Le Titre du Roman

AccueilAccueil  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Les dernières parutions

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 16:41

- Les sabots fendus
de Gilbert Mercier
Éditions L'Archipel / Mai 2013


Au pays de la Mée occupé par les Allemands, dans les années 40, P'tit Louis est un gamin en sabots, peu favorisé par la vie mais à l'imagination féconde. Tout à son paradis, sous le pommier de Chailleux, son arbre de la science du bien et du mal, P'tit Louis ignore qu'à la Forge, aux portes de son bourg de Moisdon-la-Rivière, existe un "camp de concentration" sur lequel on préfère fermer les yeux. Après l'évacuation des "Rouges" espagnols parqués à la Forge, dès 1939, les Allemands y ont rassemblé, dans des conditions d'insalubrité effroyables, des Tsiganes, nomades et vagabonds raflés sur les routes de la région. La vie de P'tit Louis est bouleversée le jour où il se lie d'amitié avec Cadet Rousselle, que tous les élèves de l'école chrétienne prennent pour un benêt. Mais on le craint parce qu'il a le don de toucher les dartres et les verrues et qu'il se donne des allures de sorcier des bois. P'tit Louis est à la fois effaré et fasciné par la capture d'une vipère rouge, symbole du diable, que Cadet Rousselle a l'audace de libérer le lendemain, en plein milieu de la cour de récréation. Ce défi lui vaut un renvoi immédiat par le père Savary, directeur de l'école chrétienne, et son admission à l'école laïque de Madame Danty.


- Ma tante Giron
de René Bazin
Éditions Marivole / Mai 2013


Dans Ma tante Giron, René Bazin nous livre les souvenirs de son adolescence en pleine nature, dans le Pays craonnais, entre la Mayenne et le Maine-et-Loire. Il nous livre un roman plaisant, pittoresque, reflétant les paysages et les mœurs du Haut-Anjou "(…) Regardez les chênes que cette terre nourrit, vous n'en verrez pas ailleurs ni tant ni si beaux. Ils entourent les champs d'une couronne sombre, leur pointe est droite, car la mer est loin et les grands coups de vent n'atteignent point leur frondaison puissante, car le sol est profond à leurs pieds". C'est à partir de ce roman que le terroir deviendra le personnage central des romans de René Bazin.


- Parfum de famille
de Frédérick d'Onaglia
Éditions Belfond / Mai 2013


Alexandra Arnoult, la trentaine, vit au Burkina Faso, où elle dirige une filiale de l'entreprise familiale de cosmétiques, La Provençale, dédiée au commerce équitable. Depuis le décès de son père Francis, elle assure aussi la gestion de l'entreprise, mais son expatriation l'empêche de suivre correctement les affaires en France. Lorsqu'elle rentre dans le Sud pour fêter les soixante ans de sa mère, elle découvre que son frère Julien a profité de son absence pour prendre les rênes de La Provençale: il est sur le point de conclure un accord avec Marius Gabiani, grosse fortune de la région et ennemi juré de la famille. Et puis, la police découvre le cadavre d'un jeune journaliste baignant dans une cuve de La Provençale. Sous prétexte de mener une enquête sur les grandes entreprises locales, l'homme était sur le point de démanteler un réseau de blanchiment d'argent. Qui est le coupable? Julien Arnoult? Marius Gabiani? L'un de ses proches? Dans la tourmente, Alexandra parviendra-t-elle à rétablir La Provençale et à sauver la réputation de sa famille?


- Pierre des montagnes
de Jean-Louis Desforges
Éditions De Borée / Mai 2013


Pierre est engagé par Jeanne, dont le mari est porté disparu au combat, pour redresser son exploitation déclinante. Efficace et courageux, il prend rapidement la place laissée vacante jusqu'à conquérir le cœur de la belle fermière. Dans le même temps, il se rapproche du domestique vieillissant Corentin, tourmenté comme lui par un abandon maternel. Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. Mais jusqu'où l'amitié les mènera-t-elle?


- Plus près des anges
de Jean-Baptiste Bester
Éditions Calmann Lévy / Mai 2013


Hautes-Alpes, 2012. Stéphane Angevin et sa fille Agathe, tous deux guides de haute montagne, partent faire l'ascension de la Meije, l'un des sommets les plus ardus des Alpes. Leur client, Alain Fabre, est un industriel parisien en vue. Il est accompagné d'un garde du corps et de son fils, un adolescent à la dérive. Trois jeunes casse-cou de Briançon partent eux aussi à la conquête de cette cime de légende. Ils ont fait un pari fou: gagner le sommet dans l'accoutrement et avec l'équipement rudimentaire des pionniers de l'alpinisme. Une jeune femme, grimpeuse solitaire d'exception, est sur leurs talons, restant dans l'ombre. Mais pourquoi Alain Fabre, qui n'a jamais manifesté aucun intérêt particulier pour la montagne, semble-t-il si pressé d'arriver au sommet? Et cette femme, qui prend tous les risques pour rattraper les jeunes Briançonnais, quelle st sa quête?


- Rendez-vous à Fontbelair (Les noces de soie, tome 3)
de Jean-Paul Malaval
Éditions Calmann Lévy / Mai 2013


En quittant son Ardèche natale, Silvius Andromas, fils de petit paysan, a fait le bon choix. Et si son amour avec Roxane, fille d'un riche soyeux lyonnais, est porteur de déception, du moins a-t-il appris au contact de sa belle-famille à voler de ses propres ailes. Aisément, Silvius conquiert une position fort enviable dans le cercle des négociants. Mais on lui reproche d'avoir eu raison trop tôt. Silvius et son ami Soarès, dandy énigmatique, ont compris que le monde avait changé. Du déclin de la soie naturelle, il fallait tirer une ambition nouvelle. Tandis que les affaires du clan familial de Roxane périclitent, celle de son mari connaît des succès dans la production de la soie artificielle. Les mutations du nouveau siècle forment une ligne de partage impitoyable entre les illusions d'hier et les espérances de demain. Si longtemps négligé, floué, trompé, humilié, Silvius est-il encore disponible pour Roxane? Peut-on concilier passion et raison? La Grande Guerre approche. Il est trop tard pour faire des rêves et si Silvius retourne à Fontbelair, à la veille de 1914, c'est pour clore à jamais les portes sur son passé.


- L'enfant du Buron
de Louis Mercadié
Éditions De Borée / Avril 2013


Enfant renfermé mais sérieux et travailleur, à dix ans, Léon Tailledur est envoyé à l'estive en tant que "garçon à tout faire". Dès lors, louant ses bras dans les fermes durant l'hiver, il retournera à l'estive tous les ans, jusqu'à devenir chef du troupeau et jouir d'une excellente réputation. Une belle revanche pour le petit Tailledur, dont la famille a été ruinée par un père ivrogne et violent et qui lui permet de rêver à de belles ambitions: racheter le Hautbois, l'ancienne ferme familiale.


- L'été du grand bonheur
de Georges Coulonges
Éditions Presses De La Cité / Avril 2013


1936. Pour la première fois de leur vie, des millions de Français partent en vacances. Dans la joyeuse ambiance d'une auberge de jeunesse, Loulette rencontre Benoîte. Tout sépare la fille du chômeur toulousain de la riche héritière fuyant, sous une fausse identité, les contraintes de son milieu social. L'amitié naît pourtant, créatrice d'aventures, d'affrontements, de contradictions qui pourraient bien être celles de l'époque: au bonheur de la plage et des marches en forêt se mêlent les angoisses du chômage, du fascisme montant, de la guerre qui se prépare.


- L'étrangère de Saint Pétersbourg
de Annie Degroote
Éditions Presses De La Cité / Avril 2013


1868. On suit les traces d'une petite Française, Blonde, qui s'exile en Russie avec son père négociant en soie et en lin. Sa découverte du pays est un enchantement: Moscou, Saint-Pétersbourg, la campagne russe. Protégée par la grande-duchesse, elle devient pensionnaire à l'institut impérial Smolny, puis élève du grand Rimski-Korsakov au Conservatoire. Mais c'est au bal du Palais d'Hiver que se scellera son destin exceptionnel. Devenue jeune fille, Blonde est tiraillée entre les sollicitations irrésistibles d'un bel officier, Dimitri, et son amour pour le fils d'un ancien serf, Sergueï. Harcelée par un étrange propriétaire au regard inquiétant, elle est victime d'un odieux chantage, tandis que ses parents sont rattrapés par leur passé. Le souvenir de la conspiration contre Nicolas Ier, la fronde des "décembristes", est vivace; la révolution, elle, approche. Des années plus tard, accompagnée de sa fille, Blonde revient en Russie, pays qu'elle n'a jamais cessé d'aimer, pour éclaircir les zones d'ombre qui planent encore sur sa vie.


- L'oiseau de passage
de Philippe Lemaire
Éditions Calmann Lévy / Avril 2013


Du jour au lendemain, Isabelle a quitté son mari, Maxence, propriétaire de fermes et d'étangs. Nul ne sait ce qui s'est passé, leur fille Jeanne pas plus que les autres, à qui l'on répète que sa mère est partie pour l'Australie. Maxence s'enferme dans la solitude de la maison familiale prisonnière de son damier de terre et d'eau, et envoie l'enfant en pension. Jeanne grandira, livrée à elle-même. Elle traversera la nuit de l'Occupation puis se laissera emporter par le tourbillon de la Libération qui la conduira à Nice. Au gré d'amitiés indéfectibles et de ses rêves d'amour déçus, elle reviendra sans cesse à ce père muré dans son secret. Il appartiendra à son fils Jacques de remonter le fil d'Ariane de cet amour fou qui unissait son grand-père Maxence à Isabelle. Auteur de chansons, réalisateur de films documentaires, Philippe Lemaire explore dans ce roman sensible et syncopé, illuminé par les vastes espaces aquatiques d'une région envoûtante, les ombres et les miracles de la relation père-fille.


- La becquée
de René Boylesve
Éditions Marivole / Avril 2013


L'auteur transpose dans ce roman des souvenirs d'enfance. Henri Nadaud, dit Riquet, perd sa mère alors qu'il n'a que cinq ans. Il va vivre pas très loin de Tours, chez Félicie, sa grand-tante. Cette tante s'est employée toute sa vie à donner la becquée à de nombreux enfants. Elle vie dans le beau domaine de Courance, traversé par une rivière. Toute la famille défile devant le lecteur, avec ses tendresses, ses querelles, sa solidarité. Dans ce roman de mœurs provinciales, René Boylesve nous décrit la Touraine, ainsi que les comédies, les petitesses, les souffrances de la famille provinciale française.


- La chevelure d'ébène
de Christine Navarro
Éditions De Borée / Avril 2013


Quand elle apprend la disparition sur le front de Jean-Baptiste, son fiancé, Carmen, jeune noble espagnole immigrée, est accueillie par le dynamique curé Ratineau, qui lui trouve une place d'institutrice au sein d'une école privée. Elle se plonge dans ce métier longtemps rêvé et se ressource auprès du jeune moine Sylvestre qui lui rappelle beaucoup Jean-Baptiste. Un jour, le curé Ratineau lui confie Simon Bauer, un Juif de six ans, qu'elle va désormais protéger et chérir comme son fils.


- La grange de Rochebrune
de Françoise Bourdon
Éditions Calmann Lévy / Avril 2013


En 1918, Pierre Ferri revient à la Grange de Rochebrune, la ferme familiale située aux confins des Baronnies. "Gueule cassée", il se referme sur ses blessures, visibles et invisibles. Pourtant, l'amour inconditionnel de sa femme Antonia et la naissance d'une petite Valentine lui redonnent le goût de vivre. Il décide de développer la culture de la lavande pour laquelle Antonia éprouve une vraie passion. Partageant son amour de "l'or bleu", Valentine croit être à l'abri des tumultes du monde dans la haute vallée. Mais la montée des périls, le chaos de la guerre, les déchirures de l'Occupation, ses engagements bouleversent son destin tout tracé. En Allemagne, une autre femme, Else, poursuit elle aussi son rêve de bonheur piétiné par le IIIe Reich. Longtemps après, les enfants perdus cherchent leur vérité.


- La guerre des cousins Buscail
de Hélène Legrais
Éditions Calmann Lévy / Avril 2013


Dans les années vingt en Capcir, l'un des hauts plateaux des Pyrénées-Orientales. Depuis qu'il a découvert l'existence de son cousin homonyme, Gilles Buscail n'a qu'une idée en tête: empoisonner l'existence du Gilles Buscail du village voisin. Car si la branche aînée des Buscail a la jouissance d'une ferme opulente et d'un immense troupeau, lui, le descendant de la branche cadette, doit se contenter d'une masure et de quelques bovins. Médisances, traquenards, complots, depuis des années les deux Gilles se rendent coup pour coup. Mais les hostilités entre les deux compères s'enveniment quand ils comprennent que, faute d'héritier en ligne directe, leur succession ira au cousin survivant. Tandis que l'appât du gain décuple la malveillance de l'un, l'autre cherche par tous les moyens à se donner un autre successeur.


- La vérité pour héritage
de Guillemette de la Borie
Éditions Presses De La Cité / Avril 2013


Week-end de retrouvailles pour la famille Albrussac. Dans leur fief périgourdin, face à leur père malade, frères et sœur exhument leur passé lourd de secrets, et se confrontent à la réalité de leur histoire commune. Parce que le moment est venu de prendre des décisions, quatre adultes réinvestissent la maison de leur enfance pour un pont de la Toussaint auprès de leur père. Dans ce huis-clos hors du temps, mais bien contemporain, les cicatrices s'ouvrent aussitôt. Et derrière l'image d'une famille respectable, descendante de maîtres de forges qui ont dominé des siècles durant ces vallées périgourdines, apparaissent les traces des drames partagés, des ravages de la maladie, des secrets enterrés, des deuils mal, ou pas, faits. Pourtant les valeurs ajoutées de la famille, conjoints et enfants embarqués malgré eux dans le roman des Albrussac, sauront en ouvrir les portes dérobées.


- Le blé qui lève
de René Bazin
Éditions Marivole / Avril 2013


Ce roman est l'histoire morale d'un pauvre homme lié au sort d'un pays de forêts et de culture. L'histoire se déroule en Nivernais où, sur la propriété d'un général, travaille une équipe de bûcherons. Le domaine est administré par Michel de Meximien, le fils du propriétaire. En ce début de XXe siècle, la campagne nivernaise connaît de profondes mutations. Le machinisme fait son apparition dans les campagnes. L'Église a perdu toute influence. Les ouvriers prennent conscience que l'union fait la force. L'un des plus anciens bûcherons, Gilbert Cloquet, a fondé le premier syndicat d'ouvriers agricoles de la région. Mais il s'est laissé déborder par les plus extrémistes, qui l'ont évincé pour confier la tête du syndicat à des politiciens. Gilbert est en plus déshonoré par la conduite de sa fille et touche le fond de la douleur. De leur côté, les propriétaires doivent se résoudre à quitter un domaine agricole qui est resté plus de quatre siècles dans la famille: le général veut s'en séparer pour pouvoir assurer le train de vie de son épouse.


- Le destin d'Amélie
de Gérard Bardon
Éditions Marivole / Avril 2013


Amélie avait été une petite fille triste, pauvre, seule. Elle était devenue une jeune fille dont la seule richesse visible, le seul avantage flagrant, se voyait au premier coup d'oeil. Elle était divinement belle. D'une beauté qui attire le regard. D'une beauté qui vous coupe le souffle. D'une beauté qui aurait pu faire croire que Dieu lui-même l'avait choisie. Et pourtant. Il y avait dans ses yeux cette sorte de mélancolie convenable, insondable et sombre, comme l'horizon mourant au fond de l'étang proche du lieu où elle avait passé son enfance. Il y avait dans ses yeux immenses cette tristesse contenue de ceux que la bonne fée a froidement dédaignés. Il y avait dans son regard cette résignation qui accable les plus humbles, les plus démunis. Il y avait au fond de ses yeux, qui auraient pourtant mérité l'amour, le reflet de la vraie, de la pure misère. Sa longue chevelure brune tombait en cascade sur ses reins en de grands mouvements soyeux, frémissant sous la caresse du vent comme les hauts roseaux de la berge. Elle possédait une allure élégante et noble. Pas d'une élégance apprise, calculée, non, d'une élégance innée et d'une noblesse naturelle. Ses pauvres vêtements paraissaient joliment faits sur elle. Sa démarche souple et presque sauvage, sa façon de se déplacer dans la forêt la rendaient encore plus mystérieuse. Si ce coin de nature solognote était magnifique, Amélie l'était encore plus. Amélie allait avoir vingt ans et peu de gens pouvaient se vanter de l'avoir vu sourire. Elle était comme une âme dénudée, exprimée en un visage et vivant en une silhouette. D'une beauté que l'on ne pouvait dire. Celle d'une hampe de lilas blanc, de la pulpe d'une pêche de vigne, d'un coquelicot s'ouvrant sous la chaleur, d'une soirée d'été où l'on sent un léger souffle rafraîchissant. Elle était une simple promesse de bonheur et pourtant... Elle avait chaud, Amélie. Puis elle avait froid. Puis elle toussait par quinte successive. Puis elle tressautait. De grosses gouttes de sueur perlaient sur son front. Et pendant ce temps, les souvenirs affluaient, se télescopaient, défilaient. Au fil des souvenirs d'Amélie, Gérard Bardon nous promène dans la vie, les mœurs, les traditions des Solognots du début du XXe siècle.


- Le Marquis des Saffras
de Jules de la Madelène
Éditions Marivole / Avril 2013


Le Marquis des Saffras, œuvre évocatrice du Comtat Venaissin au milieu du XIXe siècle, est une peinture sans exagération et sans outrance du cadre provençal et de la réalité de l'époque. Les paysans dont ce magnifique roman fait l'histoire sont ces robustes et lestes hommes du Midi, bruyants, exubérants, ivres de leur force, capables de tout dans un moment donné, et dont la gaieté et la truculence donnent du rythme à l'ouvrage. Ce roman raconte, sur fond d'une Provence riante, l'histoire du paysan Espérit, qui désire plus que tout monter dans son village une tragédie de Voltaire. Jules de la Madelène fait vivre tels qu'ils sont ces enfants gâtés du soleil et souvent terribles; non pas seulement dans leur vie domestique et de foyer, mais dans leur vie collective, leur vie d'assemblée, d'émeute, de farandoles et de batailles, car le plein air, la place publique, sont pour eux bien plus le foyer que le coin du feu de la maison.


- Le village
de Henri Bachelin
Éditions Marivole / Avril 2013


"Le village n'a point de rues. Des chemins aboutissent à la route qui le traverse, quand il n'est pas situé au beau milieu des champs ou sur la lisière d'un bois. On y use plus de sabots que de bottines. On y mange plus de légumes que de viande. On y boit plus d'eau que de vin". Ce village, c'est les Vernes. Aux Vernes, point d'auberge, de boutique, d'école ou même de clocher; seulement une poignée de maisons et de fermes jetées au milieu des champs, et où vivent quelques familles. Il y a les Vincent; le père, un type bien qui accepte l'attirance de ses fils pour la grande ville; sa seule ambition à Vincent, c'est d'économiser assez pour pouvoir acheter le pré de Bourgadier, une assurance pour ses vieux jours. Il y a aussi Colinot: il habite dans une cabane délabrée avec toute sa famille, qu'il nourrit par le braconnage et quelques larcins. Il y a Rond, un brave homme, qui est devenu alcoolique. Il y a encore les Blandin, puis les Galreux. Le roman nous fait découvrir l'intimité de ces familles et nous dévoile la vie paysanne des années 1890 et 1900. Le témoignage d'une époque, avant la grande guerre, quand nos campagnes voyaient se densifier le chemin de fer et arriver les toutes premières moissonneuses mécaniques.


- Les larmes des Polonaises
de Amicie d'Arces
Éditions De Borée / Avril 2013


Hiver 1922. Maria Duszenka, vingt ans, débarque avec son bébé en gare de Montceau-les-Mines dans le flot d'immigrants polonais embauchés par les Houillères. Accueillie dans l'humble logement de son oncle, elle revit. Bien que fille-mère, elle trouve un emploi de trieuse de charbon. La vie l'emmènera chez les métallos du Creusot, entre les tumultes de la guerre et les grandes grèves du Charbon et du Fer.


- Marie-Mai
de Michelle Clément-Mainard
Éditions De Borée / Avril 2013


À Sainte-Néomaye, village de l'Ouest, le Second Empire a amené le train. C'est là que vit Marie-Mai, "femme de journées", près d'un très vieux pont et de la voie ferrée. Bien des drames jalonnent son existence: un accident de chemin de fer, l'adoption d'un enfant perdu, la maladie, le départ et le retour de son mari. Histoire d'amour, tableau social, ce roman est la chronique d'une époque.


- Marion, une condition féminine au début du XXe siècle
de Rose Barberousse
Éditions Marivole / Avril 2013


L'histoire de Marion, c'est la condition d'une femme du début du XXe siècle. Orpheline de guerre, comme beaucoup d'enfants de sa génération, Marion ne connaît son père que par des photos: un jeune homme aux yeux clairs et à la lèvre souriante, un héros de Verdun. Elle est heureuse avec sa maman, une modeste couturière, qui l'aime exclusivement, jalousement, comme une mère qui a reporté sur son unique enfant tout l'amour qui est en elle. Mais alors que Marion n'a pas 10 ans, une catastrophe se produit. Sous le tunnel des Batignolles, deux trains entrent en collision et déraillent. La maman de Marion est morte. Marion quitte l'appartement lumineux où elle vivait avec sa maman pour la sombre et étriquée loge de concierge de sa tante, une femme rude, mais aimante. L'amour et la protection de cette tante permettent à Marion de grandir, d'aller à l'école, de faire de la natation. Elle trouve un emploi dans une usine de sacs en papier, d'abord dans les bureaux, puis dans l'atelier. C'est alors qu'elle connaît la condition d'une ouvrière de l'entre-deux-guerres. Elle se méfie des hommes, car le compagnon de sa tante avait tenté de l'abuser. Mais elle rencontre Gilbert Sandrier, un réparateur de bicyclettes. Il sait l'aimer tendrement, ils s'installent et trouvent un appartement. Ils vivent pleinement les loisirs des années 1930. Marion veut un enfant, mais Gilbert n'en veut pas. La guerre arrive, Gilbert est mobilisé. C'est la débâcle. C'est l'exode. Marion veut rejoindre ses beaux-parents dans l'Aveyron, mais elle ne parvient que jusqu'à Vierzon. Gilbert est fait prisonnier et est envoyé en Bavière. Devant l'arrivée des Allemands à Vierzon, Marion doit rentrer à Paris. Elle subit la condition des "veuves d'hommes vivants", c'est-à-dire des femmes de prisonniers de guerre, ainsi que la privation des années d'occupation, et souffre du peu de reconnaissance que l'on accorde aux épouses de prisonniers. Elle voit ceux qui savent profiter de cette occupation. Lors de sa dernière permission, Gilbert lui avait laissé un souvenir, qu'elle s'empresse de lui annoncer par une lettre. Mais soucieux de ce que cela implique, Gilbert lui suggère qu'il vaut mieux "le faire passer". Marion suivra les conseils de son mari. Dès lors, elle ne vivra plus que dans l'attente du retour de son prisonnier de mari. Elle refusera tout plaisir, tout divertissement, estimant que lui n'en a pas. Elle consacrera ses rares économies à lui faire parvenir en Bavière des colis pour améliorer son quotidien. C'est presque une vie d'ascète que mène Marion. Jusqu'à ce qu'un soir.


- Sous le manteau du silence
de Claire Bergeron
Éditions De Borée / Avril 2013


La mort suspecte du curé Charles-Eugène Aubert dans l'hôpital où elle est infirmière va contraindre Rosalie Lambert à se confronter à des souvenirs qu'elle avait jusque-là enfouis. C'est plus de vingt-cinq ans plus tôt, dans le dispensaire où elle exerçait, qu'elle avait fait la connaissance de ce curé si charismatique. Le soupçonnant d'avoir commis des actes allant à l'encontre de son devoir, elle avait dû s'enfuir, laissant derrière elle son grand amour. Alors que ses souvenirs reviennent la tourmenter et se mêler au présent, elle va devoir convaincre les jurés qu'elle n'est pas coupable du terrible crime dont on l'accuse.


- Un été cévenol
de René Barral
Éditions De Borée / Avril 2013


En 1950, dans un village cévenol d'apparence paisible, des rivalités couvent entre des personnages hauts en couleur. Un récit témoignage sur une époque où l'on menait en Cévennes une existence rude, mais tout de même joyeuse.


- Une famille bien comme il faut
de Marie-Claude Gay
Éditions De Borée / Avril 2013


La vie des Tillet de Valleyrac s'écoule au gré des saisons. Le vieux maître du domaine vinicole bordelais et ses fils vivent dans une aile du château. Lorsqu'Édouard, le cadet, découvre qu'Alix, son épouse, l'a trahi, il part faire le point à Soulac. Alix se réfugie chez sa mère à Saint-Jean-de-Luz. Écartelée entre secrets, soupçons et drames, la famille Valleyrac est au bord de l'implosion.


- Au fil des jours
de Marthe Gagnon-Thibaudeau
Éditions De Borée / Mars 2013


Fragile, mais droite et déterminée à ce que la justice règne sur ses terres, Gervaise est cette fois en prise avec la pègre, car sa fille aura un enfant d'un certain Richard, quinquagénaire et trafiquant de drogue. Ce roman alterne les péripéties tragiques et de délicieuses scènes de la vie quotidienne à la campagne.


- Au péril de la vérité
de Élise Fischer
Éditions Presses De La Cité / Mars 2013


En 1975, choquée, dévastée, Anne, dix-huit ans, attrape le premier train pour Paris et jure de ne jamais remettre les pieds en Lorraine. Mais, vingt ans plus tard, sa mère se meurt et, par devoir, elle revient à son chevet, à Nancy. Les profondes blessures qu'Anne pensait avoir enfouies dans sa mémoire resurgissent lorsqu'elle découvre dans l'appartement familial des lettres et des coupures de journaux. Avec pour acteur central de ces affaires sordides Serge, un monstre qu'elle souhaiterait n'avoir jamais connu. Anne ne veut plus fuir son passé et doit se confronter à celle qui ne peut plus taire la vérité, Odile, sa mère.


- Fleurs bleues
de Sylvie Gibert
Éditions De Borée / Mars 2013


Sur son lit de mort, la vieille Zénobie confie au curé Jules Brézanes une belle fortune à remettre à son fils. Sauf que personne ne soupçonnait que cette femme acariâtre, peut-être une peu folle, avait un fils. Raymonde Jullian, la gouvernante du curé, enquête. En lisant les centaines de lettres que la jeune fille avait écrites à sa sœur pendant ses treize ans de service en tant que bonne, Raymonde découvre un être tout à fait différent de la mégère solitaire que le village a connue.


- Fleuve de sang
de Jean-Baptiste Marcaggi
Éditions Marivole / Mars 2013


Au milieu du XIXe siècle, le village de Marignana fut le théâtre d'une vendetta particulièrement sanglante, opposant d'abord familles Grimaldi et Antonini puis Massoni-Grimaldi et Durili. Le personnage principal du roman est le bandit Pierre-Jean Massoni. Balzac, Mérimée, Maupassant et même Alexandre Dumas avaient déjà abordé la vendetta dans la littérature. Avec Fleuve de sang, c'est un Corse qui en parle. Or, pour bien comprendre la Corse et ses passions bouillantes, il faut avoir l'âme corse.


- L'héritage de Terrefondrée
de Jérôme Deliry
Éditions Calmann Lévy / Mars 2013


"Bientôt tout le village eut connaissance de l'incroyable talent du nouveau venu. On n'avait jusque-là guère prêté attention à ce jeune homme à la drôle de démarche. On savait qu'il résidait au château, chez le comte, mais personne ne s'en était ému. On le croyait seulement de passage, peut-être un neveu du vieil aristocrate". 1940. Alors que les toiles du Louvre prennent les routes de l'exode, fuyant l'envahisseur nazi, Antoine, un jeune artiste parisien, se voit confier une étrange mission par le conservateur du musée: dérober la dernière toile du peintre Natanaël Perlmann et la mettre à l'abri dans un château en Bourgogne. À Terrefondrée, personne ne connaît la vraie raison de sa présence mais tout le monde le protège des inquisitions des Allemands. Jusqu'au jour où son amitié pour une petite fille espiègle lui attire la haine d'un ennemi secret.


- L'or de Justin
de Roger Royer
Éditions De Borée / Mars 2013


Homme d'affaires parisien, jeune retraité se découvrant une sensibilité écologique, Justin décide de retourner sur les terres familiales pour vérifier que les salamandres de son enfance peuplent toujours les montagnes. Ici, il se lie d'amitié avec Joseph, un ancien bûcheron taciturne, qui l'emmène à la découverte de la montagne et de ses habitants. Au gré du périple et de ses rencontres insolites, Justin va aboutir à une remise en question de sa propre vie.


- La colline aux framboises
de Jacques Pince
Éditions De Borée / Mars 2013


Accueilli par le défunt Caton Bourdignot, à l'inverse des autres villageois qui ne tenaient déjà pas le vieil homme en haute estime, Nourredine se voit aujourd'hui propriétaire de la ferme des Coteaux. Antoine Verdoux, le maire de la commune, avait pourtant pour projet d'installer un lotissement sur ces terres pour lesquelles il ne connaissait pas d'héritier. Pour relancer la production agricole du domaine, le jeune homme décide d'y planter huit cents framboisiers. Une curieuse initiative de plus pour les habitants du village.


- La colline des maures
de Roger Royer
Éditions De Borée / Mars 2013


À la fin des années 1960, Roland Chambon vient en aide à son ami Larbi, un homme qu'il avait sous ses ordres en Algérie. Il lui cède un mas abandonné qui appartenait à ses parents, à condition qu'il l'entretienne, lui et sa compagne. Mais l'arrivée du couple ne passe pas inaperçue au village. Sur fond de rivalités électorales, l'accueil des habitants est mitigé. Larbi et sa femme parviendront-ils à trouver leur place?


- La dynastie des Chevallier
de Emmanuelle Friedmann
Éditions Calmann Lévy / Mars 2013


L'épopée d'une famille de chocolatiers. En cette fin du XIXe siècle, Victor Chevallier a compris qu'avec la prospérité économique les petits plaisirs allaient se démocratiser. Alliant l'esprit d'invention et le sens du commerce, de simple apprenti, il est devenu un entrepreneur célèbre dans toute la France, à la tête d'une des premières fabriques de chocolat. À la pointe du progrès technique, gustatif mais aussi social, il fait construire, jouxtant la chocolaterie, sur les bords de la Marne, une des premières cités ouvrières. L'humanisme qui l'inspire s'est néanmoins atténué à la deuxième génération. Son fils Louis s'est embourgeoisé et son petit-fils, Jackie, dix ans, n'a pas la permission de fréquenter son copain Julien, dont le père est ouvrier à la chocolaterie. Mais les deux garçons n'hésiteront pas à braver les interdits. Il se pourrait même que Julien finisse par épouser la fille des châtelains. Rythmée par les innovations des pionniers du chocolat, de la Commune au krach boursier de 1929, une saga familiale gourmande, trépidante, pleine de passions et de déchirements, portée par le souffle de la grande Histoire.


- La faïencière de Saint-Jean
de Laurence Fritsch
Éditions Presses De La Cité / Mars 2013


Hiver 1774, Marseille. La veuve Pasquin signe un acte d'association qui scelle l'avenir de la faïencerie la plus renommée de la ville. Elle a tout prévu pour assurer la postérité de l'œuvre de sa vie. À un détail près: sa fille Anne, ouvrière qui nourrit sa reine, sans jamais recevoir de reconnaissance. Dans la cité phocéenne dynamisée par le commerce avec le Levant, l'artisanat est devenu une industrie. Il faut faire preuve de créativité et d'audace comme Adrien Morvan, faïencier nivernais qui n'hésite pas à s'installer sur la colline de Saint-Jean-du-Désert. Mais d'où vient le secret de la réussite de cet homme entreprenant et séduisant qui, très vite, fait battre le cœur d'Anne Pasquin?


- La fille de la fabrique
de Georges-Patrick Gleize
Éditions Calmann Lévy / Mars 2013


Le dernier secret d'un maître faïencier. En 1960, Gaston Maréchal, patron autoritaire d'une fabrique de faïence à Martres-Tolosane non loin de Toulouse, est retrouvé noyé après une partie de pêche. Quatre ans plus tard, sa fille Monique revient au pays et s'installe dans la belle demeure familiale bâtie sur les contreforts des Pyrénées. Elle espère se consoler d'un récent veuvage en renouant avec les racines d'une enfance tourmentée. Mais le bourg bruit de rumeurs et son retour n'est pas du goût de tout le monde. Sa volonté de reprendre la petite entreprise se heurte à la méfiance des employés et à l'hostilité du contremaître qui se conduit comme s'il était maître chez lui. Monique a-t-elle sa place dans le monde légué par son père, un homme taciturne et cassant, aux nombreuses inimitiés? Dans quelles circonstances exactes est-il mort? Menant l'enquête, elle prend peu à peu conscience du secret qui entoure sa propre naissance.


- La fille du pitaud
de Pierre Galoni
Éditions De Borée / Mars 2013


Pierre Florelli, l'enfant de l'assistance publique, dit le "pitaud", est maintenant professeur en Sorbonne. Lorsqu'il croise de nouveau Rosine, qui a épousé un notaire, et sa fille qui prépare le concours d'entrée à l'ENA, c'est toute une époque qui lui revient en mémoire. Ainsi que des émotions oubliées. Mais aussi des secrets qui vont plonger la petite ville de Sanluc dans la stupeur.


- La maison Vogel
de Geneviève Senger
Éditions Calmann Lévy / Mars 2013


Octobre 1945. L'Alsace est, une fois encore, redevenue française. Dans un village au pied du mont Sainte-Odile, Céline Baumgartner, fille de viticulteur, accueille son fiancé, Julien, de retour de captivité; il a été arrêté en 1942 alors qu'il tentait d'échapper à l'incorporation de force dans la Wehrmacht. En représailles, son père, patron d'une petite fabrique de pains d'épices, a été déporté au camp de concentration du Struthof où il est mort. Julien, qui veut ressusciter la maison Vogel et refaire de son village la capitale du pain d'épices, se sent coupable de la mort de son père. Mais que s'est-il réellement passé pendant son absence? Céline n'est plus la même et semble lui cacher quelque chose. Quand il apprend qu'il doit son arrestation par les Allemands à une trahison, il comprend que sa vie n'aura de sens que si le village de son enfance livre son terrible secret.


- Le pain rouge
de Marie-Paul Armand
Éditions Presses De La Cité / Mars 2013


La communauté paysanne mène une existence rude, harassée de labeur, accablée d'impôts, souvent menacée par les famines et les pillages. Mathilde a grandi dans la ferme familiale au cœur de cette humble paroisse de neuf cents âmes. En plus de ses corvées quotidiennes, elle doit subir les avances du fils du seigneur tout-puissant du village. Mais elle s'est promise à Blaise, le fils du charron. Bientôt la révolte gronde. Depuis Paris, un vent puissant souffle, chargé de colère. Des temps nouveaux s'annoncent et Mathilde aimerait croire en un monde meilleur pour elle et les siens.


- Le roseau sucré
de Laurence Fritsch
Éditions Presses De La Cité / Mars 2013


En pleine période de l'abolition de l'esclavage, l'ascension sociale d'un "marron" de la Guadeloupe dans l'industrie sucrière à Marseille. Printemps 1843. Marseille. Quelles promesses attendent ceux qui débarquent pour fuir la Guadeloupe ravagée par un séisme? La cité phocéenne est devenue une terre d'asile pour des êtres, tels Joseph et son petit garçon Toussaint, qui ont fui leur condition d'esclaves dans les plantations de canne à sucre, telle encore Vénus, enceinte, qui veut assurer à son enfant un avenir meilleur. Joseph trouve du travail à la Belle-de-Mai dans la sucrerie Saint-Charles, une des dernières à traiter le sucre à l'ancienne. Affranchi par son patron, il y découvre la douloureuse condition ouvrière dans un monde de Blancs où s'opposent farouchement partisans et adversaires de l'esclavage. Il tente pourtant sa chance et brave tous les dangers: l'un d'eux pourrait bien s'appeler Vénus.


- Le vent soufflait sur la rivière
de Michel Blondonnet
Éditions Albin Michel / Mars 2013


Comme tant d'autres fermiers de la Creuse, les Malterre, depuis des générations, se sont faits maçons et tailleurs de pierre, leurs maigres terres ne suffisant pas à assurer la subsistance de leur famille. Tous les ans, début mars, ils partent louer leurs bras à Paris. Mais en ce printemps 1882, un événement inattendu apporte enfin un peu d'espoir dans la région d'Evaux-les-Bains: la construction d'une ligne de chemin de fer, qui reliera Montluçon à Eygurande, et d'un imposant viaduc au-dessus de la Tardes dont le tablier métallique culminera à 80 mètres, un projet fou de l'audacieux Gustave Eiffel. Embauchés sur l'immense chantier, les fils Malterre y voient enfin la promesse d'un avenir. Tandis qu'ils taillent les moellons de granit destinés aux piles du pont, les femmes s'occupent de la ferme et des champs. Mais un soir, Jeanne, leur jeune sœur, partie garder les poules en lisière d'un bois, ne rentre pas. Familier de l'histoire de la Creuse, Michel Blondonnet nous entraîne dans une saga attachante, évoquant avec talent cette période de la révolution industrielle qui allait bouleverser à jamais la vie des campagnes de France.


- Les brumes du causse
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Mars 2013


À seize ans, Frédéric, garçon travailleur et courageux, est employé à la ferme de Balduc auprès de Julien, le petit-fils de l'ancien maire. Lui, l'enfant recueilli et élevé comme son fils par l'affectueuse Marie, aime travailler là-haut sur ce causse qu'il affectionne tant. Alors qu'il ressent l'impression d'un lien entre son abandon et la mort du maire, il se met à la recherche des indices qui pourraient le mener au mystère de ses origines.


- Les jumeaux de Champvieille
de Hubert de Maximy
Éditions L'Archipel / Mars 2013


Haut-Velay, 1818. Alice Charzol vient d'accoucher de jumeaux: Édouard et Faustine. L'éducation des enfants est inhabituelle. Faustine, formée à la sorcellerie par sa grand-mère rebouteuse, apprend le tir au pistolet avec son parrain. De son côté, Édouard est formé à l'art du sabre et du bâton. Tout pour éveiller la méfiance des villageois. Ils ont dix-sept ans quand leurs parents meurent dans des circonstances tragiques. Accusé de meurtre Édouard est envoyé au bagne. Quelques années plus tard, ses qualités de sabreur conduisent Vidocq, chef de la Sûreté, à le faire libérer pour l'engager dans son équipe. Ses succès en font un policier apprécié. Un jour, il reçoit une lettre de sa sœur, qui peine à faire fructifier le domaine familial sans l'aide des "estropiats" jadis engagés par son père. Il vole à son secours et découvre les manœuvres d'Alfred du Buisson, le notaire véreux, pour acculer sa sœur à la ruine. L'heure de la revanche a sonné.


- Les sarments de la colère
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Mars 2013


Lui est un petit paysan, elle est la petite-fille du marquis de Frontillargue. Enfants, ils s'aimaient d'amour tendre; à vingt ans, ils s'aiment passionnément. Mais leurs parents s'opposent à cette union. Quand Adrien part à l'armée, Camille est mariée de force. Toute leur vie, les deux amoureux n'auront de cesse de se retrouver alors que le destin s'acharne sur les vignes et sur leurs familles.


- Marie Sorcelle
de Marie du Berry
Éditions Marivole / Mars 2013


Ce roman est l'histoire des aïeux de Marie Sorcelle, dont cette dernière relate la tragique destinée,au fil des ans et des générations. Fiançailles, naissances, amours contrariés, guerres, morts et autres anecdotes du quotidien viennent émailler et bouleverser l'existence de Rachel, Clément, Marthe, Ulysse, Hélène et les autres. Porteuse de ce lourd héritage familial, Marie oscille entre mal de vivre et rébellion, notamment en raison du rejet dont elle fait l'objet de la part de sa mère, jusqu'à sa rencontre décisive avec la mère Fauve, rebouteuse et guérisseuse de son état. Séduite puis abandonnée, Marie devient brièvement institutrice, mais renonce à son emploi après le décès d'un élève. Elle retourne se réfugier dans le Berry et se consacre intégralement à la sorcellerie. Les villageois sont divisés à son sujet: certains, séduits, ont recours à ses dons, d'autres s'emploient à lui faire quitter les lieux à travers diverses tentatives d'intimidation. Après une relation avortée avec un jeune homme du pays surnommé le Rouge, Marie s'enfonce dans une décennie de déchéance, avant de décider de mettre fin à ses jours.


- Pour la terre
de Camille Audigier
Éditions Marivole / Mars 2013


Dans sa première édition, le titre complet du roman était  "Pour la terre, roman de mœurs villageoises" . C'est en effet le quotidien et les mœurs de nos villages auvergnats que décrit Camille Audigier. Pierre Delmas, propriétaire terrien, d'âge mûr, est un joyeux vivant. Les mauvaises années ayant sévi, les revenus ont diminué, Pierre a écorné sa situation. Mais il ne s'arrête pas en si beau chemin et continue à dissiper son avoir. Il a la ferme résolution de vendre peu à peu ses terres, afin de les boire, lorsque la Fanchon, sa femme, se met en travers de ses projets. Elle donne en mariage sa seconde fille Margot au valet Antoine, une sombre brute, et incite celui-ci à assassiner Pierre. Les deux misérables exécutent une action encore plus odieuse. Jacques Arnal, le fiancé de Lucie, la fille aînée des Delmas, est un fils de paysan devenu ingénieur. Par son sérieux et son labeur, il a conquis une belle situation; les paysans le jalousent, et particulièrement Antoine. Celui-ci et la Fanchon s'arrangent pour que les apparences accusent Jacques, qui s'est querellé avec Delmas qui ne consentait qu'à contre-cœur à lui bailler sa fille. Arnal est arrêté, emprisonné; mais tout se découvre. La véritable héroïne de ce livre, c'est la terre. C'est pour la terre que souffrent, peinent et tuent les personnages de ce roman plein de puissance et de vie où, très simplement, l'auteur a voulu nous montrer dans toute sa vérité le paysan de France épris pour le sol ancestral d'un amour brutal, tyrannique et sublime. Il y a beaucoup de puissance et de vérité dans le récit du drame villageois qui se joue autour de la terre dépecée par Pierre Delmas, le paysan indigne et débauché. Une terre défendue âprement, sauvagement, par sa femme, la Fanchon, qui a la conscience obscure de remplir une mission supérieure et de défendre, en même temps que sa terre, une tradition nécessaire.


- Bleuvent
de Roger Faindt
Éditions De Borée / Février 2013


Généreux fermier de montagne, mal marié, le Bleuet rencontre la troublante Anna. Veuve et taxée de sorcière par les villageois, elle vit recluse dans la forêt suscitant peurs et commérages. Au gré de ses nombreuses visites, il se fait aimer de ses deux enfants, sans parvenir à la séduire, elle dont il est tombé éperdument amoureux. Pour conquérir le cœur d'Anna, il devra surmonter bien des épreuves pour faire enfin taire les fantômes du passé.


- La grande combe
de Éric le Nabour
Éditions Presses de la Cité / Février 2013


Au lendemain de la Première Guerre, un homme revient dans son village, héritier d'un domaine convoité. Mais les ombres de son passé lui valent une mise au ban de tous. 1919. À trente ans, Toussaint Gabriel, "enfant trouvé", revient s'installer à Ayze, près de la vallée de Chamonix où, il a hérité d'un domaine viticole, la Grande Combe. Déjà meurtri par la Grande Guerre, il devient l'objet de toutes les jalousies. Lorsque son épouse Martha, Alsacienne, autant dire une boche, le rejoint avec leur petit garçon, les passions se déchaînent. Mais en découvrant ceux qui ont juré sa perte, Toussaint doit cependant affronter un ennemi plus terrible encore: les ombres de son passé.


- La symphonie des loups
de Jean Siccardi
Éditions Presses de la Cité / Février 2013


Dans le Mercantour, entre vallées et montagnes, la cohabitation entre les bergers, leur travail pénible, risqué, leur vie de solitaires et le loup, sans cesse à la recherche d'un territoire pour vivre en harmonie avec la nature et les siens? Dans les vallées et montagnes du Mercantour, la cohabitation entre bergers et loups est-elle possible? Enzo le berger, Ragan le loup et sa compagne qui va bientôt mettre bas, les brebis accompagnées de leurs agneaux en partance pour une longue transhumance, tous suivent le fil tout simple de la vie quotidienne. Jusqu'au drame fatal. Le premier accusé est le loup, le prédateur à éliminer coûte que coûte. Une longue traque commence alors, une chasse impitoyable qui amènera Ragan le loup et Enzo le berger à un terrible face-à-face.


- La vengeance du loup
de Jacques Mazeau
Éditions De Borée / Février 2013


À Mende, Eugène, le cantonnier, fait sa ronde, quand il trouve la tombe des Lefort descellée et le couple défunt en train de se quereller. Quelques jours plus tard, après qu'un loup a été aperçu près du cimetière, Eugène est retrouvé égorgé. Ressurgissent alors de vieilles histoires de vengeance familiale. L'enquête révèle aussi que les sciences occultes n'ont aucun secret pour le docteur Merlieux.


- Le partage du sang; Louis Freyburger
de Jean Egen
Éditions De Borée / Février 2013


La guerre de 1870 a fait de Louis, le patriarche de la famille Freyburger, un Allemand. 1918 lui rend sa patrie. Son instinct l'avertit cependant que ce n'est pas fini. L'Alsace est au cœur du livre comme une auberge pleine de chansons et de rires: malgré les drames, la gaîté sourd de toutes parts. Car l'amour unit des êtres que séparent des haines farouches et un patriotisme intransigeant.


- Le pays d'où je viens
de Didier Cornaille
Éditions De Borée / Février 2013


Lorsqu'il se réveille sur une aire d'autoroute, Luc se souvient d'une soirée arrosée et d'une mystérieuse passagère. L'inconnue a disparu, laissant un sac de voyage et une adresse qui ramèneront Luc dans le Nord, là où il est né et où il a grandi. Troublé par cette rencontre, il décide de s'arrêter quelques jours pour retrouver sa passagère et ce pays familier qui n'est plus tout à fait le sien.


- Le Prieuré
de Didier Cornaille
Éditions Presses de la Cité / Février 2013


En Bourgogne, dans un village tranquille, l'ouverture au public d'une chapelle aux richesses insoupçonnées sème la zizanie. Entre les "pro" et les "anti" projet, un crime survient qui déchaîne les passions. À Saviniolet, village bourguignon jusqu'alors sans histoire, la mise au jour de fresques insoupçonnées dans la chapelle du Prieuré suscite méfiance et convoitise. D'autant que, le jour de l'inauguration du site, l'instigateur des fouilles est assassiné. Tous les soupçons se portent sur son cousin et voisin, Samuel, "loup solitaire" mal aimé. Petit-fils de Justin Rabaud, le plus acharné à s'opposer à ce qu'on touche à la chapelle, Samuel nourrit de surcroît une fascination pour l'épouse de la victime. Trop coupable pour être vrai? La tension monte crescendo entre les habitants, les partisans et les détracteurs du projet, une tension accrue par la fuite soudaine de Samuel.


- Le souper de l'abbesse
de Jean Siccardi
Éditions Presses de la Cité / Février 2013


Au XIIIe siècle, le couvent de la Celle devient, sous l'impulsion de Garsende de Sabran, une abbaye royale jouissant des faveurs des papes. Quatre siècles plus tard, jalousées car trop indépendantes et trop puissantes, les bénédictines, toutes de haut lignage, sont accusées de débauche et de vices. Fantasme ou réalité? Mandaté par l'abbaye de Saint-Victor à Marseille, le moine Cornélius doit enquêter auprès d'elles. Une certitude: cette suprématie et cette émancipation féminines sont intolérables pour les autorités de Saint-Victor, qui entendent, par tous les moyens, les dénoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 16:30

- Les diamants noirs
de Mireille Pluchard
Éditions De Borée / Février 2013


Jean Palade, régisseur des terres de la famille Dextrem, a de grandes ambitions pour sa fille Maria qu'il veut unir au fils de son maître. Mais, coupable d'être enceinte après s'être donnée à un berger, elle est finalement contrainte d'épouser Étienne Teissier, un jeune paysan sérieux et modeste qui se meurt d'amour pour elle. Quand celui-ci apprend les raisons de son beau-père, de rage, il refuse la dot promise mais garde toutefois la fille. Un amour véritable va naître dans le coeur de la fière Maria et amorcer une longue histoire.


- Les secrets de Fontvives
de Alain Delage
Éditions De Borée / Février 2013


Remariée, trop rapidement selon certains, avec l'ami de son défunt époux, Paule doit faire face non seulement aux protestations des villageois mais aussi de sa propre famille. Bernard, ayant accepté de prendre en charge les enfants de la brave fermière, peine à se faire admettre par sa fille aînée, Apollonie. Après plusieurs tentatives infructueuses de rapprochement, le couple décide de fuir sa terre, alors que bien des secrets les entourant n'ont pas encore été révélés.


- Les ventres jaunes
de Jean Anglade
Éditions Presses de la Cité / Février 2013


En Auvergne, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, le petit monde savoureux d'une communauté de couteliers. Hommes au savoir-faire unique, les Ventres jaunes ont donné à la coutellerie de Thiers sa noblesse et sa renommée internationale. Maurice Pitelet, dit Tchoucossa, appartient à cette communauté joyeuse d'artisans auvergnats. Père comblé, il souhaite transmettre le flambeau à l'un de ses fils. De 1883 à 1911 s'égrènent les années laborieuses de la famille Pitelet avec ses coups d'éclat, ses drames, ses destinées imprévisibles.


- P'tit Paul
de Paul Bëck
Éditions De Borée / Février 2013


Paul, un jeune Juif de dix ans, trouve refuge dans un village de la Loire, où vit déjà Lucie, la sauvageonne. Les membres d'un réseau de résistance sont exécutés, dont l'une des soeurs qui l'accueillent. Paul découvre le corps de Lucie, exécutée d'une balle dans la tête. A-t-elle trahi? Quinze ans plus tard, Paul revient pour rétablir une vérité qui tourmente sa conscience, et ravive bien des plaies.


- Une pomme oubliée
de Jean Anglade
Éditions Presses de la Cité / Février 2013


"Nom de gueux !" jure Mathilde à longueur de journée. Contre qui, contre quoi ? Unique habitante d'un hameau d'Auvergne, il ne lui reste que ses chèvres, ses poules, le chat et le facteur à qui faire la causette. Mais Mathilde ne renonce à rien: ni à l'espoir de voir son village repeuplé, ni à celui de retrouver son ingrat de fils parti en ville sans jamais plus donner de nouvelles. Illusion de la vie, des derniers jours comptés. Mathilde qui vit encore et qu'on a déjà oubliée. Juste, tendre et cruel, un roman plein de vie.


- Angélina, les mains de la vie
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Calmann Lévy / Janvier 2013


1878, dans les Pyrénées. Angélina, la fille d'un cordonnier, n'a qu'une ambition depuis qu'elle est petite: devenir sage-femme comme sa mère, morte tragiquement. Abandonnée par son amant, la jeune fille se résigne à confier l'enfant qu'elle a eu de lui à une nourrice afin de pouvoir devenir élève sage-femme à l'hôtel-Dieu Saint-Jacques de Toulouse. Dans cet établissement réputé, elle rencontre un médecin obstétricien dont elle devient la femme. Mais sa belle-famille la regarde de haut et Angélina, malgré l'aisance matérielle dont elle jouit, comprend qu'elle n'est pas faite pour la vie mondaine. Elle décide de reprendre sa liberté et part s'installer dans sa région natale pour exercer enfin son métier.


- Chardonnette
de Charles Deulin
Éditions Marivole / Janvier 2013


Chardonnette. Voilà un nom frais et riant, qui sent le Nord à une lieue. Le drame dont Chardonnette, pour son malheur, est la principale actrice, se passe dans la petite ville de Condé-sur-l'Escaut, avec sa physionomie d'autrefois, ses mœurs originales et ses merveilleux trésors de couleur locale. C'est un plaisir de voir rire, boire et s'égayer aux dépens du voisin les loustics de la Capelette. Charles Deulin décrit les joyeuses farces de ces bons drilles, et l'action de son livre ne perd rien, tant s'en faut, à être ainsi encadrée dans ces pittoresques descriptions. Chardonnette, la fille d'un cafetier de Condé, a reçu de Dieu une beauté ravissante, une voix mélodieuse et des qualités distinctives. Elle ne manque pas d'amoureux. Mais, hélas, l'imprudente jette son dévolu sur un bellâtre de la localité, aspirant au notariat, le sieur Hector Lefèvre. Ce vaniteux godelureau va violemment abuser de la pauvre et naïve Chardonnette. Il ne remue ni mains ni pattes pour réparer plus tard son outrage. Chardonnette, le roman, est une chronique des "amours de petite ville" et une peinture des mœurs du Nord à la fin XIXe siècle. C'est un constat de la réalité quotidienne et une série de portraits provinciaux fort ressemblants: un vrai roman du Nord.


- Des fleurs à l'encre violette
de Gilles Laporte
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2013


L'installation de l'école de la République vécue par une lignée d'instituteurs dans les Vosges. En Lorraine, de 1873 à 1923. Le roman de deux frères que tout oppose: l'aîné, Victor Delhuis, personnalité brillante, n'aspire, jusqu'au mépris des siens qu'à la réussite sociale, tandis que le cadet, Clément, épouse les idées progressistes de son époque et prépare le concours d'entrée à l’École normale d'instituteurs. Au cœur de cette désunion fraternelle, leur mère, Rose-Victoire, qui, très jeune, s'est affranchie du carcan bourgeois de sa famille pour épouser un modeste cantonnier, et qui portait en elle un rêve secret, devenir institutrice.


- Julie bon pain
de Albert Ducloz
Éditions De Borée / Janvier 2013


Belle et volontaire, Julie porte sur ses épaules l'avenir de la ferme tout en élevant ses trois enfants depuis que son mari Rémi est resté paralysé suite à un accident. Au village, elle rencontre Florent, tout juste de retour de la guerre et en quête de travail, et l'emploie rapidement à l'année. Les tâches quotidiennes les rapprochent et Julie lui confie son rêve de toujours que Rémi a refusé de réaliser: réparer le four de son père et cuire le pain comme il le faisait.


- L'auberge des myrtilles
de Georges-Patrick Gleize
Éditions De Borée / Janvier 2013


Le décès de la vieille Juliette Menard relance une affaire de plus de cinquante ans. Se sentant menacée, elle a confié au maire de Peyrac quatre lettres pour les fils des victimes d'un drame de la Résistance. Entre amour filial et devoir de mémoire, ceux-ci se mettent à enquêter sur la mort de trois de leurs pères en 1943. Les soupçons se portent sur le seul rescapé. La vérité éclate, plus complexe que prévu.


- L'épervier
de Hugues Lapaire
Éditions Marivole / Janvier 2013


"Il en arrive malheureusement souvent ainsi dans nos campagnes. Les fils des paysans désertent la terre maternelle. Poussés par l'appât du gain et le goût des plaisirs, ils émigrent vers la Ville dont ils ont entrevu le mirage dans leurs rêves. La ville les enveloppes dans ses tentacules et aspire leur sang généreux. Alors, épuisés, la nostalgie du sol natal s'empare d'eux; ils tendent leurs bras affaiblis vers le vieux clocher dont les carillons ont égayé leurs dimanches, et ils reviennent flétris, consumés, inutiles, trébucher sur les humbles seuils toujours hospitaliers aux enfants prodigues". L'Épervier, c'est l'histoire de Félix Charrier qui, au début du XXe siècle, quitte la ferme familiale pour tenter fortune à Paris. Deux bras en moins, deux mauvaises saisons, et le père Charrier fait faillite et doit vendre la ferme. Atteint de la tuberculose, Félix doit revenir auprès de la terre natale, aux confins du Berry, du Bourbonnais et du Nivernais. Il devra faire face à sa maladie et à la misère de sa famille. Écrivain de la terre, Hugues Lapaire nous livre dans L'Épervier la misère des simples dans nos campagnes au début du XXe siècle. Il soupçonne déjà aussi les mutations auxquelles seront confrontés les villages face au départ des fils vers la ville. L'auteur a écrit ce livre avec beaucoup de naturel, souhaitant d'abord mettre en avant un certain réalisme social; le tableau de la paysannerie n'est pas idyllique. Une secrète fantaisie se mêle au drame et lui donne un accent curieux. Un tableau dressé par la plume du poète.


- L'honneur des Hautefort
de Jean-Luc Aubarbier
Éditions De Borée / Janvier 2013


Paris, 1636. Louis XIII trompe son ennui avec la belle Marie de Hautefort, qui lui raconte la ténébreuse histoire de sa tante. Périgord, 1605. Marguerite de Calvimont est étranglée dans son château. La culpabilité de son mari ne fait plus de doutes lorsqu'il épouse sa maîtresse. Mais ce drame, devenu un divertissement, rattrape Marie, qui avait su conquérir sa place dans une cour impitoyable.


- L'hortillonne
de Léon Duvauchel
Éditions Marivole / Janvier 2013


Ce livre nous offre des personnages vrais, placés au milieu d'une nature aimée, décrite passionnément, poétiquement. Les hortillons, ce sont les jardiniers à légumes et à fruits de la Somme. L'Hortillonne, c'est une fille mère de Camon, le village maraîcher. Elle a rencontré un beau militaire, un fils est né, le petit Firmin. Le lieutenant Jousserand, en un moment de surprise, a reconnu ce fils. Mais, égoïste, menacé en sa bourse, il finit par s'enfuir à Châteauroux, s'y marier pour de bon. Il va pour prendre sa retraite et aller habiter Montreuil-sur-Mer. C'est là qu'éclate le drame. Firmin a grandi. Dans une scène superbe, au moment de sa première communion, il a promis à sa mère de la venger d'un abandon qui les plonge tous les deux dans une situation terrible. À pied, il s'est dirigé vers là-bas, l'esprit surchauffé par les exhortations de la malheureuse qui, depuis quatorze ans, gravit un calvaire sans fin et lui a inspiré, à lui, le jeune remueur de terre, la haine progressive de Jousserand et de la femme qu'il a épousée.


- La bonne fortune de Sébastien
de Jean Mouchel
Éditions De Borée / Janvier 2013


Élevé dans la simplicité par sa mère, Sébastien se destine au métier de facteur. Nommé dans un petit village en remplacement d'un ancien collègue, il enfourche son vélo et débute ses tournées de distribution du courrier. Il est vite apprécié de tous, s'arrêtant ici et là pour donner son aide ou prêter une oreille attentive aux soucis de ses concitoyens. La vie paisible de Sébastien bascule pourtant le jour où il est convoqué chez le notaire, après la mort du châtelain du village.


- La grande avalanche
de Patrick Breuze
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2013


Pendant la Première Guerre Mondiale, un jeune soldat se cache dans les montagnes pour échapper au front. Aux pires heures de 1917, Adelin Jorrioz, brisé par la guerre, revient dans son village. En convalescence pour quelques semaines, il reprend goût à l'existence grâce à l'amour qu'il porte aux siens et à sa passion de la montagne. Mais il est torturé à l'idée de devoir retourner au front. Jusqu'au jour où une immense coulée de roche le met face à son destin: doit-il rentrer au village et rejoindre les combats, ou laisser croire à sa disparition?


- La pierre marquée
de Antonin Malroux
Éditions Calmann Lévy / Janvier 2013


Une pierre mystérieuse bouleverse la destinée d'une famille de paysans. En Auvergne, à la Libération, Roger vit avec Marie, sa seconde femme, dans une petite ferme. Mécontent de ce remariage, son fils Sylvain est parti reprendre une exploitation dans un hameau voisin et ils ne l'ont plus revu depuis dix-huit ans. À la mort de Roger, Sylvain, marié et père de deux enfants, est impatient de récupérer l'héritage. Mais Marie s'accroche au petit domaine et reçoit le renfort de son vieux frère trop heureux de pouvoir travailler la terre après une vie de dissipation. La découverte d'une étrange pierre gravée, scellée dans le mur de la grange, sème le trouble dans le quotidien de ces humbles paysans. Le curé et le pharmacien du village, passionnés d'histoire, s'en emparent, y reconnaissent la marque des Templiers et entrevoient un fabuleux trésor qui les conduira jusque dans la crypte de la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Clermont-Ferrand. Mais d'autres aimeraient que la pierre marquée apporte la seule richesse qui vaille: le bonheur d'une famille réconciliée.


- Le bouchot
de Hortense Dufour
Éditions De Borée / Janvier 2013


Le Bouchot, c'est le nom du baraquement qui s'enfonce lentement dans la vase du marais charentais où vit une singulière famille. Monsieur le Juge, parti en Tunisie, a laissé derrière lui épouse et enfants. Pendant huit ans, grâce à la musique et au rire, cette famille métamorphose le sordide en truculence, le drame en cocasserie. Un univers rude et merveilleux, plein de bruits et de fureurs.


- Le hameau des mirabelliers
de Michel Caffier
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2013


La chaleureuse histoire d'une famille lorraine aux premiers temps de l'industrialisation. La guerre de 1870 a coupé la Lorraine en deux. Au sud, Nancy reste libre; au nord, Metz, annexée, entend rester française. Sur la frontière, en bordure de la Moselle, le village de Pompey devient, en vingt ans, une cité industrielle dont l'aciérie fournira à Gustave Eiffel des éléments pour sa tour. La famille Muller passe ainsi de la vigne aux hauts fourneaux et tente de préserver son équilibre dans ce qui reste du hameau de Pompey, près des mirabelliers et des fleurs vivaces qu'on retrouve sur les vases d'Emile Gallé et les meubles de Louis Majorelle.


- Le maître du pain
de Lucy Achalme
Éditions Marivole / Janvier 2013


Les maître du pains, publié en 1919, c'est l'histoire d'une des dernières communautés agricoles en Auvergne. Les communautés agricoles ou associations de parsonniers ont existé un peu partout en France au Moyen Âge, et principalement à l'époque féodale. Dans bon nombre de régions elles disparurent avant le XVIIe siècle. L'Auvergne, plus particulièrement dans les environs immédiats de Thiers, est sans conteste la dernière région où elles ont subsisté. Dans le roman, le côté autarcique et vase clos de cette communauté, bien organisée, rigide et fermée au monde extérieur, va être mis à mal par l'arrivée du progrès, en l'occurrence une batteuse mécanique. Les anciens et les modernes vont s'affronter sur le bien-fondé d'un tel changement, mais rien n'y fera, le ver est dans le fruit, et c'est la fin d'une époque avec ses soubresauts, ses intrigues, ses passions. Avec la machine, arrivent des hommes " nouveaux " pour la faire tourner; des hommes venus d'ailleurs, de la ville, avec une autre vision, une autre histoire; des hommes ouvrant une autre perspective que la vie cloîtrée d'une ferme de montagne. La communauté va se fissurer et l'une des jeunes filles va suivre "le progrès" vers la ville. Ce roman fait une description très réaliste de ces communautés en montrant le changement qui s'opère dans le monde rural.


- Le paradis pour demeure
de Pierre d'Ovidio
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2013


Lui, paysan célibataire dans un trou paumé. Elle, SDF de la capitale. Unis pour le meilleur? Le pire est à venir compte tenu du passif des deux solitaires. Ça commence par une discrète virée à Paris, pour voir des filles. Quand on est agriculteur et célibataire dans un trou paumé près de Saint-Marcel-sur-Creuse, pas facile de trouver la perle rare. Bertrand rencontre ainsi Marianne, plutôt jolie fille et SDF au passé chargé à qui il offre le gîte et le couvert contre rien. Et plus si affinités. Au village où il ne se passe jamais quoi que ce soit, la Parisienne, impulsive et grande gueule, provoque à tout va et, surtout, cherche des noises à Gilles dont Bertrand a toujours préféré se méfier. En fait, ici, tout le monde devrait se méfier de tout le monde. Même si Joël, le képi vissé sur la tête, veille.


- Le peuple de la mer
de Marc Elder
Éditions Marivole / Janvier 2013


À la manière de Zola, Marc Elder nous fait découvrir la vie des habitants de Noirmoutiers, au cœur des années 1910, et leur relation avec la mer. Le roman nous apprend le quotidien des marins pêcheurs du port de l'Herbaudière. "Ici, point de longueur, point de recherche excessive dans l'épithète, point de phraséologie un peu déclamatoire. Les images sont abondantes, tour à tour poétiques et familières. Le style est clair, coule de source. Il est vrai, naturel, comme il sied aux personnages: des marins, des douaniers, des pêcheurs, des femmes et des filles de la côte. Le roman, encore que ce ne soit pas le titre qui convienne à l'ouvrage, est bien construit, avec ses trois parties: la barque, la femme, la mer, heureusement équilibrées et reliées entre elles par un lien tenu mais solide. Il s'agit plutôt d'une étude où la vie de la mer et des marins apparaît brutale, tragique, douloureuse, dans le cadre qui nous est familier à tous, entre l'île de Noirmoutier, Saint-Nazaire et le phare du Pilier". (J. Tallendeau, Le Populaire de Nantes du 5 décembre 1913).


- Les enfants du pain noir
de Pierre Gamarra
Éditions De Borée / Janvier 2013


"J'ai voulu décrire les gens simples", confiait Pierre Gamarra. Ces enfants sont ceux qu'il a appris à connaître et à aimer dans le petit village pyrénéen où il a enseigné, à l'aube de la Seconde Guerre Mondiale. Ce sont aussi ceux de Toulouse, où il a forgé sa conscience d'homme pendant l'Occupation. Mariage de réalisme politique et de poésie, ce roman poignant annonce l’œuvre d'un grand écrivain.


- Les jours aux volets clos
de François Barberousse
Éditions Marivole / Janvier 2013


Les Jours aux volets clos est le second roman de l'écrivain François Barberousse, publié en 1936. Il a été réédité plusieurs fois dans la même année. Ce livre est un des plus beaux tableaux sur la société rurale de la France de l'entre-deux-guerres. Le style est, comme toujours chez Barberousse, d'une extrême qualité. Dans cette société paysanne, rude, entêtée, rythmée par les saisons et les travaux inhérents, propice à une intensité dramatique, on retrouve les mêmes passions farouches, brutales, les non-dits, la jalousie, les ragots… derrière les volets clos, qui ne peuvent s'apaiser en paroles et qui éclatent dans un crime. Le travail, la routine, l'ennui, le désir, et Phonsine tombe dans les bras du charcutier. Mais dans un petit village entre Berry et Sologne, tout se sait. Le peuple que met en scène l'auteur n'est certes pas idyllique, ce n'est pas la paysannerie à la Zola, emportée par un sombre courant romantique. C'est la vie paysanne telle qu'elle était à l'époque. La vraie, dans toute sa dureté, toute sa beauté, avec des personnages vivants dans leur milieu et avec leurs sentiments. Voilà un ouvrage à lire absolument.


- Les moissonneurs de l'Opale
de Daniel Cario
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2013


1900. Dans le Nord, entre Étaples et Le Touquet, Angèle fait partie de la communauté des sautrières, ces moissonneuses de la mer qui, chaque jour, se réunissent pour pêcher la crevette. Personne ne sait rien d'elle et personne ne s'en soucie: elle n'est pas d'ici. Une seule chose étonne, son affection passionnelle pour Cathy, quatorze ans, fille de marin pleine de vie. Jusqu'à ce que déboule, dans cette existence seulement rythmée par les marées, Gabin, le petit-fils adolescent d'agriculteurs voisins, lui aussi fasciné par la jeune fille. Désormais au centre de l'éternelle rivalité qui oppose paysans et pêcheurs, Cathy doit affronter un inavouable secret.


- Les Oberlé
de René Bazin
Éditions Marivole / Janvier 2013


L'action du roman se situe dans l'Alsace sous domination allemande, avant 1900. Bazin décrit un contexte de résistance de toute la population au Reich: refus de la langue allemande, de l'administration allemande, de la culture allemande. Joseph Oberlé est un riche industriel qui s'accommode de la tutelle allemande et envoie son fils faire ses études de droit en Allemagne. Il envisage pour sa fille Lucienne un mariage avec un Allemand. Pourtant, sa femme, Monique, et son fils Jean ne sont pas de ce point de vue. Eux partagent l'opinion majoritaire de résistance aux Prussiens. Ils vont s'opposer aux projets de Joseph. Le roman a été publié pour la première fois en 1903.


- Léon Chatry, instituteur
de Jules Leroux
Éditions Marivole / Janvier 2013


Dans ce roman autobiographique dans lequel il décrit ses premières années d'enseignant, Jules Leroux peint des gens simples. Léon Chatry veut enseigner aux enfants de ces gens simples, parmi lesquels il serait encore sans cette école à laquelle il doit et rend tout: vocation sincère, étroite, marquée par le goût du travail bien fait. Ce roman est un extraordinaire témoignage sur l'école de la République au début du XXe siècle; il est aussi un fascinant reportage sur la vie ardennaise à cette époque, les Ardennais étaient des gens braves et durs au labeur.


- Nêne
de Ernest Pérochon
Éditions Marivole / Janvier 2013


Dans le village de Saint-Ambroise, que l'auteur a situé dans le bocage vendéen, Madeleine Clarandeau est engagée comme servante par Michel Corbier, de la ferme des Moulinettes. Corbier est veuf et a deux enfants. Peu à peu, Madeleine va gagner une place prépondérante dans l'éducation des deux enfants et le travail à la ferme des Moulinettes. Elle pourrait continuer à leur servir de mère, mais un jour débarque une jeune fille, Violette, qui finira par épouser Corbier et chassera Madeleine de la ferme. Un roman social noir sur la vie d'une nourrice dévouée minée par l'ingratitude de ses maîtres. Un témoignage admirable de la vie en Vendée à cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 16:26

- À l'ombre des bastides
de Daniel Vigoulette
Éditions Albin Michel / Novembre 2012


De l'autre côté du Pont-Vieux à Villeneuve-sur-Lot, les Dupuch et les Lavigne règnent sur une petite industrie florissante: la fabrication des peignes en corne. Amis depuis l'enfance, Jacques Dupuch et Victor Lavigne sont tous deux amoureux de la jolie Blanche. Mais la Seconde Guerre Mondiale va dramatiquement mettre fin à cette paisible rivalité. Après une dénonciation anonyme, Jacques est déporté en Silésie. Son retour en 1946 sera difficile: Blanche, arrêtée par la Gestapo, n'est jamais revenue des camps, Victor a disparu, et les peignes en plastique ont détrôné la corne traditionnelle. Persuadé que celle qu'il aime est toujours vivante, Jacques décide de retrouver la jeune femme et de démasquer celui qui l'a trahi.


- Le pont des illusions
de Gérard Raynal
Éditions TDO / Novembre 2012


Rémy Parot n'a pas oublié Solange, la belle jeune fille rencontrée à Narbonne sur les bords de la Robine, au cours de la première manifestation importante du monde viticole. Nous étions en 1907, et le pays s'enfonçait alors dans la misère. Quelques mois plus tard, marié mais confronté à d'inextricables problèmes familiaux, Rémy décidera de s'enfuir, et se mettra en quête de son obsédante chimère. C'est à Boule-d'Amont, auprès de Pou-poun, d'Anna et de Marie Blanc, des aubergistes amis de son père, qu'il trouvera refuge dans un premier temps. Là, il partagera le rude quotidien des colleters, les fameux porteurs de bruyère du massif de la Quéra. Mais, malgré l'inquiétant balafré qui ne cesse de le poursuivre, l'espoir reviendra par l'entremise d'une lettre oblitérée à Narbonne. Et c'est à partir de la vallée de la Têt où il s'engagera comme payré dans la construction du viaduc Séjourné, qu'il tentera de retrouver Solange. Hélas, encore une fois, le destin s'acharnera à perturber ses desseins. Jusqu'à quand?


- Le ramoneur des montagnes
de Jean-Marie Terron
Éditions Du Mot Passant / Novembre 2012


En Savoie, au XIXe siècle. La misère sévit dans les familles trop nombreuses. Les enfants sont enlevés à leurs familles pour quelques pièces et utilisés pour le ramonage des cheminées des grandes villes, dès l'âge de sept ou huit ans. Battus et mal nourris, ils permettent à des maîtres cupides de s'enrichir. Deux petits ramoneurs, Jacquou et P'tit Louis, semblent mieux armés pour se défendre. Parviendront-ils à leurs fins?


- Les cahiers d'un tueur
de Gérald Gruhn
Éditions TDO / Novembre 2012


Un tueur à gages se lie d'amitié avec un enfant de huit ans, qui a pris l'habitude de venir pêcher près de chez lui, sur les bords du canal. Cette rencontre incite alors le criminel à initier un dialogue avec sa propre conscience. Pendant que l'homme et l'enfant s'apprivoisent, le lecteur remonte le fil des événements et comprend comment le pire peut s'imposer parfois. Ces confessions, riches d'interrogations, nous invitent à pénétrer l'Esprit humain, et nous rappellent que tout n'est jamais ni complètement noir, ni complètement blanc.


- Les filles du Houtland
de Annie Degroote
Éditions Presses de la Cité / Novembre 2012


Dans les années 1920, le destin de trois sœurs, trois filles de marinier, menacées par une terrible vengeance. Qu'est devenue la cadette, Mildrède? Et quel lourd secret porte son aînée Isoline, la corsetière, retranchée derrière les remparts de Bergues? Leur petite sœur, Hedie la garçonne, œuvre dans la lumière et l'effervescence du monde fabuleux de la haute couture parisienne. C'est elle, pourtant, qui démêlera peu à peu, au péril de sa vie, le mystère du Brise-Larmes et de son étrange capitaine. Elle comprendra les silences d'Isoline et redécouvrira les siens.


- Les terres rouges
de Michel Barbe
Éditions TDO / Novembre 2012


Prise à la gorge par un mal du pays de plus en plus difficile à supporter, la belle Herminette fuit la Capitale pour retrouver son village d'enfance en Pays catalan. Hélas, dix années d'absence n'ont pas gommé le passé et certaines rancœurs restent enracinées au plus profond des Terres Rouges. Mais l'arrivée d'un promoteur et de son projet immobilier menaçant les beaux paysages chers à Herminette, tourmente et divise les habitants. Pour elle, le chemin est tout tracé, avec l'aide de courageux villageois, elle va devoir contrarier coûte que coûte ce projet machiavélique. Peut-être l'énigme laissée par son défunt père pourra-t-elle l'aider à remporter cette bataille perdue d'avance. À elle d'en trouver la clé si elle veut sauver les Terres Rouges.


- Nuit de drames à Cressac
de Martine Pruneyrac
Éditions TDO / Novembre 2012


Déserteur de guerre, Piero fuit dès 1942 l'Italie, son pays natal. Il rejoint son cousin Marco en Ariège et s'engage à ses côtés dans les carrières de pierres à faux. Mais c'est surtout pour retrouver Flora, sa fiancée d'avant-guerre, qu'il a effectué ce long voyage. Hélas, la belle est déjà mariée. Elle n'avait pas perdu patience, non, on lui avait tant seriné que Piero était mort. Cinq mois avant l'arrivée du jeune homme au village, elle avait épousé Célestin Marrot, dit Caoulèt. Un bon mariage, honorable et aisé. Quant au pauvre Piero, sans papiers et en situation délicate, il tente de survivre, mais c'est sans compter sur le terrible drame qui va l'obliger à s'exiler à nouveau.


- Rendez-vous au sourire d'avril
de Jacques Béal
Éditions Presses de la Cité / Novembre 2012


Dans le quartier de Saint-Leu, à Amiens, vie et coutumes d'une communauté picarde se retrouvant dans le café Au sourire d'avril. Rétro, humaniste, authentique: une délicieuse tranche de vie picarde. Rendez-vous au Sourire d'avril, c'est l'histoire d'un quartier d'Amiens, Saint-Leu, à la marge et pittoresque à souhait, avec son marché sur l'eau, ses halles, sa vie communautaire. Et, au cœur de ce quartier, un café, le Sourire d'avril, où se donne rendez-vous chaque jour une clientèle populaire et bigarrée. La vie, en somme. Rendez-vous au Sourire d'avril, c'est aussi le portrait d'une femme étonnante et charismatique, Louise, propriétaire du café, au cœur des confidences des uns et des autres, tissu d'intrigues, d'amours, d'amitiés.


- Sous le soleil des Andes. Tome 1
Les promesses du ciel et de la terre / Pour un arpent de terre
de Claude Michelet
Éditions Robert Laffont / Novembre 2012


1871. La Commune a chassé Pauline de Paris, le feu a ravagé les terres d'Antoine. La providence leur fait croiser Martial, un jeune négociant en vins qui rêve d'aventures et de grandes entreprises. Ce sera le Chili, une terre qu'ils savent à peine situer sur la carte mais dont les promesses chantent à leurs oreilles. Menant des chariots de western, les hommes s'en vont très loin dans les contreforts des Andes proposer des vêtements aux paysans, aux Indiens et aux prospecteurs d'outils. À la ville, leurs femmes tiennent un comptoir commercial; bientôt, elles ouvriront au cœur de Santiago un magasin de mode parisienne et des produits d'alimentation qui fera courir toute la capitale. À force de travail, d'audace, d'épreuves surmontées, l'aisance vient et presque la fortune. Des enfants naissent: bonheurs et soucis; des drames surviennent qui réduisent leurs efforts en cendres. Mais ils repartent toujours, poussant plus loin leurs entreprises. Il y a les affaires, qui prospèrent. Il y a aussi les êtres, qui vivent souvent difficilement l'établissement dans un pays si différent de la France et parfois si violent. La guerre du Pacifique éclate et voici Antoine, Pauline et leurs amis jetés malgré eux dans cet affrontement sauvage qui oppose le Chili au Pérou et à la Bolivie. Ils vont jouer leur fortune, leur bonheur et leur vie dans ce conflit terrible ignoré de l'Europe. Certains d'entre eux mènent avec passion cette conquête de nouveaux horizons. D'autres, comme Pauline et Antoine, cultivent avec non moins de passion les gestes et les travaux de la paix, de la vie.


- Sous le soleil des Andes. Tome 2
Le Grand Sillon / La Nuit de Calama
de Claude Michelet
Éditions Robert Laffont / Novembre 2012


Une grande saga romanesque de Claude Michelet enfin rééditée en deux volumes.
Lorsque débute Le Grand Sillon, cela fait plus de quinze ans que les héros des Promesses du ciel et de la terre et de Pour un arpent de terre ont débarqué au Chili. À force de courage et d'audace, ils ont créé un empire à leur mesure. En cette année 1887, soulevés par l'une des plus grandes aventures du siècle, voici Antoine, Martial et Romain sur l'immense chantier du canal de Panamá; l'entreprise est démesurée et, sous un climat d'enfer, les hommes tombent par milliers. Mais une passion, ce défi à la nature, les porte au-delà d'eux-mêmes. Loin, sur l'immense hacienda familiale, les femmes et les enfants ne cessent d'imaginer l'avenir, de le créer. Se jouera-t-il dans la France retrouvée ou sur cette terre d'adoption qui s'offre aux jeunes? Dans La Nuit de Calama, les deux familles au cœur de l'oeuvre romanesque de Michelet, les Vialhe des Grives aux loups et les Leyrac des Promesses du ciel et de la terre, sont réunies par un jeune couple: Josyane Vialhe et Christian Leyrac. Si dans la lignée Vialhe, de génération en génération, tout est clair, il n'en va pas de même du côté des Leyrac, du moins aux yeux de Christian. Il n'avait pas deux ans en juillet 1944, lorsque son père est mort en déportation à Dachau; et, sur ce père qu'il n'a pas connu, sa mère ne lui a jamais dit que cette phrase ambiguë: "Ton père a voulu faire de la résistance et il est mort". Adulte, Christian s'est lancé dans une longue enquête pour tenter de renouer les fils de sa vie. Et c'est cette enquête qu'il se remémore aujourd'hui, jeté dans une prison du Chili de Pinochet ou, journaliste, il effectuait un reportage dans une petite ville poussiéreuse nommée Calama. Cette nuit de Calama, Christian ne l'oubliera jamais.


- Dans l'oeil du schizo
de Hervé Jaouen
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2012


En Bretagne, de nos jours, le délire et la folie d'un homme, marié et père de famille virent au cauchemar pour les siens et à une tragique cavale dans les monts d'Arrée. Brillant diplômé d'une école de commerce, Jean-Luc Gouézec se voyait déjà à la tête d'une multinationale. Le jour où il perd son boulot, il part en vrille. Incapable de supporter l'échec, il sombre peu à peu dans la paranoïa. Craignant pour sa vie et celle de leurs enfants, Delphine, sa femme, se résout à le faire interner. Trop tard. La spirale infernale de la dérive meurtrière est amorcée. Commence alors dans les monts d'Arrée une terrible chasse à l'homme, jonchée de victimes, qui s'achèvera par un ultime combat entre le tueur halluciné et ses démons, des animaux terrifiants dont il s'imagine être la proie.


- La maison du feuillardier
de Sylvie Anne
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2012


Dournazac, 1922. Léon Chalard est un feuillardier réputé. Il n'a pas son pareil pour façonner les feuillards, ces tiges de bois dont on cercle les barriques. Mais, blessé au bras sur les champs de bataille de 14-18, il sait qu'il ne pourra exercer son métier beaucoup plus longtemps. Quand une lointaine cousine lui lègue sa maison à Limoges, les jalousies se déchaînent. À commencer par celle de sa femme, qui l'a quitté à son retour de la guerre mais réclame sa part de l'héritage. Léon se console au café du village où il se prend d'affection pour une jeune serveuse, Rose, qui cherche à fuir un fiancé violent. Acculé par sa femme, Léon songe, la mort dans l'âme, à vendre son héritage. Pourtant, la solution à tous ses problèmes se trouve peut-être sous ses yeux.


- La rivière engloutie
de Louis-Olivier Vitté
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2012


Au milieu du XIXe siècle, un jeune prêtre auvergnat découvre la haute vallée de la Dordogne (à la frontière du Limousin et de l'Auvergne). Lors de son premier sacerdoce, Émilien Marillac découvre l'âpre quotidien des paysans d'une vallée reculée de la Dordogne du milieu du XIXe siècle. Avec obstination, courage et dévouement, il consacre sa vie à redonner un peu d'humanité à ce lieu austère, il restaure des chapelles en ruine, fonde une congrégation de sœurs gardes-malades et installe, dans un vieux monastère, une école pour former les jeunes aspirantes à cette tâche. Quelques années après sa mort, cette oeuvre admirable disparaîtra sous les eaux d'un lac de barrage.


- La Tour de Malvent
de Gilbert Bordes
Éditions Belfond / Octobre 2012


En 1919, lorsque Angelo Barconi revient à Malvent après onze ans d'absence, il n'a qu'un désir: revoir son premier amour, Marie. Mais, le jour de son retour, alors que dans les collines il chante Le Temps des cerises pour appeler la jeune femme, la vieille tour qui domine le village commence à émettre un mugissement permanent et sinistre qui trouble énormément les habitants de Malvent. Pour certains, le bourg serait la proie d'une malédiction, et ils voient là une condamnation de leurs actes passés: l'Italien serait-il revenu pour venger la mort de son père, qui pèse sur tous tel un honteux secret? Le doute et la peur s'installent parmi les gueules cassées et les vieux du village, en même temps qu'un profond désir de vengeance à l'égard du beau Barconi. Revenu de la guerre sans la moindre égratignure, celui-ci a en outre le toupet de séduire Marie. Dans la tourmente, qu'adviendra-t-il de l'amour intact et coupable d'Angelo et de la fille du cafetier? Car la jeune femme est à présent la mère d'une fillette de dix ans et l'épouse de Martin, un mutilé dont l'aspect physique la rebute mais pour qui elle éprouve une grande reconnaissance.


- La valse des nuages
de Patrick Breuzé
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2012


Été 1913 aux portes du mont Blanc. Un jeune Anglais fortuné et de belle allure, Jefferson Rockwell, vient s'installer avec malles et bagages à la pension Forclaz dans le village haut-savoyard de Samoëns. Le jeune lord use volontiers de son charme pour séduire les cœurs féminins mais c'est aussi un passionné d'alpinisme qui n'a qu'une préoccupation: vaincre les sommets les plus convoités. Jefferson pratique la montagne seul, sans l'aide des guides de la vallée, et on lui reproche son inconscience et son arrogance. Quand il vainc par ses propres moyens une paroi réputée infranchissable, l'orgueil du chef de la compagnie des guides, Paul Forclaz, est mortifié. La rivalité entre les deux hommes s'exacerbe encore quand Jefferson se fait héberger chez la belle Alphonsine qui vit avec son père dans une ferme isolée. Car c'est aussi la "promise" de Paul.


- Le bal des conscrits
de Gérard Georges
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2012


En cette année 1965, la petite ville auvergnate de Montservier s'enorgueillit d'abriter la papeterie de la Banque de France, seule habilitée à fabriquer le papier des billets de banque. Si les "banquiers", les employés de l'établissement payés en billets neufs, toisent de haut les "Bibs", ouvriers des usines Michelin voisines, tous les jeunes de dix-huit ans se retrouvent sans distinction lors de l'assemblée générale des futurs appelés au service militaire, les conscrits. En ces années "âge tendre et tête de bois", le grand rendez-vous de la jeunesse est le bal des conscrits où se font et se défont les premières idylles. À son grand désespoir, Julien, dont le père, responsable de sécurité, veille sur les secrets de fabrication du filigrane à la Banque de France, voit arriver Marielle, dont il est amoureux, au bras d'un pion de son propre lycée. La jeune fille n'a que son amitié à lui proposer. Mais suite à un accident de ski qui lui laisse de graves séquelles, Marielle se retrouve seule. Julien aura-t-il suffisamment de caractère pour aller jusqu'au bout de sa passion?


- Le maître des bastides
de Jean-Michel Thibaux
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2012


À la fin du XIXe siècle en Provence, Guillaume Roumisse a bâti un empire minier en face de la montagne Sainte-Victoire. Il veille sur ses intérêts avec rapacité et, grâce à ses hommes de main, sous l'œil complaisant des autorités, réprime impitoyablement les mouvements de révolte des mineurs qui luttent pour améliorer leur condition misérable. Roumisse caresse de grandes ambitions politiques. Pour que sa respectabilité soit parfaite, il ne lui reste qu'à marier sa fille Eugénie à un héritier de la haute société. Il est fou de rage quand il apprend qu'Eugénie ne prend même pas la peine de cacher son idylle avec un simple mineur. Mais déjà les hommes à sa solde s'emploient à devancer ses désirs: un accident de mine est si vite arrivé. Au plus profond des entrailles de la Provence, alors que là-haut le soleil luit de mille feux, une infernale chasse à l'homme commence.


- Le petit bâtard
de Mireille Pluchard
Éditions De Borée / Octobre 2012


Clarisse Chardenon est envoyée faire la saison des vers à soie au domaine Blanchon-Troupet où elle rencontre Jean, dont elle tombe amoureuse. Elle cache cette idylle à sa famille, mais bientôt elle a confirmation de ses craintes: elle est enceinte. Le père Chardenon, furieux, décide d'abandonner l'enfant à l'orphelinat.


- Le vin de bonne espérance
de Jean-François Bazin
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2012


Pour les festivités de la Saint-Vincent à Gevrey-Chambertin, les familles Papillard et Boissard se retrouvent en cette année 1980 dans leur demeure ancestrale, face à la maison des Marchand, leurs vignerons depuis plusieurs générations. Que va devenir la propriété maintenant que tous vivent à Paris? Même Max, avocat d'affaires et héritier du Clos des Monts-Luisants, ne vient plus guère que pour les vendanges. Pourtant, quand sa femme, une Bordelaise, hérite d'un château en Saint-Émilion et se passionne pour ce destin viticole, Max piqué au vif se découvre une âme vigneronne. Il reçoit un renfort inattendu lorsque sa fille s'éprend d'un jeune aristocrate anglais qui n'a qu'une ambition: s'enraciner en Bourgogne. D'un vignoble à l'autre, il faut se mettre au diapason d'un monde du vin qui se globalise, composer avec le goût des œnologues anglo-saxons, percer les secrets du phénomène bio, s'introduire dans les coulisses des ventes aux enchères de grandes bouteilles, pourchasser jusqu'aux États-Unis les escrocs en fausses étiquettes.


- Les adieux à Carola
de Martial Debriffe
Éditions Belfond / Octobre 2012


Strasbourg, 1869. Afin de sauver l'honneur de sa fille Sarah, qui a succombé aux plaisirs de l'amour, Rebecca Finkelstein lui trouve un époux complaisant, Samuel Bilderberg. En contrepartie de son silence, elle le nomme gérant de l'entreprise familiale, une fabrique de bougies. Le jeune couple donne naissance à une petite fille, Carola, mais l'harmonie est de courte durée. Alors que Rebecca croit pouvoir mener son gendre à sa guise, ce dernier se révèle plus retors que prévu et prend un malin plaisir à troubler l'ordre établi. Aurait-il quelques comptes à régler avec les Finkelstein? Dès lors, le destin de cette dynastie juive alsacienne va basculer, inexorablement malmené par les amours contrariées et les mésententes, les trahisons et la soif de vengeance. De Strasbourg à New York en passant par Munich, de la guerre de 1870 à celle de 1914-1918, puis aux années sombres de 1930 avec la montée du nazisme, la vie tourmentée d'une famille, emportée sur trois générations dans le tourbillon des sentiments et les aléas de l'Histoire.


- Loin de Margaux
de Karine Lebert
Éditions De Borée / Octobre 2012


En 1940, durant l'exode, Margaux échappe à la vigilance des siens. Kidnappée par Clémence, elle se retrouve à fuir sur les routes avec une inconnue qui la chérit comme sa propre fille. Tout d'abord terrorisée, elle finit par accepter son sort, sans pour autant oublier sa vraie famille. Cette dernière est à la recherche de la petite disparue mais la France de l'Occupation recèle bien des zones d'ombre qui pèseront sur le destin des uns et des autres.


- Meurtre au château
de Yves Jacob
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2012


À l'aube du XXe siècle, près de Falaise en Normandie, un fait divers qui suscita l'émotion et un énorme scandale. Avec leur manoir et leur généalogie flatteuse, les Ménard de Couvrigny présentent l'image d'une famille respectable. Nul ne peut imaginer les scènes de débauche qui ont lieu derrière les murs de la grosse bâtisse, et dans lesquelles madame la baronne elle-même, toute honte bue, entraîne à sa suite enfants et domestiques. Un seul obstacle à ces dépravations: le père, homme d'une autre époque, aimé de tout le village mais haï par les siens.


- L'herbe à la reine
de Colette Vlerick
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2012


La grande histoire de la manufacture des tabacs de Morlaix au XVIIIe siècle. En 1740, s'ouvre la nouvelle manufacture royale des tabacs de Morlaix. L'herbe à la reine, surnom du tabac inspiré par Catherine de Médicis, assure aux ouvriers un salaire régulier et des avantages sociaux uniques. Dans le port arrivent des navires chargés de marchandises du monde entier, source de richesse pour l'ensemble de la ville. La prospérité bénéficie à tous: à Anna, la jolie domestique, à l'opulente famille Le Dantec, négociants en gros, qui l'emploie; à Loïc Madec, le cousin corsaire. Jusqu'aux années difficiles de la Révolution et à la fermeture de la manufacture, les destins heureux ou chahutés des trois familles s'entrecroisent sur les pavés de Morlaix.


- La folie d'Albert
de Pierre Petit
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2012


Fin des années 1950, dans la région du Velay. Une famille disloquée à la suite de la mort du père, riche fermier. Le fils, qui, seul, rumine sa vengeance. À la fin des années cinquante, le père Carrot, gros agriculteur du Velay, meurt le crâne fracassé au pied d'une falaise. Quand, peu après, la veuve épouse en secondes noces son beau-frère qui devient ainsi le patron du domaine, l'esprit fragile du jeune Albert Carrot, l'unique héritier, vacille. Et dans la ferme familiale où les travaux quotidiens règlent la vie mieux qu'une horloge, commence un compte à rebours, que seule trouble la jolie cousine de Lyon.


- La promise
de Agnès Guerneliane
Éditions Du Mot Passant / Septembre 2012


Fabrice Fabre et Gauthier Malindre, paysans et amis de toujours, ne rêvent que d'une chose: trouver une promise pour combler leur solitude et avoir un héritier. Mission délicate pour ces vieux garçons qui n'ont encore jamais trouvé le véritable amour. Tandis que Fabrice est sous le charme de la marquise Coraline d'Estière, qui revient au pays après de longues années d'absence, Gauthier, quant à lui, rencontre la belle Justine, dont il tombe éperdument amoureux. Mais Justine est la fille de son pire ennemi, Cornélius, qui en veut aux Malindre après avoir été rejeté par Annette, la sœur de Gauthier, dix ans auparavant. Qui est donc la douce Justine qui vient s'installer d'autorité à la ferme familiale? Et pourquoi s'intéresse-t-elle tout à coup à son frère? Vengeance ancestrale ou véritable coup de foudre? Le pauvre Gauthier n'est pas au bout de ses surprises.


- La vigne aux secrets
de Charles Bottarelli
Éditions Du Mot Passant / Septembre 2012


Un lien d'amitié lie deux couples depuis les luttes menées ensemble en 1851. Vingt ans après, beaucoup de choses ont changé. Armand, le mari d'Isabelle, est devenu un viticulteur dynamique, soucieux d'améliorer sans cesse son art par des initiatives qui ne sont pas toujours bien acceptées de la concurrence. Il a embauché comme second son lointain cousin Frédéric, plus jeune que lui de dix ans et compagnon de toujours de Monette. Alors qu'Armand est tourné vers l'avenir, Frédéric cultive la nostalgie. Son comportement de plus en plus taciturne inquiète son entourage et ses relations avec Monette se dégradent. Une série de méfaits commis sur la propriété jette le trouble. Un employé, Claudius, a cru reconnaître l'auteur mais juge préférable de garder un temps le secret. Un autre secret, c'est celui de Monette qui, après avoir été embauchée dans un élevage de vers à soie, est tombée amoureuse de l'éleveur avec qui elle noue une liaison. Mais le secret le plus lourd à porter est celui qui hante Frédéric et qui aboutira à un drame alors que Monette se trouve à l'aube d'une nouvelle vie.


- Le choix d'Auguste
de Jean Anglade
Éditions Calmann Lévy / Septembre 2012


Deux ans jour pour jour après l'armistice, un poilu nommé Auguste Thin choisit au hasard, parmi huit soldats non identifiés, le Soldat inconnu destiné à être inhumé sous l'Arc de triomphe. Inconnu? Sauf de Jean Anglade qui, informé par l'intervention d'une bague magique, nous apprend qu'il s'agissait d'un certain Jean-Marie Coustille, instituteur idéaliste et pacifiste né à Orcet dans le Puy-de-Dôme, apiculteur à ses heures, artilleur par obligation, qui finit "écrabouillé" à Péronne à l'âge de trente-six ans, restant, pour ce qui est des femmes, sur sa faim et sur ses envies.


- Le secret des pierres
de Brigitte Varel
Éditions Calmann Lévy / Septembre 2012


Début du XXe siècle, au pied du massif de la Chartreuse. Depuis des temps immémoriaux, une lignée de femmes se transmet des dons spéciaux qui sont exacerbés lorsque leur prénom commence par la lettre "M". Ainsi en est-il de Marie, une ravaudeuse, qui est initiée à la sorcellerie par sa grand-mère. Lorsque celle-ci est assassinée, Marie utilise ses pouvoirs pour la première fois en faisant périr le meurtrier sous les sabots d'un cheval. Mais une lettre, cachée dans la reliure d'un vieux grimoire, lui apprend que le don est une malédiction. Effrayée, elle prénomme sa fille Jeanne. Contrainte de cohabiter dans la ferme familiale avec sa belle-sœur, Marie comprend que celle-ci par jalousie a fait, contre elle, appel à un envoûteur. Dans la guerre secrète qui s'engage entre les deux femmes, tous les coups sont permis. Quand Jeanne meurt en couches, Marie choisit le prénom du nouveau-né. Malgré la malédiction, l'enfant s'appellera Mathilde.


- Le testament noir
de Patrice Pelissier
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2012


En Provence, la découverte d'une caisse en bois marquée de l'emblème nazi réveille les vieux démons des habitants de Saint-Ambrose et sème la panique. Il aura suffi d'une photo pour que tout commence. Un lac aux eaux noires qui gardait jusqu'alors cachée une caisse portant l'emblème nazi. Un vieux filou solitaire poignardé le lendemain de l'étrange découverte. Un village tranquille de Provence qui voit resurgir les fantômes du passé. Débute alors à Saint-Ambrose un véritable jeu de piste où fusionnent secrets de l'Histoire et récit d'une passion tragique.


- Les moulins à vent des Pyrénées-Orientales
de Francis Noël
Éditions TDO / Septembre 2012


L'arrivée en France des moulins à vent, correspond au retour des Croisés de Terre Sainte. C'est entre cette époque et la fin de la guerre de cent ans qu'ils sont apparus dans la plupart des provinces Françaises. Pays venteux s'il en est, le Roussillon n'est pas en reste, avec l'installation sur ses collines les plus exposées de nombreuses tours empierrées aux ailes déployées. Francis Noël, a suivi la trace des plus remarquables spécimens, et nous livre dans ce riche ouvrage, un bout de notre l'Histoire, n'hésitant pas à nous proposer quelques anecdotes et autres détails techniques. Ces vestiges du passé défient encore le temps, et se dressent orgueilleux face à nos modernes éoliennes dépourvues d'âme.


- Terres noires
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Septembre 2012


Contraint de quitter son exploitation, Marcellin se met en route avec sa famille pour les houillères du Gard. Alors que ses enfants restent travailler en surface, lui découvre l'enfer de la mine, les inondations, les incendies et les coups de grisou, mais aussi les mouvements ouvriers. Entre catastrophes et luttes sociales, entre peines et joies sentimentales pour les enfants qui grandissent, chacun s'en remet quotidiennement au dur labeur de la mine.


- La villa des Térébinthes
de Jean-Paul Malaval
Éditions Calmann Lévy / Août 2012


1894. Quand Silvius épouse la fille d'un riche soyeux lyonnais, il pense se faire une place au soleil dans le milieu des négociants. En butte aux railleries des patrons comme des ouvriers, il comprend bien vite qu'on ne lui pardonnera pas ses origines de petit paysan ardéchois. Avec l'arrivée de l'électricité et de la soie artificielle, se dessine le déclin de sa belle-famille. Seul Silvius prend la mesure des bouleversements qui vont affecter l'industrie lyonnaise, des canuts jusqu'aux éleveurs de cocons de mûrier. Mais le passé n'abdique jamais. Sa mère, abandonnée de tous dans la magnanerie familiale, sa cadette, mariée à un vigneron qui la maltraite, son orgueilleuse sœur aînée, institutrice en Ardèche, sauront le lui rappeler. Silvius devra payer le prix de ses ambitions.


- La nuit du poissonnier
de Marie Volta
Éditions TDO / Juillet 2012


En 1939, la guerre d'Espagne prend fin, entraînant l'exil vers la France de centaines de milliers de personnes, pour beaucoup opposées au régime franquiste. Deux sœurs, désormais séparées, se donnent rendez-vous une fois l'an sur la frontière catalano-catalane de Bourg-Madame, infranchissable pendant plusieurs années.


- Cap Amiral
de Frederick d'Onaglia
Éditions Belfond / Juin 2012


Dans le décor somptueux et aride du Parc national des calanques, près de Marseille, les péripéties d'une femme engagée dans la défense de la nature pour trouver l'amour et découvrir la vérité sur la disparition de son père. Laura Abrigore mène avec ses deux enfants une existence agréable et tranquille à Cap Amiral, une petite calanque à une encablure de Cassis. Séparée de son mari, elle vit dans le cabanon de son père Gilbert, disparu en mer dans des circonstances inexpliquées. Lorsque sa profession d'illustratrice lui en laisse le temps, elle s'implique activement dans la création du parc national des Calanques, le PNC, dont l'ouverture prochaine suscite l'opposition farouche de certains des habitants du site, des vignerons et des pêcheurs. Mais un jour son plus proche voisin, Marcel Soubeyran, lui lègue une parcelle de terrain sur la falaise de Cap Amiral. Étrange cadeau, puisque cet homme entretenait avec le père de la jeune femme des relations plus que tendues. D'ailleurs, s'agit-il véritablement d'un cadeau? Si c'était le cas, cet héritage déclencherait-il le tourbillon d'événements qui vient rompre la belle harmonie du quotidien de Laura? Quoi qu'il en soit, ce pourrait être pour l'illustratrice l'occasion de savoir si elle peut compter sur le soutien de Raphaël, le séduisant restaurateur qu'elle vient de rencontrer et qui semble vouloir l'accompagner dans sa quête de vérité. Mais n'est-il pas étonnant qu'il se trouve toujours là aux moments les plus critiques? C'est une affaire à suivre, parmi d'autres. Au risque de découvrir les plus infâmes trahisons. Pour le pire, mais aussi pour le meilleur.


- Flora des Embruns
de Hervé Jaouen
Éditions Presses de la Cité / Juin 2012


Vingt ans après avoir largué les amarres en plein drame, Vinoc, ancien patron de pêche, remet sac à terre quelque part dans un port bigouden. Avec une idée seule en tête, se venger. Dans le passé, la belle Flora l'aurait trompé. "Depuis le début de la semaine, l'homme allait et venait comme un ours en cage le long de la côte, sa prison sans barreaux. Prisonnier de la terre, il lui fallait s'arrêter à la frontière de la grève et rêver qu'il marchait sur les eaux, qu'il possédait un bateau. À partir de sa litière, de son antre, l'hôtel de la Criée, son territoire était borné qu'il parcourait sans cesse ainsi qu'un animal à l'attache, son collier relié à un câble sur lequel un anneau coulissait entre deux poteaux, d'ouest en est. À l'ouest, la pointe des Naufragés et la statue de Notre-Dame des Péris-en-Mer, chaque soir il avait suivi Flora jusqu'au lieu du pèlerinage". Dans le passé, la belle Flora, serveuse au café des Embruns, aurait trompé son mari Vinoc, brillant patron pêcheur, avec un armateur dont elle serait tombée enceinte. Une véritable tragédie humaine s'ensuivit que personne n'a pu oublier. Encore moins Flora, qui chaque jour va prier Notre-Dame des Péris-en-mer, pour que s'exauce son voeu: "Qu'il ne revienne jamais". Les années ont passé. Un marin danois, Hans Rosen, arrive et observe Flora de la chambre d'hôtel qu'il a réservée, en face du café des Embruns.


- J´aurais dû épouser Marcel
de Françoise Xenakis
Éditions De Borée / Juin 2012


Que faire, après 1918, des "veuves blanches" de Sologne? Fiancées à leurs "Marcel" qui ne reviennent pas du front, elles sont logées et perçoivent une modeste pension en échange de l'entretien de l'église et des tombes à l'abandon, mais aussi de leur chasteté absolue.


- L´enfant loup de Blanche
de Catherine École-Boivin
Éditions De Borée / Juin 2012


Normand est né de père américain et de mère française, il est de ceux que l'on surnommait au sortir de la guerre les "Amerloques", ceux à qui l'on inventait un père héroïque, un père de légende. Mais Blanche comme beaucoup d'autres éleva seule son "fils de G.I." et, lorsque Normand découvrit l'effroyable secret, sa vie avait déjà basculé.


- La boite aux oiseaux
de Nicole Mercier-Thomasson
Éditions Du Mot Passant / Juin 2012


La Boîte aux Oiseaux retrace le destin de femmes, Amélie, Suzanne sa fille, Angéline sa mère et l'entourage proche, mené par la vie simple de tous les jours, pleine de joies, de bonheur, de tristesse et de courage en ce début du 20ème siècle. Au cœur du Forez et du Roannais, la vie est dure, notamment pour les femmes qui, levées les premières et couchées les dernières, n'avaient d'autres choix que de subir. Engluées dans une vie d'épouse soumise et de ménagère corvéable à merci. Dès la déclaration de la Première Guerre Mondiale, les femmes remplacèrent les hommes partis au front. Elles trimaient toute la journée. Comme toutes ses voisines, Amélie Ribot travaillait du matin au soir. Le parcours de sa vie quotidienne pendant cette période troublée va être égrené de difficultés, de joies, de peines et de rebondissements. Alors que les soldats allaient passer leur premier hiver sur le front de l'est, les familles devaient se résoudre à attendre, à espérer et à prier. Amélie reçut les premières lettres de son mari Fernand. Chaque lettre était lue et relue puis Amélie les rangeait dans la belle boîte aux oiseaux que Fernand lui avait offerte.


- La corne de Dieu
de Alain Dubos
Éditions Calmann Lévy / Juin 2012


1953, en Chalosse, dans les Landes. À dix-neuf ans, Michel Lacaze, fils de métayers installés sur les terres de la famille de Salians, consacre le plus clair de son temps au jeu dangereux de la course landaise dont il est une étoile montante. Tout son petit monde rural bien ordonné vacille quand il se laisse séduire par une Bordelaise invitée pour les vacances par les Salians. Son frère aîné, sorti infirme de Buchenwald, prend cette liaison peu convenable avec philosophie, mais ses relations s'enveniment avec son autre frère, sous-officier en Indochine, qui le jalouse. L'affrontement devient inévitable quand, par représailles, l'aîné des Salians qui courtisait la vacancière annonce son intention de mettre un terme au contrat de métayage des Lacaze.


- Le fossé
de Hervé Jaouen
Éditions Presses de la Cité / Juin 2012


Catherine, treize ans, a disparu. La quête éperdue et suicidaire d'un père pour la retrouver. À tout prix. Quand ils sortent le samedi soir, les Langlois expédient leur fille Catherine chez sa mamie ou, croient-ils, elle regarde sagement la télé. Un dimanche midi, le téléphone sonne. La grand-mère doit avouer l'inavouable, la gamine sortait, et elle n'est pas rentrée. Avant d'appeler la police, son père mène l'enquête. Il apprend très vite que Catherine franchissait "le fossé", le boulevard périphérique qui sépare les quartiers bourgeois de la zone. Sur les traces du petit chaperon rouge, une véritable descente aux enfers dans la jungle urbaine.


- Le journal d'une femme de chambre
de Octave Mirbeau
Éditions De Borée / Juin 2012


Ce journal est celui de Célestine, soubrette pour de riches propriétaires normands. À travers son regard, le lecteur découvre les dessous du beau monde, les flagorneries et les turpitudes de la bonne société bourgeoise. Célestine en conclut fort à propos, "Si infâmes que soient les canailles, ils ne le sont jamais autant que les honnêtes gens".


- Le mystère de la chambre jaune
de Gaston Leroux
Éditions De Borée / Juin 2012


La chambre jaune où s'est produite la scène de crime était fermée de l'intérieur, comment l'assassin s'est-il enfui? Rouletabille, un jeune reporter, va tenter d'élucider le mystère et découvre au fil son enquête, que la tentative d'assassinat de Mlle Stangerson, fille d'un grand scientifique, n'est pas le seul mobile du criminel.


- Le refuge aux roses
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions L'Archipel / Juin 2012


Lors d'un séjour à Pompadour, en Corrèze, le hasard conduit Margaret Williams, une Américaine, devant une propriété plongée dans le brouillard et croulant sous les roses. Malgré elle, comme poussée par une force surnaturelle, elle frappe à la porte. Une belle femme d'âge mûr lui ouvre. Sylvie est pâle, elle semble fatiguée et vulnérable, mais arbore un sourire avenant. Charmée par le fort accent de la visiteuse, elle l'invite à prendre le thé. Comme si elle avait attendu Margaret depuis toujours, elle se met à lui raconter qu'à l'âge de 17 ans elle est partie en Louisiane et y a rencontré Jack, un homme marié aussi séduisant qu'énigmatique. Intriguée, fascinée, l'Américaine accepte la proposition de Sylvie qui l'invite à venir chaque jour pour bavarder avec elle et lui raconter son histoire. Au fil du récit, entre les murs de ce charmant petit manoir à l'atmosphère étrange, Margaret sent que son hôtesse lui cache quelque chose. Un mystère plane. Ne dit-on pas qu'il n'y a pas de rose sans épines?


- Les argiles bleues
de Michel Barbe
Éditions TDO / Juin 2012


Près des sources des argiles bleues, le petit monde des pêcheurs coule une vie saine et rudimentaire. Mais l'Histoire, celle qui dévore les hommes et les oppose, va se charger de briser cette douce routine. Face aux incertitudes du monde, Adrien a une recette miracle: les argiles bleues.


- Les brûlots de paille
de Michel Lacombe
Éditions De Borée / Juin 2012


Élise, qui vient de restaurer la fromagerie familiale, rêve d'aller vendre ses meules au marché. Elle étouffe dans sa ferme accrochée à la pente, sans autre compagnie que les prairies, le ciel, les vaches laitières et son mari. Elle l'aime, pourtant, c'est un honnête homme, brave et attentionné. Mais l'isolement et l'enfant qui ne se décide pas à venir lui pèsent. L'arrivée d'un inconnu à la ferme vient brusquement secouer la routine des jours.


- Les racines des hautes terres
de Christian Merle
Éditions Du Mot Passant / Juin 2012


1929. Une paysanne du Haut-Vivarais en Ardèche, veuve de la Grande Guerre, élève cinq enfants tout en assurant l'élevage de chèvres avec l'aide précieuse d'un voisin, vieil ami de la famille. Les deux garçons Paul et Jacou réclament leur indépendance financière, refusent de participer au budget familial et rechignent à participer aux tâches quotidiennes. Quand soudain, un évènement malheureux va rétablir cette situation et, comme par bonheur, la maturité des trois jeunes sœurs compensera le manque d'affection que la mère reçoit jusqu'alors de Jacou, le fils préféré.


- Les terres bleues
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Juin 2012


Par une froide journée de neige, Célestine est retrouvée morte, étranglée. Elle était enceinte. C'est l'effervescence au village, tout indique que le coupable est quelqu'un d'ici. Pour éviter que les gendarmes ne viennent mettre leur nez dans les affaires de la commune, Auguste, le maire, décide de dissimuler le crime. Après tout, Célestine n'avait pas de famille. La vie reprend son cours, Auguste se montre de plus en plus entreprenant auprès de Victoire, la servante, qui ne sait comment se défendre. Jusqu'à l'arrivée de Prosper.


- Marie, fille de Cocagne
de Marie-Louise Vaissière
Éditions De Borée / Juin 2012


Le grand-père, là-haut, a besoin d'aide depuis que sa seconde épouse est alitée. Son fils aîné le rejoint avec femme et enfants pour lui prêter main-forte. Personne, évidemment, ne demande l'avis de la petite Marie-Louise qui n'a connu jusque-là que la douceur de son village natal. Une nouvelle vie commence dans ce pays d'en haut qui deviendra pour elle une vraie terre de cocagne.


- Noblesse de paille
de Guy Charmasson
Éditions De Borée / Juin 2012


En 1760, la belle et généreuse Suzon Lagace garde, en plus de son propre fils, un jeune noble en nourrice. Au cours d'une promenade, l'un des deux enfants se noie. Deux siècles plus tard, dans son cabinet d'architecte, Damien Lagace retrouve son ami et associé Albin Ronsard de Roquetaille mort le crâne fracassé. Quel secret pourrait bien relier aujourd'hui ces deux drames? En plein marasme sentimental, la capitaine de police Lucie Brenan, avertie par Damien, tente d'élucider les faits.


- Des monts de résistance
de Florence Roche
Éditions De Borée / Mai 2012


Florence Roche excelle à décrire l'atmosphère troublée de la période 1939-1945, l'ambiguïté des situations et des personnes qui caractérisèrent cette époque sombre. Loin d'être un ouvrage historique ou un documentaire, ce recueil de vingt-cinq nouvelles offre autant de rencontres avec des personnages qui ne s'effacent pas, même après que le livre a rejoint les rayons de la bibliothèque. Comment oublier ces trois fillettes qui jouent à échanger leurs identités, pour ne pas que les Allemands enlèvent la petite juive? Ou Juliette et Louis, les amoureux tragiques? Adrien, au courage sans faille? La guerre, l'Occupation, la Résistance révèlent les caractères, bouleversent les conventions, attisent les haines, contrarient ou aident les amours.


- Halix de Bagard
de Mireille Pluchard
Éditions De Borée / Mai 2012


Cévennes, 1398. Dame Mathilde donne le sein à Halix, fille du chevalier Bagard, et à sa dernière née, Claire. Les deux "nourrissonnes" partagent aussi le goût de la soie, que file le père de Claire. L'une incarnant la fougue, l'autre la sérénité, les deux amies ambitionnent une "renaissance" de leur région, malmenées par les guerres, des désordres, la disette. Un épisode à l'origine de l'âge d'or des Cévennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 16:05

- L'arbre d'or
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Mai 2012


Damien fils d'un paysan qui élève des vers à soie, est tombé amoureux d'Héloïse, fille du propriétaire de la filature Chabert. Leur mariage étant impossible, ils vivent leur relation passionnée à l'abri des regards. Un jour, le frère de la jeune femme perce leur secret et décide de laver l'honneur de sa famille en ruinant la vie du fermier. Mais Damien a plus d'une corde à son arc.


- La cascade des loups
de Antonin Malroux
Éditions Calmann Lévy / Mai 2012


"L'enfant arriva enfin, les mains sales de terre, comme à son habitude.
- Il y a une lettre pour toi, je vais l'ouvrir, Denis.
Une feuille pliée en quatre protégeant la photographie d'Emma. Au dos de celle-ci, "Pour Denis, mon amour" et pas un mot de plus.
- Tiens, c'est ta maman, mais va te laver les mains d'abord".
Dans un hameau d'Auvergne dans les années vingt, Emma aide aux travaux de la ferme auprès de ses parents. Elle tombe amoureuse d'un vacancier qui l'emmène à Paris pour la présenter à sa famille, dit-il.
Emma ne réapparaît que deux années plus tard pour confier son enfant, Denis, à ses parents. Puis elle repart et ne donne bientôt plus aucune nouvelle. Denis grandit chez ses grands-parents qui l'élèvent comme leur fils. Au début, pour le réconforter, on lui répète que sa maman viendra le récupérer mais le temps passe et Denis ne sait plus, ou ne veut plus savoir, qui est l'inconnue sur la photographie. Peut-être, même, refuse-t-il désormais qu'elle revienne.


- La fille du Pertuis
de Maurice Bouchet
Éditions De Borée / Mai 2012


Miette élève seule son fils, Augustin. Dans leur village de montagne, leur unique distraction, c'est de lire leurs deux livres. Ce rituel prend fin lorsque l'envoûtante Gaïa, fille de la nouvelle institutrice, débarque dans la vie d'Augustin. Fasciné par cette demoiselle pas comme les autres, il l'entraîne dans des lieux connus de lui seul. Là, ils attendent ensemble le soleil de l'équinoxe.


- La méprise
de Yveline Gimbert
Éditions De Borée / Mai 2012


En 1924, on construisait le viaduc en basalte au-dessus de la vallée de la Gazeille. Le chantier du chemin de fer transformait le village et le paysage. Nina avait vingt ans et travaillait à la fabrique de soie. Belle fille aux cheveux fauves, elle attirait les regards et attendait le grand amour. Ce soir de bal, à la Saint-Jean, un inconnu "aux yeux de feu" l'entraîne dans une valse. Emportée par "une ivresse jamais ressentie", elle comprend que c'est l'homme de sa vie. Il s'absente quelques instants et, quand Nina le retrouve, elle ne ressent plus le même trouble. Pourtant, c'est bien le même homme qui est en face d'elle. Que s'est-il passé?


- La métairie et le château
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Mai 2012


Tiénot a onze ans en 1918. La Grande Guerre a bouleversé les repères et les comportements, les gens ont changé. À la métairie où vivent Tiénot, ses parents et sa petite sœur, l'atmosphère s'assombrit. Les certitudes enfantines de Tiénot meurent doucement. Son regard sur le monde se fait interrogateur et inquiet. Sa petite amie d'enfance, Justine, une fille de l'assistance recueillie par ses parents, se retourne contre lui et se moque de son affection. Son père n'est plus le gaillard qu'il était, les gaz l'ont laissé invalide, cloué au lit, impuissant et amer. Quant à la belle Mado, sa mère, elle perd la tête pour Joseph, un bellâtre sans cœur qui martyrise ses enfants pendant que le père est à l'hôpital. Alors, qu'est-ce qui fait tenir Tiénot? Sa passion, ce qui lui fait battre le cœur et l'exalte, ce sont les univers qui se téléscopent autour de lui. D'un côté les magnifiques bois de Hautefage qui grouillent d'une vie minuscule et majestueuse, de l'autre le château ou s'agitent les idées modernes (comme l'émancipation des métayers) et les progrès du nouveau siècle, l'aviation, la libération des femmes(les petites amies du fils de famille, qui conduisent des automobiles et se préparent à occuper un emploi). Mais ces consolations finissent par perdre de leur puissance face à la violence de Joseph et à l'amour aveugle que lui porte Mado. Tiénot doit réagir s'il veut sauver sa peau et redonner un peu de dignité à sa mère. Encouragé par la Toca Braso, une vieille rebouteuse, et surtout par son grand-père, Tiénot se décide à faire déguerpir Joseph. Une nuit, protégé par son grand-père armé d'un fusil, Tiénot passe à l'attaque. Mais en chassant l'ennemi, il doit pour toujours dire adieu à l'enfance.


- Le mas des oliviers
de Annie Bruel
Éditions Presses de la Cité / Mai 2012


Aux alentours des moulins de Mons, Ninon et Abel, jeune poète, vivent les multiples tracas de leur enfance solitaire. Ninon, éprise de la terre, de son blé noir et de ses olives grasses, n'accepte pas de voir s'achever une époque ou un bout de terrain suffisait à nourrir une famille. Acharnée, sûre de son destin de paysanne, elle continue à lier les gerbes et à escalader les oliviers au son mélodieux de l'harmonica d'Abel. Au moment où tout semble perdu, lorsque cesse de tourner le dernier moulin, Peter, un écrivain anglais fortuné, amoureux de la Provence et séduit par la joie de vivre de Ninon, lui vient en aide...


- Le Milhar aux guignes
de Alain Aucouturier
Éditions De Borée / Mai 2012


Deux pépères, Sigo et Dudu, et une Tatie, la Marie, finissent leur vie dans un petit hameau oublié au cœur de l'Auvergne, où le progrès finit par les rattraper. Avec Julien, petit Parisien de 13 ans venu pour des vacances studieuses, ils se révèlent des pédagogues hors pair. En retour, Julien partage sa culture et leur donne un coup de main pour triompher des empêcheurs de vivre en rond.


- Le serment de la Saint Jean
de Martial Debriffe
Éditions De Borée / Mai 2012


Enfants, Maximilien et Alexander se sont fait une promesse. Un jour, ils posséderont une péniche et navigueront ensemble sur les fleuves de France. Dix ans plus tard, les deux étudiants tombent amoureux de la même jeune fille, Augusta. Leur longue amitié vacille en même temps que la Grande Guerre éclate. Chacun est appelé sous ses drapeaux respectifs. Alexander, d'origine prussienne, est rapidement capturé par l'armée française au sein de laquelle Maximilien est engagé comme traducteur des messages codés ennemis. Comment réagira-t-il à la découverte du nom de son ami sur une liste de prisonniers?


- Les ailes de la tramontane
de Hélène Legrais
Éditions Calmann Lévy / Mai 2012


Au cœur du Roussillon en 1922. Comme tous les ans, les vendangeurs espagnols arrivent à Saint-Laurent-de-la-Salanque pour travailler sur les terres de la riche famille Tixador. C'est le coup de foudre entre un ombrageux saisonnier espagnol et l'héritière du domaine déjà mariée. Scandale. Quand sa fille tombe enceinte, "Mme Veuve", la mère, doit pourtant accepter le divorce et la mésalliance. L'enfant, Pau, a six ans quand son père, dans un coup de sang, tue "Mme Veuve". Son père condamné au bagne, sa mère devenue folle, Pau est élevé par ses trois grands-tantes. Abandonné à lui-même, il fi nit par fuguer et faire les quatre cents coups. Son rêve, approcher les pilotes de l'Aéropostale, Mermoz, Saint-Exupéry, venus tester les hydravions de Latécoère sur l'étang qui borde la Salanque.


- Les amours de la grenouille
de Élise Fischer
Éditions Presses de la Cité / Mai 2012


Après Le Rêve de la Grenouille, rêve tourné vers la Russie des tsars, à la poursuite d'une tante exotique, gouvernante à la cour de Russie, la fillette qui se méfiait de l'autre sexe grandit. L'adolescence donne des ailes, et la Grenouille rêve: écrire, enseigner, devenir journaliste, sentir battre le cœur du monde et témoigner. Et le théâtre, jouer la comédie, être sur scène. Les garçons? Ils ne pèsent pas bien lourd, d'autant que la Grenouille n'est pas la Fouine, la petite sœur délurée. Mais avant que d'être enfin adulte, il faut encore compter avec l'omniprésence de la grand-mère, les décisions des parents qui, même pleins d'amour, ne comprennent rien. Tiraillée entre devoir, révolte et culpabilité, la Grenouille veut s'affranchir, et aimer, bien sûr. Mais comment faire quand chacun de ses gestes convoque tout un conseil de famille? Le charme des années 1960. Une quête initiatique pour une petite grenouille qui veut se faire princesse.


- Les lavandières de Brocéliande
de Édouard Brasey
Éditions Calmann Lévy / Mai 2012


En ce matin de la Toussaint 1943, la communauté des lavandières de Concoret, petit village en lisière de la forêt de Brocéliande, est saisie d'effroi quand Gwenn, une jeune orpheline, découvre l'une de ses consœurs noyée dans le lavoir. Dahud, la doyenne et mère de la victime, incrimine les lavandières de la nuit, ces créatures surnaturelles qui, dans les légendes bretonnes, lavent les linges ensanglantés de leurs enfants mort-nés. Mais les soupçons se portent sur deux suspects bien réels, Philippe de Montfort, jeune noble à qui l'on prête une liaison avec la défunte, et Loïc, un pauvre charbonnier bossu méprisé de tous. Les deux hommes inspirent à Gwenn, élevée par Yann, un vieux sage vivant dans les bois, des sentiments contradictoires, amitié, admiration, pitié ou amour? Quand Loïc est pourchassé par les S.S. qui l'accusent de terrorisme, Gwenn le conduit au Val-sans-Retour où se sont réunis, comme de nouveaux chevaliers de la Table ronde, de jeunes résistants réfractaires au STO. Mais la malédiction continue de poursuivre les lavandières de Brocéliande.


- Les terres abandonnées
de Didier Cornaille
Éditions Presses de la Cité / Mai 2012


À la Libération, en Bourgogne, le projet de deux amies d'enfance de transformer une ferme en auberge dans une campagne encore endolorie par la guerre. Au cœur du Morvan, la ferme de l'Huis Maugrit a survécu au déclin des campagnes grâce à l'obstination d'une femme: Marie Courbet. Mais après la Libération, la solitude du hameau se révèle vite insupportable au caractère trop entreprenant et autoritaire de Marie. Lorsque son amie Anne lui souffle l'idée moderne de créer une "ferme-auberge", l'avenir redevient possible, notamment aux côtés de son petit-fils avec lequel elle noue, enfin, des liens d'affection. Seules l'entravent encore les séquelles d'un passé dont elle porte le poids du lourd secret.


- Petite histoire de l'enseignement de la morale à l'école
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Mai 2012


L'éducation civique et la morale, de Jules Ferry à Claude Allègre, une quête un peu nostalgique et très souriante dans les archives de l'école L'éducation civique et la morale, de Jules Ferry à Claude Allègre, une quête un peu nostalgique et très souriante dans les archives de l'école. Un fils d'institutrice et un ancien instituteur (tous deux romanciers) se sont rencontrés un jour en Cévennes. Ils se sont raconté des histoires d'école. Ils ont évoqué cette morale d'autrefois, que l'on chantait ainsi, "Tu vaux à nos cités mieux que vingt citadelles", "Apprends-nous à lutter en affirmant tes droits", "Pour qu'un jour sans effort nos fils te soient fidèles". Cette formidable morale laïque et civique qui a sauvé la République et pour ainsi dire construit la France d'aujourd'hui, Jean-Daniel Baltassat et Michel Jeury n'y croient qu'à moitié. En tout cas, ils n'ont ni l'un ni l'autre la nostalgie d'un mythique âge d'or de l'école. Ils se souviennent du temps des diatribes sans mesure et du bonnet d'âne qui coiffait les fortes têtes. Dès son origine, l'école laïque et républicaine affiche sa volonté de former de "bons citoyens". L'éducation civique y pourvoit avec parfois une intransigeance stupéfiante. La morale possède un énorme M. C'est que la République doit être plus exigeante encore que l'Église. Cette compétition acharnée ne s'estompera qu'avec les années 60. Mais aujourd'hui, ou l'heure semble au "retour de l'éducation civique", sait-on seulement ce qu'elle a été? Comment et à quel prix elle fut efficace? Au fil des chapitres, Michel Jeury et Jean-Daniel Baltassat nous offrent un large choix d'extraits qui nous laisseront tantôt hilares, tantôt incrédules, et, quelquefois aussi, sauront nous émouvoir. Leur commentaire inspire toutefois une certitude, la morale est fille du temps.


- Pour l'amour de ma terre
de Raphaël Delpard
Éditions Calmann Lévy / Mai 2012


Dans les années 60 dans la Sarthe, Émile exploite une petite ferme et tire un maigre revenu de la vente de son lait à la coopérative. À trente-cinq ans, le célibat lui pèse mais comment intéresser les jeunes femmes, irrésistiblement attirées par le mirage de la ville? Quand un banquier vient lui faire miroiter des rentrées d'argent régulières s'il se lance dans l'élevage industriel de porcs qu'encourage la Communauté européenne, Émile se laisse tenter. La subvention de Bruxelles ne couvre cependant qu'une partie de l'investissement et il lui faut contracter un emprunt. Émile se met à croire en l'avenir, d'autant qu'il ne laisse pas insensible la fille du propriétaire d'une écurie de chevaux voisine. Mais la rentabilité de sa nouvelle activité se révèle dérisoire et quand le cours du porc s'effondre du fait de la surproduction et de l'imprévoyance des technocrates, Émile, criblé de dettes, est pris à la gorge. Que faire? Vendre la ferme et changer de métier ou s'accrocher coûte que coûte à son lopin de terre ancestral?


- Sœur Charité
de Johan Bourret
Éditions De Borée / Mai 2012


1905, quelque part en Touraine. Titubant dans la rue, le corps couvert de sang, le jeune Émile serre contre son cœur sa petite sœur de huit ans. Il se réfugie dans une église où l'inspecteur Fayol vient l'arrêter pour meurtre. Mais une femme s'interpose, Sœur Marie-Josée, servante de Dieu. Elle croit en l'innocence d'Émile, à sa bonne nature et à sa possible réhabilitation.


- Un fils pour mes terres
de Antonin Malroux
Éditions De Borée / Mai 2012


Depuis toujours, Hippolyte Deschaumes est le maître de ses terres. À des kilomètres à la ronde, les paysans connaissent sa longue silhouette, cette ombre qui en toute saison vient contempler son royaume, auquel ne manque qu'un héritier. Drame de l'amour et du secret, ce roman sensible et profond dévoile une autre facette de l'auteur de La Noisetière, qui renouvelle ici sa passion pour l'Auvergne.


- Bals, petits bals
de Henriette Bernier
Éditions Presses de la Cité / Avril 2012


Chaque dimanche, Juliette et Camille, deux sœurs que quelques années à peine séparent, s'apprêtent pour aller danser. Bigoudis et robes à volants. Flonflons et accordéon rythment l'histoire d'une famille comme il en est tant d'autres. Quand les années cinquante laissent la place aux sixties, les guitares électriques, les pattes d'eph et la pilule s'imposent, mais il y a toujours, derrière la buvette, ce petit chemin creux où vont se perdre les amoureux. Et puis, l'âge venant, les bals de charité succéderont aux thés dansants. Ainsi l'Histoire s'égrène-t-elle au rythme des petits bals qui auront fait tournoyer un demi-siècle de bonheur français. Mais d'abord cinquante ans de la vie de Juliette et Camille, jeunes filles devenues femmes, quelque part du côté de la Lorraine.


- L'écho des larmes
de Bernard Gimbernat
Éditions TDO / Avril 2012


Depuis 1939 et le passage des Républicains à la frontière du Perthus, l'eau a coulé sous les ponts du Llobregat. Pourtant, Félicien se rappelle cette journée d'hiver neigeuse et glacée comme si c'était hier. Et si le grand-père veut bien faire l'effort de s'en souvenir, ce n'est pas par pure nostalgie, mais bien parce qu'il a décidé de transmettre son vécu à sa petite-fille Adèle. Comme un passage de témoin, il raconte et se raconte pour que la mémoire de ces heures sombres de l'Histoire ne tombe pas aux oubliettes. De ces années de transfuge, puis de son intégration en Roussillon, c'est tout un pan de notre culture commune qui nous est livrée sous la plume volubile de Bernard Gimbernat. Bien renseigné historiquement et tiré d'une histoire vraie, l'auteur nous fait partager les pérégrinations de ce réfugié espagnol et son idylle avec Suzette, sa bienfaitrice de Sorède.


- L'enfance perdue
de Marie-Paul Armand
Éditions Presses de la Cité / Avril 2012


Au début de la guerre de 14-18, Yolande met au monde un petit garçon, fruit de ses amours avec un soldat anglais. Considéré comme l'enfant du péché, la famille le fait passer pour mort et le place, sans que la jeune fille en sache rien, dans un orphelinat à la discipline impitoyable. Des années plus tard, Yolande apprend la vérité et se lance dans une quête éperdue pour retrouver son fils.


- L'enfant des silences
de Philippe Lemaire
Éditions Calmann Lévy / Avril 2012


"Charles considérait ses mélanges de plantes et d'épices, du curcuma, de la cardamome, de la vanille, du poivre et que sais-je encore, qu'il faisait macérer au moins trois mois dans l'alcool avant de les faire vieillir avec du vin de Savoie dans des foudres en chêne, certes comme un moyen de gagner sa vie mais surtout comme une œuvre d'art. Son œuvre à lui". En Savoie dans les années trente, Charles, le patriarche, s'inquiète pour la pérennité de la fabrique familiale de vermouth. À son grand dam, c'est une petite fille, Camille, qui naît, dans des circonstances troublantes, du mariage de son fils unique avec une jeune femme venue d'Indochine sans autre bagage qu'un piano rouge. Dans la grande maison de famille, entre des parents distants, une grand-mère effacée et tante Jill, cynique et fantasque, Camille grandit sous l'œil de ce grand-père qui voit en elle un mauvais tour du destin. Pourtant, n'est-ce pas elle que l'on a dupée? À vingt ans, alors qu'il est temps de vivre, Camille veut savoir. Elle demande à celui qui seul peut encore répondre, de quelle trahison porte-t-elle le nom?


- La belle guérisseuse
de Michel Verrier
Éditions De Borée / Avril 2012


En 1945, Guillaume Dufour revient d'Allemagne. Mais sa femme s'éteint à son arrivée. Il se consacre alors à leur fille de sept ans. Tout rentrerait dans l'ordre si le facteur n'avait découvert sa liaison avec une Allemande, une guérisseuse. Pour la plupart, Guillaume devient un "vendu", pour toute défense, il repart en Allemagne et ramène la belle guérisseuse dans son village du Beaujolais.


- La guérisseuse de Peyreforte
de Louis-Olivier Vitté
Éditions Calmann Lévy / Avril 2012


Les illusions perdues d'une petite paysanne corrézienne. En Corrèze après la dernière guerre, Julie, une jeune paysanne pleine d'allant, trouve un travail de bonne d'enfants chez un médecin en vacances qui l'emmène ensuite à Paris. Sa vie dans la capitale est un enchantement. Les enfants l'adorent, la Ville lumière la captive, elle est fascinée par son patron. Elle se prend de passion pour la science médicale et dévore en cachette sa bibliothèque au point d'acquérir une somme prodigieuse de connaissances qui l'amènent à se croire, elle aussi, capable de soigner. Son séjour tourne court mais son retour dans son village natal lui donne la possibilité d'affirmer sa vocation. Elle devient guérisseuse. Sa réputation grandit au point que, devant le succès, elle décide d'installer son cabinet dans la fermette familiale. L'affaire prospère jusqu'au soir où un personnage mystérieux vient lui demander son aide.


- La palombe noire
de Alain Dubos
Éditions Presses de la Cité / Avril 2012


1914. La peinture douce-amère d'une riche famille landaise et la revanche d'un des fils cadets, infirme, rejeté par le clan familial. Juillet 1914. Adrien Capestang, dit "le Scrof", vit exilé à Iéna, en Grande Lande de Gascogne, loin de sa riche famille. Devenu boiteux à la suite d'une tuberculose, il vit solitaire dans une petite métairie. La guerre bouleverse bientôt son existence: son frère aîné en revient fou, un autre est tué, Joseph, le père, meurt. Devenu responsable du domaine familial, Adrien se heurte à son beau-frère, Alexis Montabaud, qui cherche fortune dans l'exploitation de la forêt et contre lequel il devra se battre pour sauver sa terre et l'honneur de sa famille.


- Le Mas de la Sarrasine
de Mireille Pluchard
Éditions De Borée / Avril 2012


Au XIXe siècle, en basses Cévennes, Antoine Loubaresse, vingt ans, tombe amoureux de la Sarrasine, une ferme cévenole. Généreux et travailleur, il accueille au sein de sa famille deux jeunes orphelins, Louis et Pascaline. Entre petits bonheurs et coups du sort, une nouvelle vie s'instaure. Peu à peu, une estime réciproque naît entre Antoine et le "Baron", propriétaire du domaine viticole pour lequel il est régisseur, deux mondes se côtoient alors.


- Les amants de Borde Rouge
de Colette Berthes
Éditions De Borée / Avril 2012


Depuis leur plus tendre enfance, Jeanjean et Palmyre sont inséparables. Élevés par la même nourrice, tous les oppose pourtant, Jeanjean n'est qu'un simple employé et Palmyre, la fille d'un riche négociant. Soupçonnant leur amour naissant, la mère de Palmyre envoie celle-ci au couvent et Jeanjean devient apprenti loin de sa belle. Avant de se quitter, Jeanjean et Palmyre jurent de s'épouser, un jour.


- Les bateliers du Rhône
de Françoise Bourdon
Éditions Presses de la Cité / Avril 2012


Il aura suffi d'un moment d'inattention dans l'épais brouillard qui parfois enserre le fleuve. Un jour terrible de 1830, Jérôme Sénéchal, batelier du Rhône comme l'ont été son père et son grand-père avant lui, disparaît avec son train de "barques" et leur chargement. Une famille, Manon sa femme et Antoine leur très jeune fils, sombre dans la ruine. Manon et Antoine devront se bâtir une nouvelle vie à Caderousse. Du bagne de Toulon aux vignes de Châteauneuf-du-Pape, les destins s'entrecroisent à une époque où les femmes rebelles étaient montrées du doigt. Éternel recommencement entre deux mondes, celui de l'eau et celui de la terre, dans une Provence détentrice de lourds secrets.


- Les enfants des hautes terres
Les classes creuses
de François Cogneras
Éditions De Borée / Avril 2012


Nés entre les deux guerres, trois jeunes garçons grandissent dans ce même village de Corrèze; ils y font la découverte émerveillée mais aussi inquiète du monde alentour. Des bancs de l'école au certificat d'études, des premières déceptions face à l'injustice aux amours débutantes, c'est aussi la modernisation qui s'impose lentement à eux. Ils ont vingt ans en 1956. Appelés du contingent, ils doivent partir là où les attend une guerre qui n'a pas encore de nom.


- Les hommes du canal
de Jean-Louis Magnon
Éditions De Borée / Avril 2012


Depuis la création du canal du Midi, on est "barquier" de père en fils chez les Jourdan. Ces hommes de parole mènent toujours à bon port leurs cargaisons, grains, huile ou vin. Mais, après la chute de Napoléon, ultras et affairistes se font menaçants. Un combat rude s'engage. À travers l'histoire de trois familles, nous est racontée l'aventure d'un cours d'eau mythique et les destinées de ceux qui ont aimé et souffert le long de ses rives.


- Les soldats de papier
de Marc Charuel
Éditions Albin Michel / Avril 2012


Vague de désertions troublantes dans l'un des plus prestigieux régiments de France. Déstabilisé, l'état-major décide de faire appel à Geoffroy de la Roche, psychologue et lieutenant de réserve. Une mission qui le renvoie à un drame personnel: dix ans plus tôt, son frère a disparu dans les mêmes circonstances. La collaboration avec l'armée est épineuse et l'enquête piétine. Jusqu'à sa rencontre avec l'énigmatique Selma, la mère d'un des déserteurs, qui l'entraîne au cœur d'une Bosnie ravagée par la guerre, le froid et la mort. Ce roman sans concession, inspiré d'un fait divers qui défraya la chronique dans les années 80, impose définitivement l'auteur du Jour où tu dois mourir comme un des talents les plus originaux du thriller français.


- Nuit d'encre
de Philippe Huet
Éditions Albin Michel / Avril 2012


À Rouen, tout le monde craint Paul-Henry Sternis, le tout-puissant patron du quotidien régional. Diminué par la maladie, l'homme semble pourtant indestructible, renaît à chaque fois qu'il respire l'atmosphère de son journal. Mais depuis vingt-cinq ans, la ville bourgeoise garde son cimetière caché où s'enfouissent secrets et fantômes de la dernière guerre. En se hissant au sommet, l'ex-petit imprimeur juif a semé derrière lui bien des rancunes, bien des rancœurs. Et il suffit d'une faille, de l'offensive d'un flibustier de la presse, pour voir renaître d'implacables ennemis qui ne reculeront devant rien pour éliminer enfin "l'usurpateur".


- Une nuit en juin
de Georges-Patrick Gleize
Éditions Albin Michel / Avril 2012


Que s'est-il passé cette nuit de juin 1943 dans la montagne? Engagés dans la Résistance contre la volonté de leur père, Pierre et Roger Barrès faisaient passer des fugitifs de l'autre côté des Pyrénées. Jusqu'au drame: un couple de Juifs abattu et détroussé, Roger disparu sans laisser de traces, les soupçons des villageois, et pour Pierre une question lancinante restée sans réponse: son frère était-il un traître, un criminel sans scrupule ou la victime d'une sombre machination? Vingt-cinq ans plus tard, alors que Pierre s'apprête à faire descendre comme chaque automne son troupeau de l'estive vers sa ferme de La Renardière à Dorres près de Font-Romeu, il apprend que Roger aurait été aperçu dans le pays et le passé resurgit.


- Brumes de sang
de Jacques Mazeau
Éditions Presses de la Cité / Mars 2012


En 1914, des crimes en série mettent en émoi un village bourguignon à l'heure de la mobilisation générale. Des crimes marqués par une étrange plaie.
Août 1914. À l'heure de la mobilisation générale, le village bourguignon de Narcy devient le théâtre de décès inexplicables. Le curé, pourtant robuste comme un chêne, est découvert au pied de l'autel vidé de son sang, une étrange morsure au cou. La mort du maire, dans les mêmes circonstances, précipite la venue du très parisien et très présomptueux policier Hubert de Monchicourt, ex-agent des Brigades du Tigre. Lequel tente de trouver une cause rationnelle à ces faits divers et va tomber sous le charme de l'énigmatique Isabelle, la nouvelle institutrice qui semble cacher plus d'un secret derrière son beau sourire. Une savoureuse et mordante chronique villageoise.


- De mal à personne
de Odile Bouhier
Éditions Presses de la Cité / Mars 2012


Installés dans les combles du palais de justice de Lyon, le commissaire Kolvair et le professeur Salacan sont, dans les années 1920, les premiers experts. L'un est unijambiste, mélomane, rescapé des tranchées. Le second est marié, père de famille, dévoué à la criminologie. Initiateurs de la police scientifique, ils sont chargés d'élucider la mort de Firmin Dutard, riche industriel tué à l'arme blanche. Les premières conclusions révèlent que le meurtrier mesure 1mètre vingt-huit: la taille du fils de la victime, celle de nombreux enfants. Parricide? Crime crapuleux? À une époque où les colonies pénitentiaires pour mineurs délinquants sont des bagnes pour enfants qui n'avouent pas leur nom, à une époque où la science n'a pas les moyens de ses intuitions, le commissaire devra remettre en question ses rares certitudes pour faire la vérité sur cette affaire.


- Habemus Papam
Petits meurtres dans la Cathédrale
de Robert Azaïs
Éditions TDO / Mars 2012


An 1316. La chrétienté est sans pape depuis deux ans. Jugeant la situation insupportable, Philippe, deuxième fils du défunt Philippe le Bel et régent du royaume de France, tend un piège aux cardinaux. Sous le prétexte de célébrer un Te Deum, il les réunit dans la cathédrale de Lyon où il les enferme. Ils ne pourront en sortir que lorsqu'ils auront enfin élu un pape. C'est cet extraordinaire conclave qui sert de cadre à ce roman. Sur fond d'intrigues et de meurtres, Robert Azaïs, auteur iconoclaste à l'humour décapant, s'amuse à décrire des situations cocasses dans un joyeux chambardement.


- Juliette d'Estignan
de Jean-Pierre Grotti
Éditions TDO / Mars 2012


Le Languedoc c'est la mer, le soleil, les cigales et le farniente. Oui mais il y a aussi le vent omniprésent, les longues pluies d'automne, le repli sur soi des villages plantés à flanc de garrigue, la dureté des gens, leurs passions exacerbées, leur goût du spectacle et du mensonge, toutes ces choses invisibles pour l'étranger mais qui sont la vie même de tous les Estignan de l'Aude et d'ailleurs. Trois femmes: Juliette, Angèle et Mélanie s'affrontent sous le regard de tous. Entre elles, il y a les vignes bien sûr et aussi un homme, mais si faible, si dominé, si renfermé sur lui-même. Histoire d'amour sûrement, mais aussi chronique sans concession d'un village viticole de l'Aude vers la fin du vingtième siècle, ce "Juliette d'Estignan" est un vrai grand roman de terroir.


- La fille du bénitier
de Henri-Antoine Verdier
Éditions De Borée / Mars 2012


"Je m'appelle Rose", dit le billet qui accompagne le bébé abandonné devant le couvent. À douze ans, "Rose mars" est retirée de l'orphelinat pour être confiée, comme vachère, à un couple de vieux paysans, Antoine et Justine, qui la considèrent bientôt comme leur propre fille. Mais quand Justine meurt, la mère naturelle de Rose se manifeste et réclame sa fille. Rose découvre alors un tout autre univers et une vie inattendue s'ouvre à elle.


- La paille et l'osier
de Michel Caffier
Éditions Calmann Lévy / Mars 2012


"Bienvenue à nos valeureux exilés". Au lendemain de la guerre de 1870, Adrien est l'un de ces jeunes irréductibles lorrains et alsaciens qui ont choisi l'exil pour ne pas devenir allemands. Vignerons, mariniers, brasseurs, artisans, garçons de café, industriels, médecins, ils sont des centaines à arriver chaque semaine à Nancy par le train. Devenu serveur au buffet de la gare, Adrien attend la reconquête des territoires perdus pour pouvoir retourner au pays. Mais cet espoir s'éloigne et il doit se résigner à tourner la page de son enfance mosellane. Au gré de péripéties qui lui feront embrasser les métiers de chapelier puis de vannier, c'est dans le tourbillon d'une ville en pleine expansion qu'il lui faudra trouver l'âme sœur et se forger un destin. Autour d'un héros entreprenant, porté en toutes circonstances par le souffle de la liberté, Michel Caffier restitue avec verve l'atmosphère de la Belle Époque dans une ville de Nancy qui connaît alors un extraordinaire rayonnement.


- Le clos des grognards
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Mars 2012


Pendant la guerre, le Glaude et sa femme doivent s'occuper seuls de leurs vignes du Clos des Grognards. Tous les jeunes de la Paulée sont partis. Leurs fils se battent pour la France, leur petite-fille "fréquente" les Allemands à Paris, son ancien amant s'est engagé dans les S.S. Seule la paix pourrait rassembler de nouveau ces destins éparpillés autour des vignes.


- Le faucheur d'ombres
de Jean Anglade
Éditions Presses de la Cité / Mars 2012


La Grande Guerre est finie depuis sept ans quand Maurice Poudevigne, que tout le monde croyait mort, revient "au pays". En suivant pas à pas l'itinéraire de cet ouvrier agricole de son enfance à sa mort, de Jean Anglade nous offre un bel hymne à la vie et à la culture paysanne du début du siècle dernier. Fataliste, Maurice Poudevigne? Il aime les joies simples, vivre entre les siens, monter, chaque été, sur le plateau du Cézallier, faucher les foins comme son père puis son frère aîné l'ont fait avant lui, au point d'être jugé le meilleur du canton. Il sait aussi se plier au devoir, partir à la guerre, la Grande, pour se retrouver prisonnier et faucheur, encore, pour le compte d'une jeune paysanne allemande bientôt veuve de guerre. Le Faucheur d'ombres, c'est le destin singulier d'un homme solitaire, de la Margeride, en Haute-Loire, jusqu'en Forêt-Noire, et retour. C'est surtout un superbe hymne à la vie.


- Le forgeron de la Jonvelle
de Michel Dodane
Éditions Albin Michel / Mars 2012


1950. Dans le petit village de La Jonvelle, au cœur du Doubs, Théo, le forgeron, est persuadé que la mort de sa femme et de sa fille n'est pas accidentelle. Il engage un détective privé qui se heurte très vite aux hommes de mains de l'inquiétant Philippe Saint Allain, un puissant notable de la région. Mais Théo est bien décidé à faire éclater la vérité, quel qu'en soit le prix à payer.


- Le miel de l'aube
de Lucette Desvignes
Éditions De Borée / Mars 2012


Fille d'instituteur, c'est sous le signe de l'École que se déroule la jeunesse de Lucette Desvignes. Quand la guerre éclate, l'école de son père est réquisitionnée à chacun des remous militaires. À 13 ans, elle découvre la tragédie, l'angoisse, l'horreur. Toutefois, dans cette autobiographie, Lucette Desvignes s'attache à retrouver "la clarté plutôt que les ombres, la tendresse plutôt que la barbarie, l'humour plutôt que la tristesse. Oui, miel de l'aube".


- Le pitaud
de Pierre Galoni
Éditions De Borée / Mars 2012


Pierre l'a promis, il ne pleurera pas quand sa mère l'abandonnera à l'Assistance publique. Crâne tondu, le "pitaud" est confié aux Quercy, un couple de la Sarthe. Il se fait à la vie à la ferme, surtout grâce à la Mélie, leur fille adoptive. Quand la mère Quercy vient à mourir, il est alors confié aux Freiquin, de vrais Thénardier. Mais Pierre, du haut de ses dix ans, n'a pas l'intention de devenir leur souffre-douleur.


- Le violon d'or
de Albert Ducloz
Éditions De Borée / Mars 2012


Lorsque Juliette, l'institutrice du village, découvre en Nathalie un talent exceptionnel pour le violon, elle décide de tout mettre en œuvre pour convaincre son père, agriculteur et veuf, de lui offrir des études de musique. Leur rencontre s'annonce comme un véritable coup de foudre, cette belle idylle résistera-t-elle aux non-dits et aux secrets familiaux?


- Les carnets d'une institutrice 1931-1948
de Marie-Louise Vaissiere
Éditions De Borée / Mars 2012


À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, Marie-Louise Vaissière, jeune institutrice, noircit les pages de ses carnets. Cette femme, affranchie de toute idéologie et de tout dogme, fait feu de tout bois, littérature, cinéma, religion sont passés au crible de sa plume. Quand viennent les années troubles de la guerre, elle plonge son regard sans concession sur la société de son temps et livre un témoignage captivant de la vie sous l'Occupation. Toujours critique, jamais complaisante, cette femme fière de ses opinions offre l'histoire atypique de sa destinée.


- Les femmes de Cardabelle
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Mars 2012


À Cardabelle, le début de la guerre engendre bien des maux. Jules parti au front et bientôt prisonnier en Allemagne, Solange redouble d'ardeur pour maintenir la vie de la ferme, des travaux des champs à l'entretien de la maison. Elle est aidée dans ces tâches par Marie, sa belle-mère pas toujours commode, et Agnès, sa cousine, qui ne tarde pas à succomber à Pedro, un Espagnol caché au village. Solange vit avec l'espoir de retrouver Jules, mais celui-ci, à son retour, n'est plus le même homme.


- Les fiancés de Saint Laurent
de Pierre Sabourin
Éditions De Borée / Mars 2012


Entre Émilienne et Émile, c'est une longue histoire d'amour. Ils se connaissent depuis l'enfance, depuis l'école, depuis toujours. Élevée dans une famille pauvre, la belle Émilienne est ambitieuse et exaltée. Émile, au contraire, de famille aisée, est un jeune homme sérieux et réservé. Son père veut en faire un minotier et ne pense qu'à l'éloigner de la "drôlesse" des Coteaux. Quand il part au service militaire, Émilienne n'en peut plus d'attendre. Elle court les bals, joue les divettes. Mais l'opérette, le tango, le flirt mèneront la coquette Émilienne à la faute. Émile lui pardonnera-t-il?


- Les larmes d'Odin
de Robert Azaïs
Éditions TDO / Mars 2012


Sous la conduite de son chef Athanaric, un petit groupe de guerriers wisigoths part de Toulouse vers le Sud-Est. Guidée au loin par le pic de Bugarach, la troupe remonte la vallée de l'Aude pour déboucher sur le plateau de Rennes-le-Château. C'est ici. Athanaric le sait, il le sent. Il vient de découvrir les lieux sacrés dont parlent les anciennes runes et les vieilles sagas. Soutenu par les chamans, il persuade le roi d'y bâtir la capitale spirituelle de son peuple à l'ombre tutélaire de l'énigmatique montagne. Sous forme d'épopée onirique, Les Larmes d'Odin raconte les péripéties qui jalonnent l'installation des Wisigoths sur ce territoire élu des dieux, au sein duquel ils enfouiront d'ailleurs leur fabuleux trésor. Un trésor précieux, mais aussi un secret spécial, un secret perpétué tout au long des âges. Né dans la vallée de l'Aude, à Espéraza, l'auteur, mieux que personne, nous dépeint avec précision et tendresse des paysages qui lui sont chers. En revenant aux origines historiques du mythe de Rennes-le-Château, Robert Azaïs balaie toutes les interprétations fantaisistes qui ont vu le jour depuis une vingtaine d'année. Un roman captivant dont on ne peut se détourner un seul instant.


- Les yeux de Manon
de Brigitte Varel
Éditions Presses de la Cité / Mars 2012


Manon, l'enfant aux yeux graves et doués d'un étonnant pouvoir, réussira-t-elle à sauver sa mère des griffes de la machiavélique Gabrielle? Un extraordinaire suspense psychologique au cœur de la Savoie. Cécile est une jeune femme fragile. Le silence qui plane autour de la mort de sa mère, alors qu'elle était enfant, a aggravé son émotivité excessive. Seule sa petite fille Manon, qui vit avec elle en une étonnante symbiose télépathique, perçoit la gravité de son état mental. Un jour, tout bascule. L'arrivée du baron Thierry d'Ersen, châtelain du pays, dans la région de Grenoble, et de son épouse, la diabolique Gabrielle, tous deux témoins d'un passé dont Cécile cherche désespérément à déchirer le voile, provoque le drame. Car Cécile est persuadée qu'elle doit subir le même destin tragique que sa mère. Comment a-t-elle appris la vérité? Un extraordinaire suspense psychologique.


- Premiers sillons
de Jacques Pince
Éditions De Borée / Mars 2012


En ce début d'été 1914, Jacquounet quitte les bancs de l'école pour monter à l'estive. Ainsi, c'est sur la montagne que les bergers apprennent la déclaration de guerre et leur mobilisation. Du jour au lendemain, Jacquounet, quinze ans, devient paysan et entre dans le monde des adultes. Il prend conscience de leurs responsabilités, et se découvre aussi de tendres sentiments pour sa belle cousine de la ville, Marthe.


- Serment d'automne
de Françoise Bourdin
Éditions Belfond / Mars 2012


Guillaume, brillant architecte, dirige un cabinet florissant à Versailles. Surchargé de travail, il descend en Bourgogne, répondant à l'appel désespéré de son frère jumeau, Robin. Luttant contre la maladie, ce dernier est épuisé et sait qu'il ne pourra pas assumer seul les vendanges, d'autant plus que sa femme est sur le point d'accoucher. Une fois sur place, Guillaume décide de tout prendre en main. Il n'hésite pas à lâcher un projet d'architecture ambitieux, pas question pour lui de laisser tomber son frère. Il s'installe donc chez le couple et tente de tout gérer de front. Mais les ennuis s'accumulent et il perd pied. François, le paysan avec qui les jumeaux avaient signé un contrat de fermage au décès de leurs parents, vient d'annoncer qu'il prenait sa retraite, une catastrophe pour les deux frères. Quant à Ralph, le fils de Guillaume, il se rebelle contre son père en lui faisant payer chèrement un divorce qu'il n'a jamais supporté. Guillaume va-t-il réussir à résoudre seul tous les problèmes? Peut-il laisser tomber son cabinet d'architecte et mettre ainsi sa vie entre parenthèses pour épauler sa famille? Un retour définitif en Bourgogne est-il envisageable, lui qui a tout fait pour construire sa vie ailleurs?


- Souvenirs clandestins
de Jean-René Augé
Éditions TDO / Mars 2012


Perpignan: années 90. Une femme: Elmira Deïadova. Qui est-elle? D'où vient-elle? Comment a-t-elle bien pu se retrouver là, perdue au milieu d'une décharge d'appareils ménagers? Peu à peu, elle se laisse aller à la confidence. Du son des cloches entendu au détour d'une rue, aux gouttes de pluie qui martèlent l'asphalte, chaque petit détail de sa nouvelle existence va être l'occasion pour elle de replonger dans les souvenirs d'une vie familiale heureuse, parmi les siens, là-bas. Une vraie leçon de courage. Ce roman nous fait pénétrer dans l'univers intime des cahiers de la police aux frontières, et nous plonge dans un sujet toujours au cœur de l'actualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 16:01

- Sur les cendres des ronces
de Didier Cornaille
Éditions Presses de la Cité / Mars 2012


Au cœur d'un hameau du Morvan, l'avenir de la ferme-auberge de l'Huis-Maugrit, sur laquelle veille encore Marie Courbet, la matriarche, repose dorénavant sur les épaules du petit-fils, François. Autour de cet univers secret, figé, le monde bouge, ébranlé par la modernité. Assumer l'héritage ne ferait pas peur au jeune homme n'était l'angoissante question de ses origines. Tout le monde sait, bien sûr, mais personne, surtout pas Marie, ne veut le libérer de ce secret qui tourne pour lui à l'obsession.


- Terre de sang
de Jacques Mazeau
Éditions De Borée / Mars 2012


En ce jour d'été 1966, Émile est retrouvé raide mort, alors qu'il plantait des piquets. Simple accident ou assassinat? Commence une enquête menée au rythme de la terre. Qui l'aurait tué? Clémence, la mère? Jeanne, l'épouse? Pierre, le frère? Ou Fred, l'ermite habitant sur les terres? La fille de Jeanne, une adolescente autiste, connaît-elle la vérité sans pouvoir la dire?


- Tes petits pieds dans les traces de mes sabots
de Renée Defay
Éditions De Borée / Mars 2012


Née dans les années 1950 au cœur d'une famille qui revendique sa pauvreté fièrement, comme un titre de noblesse, Françoise grandit entourée de l'amour de son grand-père, tendre et complice, de son père, bon et rassurant. De son regard candide, elle interroge le monde qui l'entoure. Les images tendres et poétiques qui se succèdent sous la plume de l'auteur composent une pastorale touchante et inoubliable.


- Un buisson d'aubépine
de Maurice Chalayer
Éditions De Borée / Mars 2012


Battu par son père, la vie du petit Marcellin est un enfer. Lors d'une foire, Lucien, fabricant d'échelles et joli cœur du pays, prend la défense de l'enfant. À son retour, Lucien s'aperçoit que Marcellin s'est glissé sous la toile de son chariot. Que faire? Lucien doit ruser avec les gendarmes et tenir tête à Gaston. Devenu son apprenti, pour Marcellin commence alors une vie de lumière.


- Antonin, le Forgeron des Madres
de Bernard Gimbernat
Éditions TDO / Février 2012


Dans le petit village d'Urbanya en 1876, Victorine, victime d'un accident de charrette expire dans les bras d'Antonin, le forgeron du village. Avant de quitter ce monde, elle lui demande de rencontrer Julie, la gouvernante du château de Nabilles. Derrière les dernières volontés de la tante Victorine se cache en réalité un secret de famille dissimulé depuis la naissance du forgeron. La destinée maudite d'une famille des hauts cantons du Conflent va-t-elle échapper aux serres de la malédiction?


- Couleur champagne
de Lorraine Fouchet
Éditions Robert Laffont / Février 2012


Librement inspirée de la vie d'Eugène Mercier, pionnier du "champagne pour tous" au XIXe siècle, une saga familiale pleine de suspense et de rebondissements qui traverse le temps. Eugène, petit garçon du XIXe siècle né à Épernay, fils naturel dont on ne connaît pas le père, a deux rêves, faire goûter le champagne à tous les hommes et toutes les femmes de son époque, pas seulement aux élites, ce qui est révolutionnaire, et disculper son meilleur ami Paul, injustement accusé de parricide. Le premier de ses rêves deviendra réalité. Parti de rien, Eugène fondera sa maison, les champagnes Mercier, et réussira son pari, démocratiser le champagne, faire du "vin des rois" le vin de fête pour tous, partout dans le monde. Mais il mourra sans avoir pu réaliser son second rêve. C'est son journal intime, rédigé de 1854 à 1904 et caché dans les caves Mercier, qui permettra à Cornélius, son petit-fils champenois, et à Mary, la petite-fille américaine de Paul, de découvrir enfin la vérité un siècle plus tard. Mélange parfaitement réussi de réalité biographique et de pure fiction, l'histoire d'Eugène, fondateur visionnaire du champagne Mercier et ancêtre de l'auteur, alterne avec la quête de Cornélius et Mary dans les années 1970.


- L'étang de Pauline
de Jean-Pierre Grotti
Éditions TDO / Février 2012


Pauline, la jeune étudiante montpelliéraine et Fabien, le pêcheur de Bages, se cherchent, s'effleurent, se lient, évoluent côte à côte dans un village aux allures de fière citadelle, près d'un étang semblable à un morceau de ciel posé sur la terre. Au gré des saisons, ils vont se retrouver et tenter de s'apprivoiser. Mais il y a les traditions, les querelles ancestrales, mais il y a les anciens et leur façon si particulière de concevoir la vie. Mais il y a l'espace bleu, le vent fou, le poids du passé, l'incertitude de l'avenir. Réalité et fiction se mêlent harmonieusement dans ce joli roman qui coule comme une petite musique au rythme des saisons. "Quand on referme ce livre, on brûle d'envie d'aller faire un tour du côté de l'étang de Bages pour y rencontrer Pauline".


- La malédiction de la Saint-Jean
de Gérard Raynal
Éditions TDO / Février 2012


C'est une crevasse de sinistre mémoire. C'est un arbre du pendu qui porte bien son nom. En s'intéressant à ces mystères, Marie Gourbal ne savait pas qu'elle allait pénétrer un monde de cruauté et de trahison. Une histoire vieille de quarante ans va resurgir tout à coup, qui catapultera la jeune fille dans une spirale maléfique. Des cadavres joncheront les chemins de garrigue, et bientôt l'angoisse étreindra le village tout entier. La lutte entre les défenseurs du site de "Fort-réal" et les partisans du projet éolien va attiser les haines. Mais à force de défricher la mémoire, Marie Gourbal comprendra que tous ces drames prennent racine près de la faille maudite. Elle se trouvera alors confrontée au choix le plus terrifiant de sa vie.


- La terre de la discorde
de Maurice Chalayer
Éditions De Borée / Février 2012


De retour au pays, Philippe s'oppose à la volonté de son père et décide de remettre sur pied la ferme abandonnée par son grand-père. Voilà un projet fort mal accueilli par ses voisins, les "anciens", Thérèse et Jules, revêches mais au grand cœur. Ces derniers devant la persévérance et le respect du nouveau venu pour la terre révisent peu à peu leur jugement. Philippe leur rappelle tant les élans de leur jeunesse, surtout quand il fait la connaissance de la petite-fille de Thérèse, Céline, loin d'être insensible au charme de l'éleveur de chevaux.


- Le chant des passereaux
de Olivier Deck
Éditions Albin Michel / Février 2012


À la fin des années 50, Manon a décidé de quitter Peyregave et le Béarn pour s'engager dans une mission humanitaire en Algérie. Chaque nuit, sur des cahiers d'écolier, elle écrit à Jean, son jeune fils resté au pays. Elle lui explique les raisons de son départ et lui raconte sa propre histoire, celle de sa famille, la fin tragique de Marthe, de l'auberge des Charmilles et de tous les personnages qui la peuplaient. Et puis, elle parle de Juan, ce combattant républicain espagnol dont Jean est le fils. Quand éclate la guerre, Manon prend conscience que sa vraie place est auprès de siens, qu'elle aspire à un bonheur simple, loin du fracas des armes. Dans le train qui la ramène à Peyregave, Manon, enfin libre, peut renaître.


- Le maître du diamant noir
de Jean Siccardi
Éditions Calmann Lévy / Février 2012


En Provence, Albert, un vieux paysan né de la garrigue initie Casimir, fils de berger, à tous les secrets de la truffe noire. Le diamant noir aux arômes enivrants est source de toutes les passions, de toutes les jalousies, de toutes les folies au point de susciter des actes de sang. De la symbiose de la truffe avec l'arbre à sa maturation, de sa cueillette à sa vente sur les marchés, le savoir que lui transmet le vieil homme est inestimable au point que Casimir s'interroge, quelle faute cherche-t-il à racheter au soir de sa vie? Que sait-il sur la mort tragique et mystérieuse de son père, lui-même chasseur de truffes? Pourquoi le met-il en garde contre la vengeance de Gambino, un redoutable propriétaire terrien dont la fille s'est éprise de lui?


- Le rêveur des halles
de Emmanuelle Friedmann
Éditions Calmann Lévy / Février 2012


La vie pittoresque dans le quartier des Halles de Paris au début du XXe siècle. Octave Magnin est destiné à reprendre le restaurant de son père, La Poule au Pot, ouvert jour et nuit, sept jours sur sept, au cœur des Halles de Paris. Tout en s'initiant aux secrets de la bonne cuisine française, il fait l'apprentissage de ce monde en effervescence perpétuelle, véritable "ventre de Paris" où se côtoient les marchands en tous genres, maraîchers, bouchers, poissonniers, "B.O.F.", forts des halles et commis, sans oublier les filles de joie auprès desquelles les bourgeois s'encanaillent à la nuit tombée tandis que les vagabonds glanent aux abords des étals leur pitance journalière. La fille du boucher a jeté son dévolu sur Octave mais celui-ci lui préfère la belle Léah, une marchande aux petits tas originaire d'Europe de l'Est. Comme lui, elle est moins attirée par les nourritures terrestres que par celles de l'esprit. Mais leur amour naissant pourrait être bientôt menacé par la Grande Guerre.


- Les fiancés du Rhin
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Calmann Lévy / Février 2012


Dans l'Alsace des années trente, Noëlle, fille adoptive d'un viticulteur de Ribeauvillé, découvre l'amour avec Hans, un étudiant venu participer aux vendanges. Elle est française, il est allemand. Leur passion n'est pas vue d'un bon oeil et l'hostilité à l'égard du couple grandit à mesure que la paix entre leurs deux pays est menacée. Bientôt la guerre sépare les fiancés qui sont emportés dans un tourbillon de haine et de violence. Avec pour seules armes leur amour et leur foi en la justice, ils s'acharneront à survivre et ne renonceront jamais à se retrouver. Avec son inimitable talent de conteuse, Marie-Bernadette Dupuy nous entraîne dans une trépidante saga aux personnages inoubliables, embarqués dans les soubresauts tragiques de l'histoire alsacienne.


- Les ombres du moulin
de Viviane Auger
Éditions TDO / Février 2012


Juillet 1870. Théodore et Camille, deux amis d'enfance, quittent leurs Aspres natales pour rejoindre le front. Six mois plus tard, Camille revient seul à La Bastide. Théodore, lui, est mort glorieusement au combat tandis que Maria, sa jeune veuve, perdra la vie en mettant leur enfant au monde. Après le chaos, vient le temps de l'apaisement. Ouvrier à la minoterie du Minestrol, Camille réalise enfin son rêve le plus cher. Il devient le Maître du moulin Rossignol. La naissance providentielle de Pascaline vient parfaire ce tableau a priori idyllique. Mais c'était sans compter sur Toinou, l'orphelin meurtri par la disparition prématurée de ses parents. Toute sa vie, le jeune homme n'aura de cesse d'éclaircir le mystère qui entoure la mort de son père. La tragédie qui va se jouer détruira-t-elle le lien indéfectible qui l'unit à Pascaline, la fille du meunier?


- Un si joli village
de Denis Humbert
Éditions Presses de la Cité / Février 2012


Paisible bourg de l'Artense, aux confins du Puy-de-Dôme et du Cantal, Fontsagnes voit un jour sa quiétude troublée par l'arrivée de lettres anonymes. Les trois destinataires, le maire, le patron du Café des Sports et le plus gros éleveur de la région, s'inquiètent pour des raisons diverses mais toutes peu avouables. Leurs soupçons se portent sur Jef, marginal soixante-huitard installé à la ferme du Caylar, un étranger qui fait figure de coupable idéal. Les lettres anonymes vont réveiller les mémoires et attiser les haines dans le village.


- Cantate de cristal
de Gilles Laporte
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2012


Baccarat. De 1843 à 1881. Enfant unique ardemment désiré, Florent est l'objet de toutes les attentes et ambitions des siens. Son père, ouvrier verrier, veut que, dans le respect de la tradition, il prenne sa relève au four de la Compagnie des Verreries et Cristalleries de Baccarat en plein âge d'or. Un jour, à l'église, l'épouse du sous-directeur de la fabrique, Regina Galtier, découvre, bouleversée, la voix du jeune garçon, une voix pure et cristalline. Malgré leurs dix ans de différence, porté notamment par l'amour de la musique, un lien puissant les unit. Commence alors pour Florent le plus cruel des dilemmes, sa passion du chant ou son devoir filial... devenir verrier? Entre Empire et République, dans le monde passionnant des magiciens du verre et du cristal ou le travail de l'homme sait, de la terre, faire jaillir la lumière, la rencontre de deux destinées que, pourtant, tout devait séparer. Un hommage chaleureux à la femme, aux ouvrières et ouvriers de partout et de toujours.


- Deux châtaignes en poche
de Bruno Auboiron
Éditions Du Mot Passant / Janvier 2012


Alexandre a 85 ans. Il vit seul dans sa ferme située dans un coin isolé au cœur d'une châtaigneraie d'Ardèche. Devant l'isolement et la vieillesse, il est contraint à vendre sa ferme pour partir en maison de retraite. Quelle va être sa réaction lors de son entrée en ce lieu? Comment le vieil homme va-t-il avoir le courage de laisser son domaine et sa châtaigneraie, elle qui, entretenue par des générations produisait généreusement permettant à ses aïeux de se nourrir lors des années difficiles? Les acheteurs présentés par le notaire vont pourtant défiler jusqu'au jour où la famille Rosans va lui apporter une réponse malgré les tourments.


- La maison au bout du chemin
de Michel Verrier
Éditions De Borée / Janvier 2012


La question est sur toutes les lèvres au village, qui est ce Rémi Oswald qui a acheté une vieille masure et qui a tôt fait de la transformer en une pimpante propriété? Son physique de colosse blond aux yeux bleus ne laisse pas indifférente Mathilde, qui l'aidera à se faire accepter par ses voisins. Mais le destin de Rémi ne se limite pas à trouver l'amour. Grâce à un manuscrit secret trouvé chez sa grand-mère adoptive, il recherche un trésor qui doit le mener au mystère de ses origines.


- La trahison des Combes
de Florence Roche
Éditions De Borée / Janvier 2012


août 1943. Quel est cet homme qui revient dans le maquis des Combes où fut assassiné un groupe de résistants? Lui, l'un des trois chefs du camp et seul survivant, court récupérer cet argent qu'ils avaient caché avant l'attaque. Sans scrupule, lui, l'agent double de la Gestapo retrouve la valise noire et s'enfuit. Trois ans plus tard, Césaire, protégeant des enfants dont les parents ont disparu pendant la guerre, accueille Marthe, une jeune sourde muette au comportement étrange. Intrigué, il part à la recherche de ses parents et se retrouve sur la piste des trois chefs maquisards.


- Le pont assassiné
de Hubert de Maximy
Éditions L'Archipel / Janvier 2012


Paris, 25 octobre 1499. Crépuscule et brouillard. Le vieux pont de bois Notre-Dame, porteur de cinquante-huit maisons, s'effondre dans la Seine en crue: un millier de morts. Parmi les sauveteurs, Gilles Trempemeur, chirurgien-barbier au visage marqué par la variole; et Mains-Fortes, un lutteur étrange qui a perdu son fils adoptif dans la catastrophe. Pour ce dernier, le pont a été... assassiné. L'enquête du "Grêlé" va le conduire dans les bas-fonds de Paris, en particulier dans les arènes clandestines ou pègre et grands seigneurs parient sur des combats de fauves, humains ou animaux. Des enfants s'y efforcent. Parmi eux, Flore, taciturne et superbe, dont Gilles tombe amoureux, et qui ne vit que pour la vengeance. Cette piste le conduira jusqu'à un puissant échevin qui manipule tout le monde. Escroquerie, chantage, preuves falsifiées, assassinat... Folie aussi. Gilles le Grêlé cherche la vérité avec acharnement. Ses proches l'assistent: Pauline, sa petite servante de douze ans; Isengrin Crocq, le "commissaire examinateur" du quartier, un renard qui sait faire éclater la justice sans jamais se mettre en danger face à un pouvoir corrompu; maître Gratte note enfin, vieux notaire à l'esprit fort vif.


- Le temps de l'oubli
de Gérard Glatt
Éditions De Borée / Janvier 2012


Le Dr Cambo a le cœur lourd. Trente ans après la mort mystérieuse de Francis, un jeune berger résistant, il ressasse ce passé qui l'obsède, Francis est-il mort en héros ou victime d'un accident? Comme lui, les habitants du village seront à jamais marqués par ce drame, bien que personne n'ose en parler. Deux crimes successifs vont amener, aujourd'hui, un commissaire de police sur les lieux, il enquête, interroge les villageois et les langues se délient.


- Le vrai goût de la vie
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Janvier 2012


1944, l'année la plus longue, pour une famille de "métayers du château", dans un village du Périgord. Il y a le père, malade, la mère, Emilie, belle et jeune femme, un peu fantasque, et l'enfant, Vincent. Vincent a onze ans. Il est vif, malin, un rien chapardeur, petit animal sauvage, toujours cavalant à travers les collines et les combes, toujours aux aguets, il voit tout, il sait tout. Ou se situe le camp des résistants, nombreux dans les bois d'alentour, ou sont cachées des armes dans le grenier. Et ainsi, à travers le regard de l'enfant agile, c'est tout un monde secret qui s'anime. Parfois on voit surgir une petite colonne allemande. Ainsi, l'oncle Fred est tué. A-t-il été dénoncé, et par qui? Tout le monde soupçonne tout le monde, en ces temps pleins de "passions et de haines", mais aussi de mystères. Des mystères que jamais Vincent ne percera vraiment. Il aura seulement appris que la vie a le goût des kakis, ces petits fruits qu'on appelait alors les "oranges de guerre", délicieux lorsqu'on y mord, âcres comme du fer quand on a fini de les mâcher. Un roman qui sonne juste et vrai comme une histoire vécue.


- Les blés deviennent paille
de Georges Coulonges
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2012


Pendant la guerre de 14-18, l'histoire de deux jeunes gens que tout sépare. Les blés deviennent paille et la paille devient chapeau, dans ce pays de Quercy ou, au début de 1914, Janotte, la protestante pacifiste, rencontre Albin, le catholique nationaliste. L'amour est-il possible entre la militante et l'héritier de la fabrique Au joli canotier? Sans doute, puisque Albin épouse Janotte. Mais cet amour entre deux êtres si différents sera-t-il assez fort pour résister?


- Les cousins de Saintonge
de Alain Gandy
Éditions Calmann Lévy / Janvier 2012


Été 1981. Détective privé après une brillante carrière dans la gendarmerie, Joseph Combes vient passer ses vacances avec son épouse dans le Marais poitevin. Il fait la connaissance d'un vieil original dépenaillé surnommé Goule-ben-aise qui raconte avoir fui le syndicat du crime en Amérique après le meurtre de ses parents dans les années trente et affirme avoir sauvé la fortune familiale qu'il conserve dans un lieu secret. Les événements se précipitent, Goule-ben-aise a été contacté par deux agents du FBI dépêchés spécialement en France. Le dossier classé sans suite du meurtre de ses parents a été rouvert. Mais l'un des agents américain est tué et l'autre échappe de justesse à un assassinat. La mafia s'est réveillée. L'étau se resserre sur Goule-ben-aise qui trouve en Combes un allié providentiel. Action, suspense, humour noir, une nouvelle fois Alain Gandy nous régale avec un polar rétro, bourré de clins d'œil aux grands classiques du genre et plein de saveurs du terroir.


- Les noces de soie
de Jean-Paul Malaval
Éditions Calmann Lévy / Janvier 2012


Avec 1.25 franc en poche pour un jour de travail, que peut espérer un garçon intelligent? Sur les monts du Vivarais, en Ardèche, depuis des générations, les Andromas élèvent dans leur ferme des cocons de mûrier pour produire de la soie. Seigneur en son domaine, Théodore Andrommas ambitionne de voir son fils Silvius lui succéder, mais le jeune homme se prend à rêver des lumières de la ville quand il tombe amoureux de Roxane, la vie d'un riche soyeux lyonnais. Silvius prend pied sur les pentes de la Croix-Rousse parmi le petit monde besogneux des ouvriers de la soie et, pour conquérir Roxane, parvient à se faire une place dans le milieu très fermé des négociants. Entre la jeune femme, belle, capricieuse, et le fils de paysan plein d'ambition, la greffe peut-elle perdre? Jean-Paul Malaval nous enchante avec une fresque de la France provinciale de la fin du XIXe siècle tout empreinte d'empathie, traversée comme par un fil de soie par la passion amoureuse qui ne connaît pas d'autre obstacle que son propre aveuglement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 10:07

- L'orpheline du Bois des Loups
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Presses de la Cité / Novembre 2011


Marie a vécu une enfance pleine d'incertitude mais baignée d'affection grâce aux sœurs de l'orphelinat ou elle a grandi. À treize ans, elle devient servante d'une patronne aigrie dans une propriété charentaise. Sa tâche est sans fin, dans les champs, à la ferme. Elle souffre de l'insidieuse présence de Macaire, le neveu de la famille, qui sans cesse rôde autour d'elle. Dans cette atmosphère pesante, Marie ne trouve du réconfort qu'auprès de Pierre, le fils des intendants, et dans les superbes terres autour du bois des Loups. Que deviendra Marie, bientôt femme, aux prises avec les contraintes d'une époque et d'un milieu?


- La demoiselle
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Novembre 2011


Sur ce causse écarté de la région de Mende, l'hiver isole de longs mois la ferme de Chaumette. L'été, il faut lutter contre la sécheresse. Sur ce plateau désolé vit, avec valets et servantes, la famille Combres, des paysans aisés. À l'orée du XXe siècle, la ferme fête le retour de Claire, la "Demoiselle", partie étudier dans un pensionnat religieux de la ville depuis quatre années. Cependant, pour Claire, ce retour sur le causse est teinté de tristesse, elle regrette la vallée pleine de bruits et de rire. Sa vie s'éclaire lors du carnaval où elle rencontre Louis, un géant blond aux moustaches tendres et irrésistibles. C'est alors qu'arrive du Midi Delphine, sa belle cousine, dont les parents viennent de périr dans un accident.


- La rumeur du soir
Suivi de La Dame blanche et Mensonges
de Jacques Mazeau
Éditions L'Archipel / Novembre 2011


Trois suspenses du terroir en un volume.
Mariés depuis quinze ans, Louise et Lucien Nogaret, propriétaires aisés de la région de Vézelay, ont deux enfants. Lucien est dur, ambitieux et indifférent. Louise le supporte plus qu'elle ne l'aime. Une humiliation de trop et la disparition de sa sœur bien-aimée la convainquent de réagir et d'atteindre Lucien par la rumeur.
La Dame blanche: Quand il rencontre Camille, la nouvelle institutrice de Montfort, Roland renaît à la vie. Inconsolable depuis la mort tragique de sa femme, il ne pouvait plus compter que sur l'attachement que sa domestique éprouvait pour lui. Cette passion va bouleverser la vie des habitants de Montfort, car le lourd secret dont Camille est dépositaire pourrait bien accomplir la prophétie médiévale de la Dame blanche.
Mensonges: Simon, fils de paysans, épouse Marie, fille unique du riche forestier Vidal. La vie s'annonce belle, Simon devient le bras droit de son beau-père et, bonheur supplémentaire, Marie attend un enfant. Pourquoi fallait-il qu'entre en scène Laurence, la femme de son meilleur ami? Au nom de leur passion, Simon et Laurence pourront-ils tout se permettre?


- Le chant du papillon
de Gilbert Bordes
Éditions Belfond / Novembre 2011


1940, entre le Montmartre de Doisneau et un petit village du Bordelais. La difficile adaptation à la campagne d'un enfant hanté par le souvenir de sa mère disparue, arrêtée par la Gestapo à Paris. Arnaud, 11 ans, n'a jamais quitté Paris, ou il est né. C'est depuis les fenêtres de son immeuble, réfugié chez sa voisine, qu'il a aperçu deux hommes emmener sa mère. Depuis, ce souvenir le hante. Il est alors recueilli chez ses grands-parents maternels, de rudes paysans de la région bordelaise. Marguerite, sa grand-mère, ne montre aucune tendresse envers ce petit-fils dont elle ne connaît pas le père. Elle l'envoie garder les moutons et lui fait faire de menus travaux à la ferme. La vie est dure à Lussac, et elle ne fait pas de cadeaux. Outre son pied bot, qui lui attire de violentes moqueries, Arnaud souffre des remarques virulentes sur sa mère que tout le monde, dans le village, traite de prostituée. Mais, peu à peu, l'enfant va s'habituer à son environnement campagnard, se lier d'amitié avec une petite voisine, et gagner l'affection des siens. Pourtant, un secret plane à Lussac, secret qui pourrait bien être lié au passé de sa mère. Pourquoi celle-ci n'est-elle jamais revenue au village et a-t-elle rompu tout lien avec ses parents? Pourquoi le châtelain voue-t-il une telle haine envers son grand-père?


- Le dernier des Bourdignot
de Jacques Pince
Éditions De Borée / Novembre 2011


"Y a pas d'travail ici" La réponse de Caton Bourdignot à l'inconnu qui se présente à la ferme des Coteaux ne s'est pas fait attendre. Pourtant, ce vieil ours solitaire, qui refuse la maison de retraite mais dont la ferme n'est plus exploitée depuis une décennie, se ravise, un peu d'aide serait la bienvenue. L'amitié va alors naître doucement entre les deux hommes, l'ancien paysan ancré au village depuis des générations, et le jeune étranger passionné de mécanique. Hélas, le maire et quelques villageois ne voient pas la situation d'un bon œil.


- Les labours d'hiver
de Didier Cornaille
Éditions Presses de la Cité / Novembre 2011


Août 1914. C'est le début de la fenaison au hameau de l'Huis Maugrit dans le Morvan, mais les hommes ont été mobilisés. À douze ans, l'énergique Marie, qui se rêvait institutrice, se résigne à prendre en charge la petite ferme familiale. Avec Anne, son inséparable amie, elle traverse toutes les épreuves de la guerre. Trois années passent. Un camp de prisonniers (des insoumis pour la plupart) est installé à la mine voisine. L'un d'eux, Roland, noue des liens très tendres avec la cousine de Marie, Lucienne. Mais celle-ci disparaît et seule Marie sait pourquoi. Avec l'après-guerre viendront la désillusion et l'exode rural. Marie résiste et s'accroche à sa terre. Un jour, Roland, qui avait quitté le pays, réapparaît et malgré le terrible secret qu'elle ne révélerait pour rien au monde, elle consent à l'épouser.


- Les tribus du roi
de Alain Dubos
Éditions Presses de la Cité / Novembre 2011


1689, au Canada. La destinée contrastée de deux frères, orphelins à la suite d'un massacre perpétré à Lachine près de Montréal. Daniel, sauvage et tourmenté, sera milicien vengeur, tueur d'Indiens, coureur des bois épris de liberté, assassin par amour et proscrit promis à la potence. François, le cadet, sage et ambitieux, gravira les échelons de la vie sociale et politique auprès des gouverneurs de la colonie au Québec. Tout sépare les frères Beauchêne, sauf leurs rencontres au fil de l'histoire authentique du Canada français dans le contexte passionnant de la Grande Paix de Montréal en 1701, leur recherche de l'amour et les dettes contractées l'un envers l'autre, dont ils s'acquitteront.


- Place défaite
de Andras Fenris
Éditions TDO / Novembre 2011


"Je voudrais aider la maîtresse", c'est ainsi que débute ce beau roman pétillant d'enfance. Le héros, un jeune garçon qui pourrait être chacun d'entre nous, nous dévoile, page après page, son monde à lui. Un monde fait d'amour, de tendresse, de coups durs, et de beaucoup d'humour: "La première fois que je suis allé à la grande école, c'était il y a deux ans. Je disais la grande école pour faire plaisir à mes parents. Eux, ils croyaient que je savais pas que c'était l'école élémentaire, alors que c'est écrit dessus". Dans ce roman fortement autobiographique, Andras Fenris nous parle de notre propre existence, de ce passé qui nous colle à la peau, du garage à Lulu, de la Triumph, des vinyles de la Callas, de Rex le chien perdu, de l'amitié et de la mort. Une belle tranche de nostalgie.


- Une rivière trop tranquille
de Jérôme Deliry
Éditions Calmann Lévy / Novembre 2011


1942. La population de Chalon-sur-Saône vit au rythme de l'Occupation lorsque les Allemands entreprennent de mystérieux travaux dans le port. Grâce à ses entrées à la Kommandantur, Pierre Allerey, un industriel de la région, découvre le but de ce chantier, permettre l'acheminement de vedettes de guerre vers la Méditerranée où les combats contre les Alliés font rage. Allerey en informe l'Intelligence Service qui décide de bombarder la ville au risque de causer un massacre de civils. Consterné, il cherche une alternative et entre en contact avec la résistance intérieure. Le temps est compté. Mais la liaison qui se noue entre une jeune secrétaire allemande et le chef du maquis brouille les cartes. L'étau se resserre sur les combattants clandestins quand un nazi fanatique prend en main la répression et fait régner la terreur parmi la population. Autour d'un épisode réel mais méconnu de la Seconde Guerre Mondiale, Jérôme Deliry nous entraîne sur un rythme haletant dans une fresque romanesque où se mêlent insouciance, drame et passion face à l'insoutenable violence de la guerre. Un hommage tout en nuances aux héros ordinaires de la Résistance.


- Amères récoltes
de Jacques Mazeau
Éditions L'Archipel / Octobre 2011


Juin 1940. Les Allemands entrent à La Charité-sur-Loire. Le domaine de la Vernières se retrouve en zone occupée. Emma est indignée par les réquisitions, sans pouvoir protester, et prend fait et cause pour de Gaulle, le général félon. Dans son cabinet, le docteur Colliard, son amant et le père de ses enfants, n'en pense pas moins et ronge son frein. Telle n'est pas l'attitude de Marie et Armand, au domaine des Quatre-Vents, qui voient dans ce bouleversement l'occasion d'une revanche diabolique, ils feront tout pour piétiner le bonheur d'Emma et de sa famille. Colliard, mis en cause, est emprisonné. Avec la complicité du notaire Blanchard, acquis à la collaboration, la Vernières est confisquée au profit de Marie, devenue la maîtresse d'un officier allemand. Mais le jour de la Libération approche, l'heure des comptes a sonné. L'usurpatrice paiera sa compromission, n'échappant à la mort que grâce à l'intervention de Colliard.


- Au cœur des forêts
de Christian Signol
Éditions Albin Michel / Octobre 2011


"Regarde bien les arbres. Ils savent, comme nous, qu'ils doivent mourir un jour, mais ils ne pensent qu'à une chose: grandir, monter le plus haut possible". Depuis son enfance, Bastien a toujours vécu dans la forêt. Pour lui, les arbres vivent, parlent, rêvent. Ils veulent renouer avec le ciel. Il en connaît tous les mystères, tous les sortilèges qu'il révélera à sa petite-fille gravement malade, venue se réfugier auprès de lui. Pour Bastien, elle est comme une forêt fracassée par l'orage. Mais il ne doute pas de sa guérison s'il se bat à ses côtés et partage ses secrets. Dans ces pages qu'irriguent la magie et la force des arbres, c'est tout le sens de la vie humaine que pose Christian Signol. Traversées du souffle de la Grande Histoire, des forêts blessées par les tempêtes et des légendes immémoriales, elles révèlent un monde de beauté, inconnu et superbe, au pouvoir salvateur.


- Cancans
de Olivier Deck
Éditions De Borée / Octobre 2011


Quelque part en Gascogne, Cudessac vit au rythme de ses ragots, de son clocher et de ses apéros, jusqu'au jour où l'affaire des petites culottes commence. L'adjudant Gabaston, flanqué de son stagiaire Pichon, enquête sur ces vols. Du facteur à la belle épicière, les suspects de multiplient, la psychose gagne... Les pistes se croisent et les vieilles histoires resurgissent.


- Dans la gueule du loup
de Johan Bourret
Éditions De Borée / Octobre 2011


1942. Trois adolescents sont recueillis en Angleterre chez un ami de Mathilde, une chanteuse juive de réputation internationale. Ce colonel britannique, proche de Churchill, est chargé de contre-espionnage. Les enfants décident de rejoindre Mathilde qui a accepté d'accomplir une mission dans une soierie de Tours. Les voilà tous dans la gueule du loup.


- Dans les pas d'Ariane
de Françoise Bourdin
Éditions Belfond / Octobre 2011


Unique héritière de sa tante Ariane, Anne Nogaro décide, envers et contre tous, de s'installer dans la maison que lui a légué son aïeule. Elle a fait son choix, la bastide est désormais la sienne et elle mettra tout en œuvre pour réaliser son rêve: redonner vie à ce lieu reculé entre forêt et océan, le berceau des Nogaro. Avec l'aide de son frère Jérôme, Anne transforme peu à peu la demeure en chambres d'hôtes. Mais Paul, son mari, ne comprend pas le choix de sa femme et refuse de venir habiter dans cette maison qu'il déteste. Excédé, il finit par entamer une procédure de divorce. Au fil des jours, le projet d'Anne prend tournure et la vie s'organise. La bastide Nogaro fourmille d'activités et la jeune femme, à qui Paul avait prédit la solitude, voit sa famille se regrouper autour d'elle. Un jour, alors qu'elle reprend la lecture du journal intime d'Ariane, Anne découvre à travers les lignes qu'elle est probablement une enfant illégitime, fruit d'une liaison que sa mère aurait eue dans le passé. Bouleversée par cette découverte, elle comprend alors la fureur de sa mère chez le notaire, le jour de l'ouverture du testament d'Ariane. Voir sa fille héritière des Nogaro alors qu'elle n'en est peut-être pas une. Que faire de ce secret? Doit-elle interroger sa mère, essayer de retrouver la trace de son vrai père? A-t-elle le droit de bouleverser l'unité de sa famille au prix de la vérité?


- Folle avoine
de André Besson
Éditions De Borée / Octobre 2011


Issu d'une famille paysanne, Jeanjean est né handicapé mental. Il a poussé jusqu'à l'âge adulte sans servir à rien, Issu d'une famille paysanne, Jeanjean est né handicapé mental. Il a poussé jusqu'à l'âge adulte sans servir à rien, un peu comme une folle avoine, cette graminée sauvage inutile qui croît au milieu des blés. En dehors de sa mère à laquelle il voue un attachement sans bornes, il ne fréquente aucun autre être humain. Il vit dans son monde à lui, immergé dans la nature sauvage d'une région de forêts, de rivières, d'étangs, peuplée d'animaux dont il connaît les langages secrets. Son existence se déroule sans heurts jusqu'au jour où la vue d'une belle jeune fille qui se baigne nue dans les eaux d'un torrent provoque un trouble profond dans son esprit. Il découvre brusquement qu'il est devenu un homme. C'est lui début d'un tourbillon d'évènements auxquels il ne comprend rien. Accusé d'un délit qu'il n'a pas commis, Jeanjean s'enfuit, est traqué, repris, interné dans un hôpital psychiatrique d'où il finit par s'évader pour retrouver celle qu'il aime.


- L'aube des cendres
de Jean-Louis Perrier
Éditions Albin Michel / Octobre 2011


Belle, intelligente et très éprise de Baptiste, Clairemonde a seize ans lorsque son existence bascule: Charles de Raynal, un aristocrate dont dépend le sort de sa famille, la viole avant de la séparer de celui qu'elle aime en le faisant passer pour un criminel. Un an plus tard, il lui vole sa fille. Fière et volontaire, Clairemonde va se battre pour voir grandir son enfant et retrouver Baptiste. Mais lors de la catastrophe minière de Courrière, près de Béthune, la jeune femme croise la route de Gert, un secouriste allemand. C'est le coup de foudre. Elle ira jusqu'au bout de cette histoire d'amour impossible dans une France bientôt bouleversée par la guerre 14-18. Une saga familiale aux multiples rebondissements, qui nous entraîne dans une France en plein bouleversement industriel et politique.


- La basse terre de Julia
de Guy Charmasson
Éditions De Borée / Octobre 2011


Recueillie à sa sortie de pension par ses grands-parents, Julia devient une jeune fille au caractère joyeux et bien trempé. Alors que les garçons commencent à lui tourner autour, deux coups du sort frappent sa famille, sa grand-mère s'éteint et son grand-père apprend que la future ligne de chemin de fer traversera l'une de ses précieuses terres. Mais l'orpheline et son grand-père décident de retourner en leur faveur cette expropriation.


- La cour aux paons
de Françoise Bourdon
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2011


À l'aube du XXe siècle, "dans le bocage boulonnais, un pays à part tournant le dos à la mer et centré sur la terre". Desvres, la cité des potiers: Esther, la "belle brune", travaille au Saint-Eloi, estaminet familial à l'ambiance chaleureuse, ou se déroulent des combats de coqs et des concours de chants d'oiseaux. À quelques lieues de là vit Flore, jeune fille solitaire affligée d'un pied-bot. Héritière de la Cour aux Paons, une ferme aux écuries réputées, elle consacre sa vie à ses chevaux. Entre ces deux femmes si différentes, un jeune ouvrier agricole ambitieux, Justin Delfolie, sera l'artisan du destin.


- La louve de Lorient
de Éric le Nabour
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2011


Rivalité fratricide au sein d'une dynastie d'armateurs bretons. Lorient, 1926. La mort subite de l'armateur André Leguenec, père absent, époux insaisissable, n'aura pas laissé de plaies inguérissables dans le cœur des siens. Dans la villa familiale, la vie a aussitôt repris son cours. Entre une mère hautaine, sa sœur Cécile trop effacée et son frère Pierre dilettante et excessif, c'est à Damien qu'il appartient de reprendre les rênes de la Compagnie paternelle. Marqué au fond de sa chair par la grande Guerre de 1914-1918, Damien est un solitaire et un pragmatique. Tout le contraire de Pierre, l'enfant gâté, brillant et cultivé. C'est pourtant Damien qui tombe éperdument amoureux. Passion d'autant plus dévorante que la jeune femme, aux obscures origines polonaises et au passé trouble, a un comportement étrange et ne se montre pas insensible au charme de Pierre. Entre les deux frères la rivalité réveille des déchirures anciennes, des spectres oubliés. N'est-il pas dit, les fils seront punis pour l'iniquité de leur père?


- La malédiction des Freudeneck
de Martial Debriffe
Éditions Belfond / Octobre 2011


Le destin bouleversant d'un couple de jeunes Berlinois condamnés à quitter leur pays. Emportés dans le souffle de l'histoire, les héros vont devoir surmonter les mensonges, la trahison et l'hostilité de leur entourage. Une saga historique passionnante, au cœur de l'immense puissance impériale de Guillaume II, dans l'Allemagne des années 1910. Berlin, 1910. Viktoria, vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter, surprend une conversation entre son patron et un agent des services secrets russes: les deux hommes viennent de dérober les plans de la Grosse Bertha, une arme de guerre susceptible de changer le cours de l'Histoire. Afin d'échapper aux espions qui menacent de la tuer, Viktoria s'éloigne de la capitale en suivant en Alsace son jeune époux Wolfgang, un instituteur promis à un bel avenir. Mais la région, alors rattachée à l'Allemagne, n'a pas digéré la défaite de 1870, et affronter l'hostilité de sa population n'est pas chose aisée pour le couple. Pourtant, face aux paysages bucoliques de la forêt et de la campagne, l'existence estagréable, et Viktoria reprend espoir. Mais la machination issue du vol des plans épargnera-t-elle la jeune femme? Entre espionnage et secrets de famille, Viktoria parviendra-t-elle à sauver son couple et à conserver l'amour de Wolfgang? Dans la tourmente, la malédiction qui pèse sur la sombre bâtisse des Freudeneck pourrait lui réserver quelques surprises.


- Le destin des Renardias
de Gérard Georges
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2011


Les combats d'une dynastie de tanneurs auvergnats. Comme beaucoup d'autres artisans de Maringues, bourg renommé dans toute l'Auvergne pour ses cuirs et ses peaux, on est tanneur de père en fils chez les Renardias. Grâce à leur acharnement, ils possèdent en ce milieu du XIXe siècle la tannerie la plus prospère avec ses dix ouvriers. Autant Gracieuse Renardias, l'aînée, est une fille modèle, autant son cadet Antoine est un petit diable. Pour le dresser, on l'envoie en pension chez les frères maristes à Clermont. Néanmoins, la fibre paternelle est la plus forte et, dès qu'il le peut, Antoine revient apprendre sur le tas tous les secrets du métier. Grâce à ses études et à son amitié avec un condisciple ingénieur, Antoine s'intéresse au progrès technique. La modernisation est vitale alors qu'ailleurs se développent les procédés industriels de tannage. Mais les petits artisans de Maringues, menacés dans leur existence, voient d'un mauvais œil l'arrivée chez lui de la première machine. La corporation des tanneurs se déchire, alors que sa survie même est en jeu.


- Le puits aux frelons
de Arlette Aguillon
Éditions De Borée / Octobre 2011


Dans les années 1890, Héloïse et Angelo, deux enfants, découvrent par hasard un squelette au fond du puits des Valettes, tout près de Font Trigance, en Provence. Apprenant que le crâne de l'homme a été perforé par une balle de fusil, les villageois sont en émoi. Quelle est l'identité de la victime, et surtout, pourquoi ce meurtre? Les commérages cessent lorsque Maître Revest, le maire du village, meurt subitement. Cette disparition pose la délicate question de sa succession. La découverte d'un nouveau cadavre, toujours au fond d'un puits, affole la population. Va-t-on en découvrir un dans tous les puits de la région? Au moment où tous se lancent dans des recherches parfois loufoques, la suspicion générale se dirige soudain vers l'ancien charbonnier.


- Le secret des chênes
de Sylvie Anne
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2011


"Le ventre des tonneaux est comme celui d'une femme, il faut avoir envie de le caresser pour en apprécier tous les trésors". En 1895, à Voutezac, en Corrèze, le maître tonnelier Martial Pérol règne sans partage sur sa famille et son atelier. Malgré l'immense affection qu'il porte à sa fille Mathilde, il la marie à un jeune négociant en vins de Brive. Mariage d'affaires et sans avenir, Mathilde, déçue, revient vivre chez son père, qui refuse l'idée d'un divorce. Partagé entre son devoir paternel et la passion de son métier, cet homme va lier le destin de sa tonnellerie à celui d'Antoine Charroux, un compagnon au savoir-faire accompli mais dont il ne connaît rien.


- Le village perdu
de Noël Aujoulat
Éditions De Borée / Octobre 2011


Déroulant le fil de ses souvenirs d'enfance, Noël Aujoulat ressuscite la vie d'un village devenu mythique, telle une plongée dans le quotidien disparu d'un village englouti sous les eaux d'un barrage. À travers l'évocation de sa famille, de la vie ponctuée par les saisons, des personnages qui marquèrent son imagination d'enfant, il offre un document nostalgique et émouvant sur un monde aujourd'hui perdu, victime d'une transformation brutale et irrémédiable.


- Les amours de Louise
de Anne-Marie Castelain
Éditions De Borée / Octobre 2011


En 1913, Catherine et Henri sont propriétaires d'un "café-charcuterie" dans le quartier des Quatre-Chemins, là où Alsaciens et Lorrains voulant rester Français se sont installés après 1870. Le café a ses habitués avec leurs déboires, leur manière de boire et leur ardoise. À seize ans, leur fille Louise est belle à croquer. Ouvrière aux "Allumettes", elle séduit Jules, qui voudrait plus que son amitié.


- Les chemins creux
de Marcelle Delpastre
Éditions De Borée / Octobre 2011


À la ferme de Germont, dans le pays d'Oc, c'est elle qui mène le tracteur, laboure, sème, herse, bottelle, soigne les bêtes. Mais sous le masque de la paysanne se cache le poète. Devant l'âtre, elle conte les bruits éphémères du quotidien, la grand-mère, les cousins, une enfance où les sourires fondent, où les têtes débordent de mémoire, où l'on regarde tomber les étoiles et la lune se baigner sans pudeur.


- Les chopines
de Olivier Deck
Éditions De Borée / Octobre 2011


Ils sont quatre. Ils se retrouvent à la même table, au bistrot de Jeannot, tous les soirs avant l'heure de la soupe. Depuis trente, quarante ans peut-être, ils boivent le coup de l'amitié: la chopine. Là, ils jouent aux cartes, refont le monde, retaillent les costumes des absents, trinquent et plaisantent sur le temps qui passe. Ils ont une mémoire et même des amours communes. Ils croient tout savoir les uns des autres, et pourtant ils ignorent peut-être l'essentiel. Au crépuscule d'une vie passée en voisinage, des secrets ont résisté dans le cœur de chacun, et résisteront au-delà de la mort. Elle seule peut les séparer. Elle ne s’en privera pas.


- Les larmes du désert
de Michel Lacombe
Éditions Du Mot Passant / Octobre 2011


En cette période trouble de la révolte des Camisards, une famille protestante, Élie, le père, Thérèse, sa femme, David et Mathias, leurs deux fils, ainsi que Jeanne, leur fille, vont être pris dans la tourmente de cette insurrection religieuse. Jeanne est amoureuse de son voisin Martin, mais leur idylle sera bousculée par la violence du temps. Et, si David renonce vite à prendre les armes contre les armées du roi, Mathias s'engage pleinement dans le conflit, dans la troupe du prophète Seguier tout d'abord, avant de devenir un fidèle de Jean Cavalier. Michel Lacombe, grâce à sa narration captivante, nous entraîne encore une fois dans une aventure que l'on suit avec plaisir, bien que trouvant sa source dans une période sombre de l'histoire, heureusement, comme il en a coutume, tout se terminera plutôt bien pour les héros de ce roman passionnant.


- Les nuits du Caire
de Dominique Marny
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2011


En 1937, Le Caire attire une société cosmopolite. Clarissa, jeune Anglaise déracinée, découvre fascinée, la terre des pharaons. Ses rencontres avec Sélim, un Égyptien cherchant à faire entrer son pays dans la modernité, puis avec Emmanuel, qui possède des plantations de canne à sucre dans le Delta, vont changer son destin. À ses côtés, son amie Louise pénètre dans le monde passionnant de l'égyptologie grâce à Jérôme, qui participe aux fouilles de sites archéologiques en Haute-Égypte. C'est toute la magnificence d'un pays de légende qui apparaît dans cette chronique chatoyante ou s'inscrivent l'amour et les rivalités, l'aventure et les passions.


- Les petits carnets
de Valérie Satin
Éditions Du Mot Passant / Octobre 2011


Valentine et ses trois enfants, Paterne, Perrine et Marinette viennent de s'installer en Isère dans un petit village du Vercors. Dans cette contrée rude, les années s'écoulent, modestes, dures. La Seconde Guerre Mondiale survient alors et avec elle des changements brutaux, la résistance, les maquis. Paterne note dans des petits carnets la vie quotidienne de cette période troublée. Jusqu'au jour où il doit prendre une décision importante face à ces événements, une décision qui va bouleverser sa vie. Valérie Satin dévoile un roman fort documenté qui immerge le lecteur dans un univers intense et bouleversant. Elle nous replonge à travers cette histoire dans la grande période de Résistance au cœur du Vercors.


- Les racines du temps
de Annie Degroote
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2011


Fin du XIVe siècle, en Flandre. Sa condition d'exclue n'a pas brisé la joie de vivre de la petite Insbette, enfant recueillie par une famille de paysans. En ces temps troublés, alors que les hommes d'armes surgissent des ténèbres pour semer la désolation, une orpheline est une proie facile. Une bienfaitrice inconnue la sauve du danger. Conduite à Cassel auprès de Yolande de Flandre, Insbette en devient la dame de compagnie et la confidente. Commence alors pour la jeune roturière, aux côtés de cette femme d'État éblouissante, une aventure initiatique qui la mènera, grâce à l'aide d'un vieil astronome érudit et d'un maître verrier passionné par son art, sur la trace de ses mystérieuses origines. Insbette ignore que son secret, traversant les siècles, est appelé à bouleverser une autre destinée que la sienne.


- Les vendanges de Lison
de Philippe Lemaire
Éditions De Borée / Octobre 2011


Au début des années 1930, à La Louvière, Louis Daubert fait le meilleur vin de la région. Mais à quinze ans, sa fille Lison part étudier en ville. Louis découvre qu'elle pose pour un sculpteur et mène une vie de bohème. Au décès de son père, Lison balaie sa vie d'avant et se bat pour poursuivre son œuvre. Les obstacles se multiplient et aucun échec ne lui sera pardonné.


- Nuit d'hiver
de Valère Staraselski
Éditions De Borée / Octobre 2011


L'enfance de Joseph Esperandieu dans un village d'Ile-de-France des années 1960 nous projette à l'intérieur d'un monde où se télescopent l'attelage de chevaux du Père Boulard et les premières files d'automobiles du dimanche soir. Une France à la fois lointaine et proche. Un passé encore vivace dans bien des mémoires. Les couleurs pastel de la nostalgie.


- Passions romaines
de Guillemette de la Borie
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2011


Le Second Empire jette ses derniers feux. À Bramefons, vieux manoir perdu au cœur du Périgord noir, Léontine est une jeune mariée heureuse. Jusqu'à ce qu'elle découvre cette lettre: "Le pape appelle au secours, je m'engage au régiment des zouaves pontificaux". Arthur du Breuilh, son époux épris d'aventures, est parti, sans rien lui en dire, mettre son épée au service de la ville éternelle prise dans la tourmente de l'histoire, alors que se dessine l'unité italienne. Jouer les Pénélope et attendre son retour? Léontine a justement épousé Arthur dans l'espoir d'échapper aux carcans de l'époque. À la veille du siège de Rome, une jeune femme, à l'insu des siens, part sur les routes, vers l'Italie et son mari. Amoureuse, déterminée, imprévisible.


- Quatre pieds de terreau
de Claude Vincent
Éditions De Borée / Octobre 2011


Avant, maria était une femme forte, l'axe d'un monde autour duquel s'enroulait la vie. Pilier de cette propriété du veyras ancrée dans la roc, elle ne craignait rien, ni des hommes, ni des éléments. Mais l'été est là. Le soleil, qui dévore la terre, ronge les cœurs des gens. Frappée par lui, réduite à une pensée que la parole même trahit, mais accordée à la pulsation d'une nature dont elle tire sa force, maria, au nom de son fils aubin, décidera de parcourir à rebours le chemin qui mène de l'amour à la haine. Dans ce veyras brûlé de soleil, deux femmes, maria, la mère, et Hélène, l'épouse, tout à tour blessées l'une par l'autre, humiliées, se font face, jusqu'à devoir faire face, ensemble, entraînées dans le courant fort de la vie où se reprise, point par point, l'étoffe des jours. Un roman envoûtant, aux personnages toujours justes, servi par une écriture puissante.


- Tustou et Marie
de Jacques Pince
Éditions De Borée / Octobre 2011


De "touche à tout", pour tout le monde Eugène Estèbe est devenu "Tustou". Ouvrier de forge, il se fait paysan après son mariage avec Marie, fille de petits propriétaires. De dix ans sa cadette, elle a épousé ce garçon sans biens ni charme pour sauver l'honneur de la famille, elle était enceinte d'un journalier disparu avec l'été. Pourtant, ni Tustou ni Marie ne regrettent leur union.


- Un Templier à Palau
de Robert Azaïs
Éditions TDO / Octobre 2011


Galdric, fils de curé et templier, a appris le métier du verre lors d'une longue captivité en Terre sainte en compagnie de verriers de Murano. Après son évasion, il revient au pays et s'installe à Palau à la demande de sa confrérie, afin d'enrichir la communauté de son art. Tout va donc pour le mieux dans la nouvelle vie du templier, mais c'est sans compter la jalousie et la convoitise de l'évêque d'Elne qui voit d'un mauvais œil cette nouvelle manne profiter à son concurrent.


- Une vie retrouvée
de Jean-Pierre Leclerc
Éditions Presses de la Cité / Octobre 2011


En Auvergne, années 1950. Le douloureux destin d'un homme prisonnier du passé, et des secrets de son épouse décédée. Après des années de fuite et d'errance, Martin Seurrère revient au domaine agricole, au cœur des plaines de la Limagne, en Auvergne, ou il a jadis travaillé. Il y a aimé avec passion et épousé Margot, morte un an auparavant, emportant avec elle ses secrets. Il lui reste à rassembler les pièces manquantes de leur histoire. Pour ce faire, il devra composer avec la peu commune Marthe, sa belle-mère, et avec Jérémie, le fils de Margot, qui l'émeut bien malgré lui.


- Au vent fou de l'esprit
de Hortense Dufour
Éditions De Borée / Septembre 2011


En 1894, Marie Breuillet a quinze ans et habite les Borderies au nord-ouest de la Charente où les secrets de famille sourdent. Marie, en effet, est la fille d'un producteur de cognac et d'une glaneuse. Mais elle hérite de la passion pour le cognac, et malgré les ennuis, le phylloxéra, la fuite de sa mère, sa foi n'en sera que renforcée.


- Ceux de Menglazeg
de Hervé Jaouen
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


De 1938 à 1982, suspense et tragédie autour d'une famille bretonne dans un contexte social très rude. En rentrant du travail, Sylviane, dix-huit ans, croit apercevoir sous les remous de l'Aulne en crue le toit d'une voiture ou pourraient se trouver, noyés, sa mère, son petit frère et sa petite sœur. Réalité atroce ou illusion suscitée par des remords confus que la jeune fille ne peut ni ne veut formuler? Au cours de la nuit, la réponse va peu à peu émerger du passé, jusqu'à la révélation d'un secret de famille stupéfiant. Dans ce quatrième volume de sa fresque bretonne commencée avec Les Filles de Roz-Kelenn, de Hervé Jaouen réussit le tour de force d'associer un suspense digne des meilleurs ouvrages du genre à l'histoire des descendants de Ceux de Ker-Askol, dont Ceux de Menglazeg est la suite surprenante et magistrale.


- J'ai cherché celui que mon cœur aime
de Dominique Marny
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


En 1940, Alexis promet à Anne qu'il veillera toujours sur elle. Il a dix ans, elle neuf. L'exode d'abord, la vie ensuite les sépareront pendant de longues années jusqu'à ce que le hasard, le simple hasard, les réunisse à nouveau. Sur la butte Montmartre, Anne, neuf ans, a trouvé en Alexis, de quelques années plus âgé, le compagnon protecteur et singulier de son enfance. En 1940, la guerre et l'exode les séparent. Ils se perdent complètement de vue. Anne ne parvient pourtant pas à oublier la complicité qui les a liés. Jusqu'à ce que, adulte, elle recroise le chemin d'Alexis. Hasard ou destin? Un amour d'enfance peut-il se muer en amour tout court? Le récit intime d'une liaison secrète, sublime et vibrante entre deux êtres.


- Julia
de Jean-Marc Soyez
Éditions De Borée / Septembre 2011


Chef de clan, belle-mère, amante pour Jean-Jean, elle est un peu tout ça à la fois. Elle, c'est Julia. Une femme forte et résolue qui ne s'en laisse pas compter lorsqu'elle apprend qu'un cancer la ronge. Elle sait maintenant que le domaine repose sur les épaules solides de son veuf de gendre. Alors elle le prépare à la succession. Première étape: lui trouver une nouvelle compagne. Jean-Jean succombera-t-il au charme bourgeois de la splendide Michèle ou préférera-t-il la jolie brune Annie. Deuxième étape: lui apprendre à diriger une exploitation. Mais l'enseignement tourne court car, au loin, les premiers sons du canon retentissent.


- L'adieu à la rivière
de Nathalie de Broc
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


La paix retrouvée, la vie reprend ses droits à Kerbrénou, en Bretagne, sur les rives de l'Odet. Herminie de Vrigny entend jouir de chaque jour, de chaque instant, tout en veillant sur Juliette, revenue brisée de déportation. Et protéger de tout son cœur Valentine, la petite mal-aimée. Pilier de la tribu, gardienne du vaste domaine familial, Herminie, qui a déjà vécu mille vies, la passion, l'exil et la mort de son époux, ne s'attendait pas à renouer avec l'amour. Cela pourrait ressembler au bonheur, mais la guerre n'a pas fini de livrer ses secrets et sa noirceur.


- L'enfant déraciné
de Roger Blandigneres
Éditions TDO / Septembre 2011


Camille et Thomas vivent dans un superbe mas au milieu des vignes, du côté de Lesquerde. Peu de choses semblent manquer à leur bonheur. Peu de choses, sauf peut-être le désir ardent de devenir parents. Hélas, la vie ne paraît pas disposée à leur offrir ce précieux cadeau. C'est donc tout naturellement vers l'adoption qu'ils vont se tourner. Après de multiples rebondissements administratifs, le rêve se réalisera enfin sous les traits d'un enfant tout droit venu d'Ukraine. Mais comme chacun sait, la vie trouve toujours son chemin et réserve bien des surprises. Les époux Aubert sauront-ils surmonter les épreuves auxquelles ils vont désormais être confrontés? Un roman qui nous parle d'adoption, où l'humain et la complexité de ses sentiments ne sont jamais bien loin. Entre vouloir et pouvoir, il faudra bien choisir.


- La colère des rusquiers
de Charles Bottarelli
Éditions Du Mot Passant / Septembre 2011


Au milieu du 19ème siècle, l'exploitation du chêne-liège est une activité importante dans le Var. Les rusquiers, ouvriers chargés de prélever l'écorce de ces arbres, travaillent avec leurs collègues les bouchonniers. Ils entrent en conflit avec le propriétaire des bois, le riche et hautain marquis de Vitalis. Alors que le marquis veut racheter une fabrique de bouchons, les ambitions bonapartistes de ce dernier vont entraîner des oppositions avec les idées des ouvriers du chêne qui luttent pour l'instauration d'une "vraie" République refusant celle de Louis Napoléon. Des grèves vont alors se répandre sur la région. De son côté, rompant avec le confort de son milieu, Isabelle, la fille du marquis, féministe avant l'heure, se heurte à son père et s'éprend d'un ouvrier, Armand, avec qui elle décide de vivre. La jeune femme se consacre alors à soutenir la colère des rusquiers durant cette période historique troublée, mais l'arrestation d'Armand va bouleverser le devenir du couple. Un roman passionnant.


- La dame des forges
de Nathalie de Broc
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


En Bretagne, au milieu du XIXe siècle, une jeune héritière de forges prospères, est prise dans la tourmente de l'amour et des premiers mouvements sociaux. Virginie de Kerviléon, petite-fille de l'impitoyable propriétaire des Forges d'Hennebont, a été élevée dans le respect de son rang. Jusqu'à sa rencontre avec Adrien Le Guerno, métallurgiste. Choyée et protégée, Virginie ignore tout de la misère à sa porte, du quotidien des "métallurgistes en sabots". Son amour pour Adrien lui ouvre les yeux. Mais, à l'heure de la révolte, il la met aussi face à un terrible choix. Aura-t-elle le courage de se dresser contre sa famille pour devenir la dame des Forges? Nathalie de Broc compose un magnifique portrait de femme et dresse un poignant tableau des hauts-fourneaux bretons.


- La dentellière de la brume
de Anne-Marie Castelain
Éditions De Borée / Septembre 2011


Les bateaux reviennent chargés de sardines, les femmes ne ménagent pas leur peine à la conserverie et les petites mains s'agitent à la fileterie. Au port, chacun travaille dur pour apporter de l'argent à la maison et les pêches heureusement sont miraculeuses. Pourtant Angélique aimerait échapper à son destin tout tracé en s'instruisant. La rencontre avec la comtesse de Kéradec, qui l'engage comme apprentie dentellière, va ouvrir les portes de son rêve.


- La malédiction de Bellary
de Jacques Mazeau
Éditions De Borée / Septembre 2011


Au début du XIIIe siècle, naît Louis, fruit d'amours coupables. Comme si Dieu avait voulu punir les amants, l'enfant vient au monde difforme. Rejeté et damné, Louis jette une malédiction sur Mahaut, sa mère infidèle, Hervé IV de Donziais, son injuste père, et Guy de Montperrou, l'amant de sa mère.


- La source au trésor
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Septembre 2011


Dans les caves du manoir de Mauval coule une source mystérieuse qui émet un souffle irrégulier, l'expir. Une sorte de halètement monte du tréfonds de la bâtisse, traverse les étages, fait vaciller la lumière des lampes. La maison respire, elle vit. Mauval recèle une autre merveille, un trésor dissimulé par un ancien révolutionnaire devenu bandit de grand chemin. De la Révolution à nos jours, ce tas d'or maudit marquera la lignée des occupants du domaine. De génération en génération, le magot sera tantôt maléfique, tantôt consacré à des causes patriotiques. Par l'eau et par le feu, la destinée de Mauval s'accomplira, par une dramatique journée de juin 1944 ou la légende rejoint l'Histoire. Avec ce roman puissant, Michel Jeury enrichit le légendaire du terroir limousin d'une ténébreuse histoire, ou les passions, les peurs et les haines animent une étonnante galerie de personnages rudes et tendres, fantasques et attachants. Nous n'oublierons pas de sitôt les quatre femmes qui sont la vie et la chair de ce domaine inquiétant, de Marie-Corrèze, la servante au grand cœur, à Faustine, de Mélie à Angéline la pure. L'âme de Mauval n'a pas fini de nous hanter.


- La terre des Coteaux
de Pierre Sabourin
Éditions De Borée / Septembre 2011


Pierre Sabourin retrace le destin de personnages ballottés par les soubresauts de l'Histoire, à une époque où les pêcheurs plaçaient leurs enfants comme bergers pour survivre, où les paysans vivaient en autarcie, où les mariages de raison étaient sources de drames.


- La vagabonde de Saint-Ours
de Michel Lacombe
Éditions De Borée / Septembre 2011


La vie de Marinette est bouleversée lorsque Charles Aurelle vient négocier la main de cette dernière pour son fils Maximilien. Pour la jeune fille, il n'est pas question de s'unir avec ce garçon fruste et bagarreur, même s'il est l'unique héritier d'un important domaine. Face à l'inflexibilité de son père, Marinette décide de prendre la fuite.


- La vallée de la soie. Tome 1
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Septembre 2011


Alexandrine Jourdan s'est juré de posséder un jour sa propre filature. Passionnée par les vers à soie, fille de muletier dans les Cévennes du XIXe siècle, elle rejoint à quatorze ans la plus grosse fabrique du pays, celle des Favière. La vie y est dure et le contremaître, Charles Rabanel, y fait régner un climat de violence insupportable. Distinguée par les "messieurs" pour sa parfaite connaissance des textes protestants, la jeune huguenote se voit confier l'éducation religieuse des enfants de François-David Favière. Elle se rapproche alors de Mme Adrienne, la mère de Rabanel, qui finit par la convaincre d'épouser son fils. Fou d'amour pour Alexandrine, Rabanel se soumet à sa volonté. Mais sa violence reprend peu à peu le dessus et un drame terrible finit par se produire.


- Le clos des Monts-Luisants
de Jean-François Bazin
Éditions Calmann Lévy / Septembre 2011


La grande saga du vignoble bourguignon. Au lendemain de la Grande Guerre, bouleversé par la disparition de son aîné dès 1914, Bénigne Papillard cède peu à peu sa propriété de Gevrey-Chambertin à son benjamin, Philippe, ainsi qu'à ses filles, mariées à deux frères négociants en vin beaunois. La crise frappe. La révolution d'Octobre assèche le marché russe. Les débouchés américains se tarissent avec l'entrée en vigueur de la Prohibition. Plus que jamais les vignerons veulent s'affranchir de la dépendance des négociants. Ils sont de plus en plus nombreux à mettre eux-mêmes en bouteilles, à s'unir et à se battre pour faire reconnaître leurs appellations d'origine, leurs crus, leurs climats. Entre ses beaux-frères qui font feu de tout bois pour sauver leur maison de négoce et Philippe, qui épouse la cause des propriétaires et tente de reconstituer parcelle après parcelle un vignoble historique dans le but de la faire classer grand cru, le ressentiment devient inévitable.


- Le figuier de Paul
de Jean-Pierre Grotti
Éditions TDO / Septembre 2011


Dans ce roman de terroir drôle et touchant, Ernest l'ancien nous raconte la vie mouvementée de la famille Molinier et, à travers elle, celle d'un village typique du sud de la France. Le vieil homme va relater à sa manière les mutations qu'a connues sa petite communauté: désertification, mévente du vin, arrivée des hippies, arrachage des vignes. Le vieil homme fait alors du lecteur son confident. Oui, mais Ernest est bossu, ivrogne, mal aimé et puceau. Oui, mais Ernest est seul et bavard. Il a tant de choses sur le cœur, tant de choses à dire et à crier. Ce superbe roman de Jean-Pierre Grotti résonnera longtemps en chacun de nous. Le combat de cette petite cité pour sa survie est aussi celui d'une partie de nous qui refuse l'abandon des valeurs humanistes. Qui refuse tout simplement la fin de l'esprit de village. Un espoir pourtant, les figuiers ne meurent jamais.


- Le temps des loups
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Septembre 2011


1568. Renaud Favrier a quatre ans et sa famille est massacrée par Otto Von Schementhal. Adopté par un notaire, il devient un brillant clerc de notaire. En pleine guerre de religions, il engage un combat sans merci contre l'armée de reîtres responsable de ses malheurs et de ceux de sa Bourgogne natale.


- Les cigognes savaient
de Élise Fischer
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


L'Alsace est chère au cœur de Clémence. À l'aube de la trentaine, la jeune femme y a ses racines, et une promesse à tenir. Sa mère, Louise, sur son lit de mort, lui a demandé de faire la lumière sur la tragédie qui a anéanti les siens. À Muhlzwiller, près de Strasbourg, Clémence s'installe dans une belle maison à restaurer, qui jouxte l'ancienne demeure familiale. En découvrant de très vieilles lettres cachées, Clémence réalise alors comment secrets de famille, amours interdites, drames de la guerre, ambition et passion de la musique ont pu s'entremêler et conduire au destin tragique de sa famille, les Bergklauss, et de leurs voisins, les Wendersheim.


- Les compagnons de Maletaverne
de Jean-Paul Malaval
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


Au XVIIIe siècle, l'édit de Nantes à peine révoqué, les protestants du royaume sont victimes de la terrible répression lancée par Louis XIV. Dans les montagnes cévenoles, de Mende à Uzès, d'Alès à Ganges, la révolte gronde. Les camisards entrent en scène. Au milieu de ce déluge de fanatisme et de terreur, Thibaut de Jassueix, en grand seigneur, décide de protéger ses gens, même s'il ne partage pas leur cause. À La Sourde, il célèbre avec son ami et seigneur Lavèze l'amour naissant de leurs enfants, Aurèle et Isabeau. Mais à peine les feux sont-ils éteints que l'histoire les précipite tous dans la tourmente. Les Cévennes au temps des camisards. Épique et passionnant.


- Les grandes filles
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Septembre 2011


1950. Agnès Vincent, une institutrice de 22 ans, passionnée et pleine d'illusions sur la vie et son métier, est nommée dans la petite école de Sainte-André-la-Vallée, au pied des Cévennes. Elle hérite d'une classe vivante, même un peu trop, et difficile, les élèves ne sont pas au niveau. À l'âge du "certif", les filles sont presque des jeunes filles et le travail scolaire les ennuie. Elles préfèrent chantonner "les chansons du poste" et se laisser captiver par l'actualité (Marcel Cerdan vient de mourir). Ninon, jolie blonde délurée, un vrai diable sous les jupons, règne sur les grandes filles et sur bien des garçons. Bientôt, Agnès s'attache à cette enfant particulièrement espiègle, et se rend compte qu'un secret se cache derrière son allure effrontée.


- Les Hauts de Bellecoste
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Septembre 2011


À la ferme des Pérol, la vie est dure mais Clémence ne se plaint pas. Douce et rêveuse, la jeune fille résiste aux avances de son voisin fourbe et grossier, Émile. C'est Armand, le bel inconnu, qui prend son cœur mais hélas, il disparaît au front. Émile tient alors sa revanche, pour le plus grand malheur de Clémence. Jusqu'au jour où celle-ci décide de prendre en main sa destinée, quitte à bousculer les conventions.


- Les larmes et l'espoir
de Élise Fischer et Geneviève Senger
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


Bouleversante épopée à deux voix qui retrace, à travers le moment le plus douloureux de l'histoire contemporaine, les itinéraires de deux sœurs de cœur, élevées comme des jumelles: Magda Von Ehrenberg, aristocrate allemande, et Esther Shprinzel, juive adoptée. De la Nuit de Cristal en 1938 à la bataille de Berlin en mai 1945, en passant par Paris et Londres, ce sont sept années de larmes et d'espoir durant lesquelles la guerre révèle la personnalité des deux jeunes femmes. Magda s'engage en toute sincérité pour la cause nazie; Esther, elle, prenant conscience de sa judéité, décide, révoltée, de combattre aux côtés des résistants. À l'heure des choix ne restera que l'amour sororal, véritable et malmené de Magda et Esther.


- Un lit d'aubépine
de Jean Anglade
Éditions Presses de la Cité / Septembre 2011


Au début du XXe siècle, l'amour d'une mère pour ses trois garçons aux destins très dissemblables: l'un devient prêtre, l'autre officier, le troisième proxénète. Viverols, une commune de montagne entourée de bois, de pâturages, aux confins de quatre provinces: Auvergne, Forez, Velay, Vivarais. En 1902, un gendarme corse, Pancrace Cervoni, y est nommé chef de brigade. Il épouse une jeune paysanne à peu près illettrée, Tiennette Farigoule, dont la mère se prétend descendante du dauphin Louis XVII, échappé du Temple et réfugié dans la région. Ils ont ensemble trois garçons. Le premier deviendra prêtre, le deuxième officier, le troisième proxénète. Mais, peu soucieuse de ces carrières dissemblables, Tiennette nourrit pour eux un amour égal et passionné, prêt à toutes les indulgences. Avec Un lit d'aubépine, de Jean Anglade nous conte l'histoire captivante et multicolore, burlesque et bouleversante, de cette "mère Goriot" et de ses trois fils.


- Une maison dans les herbes
de Claude-Rose Touati
Éditions De Borée / Septembre 2011


Le temps d'un week-end, Marie-Jeanne ramène son arrière-grand-mère dans la région de son enfance. Entre les souvenirs, confus, de l'une et les projets d'avenir, incertains, de l'autre, une complicité discrète s'installe. Mais Mémé Louise s'aperçoit vite que, derrière ce prétexte habile, un homme se trouve au bout du voyage.


- Couleur de terroir
de Yvonne Dubois
Éditions De Borée / Août 2011


Yvonne Dubois poursuit son récit de la vie paysanne du petit village savoyard que nous avons appris à aimer au fil de ses activités et de ses plaisirs quotidiens. Ce nouvel ouvrage est un livre de réflexions et d'introspection, mais aussi un regard venu du passé. Il est en partie inspiré par les chroniques qu'Yvonne Dubois écrivait chaque semaine pour le journal Agri-Sept, de 1984 à 1989. Dans ces billets d'humeur, elle aborde les problèmes agricoles, la nature, les animaux et les activités de la terre, la vie du village et de ses habitants, avec la simplicité et la pudeur qui la caractérisent, et l'émotion qu'elle a toujours su nous faire partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 9:59

- De l'autre cote de la rivière
de Jacques Mazeau
Éditions De Borée / Août 2011


Par curiosité, le nouveau médecin de Neuville, Robert Leroy, enquête sur les haines qui opposent Neuville et Bulcy, deux villages de Bourgogne que sépare l'Asvins. Comme si passer de l'autre côté de la rivière changeait leur destin.


- L'appel des drailles
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Août 2011


Matthieu regarde Antoine, son père, partir pour l'estive sur des drailles pierreuses. À l'arrivée sur le plateau herbeux, où Antoine Chabrol reste cinq mois, le troupeau atteint quinze cents têtes. Adeline, sa femme, élève seule leurs cinq enfants. Leur vie de protestants cévenols semble immuable. Mais la révolte soulève les paysans épuisés par la misère.


- L'inconnu de Roche Rouge
de Maurice Bouchet
Éditions De Borée / Août 2011


De son temps, Georges Quatremains menait paître ses brebis sur le domaine de Roche Rouge. Désormais, les pâturages sont attribués aux bergers par tirage au sort et cette année encore cette terre lui échappe. Pire, c'est Julien Combe, un individu que Georges ne porte pas dans son cœur, qui s'en empare une fois de plus. Et quand Julien installe là-haut un berger étranger, Georges ressent cette décision comme une véritable trahison. Le voilà bien décidé à savoir d'où vient cet inconnu.


- L'olivier du diable
de Jean-Michel Thibaux
Éditions Calmann Lévy / Août 2011


Dans le secret des entrailles de la Provence. 1870, au pied de la Sainte-Victoire. À la Braconnerie, tandis qu'Antoine, paysan dans l'âme, travaille d'arrache-pied pour faire fructifier la terre de ses ancêtres, son père Louis dilapide la fortune familiale lors de folles parties de poker à Marseille. Dans sa lutte contre cet homme tyrannique, Antoine ne peut compter que sur une alliée, Maryse, une domestique bossue qui se consume d'amour pour lui en silence. Sa difformité ne lui laissant aucun espoir, celle-ci se met en tête de marier son maître à la magicienne de la Bastide Verte, Claire Charme. Surnommée Colère, la jeune femme, qui vit en marge de la société, est redoutée pour ses dons surnaturels. Sur les flancs de la Sainte-Victoire, les bruits de bottes des Prussiens semblent loin. Pourtant, Antoine perdra tout dans la guerre qui éclate. À l'exception d'un terrain maudit dont personne ne veut, sur lequel se dresse l'olivier du Diable. Claire lui révélera alors le terrible secret caché sous les racines de cet arbre millénaire.


- La fille de la meunière
de Adrien Bobeche
Éditions De Borée / Août 2011


Lors d'un méchant automne du XIXe siècle finissant, Sylvain et sa mère, la vieille Marie, emménagent dans une ferme isolée pour échapper à la misère. Seule habitation à proximité le moulin. Là vivent Françoise, la veuve du meunier, à la sulfureuse réputation de "coureuse", et sa fille Claudie, une "jeunesse" de seize ans, la pureté même aux yeux de Sylvain. Les deux femmes du moulin commencent à hanter les nuits du jeune homme. Aussi accepte-t-il volontiers de devenir garçon meunier lorsque Françoise le lui propose. Partagé entre les mœurs dissolues de la meunière et l'innocence de sa fille, Sylvain verra son travail au moulin prendre des aspects inattendus.


- La Noisetière
de Antonin Malroux
Éditions De Borée / Août 2011


Une voix au téléphone, confuse et inconnue, et François replonge dans son enfance en Auvergne, à la Noisetière, la mort de sa mère, la ferme en feu, son départ de nuit avec Amandine. Vingt ans après, va-t-il écouter cette voix qui lui parle de "choses le concernant à la Noisetière"? Le temps passé lui permettra-t-il seulement de pardonner?


- La promesse des Lilas
de Antonin Malroux
Éditions Calmann Lévy / Août 2011


En 1953, dans un village du Cantal, François, fils d'un riche négociant en bestiaux commet l'irréparable avec la fille d'une famille voisine de petits paysans. Une mésalliance est hors de question et le père éloigne son fils chez des paysans pratiquant l'estive de mai à octobre dans les hauts pâturages. François connaît la vie rude des vachers dans les "burons", ces abris de pierre isolés sur les plateaux, parmi les troupeaux de salers. Il s'initie à la fabrication du fromage de cantal et devient buronnier. Il apprend aussi la fraternité auprès de ses deux vieux tuteurs, puise dans leur sagesse ancestrale. C'est en homme maître de son destin qu'il revient parmi les siens. Ici comme ailleurs les lilas refleurissent toujours au printemps.


- La tresse d'or
de Mireille Pluchard
Éditions De Borée / Août 2011


Au hameau de Montmoirac, Estienne et Anne, qui vient de donner naissance à des jumeaux, font prospérer les terres du marquis de Trémolet. Un jour de foire, en recueillant les Chantegrel venus trouver du travail au village, Estienne découvre en Pierre l'homme qui pourra l'aider à édifier ses projets, élever le ver à soie. Cette cohabitation imprévue va se révéler un tournant majeur dans la vie des deux familles.


- La vallée des cyclamens
de Yvonne Dubois
Éditions De Borée / Août 2011


Premier livre d'Yvonne Dubois, cet ouvrage marque les débuts d'une saga se déployant dans la vallée du Chéran, au cœur du massif des Bauges. La paysanne noircissait ses cahiers dans le silence de ses nuits d'insomnie, soucieuse de noter ses étonnements, ses soucis, ses espoirs et ses tâches au quotidien. D'une grande sensibilité, en communion avec la nature, avec ses bêtes, avec les arbres qu'elle greffe, les cyclamens qu'elle cueille, attentive aux autres, angoissée par la crainte que le monde rural disparaisse, Yvonne écrit ici un chant d'amour à la paysannerie.


- Le mas des tilleuls
de Françoise Bourdon
Éditions Calmann Lévy / Août 2011


1825, en Provence. Fils d'un riche propriétaire terrien de la région de Buis-les-Baronnies, Jean-Baptiste est injustement accusé par sa belle-mère d'avoir voulu abuser d'elle. Ulcéré, son père le bannit pour toujours du mas de son enfance. Jean-Baptiste devient colporteur-droguiste. Il sillonne la France pour vendre des plantes médicinales et aromatiques cueillies sur la Montagne de Lure. Quand il rencontre Lilas, fille de sourciers et de guérisseurs qu'il aime éperdument et qui lui donne un fils, il croit avoir vaincu l'adversité. Mais son bonheur s'évanouit dans les tumultes d'une Provence en révolte contre le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte. Déshérité, maudit par son père jusque dans la prison où croupissent les Républicains, Jean-Baptiste comprend pourtant qu'il ne trouvera la paix qu'à une condition, reconquérir ses droits sur le mas qui l'a vu naître.


- Les autos tamponneuses
de Stéphane Hoffmann
Éditions Albin Michel / Août 2011


"Le mariage a toujours ressemblé à un tour en autos tamponneuses: c'est inconfortable, on prend des coups, on en donne, on tourne en rond, on ne va nulle part mais, au moins, on n'est pas seul". Lorsque Pierre veut prendre sa retraite pour passer le reste de sa vie auprès de sa femme dans leur belle maison du golfe du Morbihan, Hélène ne l'accepte pas. Elle ne tient pas à découvrir un vieux mari en l'homme qu'elle aime depuis toujours. Une nouvelle vie commence. Tout est à réinventer.


- Les encriers de porcelaine
de Jean-Paul Malaval
Éditions Presses de la Cité / Août 2011


Quand, le 1er octobre 1935, Augusta Maupin prend son premier poste d'institutrice face à une classe de petits paysans corréziens, elle a l'enthousiasme chevillé au corps. Jeune normalienne porteuse des valeurs républicaines, elle a été formée aux nouvelles méthodes d'éducation. Mais qu'une jeune femme, belle de surcroît, veuille donner à tous ses élèves, garçons et filles confondus, les moyens de devenir de vrais citoyens, crée le scandale. Alors que pointe le Front populaire, elle devra affronter le maire et le curé du village qui exigent de demeurer les seuls garants de l'autorité et de la morale.


- Les temps d'orage. Les gens de la Paulée
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Août 2011


À la Paulée, la vie continue. Marinette gère les affaires en l'absence de son mari, Lucien, prisonnier de guerre. Mais Jean-Bernard, l'amoureux de sa fille Émilie, s'engage dans la LVF aux côtés des troupes allemandes. Les temps d'orage grondent.


- Chantemerle
de Marie-Nicole Cappeau
Éditions De Borée / Juin 2011


Roméo et Juliette des temps modernes, Isa et jean, meurtris par les dissensions familiales, abandonnent leur pharmacie citadine pour tenter de reconstruire leur vie. Ils partent élever des chèvres en Cévennes. S'il leur est difficile de rejeter leur milieu social d'origine, Isa et jean s'aperçoivent rapidement qu'il l’est tout autant de s'intégrer dans le monde rural: pour les paysans, ils restent des gens de la ville dont il convient de se méfier. Leur réussite suscite la jalousie et provoque des hostilités qui les font douter de leur engagement et mettent leur amour en péril. Renoncer les effleure bientôt.


- L'enfant des labours
de Jean-Luc Mousset
Éditions Calmann Lévy / Juin 2011


Les gens de la terre gardent-ils leurs secrets pour toujours? Depuis des générations les Métayer habitent la Butte, une petite ferme de la Normandie. En ce début des années soixante, le monde rural est en plein bouleversement. Tandis que certains paysans continuent de passer l'araire au rythme des sabots des percherons, d'autres arrachent les haies pour faciliter le passage des engins motorisés. Chez les Fournier, une famille d'agriculteurs qui possède tous les herbages et les champs des environs, on se modernise, on s'équipe. Mais chez les Métayer on n'a plus fait d'investissements depuis le premier tracteur avec relevage hydraulique du village acheté en 1958. Pourquoi ont-ils subitement refusé d'évoluer? Ce mystère pèse sur Patrick, le fils unique des Métayer, qui souffre de la froideur et de l'isolement de ses parents. Quelle est l'origine de l'ancienne et obscure querelle qui les oppose aux Fournier, dont le cadet, César, est pourtant son meilleur ami? À travers le regard bouleversant d'un enfant confronté à l'incompréhension de ses parents agriculteurs, une plongée extraordinairement authentique dans le quotidien des paysans à un moment clé de leur histoire.


- La malédiction des Mouthier / Les enfants de la vouivre
de Michel Dodane
Éditions De Borée / Juin 2011


Jacques Mouthier, soupçonné de plusieurs crimes odieux, a été contraint de fuir son pays natal pour la Nouvelle Calédonie. Quand il peut enfin rentrer en France, il retrouve son frère devenu un important chercheur. La science permettrait-elle de prouver l'innocence de Jacques?


- Le chien qui faisait peur au diable
de Michel Verrier
Éditions De Borée / Juin 2011


Enfin libre. Pierre a réussi à s'échapper de la prison où il a été condamné à tort pour le meurtre de sa femme. Le fugitif est déterminé à trouver le coupable et à récupérer sa fille qui a été placée, mais, pour l'instant, il doit se terrer au fond d'une grotte avec pour seul ami un chien. Un jour pourtant, il rencontre le curé, le seul homme sur terre qui semble prêt à le croire et à l'aider.


- Les héros perdus de Gabrielle
de Hélène Legrais
Éditions Calmann Lévy / Juin 2011


L'amour et l'amitié aux temps héroïques du rugby. Gabrielle aime le rugby. En 1914, ce n'est pas banal pour une fille de notaire encore adolescente, même à Perpignan. Tous les prétextes lui sont bons pour fuir l'atmosphère étouffante du logis familial et accompagner en cachette son oncle au stade afin d'encourager quinze gaillards au maillot blanc frappé du losange sang et or catalan à la conquête de leur premier titre de champion de France. Quand la mobilisation générale est déclarée, le monde de Gabrielle s'écroule. Fini les empoignades épiques, l'enthousiasme des tribunes, la convivialité de la troisième mi-temps entre jeunes gens de tous milieux sociaux. Qu'adviendra-t-il d'Aimé Giral, le demi de mêlée, surdoué et beau comme un dieu? Très vite, Gabrielle prend conscience avec horreur que beaucoup de ses amis ne reviendront pas.
Malgré sa solitude et son désespoir, elle saura redonner un sens à sa vie en se lançant, à sa manière, dans la bataille.


- Louise
de Marie-Paul Armand
Éditions Presses de la Cité / Juin 2011


À six ans, Louise, fille adoptive de Charlotte et petite-fille de Constance, vit avec ses parents et son frère dans une maison de garde-barrière. Si, en 1900, le quotidien des ouvriers est toujours précaire, c'est néanmoins une période d'insouciance, de foi en l'avenir et dans le progrès. Lorsqu’éclate la guerre de 1914, Louise, mariée, s'est installée à Tourcoing. La mort de son mari puis l'occupation allemande font voler en éclat une vie qui paraissait heureuse. Après l'armistice, il lui faudra, meurtrie, réapprendre à vivre et à trouver le bonheur auprès de son petit garçon, Benoît.


- Retour à Bellemaison
de Anne Courtillé
Éditions Presses De La Cité / Juin 2011


Milieu du XIXe siècle, à Clermont-Ferrand. Au côté d'Hortense, femme d'idéal et de liberté, son fils, Jules, découvre la vie et épouse la cause des grandes avancées sociales de son époque, entre tradition et modernité. Hortense Duvillage, éprise d'idéal et de liberté, est fière d'avoir accompagné les grandes avancées sociales de son temps. Dans le domaine de Bellemaison, entre Clermont-Ferrand et Vichy, elle a su fédérer une famille et des amis d'origines diverses. Elle prend cependant conscience de la difficulté d'éduquer ses enfants. L'époque, il est vrai, semble faire le grand écart. Ainsi, Jules, son fils, affiche-t-il son mépris des conventions: il rêve d'être peintre et tombe amoureux de la jeune Louison. Qu'importe si c'est la fille du garde champêtre. Pour Hortense, c'est l'heure des choix, des remises en question: comment contester à Jules la liberté qu'elle a tant revendiquée? Alors que tout Clermont s'apprête à célébrer la venue de l'empereur Napoléon III et de l'impératrice Eugénie avec fastes et péripéties, Retour à Bellemaison nous conte les tribulations, les amours, les drames de Jules, d'Hortense et de leurs compagnons de vie, et révèle les enjeux d'une époque entre tradition et modernité.


- Destins croisés en Roussillon
de Christian Saint-Roche
Éditions TDO / Juillet 2011


C'est au cours d'une banale dégustation de vins rares, initiée par deux amis fins gourmets, un homme d'affaires écossais et un reporter journaliste français, que vont se déclencher, à leur insu, des aventures tout aussi inattendues qu'exaltantes. D'Écosse en Roussillon naissent plusieurs destins qui se croiseront, se tisseront et se découdront au fil d'épopées croustillantes. L'histoire de l'Ordre du Temple s'invite en filigrane avec l'entrée en scène du véritable dernier et authentique chevalier du Temple. Dans ce roman, l'amour s'inscrit évidemment en lettres d'or. La fine gastronomie catalane est aussi de la fête, toujours complice de tant de sensualités gustatives. Les personnages épiques, gouailleurs, courageux, sincères et réalistes, seront néanmoins confrontés à un événement dramatique soudain qui mettra à l'épreuve leur solidarité. Le tout sur fond de décor ésotérique et réaliste dans lequel les vins doux naturels du Roussillon tout comme le rugby joueront un beau second rôle.


- La maîtresse du moulin
de Arlette Aguillon
Éditions De Borée / Juillet 2011


Les trois épouses Garrassin sont-elle décédées de mort naturelle? En 1880, près d'Aix-en-Provence, Héloïse, une jeune servante, et son frère soupçonnent les meuniers Sidoine Garrassin et son père d'avoir participé à l'arrestation de leur père et les tiennent pour responsables de sa mort. Pour se venger, Héloïse décide de s'approprier le moulin et la fortune accumulée par les Garrassin. Elle parvient à se faire embaucher au moulin. Or, les trois épouses successives du meunier meurent de façon suspecte, toutes sans enfant. Sidoine tombe alors dans le piège que lui tend Héloïse: il l'épouse, persuadé d'être le père de l'enfant que lui a fait Angelo, un charbonnier piémontais qu'Héloïse éloignera sans scrupules. La jeune femme parviendra-t-elle à prendre sa revanche? Angelo lui pardonnera-t-il de l'avoir manipulé pour arriver à ses fins? A-t-il un lien avec les trois meurtres? Semi-confidences, bavardages, fausses révélations, supputations, calomnies. La rumeur s'amplifie. Dévots et libres-penseurs s'affrontent. Tout le monde ment. Par intérêt? Par lâcheté?


- Le forgeron d'Eden
de Didier Cornaille
Éditions De Borée / Juillet 2011


Il est loin le temps où la mine tournait à plein régime. Dans le café de la belle Juliette, Léonce le forgeron et ses vieux amis assistent au dépeuplement de leur village en tapant le carton. Mais un jour, l'activité reprend autour de la mine désaffectée: des camions viennent y déverser leur contenu. Parallèlement, le bétail meurt mystérieusement.


- Quelques mois pour tout changer
de Martine Pruneyrac
Éditions TDO / Juillet 2011


Lorsque Paul, jeune architecte parisien, décide de changer de vie et de restaurer une vieille ferme ariégeoise, il est loin de se douter des conséquences de son exil. Hébergé durant les travaux par une ancienne aubergiste et figure emblématique du village, il va enfin laisser s'exprimer son côté créatif. Il peint et, à distance, continue à collaborer avec son associé resté à Paris, mais la solitude est vite insupportable. Au travers de rencontres surprenantes, d'amitiés insolites et même d'un amour improbable, il atteint une qualité de vie inespérée. Personne n'y trouve à redire. Personne? Pas sûr. Animé par des personnages hauts en couleur Quelques mois pour tout changer dresse le portrait fidèle d'un mode de vie et d'une région authentiques.


- Le baron des champs
de Henriette Bernier
Éditions Calmann Lévy / Mai 2011


Dans le petit village lorrain de Valonne en ce mois d'octobre 1973, la mort de Noël Robain dit le Baron passe presque inaperçue. L'idiot, le "farce", vivait en sauvage et ne sortait de la ferme délabrée héritée de ses parents que pour de grandes promenades solitaires à travers les champs. Une telle vie méritait-elle d'être vécue? Louise éprouve de la pitié pour la fin misérable de son lointain cousin avant de découvrir qu'il a laissé sur des morceaux de papier des traces écrites, parfois anciennes, des événements qui l'ont marqué. Elles réveillent le souvenir d'une époque où l'on n'enfermait pas les retardés mentaux dans des institutions. Le Baron était allé à la communale, au catéchisme, il s'était présenté au conseil de révision. Il avait été pour le village un objet de honte mais aussi de distraction. Il avait connu des joies et des chagrins. Au gré d'épisodes mêlant la farce et le drame, le rire et l'émotion, se révèle peu à peu le visage d'un homme semblable à tous les hommes et qui les valait tous.


- Le cri du goéland
de Gilbert Bordes
Éditions Belfond / Mai 2011


Paul Benalec est prêtre. Cette vie, il l'a choisie pour expier une faute. Paul était marin pêcheur. Fiancé à Marie, il habitait un village entre Concarneau et la pointe du Raz. Son bateau a coulé un jour de grande tempête, emportant dans les flots glacés ses trois compagnons, dont son frère cadet. Seul rescapé du naufrage, en proie à une terrible culpabilité pour avoir refusé de remonter le chalut quand tout était encore possible, il a alors renoncé au mariage, à son métier de marin, et a intégré le séminaire. Quelques années plus tard, il est nommé prêtre dans la paroisse du village voisin. Dans la région, personne n'a oublié le drame, ni sa fiancée, ni sa mère, qui lui en veut toujours d'avoir entraîné son fils préféré dans la mort, ni la veuve d'un des disparus, qui cherche à se venger par tous les moyens. Seul Amaury, un enfant farouche et rejeté par tous, semble lui témoigner de l'estime et se réfugie régulièrement au presbytère, ou il trouve du réconfort auprès du prêtre. Paul va-t-il enfin réussir à affronter les démons du passé, à vaincre sa peur viscérale de l'océan et, surtout, à apaiser sa conscience?


- Le long chemin de Joaquin l'Espagnol
de Jean-Pierre Grotti
Éditions TDO / Mai 2011


Pris dans le tourbillon infernal de la guerre d'Espagne, Joaquin Garcia Sanchez doit affronter la férocité du fascisme, la souffrance, l'emprisonnement, l'injustice, et la mort de ceux qu'il aime. Vaincu et humilié, il va pourtant rester debout avec, planté dans le cœur comme un drapeau, un ardent désir de vivre. Seul le souvenir de la douce Maria lui permettra de résister. Depuis un petit village de Castilla la Mancha jusqu'à un autre petit village du Roussillon, voici l'histoire extraordinaire d'un homme pas tout à fait ordinaire. C'est la découverte du carnet authentique d'un réfugié espagnol qui a poussé Jean-Pierre Grotti à se lancer dans l'écriture de cette poignante histoire.


- Le retour de Rose
de Yveline Gimbert
Éditions De Borée / Mai 2011


Lorsqu'un terrible accident emporte son mari, Rose croit sa vie brisée. Le domaine du Long, théâtre du drame, est banni. Jules Chometon, écrivain de renom en quête d'une muse, lui propose alors de l'engager comme secrétaire. À son contact, elle découvre un homme doux et passionnant et ressent la force de "remonter là-haut". Mais voilà qu'elle s'éprend bientôt de Paul Eyraud, jeune paysan au cœur aimant, et à la force animale.


- Le sang est plus épais que l'encre
de Denis Humbert
Éditions Presses de la Cité / Mai 2011


Un superbe roman à la gloire d'Hemingway. Jim, journaliste sportif, ancien espoir du football taclé en pleine gloire, croise presque par hasard les routes que suivit autrefois Ernest Hemingway. Peu à peu fasciné par le personnage, il se lance sur les traces de celui qui va devenir son mentor. D'une corrida à Salamanque à un match de boxe à Cuba, des daiquiris avalés sur le Malecón aux pintes de whisky ingurgitées dans tous les Harry's Bar du monde, de la pêche au gros à l'affaire des premiers manuscrits disparus, c'est un portrait en creux de l'auteur de Pour qui sonne le glas qui s'esquisse. Double du narrateur, meurtri, cynique et désabusé comme pouvait l'être son modèle, Jim nous offre, à l'issue d'une véritable course-poursuite posthume, une réplique moderne du grand écrivain, de ce chef-d’œuvre que fut, de son vivant, Ernest Hemingway.


- Les blouses grises
de Jacques Pince
Éditions De Borée / Mai 2011


Dans les années cinquante, Michel est élève dans un collège de garçons. Fils de paysans, il est devenu interne pour préparer son bachot. Une fois le dortoir glacial et sans intimité quitté, le moindre instant de liberté se savoure avec ivresse, de baisers volés lors des sorties en ville en parties de foot interminables avec les copains.


- Les rumeurs du Gave
de Olivier Deck
Éditions De Borée / Mai 2011


Automne 1942. Peyregrave vit sous le joug de l'occupant: la ligne de démarcation sépare désormais en deux cette petite ville béarnaise. À l'Auberge des Charmilles, Marthe, Manon, Louis et les autres vivent au rythme de la guerre, qui n'épargne personne. On voudrait croire à des jours meilleurs, mais une question hante les esprits: est-ce que la vie redeviendra normale un jour?


- Rue de la côte-chaude
de Philippe Lemaire
Éditions Calmann Lévy / Mai 2011


Quand la rue de la Côte-Chaude résonne du fracas de "la guimbarde" et du rire des gamins qui la précipitent dans la pente, une vie insouciante et heureuse semble s'y être installée pour toujours. C'est oublier la crise. En ce début des années trente, elle frappe le bassin minier de la Loire. Pourtant Waldeck, un jeune polonais déraciné et solitaire, débarqué d'un train de nuit, réussit à se faire embaucher comme boutefeu, un des métiers les plus dangereux de la mine. Commence alors pour lui, entre la solidarité du fond et la chaleur du petit monde haut en couleur de la rue de la Côte-Chaude, un lent réapprentissage du bonheur. Qui de Lucile, troublante intellectuelle, ou de Virginie, la mère de Clément, jeune veuve douce et sensuelle, pourra lui faire oublier un passé tragique? Au fil d'une reconstitution pleine d'authenticité de la vie dans le pays minier stéphanois au temps du Front populaire, Philippe Lemaire trace le portrait émouvant et profondément actuel d'un homme, gueule noire au regard clair, en quête d'une terre d'accueil.


- Soleil d'octobre
de Jean-Paul Malaval
Éditions Calmann Lévy / Mai 2011


En Corrèze, à la veille de la Grande Guerre, Angéline, une jeune fille rêveuse, vit au domaine de la Califourche sous l'œil autoritaire de son père, Joseph Charpenet, un ancien juge. Au soir de sa vie, Joseph s'inquiète pour l'avenir de sa fille qu'il a toujours tenue à l'écart des contingences matérielles. Il décide de la marier au plus important paysan de la région, un homme pourtant brutal et arrogant. Angéline obtempère puis refuse quand elle rencontre Sylvestre, un couvreur téméraire qui joue les funambules sur le toit de l'église de Darnac. Entre l'ouvrier et la jeune fille de bonne famille se noue une brûlante passion qui peut se donner libre cours quand le père tombe soudainement malade. Mais la guerre éclate et sépare les amants, laissant Angéline seule face à l'opprobre et aux nécessités de l'existence. Une bouleversante histoire d'amour dans la Corrèze de la Grande Guerre, transcendée par la plume puissante et incisive d'un observateur passionné du monde provincial et paysan.


- Les fourches écarlates
de Michel Lacombe
Éditions du Mot Passant / Avril 2011


Divorcé depuis peu et exerçant au Puy-en-Velay, l'inspecteur Desgranges ne s'attendait nullement à rencontrer par hasard Natacha Chambonet, une amie de fac depuis longtemps perdue de vue et exerçant le métier d'experte pour une compagnie d'assurances. Il s'attendait encore moins à passer avec elle les fêtes de Noël sur les hauteurs des Estables, à proximité du Mont Mézenc, pour enquêter sur une mort apparemment peu suspecte. C'était compter sans le sens de l'observation de la jeune femme. Mais s'attendait-il à rester bloqué des jours et des jours au cœur des neiges dans cette région rude et isolée? Certes pas. Pas plus qu'à se retrouver avec de nouveaux cadavres sur les bras. Passant avec bonheur du roman de terroir au roman policier, l'auteur perd le lecteur sur les traces enneigées d'un dangereux criminel, au fil des déductions cartésiennes de son héroïne. Parviendra-t-elle à démêler avant son ami l'inspecteur l'écheveau menant à la découverte du coupable?


- Les vies secrètes d'Emma
de Andrée de Guardia
Éditions TDO / Avril 2011


Emma, ce n'est même pas son vrai prénom. C'est peut-être pour cela qu'elle ne le porte pas bien. Emma, c'est le mensonge et la duplicité. Ce récit est celui d'une jeune femme qui cultive l'art tragique du "sans": Sans emploi, sans amour, sans espoir ni réelle estime de soi. Un "presqu'outrage" à la vie. Traverser sa propre existence, ou celle des autres, à la fois invisible et alourdie par tout ce qui s'agite en elle, ainsi se résume le quotidien d'Emma. Et puis, un jour, elle rencontre Victoire. Prénom prédestiné. Servie par une écriture soignée, entre comédie dramatique et roman psychologique, cette histoire fait la part belle aux émotions. Ce roman nous invite à ne pas laisser filer le temps, à arpenter les chemins de la vie, car les estimations sont toutes semblables.


- Retour aux sources
de Frederick d'Onaglia
Éditions Belfond / Avril 2011


Agnès et Florian sont mariés depuis quatorze ans. Le couple mène une vie confortable avec leurs trois enfants, Lise, une adolescente épileptique, et les jumeaux de neuf ans, Augustin et Louis. Humiliée par son mari lors d'une réception, Agnès choisit ce prétexte pour emmener les enfants à Chameyer-les-Alpes, un petit village perdu sur les hauteurs de Gap, berceau de sa famille. Aude, sa tante, personne fantasque et généreuse, les accueille dans son hôtel le temps d'un été. Au fil des semaines, une complicité grandit entre les deux femmes et Agnès réalise que la vie qu'elle menait jusqu'alors ne lui convient plus. Quant à Lise, qui supporte mal de voir ses parents se disputer, elle souffre de crises d'épilepsie de plus en plus graves. Pour l'aider à prendre un nouveau départ, Aude lègue à sa nièce son hôtel et lui propose de le moderniser. L'aventure séduit la jeune femme mais s'annonce périlleuse, d'autant plus que Florian vient de lui annoncer la faillite de son entreprise. Fragilisé, le couple doit affronter de surcroît l'hostilité de certains habitants du village, qui voient d'un mauvais œil la rénovation de l'hôtel. Mais Agnès se bat, soutenue dans son projet par ses deux amis d'enfance, Simon, un artisan local, et Cécile, l'institutrice. Le courage et la détermination d'Agnès seront-ils suffisants pour qu'elle triomphe de tout et de tous?


- Un chemin de rocailles
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Avril 2011


Au début du XXe siècle, Sophie, petite fille espiègle et volontiers casse-cou, vit entre une mère un peu trop autoritaire et une grand-mère qui déborde d'affection. Un jour, un inconnu qui se prétend son père débarque dans la maisonnée et bouleverse l'existence tranquille de la jeune Sophie.


- L'arbre à pain
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Mars 2011


Le mas isolé du Castenet abrite, depuis des générations, la famille huguenote des Monteil, paysans pauvres dont le vieil Élie est le dernier représentant. De ses trois petits-enfants, seul Isaac lui apporte l'espoir qu'après lui le mas de ses aïeux a encore une chance de survie. Mais la guerre en décide autrement.


- La classe du brevet
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Mars 2011


L'après-guerre, l'école publique contre l'école privée, la peinture juste et pleine de sensibilité d'un univers cher à la mémoire collective. 1948, c'est l'année du nouveau brevet, le BEPC. À Réverac-du-Périgord, le cours complémentaire libre est une institution. Mais il y a aussi une école catholique. Une quinzaine d'élèves, la plupart refoulés du cours public, y suivent, sans trop d'espoir de réussir leur brevet, un enseignement inégal. Parmi eux, Rémi Lagrange. Rémi est le fils du facteur. C'est un rêveur, il parle peu et ses résultats sont médiocres. Ça ne l'empêche pas d'être l'ami du meilleur de la classe, Tommy, un fils d'industriel. Chez les parents de Tommy, les deux inséparables passent des heures à refaire le monde, à parler de leur avenir, des filles et d'Emma Bovary. Souvent la mère de Tommy, Zoé, se mêle à leurs discussions. Elle est belle et élégante. Rémi en est tombé amoureux. Malgré cela, sur les bancs de l'école, il se laisse circonvenir par une élève fraîche, rose et bien en chair, la jolie Gilberte. Elle n'est pas son genre. Mais elle dégourdie. Et elle l'initie aux jeux amoureux. Au cours libre, le professeur de français a donné à ses élèves un sujet de rédaction qui va chambouler la vie de Rémi. Celui que tous prennent pour un gentil benêt écrit (en pensant à Zoé) un si bon devoir que le professeur décide, avant de le noter et de le lui rendre, de s'assurer que Rémi en est bien l'auteur. La copie circule de main en main et finit par attiser la curiosité du cours public, qui n'a pas de très bons élèves en rédaction. Mais le prof de français l'égare. Qui a subtilisé cette copie? "Le mystère de la rédaction" est le sujet de discussion préféré de Zoé, Tommy et Rémi. Le reste du temps, ils parlent littérature. C'est pourquoi Rémi suggère à Zoé de remplacer le prof de français qui vient de démissionner. Elle accepte. Et c'est le moment que choisit le cours public pour proposer à Rémi, à sa grande horreur, de le reprendre dans ses rangs.


- Le brouillard de l'aube
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Mars 2011


Célia a toujours su que le pasteur Henri Muller et sa femme Marie étaient ses parents adoptifs. Mais, à la faveur d'une dispute entre les deux époux, elle découvre un jour ses origines juives. Dès lors, sa vie prend un nouveau sens et sa quête d'identité la pousse à retrouver la trace de ses parents naturels. Aidée en cela par Vincent, un jeune pasteur stagiaire aux idées généreuses, elle dissipera petit à petit le brouillard qui recouvrait jusque-là son existence.


- Le dernier de la paroisse
de Jean Anglade
Éditions Calmann Lévy / Mars 2011


Grandeur et servitude d'un curé de campagne. À 69 ans, dans les années 1970, Annet Ferrier est agriculteur et éleveur de vaches ferrandaises près d'Orléat dans le Puy-de-Dôme. Atteint d'un cancer, il se suicide laissant deux fils, Richard et Germain, pour lui succéder. Certains soupçonnent le phosphate, qu'on utilise nouvellement pour engraisser la déjà riche terre de Limagne, d'avoir causé sa maladie. Son fils Germain en est convaincu, d'autant plus qu'il est bientôt lui-même "contaminé". La tumeur n'est pas incurable. Germain est guéri, mais condamné à la chasteté. Ne pouvant fonder une famille, Germain décide, à quarante ans sonnés, d'embrasser la carrière sacerdotale. Après le grand séminaire, il hérite d'une cure, dans un petit village au pied des monts du Forez, avec ses à-côtés, un chat, Filou, une vache, Roussette, un jardin potager et une servante très pieuse qui fait aussi office de sacristine. À travers l'évocation à la fois malicieuse et authentique du sacerdoce dans les campagnes au tournant de notre millénaire, les leçons de vie du patriarche Jean Anglade, pétri de sagesse et d'humanisme, sur les questions éternelles, Dieu existe-t-il, quel est le sens de la vie?


- Le gantier de Jourgnac
de Sylvie Anne
Éditions Calmann Lévy / Mars 2011


Au lendemain de la Grande Guerre, Anselme Peyrat, gantier à Jourgnac dans le Limousin, meurt brutalement. Dans son testament, il lègue la ganterie à sa fille, Lucie. Au café du village, les commérages vont bon train. A-t-on jamais vu une femme de vingt ans diriger un atelier? Que sait-elle de l'art de fabriquer des gants? Quelle autorité aura-t-elle sur les ouvriers? Lucie se sent assez de piété filiale, de courage, d'intelligence pour compenser sa jeunesse et son inexpérience. Mais des fantômes resurgissent du passé remettant tout en cause. Sa mère la rejette. La volonté de son père est niée. Seule, sans appuis, Lucie ne peut compter que sur elle-même pour lui rester fidèle, prouver qu'elle en est la digne héritière et se forger un destin. Un magnifique et touchant portrait de femme, entre sens du devoir et quête d'émancipation, goût du travail bien fait et vertige des sentiments.


- Le sang des bistanclaques
de Odile Bouhier
Éditions Presses de la Cité / Mars 2011


Lyon, mai 1920. Une enquête est ouverte à la suite de la découverte du cadavre putréfié d'une vieille femme. Pour ne pas ternir la réputation de sa ville, rivale de Paris et ses Brigades du Tigre, le procureur confie l'affaire au tout nouveau laboratoire de la police scientifique de Lyon, le premier au monde, dirigé par deux experts: l'éminent professeur Hugo Salacan, et le commissaire Victor Kolvair, rescapé des tranchées. L'autopsie du corps révèle d'étranges sévices. Cette enquête criminelle dévoile deux visions de la police et de la science, dans une France en pleine mutation. Le Sang des bistanclaques est une formidable reconstitution du monde des soyeux et celui de la police, une plongée dans la société lyonnaise des Années folles. C'est aussi le parcours d'une folie individuelle, le portrait d'un enfant de la Croix-Rousse devenu tueur en série.


- Le secret de la confession
de Bernard Gimbernat
Éditions du Mot Passant / Mars 2011


Durant l'été 1863, le petit village d'Eroles dans les Pyrénées connaît à quelques mois d'intervalle plusieurs disparitions non élucidées. Il y a d'abord Emeline, la fille des minotiers, puis Laurence, la jeune chevrière et enfin Florine, la servante du curé, qui disparaît en abandonnant un bébé de 6 mois. Quelques années plus tard en 1887, le village accueille le tout nouveau et jeune curé, le Père Barthélémy, venu remplacer le Père Ginestou parti à la retraite. Quelques semaines après son installation, le jeune Barthélémy va revenir sur ces disparitions et mener son enquête. Il va vite comprendre que le jeune bedeau Mathias, muet depuis plusieurs années, en sait long sur l'affaire. Les recherches du curé vont intriguer la population. Qui est ce nouveau curé? Que veut-il? Que cherche-t-il? Pourquoi ces disparues l'intéressent autant? Enfin, à force d'obstination, le Père Barthélémy va faire éclater la vérité sous le secret de la confession. La population sera stupéfaite des révélations.


- Le soir du vent fou
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Mars 2011


En 1954, Vincent Lerouge a vingt ans lorsqu'il est nommé instituteur suppléant à Mondonat, petite commune du Périgord noir. Venu là pour quinze jours, il y demeurera onze ans. Le temps pour lui de découvrir toutes les misères et les joies d'un métier difficile. C'est encore le temps de la classe unique, au milieu d'une population méfiante, et les haines et les mystères d'une communauté fermée, qui refuse à l'étranger le droit de s'intéresser au drame qui, vingt ans plutôt, le soir du vent fou, l'a secouée, l'incendie d'une ferme au cours duquel un homme a trouvé la mort. C'est pourtant à l'élucidation du crime que Vincent s'attache, il lui faudra bien des années, des circonstances exceptionnelles et la complicité de certains pour y parvenir. Au-delà de cette intrigue, ce qui fait la richesse de la beauté de ce roman, c'est la vie même du village, de saison en saison, et tous ses personnages, les gamins, leurs parents, les paysans, le petit seigneur local, le curé, les collègues des communes voisines, tous vivants, attachants, qu'ils soient butés, madrés, intelligents, tendres ou cruels. Tout un monde parcouru de passions inavouées. La richesse et la beauté viennent aussi de l'écriture, vive, forte et colorée, et pleine d'heureuses surprises originales comme l'histoire même qu'elle raconte.


- Le soleil de Monedière
de Antonin Malroux
Éditions De Borée / Mars 2011


Rolland Bassepierre, célibataire un peu rustre, renferme depuis sa jeunesse un secret teinté d'amertume et de douceur. Ce secret, c'est sa sensibilité, sa vulnérabilité qu'il cache sous des dehors austères. Il se retranche dans sa ferme du hameau de Monédière jusqu'au jour où le narrateur, à force de tact et d'amitié découvre l'histoire de sa vie qui le fascine d'emblée: un amour impossible entre Rolland, le paysan auvergnat et la belle Parisienne aux yeux vers, Isabelle, en vacances à Monédière, au temps de leur jeunesse. Mais le passé rejaillit et ravive les souvenirs et les blessures. L'étrange amour de Rolland et d'Isabelle refait surface et avec lui tous les quiproquos, les coïncidences qui ont façonné le destin dramatique des deux amants impossibles en cette terre si attachante d'Auvergne.


- Le temps de l'école
de Louis Tamain
Éditions De Borée / Mars 2011


La rançon de la gloire. Certes, le jeune louis a obtenu son certificat d'études, et avec mention, s'il vous plaît. Ce dont il n'est pas peu fier. Mais devant un tel succès, son père va l'envoyer directement en cinquième, moyennant quelques séances de remise à niveau pendant les grandes vacances. C'est ainsi que débute le long parcours qui mènera louis jusqu'au respectable statut de médecin. Les amis et l'amour, les joies et les peines, les réussites et les échecs seront sur le chemin, la Seconde Guerre Mondiale aussi.


- Le testament d'Ariane
de Françoise Bourdin
Éditions Belfond / Mars 2011


Issue d'une ancienne famille d'exploitants résiniers des Landes, Ariane Nogaro, veuve et sans enfants, décide de mettre de l'ordre dans ses affaires et rédige son testament. Elle ne fréquente guère son frère aîné, un professeur à la retraite, pas plus que sa belle-sœur, le couple n'appréciant guère son originalité et sa manière de vivre. Seule Anne, l'une de ses nièces, a tissé un lien affectueux et complice avec elle. Mariée à un vétérinaire et mère d'un garçon d'une douzaine d'années, la jeune femme mène une vie harmonieuse mais sans fantaisie, entre son travail de comptable à domicile et ses visites hebdomadaires chez sa tante. Jusqu'au jour ou Ariane décède subitement. Contre toute attente, c'est Anne qui hérite tous ses biens, dont une grande propriété nichée entre forêt et océan, le berceau des Nogaro. Mais cet événement fait resurgir les jalousies et les rancœurs, et bouleverse l'unité familiale jusqu'ici préservée. Que faire en effet de cette maison qui renferme tant de souvenirs? La vendre? Ou au contraire s'y installer, comme Anne le souhaiterait malgré le refus sans appel de son mari? A-t-elle le droit de mettre son couple en péril et de rompre avec les siens pour un héritage?


- Rue des hortensias rouges
de Georges-Patrick Gleize
Éditions Albin Michel / Mars 2011


Quelques lingots d'or, une arme à feu, et une lettre envoyée de Lettonie: c'est le curieux héritage que Maxence découvre à la mort de sa mère, Mathilde, dans son appartement de la rue des Hortensias rouges à Bègles. Héritage d'autant plus singulier que Maxence, abandonné peu après sa naissance, ne connaît rien du passé de Mathilde. Intrigué, il part pour Riga et découvre, bouleversé, ce destin qui a basculé un matin de 1936, lorsque par amour, sa mère quitte Toulouse et sa vie bourgeoise pour suivre un militant trotskyste en Espagne aux côtés des républicains.


- Sous l'ombre des pommiers
de Yves Jacob
Éditions Calmann Lévy / Mars 2011


1891. Dans le hameau de Troussebourg au cœur du pays d'Auge, la vie s'écoule paisiblement. Même l'ivrognerie de Cœur de chiffon, une chiffonnière qui sillonne le canton en compagnie de son fils simplet, Hyppolite, trouve grâce aux yeux des paysans. Léonard, cacochyme et avare, maltraite sa femme Modeste. Il héberge dans une dépendance de sa ferme, adossée à la porcherie et à l'écurie, une cousine, la jolie Alphonsine, et son vigoureux mari, Victor. Elle est employée comme servante. Lui travaille comme ouvrier agricole. En plus du gîte, le jeune couple a droit au couvert mais l'atmosphère à table est tendue car Victor est irascible. Pour venger un affront, il a égorgé l'âne d'un rival et écopé d'une semaine de prison. L'air devient irrespirable quand Léonard accueille à demeure sa mère, une octogénaire invalide, dont l'unique occupation est d'exaspérer son entourage.


- Corne de brume
de Michel Caffier
Éditions Calmann Lévy / Février 2011


La fin d'un monde, celui de Germaine, fille de marin dans le premier port de pêche d'Europe. À travers la destinée de Germaine, fille d'un patron de pêche dans la France de l'entre-deux-guerres, Michel Caffier nous fait vivre au rythme des rêves et des épreuves d'une ville pittoresque, pleine de vie et de traditions, qui était alors l'un des plus grands ports d'Europe, Boulogne-sur-Mer, microcosme fourmillant où se côtoyaient pêcheurs de la Baltique et paysans de la côte d'Opale, voyageurs en escale des paquebots transatlantiques et ouvriers de la métallurgie, Anglais en goguette amenés par les ferries et pèlerins de Notre-Dame de Boulogne affluant de tout l'hexagone. La grande fête de 1936 fait oublier un temps la montée des périls européens à Germaine, engagée avec passion dans la vie de sa cité. Accueillis à bras ouverts, républicains espagnols et réfugiés politiques fuyant l'Allemagne nazie annoncent pourtant la catastrophe qui ravagera la ville.


- La grotte aux fées
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Presses de la Cité / Février 2011


De 1920 à 1925, amours impossibles, drames et remises en question bousculent les destins croisés des habitants de la vallée des Eaux-Claires. Faustine poursuit son métier d'enseignante auprès d'orphelines à Angoulême. Veuve de Denis, la jeune femme ne peut plus masquer son amour pour son ami d'enfance Matthieu. Ce qui provoque la colère de Bertrand Giraud, son beau-père et principal bienfaiteur de l'institution ou elle travaille. Au Moulin du Loup, Claire doit, elle aussi, faire face à l'adversité quand sa fidèle servante et amie Raymonde meurt accidentellement en laissant trois orphelins. Malgré tout, blessures et tourments font jaillir chez Claire, Faustine et les autres un puissant désir de vie et d'espoir.


- Le bois des Auriottes. Les gens de la Paulée
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Février 2011


Les événements qui ont brisé le clan Theuvenot appartiennent au passé. Certes, rien ne sera jamais plus comme avant au village. La jeune Émilie sera toujours la victime d'immondes calomnies. Mais en ces temps où les accords de Munich ont repoussé la menace d'une guerre, les espoirs d'un avenir meilleur semblent bien réels. Est-ce vraiment le cas?


- Le rêve de la grenouille
de Élise Fischer
Éditions Presses de la Cité / Février 2011


La jolie chronique d'une vie de famille modeste en Lorraine, dans les années 1950 et 1960. La Route, c'est un drôle d'univers, quelque part entre Nancy et campagne, les demeures bourgeoises et les commerces d'un côté, les maisons populaires et les lavoirs de l'autre, une gare de triage à un bout, la brasserie de Champigneulles en face, mais La Route, c'est avant tout le paradis de Lise, "la Grenouille", qui grandit là, dans l'amour des siens, très modestes, tiraillée entre une mère fantasque et une grand-mère autoritaire. Les mystères de la vie interpellent la fillette sans cesse à l'affût d'expériences, de mots savants et de révélations à propos d'une lointaine tante paternelle, tellement exotique, car "russe". Une décennie d'enfance drôle, douce et colorée, d'où émergent de savoureux portraits au féminin et un formidable appétit de vivre.


- Les jacinthes sauvages
de Albert Ducloz
Éditions De Borée / Février 2011


Au bout de vingt ans de vie commune, l'amour entre Adrien et Corinne s'est progressivement émoussé. À l'occasion d'une crue dévastatrice qui manque de tuer son mari, Corinne fait la rencontre d'un Parisien venu s'installer dans le pays. L'attirance de l'un pour l'autre est immédiate, ce qui attise la jalousie d'Adrien qui, en véritable force de la nature, se remet très vite sur pieds.


- Un contrat à la Font del Gat
de Hélène et Claude Bouchet
Éditions TDO / Février 2011


La mort en apparence accidentelle du Docteur Vidal, le praticien estimé de Salses-Le-Château, est perçue dans le village et ses environs comme un véritable cataclysme. D'autant que l'arrivée sur les lieux d'intervenants étrangers va sérieusement compliquer l'affaire. Le capitaine Le Bras et son adjoint, enquêteurs de la Brigade Régionale de Recherche, vont peu à peu démêler les fils embrouillés de l'enquête. Le dénouement plongera le lecteur dans un dépaysement total. Un polar haletant qui tient toutes ses promesses.


- L'héritage maudit
de Florence Roche
Éditions De Borée / Janvier 2011


Sophie n'imaginait pas que sa vie deviendrait un tel enfer le jour où, pour sortir de sa misérable condition, elle a épousé le comte de Chassac. La rencontre du charmant Ange, un jeune mineur prêt à tout pour elle, la décide enfin à se révolter contre son cruel époux. La jeune femme trouvera-t-elle un jour la paix ou sera-t-elle à jamais poursuivie par la malédiction qui frappe l'héritage des Chassac?


- La fontaine de Gérémoy
de Gilles Laporte
Éditions Presses de la Cité / Janvier 2011


En butte à la tyrannie paternelle, la Malie choisit d'être une femme libre et de faire fi des conventions. Fière et solitaire, elle vit avec passion son travail au sein de la célèbre station thermale de Vittel tout juste créée par Louis Bouloumié. Jusqu'à sa liaison avec le docteur Darriaud, irrésistible, cultivé mais marié, qui lui imposera un chantage terrible à l'annonce de sa grossesse. La Malie devra alors trouver énergie et courage pour façonner son propre destin. Et pour qu'un jour, la petite Julie reprenne le flambeau. Dans le décor majestueux de Vittel, un siècle durant, du Second Empire à la Libération, s'accomplit le destin croisé de deux héroïnes exceptionnelles, la Malie et Julie, des vies de passion, de combats et de liberté. Un superbe hommage aux femmes.


- Les feux de Bois-Colombe
de Josette Boudou
Éditions De Borée / Janvier 2011


En 1935, le jeune maître verrier Gaspard épouse la charmante Sophie contre l'avis d'Angèle, sa mère acariâtre et jalouse, qui a décidé de tout faire pour lui gâcher la vie. Heureusement, quand leur premier enfant naît, les jeunes mariés peuvent enfin goûter au bonheur car Angèle, de dépit, se retire à la campagne. Hélas, c'est compter sans la guerre qui arrive à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 9:54


- La face cachée d'Émile Lafont
de Gérard Raynal
Éditions TDO / Décembre 2010


1914. C'est dans les garrigues du Riberal, lieu souvent évoqué par l'auteur, que se déroule cette histoire inspirée de faits réels. Villevieille, dont beaucoup d'enfants ont été mobilisés, vit vaille que vaille entre espoirs et mauvaises nouvelles, jusqu'au retour d'Émile Lafont grièvement blessé dans les Vosges, près du bois de la Voisogne. L'accueil du village qui l'a vu grandir sera des plus hostiles, et le jeune soldat connaîtra chez lui un enfer plus cruel encore que celui des tranchées. Lettres anonymes, fausses accusations, isolement, déceptions seront son quotidien. Mais un jour, juste devant la porte du casot qui lui sert désormais de demeure, se présente un troupeau et son drôle de berger.


- Tueur de chasseurs
de Benjamin Jugieau
Éditions TDO / Décembre 2010


En pays catalan, le cadavre d'un chasseur est retrouvé dans les vignes. La victime a été exécutée selon ses propres techniques de chasse. Mais d'autres crimes similaires vont bientôt être découverts. Toutes les pistes suivies par le lieutenant Faget, chargé de l'enquête, orientent les policiers sur la trace d'un tueur en série. Pourtant, rapidement, le lieutenant de la P.J. comprend que le coupable ne se contente pas d'assassiner des chasseurs. Un maire véreux, un député corrompu, des tueurs à gages mandatés par une mafia russe omniprésente sur le littoral catalan, l'enquête prend dès lors une tournure inattendue. Un roman qui tient le lecteur en haleine jusqu'à la divulgation du mobile, dans les toutes dernières pages.


- La conquérante
de Dominique Marny
Éditions Presses De La Cité / Novembre 2010


Fuyant sa Touraine natale, Judith Fontange se lance dans le Paris des Années folles, des amitiés stimulantes et des amours tumultueuses. Engagée par un modeste bijoutier, elle se découvre alors une passion pour ce métier. Judith possède tous les atouts pour réussir: beauté, fougue, ambition, talent. Il lui faudra néanmoins se battre pour s'imposer dans le cénacle essentiellement masculin des grands joailliers et accéder à la prestigieuse rue de la Paix. À travers les engagements et les choix d'une jeune créatrice s'égrènent les rites, les secrets et le savoir-faire d'un univers fascinant, celui des pierres précieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 9:53

- La ferme d'en bas (Trio)
de Jacques Mazeau
Éditions L'Archipel / Novembre 2010


Classique de la littérature de terroir, La Ferme d'en bas forme avec les deux autres volumes de cette trilogie une saga rurale qui débute à l'orée du XXe siècle dans une famille de petits paysans nivernais. Auguste le père, et Marcelline, sa femme, ont deux enfants, Pierre et Anna. Taciturne, capable des pires colères, Auguste n'a qu'une seule idée, agrandir le domaine quitte à épuiser tout son monde à la tâche. En 1910, Julia naît dans l'indifférence générale. Toutefois, devenue adolescente, elle occupe une place grandissante au sein du clan. Auguste ne prend plus de décision sans la consulter, éveillant jalousies et ragots. Auguste et Julia ne s'en soucient pas. Jusqu'au jour où le curé jette l'opprobre sur eux. L'irréparable a été commis. Le second volet, La Dénonciation, commence en juin 1940, quand les Allemands investissent La Charité-sur-Loire. À la ferme d'en bas, Julia attend le retour de Léon, son mari, et de Pierre son frère, tous deux partis au front. Tout sépare les deux hommes, leur origine, leur caractère et surtout leurs idées. Tandis que Pierre lutte contre l'occupant, Léon se prend à l'admirer. Quinze ans plus tard, c'est Le Retour de Jean, du nom de ce saisonnier qui naguère avait séduit Julia, pour ensuite la quitter sans explication. Au moment où leur histoire d'amour paraît enfin possible, le sombre mystère qui entoure la disparition de Léon vient peu à peu ternir ce bonheur.


- La grange au foin
de Antonin Malroux
Éditions Albin Michel / Novembre 2010


Propriétaire de deux établissements parisiens à succès, Frédéric Sainturbain met à l'honneur dans ses menus la truffade du Cantal et l'aligot aveyronnais, souvenir de son enfance provinciale. Adopté lorsqu'il avait six ans par un couple de paysans, Frédéric a grandi au cœur d'une vallée d'Auvergne dans le bourg de Boisset-le-Château. Marie et Anselme lui ont transmis le goût et l'amour du travail à la ferme. Jusqu'au jour où deux gendarmes sont venus le chercher sans donner d'explications. Depuis, le jeune homme a fait son chemin. Mais, marqué par cette arrestation injuste, il n'est plus retourné dans le village ni n'a osé donner de ses nouvelles à sa famille adoptive. Il n'en pense pas moins toujours à la grange au foin où il fut si heureux, à sa petite amoureuse d'autrefois, Geneviève, la fille des voisins.


- Le chevalier du 3e sous-sol
de Andras Fenris
Éditions TDO / Novembre 2010


Sa réputation, c'est à la force de ses poings qu'il l'avait gagnée, le jeune Salgado. Même la bande de la cité des fleurs avait renoncé à s'y frotter. Son secret? Le karaté. Ce petit plus lui permettra de passer des banlieues sombres au Paris chic en devenant garde du corps. Nouveau monde, nouvelle vie, mais rien n'est aussi simple. Confronté à une violence bien plus grande que celle des rues, Sam va comprendre que ses poings ne suffiront pas à tout résoudre.


- Une enquête explosive
de Michel Llory
Éditions TDO / Novembre 2010


Au bord des lagunes audoises, une explosion a détruit la moitié d'une usine chimique. Un duo d'experts remuants est aussitôt envoyé sur place pour mener l'enquête. Page après page, le lecteur va reconstituer le puzzle de la catastrophe en compagnie de nos deux enquêteurs et, petit à petit, s'insinuer dans leur quotidien. Dès lors, l'enquête deviendra une lutte continuelle pour la vérité, où se mêlent désir et séduction. Le décor fantomatique des décombres, une pollution insidieuse, la "neige" qui ronge les alentours, un directeur lunaire et arrogant, des ouvriers écrasés par les contraintes de rentabilité, l'énorme pression de la production des pesticides, une installation vétuste pleine de menaces et un couple d'experts qui se détestent farouchement et aimablement, voici le mélange d'ingrédients pour un cocktail explosif.


- Une terre pour demain
de Gérard Georges
Éditions Calmann Lévy / Novembre 2010


Au fin fond de la Combraille, le hameau de Garachou ne compte plus qu'un dernier habitant, Ferdinand Pélissier. Avec pour unique compagnie sa chienne Gamine, Ferdinand, hirsute et édenté, couve ses huit charolaises, s'émerveille de la virilité de son coq et sillonne les routes du canton au guidon de sa pétrolette. Pourtant, à l'heure des bilans et des infarctus, le paysan a le cœur lourd. Il ressasse les souvenirs, les torgnoles que distribuait l'Henrinette, sa mère, les noires colères d'un frère dominateur, le traumatisme de la guerre d'Algérie, la belle Yvette aussi, qu'il n'a pu épouser faute d'argent. Misanthrope et amer, c'est avec un fusil de chasse que Ferdinand accueille la famille anglaise venue prendre possession de la ferme voisine pour ouvrir une chambre d'hôte. Mais Mr et Mrs Kelly, tout "rosbifs" qu'ils sont, se révèlent charmants et le sourire de leur petite Peggy dégèlerait les cœurs les plus endurcis. Est-il jamais trop tard pour le bonheur?


- Amandine
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Octobre 2010


Jean a disparu depuis trop longtemps. Il est sûrement tombé au champ d'honneur à Verdun. C'est du moins ce que pense son épouse, Amandine. En attendant des jours meilleurs, elle se réfugie avec son fils chez sa belle-mère qui la déteste. C'est alors qu'elle reçoit une lettre anonyme prétendant que Jean est bien vivant.


- L'Ange et le loup
de Patrice Pélissier
Éditions De Borée / Octobre 2010


Quel lien entre deux drames à dix ans d’intervalle dans un village du Sancy? Un Ange? 1996, Estrain, village perdu au cœur du massif du Sancy, sans attrait et sans entrain, se meurt lentement. Il se retrouve soudain sous les feux des projecteurs lorsque, au cours de sa tournée, le facteur découvre dans la "fermette aux volets bleus", habitée par un couple de marginaux et sa fille, le corps ensanglanté de la jeune femme. Les gendarmes et tout le village se mobilisent pour retrouver la fillette de 11 ans, en espérant qu'elle sera toujours vivante. Dix ans plus tard, un nouvel orage vient assombrir le ciel d'Estrain et réveiller les consciences apparemment endormies. Quel lien existe-t-il entre les deux drames? Peut-être un ange.


- La fête des écoles
de Georges Coulonges
Éditions Presses De La Cité / Octobre 2010


Fin du XIXe siècle. Adeline Bezian quitte l'école normale de Rodez heureuse d'être nommée institutrice mais triste de se séparer de son premier amour à peine entrevu, Elie Chabrol. Affectée dans un village de l'Aveyron, elle se trouve en butte à l'hostilité du maire, prêt à faire bâtir une école pour les garçons mais n'en voyant pas l'utilité pour les filles (on n'a pas besoin d'instruction pour faire aller son ménage), et à la virulence du curé, qui fustige en chaire les tenants de "l'école sans Dieu". Adeline, désorientée, épouse Alphonse, instituteur également, dont elle espère le soutien. Mais le destin lui fait croiser une nouvelle fois le chemin d'Elie. Adeline doit se battre pour ne pas céder à cet amour interdit. La fête des écoles qu'elle rêvait d'organiser aura-t-elle bien lieu? Fidèle aux valeurs de liberté et de tolérance de son auteur, La Fête des écoles réveille nos mémoires sur cette guerre intestine entre l'école laïque et religieuse, et le combat incessant des femmes pour l'égalité. Utile et savoureux.


- La mémoire du vent
de Alain Dubos
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2010


Décembre 1999. Marc, médecin humanitaire, apprend entre deux missions lointaines le décès de son père frappé par un arbre déraciné lors la "tempête du siècle" qui vient de saccager les Landes. Il n'a pas l'intention de s'attarder après les funérailles mais une question se pose, que faire de la maison familiale et des quelques hectares de pins magnifiques que son père a laissés? Tout incite Marc à s'en débarrasser, il se veut sans attaches, la succession est grevée de lourdes dettes et ses oncles, sylviculteurs, lui en proposent un prix alléchant. Pourtant Marc hésite. La mémoire dont le lieu est empreint le retient. Surtout, il trouve en Solange, une cousine fragile et sauvage, exempte de l'insouciance de la jeunesse, une initiatrice troublante aux secrets de la pinède. Cette forêt blessée, née de la main des hommes mais accrochée à la terre de toute la force de sa sève. D'une tempête à l'autre, de 1999 à 2009, la quête de renaissance d'un French doctor, loin des mascarades de l'humanitaire et des pusillanimités de notre modernité. S'enracinant dans la réalité actuelle des Landes dont il est un observateur passionné, Alain Dubos signe ici, dans un style sensible et nerveux, son roman le plus personnel et le plus accompli.


- Le crépuscule du loup
de Yveline Gimbert
Éditions De Borée / Octobre 2010


Écrivain talentueux dont le dernier roman a connu un grand succès, Nathalie Delorme souhaite se mettre au vert pour travailler sur son prochain ouvrage. Hélas, la maison de campagne idéale n'est guère facile à trouver. Une rencontre providentielle avec l'un de ses lecteurs, François Ruffier, va cependant débloquer la situation. Celui-ci possède en effet un logement à louer qui répond à toutes ses attentes. Nathalie se réjouit logiquement de ce coup de chance sans réaliser qu'elle vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage.


- Le mystère de Millepertuis
de Michel Verrier
Éditions De Borée / Octobre 2010


Un soir à Millepertuis, la maison du Jeannot part en flammes. Du bâtiment, il ne reste que des ruines calcinées. Quant à lui, il a disparu avec son chien. Son ami Antoine, éleveur de chevaux, a vu disparaître dans la nuit la frêle silhouette d'une jeune femme blonde, jamais remarquée auparavant. Est-elle la responsable de cet incendie criminel?


- Le vent de la colère
de Jacques Mazeau
Éditions L'Archipel / Octobre 2010


Quelque temps avant de mourir, Émile a modifié son testament en faveur de Marie, l'institutrice avec qui il a noué une relation passionnée. Me Blanchard, notaire de la famille, convoque Emma, Louis, Marie, Margot, Marthe et le docteur Colliard. À la lecture du testament, c'est la douche froide pour Emma, Émile lègue à Marie la maison des Quatre-Vents, le bois qui l'entoure et de l'argent pour la reconstruire. Emma, de son côté, ne récupère le reste que si elle épouse Louis dans les six mois. Émile a également adressé une lettre à Marie dans laquelle il lui dit les craintes que lui inspire Emma et la possibilité qu'il pourrait disparaître de manière tragique. Pour Emma, ce testament est une catastrophe. Elle qui croyait devenir l'unique maîtresse de la Vernières se retrouve face à une étrangère. Avec un domaine morcelé, et des moyens réduits, la lutte entre les deux femmes est inéluctable. Tandis que s'ébauche cette lutte, Emma découvre qu'elle n'a jamais cessé d'aimer le docteur Colliard. Jusqu'au jour où celui-ci lui annonce qu'elle est enceinte.


- Les sœurs Gwenan
de Hervé Jaouen
Éditions Presses De La Cité / Octobre 2010


Dans le Cap-Sizun, entre Douarnenez et la pointe du Raz, les destins croisés de quatre filles de marin, tout au long du XXe siècle. Des petites filles éblouies par la figure du père, col-bleu de la Royale, héros des Dardanelles et rescapé de torpillages en mer Egée, quoi de plus légitime? Devenues grandes, elles rêvent fatalement d'épouser un marin. Telles sont les quatre sœurs Gwenan, Joséphine, l'aventurière au cœur d'artichaut, sorte d'Iseut à la poursuite de son Tristan; Germaine et Yvonne, inséparables et casanières; la belle Marie-Morgane, l'imprévisible. Leurs amours tissent l'histoire d'une famille bretonne vouée à l'Océan, avec en contrepoint les arrivées en fanfare de l'oncle Donatien, un "terrien" du vignoble nantais, formidable m'as-tu-vu que tout oppose à son frère Joseph le marin. Un roman de l'Armor, solaire et généreux, drôle et tragique à la fois.


- Quai des Chartrons
de Jean-Paul Malaval
Éditions Presses De La Cité / Octobre 2010


Fidèles à la tradition viticole de leurs pères, les cousins David et Gaspard font l'acquisition d'une belle propriété à Marzacq, dans le Médoc. En 1900, à l'Exposition universelle de Paris, le clos-marzacq, fruit de leurs récoltes, reçoit une médaille d'or. Dès lors, ils affichent clairement leur ambition, se faire accepter dans le monde très fermé des négociants et conquérir de nouveaux marchés. Il leur faut donc accéder au quai des Chartrons à Bordeaux, sésame pour l'Angleterre et les États-Unis. Gaspard et David sauront-ils conforter leurs succès et leur fulgurante ascension malgré l'épreuve du temps? Leurs liens profonds, leurs amours aussi, pour Hélène et Constance, y résisteront-ils? Quai des Chartrons fait resurgir le passé perdu du Bordelais viticole et portuaire du début du siècle, et exalte la passion d'hommes amoureux de leur terre, soucieux d'en tirer le meilleur vin.


- Un soupçon d'interdit
de Françoise Bourdin
Éditions Belfond / Octobre 2010


Si Daphné peine à faire le deuil de son mari Ivan, elle retrouve la joie de vivre et se reconstruit peu à peu au contact de sa belle-famille, avec qui elle est restée très proche. Mais les nombreux non-dits qui planent autour de la mort d'Ivan pourraient tout faire basculer. Daphné est restée très attachée à sa belle-famille, qu'elle retrouve régulièrement le week-end au domaine de La Jouve, près de Montpellier, malgré les souvenirs douloureux que cet endroit fait naître en elle. C'est là que son mari Ivan, le fils cadet du clan Bréchignac, a trouvé la mort lors d'une violente dispute avec son père, un sculpteur de renom. Huit années ont passé, mais un mystère demeure quant aux circonstances de ce tragique accident, créant de lourdes tensions au sein de la famille. De son côté, Daphné doit faire face à de sérieux problèmes financiers. Elle se confie à Dimitri, le frère aîné d'Ivan, en qui elle a toujours trouvé un ami et confident. Ce dernier lui propose spontanément de l'aider, malgré son activité très prenante de créateur de parfums. Lorsqu'ils se découvrent une attirance l'un pour l'autre, Daphné est troublée. Peut-elle encore aimer? Dimitri, lui, s'interroge toujours sur les non-dits qui planent autour de la mort de son frère. Pourquoi leur père déserte-t-il de plus en plus souvent La Jouve? Aurait-il des raisons de se sentir coupable?


- Une femme empêchée
de Henriette Bernier
Éditions Presses De La Cité / Octobre 2010


"Vous voilà bien gaie, aujourd'hui, madame Cantot''. Elle a dit gaie? Mademoiselle Varin, mais elle a pensé autre chose. Je l'ai compris à son expression. Mon rire s'est arrêté net. Tout a commencé, en 1933, par le mariage de Mariette avec Paulin, un agriculteur veuf de dix ans son aîné. Le soir des noces, dans l'intimité de la chambre, le regard pénétrant d'une intruse a heurté la jeune femme: celui de la première épouse, dont le portrait est toujours resté accroché au-dessus du lit. La mort poursuivra longtemps Mariette, de plus en plus isolée par son extrême fragilité, par ces gestes qu'elle oublie, par la souffrance qu'elle tait, sa vie, au fil des ans, se délite malgré l'attention des siens et l'amour de ses enfants. Quarante ans plus tard, Angèle, la plus jeune de ses filles, entremêle ses interrogations au récit douloureux de la vie de Mariette. Pourquoi ce silence autour d'elle, pourquoi personne n'a-t-il voulu donner un nom à sa maladie?


- Une saison à la campagne
de Jérôme Tallon
Éditions Du Mot Passant / Octobre 2010


Été 1912. Les paysans du petit village de Caderousse dans le Vaucluse se préparent aux durs labeurs. Pour Jules, sa femme Berthe et leur fils Pierre, la routine laissera sa place à l'imprévu. Et quel imprévu. Jeanne, âgée d'une dizaine d'années, la cousine de Paris qu'ils ne connaissent pas, vient passer l'été chez eux. Dès lors, la vie à la ferme sera différente. Aux moments difficiles succéderont la tendresse, l'émerveillement, la curiosité et les joies de chaque instant. Une saison pour découvrir un coin de Provence, ses charmes, ses odeurs, ses couleurs et tous les personnages attachants qui l'habitent. Une histoire truffée de personnages au caractère fort, de paysages idylliques et de moments intenses.


- Une vie en rouge et bleu
de Jean Anglade
Éditions Calmann Lévy / Octobre 2010


Régis Féraz (on dit Féra, non point Féraz car Régis est d'origine savoyarde et le z ne se prononce pas), est le dernier de nos poilus, le der des ders. Ancien éclusier à Clos du May sur le Canal latéral à la Loire, il n'est Bourbonnais, certains disent Bourbonnichon, que d'adoption. Qu'il le veuille ou non Régis Féraz est devenu un héros. On voudrait d'ailleurs l'honorer, recueillir de sa bouche un ultime témoignage. Mais le centenaire passe pour un peu "bredin", pour un peu fou du cerveau, car depuis des années il ne veut plus entendre parler de la Grande Guerre. Seule Léone sait de quel souvenir indicible son grand-père veut se garder. Au journaliste venu pour le rencontrer elle est prête à le révéler. Mais pour ce faire, il faut commencer par le commencement. Sans jamais se départir de cette ironie tendre qui fait notre délice, Jean Anglade nous entraîne alors sur les pas d'un enfant de la Patrie, ballotté par l'histoire et emporté dans les cruautés d'un siècle meurtri par la folie des hommes. Vous avez raison. Tout le monde a un grain de folie. Parfois deux. Parfois trois.


- Fleur de sable
de Nathalie de Broc
Éditions Presses De La Cité / Septembre 2010


Ils étaient trois. Trois amis d'enfance, dans les années cinquante à Douarnenez, partageant la même passion pour la mer et une même volonté de faire fortune. Ils étaient trois garçons mais il fallait aussi compter avec Elisa, sœur de l'un, amoureuse de l'autre et secrètement adulée par le troisième. À bord de leur Fleur de Sable, fier langoustier construit de leurs mains, les trois inséparables se lancèrent vers la Mauritanie et, les saisons de pêche succédant aux saisons de pêche toujours plus fructueuses, la fortune vint. Jusqu'à ce que l'un des trois amis si pleins de certitudes commence à douter, avoir les poches pleines apporte-t-il vraiment le bonheur? Sa rencontre avec une femme, belle et mystérieuse fleur du désert, y était sans doute pour quelque chose. La donne, alors, changea du tout au tout. Et l'amitié avec. Paolig, Germain et Christian n'avaient plus les mêmes rêves et allaient le payer cher. Très cher.


- L'encre violette
de Louis Tamain
Éditions De Borée / Septembre 2010


Louis, fils de parents instituteurs, connaît mieux que personne les taches d'encre violette sur les blouses serrées, la carte de France au fond de la classe et le grand tableau noir devant lequel résonne la parole du maître. Mais la leçon de morale en début de journée ne l'empêche pas, avec la complicité de son frère, d'être partisan occasionnel de l'école buissonnière. au programme: mûres gonflées de soleil, chasse à la grenouille et genoux écorchés.


- L'enfant sans étoile
de Raphaël Delpard
Éditions Calmann Lévy / Septembre 2010


L'itinéraire tourmenté d'un enfant caché pendant l'Occupation. Parigné-l'Evêque dans la Sarthe. En 1943, les persécutions nazies se déchaînent. Louise Leblanc a accepté d'héberger un orphelin d'environ six ans que lui a confié un réseau de sauvetage d'enfants. En état de choc, amnésique, le garçon ne se souvient pas même de son nom. Louise lui donne un prénom, Jean, et l'inscrit sous son propre patronyme à l'école. Les habitants du bourg l'acceptent comme l'un des leurs. Jean retrouve par bribes la mémoire à mesure qu'il s'acclimate à son nouvel environnement. Mais un jour, le facteur avise Louise qu'une dénonciation anonyme a été envoyée à la gendarmerie l'accusant de cacher un enfant juif. Entre les villageois solidaires et les complices de la barbarie, s'engage alors une course de vitesse à l'issue jusqu'au bout incertaine.


- La dictée
de Jean Cosmos
Éditions De Borée / Septembre 2010


Paulin Labarthe, ancien imprimeur et nouveau venu dans le village, force l'admiration de Maria par sa grande culture. Cette jeune veuve lui demande donc d'apprendre à lire à son fils Louis; en échange, elle le soulagera de toutes les tâches ménagères. Le sauvageon fait alors de rapides progrès sous les regards de plus en plus complices de Paulin et Maria.


- Le moulin des sources
de Françoise Bourdon
Éditions Calmann Lévy / Septembre 2010


Fontaine-de-Vaucluse, en 1840. Dès leur première rencontre, Timothée Viguier décrète que Noëlie sera son épouse et elle-même sait qu'il n'y aura pas d'autre homme que lui. Son père accorde sa main sans hésiter car les Viguier possèdent depuis plusieurs générations un moulin à papier prospère sur les bords de la Sorgue. Ainsi commence pour Noëlie une vie tissée de drames et de bonheurs, de joies et de chagrins, qui la mènera jusque dans les années 1920 quand, vieille dame quasi centenaire elle saura, par la seule force de sa fidélité, sauver le moulin ancestral en révélant ce qui devait être tu. Françoise Bourdon nous entraîne à Fontaine de Vaucluse pour un voyage empli d'émotions et de mystères dans une Provence authentique, rayonnante mais meurtrie par le tremblement de terre de 1909.


- Le papillon sur le sein
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Septembre 2010


Le jour du bac, Pascale, fille d'un couple d'expatriés français de Dakar, subit un coup du sort qui l'atteint d'une manière violente et définitive dans sa chair et dans son âme. De retour en France, elle se découvre enceinte, décidée à garder l'enfant elle tente alors de vivre de sa peinture. Pendant ce temps, Thomas succombe au charme vénéneux de la belle Ève. Mais très vite, leur relation conflictuelle et dévorante met en péril la brillante carrière et le confort bourgeois que le père du jeune homme avait prévus pour lui. Pascale, Thomas, sont-ils les jouets d'un destin en mal de caprice? Démarré sur les starting-blocks dans la fièvre de mai 68, le Papillon sur le sein nous emmène sur les pas de jeunes gens malmenés par l'existence. Mais dans leur quête du bonheur, Pascale et Thomas, sans le savoir, marchent l'un vers l'autre.


- Le pré aux corbeaux
de Jacques Mazeau
Éditions De Borée / Septembre 2010


À la lecture du testament, Pierre et Lionel n'en reviennent pas. Fred, leur père, ce satané "Seigneur de Beaupré" qui a toujours régné en tyran sur sa famille et sur ses terres, a réussi à conserver la mainmise sur son domaine par-delà la mort.


- Les bonheurs de Céline
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Septembre 2010


Céline quitte le mas familial pour entrer dans une maison de retraite. Cette nouvelle existence lui donne l'occasion de se replonger dans son passé, qu'elle rapporte minutieusement dans un cahier, son enfance, sa rencontre avec l'homme de sa vie, la Résistance, l'élevage des vers à soie... Autant de souvenirs drôles ou émouvants, tragiques ou anodins que Céline lègue à son arrière-petite-fille.


- Les noces de Marie-Victoire
de Élise Fischer
Éditions Calmann Lévy / Septembre 2010


Le bouleversant destin d'une couturière lorraine au pied de la Colline de Sion au lendemain de la guerre de 1870. "Ne crois-tu pas que Marie-Victoire a assez souffert du qu'en dira-t-on? Une fille mère montrée du doigt qui a accouché dans la solitude et a dû fermer son atelier". 1919, en Lorraine. Quand Henri, électricien à la brasserie de Vézelise, annonce son désir d'épouser Marguerite, la réaction hostile de son oncle Charles surprend tout le monde. Que Marguerite soit un peu plus âgée que lui ne saurait constituer un obstacle sérieux à la réussite de leur couple. Sa mère, Marie-Victoire, sœur de Charles, est morte alors qu'il avait quatre ans. Il est né de père inconnu. Plus encore que sa grand-mère, c'est Charles qui l'a élevé avec un amour paternel. Pourquoi s'oppose-t-il soudain à son bonheur? Cette question lancinante ne trouvera de réponse que bien des années après, lorsqu'Henri découvrira les circonstances de sa naissance dans le journal intime de sa mère, petite couturière entreprenante et courageuse, prise au piège de sa sincérité et victime de l'opprobre dont les filles mères en ces temps-là étaient accablées.


- Les Peyrie
de Martial Debriffe
Éditions De Borée / Septembre 2010


En ces années assombries par la perspective d'un conflit avec l'Allemagne, Jules Peyrie ne sait plus où il en est. Brillant étudiant en médecine, il n'apprécie que modérément la vie parisienne bouillonnante que Clément Chabory, son colocataire dilettante et noceur, tente de lui faire découvrir. À cela s'ajoute le récent décès de son père, homme violent pour qui il n'a jamais eu d'estime. C'est alors que son professeur, le docteur Schmidt, lui fait une proposition alléchante, remplacer l'un de ses collègues qui exerce à la campagne. L'occasion pour Jules de prendre un nouveau départ, tandis que s'engage une drôle de guerre.


- Quand les loups rodent
de Johan Bourret
Éditions De Borée / Septembre 2010


Trop tard. Ils sont arrivés trop tard à la ferme des Hautes Vignes. Certes, Jacques a été sauvé, mais sa mère exécutée froidement par les nazis quelques secondes seulement avant que les résistants ne les abattent à leur tour. Jacques est maintenant contraint de se cacher avec sa sœur Bernadette, car un jeune officier S.S. aux dents longues les traque pour venger son frère, présent lors de cette perquisition qui a tourné au carnage.


- Une si belle école
de Christian Signol
Éditions Albin Michel / Septembre 2010


Devenir instituteur, c'était le rêve de nombreux enfants dans la France de l'immédiat après-guerre. Ornella, par exemple, a bataillé dur pour entrer à l'École Normale, mais le succès était au bout de la route et l'a conduite vers son premier poste de maîtresse d'école à Ségalières, un village perdu des hauts-plateaux du Lot, en Octobre 1954. Là, elle se heurte à l'hostilité du maire, du curé et des habitants, qui ont besoin de leurs enfants dans les fermes. Un nouveau poste l'attend à Peyrignac, sur le causse, où elle va partager la classe avec Pierre, fils d'un châtelain de Cahors. Entre ces deux enseignants issus de milieux différents mais qui ne vivent que pour leur métier, c'est le coup de foudre que seule assombrira la guerre d'Algérie. Au fil des ans, au gré des réformes scolaires, ils poursuivront leur carrière avec la même passion jusqu'à ce qu'une décision ministérielle les transforme en "professeurs des écoles" en 1989. L'école d'antan, son odeur de craie et d'encre violette, ses instituteurs héritiers des hussards de la Troisième République, respectés de tous, exemplaires et dévoués, c'est ce que Christian Signol évoque avec beaucoup d'émotion et de vérité dans ce beau roman qui relate également un demi-siècle de l'histoire d'une société française, dont l'école symbolisait la réussite et l'espoir en l'avenir.


- Victorine, le pain d'une vie
de Sylvie Anne
Éditions Presses De La Cité / Septembre 2010


Le 2 décembre 1872, en Basse-Normandie, au cœur du Bocage, naît Victorine Cantelou. Entre un père boulanger, alcoolique et violent, et une mère, Marie-Aimée, résignée à sa condition, la petite Victorine grandit vite. Elle doit abandonner l'école afin d'aider Marie-Aimée dans le café familial qui jouxte le fournil et servir villageois et voyageurs de passage. Lasse de voir sa mère "porter sa croix", Victorine décide à treize ans d'œuvrer pour sauver ce qui donnera sens et dignité à son existence, la boulangerie, et perpétuer ainsi la longue lignée d'artisans du pain dont elle est issue.
Victorine, le pain d'une vie, qui s'inspire d'une histoire authentique, met en lumière le destin admirable de simplicité et de courage d'une femme du Bocage normand. Juste et bouleversant.


- La tentation d'Isabeau
de Anne Courtillé
Éditions Calmann Lévy / Août 2010


1348, en Auvergne. Rien n'est trop beau aux yeux du pape Clément VI quand il s'agit de la nouvelle abbatiale de La Chaise-Dieu. L'un des plus grands chantiers de la Chrétienté est une ruche où s'affairent, parmi les moines en effervescence, des centaines d'artisans et d'ouvriers. Fille d'un hobereau des environs, amoureuse de Gilles, le fils du pire ennemi de son père, la jeune Isabeau travaille avec des peintres venus d'Italie. Passionnée par son art, elle voudrait s'y consacrer corps et âme et n'est pas insensible au charme de l'un des artistes, Paolo. Mais que sont les hésitations de son cœur face aux vicissitudes du chantier, incendies, accidents, sans oublier l'inquiétant Barthélémy, moine ouvrier? Surtout quand, contrariant la folie des grandeurs du pape, un vrai péril s'invite à La Chaise-Dieu, la peste noire qui a déjà ravagé Avignon. L'angoisse grandit et chacun cherche par tous les moyens à se prémunir de la maladie. La mixture à base de gentiane du moine apothicaire Guilhem est-elle le remède miracle espéré? Alors que l'affolement gagne, la liberté, l'intrépidité, la beauté d'Isabeau l'exposent à tous les périls.


- De longues fiançailles
de Jean-Pierre Leclerc
Éditions Presses De La Cité / Juin 2010


Auvergne, au puy de Sancy, années 1920. Orpheline et servante de ferme, la jeune Louise ne connaît de la vie que labeur et solitude. Seul Mile, compagnon d'infortune de trois ans son aîné, lui apporte réconfort et protection. À bout, l'adolescente maltraitée par un maître brutal s'enfuit pour Clermont, ou elle devient une jeune ouvrière consciente de ses droits. Obnubilée par ses origines, il lui reste encore à trouver la trace d'une mère idéalisée. Et choisir qui, de Mile, l'ami fidèle, le seul à connaître sa blessure secrète, ou de Pierre, bourgeois gagné à la cause des "petites gens", ravira son cœur sensible.


- Des chiens vivants
de Jean Anglade
Éditions Presses De La Cité / Juin 2010


Voici une œuvre singulière resurgie du passé, un roman époustouflant. Dans la prison de Spandau, sept dignitaires nazis condamnés à l'incarcération par le Tribunal de Nuremberg, purgent leur peine. Les quatre puissances d'occupation de l'Allemagne, américaine, britannique, française et soviétique, y ont dépêché deux cent quarante hommes pour les surveiller. Quand le livre commence, les détenus ne sont plus que quatre, et bientôt trois. Ce roman est, tout à la fois, le journal de chacun d'eux, relatant son passé terrible, souvent abominable mais aussi son présent muré, hallucinant et leur dialogue, pitoyable et tragique. Ou plutôt la juxtaposition de trois soliloques car les mesures disciplinaires sont censées les empêcher de communiquer entre eux. Un huis clos bouleversant ou des événements et des êtres qui ont pu paraître inexplicables se trouvent petit à petit révélés.


- La maison des Houches
de Gilbert Bordes
Éditions Belfond / Juin 2010


Au cœur de la vallée de Chamonix, Lucien, un ancien guide de haute montagne, refuse la fatalité de l'âge et ne peut se résoudre à quitter sa ferme des Houches pour se laisser enfermer dans une maison de retraite. Car cet homme aime la liberté, les saveurs de la vie et les trésors de la nature. Et, surtout, il a une ultime mission à accomplir, une parole à tenir. Avec une détermination farouche, il organise minutieusement son évasion, mais un concours de circonstances le contraint à emmener avec lui Sophie, sa petite-fille, une adolescente pour le moins rebelle. Lors de l'ascension des Drus, épreuve de l'extrême, déraisonnable s'il en est, le vieil homme et la jeune fille vont devoir aller au bout d'eux-mêmes face au danger, à la peur et à l'angoisse, car la montagne ne leur fera pas de cadeau. Elle pourrait même leur donner une belle leçon d'humilité.


- La source de Saint Germain
de Jean Siccardi
Éditions Calmann Lévy / Juin 2010


Le secret d'un sourcier provençal. Au début du XXe siècle, dans le haut pays niçois, Jésus élève ses brebis sur les terres désertiques de ses aïeux. Il lui faut descendre quotidiennement avec son âne Marcel pour la corvée d'eau jusqu'à une cascade située au pied des ruines du château de Fougassière. Quand François, un vagabond, lui demande l'hospitalité et lui annonce l'existence d'une source cachée sur son domaine, Jésus croit que la malédiction ancestrale va prendre fin. Mais un soupçon l'obsède, pour quelle raison cet inconnu s'intéresse-t-il tant à cette source? S'il possède vraiment le don et le pouvoir des sourciers, qu'exigera-t-il de lui en échange de sa découverte? Et pourquoi s'acharne-t-il à sortir de l'oubli la légende de saint Germain, ce moine prêcheur du Moyen Âge dont on a tout fait, de siècle en siècle, pour effacer la trace?


- Le rêveur de l'écluse
de Henriette Bernier
Éditions Presses De La Cité / Juin 2010


À Martinpré, au bord du canal de l'Est, Louis Champart, fils d'éclusier, puis éclusier lui-même, rêve de voyages et d'ailleurs. Jusqu'à sa rencontre, fortuite, avec une saltimbanque, l'énigmatique Rose, qui le rapproche de cette existence fantasmée. La révélation de l'histoire de la jeune femme, marquée par la souffrance et la solitude, transformera-t-elle le rêve de l'éclusier? Le récit d'un bel amour sur fond de batellerie, cet univers à part, hors du temps.


- Les secrets de Font-Clar
de Gérard Raynal
Éditions TDO / Juin 2010


Jean préfère l'ombre à la lumière. Au cours de l'été 1938, sa vie à Font-Clare, va connaître de terribles bouleversements. L'arrivée imprévue de deux invités, et la découverte sur le domaine familial d'une étrange sépulture, vont notablement transformer son existence. Jour après jour, il va tenter de percer un douloureux secret de famille. Pour lui, l'heure est venue de connaître le vrai visage des siens.


- Retour à Tinténiac
de Éric le Nabour
Éditions Calmann Lévy / Juin 2010


En 1905, un inconnu, Adam Guillemot, accompagné d'une petite fille muette s'établit dans le manoir de Tinténiac, non loin d'Auray dans le Morbihan. Il ne reçoit personne à l'exception de l'institutrice du village à laquelle il confie l'éducation de l'enfant. En investissant dans la pêche et les conserveries de sardines avec le souci d'améliorer le quotidien des Penn-sardin, les ouvrières sardinières, Guillemot s'attaque aux intérêts du baron de Saint-Victor, un riche et puissant notable, qui use de tous les moyens pour l'abattre. Mais les manœuvres du sinistre baron échouent et sa haine redouble au point de réveiller les fantômes du passé. Qui est cet étranger, d'où provient son immense fortune? Saint Victor se persuade qu'une des clefs du mystère pourrait être entre les mains de la fille de Guillemot, Natacha. Celle-ci devient un enjeu crucial dans le combat sans merci que se livrent les deux hommes.


- L'ermitage du soleil
de Hélène Legrais
Éditions Calmann Lévy / Mai 2010


Une machine révolutionnaire met un village en émoi. En 1900, le village de Sorède dans les Pyrénées, capitale du fouet français, entre en ébullition avec l'arrivée d'un curieux personnage venu installer une mystérieuse machine, un énorme four solaire. Alors que la sécheresse sévit, les paysans ne tardent pas à incriminer "l'entonnoir à soleil" et à accuser l'étranger de sorcellerie. Seul Miquel prend sa défense. Bien que né dans une famille de petits vignerons, il a fait de brillantes études à Perpignan et l'invention le passionne. Au point de remettre en cause le destin tout tracé qu'on a préparé pour lui, il doit succéder au patron de la plus grande fabrique de fouet du pays dont il épousera la fille, Eugénie. En butte à la réprobation de sa mère, aux reproches de son frère, aux manœuvres de l'héritière pour le garder auprès d'elle, Miquel fait bientôt face à un terrible dilemme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 9:51

- L'or des Borderies
de Jean-Paul Malaval
Éditions Calmann Lévy / Mai 2010


1919, dans les Charentes. Le temps est venu pour Athénor Chatelayon de passer la main, mais auquel de ses deux petits-fils confiera-t-il le domaine de Puypierre, vénérable maison au cœur du vignoble charentais où se distille depuis des lustres l'un des meilleurs cognacs du monde? Choisira-t-il l'aîné, Julius, dont les manières brutales dérangent? Une telle poigne ne serait pas de trop en ces temps incertains. Ou bien le cadet, Léonord, hélas sans caractère? Un défaut impardonnable dans ce milieu où l'on prise les fortes têtes. S'il cède à ses préférences intimes, c'est néanmoins la mort dans l'âme qu'Athénor dicte son choix car il sait que son héritage est un cadeau empoisonné. Dans la guerre fratricide qui s'engage, les femmes feront pencher la balance, la mère inébranlable et Éloïse la sœur exilée, les maîtresses que Julius subjugue et Léandra que Léonord a épousée. Le destin sourit-il toujours au plus aimé? Une grande saga familiale dans l'univers feutré mais impitoyable des prestigieuses maisons de Cognac de l'entre-deux-guerres.


- La fille du delta
de Frederick d'Onaglia
Éditions Belfond / Mai 2010


Déçue et trahie par son compagnon, Leila quitte la banlieue parisienne, où elle habite, et part se réfugier en Camargue sur l'invitation de son ami Anselme Maturin. Propriétaire d'une prestigieuse manade et président d'un festival très populaire dans la région, le vieil homme lui confie une mission au sein du comité d'organisation malgré la méfiance de son entourage, qui ne voit pas d'un bon œil l'intrusion dans la vie culturelle locale de cette jeune femme au caractère bien trempé. Qu'importe, Leila profite pleinement de la liberté retrouvée et prend un nouveau départ dans sa vie: elle tisse de nouvelles amitiés, décroche un travail d'auxiliaire de puériculture à l'hôpital de Montpellier et renoue avec sa passion, l'équitation. C'est au cours de l'une de ses longues chevauchées qu'elle rencontre Vincent, le fils unique d'Anselme. En conflit avec son père, il séjourne rarement dans la région. La rivalité qui sépare les deux hommes serait-elle liée à la disparition accidentelle de la mère quinze ans plus tôt? Idéaliste et passionnée, Leila va tenter de les réconcilier. Mais les secrets de famille sont parfois lourds à porter, et il n'est pas toujours bon de les déterrer.


- La Renarde
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Mai 2010


Nicole perd son grand amour dans un accident. Désespérée, elle quitte sa vie de Parisienne pour se réfugier dans sa maison de campagne. Au cours d'une de ses promenades, elle rencontre un être exceptionnel, grâce à qui elle retrouve le goût du bonheur.


- Le double secret de Bigaroque
de Guillemette de la Borie
Éditions Presses De La Cité / Mai 2010


"On ne peut comprendre ce pays sans remonter à la dernière guerre, n'est-ce pas?" Rien ne prédestinait Margot Cantagreilh au malheur ni au silence. Mais la vie est passée par là, lui ravissant un fiancé, disparu la guerre à peine déclarée, avant de lui prendre, quelques mois plus tard, un second amour, interdit celui-là, avec un officier ennemi. Passion paradoxale puisque la jeune femme oeuvrait secrètement pour la Résistance. Depuis, Margot, emmurée dans ses souvenirs et repliée sur ses secrets, vit recluse à Bigaroque, la chartreuse familiale, au coeur du Périgord. Ces secrets, c'est Maud, une jeune femme, qui à force de persévérance va les révéler. Mieux, les comprendre, et découvrir, soixante ans après les drames, une sublime filiation. Portraits croisés deux femmes, l'une meurtrie par la vie l'autre à l'orée de la sienne, Le Double Secret de Bigaroque tresse, avec grâce et conviction, histoires de famille, amours malheureuses et bel appétit de vivre.


- Le loup du marais
de Anne-Marie Castelain
Éditions De Borée / Mai 2010


Qui penserait s’aventurer dans ce hameau de trois chaumières enfoui au plus profond d’un val perdu? Seul le loup s'y risque, échappé du marais et des brumes de la tourbière, exténué par son errance sur la lande. Car la bête est très présente dans ce coin de campagne, on la piège, on la pourchasse. On en appelle à Saint Hervé pour s en préserver. Au rythme des saisons, en ce milieu du XIXe siècle, Jean-Marie et sa maisonnée s'adonnent aux travaux de la terre lorsque surviennent des faits étranges.


- Le puits sans-nom
de Mireille Pluchard
Éditions De Borée / Mai 2010


Attiré par l'argent et la perspective d'une vie meilleure, Émile Théraube quitte sa ferme pour la "terre noire". Mais le jeune homme est victime d'un grave accident au fond d'un puits, et c'est Pépino Maggiore, mineur piémontais, qui lui sauve la vie. L'accident resserre les liens des familles Théraube et Maggiore. Or, le rapprochement entre gens du pays et étrangers n'est pas du goût de tous, surtout quand Julien, le frère d'Émile, s'éprend d'Anna, la fille de Pépino.


- Le retour de Jean
de Jacques Mazeau
Éditions De Borée / Mai 2010


Jean, c'est le saisonnier qui a été embauché par Clémence pour travailler à la "ferme d'en bas" et qui a séduit Julia, l'épouse de Léon disparu à la guerre. Jean, c'est le véritable père d'Anna, mais lui-même l'ignore car il est parti subitement il y a une quinzaine d'années. Et aujourd'hui, Jean est de retour.


- Le retour du bout du monde
de Michel Verrier
Éditions De Borée / Mai 2010


Victime innocente d'une haine ancestrale, Jean-Baptiste Depardon a tout perdu. Le jeune homme décide de retourner vivre auprès de ses parents. Mais son retour semble provoquer tous les malheurs. Il n'en faut pas plus pour que le village le chasse comme le chat noir. Jean-Baptiste repart alors loin des siens, traînant son chagrin, au grand désespoir de Delphine. Dans son exil, il rencontre la belle Sophie et pense refaire sa vie. Mais pourra-t-il oublier Delphine?


- Le village retrouvé
de Marie de Palet
Éditions De Borée / Mai 2010


Trente ans. Trente ans qu'Isidore n'est pas revenu sur la terre de ses origines. À l'époque, il s'était engagé dans l'armée sans état d'âme pour fuir une vie qu'il jugeait misérable. Or, après tout ce temps, il constate que rien n'a vraiment changé, jusqu'à ce qu'il croise le chemin de Mathilde. Mais cette ravissante jeune femme suscite bien des convoitises, et notamment celle de Tonin, un homme sournois et dangereux.


- Les beaux jours du Docteur Nicolas
de Michel Jeury
Éditions Robert Laffont / Mai 2010


Dans la France du XIXe siècle, un médecin de campagne de retour des colonies se voit mêlé à un crime. Sa plus sûre alliée est une belle femme très imprévisible. En cette année 1886, le docteur Nicolas Martin s'apprête à prendre ses nouvelles fonctions dans un petit bourg du Limousin. Il vient de rentrer des colonies, ou il a passé plus de dix ans, et a conclu une marché peu commun pour gagner sa vie, il récupérera la clientèle du vieux médecin décédé, ira loger chez sa veuve et, en échange, épousera la cadette des filles, Mlle Claudine, trentenaire avenante et fille-mère. Mais le mariage ne se fait pas, le juge d'instruction devançant Nicolas et épousant Claudine. Nicolas se retrouve libre de conter fleurette à la belle boulangère ou à l'inquiétante châtelaine, Manon, trop jeune épouse d'un riche malotru. Bientôt, on retrouve le châtelain assassiné. Chacun soupçonne Manon, d'autant que les trois précédentes épouses du barbon sont mortes dans des conditions suspectes. Manon a-t-elle voulu sauver sa vie en tuant son mari? Ou l'assassin serait-il Oscar, l'irascible ouvrier boulanger, ennemi juré du châtelain? Les langues vont bon train, les pistes s'égarent. Nicolas qui, pour donner ses soins, va de ferme en ferme et recueille des informations, est victime d'une tentative d'assassinat. Décidé à faire la vérité sur toute l'affaire, il trouve une alliée imprévue, Lise, fille aînée de sa logeuse, folle ou, pour le moins, excentrique, et d'une extrême beauté.


- L'homme de la Clarée
de Jean-Baptiste Bester
Éditions Calmann Lévy / Avril 2010


Briançon, fin 1940. Malgré sa bravoure, Louis a été chassé de l'armée à la suite d'un jeu stupide qui l'a laissé défiguré. Écœuré, il décide de vivre en ermite dans un refuge d'altitude à la frontière italienne. En faisant office de mouchard pour les douaniers, il se met à dos les paysans de la vallée. Seule consolation dans sa solitude, un lynx magnifique qu'il a surpris en maraude près de son garde-manger. Depuis lors, il n'a de cesse d'approcher le félin pour tenter de l'apprivoiser. Quand montent les périls avec l'arrivée des forces d'occupation allemandes, Louis, indifférent au sort du monde, ne veut pas choisir son camp. Pourtant, par un de ces détours qu'affectionne le destin, sa passion pour le lynx va le précipiter dans la mêlée. Un roman poignant sur l'ambiguïté humaine et la rédemption au cœur de la nature sauvage et âpre des Hautes-Alpes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin



MessageSujet: Les dernières parutions   Ven 1 Juil - 9:48

- La combe aux oliviers
de Françoise Bourdon
Éditions Presses De La Cité / Avril 2010


"Chaque fois qu'il contemplait ses arbres, Ulysse songeait à son père, à son grand-père, et aux générations de Valentin qui s'étaient succédé à la Combe aux Oliviers, domaine du pays nyonsais. Tous avaient l'arbre sacré en partage". À la Combe aux Oliviers, la famille Valentin, Ulysse, le père, Armide et Lucrèce, ses deux filles, vit au rythme des saisons. Tout comme son père, Lucrèce, la cadette, a la passion de l'olivier. Quand, au lendemain de la Grande Guerre, elle prend la direction du domaine, elle consacre sa vie à ses arbres, au nombre desquels Noé, le plus vieux, son confident des bons comme des mauvais jours. À l'aube d'une vie nouvelle, tout bascule. Veuve et mère d'une petite Aurélie, cette femme entière conquiert le droit de vivre de nouvelles amours, traverse la Seconde Guerre en résistante et surtout se bat pour sa fille, atteinte de la poliomyélite, autant que pour la survie de ses oliviers. Une superbe saga familiale autour du destin d'une Provençale passionnée, au cœur de la tourmente du XXe siècle.


- La revanche du bâtard
de Hubert de Maximy
Éditions L'Archipel / Avril 2010


Fin 1918, Marius Malaguet, comme des millions de poilus, attend la démobilisation qui n'arrive pas. Il irrite sa hiérarchie qui le réforme sous un vague prétexte médical. De retour chez lui, il retrouve Jeanne, sa compagne de toujours. Soutenu par le "Gallu", son quasi-père adoptif, il se met au travail. Cependant Marie, sa mère illettrée, part seule pour la zone de front à la recherche de Johannes Alayel, son amour d'antan et véritable père de Marius, qui est blessé à la tête. Le Gallu meurt de la grippe espagnole dans les bras de Marius. En Picardie, Marie recueille Uranie, une orpheline de huit ans, et poursuit opiniâtrement sa quête. Elle retrouve son homme, atteint d'une "obusite".


- Le ciel par-dessus le toit
de Claude Vincent
Éditions De Borée / Avril 2010


Quand le père a tiré sa révérence, le laissant seul avec sa mère dans leur hameau perché entre pierre et ciel, la colère a envahi Lanio. Elle ne le lâche plus. Seule la présence silencieuse de la jeune Carine, la protégée d'Angela, parvient à le réconforter. Puis, une nuit, Lanio entrevoit le visage d'une voyageuse inconnue à l'arrière d'une voiture. Ce visage le bouleverse jusqu'à l'obsession. Il le sculpte, mais ça ne suffit pas: il doit la retrouver. Et le voilà en marche par un matin d'hiver, ignorant combien sa route sera longue et surprenante avant de trouver ce qu'il était parti chercher. C'est une histoire forte et sensible que nous offre Claude Vincent dans ce roman qui alterne subtilement la destinée d'un jeune homme trop tôt privé de son père et celles des êtres qui jalonnent sa quête. Avant son départ, amorçant en filigrane une histoire qui nous tient en haleine jusqu'au bout, le récit nous promène de Lanio à Carine. Orpheline murée dans son silence, à peine adolescente et déjà adulte, Carine aime assez Lanio pour savoir qu'il doit s'en aller. Nous naviguons alors de la solitude majestueuse des cimes à l'ambiance chaleureuse de la ville, plongés dans l'intimité de ces attachants personnages: Lanio à la poursuite du sens de sa vie, magnifique figure de l’amour filial; Carine en quête de sa voix; Blanche, épouse endeuillée et mère attentive; Luis, père et mari présent et charmant dans les mémoires intactes; Ernest et Alphonse les forestier; la sage Angela qui a pris Carine sous son aile; Rachel la musicienne; Mile le patron de café et sa turbulente famille; Éric Leroy l'artiste; puis l'inconnue au bout du chemin. Porté par une écriture puissante, Le Ciel par-dessus le toit dit la délivrance d’êtres secoués par l'existence, l'amitié qui rapproche les hommes, et la tendresse malgré la difficulté de dire les choses. Un roman à lire d'une traite, du sombre au lumineux.


- Les enfants de la Vouivre
de Michel Dodane
Éditions De Borée / Avril 2010


Le chemin a été long et tortueux pour Just et Maurine, qui sont mariés depuis deux ans et coulent à présent des jours heureux dans le château des Lucas. Seule ombre au tableau: les cauchemars récurrents de Just, aux prises avec la Vouivre, ce terrifiant serpent des légendes locales. Que peuvent bien annoncer ces mauvais rêves?


- Les grillons du fournil
de Josette Boudou
Éditions De Borée / Avril 2010


En se mariant avec Antonin, Antonia épouse aussi une vocation: boulangère. Femme de cœur et de tempérament, elle apprend vite son nouveau et dur métier. La nuit, elle fait bientôt la connaissance de compagnons inattendus: les grillons. Leur chant s’apparente dès lors à une mélodie du bonheur sans laquelle le fournil n’aurait pas d’âme.


- Vous me reconnaîtrez
de Pascale Oriot
Éditions TDO / Avril 2010


Je m'appelle Dylan, soldat Dylan. J'appartiens au 161e Régiment du train. Depuis tout petit, les gens se moquent de moi. Depuis tout petit, j'encaisse les coups. Mais à partir d'aujourd'hui, tout va changer, et enfin… vous me reconnaîtrez. Pour exister, le soldat Dylan va s'appliquer à faire le vide autour de lui. C'est en Cerdagne, au milieu de ses nouveaux amis, qu'il découvrira les clefs de sa future célébrité. Dès lors, rien ni personne ne pourra l'arrêter. Inspiré d'un fait réel, ce récit plongera le lecteur dans les méandres d'un cerveau torturé et machiavélique.


- D'espoir et de promesse
de Françoise Bourdin
Éditions Belfond / Mars 2010


Anaba Rivière, une Française d'origine amérindienne, s'apprête à épouser Lawrence Kendall, un brillant avocat canadien. Le jour du mariage, devant le Palais de Justice de Montréal, Anaba et sa sœur Stéphanie attendent en vain le marié. C'est son témoin et ami Augustin, auteur de romans policiers, qui annonce à la jeune femme la mauvaise nouvelle: Lawrence a eu peur de s'engager et a subitement quitté la ville. Anéantie, Anaba rentre en France et s'installe chez sa sœur, antiquaire en Normandie. Peu à peu, la jeune femme se bâtit une nouvelle vie. À Montréal, Lawrence est aux abois. Il perd son poste dans le prestigieux cabinet d'avocats ou il travaillait, puis doit se résoudre à vendre son duplex pour payer ses créanciers. Mais, surtout, pas un jour ne se passe sans qu'il pense à Anaba. Il l'aime toujours, mais comment revenir à elle? Pourra-t-elle un jour lui pardonner et accepter de le revoir? Commence alors pour lui une longue descente aux enfers.


- D'une récolte à l'autre
de Pascal Bacconnier
Éditions Du Mot Passant / Mars 2010


C'est au tout début de l'été de 1916, dans les tranchées, que trois destins vont se croiser, celui d'Aristide le paysan du Lauragais, celui de Toinou le jeune vigneron des Corbières et celui de Grillon. La guerre est terminée, pourtant ces longues années vont lourdement peser dans les projets d'Aristide. Contraint de quitter ses terres, le destin conduira ses pas sur les bords de la Méditerranée. Entre ciel et eau, vent et soleil, retrouvant son ami Toinou, il va pouvoir se reconstruire et envisager sereinement son avenir. Des champs de blé du Lauragais, aux salines du midi, les cristaux de la mer remplaceront l'or des vallons et chaque été sera l'occasion de nouvelles récoltes, mais le paysan du sel pourra-t-il espérer vivre une nouvelle vie en faisant table rase du passé? La jolie Madeleine, au tempérament de feu, lui fera-t-elle oublier les horreurs de la guerre et réussira-t-elle à l'initier à une nouvelle vie, un nouveau métier, celui de saunier?


- L'envers du désir
de Gérard Raynal et Danielle Gil
Éditions TDO / Mars 2010


Un homme, trois femmes, une villa en bord de mer, un cadre idyllique. Confronté à la page blanche, Jaume, écrivain de renom, va déclencher un processus scabreux et amoral qui ne tardera pas à l'anéantir. Rattrapé par ses instincts et tiraillé par un désir implacable, le "créateur" va devenir son propre "destructeur". D'intrigues en secrets bien gardés, le piège va impitoyablement se refermer sur lui.


- La main du maître
de Guy Charmasson
Éditions De Borée / Mars 2010


En épousant le doux et prévenant Gabriel, Louise ne pouvait imaginer le calvaire que lui ferait vivre sa belle-famille, sous le joug impitoyable de Clodion, le patriarche. Devant la couardise de son mari incapable de prendre sa défense, la douce jeune fille ne peut qu'encaisser les coups, mais la révolte gronde.


- La mélodie des jours
de Lorraine Fouchet
Éditions Robert Laffont / Mars 2010


À vingt-neuf ans, Lucie vit seule en Provence avec sa fille Léa. Elles ne sont là que depuis quelques mois et ne connaissent encore personne. Le jour des onze ans de Léa, à l'heure du déjeuner, Lucie ferme sa fromagerie et se rend chez la gynécologue pour un contrôle de routine. Et le ciel lui tombe sur la tête, elle a un cancer du sein. Dans son désarroi, elle ne pense qu'à une chose, il ne faut pas que Léa sache, il ne faut pas que Léa se retrouve impuissante face à la maladie comme Lucie le fut elle-même, au même âge, face à l'anorexie de sa sœur aînée. Parce qu'elle n'a personne à qui se confier et que c'est trop lourd, Lucie demande de l'aide sur le Site des Voisins, en se cachant derrière le pseudo de Mouette. Tout de suite, des internautes du site se mettent à correspondre avec elle et Lucie découvre à travers ce réseau de proximité une solidarité insoupçonnée. Il y a Alberte, une formidable institutrice à la retraite qui a guéri du même cancer vingt ans auparavant. Erwan, un breton qui a vendu sa maison pour payer les dettes de son fils, lequel ne veut plus entendre parler de lui. Darius, un chirurgien iranien exilé politique qui travaille comme infirmier de nuit. Il y a aussi Sébastien, l'ami de Léa, adopté par des parents scientifiques qui le délaissent. Et il y a Charlie, son préféré, le seul qu'elle n'a jamais vu. Charlie, qui écrit des messages provocants et drôles, qui la fait rire dans les moments de panique, et qui, pendant les sept semaines que dure sa radiothérapie, lui envoie chaque jour le titre d'une chanson, d'un morceau ou d'un air qu'elle découvre grâce à son iPhone et écoute juste avant d'entrer dans ce qu'elle appelle "le grille-pain". Autant de messages d'amour, autant de petits cailloux blancs sur le chemin de la guérison. Dans l'existence ordinaire, l'ennemi de Lucie, c'est Malo, son voisin chocolatier avec lequel elle est en perpétuel conflit. Malo qui pourtant prend de plus en plus de place dans sa vie. Le jour de la fin de son traitement, Lucie découvrira ce que sa fille et tous ses amis ont compris avant elle, Malo et Charlie sont la même personne.


- La mule blanche
de Marie-Nicole Cappeau
Éditions De Borée / Mars 2010


Berthou le Rouge, qui transporte à dos de mulet du vin entre les provinces, se laisse prendre au charme de la belle et rebelle Léone. Mais l'adolescente, subjuguée par le vaillant muletier, ignore encore que sa conduite inconséquente risque de la condamner à une existence déplorable. Hélas, n'est-il pas déjà trop tard?


- La petite fille assassinée
de Jean-René Augé
Éditions TDO / Mars 2010


Lisette, 7 ans, a disparu. Corbère, son village natal, est en émoi. L'affaire va être confiée aux hommes du SRPJ de Perpignan. En leur compagnie, le lecteur va remonter le fil embrouillé de l'énigme, jusqu'au terrible dénouement final. La Petite Fille assassinée est inspiré d'un fait réel. Ancien flic de la PJ, Jean-René Augé nous guide sur les traces d'un tueur d'enfant. "Une incursion dans le quotidien de la PJ, telle que le lecteur ne l'a sans doute jamais connue".


- La promesse du tanneur
de Monique Bergerot
Éditions Du Mot Passant / Mars 2010


Pourquoi la nature l'avait-elle fait si beau ce diable de Baptiste Florin? Et elle, Lucie, si fraîche si naïve, qui en était tombée follement amoureuse, perdant la tête et abandonnant père et mère, ses souvenirs d'enfance et l'Hôtel de France où elle était née. Au cours d'une belle nuit d'été, Baptiste l'enlève et lui promet le bonheur. Il n'est qu'un pauvre ouvrier tanneur orphelin, mais qu'importe, il lui offre pour richesse, une grande passion. Lucie se familiarise rapidement avec l'odeur pestilentielle des peaux se répandant dans le quartier de la rue des Tanneurs, se traînant jusque sur les bords de la jolie rivière portant le nom de La Vallière à Lons le Saunier. Gabriel Saunois, le maître tanneur, va entrer dans la vie paisible de Lucie. Il la veut dans son lit, il manigance pour qu'elle soit à lui mais elle n'appartient qu'à un seul homme, Baptiste. Lucie qui pensait vivre une vie, certes modeste mais remplie d'un grand amour empreint d'une confiance totale et réciproque, va vite désillusionner. La trahison va s'inviter sans vergogne à partager la vie du jeune couple. Puis une spirale infernale va entraîner Lucie malgré elle jusqu'aux enfers.


- La saison des vendanges / Les gens de la Paulée
de Hugues Douriaux
Éditions De Borée / Mars 2010


En cette année 1938 chez les Theuvenot, la saison des vendanges approche et rien ne semble la différencier des précédentes. Rien? Pas si sûr. Tandis que Lucien assiste avec impuissance à la déliquescence de son couple, son frère Maurice multiplie les frasques retentissantes dans le pays. Et puis, les amitiés allemandes entretenues par leur père, alors que les accords de Munich annoncent un avenir bien sombre, ne seront-elles pas lourdes de conséquences?


- Le hamel aux vieux garçons
de Agnès Guerneliane
Éditions Du Mot Passant / Mars 2010


En 1943, trois amis d'enfance vivent paisiblement dans un petit coin perdu de Basse Normandie, un petit coin surnommé le Hamel aux Vieux Garçons. Pourtant, en cette époque troublée, la guerre fait rage mais ne semble pas atteindre le hameau. Ce conflit, Jean, Jules et Martin ne le voient que de loin et paraissent ne pas s'en soucier car malgré tout, leur vie n'a pas changé. Jean se remet avec peine du désastre que fut son mariage. Jules laisse les jours s'écouler en toute quiétude. Quant à Martin, il ne rêve que d'une chose, épouser une femme et fonder une famille. Seulement, la tranquillité du hameau est sur le point d'être mise à rude épreuve, car dans la ferme voisine, que tous croyaient abandonnée, deux jeunes femmes intrigantes viennent de s'installer. Venues de nulle part, sans bagage ni passé, ces étrangères ne tarderont pas à bousculer la vie pourtant si paisible de ces trois célibataires endurcis.


- Le loup de Métendal
de Gilles Laporte
Éditions Presses De La Cité / Mars 2010


"La dernière pièce du moule retirée, elle avait pu contempler enfin ce loup de Métendal destiné à Théo, à lui seul. Grand, majestueux, souverain, comme son grand frère du champ de courses". Née en 1841, Clémence a grandi dans l'univers de la faïence où travaillait son père, chef d'atelier à Rambervillers, en Lorraine. Passionnée, elle perpétue la tradition, et survit avec le fruit de ses ventes de terres cuites dans une ville meurtrie par les assauts des cavaliers prussiens. Jeune veuve, elle prend en charge seule son fils Théo et son frère Nicolas, revenu traumatisé de la terrible bataille de Sébastopol. En 1871, refusant l'annexion prussienne, des Alsaciens se réfugient dans le Sud de la Lorraine resté terre française. Parmi eux, Palmyre Lazare. Il tombe bientôt sous le charme de Clémence. La vie de celle-ci connaîtra-t-elle enfin un cours plus tranquille? Le bel hommage, à la fois érudit et romanesque, d'un écrivain à sa terre natale à travers le portrait d'une femme qui se bat pour sauvegarder sa faïencerie et son amour.


- Le pré aux corbeaux
de Jacques Mazeau
Éditions L'Archipel / Mars 2010


Beaupré et ses 100 hectares, Alfred, maître absolu de son fief, a toujours fait régner sur sa femme, ses fils et ses brus une loi d'airain. À sa mort, ses héritiers se prennent à rêver. Enfin, ils vont se partager le domaine. Enfin l'aîné, Lionel, va prendre sa revanche sur Pierre, le fils préféré, et retrouver son dû, les terres de la ferme aux Loups. C'est oublier le testament, assorti d'un codicille empoisonné à l'adresse de Jeanne, leur demi-sœur, "Elle fut ma joie au quotidien, elle est mon espoir. Je compte sur elle pour que ce qui doit être fait de bien et de beau le soit". À Beaupré, la guerre ne fait que commencer.


- Les raisins bleus
de Jean-François Bazin
Éditions Calmann Lévy / Mars 2010


Bénigne Papillard, notable à Dijon, passe chaque été en famille à Gevrey-Chambertin dans la maison bourgeoise qui fait face à la modeste demeure de son vigneron Baptiste Marchand. Quand l'épidémie du phylloxéra survient, au début des années 1880, les deux hommes vont tout mettre en œuvre pour préserver leurs vignes et sauver le vin. Tandis que Lucie s'épuise aux côtés de son mari Baptiste à défendre "la vigne française" plutôt que de greffer sur plants américains, Adèle, née de Saint-Aignan, doit s'attacher à protéger la fortune et l'honneur de Bénigne son époux. Commence ainsi une suite d'événements aux couleurs de la vie, mêlés de larmes et de bonheurs, qui nous conduiront à Prague sur les pas de Berthe, la petite vigneronne, et jusqu'en Californie où Charles, le fils cadet de Baptiste, partira planter des ceps.


- Sous les mirabelliers
de Élise Fischer
Éditions Presses De La Cité / Mars 2010


Elles se prénomment Violette, Margotte, Christine, Maryam, Fadela, Mireille, Anna, Hélène ou Donatella. De la fillette muette et meurtrie à la mère de famille nostalgique, de l'ancienne danseuse classique à la french doctor solitaire, Élise Fischer décline les portraits d'héroïnes modernes, toutes lorraines ou liées à la Lorraine, à un moment décisif de leur existence ou à l'occasion d'un événement pittoresque de leur quotidien. Les dix nouvelles de ce recueil revêtent chacune une tonalité différente, légère ou mélancolique, lumineuse ou cruelle, vibrante de passion ou délicate comme une mirabelle.


- Une étrange récolte
de Albert Ducloz
Éditions De Borée / Mars 2010


Lorsque son père, exploitant agricole et bouilleur de cru, périt dans l'incendie de sa maison, la jeune Marie décide d'abandonner ses études universitaires pour reconstruire la demeure familiale et reprendre en main le domaine. Mais les confidences de sa voisine, qui prétend avoir aperçu une silhouette s'enfuir au moment du drame, la taraudent. Elle se convainc vite que l'incendie était un acte volontaire. Aidée par Daniel, son ami d'enfance dont elle est tombée amoureuse, elle se met alors en quête d'indices pour étayer sa conviction.


- L'auberge des myrtilles
de Georges-Patrick Gleize
Éditions Albin Michel / Février 2010


Juliette Menard est la seule à savoir ce qui s'est vraiment passé en 1943 à Peyrac, dans l'Ariège. Cinquante ans plus tard, elle confie au maire du village quatre lettres, à charge pour lui, s'il lui arrivait malheur, de les remettre aux fils de résistants déportés pendant la guerre dans des circonstances jamais élucidées. Après le décès de la vieille dame, qui relance cette ténébreuse affaire, les fils des victimes se retrouvent à l'Auberge des Myrtilles pour faire toute la lumière sur la mort de leurs pères.


- L'honneur des Bories
de Florence Roche
Éditions De Borée / Février 2010


Lorsqu’Yvon arrive à la ferme des Bories pour y être embauché, il est accueilli à bras ouverts car le domaine, de sinistre réputation, n'attire guère la main-d’œuvre. Paul Bories a, en effet, été condamné au bagne à perpétuité pour le meurtre de sa propre fille, Paulette. Ce que la famille du bagnard ignore en revanche, c'est qu'Yvon, surveillant-chef de la prison où Paul est embastillé, est persuadé de son innocence. Mais si Paul n'a rien fait, qui est le coupable?


- La bonne école
de Michel Lacombe
Éditions De Borée / Février 2010


À dix-huit ans, Thomas sait parfaitement bien ce que signifie l'expression, aller au charbon. Mais le jeune homme ne compte pas rester un simple mineur toute sa vie. Son objectif, devenir contremaître. Grâce à Émeline, la fille d'un passementier avec qui il entretient une relation clandestine, il apprend alors à lire et à écrire. Hélas, un grave accident met un terme à toutes ses ambitions. Thomas ne le sait pas encore, mais ce coup du sort va lui offrir de nouvelles perspectives inattendues.


- Le brouillard de l'aube
de Christian Laborie
Éditions De Borée / Février 2010


Célia a toujours su que le pasteur Henri Muller et sa femme Marie étaient ses parents adoptifs. Mais, à la faveur d'une dispute entre les deux époux, elle découvre un jour ses origines juives. Dès lors, sa vie prend un nouveau sens et sa quête d'identité la pousse à retrouver la trace de ses parents naturels. Aidée en cela par Vincent, un jeune pasteur stagiaire aux idées généreuses, elle dissipera petit à petit le brouillard qui recouvrait jusque-là son existence.


- Le miroir aux alouettes
de Louis Tamain
Éditions De Borée / Février 2010


Fuyant le tumulte de leur récente vie parisienne, Firmin et Christine s’installent dans la grande propriété de la Renardière. Dans ce nouvel univers bucolique, l’ancien maçon devenu garde-chasse trouve très vite ses marques. Son travail au milieu des bois et des étangs le passionne et les parties de chasse ou de pêche entre amis occupent idéalement son temps libre. Seule ombre au tableau: Christine. La jeune citadine supportera-t-elle longtemps la quiétude de la campagne?


- Le vent des marchés
de Charles Lancar
Éditions Belfond / Février 2010


Paris, aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale. Les halles, qui abritent les marchés, sont la scène ou se côtoient anciens combattants et résistants, collabo repentis, marchands de toujours, syndicalistes et étudiants, voire même certains jours les dames des beaux quartiers. On y suit la vieille Adélaïde, surnommée la Lionne des marchés pour son engagement de toujours dans la défense du métier. Son fils Antoine, ancien poilu respecté de tous, a repris son étal mais aussi son combat, devenant à son tour chef du syndicat des marchands. Au contraire, son second fils, Adrien, a définitivement quitté les halles pour devenir avocat, puis s'engager en politique, en prenant soin de faire oublier ses compromissions dans le régime de Vichy. Cédric, jeune lycéen à la recherche de la vérité sur la mort de sa mère, se chargera de les lui rappeler. Au fil de leurs rencontres se dessine peu à peu un tragique secret de famille. Cette saga familiale attachante est aussi l'occasion pour Charles Lancar de faire revivre le Paris d'après-guerre qui entre dans la modernité. Un Paris festif malgré les rationnements et les règlements de compte, croqué avec une plume alerte et parsemé de tableaux authentiques.


- Les tristes noces
de Marie-Bernadette Dupuy
Éditions Presses De La Cité / Février 2010


"Rien n'avait changé: les falaises dressaient leurs murailles grises, les saules bordant la rivière étaient exactement à la même place, ainsi que les toits du Moulin du Loup". 1918. Après la guerre, la vie reprend peu à peu son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine, institutrice dans un orphelinat d'Angoulême, doit bientôt épouser Denis Giraud, riche héritier du domaine de Ponriant. Pourtant, elle est restée très attachée à Matthieu, avec qui elle a grandi. Alors qu'émerge un monde nouveau ou apparaissent téléphone, électricité et progrès en tout genre, l'existence de Faustine se révèle parsemée d'embûches et de surprises. À l'aube des Années folles, Faustine et les siens chercheront leur voie, au risque de se perdre.


- La nuit des abeilles
de Josette Boudou
Éditions De Borée / Janvier 2010


Clos des Églantiers, 1947. Bien qu'éprouvé par la mort de sa femme, Simon, ancien résistant, est un apiculteur heureux ainsi qu'un père et un grand-père soucieux du bonheur de ses deux grandes filles et de leurs enfants. L'arrivée de Tristan dans le hameau va cependant bouleverser ce bel et fragile équilibre. Derrière son métier d'écrivain, il cache en effet une tout autre activité: découvrir qui a dénoncé son frère à la Gestapo.


- Le pain des Cantelou
de Sylvie Anne
Éditions Presses De La Cité / Janvier 2010


Fin du XVIIIe siècle. Chez les Cantelou, on survit comme tant d'autres, face à la Terreur et à la famine. Le père est saisonnier, la mère élève les enfants qui n'ont pas encore été pris par la "Familière". Pour lui éviter une mort certaine, on envoie Michel, l'aîné, à Caen, dans une famille de boulangers, les Bellery, afin qu'il apprenne le métier du pain. Là, le jeune Michel se découvre une passion. Loin des siens et de leur souffrance quotidienne, son travail dans la boulangerie deviendra son seul salut.


- Le voleur de coloquintes
de Jean Anglade
Éditions Presses De La Cité / Janvier 2010


Baptiste Pascal, surnommé "Sang-de-Chou" par ses camarades, est un petit Auvergnat débrouillard, heureux de son sort au milieu des animaux de la ferme, des champs, de l'école, entre ses "vieux" et son grand frère, "bête comme trente-six cochons". Jusqu'à ce qu'un événement contraigne la famille à s'installer à Thiers. Adieu parties de pêche, vaches, cochons, campagne et chemins buissonniers. Un déménagement comme un exil. Avant, pour Baptiste, un autre départ, celui pour la guerre, qui sonnera le glas de sa vie de famille et de son univers auvergnat. Il devient bavarois.


- Pour un lopin de terre
de Jean Vareillaud
Éditions Du Mot Passant / Janvier 2010


Dans les années 50, sur le plateau de Millevaches, Alfred Rigaud, attaché à sa terre, va trouver un trésor dans les murs de sa bergerie. D'où vient cet argent, que va-t-il en faire? Son idée de créer le premier gîte rural de la région va entraîner une suite d'événements inattendus qui vont changer la vie de la commune et de ses habitants. Va-t-il gérer les potins de son village?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dernières parutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dernières parutions
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» ICOM - CC : les dernières parutions.
» Parution du Petit Chaperon Rouge !
» Dernières parutions d'Archetype
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» Parutions trollopiennes en livre de poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Titre du Roman :: Les romans :: 3. Les romans du terroir-
Sauter vers: