l'île d'Hivaoa, construit son propre faré qu'il nomme Maison-du-Jouir, peint et écrit. Avant et après est le récit de tous ses exils et de ses combats: Arles, la Bretagne, Panama, Papeete. Gauguin passe également en revue toutes les morales qui l'ont poussé à fuir l'Europe et à se tourner vers un monde primitif: "Morale du cul, morale religieuse, morale patriotique, morale du soldat, du gendarme". Enfin, il évoque son amitié avec Van Gogh, sa conception de l'art, ses dégoûts et ses enthousiasmes. Une autobiographie parcourue "par la haine, la vengeance", pleine de "choses terribles" et aussi d'amour, considérée comme le plus grand texte de Gauguin.


- Bariloche
de Andrés Neuman
Éditions Buchet Chastel / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Demetrio Rota est éboueur à Buenos Aires et, pour échapper à un quotidien morne et sans substance, il s'adonne la nuit à une passion dévorante: les puzzles. Pièce après pièce, à la manière d'une Pénélope revenant chaque fois à l'ouvrage, Demetrio reconstruit son passé. Il tisse une mémoire fragile, vitale, faisant revivre sous nos yeux le parcours d'un homme ordinaire, écrasé par un présent qui l'étouffe et dont il tente de s'affranchir. Les émois de l'adolescence, le premier amour, les mécanismes aliénants de nos vies modernes, les évocations d'une nature sublime et les réalités des mégapoles dénuées d'humanité sont au cœur de cette fable contemporaine et poétique, qui interroge puissamment les limites et les écueils de nos existences sans horizon.


- Bon vivant !
de Abbott Joseph Liebling
Éditions La Table Ronde / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

1926. A. J. Liebling a vingt-deux ans et termine ses études de journalisme lorsque son père lui propose de passer un an à Paris. Le jeune homme saute sur l'occasion de découvrir cette ville magique, où tout semble permis et où le monde entier a l'air de s'être donné rendez-vous. Une fois sur place, alors qu'il est censé suivre des cours de littérature à la Sorbonne, Liebling se dirige vers d'autres "disciplines": les femmes, mais aussi et surtout la cuisine et les vins français. Cette année d'apprentissage inaugurera une longue histoire d'amour avec la France, dont ce livre est le témoignage éclatant. On y découvre un Paris aujourd'hui disparu que la plume gourmande de l'écrivain ressuscite à coups d'anecdotes et de considérations savoureuses.


- Cantique de l'acacia
de Kossi Efoui
Éditions Du Seuil / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'enfant n'était pas encore née, mais Io-Anna s'était tatoué son prénom futur dans le bas du dos: Joyce. Et Grace, la belle-mère, devineresse, enchanteresse et guérisseuse, avait été visitée par une vision prometteuse. "Confiance est le chemin de ce qui échappe au malheur". Cette parole, Io-Anna l'a laissée en dépôt auprès de Grace afin qu'elle soit transmise plus tard à Joyce. Car elle ne sait pas si elle aura le cœur à lui dire, elle-même, ce qu'elle a eu pourtant le cœur à vivre: comment, pour échapper à un ordre patriarcal honni, elle s'est enfuie sur un vélo, à travers la boue des marais, avec Sunday le colporteur qui deviendra plus tard le père de l'enfant; comment la petite Joyce leur est arrivée, inanimée, sur un radeau flottant. "Il faut se mettre à trois pour faire un enfant", dit Grace, "le mâle, la femelle et l'Invisible". Au pied de l'acacia, l'arbre de l'innocence, un magnifique hymne au courage de vivre, porté par trois générations de femmes en révolte dans l'Afrique d'aujourd'hui.


- C'en est fini de moi
de Alfred Hayes
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

La vie sourit à Asher. Lui qui se rêvait écrivain est devenu scénariste à succès. L'argent rentre à flots aussi vite qu'il venait à manquer autrefois. Son logement miteux dans un quartier malfamé de New York s'est transformé en une maison luxueuse sur les hauteurs de Hollywood. Quand sa seconde épouse se lasse de cette dernière, Asher lui en achète une plus somptueuse encore. Mais lorsque les amis disparaissent tour à tour, que les contrats se tarissent et que le téléphone reste muet, que reste-t-il à Asher qui se rapproche dangereusement de la soixantaine? De retour à New York, il fait la connaissance de son neveu et de la petite amie de ce dernier, Aurora d'Amore. La rencontre de ce couple si particulier, à la jeunesse si différente de la sienne, va lui faire connaître un souffle nouveau. Ce réveil n'est toutefois pas sans risques, car Michaël et Aurora pourraient bien l'entraîner dans leurs jeux compliqués d'enfants terribles. On retrouve dans ce roman les thèmes chers à Alfred Hayes, les affres du désir et de la création, les illusions perdues, la solitude, à travers une magnifique ode à la ville qui ne dort jamais.


- Chercheurs d'ombres
de Linda Lê
Éditions Christian Bourgois / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Quel rapport y a-t-il entre Bruno Schulz et Joë Bousquet, Ida Lupino et un voyage chez les fous en compagnie de Wang Bing, la sirène Ondine et les premiers films de Sharunas Bartas, les duos de sœurs et un roman sur la guerre du Vietnam, les lettres de Rainer Maria Rilke sur la nécessité de se mettre sans cesse en danger quand on prétend créer et la fameuse "Lettre à un ami lointain" de Cioran? Aucun rapport, sans doute, si ce n'est que, dans ces pages, à travers l'évocation de ces figures ou de ces singularités, l'auteur tente d'élucider le mystère des passants qui choisissent l'ombre. Il y a une griserie à se projeter en pleine lumière, mais il y a peut-être une ivresse plus grande pour les artistes présents dans ces pages à se tenir en retrait: ceux-là savent que c'est dans les zones d'ombre, si riches de contradictions, de paradoxes, de questionnements, que naissent les intuitions les plus fécondes.


- Chez les Yan. Une famille au cœur d'un siècle d'histoire chinoise
de Lan Yan
Éditions Allary / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Yan Lan a grandi dans la proximité des hommes les plus puissants de la Chine, de Zhou Enlai à Deng Xiaoping… Son grand-père, Yan Baohang, d'abord compagnon de route du nationaliste Chiang Kai-shek, épouse la cause communiste et sera agent secret pendant la Seconde Guerre mondiale. Son père, Yan Mingfu, diplomate, interprète personnel de Mao pour le russe, est le seul témoin vivant des discussions entre Mao et les dirigeants soviétiques. Mais la Révolution culturelle fait basculer la vie des Yan. Lan a neuf ans quand, un soir, les Gardes rouges font irruption dans l'appartement familial. Son grand-père est jeté en prison et meurt sept mois plus tard. Son père croupira dans une cellule pendant sept ans et demi. Sa mère, Wu Keliang, diplomate, accusée d'être issue d'une famille de contre-révolutionnaires, est reléguée dans un camp de rééducation par le travail où elle passera cinq ans avec sa fille. En retraçant la vie des siens, Yan Lan fait revivre un siècle d'histoire chinoise, du dernier empereur à aujourd'hui, en passant par la Révolution culturelle où vient se fracasser son enfance. Comme rarement, le lecteur pénètre les arcanes d'un système devenu fou qui décimera une grande partie de l'élite intellectuelle, économique et politique du pays. Pourtant la Chine s'est relevée, et l'histoire des Yan après la mort de Mao est celle du réveil chinois. La petite fille broyée par la Révolution culturelle est devenue l'une des femmes d'affaires les plus actives de son pays. La saga des Yan se poursuit, en écho avec les évolutions de la Chine contemporaine.


- Dernières nouvelles des bolcheviks
de Philippe Videlier
Éditions Gallimard / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

La mutinerie du Potemkine, l'assassinat d'un vice-gouverneur par Maria Spiridonova, Cavalerie rouge peint par un Malévitch de plus en plus inquiet, l'aventure étonnante de Gagarine… Quatorze nouvelles, émouvantes, tragiques ou drôles, qui racontent la Russie de l'époque soviétique et les événements ou les acteurs majeurs de la révolution. Philippe Videlier allie la précision documentaire et une discrète férocité de ton, qui confère à ces nouvelles un charme particulier. Il a inventé un genre, le roman d'histoire: conter la vérité comme si c'était une fiction.


- Dernière valse à Venise
de Stéphane Héaume
Éditions Serge Safran / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Venise, cité des mystères, est le théâtre de la déchéance de Rodolfo Marchant. Alcoolique, malade, ruiné, il se sent néanmoins pousser des ailes quand il rencontre l'envoûtante Dorothy White, ancienne danseuse, auprès de laquelle il se fait passer pour un richissime ténor, Rodolfo Marchanti. Dès leur première rencontre, elle lui donne la force de vaincre ses démons, de reprendre goût à la vie. Ils se donnent sept jours pour s'aimer. Sept, comme le nombre de mois qu'il reste à vivre à Rodolfo. Sept, comme le nombre de temps d'une valse moderne. Sept, un chiffre qui semble porter chance à Rodolfo.


- Fuite et fin de Joseph Roth
de Soma Morgenstern
Éditions Liana Levi / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Génial et enfantin, lucide et menteur, attachant et insupportable, tel est l'éblouissant portrait que brosse Soma Morgenstern de son ami Joseph Roth. Une amitié commencée à Vienne en 1913, et qui s'achèvera dans un petit hôtel de la rue de Tournon, à Paris, un malheureux jour de printemps 1939. Émaillé de mille anecdotes sur l'écrivain et sur la vie culturelle de l'entre-deux-guerres, à Berlin, Vienne et Paris, ce document exceptionnel se dévore comme un roman.


- Grand frère
de Mahir Guven
Éditions Philippe Rey / 05 octobre 2017


Le Titre du Roman

Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa "carlingue", branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s'offre à lui de l'autre côté du pare-brise. Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle. Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse: pourquoi est-il parti? Un soir, l'interphone sonne. Petit frère est de retour. Dans ce premier roman incisif, Mahir Guven alterne un humour imagé et une gravité qu'impose la question du terrorisme. Il explore un monde de travailleurs uberisés, de chauffeurs écrasés de solitude, luttant pour survivre, mais décrit aussi l'univers de ceux qui sont partis faire le djihad en Syrie: l'embrigadement, les combats, leur retour impossible en France… Émerge ainsi l'histoire poignante d'une famille franco-syrienne, dont le père et les deux fils tentent de s'insérer dans une société qui ne leur offre pas beaucoup de chances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dernières parutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dernières parutions
Revenir en haut 
Page 2 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» ICOM - CC : les dernières parutions.
» Parution du Petit Chaperon Rouge !
» Dernières parutions d'Archetype
» [McKinley, Tamara] La dernière valse de Mathilda
» 15 photos marquantes des dernières décénies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Titre du Roman :: Les romans :: 1. Les romans-
Sauter vers: