Le Titre du Roman

AccueilAccueil  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Les dernières parutions

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 20 Fév - 18:08

- À un clic du pire
de Ovidie
Éditions Anne Carrière / 23 février 2018


Le Titre du Roman

En dix ans, l'humanité a regardé l'équivalent de 1,2 million d'années de vidéos pornographiques et 95 % de cette consommation passe par ce que l'on appelle "les tubes", des sites de streaming gratuits. Jamais l'accès au porno n'aura été aussi facile: des millions de contenus sont à disposition de façon permanente, sans restriction d'âge, sans aucune forme de contrôle quant à la violence des contenus diffusés. La gratuité combinée à l'immédiateté du streaming fait de ces sites un moyen prisé pour accéder aux images explicites, tant par les adultes que par les mineurs. Car depuis la démocratisation du smartphone, l'âge moyen de la découverte du porno est descendu à 9 ans. 70 % des consommateurs mineurs ont accès à ces contenus, non pas à partir de l'ordinateur de la maison, mais tout simplement à partir de leur téléphone. Ce même téléphone qu'ils emportent chaque jour à l'école et auquel ils ont libre accès lorsqu'ils sont seuls dans leur chambre. Mais pourquoi ces plateformes ne proposent-elles pas de système de filtrage? Et surtout, pourquoi personne n'en demande-t-il la régulation? Alors que ces sites figurent parmi les plus fréquentés au monde, au point d'être classés devant Apple et Microsoft, on ne peut qu'être frappé par le silence assourdissant des politiques. Les tubes agissent en toute illégalité, proposent du contenu piraté, ne respectent pas les lois européennes en termes de protection de l'enfance, agissent en toute impunité, sans qu'aucun gouvernement réagisse. C'est pourquoi nous devons nous réapproprier le sujet, sans panique morale mais sans minimiser non plus l'impact de la "porn culture" sur notre sexualité et sur nos rapports de genre. Il est temps pour nous tous d'en comprendre les rouages, de connaître ses moyens de diffusion, de la décoder et d'en évaluer l'impact sur notre rapport au corps et à l'Autre.


- Entre mes mains
de Henry Marsh
Éditions Presses De La Cité / 22 février 2018


Le Titre du Roman

Imaginez-vous penché au-dessus d'un crâne. Imaginez ce crâne ouvert en deux. Imaginez avoir entre vos mains le siège de la pensée, de la raison, des émotions, des souvenirs de quelqu'un. Imaginez-vous œuvrer à des miracles. Sachez maintenant que le moindre mouvement trop brusque du bras peut tuer ou handicaper à vie la personne allongée là. Pensez annoncer un diagnostic fatal. Vous aurez alors une idée, mais seulement une idée, de ce qui peut constituer le quotidien d'un neurochirurgien. Dans un recueil d'histoires inspirées de sa longue carrière, un bébé de trois mois opéré d'une tumeur au cerveau, une femme enceinte perdant la vue, un patient entré au bloc pour une simple hernie discale et qui en ressort avec une cheville paralysée, le célèbre neurochirurgien Henry Marsh met à mal le cliché selon lequel, pour être un grand neurochirurgien, il faudrait des nerfs d'acier, un cœur de lion et des doigts de femme. Et il nous convie à une extraordinaire épopée au cœur du cerveau, notre organe le plus labyrinthique, le plus sensible et résolument le plus intelligent.


- L'enfant de la cavale
de Jean-Marie Drouet et Ludovic Drouet
Éditions Michel Lafon / 22 février 2018


Le Titre du Roman

On commence par voler des P4 et des bonbons, puis on quitte la cité des Géraniums pour se faire de l'argent "facile", et à dix-neuf ans, on se retrouve à Fresnes pour haute délinquance. De quoi réfléchir. Juré, quand il sortira, Jean-Marie fera "plombier", il a son CAP. Mais la vie est si belle, à Montmartre, qu'il replonge. Résultat: à soixante-quatre ans, Jean-Marie Drouet a passé presque la moitié de sa vie en prison. Il le regrette aujourd'hui, mais assume. Sa seule fierté, c'est Ludovic, un bout de chou de deux ans, fils d'une "poupée" qu'il a hébergée et qui s'est fait la malle, lui laissant juste ce message éhonté: "Je m'en vais, occupe-toi de Ludo". Et là, c'est le bonheur. Trois années d'échappée belle, immorale mais irrésistible, entre un braqueur au cœur tendre et un môme qui dira de lui plus tard: "C'est mon VRAI père. Il m'a recueilli, aimé, et il a sauvé mes premières années d'enfance". Mais il n'a pas abandonné ses activités, et quand il se fait reprendre, les services sociaux estiment que la mère du petit, remariée, doit s'en occuper. Ludo se retrouve dans une famille qui ne veut pas de lui, Jean-Marie sombre dans la dépression. Ils useront de tous les stratagèmes pour se retrouver, le temps pour Jean-Marie de s'assagir, et pour Ludo, de se remettre d'une adolescence fracassée. Une histoire aussi poignante que pittoresque, des scènes épiques, de la souffrance, de la tendresse et du pardon.


- Le corps du roi
de Stanis Perez
Éditions Perrin / 22 février 2018


Le Titre du Roman

L'autorité a besoin de s'incarner dans un individu de chair et d'os. Loin de se réduire à une simple enveloppe charnelle, le corps des souverains a joué un rôle déterminant dans l'exercice du pouvoir, du Moyen Âge au XIXe siècle. En passant par les règnes de Saint Louis, François Ier, Louis XIV ou Napoléon, cet ouvrage redécouvre les ressorts vitaux d'un régime politique constamment tributaire du physique, de l'apparence et des représentations d'un individu à la fois banal et extraordinaire, à la fois éphémère et légendaire. Entre la cérémonie fondatrice du sacre et les funérailles qui cultivent le paradoxe d'une royauté "qui ne meurt point", mariages, cérémonies curiales, rituels thaumaturgiques et épisodes de maladie rappellent, chacun à leur manière, que la nature mortelle des monarques a toujours posé problème. Avec une écriture fluide et passionnée, l'historien Stanis Perez retrace, archives à l'appui, la longue histoire d'un corps à la fois biologique et politique qui s'est efforcé d'incarner l'État, puis la Nation en gérant les fatigues, les crises et les aléas d'une existence souvent hors du commun. Au fil des règnes, cette étude met aujourd'hui en lumière des permanences insoupçonnées dans la manière d'incarner l'État depuis Philippe Auguste.


- Paris. Boutiques du temps passé
de Pierre-Paul Darrigo / Suzanne Darrigo / Severine Darrigo
Éditions Parigramme / 22 février 2018


Le Titre du Roman

Dans les années 1960, Pierre Paul Darrigo, affichiste publicitaire, entreprend de photographier les boutiques anciennes de Paris dont il pressent qu'elles ne tarderont pas à disparaître. La faute au progrès, qui scelle le sort des stoppeurs-remailleurs, des tailleurs, des bougnats, des détaillants d'articles de pêche ou de chasse… tandis que les épiceries, les confiseries, les crèmeries, les boucheries et les poissonneries baissent leur rideau à mesure que les enseignes à succursales se multiplient. Bien peu échapperont au massacre, chaque fermeture amputant la variété du paysage urbain. Ne restent de la plupart de ces vénérables devantures qu'une moisson d'images, derniers témoins d'un monde enfui.


- Conversation avec le torrent
de Henry Bauchau
Éditions Actes Sud / 21 février 2018


Le Titre du Roman

Quand Henry Bauchau, en 1954, entame ce Journal, il ne soupçonne pas qu'il lui faudra un demi-siècle et près de trois mille pages pour y préméditer, y interroger et y refléter, volume après volume et livre après livre, chaque étape de l'immense œuvre en cours. Découvrir ce premier tome (le dernier qui restait à paraître), c'est d'abord partager ses espoirs et ses doutes. Par ce Journal, le lecteur s'aventure en effet dans l'atelier d'un grand artiste en devenir, est témoin de ses tentatives, sa foi, son opiniâtreté dans le combat avec la peur d'échouer, ses sources d'inspiration, son élan poétique et son constant dialogue avec la création.


- Éclats d'actions
de Jean Mouzet
Éditions Stock / 21 février 2018


Le Titre du Roman

"Depuis 1967, des milliers de jeunes gens sont passés par la Guilde. Ils ont accompli leurs rêves, escaladé les montagnes, traversé les océans. Ils sont partis prêter main forte aux moudjahidines d'Afghanistan, aux boat people de l'Indochine, aux enfants du Cambodge, et ils continuent aujourd'hui à se déployer partout où l'homme a besoin de l'homme, en Irak, en Amérique du Sud, au Liban. Tous furent inspirés par la Guilde. L'organisation tient de la confrérie ou de la Table ronde. Sous le même pavillon, s'engagèrent des soldats et des humanitaires, des athlètes et des savants précieux, des motards et des Versaillaises, des serre-tête et des blousons noirs, des jeunes gens de bonne famille et des chats de gouttière. "Faire ce dont les autres rêvent", dit la devise de la Guilde. Il était temps qu'un livre raconte l'histoire de cette confrérie impossible". Sylvain Tesson, président de la Guilde


- Histoire de la France
de Jean-Christian Petitfils
Éditions Fayard / 21 février 2018


Le Titre du Roman

De la scène inaugurale du partage de l'empire de Charlemagne jusqu'à nos jours, Jean-Christian Petitfils livre une fresque vivante et colorée de l'Histoire de la France. Au-delà des récits légendaires, ce vrai "roman national " se lit dans l'action des gouvernants, les transformations sociales ou économiques, le mouvement des idées, l'histoire des mentalités, le dévouement des grandes figures héroïques ou celui, plus obscur, des petites gens transportées par l'amour de leur pays. Car n'en déplaise à ses détracteurs, il existe bien une identité de la France. Ce pays a traversé une multitude de bourrasques et de drames, a connu une pluralité de régimes politiques, de périodes fastes et néfastes. Peu à peu, son identité s'est façonnée autour de quelques piliers fondateurs: un État central propice à l'épanouissement de la nation, incarnant la justice au service du bien commun, défendant une laïcité ne reniant pas ses racines chrétiennes; un État marqué par des valeurs universelles, permettant l'assimilation des peuples et des cultures. Des piliers fortement ébranlés aujourd'hui. S'appuyant sur les données historiques les plus récentes, Jean-Christian Petitfils nous convie à un palpitant récit. Saint Louis, Jeanne d'Arc, François Ier, Catherine de Médicis, Henri IV, Louis XIV, Robespierre, Napoléon, Jean Jaurès, Clemenceau, mais aussi, plus près de nous, De Gaulle, Jacques Chirac, Simone Veil, Nicolas Sarkozy ou François Hollande, tous sont convoqués pour donner vie à ce tableau magistral.


- Je ne serais pas arrivée là si...
de Annick Cojean
Éditions Grasset & Fasquelle / 21 février 2018


Le Titre du Roman

"Je ne serais pas arrivée là si… Quelques mots anodins qui posent une question vertigineuse. Qu'est-ce qui m'a faite, défaite, marquée, bouleversée et sculptée? Quel hasard, rencontre, accident, trait de caractère, lecture, don, peut-être aussi quelle révolte, ont aiguillé ma vie? Quelle joie m'a donné des ailes? Ou peut-être quel drame? À moins qu'il m'ait dévastée, qu'il m'ait fallu me battre, plonger et rebondir. Ai-je poursuivi un rêve? Des anges ont-ils veillé sur moi? Et mes parents? Quel fardeau ou quelle chance? Oui, comment se construit une vie? À 25 femmes magnifiques, j'ai lancé ce petit bout de phrase, et 25 ont accepté de la poursuivre. Juliette Gréco et Christiane Taubira, l'une haïe par sa mère, l'autre galvanisée par sa mémoire. Virginie Despentes et Amélie Nothomb. Patti Smith et Marianne Faithfull. Agnès b. et Claudia Cardinale. Joan Baez et le rabbin Delphine Horvilleur. L'écrivaine turque Asli Erdogan et l'actrice britannique Vanessa Redgrave. La pianiste Hélène Grimaud, la maire de Paris Anne Hidalgo, l'avocate et prix Nobel iranienne Shirin Ebadi, la féministe Eve Ensler, les comédiennes Nicole Kidman et Dominique Blanc… Elles se racontent avec une sincérité bouleversante. Quels ont été leurs principaux ressorts? Qu'ont-elles appris de la vie? Et que peuvent-elles partager avec les jeunes filles qui les liront et qui, elles aussi, ont bien l'intention d'imposer leur voix dans un monde dont les règles sont forgées par les hommes? Ce livre se voudrait inspirant pour toutes les femmes. Et parce que l'interview est un exercice à deux, basé sur l'échange, de regards et de confidences, l'intervieweuse est contrainte de s'interroger. Je ne serais pas arrivée là… si je n'avais eu une maman incroyable d'amour et de tendresse, de vitalité et d'optimisme. C'est évidemment à elle que je dédierai ce livre".


- L'indulgence dans l'assiette
de Laurent Chevallier
Éditions Fayard / 21 février 2018


Le Titre du Roman

Quiches, pizzas, lasagnes, taboulé, sandwichs, croque-monsieur, poisson pané, frites… Dans notre alimentation, la part des produits transformés est en progression constante. Et la place qu'ils occupent dans les rayons aussi. Ce livre a vocation à vous guider, en toute indépendance, dans le choix des plats salés prêts à consommer occasionnellement, bien sûr, et dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Selon un cahier des charges très strict (faible teneur en sel, en sucres, nature des huiles végétales, du gras et des additifs, en nombre réduit), le docteur Laurent Chevallier a passé des centaines de plats au crible. En ressort une sélection des plus acceptables, car la qualité varie grandement selon les mets, parfois au sein d'une même marque. Grâce aux critères clairs de lecture des étiquettes, vous saurez décrypter la composition des produits, par-delà les allégations séduisantes du marketing. Une assiette indulgente est possible, pour vous et vos enfants, à condition de ne jamais perdre de vue l'intérêt nutritionnel. Le nutritionniste propose également des recettes simples, à faire soi-même. Puisse ce guide vous aider à choisir judicieusement votre nourriture pour votre plaisir et votre bien-être.


- Les cercueils de zinc
de Svetlana Alexievitch
Éditions Actes Sud / 21 février 2018


Le Titre du Roman

Les Cercueils de zinc, publié en 1989, est un livre sur une guerre ignorée et cachée à son propre peuple, un livre sur la guerre des Soviétiques en Afghanistan. Les gens ne devinaient ce qui se passait qu'en voyant arriver, d'un pays inconnu, des cercueils de zinc. Pour l'écrire, Svetlana Alexievitch s'était rendue sur place avant d'enquêter pendant quatre ans dans ce qui s'appelait encore l'Union soviétique. Ce sont les dernières années de cette guerre de dix ans qui sont ici évoquées. L'auteure donne à entendre la douleur des mères devant ces cercueils contenant les restes de leurs fils, parfois trop grands pour entrer dans leur appartement, parfois lestés de terre pour faire le poids d'un corps sans membres. Svetlana Alexievitch a recueilli les témoignages des soldats, des épouses, des amies des soldats, des médecins, des infirmières, des pilotes d'hélicoptère... Le livre paru, on ne lui pardonna pas d'avoir démoli le mythe du soldat soviétique accomplissant son devoir internationaliste, la télévision le présentait en train de planter des pommiers alors qu'en réalité il lançait des grenades dans des maisons où s'étaient réfugiés des femmes et des enfants ou bombardait un village. Après une campagne orchestrée pour gêner la diffusion de l'ouvrage, un procès fut intenté à l'auteure, à Minsk, en 1992, où des témoins cités dans le livre furent obligés de se récuser. Il reste que cette guerre déclenchée par Leonid Brejnev a été le tombeau de l'Union soviétique, et a fait de l'Afghanistan le futur berceau d'Al-Qaida.


- Allons-nous renoncer à la liberté ?
de Carlo Strenger
Éditions Belfond / 15 février 2018


Le Titre du Roman

S'inspirant tout à la fois de grands penseurs, du XVIIe siècle à nos jours, mais aussi des romans de Michel Houellebecq, des films de Scorsese et de la psychanalyse, Carlo Strenger nous offre une lecture inédite, à la fois géopolitique et existentielle, des grands maux de notre époque. Il nous rappelle que la liberté n'est pas un droit fondamental mais une conquête de la culture occidentale qu'il s'agit de préserver, nous exhortant ainsi à opposer au consumérisme passif, au manque de responsabilité citoyenne et au renoncement, le courage d'une pensée critique instruite et ouverte au débat.


- Heurts et malheurs des grands argentiers
de Françoise Kermina
Éditions Perrin / 15 février 2018


Le Titre du Roman

Le grand argentier désigne le ministre des Finances sous l'Ancien Régime, mais le nom et l'épithète en disent bien davantage sur ce personnage, qui dispose d'une grande fortune et est à ce titre le pourvoyeur des fonds de l'Etat. C'est cette richesse personnelle qui attire d'abord l'attention du roi et lui assure une position de premier plan auprès de sa personne, mais ce n'est pas sans risque. Si le souverain a besoin d'argent, c'est généralement pour soutenir des guerres coûteuses. Le grand argentier, pressé à outrance, est alors indispensable. Une fois la paix revenue, il devient moins nécessaire et souvent importun. Ses biens, désormais confondus avec ceux du roi, peuvent être confisqués. Par ailleurs, le grand argentier est ambitieux. Issu de ceux qu'on appelle alors les "chétives gens", et plus tard le tiers état, il veut accéder aux classes dominantes et partager le pouvoir avec elles, mais il a beau imiter leur façon de vivre, il ne réussit pas à s'imposer auprès du clergé et de la noblesse, qui travaillent à sa perte et le méprisent. Aussi est-il accusé de crimes imaginaires, victime de disgrâces éclatantes, parfois ponctuées de l'exil quand ce n'est pas de la mort. Avec le talent d'écriture qui la caractérise, Françoise Kermina dresse le portrait des dix plus emblématiques d'entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 20 Fév - 18:04

- L'équipe de Staline
de Sheila Fitzpatrick
Éditions Perrin / 15 février 2018


Le Titre du Roman

L'omniprésence de Staline au sein de l'Union soviétique a longtemps été l'alpha et l'oméga des réflexions sur le fonctionnement politique de l'État rouge. C'était passer à côté d'un phénomène resté jusqu'ici très largement inaperçu: l'importance et les responsabilités d'un groupe d'hommes fidèles et remarquablement efficaces depuis la fin des années 1920 jusqu'à la mort du dictateur en 1953. En s'appuyant sur une vaste documentation issue des archives russes récemment déclassifiées, Sheila Fitzpatrick offre la première recherche sur cette dizaine de camarades dévoués, qui travaillaient étroitement avec leur chef, étaient écoutés de lui et constituaient son cercle familial et social. Cette équipe, dont Staline était le capitaine, comprenait notamment son dauphin, Molotov, resté à ses côtés, alors même que sa femme était arrêtée et exilée; Beria, rusé chef du sinistre NKVD; Ordjonikidzé, qui dirigeait le complexe industriel soviétique avec un flair entrepreneurial remarquable; Andreev, qui orchestrait les grandes purges provinciales tout en écoutant Beethoven sur un Gramophone portable; ou encore Khrouchtchev, qui démantèlera finalement l'équipe quatre ans après la mort du Vodj. Ainsi se dessine une tout autre image de Staline, replacé dans son milieu, mais également des dignitaires de l'Union soviétique, acteurs engagés de la révolution prolétarienne. Notre compréhension de la façon dont l'Union soviétique a été gouvernée pendant la plus grande partie de son existence s'en trouve radicalement transformée.


- L'enfant et le dictateur
de Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot
Éditions Belfond / 15 février 2018


Le Titre du Roman

1989. En pleine révolution roumaine, les télévisions du monde entier révèlent la face la plus noire de l'univers concentrationnaire du régime communiste de Nicolae Ceausescu. Un choc. Devant les caméras, des enfants se balancent, hagards, derrière les barreaux de leurs lits crasseux. Les plus malades sont aux portes de la mort. Marion est née de cette dictature. Abandonnée par sa mère alors qu'elle n'a pas encore un an, elle est placée dans un orphelinat de Ceausescu. Car le dictateur interdit l'avortement, réprime la contraception et force les naissances. Son but: peupler son pays au forceps d'une politique nataliste redoutable dont la formule "Si vous ne pouvez pas vous occuper de vos enfants, l'État s'en chargera" en dit long sur ses intentions. Cette histoire est celle de Marion. Une quête d'identité, une recherche de soi après une enfance amputée. Adoptée à l'âge de six ans par un couple de Français, Marion n'a eu de cesse de retrouver ses parents biologiques et de se reconstruire. Naître à nouveau, comprendre la perversion d'un régime totalitaire et s'ouvrir au drame de ces dizaines de milliers d'enfants sacrifiés sur l'autel de la dernière des dictatures de la guerre froide.


- Le bio. Au risque de se perdre
de Frédéric Denhez
Éditions Buchet Chastel / 15 février 2018


Le Titre du Roman

Le bio, c'est bien, c'est moderne, c'est l'élixir qui change tout en vert, garant du goût et d'une bonne santé. Mais est-il équitable, durable, responsable? Est-il solidaire, collaboratif? Profite-t-il aux agriculteurs qui le produisent? Respecte-t-il le sol, la biodiversité? Pas forcément, et c'est là que le bât blesse. Le bio s'est imposé et ne cesse aujourd'hui de se développer, malgré des prix plus élevés qu'en conventionnel. Cela dit, quand il s'industrialise, quand il vient d'ailleurs pour satisfaire la demande croissante, reste-il fidèle à lui-même? Pas sûr. Le bio, ce n'est pas la carotte bio vendue sous film alimentaire par peur des contaminations; ni l'aubergine bio d'Espagne qui pousse sous serre en hiver, cueillie par des Marocains surexploités; ni la pomme de terre bio d'Ukraine cultivée sur des champs qui s'étendent à perte de vue. Car au-delà du simple label, le bio doit aussi porter des valeurs et une éthique. Une dignité. Un humanisme. Au final, le bio est ce que nous en ferons. Un simple label rassurant ou un idéal fédérateur. Attention, danger...


- Une autre histoire de la Renaissance
de Didier le Fur
Éditions Perrin / 15 février 2018


Le Titre du Roman

La France, au XVIe siècle, se serait réveillée après une longue nuit, le Moyen Age, pour embrasser avec éclat et gourmandise la modernité. La civilisation française, avec ses us et coutumes, son élégance et son esprit, était née. Si depuis quelques années les historiens ont largement nuancé cette vision simpliste, ils ont convenus de la réalité de la révolution culturelle qu'aurait été cette Renaissance du XVIe siècle. Il reste pourtant un fait incontestable: si le joli tableau brossé à coup d'affirmations et d'exemples pris çà et là depuis deux siècles peut effectivement faire illusion, les auteurs de cette peinture ont effacé ou oublié, pour fabriquer cette féérie, une foultitude des personnages, d'évènements et d'idées. Les hommes du temps n'avaient en réalité rien de progressiste, bien au contraire. Les nouveautés, qui occupent une place très secondaire, ne touchèrent qu'une toute petite minorité de privilégiés. C'est donc à une redistribution des rôles que ce livre est consacré, afin de proposer une autre réalité de la Renaissance française, celle que la majorité des individus vécurent, celle qui faisait leur quotidien. L'auteur montre notamment qu'il ne s'agissait alors pas d'inventer un monde nouveau, mais bien de rétablir une splendeur passée, un âge d'or où les hommes vivaient en harmonie, épargnés des fléaux bien réels de l'époque: les guerres, les épidémies et les famines. Bref; que le désir d'un retour à un passé fantasmé l'emportait sur la conviction de vivre un grand bond en avant. Une remise en perspective salutaire servie par une plume exemplaire.


- Animaux homos
de Fleur Daugey
Éditions Albin Michel / 14 février 2018


Le Titre du Roman

"Pseudo-copulation dans la nature chez un lézard unisexuel, comportement sexuel aberrant chez l'autruche sud-africaine, ou anormal chez la femelle du hérisson à grandes oreilles, abaissement apparent des standards moraux chez les lépidoptères"…, autant d'expressions fantaisistes utilisées par les scientifiques pour qualifier l'homosexualité animale, longtemps considérée comme étant "contre nature". S'attaquant à cette idée reçue, Fleur Daugey retrace l'histoire de l'observation et de l'interprétation de ce comportement par les savants, de l'Antiquité à nos jours. Encore taboue dans la communauté scientifique, et très peu connue du grand public, l'homosexualité des animaux a pourtant été observée chez près de 500 espèces. Plaisir, jeux de séduction, câlins, caresses, fidélité et routine de la vie de couple, protection de la progéniture: en s'appuyant sur des recherches éthologiques et comportementales, Fleur Daugey nous fait découvrir les multiples facettes, parfois bien surprenantes, de la sexualité animale, qui n'est pas que tournée vers la reproduction, et en dégage la signification au regard de l'évolution des espèces.


- L'homme, une espèce déboussolée
de François Flahault
Éditions Fayard / 14 février 2018


Le Titre du Roman

Qu'est-ce que l'homme ? Bien des idées préconçues, souvent anciennes, ont détourné du questionnement ou oblitéré des éléments de réponse, et les avancées actuelles des neurosciences cognitives ne remédieront pas seules à ce déficit de connaissance. François Flahault trace une voie nouvelle: l'écologie scientifique, qui étudie le vivant en relation avec ce qui le fait vivre, qui pense ensemble l'organisme et son milieu, ouvre à l'anthropologie générale un nouveau champ d'exploration. Nous commençons à savoir aujourd'hui ce que ce paradigme scientifique implique pour notre vie physiologique (l'air que nous respirons, ce que nous mangeons...). Il reste à comprendre ce qu'il implique quant à notre existence psychique. L'homme, en son activité psychique, est lui aussi soumis à la propension à vivre qui anime tous les vivants et aux contraintes de son environnement: notre je est le fruit d'une symbiose complexe entre biologie, société et culture… Cet ouvrage, mené sous la forme d'une enquête, met en œuvre une démarche inédite, qui articule sciences humaines et biologie et vise à appréhender ensemble le physiologique et le psychique. Il nous apprend comment nos manières d'être se forgent en amont de nos réflexions conscientes, le versant informationnel et cognitif de nos activités étant inévitablement sous-tendu par l'enjeu vital de nourrir le sentiment d'exister, avec les autres ou contre eux. Il montre enfin comment ce qui rend l'espèce humaine remarquablement adaptable et perfectible l'expose à des dérives et à un déboussolement.


- La biodiversité, amie du verger
de Evelyne Leterme
Éditions Le Rouergue / 14 février 2018


Le Titre du Roman

Comme les êtres humains, les plantes, pour être en bonne santé, ont besoin d'être bien nourries. Une alimentation saine et équilibrée les rend plus résistantes, elle stimule la floraison, favorise une belle couleur, ainsi que des récoltes abondantes et savoureuses. Or, nul besoin d'aller chercher ces aliments à l'extérieur du jardin. En semant des engrais verts, en utilisant le paillage, en cultivant des plantes telles que la valériane, la camomille ou la tanaisie à partir desquelles fabriquer des purins ou des infusions, le jardinier peut rendre le sol plus fertile et guérir les maladies courantes. Joachim Mayer, ingénieur agronome, et Franz-Xaver Treml, expert en plantes aromatiques, nous font partager leurs connaissances. Ils nous expliquent les bases de la fertilisation, comment veiller à la vie du sol et nous proposent des soins à réaliser soi-même à partir de vingt-quatre plantes réputées pour leurs vertus. Vous découvrirez ainsi comment la sauge, la rhubarbe ou le thym peuvent profiter à votre jardin, vous apprendrez à fabriquer de précieuses potions à base de consoude, de capucines ou encore de raifort, bref vous cultiverez avec vos légumes et vos fleurs des plantes fertilisantes. Remplacer les produits phytosanitaires industriels par sa propre pharmacopée est désormais à la portée de tous.


- Mortelle transparence
de Denis Olivennes et Mathias Chichportich
Éditions Albin Michel / 14 février 2018


Le Titre du Roman

La transparence devient totale. Nos déplacements, nos achats, nos goûts, nos maladies, nos échanges, nos conversations: rien n'y échappe. Au bureau, des entreprises expérimentent des dispositifs enregistrant les conversations de leurs employés. Une opération "suspecte" sur votre compte? Votre banquier a l'obligation de vous dénoncer à une cellule anti-fraude. Vous souhaitez en parler à votre avocat? Un juge d'instruction l'a peut-être placé sur écoute. Pour un entretien d'embauche, une visite approfondie des réseaux sociaux, ah les photos sur Facebook, est devenu un préalable. Bientôt notre ADN sera séquencé de manière à ce que nos maladies soient prévisibles: les médecins s'en félicitent, les assureurs se frottent les mains. Quand, au diktat de la transparence, s'ajoutent les effets pervers du progrès technique, c'est toute notre vie qui bascule. Peut-on encore inverser le cours des choses? Sommes-nous condamnés à l'autodestruction de cette société de libertés que nous avons mis tant de siècles à constituer? Big Data: le nouveau visage de Big Brother? Denis Olivennes et Mathias Chichportich analysent cette marche forcée et inconsciente vers une société soumise aux injonctions souvent absurdes d'une prétendue modernité.


- Seuls les poissons morts suivent le courant
de Alice Gautreau et Margaux Duquesne
Éditions Pygmalion / 14 février 2018


Le Titre du Roman

"Je ne suis ni diplomate, ni géopoliticienne. Je suis sage-femme. Par-dessus tout, je suis indignée. Indignée par la misère dans le monde, indignée qu'au XXIe siècle, tant de femmes meurent encore en couches, indignée que tant périssent en essayant d'atteindre une vie meilleure". Originaire d'un petit village des Pyrénées Orientales, Alice Gautreau travaille pour Médecins sans frontières. Après une première mission à l'est du Congo, elle a embarqué à bord de l'Aquarius, où MSF donne les premiers soins médicaux aux migrants rescapés par les sauveteurs de SOS Méditerranée. Une expérience qui n'a rien fait pour atténuer son indignation. Accouchement en pleine mer, décès évitables, la tragédie du quotidien en Méditerranée Centrale était pire qu'elle se l'était imaginée. Pour combattre ce drame, une poignée de volontaires d'une humanité incroyable, petites gouttes d'eau dans un océan d'indifférence, tentent de faire des vagues pour réveiller l'opinion publique. Alice en est convaincue: à grands coups de solidarité, on peut changer le monde.


- L'ironie de l'évolution
de Thomas C. Durand
Éditions Du Seuil / 08 février 2018


Le Titre du Roman

La théorie de l'évolution met en jeu un stimulant paradoxe: c'est justement l'évolution (de notre cerveau) qui explique les résistances à cette idée. Ainsi, les difficultés que nous éprouvons à "croire" la théorie darwinienne de l'évolution s'expliquent elles-mêmes par ladite théorie, et en constituent finalement une éclatante illustration. De fait, et plus généralement, la résistance aux théories scientifiques qui, par essence, vont à l'encontre de la pensée commune, a de profondes racines dans l'évolution même de notre psychisme. Comme l'écrit l'auteur: "Il existe des forces qui dévoient notre sens critique, qui gondolent notre objectivité, qui écaillent le beau vernis de notre cognition quand il est question des principes darwiniens. Ces forces ne sont pas à chercher dans une quelconque cabale, elles n'appartiennent à aucune coterie ni société secrète, elles sont dans notre tête, implantées là pour la simple raison que des milliers de générations en ont tiré avantage pour survivre. Ces fossiles de l'histoire de notre psyché, ce sont les biais cognitifs. Ils sont nos ennemis les plus redoutables dans la compréhension de la nature, mais ils représentent aussi la trace la plus intime, la plus troublante, des mécanismes de l'évolution de notre lignée". Cette défense et illustration de la théorie de l'évolution, rédigée en termes très simples et directs, agrémentée par des illustrations humoristiques, et mettant à profit les sciences humaines, offre une critique systématique et radicale des arguments anti-évolutionnistes.


- La honte !
de Jon Ronson
Éditions Sonatine / 08 février 2018


Le Titre du Roman

Un tweet malheureux, un plagiat, une remarque de mauvais goût qui vous échappe et, avec les réseaux sociaux, c'est désormais le monde entier qui peut vous tomber dessus. En quittant ainsi la sphère personnelle, la honte a depuis quelques années connu une promotion inespérée. Grand reporter d'un genre très particulier, Jon Ronson a rencontré quelques honteux célèbres malgré eux. Au-delà de ces portraits, parfois dramatiques, parfois désopilants, il s'interroge sur cette nouvelle forme insidieuse du contrôle social. Derrière son écran, la majorité silencieuse s'en donne en effet à cœur joie pour pointer les fautes des autres, et s'en réjouir. Et aujourd'hui, une journée où personne n'est désigné du doigt sur la Toile finit par être ennuyeuse, sinon décevante. Seraient-ce les nouveaux jeux du cirque?


- N'ayez pas peur de la chine
de Philippe Barret
Éditions Robert Laffont / 08 février 2018


Le Titre du Roman

"Si l'on veut se faire une idée de l'image de la Chine en France, il suffit de lire la presse, d'écouter la radio ou de regarder la télévision. La Chine y est toujours présentée comme une dictature haïssable, d'autant plus haïssable qu'il s'agirait d'une dictature communiste, un champion de la répression la plus violente. Et lorsqu'on sort de la sphère politique pour entrer dans celle de la vie pratique, la viande chinoise est toujours pourrie; le lait pour les bébés est avarié; les jouets largement exportés sont recouverts d'une peinture au plomb pour nuire à la santé des enfants; les canapés s'effondrent et les chaussures made in China provoquent des blessures aux pieds de ceux qui les portent. Tout n'est pas faux dans cette vision des choses. Mais rien de positif n'est jamais mis en lumière et surtout, rien n'est expliqué". P. B.
Familier de la Chine, où il a enseigné la littérature, et du peuple chinois, dont il parle la langue, Philippe Barret rétablit, à l'encontre de beaucoup d'idées reçues et de préjugés souvent ancrés de longue date, des vérités essentielles pour se faire une plus juste opinion de ce pays à la fois méconnu et redouté. Alors que la Chine reste perçue en Occident comme une puissance menaçante, l'auteur démontre de manière percutante et magistrale qu'elle constitue tout au contraire un modèle de sagesse et de stabilité.


- Fertiliser et soigner son jardin par les plantes
de Joaquim Mayer et Franz-Xaver Treml
Éditions Le Rouergue / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Comme les êtres humains, les plantes, pour être en bonne santé, ont besoin d'être bien nourries. Une alimentation saine et équilibrée les rend plus résistantes, elle stimule la floraison, favorise une belle couleur, ainsi que des récoltes abondantes et savoureuses. Or, nul besoin d'aller chercher ces aliments à l'extérieur du jardin. En semant des engrais verts, en utilisant le paillage, en cultivant des plantes telles que la valériane, la camomille ou la tanaisie à partir desquelles fabriquer des purins ou des infusions, le jardinier peut rendre le sol plus fertile et guérir les maladies courantes. Joaquim Mayer, ingénieur agronome, et Franz-Xaver Treml, expert en plantes aromatiques, nous font partager leurs connaissances. Ils nous expliquent les bases de la fertilisation, comment veiller à la vie du sol et nous proposent des soins à réaliser soi-même à partir de vingt-quatre plantes réputées pour leurs vertus. Vous découvrirez ainsi comment la sauge, la rhubarbe ou le thym peuvent profiter à votre jardin, vous apprendrez à fabriquer de précieuses potions à base de consoude, de capucines ou encore de raifort, bref vous cultiverez avec vos légumes et vos fleurs des plantes fertilisantes. Remplacer les produits phytosanitaires industriels par sa propre pharmacopée est désormais à la portée de tous.


- Histoires plastiques
de Isabelle Sarfati
Éditions Stock / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Isabelle Sarfati est chirurgienne plastique, elle opère des femmes et des hommes, des jeunes et des vieux, des moches et des beaux. Se succèdent dans son cabinet une nudiste furieuse de sa reconstruction mammaire, un joueur de poker professionnel qui a choisi d'avoir quatre testicules pour lui porter chance, une femme qui ne veut plus de seins, une autre qui en veut plus et plus de fesses aussi pendant qu'on y est… À chacun, l'auteur tente de répondre, pas forcément avec un bistouri. Elle n'élude rien des ratages, douleurs, outrances de son sulfureux métier mais raconte surtout des histoires de transformation, de réparation, de réconciliation personnelle drôles, tragiques, humaines. Isabelle Sarfati, également adepte de la chirurgie pour elle-même, nous livre aussi le journal de sa dernière opération en tant que patiente avec sincérité et humour.


- Il y a longtemps que je mens
de Alexandre Brandy
Éditions Grasset & Fasquelle / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Hariri, Khadafi, Assad; à 20 ans, Alexandre Brandy s'est tour à tour présenté comme leur neveu dans de prestigieuses agences immobilières pour se faire traiter comme un prince et visiter les plus belles propriétés de la capitale. Jusqu'à s'en lasser et décider un jour de braquer l'un de ces hôtels particuliers en y enfermant l'agent immobilier et sa propriétaire pour lui dérober ses bijoux avant d'aller attendre sagement son arrestation chez sa mère, à Chantilly. Pour autant, Alexandre ne se considère pas comme un voleur mais comme un joueur, un enfant nostalgique des jeux d'indiens et de cow-boys. Un jeune homme qui, pour se faire un nom, a eu besoin de ceux des autres, et pour exister, de se faire arrêter, lui, le fils de militaire. Alexandre Brandy est surtout un auteur qui a pensé ce jeu de dupes pour mieux faire résonner la formule Rimbaldienne: Je est un autre. De son premier mensonge à son incarcération à la prison de Fleury-Mérogis, il livre ici ses confessions dans un récit stupéfiant, hybride et inclassable. Construit comme un puzzle dévoilant progressivement le visage de l'auteur, il entrecoupe son récit de scènes de son enfance, d'épisodes de notre Histoire nationale ou de références littéraires qui sont autant de clés pour percer sa personnalité et comprendre ses méfaits. Ainsi y croise-t-on, parmi les policiers, les prisonniers et les agents immobiliers, Proust, Dostoïevski, Napoléon, Baudelaire, et lit-on à la fois un témoignage passionnant et un premier roman atypique où fiction et réel se mêlent et se répondent.  


- L'affaire Grégory: ma vérité
de Gérard Welzer
Éditions L'Archipel / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Trois semaines après la mort du petit Grégory, survenue le 16 octobre 1984, Gérard Welzer est missionné pour défendre Bernard Laroche. Plus de trente années ont passée: il est toujours au cœur du dossier, en tant qu'avocat de sa veuve et de ses enfants. Pour la première fois, ce témoin clé de l'affaire criminelle la plus mystérieuse du demi-siècle écoulé la raconte telle qu'il l'a vécue. Il dénonce les informations erronées colportées par les médias, les faux coupables livrés à la vindicte populaire. Surtout, il met en lumière des faits "oubliés" par la justice. Pour lui, la vérité a été approchée de très près: elle figure sans doute déjà dans le dossier. Il livre son intime conviction sur l'implication des personnes soupçonnées et ses hypothèses quant à ce qui s'est véritablement passé. Dans une affaire où les haines sont tenaces, où les corbeaux sont nombreux, et où les procédures judiciaires successives aboutissent à des impasses, Gérard Welzer ose poser les bonnes questions et apporter ses réponses.


- L'autre héritage de 68
La face cachée de la révolution sexuelle
de Malka Markovitch
Éditions Albin Michel / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Mai 1968 a affranchi la sexualité de ses tabous et de ses archaïsmes. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire, car avec cette "révolution", les plus jeunes ont été entraînés dans une sexualité prématurée, reconnue aujourd'hui comme violente. Historienne, féministe engagée, Malka Marcovich a été témoin de ce qu'a représenté Mai 1968 pour toute une génération. Forte de cet héritage de liberté, mais aussi consciente des dérives, elle est allée à la rencontre de femmes et d'hommes qui ont souffert d'un climat d'abus sexuel, insidieux ou manifeste. Ce livre donne enfin la parole à ceux qui se sont trop longtemps tus et aborde de manière inédite un tournant fondamental dans l'histoire de nos sociétés.


- La France d'hier
de Jean-Pierre le Goff
Éditions Stock / 07 février 2018


Le Titre du Roman

"Mai 68 peut apparaître comme la préhistoire pour les générations dites X, Y, ou Z... Mais que savent-elles au juste des conditions dans lesquelles a vécu ma génération, de sa jeunesse et de son passage à l'âge adulte? Ce livre voudrait faire comprendre de l'intérieur la vie d'un jeune dans les années 1950 et 1960. Parce que l'adolescence est la plaque sensible du basculement dans le nouveau monde, crise de l'adolescence et crise de la modernité se font écho: elles révèlent un malaise symptomatique des difficultés du pays à s'engager dans une nouvelle étape de son histoire". Jean-Pierre le Goff
Jean-Pierre le Goff a retenu tout ce qu'il a observé dans les comportements familiaux et sociaux, le catéchisme et les enterrements, les débuts de la grande consommation et des loisirs de masse, le livre de poche, le cinéma, la publicité, les lumières de la ville, le quotidien des femmes, le yéyé… Cinquante ans après Mai 68, pour éviter les contresens et les récupérations, rien de plus nécessaire que ce récit émouvant et drôle qui constitue un document ethnologique hors du commun éclairant le passé et le présent.


- La saga des Vikings
de Joël Supéry
Éditions Autrement / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Il y a près d'un siècle, les historiens français ont fait l'impasse sur les invasions vikings. Le plus remarquable est que, jusqu'à présent, personne ne s'était inquiété de cet "oubli". En étudiant des sources trop facilement écartées, Joël Supéry a découvert que, devançant Rollon d'un demi- siècle, Ragnar et son fils Björn avaient fondé un royaume scandinave en Gascogne. Cette présence précoce sur un axe commercial majeur entre l'Atlantique et la Méditerranée a permis à l'auteur de donner un sens à un épisode jusqu'alors insensé: les guerres vikings. Dans ce livre très documenté, allant à l'encontre de tout ce qui a été écrit précédemment, Joël Supéry entreprend un travail de réhabilitation minutieux et inédit. Il déconstruit notre vision du phénomène viking et nous propose une autre histoire, révolutionnaire mais plus lucide. Un livre qui apporte de nombreuses réponses, ouvre des pistes de recherche et éclaire des pans entiers de l'histoire européenne sous un angle inédit.


- Les héroïnes de cinéma sont plus courageuses que moi
de Guillaume Guéraud
Éditions Le Rouergue / 07 février 2018


Le Titre du Roman

De la naissance du 7e Art à nos jours, Guillaume Guéraud revisite l'histoire du cinéma au travers de vingt-huit héroïnes, méconnues pour la plupart. En mettant l'accent sur des figures bien trempées, en redonnant le contexte historique et politique, ce recueil de nouvelles/portraits éclaire différemment de nombreux films. Entre littérature et documentaire, un recueil de nouvelles/portraits ambitieux et original. Et féministe.


- Les sept secrets du temps
de Jean-Marc Bastière
Éditions Stock / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Le temps est notre bien le plus précieux. Aujourd'hui, il est même devenu la nouvelle richesse. Pourtant, nous sommes souvent fâchés avec lui. Il nous échappe, cela nous trouble. Le subir est-il une fatalité? Quelle est la juste attitude? Que pouvons-nous changer? Ces sept secrets sont autant de chemins de montagne qui conduisent à la source cachée. Celle du temps retrouvé. En puisant dans sa propre vie et dans des exemples de la littérature classique, Jean-Marc Bastière identifie avec douceur et simplicité des remèdes pour acquérir la sagesse du temps dans notre quotidien et à chaque étape de l'existence. Marqué d'une vive empreinte spirituelle, l'auteur rejoint l'homme contemporain dans ses inquiétudes et ses aspirations.


- Les surdoués et les autres
de Carlos Tinoco
Éditions JC Lattès / 07 février 2018


Le Titre du Roman

D'habitude, la douance est décrite, jamais expliquée et on propose aux "surdoués" des outils censés les aider à s'adapter. Dans cet ouvrage, l'intelligence est replacée dans une perspective anthropologique, celle d'un être humain dont la conscience du temps et de la mort conditionne toute la cognition. Non seulement l'énigme des "surdoués" s'y résout, mais cela éclaire certaines angoisses généralement passées sous silence. Dans ce livre il s'agit d'analyser la "folie" ordinaire, celle des gens "normaux", pour en finir avec la prétendue "immaturité affective" des "surdoués". Ce renversement de perspective permet aussi de modifier radicalement la manière de poser certains problèmes très contemporains: crise de l'autorité, crise des valeurs, quête de la subjectivité, mythe de la modernité désenchantée. On part ici de l'anthropologie, on emprunte à la philosophie, l'épistémologie, la sociologie, les neurosciences, la psychanalyse, mais il ne s'agit pas que de théorie: les auteurs travaillent aussi à partir de leur expérience concrète, de cliniciens, d'enseignants, d'êtres humains ayant vécu dans leur chair la souffrance de ce décalage parfois abyssal. Parce qu'il y a urgence à comprendre pour sortir de la sidération.


- Voyage à la frontière de la vie
de Dominique Varin
Éditions JC Lattès / 07 février 2018


Le Titre du Roman

Face à un proche en fin de vie, chacun s'interroge sur le meilleur comportement à adopter. Que dire à une personne qui sait que ses jours sont comptés, et qui souffre? Que taire? Que faire pour la soulager? Comment décrypter les changements, corporels, psychiques, que l'approche de la mort occasionne chez un être cher, et y réagir de manière appropriée? Quelles décisions peut-on être amené à prendre? À partir de quand peut-on parler d'acharnement thérapeutique? Qu'est-ce que la loi Leonetti relative au droit des malades et à la fin de vie, et quelles perspectives ouvre-t-elle? Dans cet ouvrage nourri de témoignages de patients et de proches, mais aussi de focus théoriques, le Dr Varin nous fait partager son expérience de soignant, et ouvre des pistes de réflexion pour aider chacun à prendre les décisions adéquates et surmonter au mieux cette épreuve douloureuse.
Sommaire:
1- Les archétypes comportementaux des personnes en fin de vie (le passif, l'obstiné déraisonnable, le contrôlant, le soulagé, le stoïque…)
2- En quoi consistent l'accompagnement et les soins prodigués à une personne en fin de vie?
3- La fin de vie du point de vue institutionnel: la loi Leonetti; les structures de soins palliatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Ven 2 Fév - 20:01

- Elles, ces parisiennes
de Claire Lemonnier et Samuel Picas
Éditions Parigramme / 01 février 2018


Le Titre du Roman

53% des Parisiens… sont des Parisiennes. Mais moins de 3% des plaques de rue leur sont attribuées. Quant au métro intra-muros, pas la moindre station ne comporte le nom complet d'une femme. Louise Michel est à Levallois-Perret, Marie Curie, avec son mari, à Ivry-sur-Seine. Restent deux femmes sans prénom (Rochechouart et Lagache), éventuellement trois avec Boucicaut. Et ce ne sont pas Madeleine, Abbesses et Filles du Calvaire qui corrigeront le déséquilibre. Longtemps, les femmes ont été peintes en mères absorbées par leur progéniture ou en maîtresses dont l'éclat rejaillissait avant tout sur leurs protecteurs. Comme s'il n'y avait jamais eu de salonnières, de femmes de lettres ou d'affaires, d'artistes, de mathématiciennes, de scientifiques, d'exploratrices. "Paris c'est une blonde / qui plaît à tout le monde…" chante Mistinguett en 1926. N'est-ce que cela? Qui mène donc le peuple sur le tableau de Delacroix, lors des émeutes de 1830? Comment traverser le pont Mirabeau sans penser à Marie Laurencin, longer la rue Saint-Benoît sans évoquer Marguerite Duras, se promener à Belleville sans songer à Casque d'Or ou à Édith Piaf, flâner quai Malaquais sans imaginer la mansarde de George Sand? Les femmes sont partout: la marquise de Pompadour à l'Élysée, Louise Michel sur la barricade de Clignancourt, Arletty au canal Saint-Martin, Mme de Sévigné dans sa "carnavalette", Olympe de Gouges rue Servandoni, Sophie Germain et ses équations rue de Savoie, Simone Signoret dans sa "roulotte" de la place Dauphine.


- Histoire de la Phénicie
de Josette Elayi
Éditions Perrin / 01 février 2018


Le Titre du Roman

Parce qu'ils ont laissé peu d'écrits, les Phéniciens, à la fois explorateurs et commerçants, ont une histoire peu connue: quel paradoxe pour ce peuple qui a inventé l'alphabet. Et pourtant cette civilisation, dont les navires sillonnèrent la Méditerranée chargés d'or, d'argent, de vin, de blé, a fait rêver ses contemporains, les a parfois effrayés, à l'instar des Romains et des Grecs qui en firent des êtres cruels pratiquant le sacrifice humain. Après plusieurs siècles de rayonnement, son âge d'or s'achève. La Phénicie passera tour à tour sous la domination assyrienne, babylonienne et perse, jusqu'à la conquête d'Alexandre le Grand en 332, dernier chapitre de cette histoire singulière.


- J'ai tué le fils du chef et je l'ai mis dans la Vologne
de Denis Robert
Éditions Hugo&Cie / 01 février 2018


Le Titre du Roman

Le 16 octobre 1984, à 21 H15, le corps ligoté d’un enfant de quatre ans, Grégory Villemin, est retrouvé dans les eaux de la Vologne, dans le petit village de Docelles (Vosges) : une affaire de corbeau tueur, de haine ancestrale et de crime revendiqué. Bâti à partir d’une série d’articles et de chroniques judiciaires parus dans Libération de 1984 à 1993, et de comptes rendus d’audiences, publiés lors du procès de Jean-Marie Villemin (1993), ce livre, restitue les pièces du dossier. Actualisé et enrichi des tout derniers développements de l’enquête, des analyses, expertises et hypothèses nouvelles, ce document, le seul roman-vrai de la Vologne, nous replonge trente ans en arrière, dans l’ambiance délétère, d’une affaire criminelle et juridico-médiatique hors norme, dont l’intrigue n’a pas pris une ride, et qui a passionné la France entière. Un document journalistique et littéraire qui raconte le roman de la Vologne de 1984 à 2018. De sa plume subjective mais lucide et distanciée, l’auteur révèle le dessous des cartes, ses enjeux financiers et médiatiques et la guerre souterraine que se livrent les principaux protagonistes, acteurs du drame. Denis Robert qui signe alors ses premiers articles pour Libération porte sur les évènements et leurs retombées médiatiques et judiciaires, un regard distancié qui nous plonge au cœur du fait-divers. Inclus:30 photos et fac-similés de journaux, la forme du texte, rendra au document toute la patine du temps.​


- La punition
de Tahar Ben Jelloun
Éditions Gallimard / 01 février 2018


Le Titre du Roman

La punition raconte le calvaire, celui de dix-neuf mois de détention, sous le règne de Hassan II, de quatre-vingt-quatorze étudiants punis pour avoir manifesté pacifiquement dans les rues des grandes villes du Maroc en mars 1965. Sous couvert de service militaire, ces jeunes gens se retrouvèrent quelques mois plus tard enfermés dans des casernes et prisonniers de gradés dévoués au général Oufkir qui leur firent subir vexations, humiliations, mauvais traitements, manœuvres militaires dangereuses sous les prétextes les plus absurdes. Jusqu'à ce que la préparation d'un coup d'État (celui de Skhirat le 10 juillet 1971) ne précipite leur libération sans explication. Le narrateur de La punition est l'un d'eux. Il raconte au plus près ce que furent ces longs mois qui marquèrent à jamais ses vingt ans, nourrirent sa conscience et le firent secrètement naître écrivain.


- Le pouvoir de l'apparence
de Catherine de Goursac et Benedicte Flye Sainte Marie
Éditions Michalon / 01 février 2018


Le Titre du Roman

Encore plus taboue que la discrimination sur les origines ou le "plafond de verre" qui concerne les femmes, la ségrégation sur l'apparence est une réalité, notamment dans le monde du travail. Aux médias traditionnels que sont la télévision, la presse écrite et la publicité s'ajoutent aujourd'hui les réseaux sociaux, tout-puissants vecteurs de standardisation anatomique. Désormais, l'image nous gouverne à 360°. Si l'attractivité décuple le champ des possibles en matière de séduction et de relations amoureuses, cette obligation du paraître s'est aussi immiscée dans tous les interstices de notre vie la plus quotidienne, où il est ainsi préférable de souscrire à certains stéréotypes morphologiques pour s'assurer un parcours scolaire puis professionnel satisfaisant. Est-ce pour autant une fatalité à laquelle on doit se résoudre? Faut-il accepter cette primauté du joli paraître, au même titre que l'on a longtemps consenti à la loi du plus fort? Quelles mesures face à cette ségrégation du beau? Comment lutter contre la discrimination sur le physique? Une enquête historique et sociologique sur une vérité symptomatique d'un monde qui a élevé l'esthétique au rang d'idéal à atteindre à tout prix.


- Les 30 empereurs qui ont fait la Chine
de Bernard Brizay
Éditions Perrin / 01 février 2018


Le Titre du Roman

L'art chinois nous est familier, mais curieusement l'histoire de la Chine nous est mal connue. Et pourtant elle est instructive, et qui plus est passionnante. Qui peut se flatter de connaître et de comprendre un pays s'il en ignore l'histoire? C'est encore plus vrai en ce qui concerne la Chine et ses cinq mille ans d'histoire. Les Chinois, eux, connaissent bien leur histoire, et aussi la géographie de leur pays, qu'on leur a doctement enseignées dès l'école primaire. Rien d'étonnant puisque, comme le souligne l'historien Pierre Ryckmans: "En Chine, l'histoire joue le rôle qui, dans les autres civilisations, est normalement dévolu à la mythologie ou à la religion: c'est à elle que l'on demande une explication totale du monde, une définition du destin de la collectivité, un jugement de valeur sur la condition humaine". Ce qui frappe de plus dans cette histoire, c'est sa violence. Dans une certaine mesure, on pense à la célèbre tirade de Shakespeare dans Macbeth: "L'Histoire humaine est un récit raconté par un idiot, plein de bruit et de fureur et qui ne signifie rien". Cependant, et ce livre entend le démontrer, l'histoire de la Chine n'est ni folle ni absurde. Elle est somme toute cohérente et représentative de la personnalité de l'Empire du Milieu. On peut comprendre, on doit essayer de comprendre, la Chine d'aujourd'hui à travers son histoire. Plus que pour toute autre nation ou civilisation, ce pays s'explique par son passé et par son ADN, l'empreinte génétique de son peuple, forgée au fil des siècles. Parmi les 208 empereurs chinois ayant régné, répartis en 24 dynasties, nous en avons sélectionné 30, incluant les "empereurs républicains" récents, Sun Yat-sen, Chiang Kai-shek, Mao Zedong, Deng Xiaoping et Xi Jinping. Tous ont en commun d'avoir réfléchi de près au sujet éternel, particulièrement en Chine, de l'exercice du pouvoir, tous ont été obsédés par une réflexion sans fin sur le pouvoir et ses modalités, à savoir l'exercice du bon gouvernement.


- Sofiane, l'amour en grand
de Nathalie Migeot et Pascale Leroy
Éditions Robert Laffont / 01 février 2018


Le Titre du Roman

"Votre fils a la myopathie de Duchenne, il perdra l'usage de ses jambes à huit ans, et son espérance de vie ne dépasse pas vingt-cinq ans".
Sofiane a à peine un an quand Nathalie entend ces mots qui condamnent. Mais huit ans, c'est long, et vingt-cinq ans une éternité. Et puis qui sait si les médecins ne se trompent pas? Nathalie ne cherche pas à s'aveugler mais décide de prendre la vie comme elle vient, au jour le jour, sans anticiper ce qui adviendra, et sans regretter ce que la maladie va peu à peu empêcher. Aujourd'hui, Sofiane a vingt-deux ans. Brillant étudiant en droit, il veut devenir juge. À côté de lui, avec lui, à chaque instant, Nathalie, sa mère, s'en occupe entièrement seule, allant jusqu'à l'accompagner à la fac et assister à ses cours, elle qui, adolescente, ne rêvait que de fuir l'école. Leur histoire est celle d'une vie menée tambour battant par une femme douée d'une énergie phénoménale, que rien n'abat. Une femme qui assume tout, toute seule, sans se plaindre ni s'apitoyer , et qui a transmis son état d'esprit à Sofiane. Une femme qui décrocherait la lune et même plus pour son fils. Qui ne cherche pas l'admiration et encore moins la compassion mais veut seulement communiquer un peu de son énergie et de sa "niaque" pour dire à chacun, et pas seulement aux malades et à leur entourage: la vie, c'est maintenant. Ce témoignage pas comme les autres bouleverse et emporte par la joie de vivre qui irradie chacune de ses pages.


- Les sept péchés capitaux du rock
de Anne-Sophie Jahn
Éditions Flammarion / 31 janvier 2018


Le Titre du Roman

Oasis, Eminem, Lady Gaga, Blur, Booba, Bertrand Cantat… Leur point commun? Ils ont tous des secrets inavouables. Jay-Z a poignardé un producteur quelques jours avant la sortie de son quatrième album, Axl Rose (Guns N'Roses) a couché avec la petite amie de son batteur en studio pour la faire gémir sur une chanson, Pete Doherty est kleptomane, Mariah Carey a un assistant chargé de récupérer ses chewing-gums mâchonnés… On sait tout des excès des rock stars des années 1970, mais qu'en est-il aujourd'hui? Anne-Sophie Jahn a puisé ses infos exclusives au plus près des artistes: amis, amants, managers, tourneurs, assistants, chauffeurs, attachés de presse, gérants de salles de concerts, videurs de boîtes de nuit, directeurs de palaces. En on ou en off, ils racontent tout ce dont ils ont été témoins et nous font vivre des scènes ahurissantes. Orgueil, avarice, envie, colère, luxure, gourmandise et paresse, le mythe du rock se nourrit de la transgression. Plongez dans l'esprit de quelqu'un qui a tout, au moment clé où il peut perdre pied.


- Un temps pour mourir
Derniers jours de la vie des moines
de Nicolas Diat
Éditions Fayard / 31 janvier 2018


Le Titre du Roman

Comment mourir? Comment répondre à nos peurs? Derrière les murs des monastères, les hommes de Dieu passent leur existence à préparer le grand passage. Peuvent-ils nous aider à comprendre la souffrance, la maladie, la peine et la solitude des derniers instants? De Cîteaux à Lagrasse, de la Grande-Chartreuse à Solesmes, Nicolas Diat a recueilli les confidences de moines sur la fin de leurs vies. Au fil d'entretiens exceptionnels menés dans huit monastères, au plus près des "fils du silence", nous comprenons que leurs morts ne se ressemblent pas: il y en a de simples, d'heureuses, de belles et de lumineuses, des agonies lentes ou douloureuses. L'auteur raconte le calvaire d'un jeune religieux atteint d'un mal fulgurant, ou d'un chanoine dévasté par sa bataille contre la leucémie, fait le portrait d'un frère dépressif qui a mis fin à ses jours, décrit les morts douces et angéliques des ermites. Si chaque expérience est singulière, les douleurs des moines, en revanche, nous sont familières: ce sont celles de tous les hommes. Porté par une écriture délicate, l'ouvrage de Nicolas Diat aborde avec grâce et sensibilité la question de la mort, en ouvrant les portes des abbayes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Jeu 25 Jan - 21:27

- Histoire de la monarchie de Juillet. 1830-1848
de Sébastien Charléty
Éditions Perrin / 25 janvier 2018


Le Titre du Roman

La Monarchie de Juillet, publiée en 1921 par Sébastien Charléty, reste l'ouvrage de référence sur le régime de Louis-Philippe Ier, devenu avec le temps le symbole même du capitalisme triomphant et du pouvoir de l'argent. Charléty dresse un portrait de l'époque plus proche de la réalité, comme le démontre Arnaud Teyssier dans sa belle préface. Une réalité qui n'est pas sans éveiller des échos en nous: un monarque intelligent, cultivé et volontaire, soucieux de réconcilier deux France séparées par l'Histoire, mais aussi un politique manipulateur, toujours porté à tirer les institutions vers un pouvoir personnel. Un pays d'apparence prospère, mais où le mouvement du monde creuse un fossé chaque jour plus profond entre les plus riches et les plus modestes. Une société en pleine mutation sur fond de bouleversement économique. Un régime qui se croit assez fort pour maintenir l'ordre en France et l'harmonie en Europe, mais qui a trop peur du peuple pour croire dans les vertus du suffrage universel et saisir la force des passions souterraines qui agitent le pays. Louis-Philippe fut à bien des égards un roi courageux et tenace, qui avait longtemps vécu et appris avant d'accéder au pouvoir, et régna tout de même près de dix-huit ans sur une France qui ne savait plus vraiment ce qu'elle espérait de la politique. L'exemple de la monarchie de Juillet, telle que la fait revivre cet ouvrage si vivant, nous rappelle enfin qu'un régime qui se veut porteur d'optimisme et de prospérité peut s'effondrer subitement s'il oublie non seulement la "charpente sociale" et son tissu nécessaire de solidarités, mais aussi la part de rêve et de passion qui, pour un peuple, fait la "véritable nourriture de son âme".


- Les grands héros de guerre
de Jacques Braibant et Alain Leclercq
Éditions Jourdan / 25 janvier 2018


Le Titre du Roman

L'héroïsme peut s'accomplir de bien des façons…
– Est-ce le sacrifice sublime de Pierre Ruibet, le jeune résistant français qui porta un coup mortel à la Wehrmacht en se faisant sauter dans un gigantesque dépôt souterrain, privant celle-ci de précieuses munitions lors du Débarquement en Normandie?
– Est-ce le choix d'entrer dans la mort les yeux ouverts, comme le fit Jean Maridor quand, pilotant son Typhoon, il tira à bout portant sur un V1 qui allait s'écraser sur un hôpital?
– Est-ce l'obstination de Rémi Schrijnen, dont on aurait souhaité qu'il portât un autre uniforme, qui refusa l'ordre de repli et affronta seul un escadron de 17 chars russes?
– Sont-ce encore les actions d'un résistant plus qu'improbable, Albert Göring, le frère de l'autre, qui, nommé directeur dans une usine tchécoslovaque, contacta la résistance locale avec laquelle il sauva des centaines de Juifs de la déportation et de la mort?
– Sont-ce les héros de Camerone, qui tinrent tête à 62 aux 2000 Mexicains qui les attaquèrent et qui se firent massacrer sans accepter de se rendre?
– Sont-ce encore les Sorcières de la Nuit, une unité aérienne russe exclusivement composée de femmes qui harcelèrent les envahisseurs allemands à bord de vieux biplans en 39-45?
Cinquante récits de grands hommes et femmes qui ont posé des actes héroïques en temps de guerre.


- Les matchs de ma vie
de Bruno Bellone
Éditions Michel Lafon / 25 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Je m'appelle Bruno Bellone et j'ai été footballeur professionnel. Cette biographie est la trace écrite de tous les matchs de ma vie, les plus beaux comme les plus ratés. Quand la gloire a commencé à me faire les yeux doux, on m'a surnommé Lucky Luke parce que je marquais plus vite que mon ombre. Ma riche carrière terminée trop tôt, l'année de mes vingt-huit ans, à la suite d'une blessure, ce surnom a alors traduit ma solitude et ma détresse face à mes multiples turbulences financières et personnelles. Il m'a fallu porter de nombreux deuils et déjouer tous les écarts de conduite de ma destinée, mais je suis assez fier d'avoir tenu les deux plus audacieuses promesses que je m'étais faites à moi-même: devenir footballeur professionnel et me sortir de l'enfer dans lequel mes revers de fortune m'avaient plongé".


- Louna, plus jamais sans toi
de Sabrina Bombarde et Yoan Bombarde
Éditions Michel Lafon / 25 janvier 2018


Le Titre du Roman

C'est l'histoire d'une mère et d'un père qu'on a soupçonnés à tort d'avoir gravement maltraité leur petite fille, Louna. C'est le récit d'une descente aux enfers de quatre ans après qu'on leur a retiré Louna pour la placer en famille d'accueil. C'est le témoignage de leur combat contre les juges, les services sociaux et le corps médical pour être lavés de cette insupportable accusation. Avec leur décision d'aller reprendre leur petite fille contre les diktats de l'institution. C'est une injustice à laquelle chacun peut être confronté, quand le système devient défaillant et pervers. Ce livre, Sabrina et Yoan Bombarde l'ont écrit pour que ce genre d'erreur judiciaire ne se reproduise plus. Pour que leur calvaire serve de jurisprudence. Et pour que Louna, enfin, sache combien ils se sont battus pour elle.


- Néandertal de A à Z
de Marylène Patou-Mathis
Éditions Allary / 25 janvier 2018


Le Titre du Roman

L'Homme de Neandertal n'a pas totalement disparu. Il est toujours présent dans notre ADN…
Mais qui était-il vraiment? Quelle était sa vie quotidienne? Comment se soignait-il? À quoi ressemblait son habitat? Pratiquait-il le cannibalisme? Comment enterrait-il ses morts? Était-il un artiste? Pourquoi a-t-il disparu? Quels ont été ses rapports avec Homo sapiens? D'Abcès dentaire à Zafarraya en passant par Cure-dents ou Lion des cavernes, ce dictionnaire très complet fait le point sur les dernières découvertes scientifiques. Finie l'époque où Neandertal était considéré comme un homme-singe forcément inférieur à nous. Neandertal de A à Z est l'ouvrage de référence qui rend à cet hominidé la place qui est la sienne dans l'histoire humaine.


- Une histoire passionnée de la frite
de Étienne Moulron
Éditions Jourdan / 25 janvier 2018


Le Titre du Roman

De la pomme de terre et de sa découverte par les conquistadors à la "friterie" telle qu'on la connaît aujourd'hui, découvrez l'Histoire de la frite, bientôt classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO.
Saviez-vous que...
- La pomme de terre a longtemps été interdite par l'Église, car elle était considérée comme une "plante diabolique"?
- La guerre de Crimée a joué un rôle important dans la démocratisation du paquet de frites dans les fêtes foraines?
- Le premier témoignage mentionnant la frite date de 1760?
- Sainte Thérèse d'Avila était une grande amatrice de pommes de terre frites?
- Certaines personnes développent un syndrome d'auto-brasserie et atteignent l'ivresse rien qu'en mangeant des féculents?
- Ce n'est pas à Bruxelles que l'on vend le plus de paquets de frites par jour mais... à Shanghai?
- Marie-Antoinette accrocha des fleurs de pommes de terre à sa boutonnière afin d'encourager les Français à introduire ce mets sur leur table?
Dans cet ouvrage original et décalé, Étienne Moulron invite le lecteur à une promenade gourmande autour de la frite, devenue un symbole, à travers ses origines, son histoire et les différentes façons de la cuisiner et de la manger.


- Au pays des terres hautes
de Anselme Baud
Éditions Kero / 24 janvier 2018


Le Titre du Roman

Anselme Baud, alpiniste et pionnier du ski extrême, né à Morzine en 1948, a multiplié les exploits et les premières avec comme seule devise "Tout ce qui est blanc se descend". Professeur à la légendaire ENSA, formant les guides en France, au Népal ou en Bolivie, il a skié sur des sommets mythiques, conduit ses clients à travers tous les continents. Anselme Baud a la montagne dans le sang: son père, Jacques Baud, était l'un des initiateurs d'Avoriaz et son beau-père, James Couttet, champion du monde de descente. Anselme Baud livre ici le récit de ses plus grandes aventures, ses plus belles rencontres, ses pires frayeurs… Une vie faite de passion et de dangers puisque la montagne lui a pris un fils, fauché par un sérac, beaucoup d'amis aussi. En dépit des épreuves ou des drames, l'envoûtement des sommets enneigés reste intact, comme au premier jour. Bienvenue aux pays des terres hautes.


- Les marronniers en fleurs
de Elisabeth de Gramont
Éditions Grasset & Fasquelle / 24 janvier 2018


Le Titre du Roman

Après avoir raconté son enfance, Elisabeth de Gramont revient sur les débuts de sa vie d'adulte, et les personnalités qui l'ont marquée. Des souverains illustres, dont elle dessine un portrait truculent: le prince de Galles, qui deviendra Edouard VII d'Angleterre, la comtesse de Chambord, veuve du dernier prétendant à la couronne de France, l'empereur de Russie Nicolas II; des artistes, à propos de qui elle raconte des anecdotes révélatrices: Marcel Proust, Edgar Degas, Auguste Rodin; des célébrités mondaines, dont elle rapporte les plus beaux traits d'esprit: Boni de Castellane, la duchesse de Rohan, et tant d'autres de ces oiseaux de luxe d'une cage aujourd'hui disparue. Témoignage de première main sur les figures politiques et artistiques de la vie parisienne avant la grande crise de 29, Les Marronniers en fleurs est un livre merveilleux sur l'avènement de la modernité. Vibrant d'intelligence et d'acuité, voici une œuvre où, "entre les dîner, les bals, le théâtre, les soupers et les réunions de plein air", se révèle "l'effervescence de la jeunesse, la joie animale de vie" d'une des plus grandes mémorialistes françaises.  


- Paroles de flics. L'enquête choc
de Jean-Marie Godard
Éditions Fayard / 24 janvier 2018


Le Titre du Roman

Ils s'appellent Tony, Betty, Manu, Yasmine, Sylvie, Mélissa, Mourad, Corinne, Jeff. Ils travaillent à Calais, à Marseille, en Seine-Saint-Denis… La plupart du temps, vous ne les remarquez pas… sauf quand vous en avez besoin. Pourtant ils sont là. Travaillant au contact de la rue, de la violence, de la misère sociale et de la mort. Jouant les assistantes sociales, luttant contre le terrorisme, œuvrant au maintien de l'ordre. Voici le vrai visage des 149 000 flics de France. C'est une police épuisée, sollicitée à l'excès, en mal de repères, que nous donne à lire le journaliste Jean-Marie Godard. Un an d'immersion pour cerner au plus près la réalité de la police de France. Et le tableau qu'il brosse fait froid dans le dos. Des commissariats insalubres. Des planques nocturnes payées 97 centimes d'euro de l'heure. Des voitures poubelles chargées comme des chars d'assaut pour intervenir au pied levé sur des attaques terroristes. C'est le quotidien de ces flics envoyés au front avec un matériel usé jusqu'à la corde. Bienvenue dans le monde de ceux qui vous permettent de dormir tranquilles la nuit.


- La mélodie volée du Maréchal
de Jean-Pierre Guéno
Éditions L'Archipel / 24 janvier 2018


Le Titre du Roman

"C'est vrai", "Paris sera toujours Paris", "Félicie aussi"… Durant les années 1920 et 1930, Casimir Oberfeld signe les musiques de certains des refrains les plus populaires de Mistinguett, Maurice Chevalier, Fernandel et Arletty. On lui doit aussi les thèmes de nombreuses revues de music-hall et d'une soixantaine de films (Le Schpountz, Fric-Frac…). Cruelle ironie de l'Histoire: en 1941, tandis que le compositeur est assigné à résidence à Uzerche, La Margoton du bataillon, son air d'opérette créé en 1933, est plagié et devient le refrain de "Maréchal, nous voilà". Ceux qui entonnent alors l'hymne vichyste ignorent que la mélodie est celle d'un juif polonais interdit de toute activité officielle. Oberfeld mourra d'épuisement en déportation à 42 ans, lors de la "marche de la mort" précédant la libération du camp d'Auschwitz, dont il a été le pianiste en 1944. Jean-Pierre Guéno a reconstitué le parcours de ce compositeur oublié, au talent égal à celui d'un Maurice Yvain ou d'un Vincent Scotto, avec le concours de son fils Grégoire, dont il évoque aussi l'itinéraire singulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Jeu 18 Jan - 16:29

- La revanche de la guillotine: l'affaire Carrein
de Luc Briand
Éditions Plein Jour / 19 janvier 2018


Le Titre du Roman

Le 27 octobre 1975, un homme, Jérôme Carrein, tue Cathy Petit, 10 ans, dans le Nord-Pas-de-Calais. Trois mois plus tard, un autre homme, Patrick Henry, assassine Philippe Bertrand, 7 ans. Le second échappera à la guillotine quinze jours avant que le premier soit condamné à mort; il sera défendu par Robert Badinter et son procès, devenu celui de la peine de mort, tiendra la France en haleine. Jérôme Carrein, lui, n'intéressera personne, sauf des magistrats qui prendront à ses dépens leur revanche sur le procès Henry, la revanche de la guillotine. Luc Briand revient sur cette affaire, sur Jérôme Carrein que tout le monde a oublié, sur cette marche vers la mort d'un homme au destin jalonné d'abandons, écrasé par la fatalité sociale, sur sa quasi-rédemption en prison. Il rencontre tous les personnages de l'affaire, jusqu'aux témoins de sa dernière heure et au fils du bourreau, qui assistait son père lors de l'exécution. Le dossier Carrein, raconte-t-il, fait quinze centimètres d'épaisseur, quinze centimètres qui résument l'intégralité de la vie d'un homme, et ont suffi à décider de sa mort; quinze centimètres d'histoire broyée parce que soudain la vie valait moins que les symboles qu'on voulait en tirer.


- Amadora. Une enfance tzigane
de Dominique Simonnot
Éditions Du Seuil / 18 janvier 2018


Le Titre du Roman

Qui connaît en France la communauté des Roms? Qui sait ce qu'ils font, d'où ils viennent, quelles sont leurs attentes? Qui s'est donné la peine de leur laisser la parole? En brossant le portrait d'une jeune Tzigane vivant en Seine-Saint-Denis, Amadora Linguar, Dominique Simonnot déjoue les a priori qui résument notre vision de tout un peuple. Arrivée en France à 4 ans, Amadora est devenue la traductrice officielle de son campement, la seule à lire, écrire et parler un français impeccable. La petite fille s'occupe de ses frères et sœur, négocie le prix des matelas que son père ramasse dans la rue, discute avec les policiers, accompagne les adultes à l'hôpital ou chez le médecin, parlemente avec l'assistante sociale… À ses côtés, Dominique Simonnot a glané une foule d'histoires comiques ou effrayantes et rencontré des personnages hors du commun. À force de l'écouter, elle a eu envie de capter la voix de cette petite lutine studieuse pour raconter l'histoire d'une famille rom en France. Une famille où chacun porte en soi un mélange de nostalgie du pays, de lamentation mais aussi de malice et d'un humour au vitriol. Bref, voici les Roms comme on ne les a jamais vus.


- Dis-moi comment tu fais. Toilettes: histoire(s) et sociologie
de Simone Scoatarin
Éditions Jourdan / 18 janvier 2018


Le Titre du Roman

Faisant fi de la censure liée à la façon d'assouvir nos fonctions les plus intimes, osons découvrir que faire "ça", activité humaine basique et quotidienne, présente des variantes insoupçonnées. Dans ce but, les voyages de l'auteure nous porteront aux quatre coins du monde, où fleuriront ses aventures en la matière. Bon nombre d'autres sources nourriront aussi le sujet, pour assouvir notre soif de connaissance et pour notre plus grand plaisir: documents historiques savoureux, extraits de littérature délectables et bien d'autres expressions artistiques qui, outrepassant l'opprobre, ont abordé ce sujet scandaleux; sans oublier les blogs où, anonymat aidant, les auteurs... se lâchent. Au total, un cocktail sans vulgarité, concocté avec humour, saupoudré de considérations éthiques, féministes et environnementales incontournables.


- Faussaire
de Jean-François Ferrillon
Éditions L'Âge d'Homme / 18 janvier 2018


Le Titre du Roman

Jean-Bernard Bonnot est un Parisien au chômage, qui vit d'expédients et donne des cours de philosophie. La trentaine, marié, un enfant, il écrit un livre sur Drouot. Un jour, il fait la connaissance de Marlene, une Américaine fortunée qui va l'introduire dans le monde des marchands de tableaux. Giordano, un italien, lui explique combien sont ambiguës les attributions et très approximatives les expertises. Il lui révèle surtout comment fabriquer de faux tableaux anciens. Ce premier roman nous entraîne dans le milieu du trafic d'art, dont les contrefaçons se retrouvent parfois dans les musées.    


- L'instit et l'enfant
de Pierre Gemme et Lhea
Éditions Plon / 18 janvier 2018


Le Titre du Roman

Un instituteur, devenu écrivain, se rend sur un salon. Là, une ancienne élève vient le rencontrer. Lhéa avait 3 ans en petite section. Elle en a à présent 17. Qu'a-t-il fait ou n'a pas fait? L'instit prend peur. Lhéa a besoin de son aide pour écrire le témoignage de son enfance. Ce qu'il découvre alors le plonge dans une reconsidération totale de son ancien métier. Maltraitance, histoires de village, misère, il n'avait rien vu. C'est la faillite de l'Education nationale, des services sociaux, mais également de la société toute entière qui se trouve à l'origine de ce drame. Lhéa raconte "les crasses" qu'elle et ses sœurs faisaient à son père. Une succession de situations, aussi cocasses que bouleversantes, révèlent l'engagement d'une jeune fille qui croit encore aux valeurs de la République. Valeurs incarnées par l'école, et par le corps des Sapeurs-Pompiers devenu pour elle une seconde famille, à tel point qu'elle décide d'y consacrer sa vie. Une formidable leçon d'espoir et de vie, et un regard particulier sur notre société.


- Croire au matin
de Elisabeth Brami
Éditions Calmann Lévy / 17 janvier 2018


Le Titre du Roman

Qu'en est-il de l'enfance, de la transmission, de la parole, de l'espoir, de l'humanité, soixante-dix ans  après Auschwitz? Lorsque l'analyse historique et la politique ont échoué à faire barrage à la barbarie, à vaincre l'obscurantisme, ne reste-t-il pas la création littéraire et des écrivains pour défendre la liberté de penser, de vivre et d'aimer? Élisabeth Brami, Noëlle Châtelet, Alexandre Jardin, Mazarine Pingeot et Alice Zeniter croisent leurs réflexions avec Charles Palant, rescapé des camps de la mort. À l'heure où disparaissent les derniers témoins de la barbarie nazie, la littérature s'empare des mots d'un tribun qui n'a cessé tout au long de sa vie de nous exhorter à ne pas oublier les horreurs auxquelles conduisent le racisme et l'antisémitisme. Pour que nous, lecteurs, gardions en mémoire l'extraordinaire témoignage d'un de ceux qui ont dit oui à la vie. À notre tour de ne pas le laisser s'éteindre, de le donner à entendre aux générations futures.


- Exil et musique
de Étienne Barilier
Éditions Fayard / 17 janvier 2018


Le Titre du Roman

La musique dans l'exil, et la musique de l'exil. Comment l'éloignement contraint de leur terre d'origine a-t-il affecté les œuvres des musiciens qui ont vécu cette épreuve? C'est à cette question qu'Étienne Barilier tente de répondre dans cet ouvrage, en scrutant les œuvres qui expriment, voire thématisent l'exil. Selon le contexte historique (insurrection polonaise, révolution russe, stalinisme, nazisme...) ou l'issue de leur exil, il évoque ceux pour qui cela n'a pas eu apparemment grande conséquence sur la puissance créatrice (Stravinsky, Schönberg, Milhaud) et ceux chez qui il tarit peu ou prou la veine créatrice (Rachmaninov, Bartók); le retour peut être plus ou moins catastrophique (Prokofiev ou, dans des circonstances tout autres, Korngold). Un exil intérieur peut être contraignant jusqu'à la mort (Chostakovitch, Weinberg, Feinberg); il a été aussi prélude à l'assassinat en camp d'extermination, et suscitant des œuvres de résistance (Ullmann, Schulhoff). Zemlinsky, Hindemith, Kurt Weill et bien d'autres illustreront ici comment le plus immatériel des arts, la musique, peut incarner le déchirement, la séparation et la permanence d'une identité. De cette fracture intime que le XXe siècle a lestée de sa douleur propre, Étienne Barilier développe des enjeux de civilisation qui, bien au-delà de la musique, touchent durablement notre époque.


- La splendeur escamotée de frère Cheval ou le secret des grottes ornées
de Jean Rouaud
Éditions Grasset & Fasquelle / 17 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Les fresques animalières des grottes ornées, miraculeusement préservées, nous disent la cosmologie du paléolithique supérieur: durant vingt-cinq mille ans, sur un territoire immense, la représentation des grands animaux n'a pas varié. Pour peu qu'on échappe au diktat matérialiste, où un cheval ne peut figurer qu'un cheval, ce bestiaire des grottes apporte une réponse cohérente à l'effroi des hommes qui ne savaient rien sur le jour et la nuit, la course du soleil, la disparition et la réapparition par morceaux de la lune, les éclairs, l'orage, l'arc-en-ciel, la mort dont ils présumaient qu'elle n'était peut-être pas un arrêt. Le cheval, avant qu'on ne le "domestique" en le contraignant à tirer de lourdes charges, était la figure du soleil. Nous avons appelé "évolution" cette frise qui, partant du singe, conduit par désanimalisation successive à l'homme triomphant. Le secret des grottes ornées souffle à notre cerveau poétique une tout autre leçon: et si la "part animale" était ce que l'homme avait encore de divin en lui?" J. R.


- Les messagers du désastre
de Annette Becker
Éditions Fayard / 17 janvier 2018


Le Titre du Roman

Dès 1941, une poignée d'hommes, dont Raphael Lemkin, un juriste juif, et Jan Karski, un catholique résistant, perçurent l'ampleur de la destruction des Juifs au sein des crimes de la Seconde Guerre mondiale. Mais ils ne rencontrèrent qu'incompréhension et rejet. Forte de son regard de spécialiste de la Grande Guerre, Annette Becker éclaire d'une façon inédite l'un des points les plus sensibles de l'histoire: comment convaincre de l'impensable? Pendant la Première Guerre mondiale, les Arméniens avaient déjà été victimes d'une extermination comparable. Pourquoi alors n'a-t-on pas voulu voir ce que Lemkin cherchait à nommer et faire reconnaître depuis les années vingt et trente jusqu'à l'adoption par l'ONU en 1948 de la "Convention pour la prévention et la punition du crime de génocide"? Ce livre replace dans le temps long, jusqu'aux films et fictions littéraires récentes, telles celles de Claude Lanzmann ou Yannick Haenel, le combat de ces hommes qui, du génocide des Arméniens à celui des Juifs, se sont battus pour faire voir au monde et condamner l'abominable. Depuis 1945, au vu de tant d'événements tragiques, avons-nous réellement compris leurs messages?


- Mon corps ne vous appartient pas
Contre la dictature de la médecine sur les femmes
de Marianne Durano
Éditions Albin Michel / 17 janvier 2018


Le Titre du Roman

Et si les grandes victoires du féminisme renforçaient la domination masculine? C'est en entendant les femmes témoigner de leur vécu que Marianne Durano a pris conscience de la nécessité d'un nouveau féminisme. Un féminisme qui prendrait soin de leur corps avec la même urgence que celle que l'on accorde à la protection de notre environnement. Pourquoi le corps féminin, maternel et la grossesse, par exemple, sont-ils oubliés, niés, bannis de l'émancipation des femmes? Marianne Durano témoigne de son expérience personnelle de mère et de philosophe et bat en brèche le discours dominant. Une vision désincarnée de la liberté. L'auteure en appelle à une reprise en mains du corps des femmes par les femmes. Pour une véritable révolution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Jeu 11 Jan - 10:31

- Grégory. La machination familiale
de Patricia Tourancheau
Éditions Du Seuil / 11 janvier 2018


Le Titre du Roman

Fait divers le plus retentissant de la seconde moitié du XXe siècle, le meurtre de Grégory Villemin, 4 ans, le 16 octobre 1984 dans les Vosges, restait un cold case, une énigme non résolue que l'on croyait embourbée à jamais dans les eaux vaseuses de la Vologne. Quand soudain, le 14 juin 2017, l'histoire rebondit avec les arrestations de membres de la famille Jacob, grand-oncle et grande-tante de Grégory Villemin. Cette affaire criminelle, où s'entrechoquent chaos judiciaire, délires médiatiques et secrets de famille, ressurgit de façon spectaculaire plus de trente-deux ans après les faits. Révoltée par le monstrueux gâchis humain qu'elle a généré, Patricia Tourancheau s'est replongée dans les archives, elle a rencontré certains des protagonistes encore vivants, dévoilé les derniers interrogatoires, pour raconter cette affaire comme un feuilleton. La journaliste s'est reportée plus de 315 000 heures en arrière, aux origines d'une haine souterraine, fossilisée dans les fondations d'une famille. Quels longs détours ont donc emprunté les magistrats et les enquêteurs pour revenir ainsi au point de départ? C'est la course contre le temps gâché qui traverse cet ouvrage, le plus complet jamais publié sur le meurtre de Grégory. Journaliste freelance spécialiste des dossiers criminels et des cold cases, Patricia Tourancheau collabore au site d'information Les Jours, avec lequel ce livre a été conçu, ainsi qu'à L'Obs et à GQ Magazine, après avoir exercé vingt-neuf ans à Libération


- Je ne t'abandonne pas
Et autres histoires de vie d'un chirurgien oncologue
de Jean-Pierre Cohen
Éditions First / 11 janvier 2018


Le Titre du Roman

Récit intime et vibrant, cet ouvrage livre le témoignage intense et authentique du Docteur Jean-Pierre Cohen, et trace en creux son itinéraire, celui d'un chirurgien chevronné, mais aussi celui d'un homme humble et impliqué. Un homme qui ne veut plus simplement "réparer" des corps et combattre le cancer et la maladie, mais soigner des personnes, des femmes et des hommes ordinaires, confrontés à des situations extra-ordinaires. "Devant cet accident de la vie qu'est la maladie, je te prends en charge, avec ta souffrance, qu'elle soit morale ou physique. J'allègerai pour toi ce fardeau afin d'en prendre une partie sur mes épaules. [...] Je ne t'abandonnerai pas".


- La plante et ses sens
de Daniel Chamovitz
Éditions Buchet Chastel / 11 janvier 2018


Le Titre du Roman

Comment une plante carnivore sait-elle quand se refermer sur sa proie? Comment une fleur devine-t-elle que le printemps arrive? Les plantes réagissent-elles différemment à une chanson de Led Zeppelin et à un concerto de Bach? Pourquoi un saule sait-il que ses voisins sont attaqués par des insectes? Contrairement à bien des idées reçues, les plantes disposent d'une large palette de perceptions sensorielles. Elles partagent avec nous, même si ce n'est pas de la même façon, différents sens: la vue, l'odorat,le goût, le toucher, l'ouïe, auxquels s'ajoutent la proprioception et la mémoire. Elles sont donc véritablement "conscientes" de leur environnement. S'appuyant sur les recherches les plus récentes, Daniel Chamovitz nous donne de multiples raisons de nous émerveiller sur la complexité des mécanismes sensoriels des plantes et nous révèle que nous avons finalement énormément de points communs avec le mimosa et le peuplier.


- Les derniers jours de Versailles
de Alexandre Maral
Éditions Perrin / 11 janvier 2018


Le Titre du Roman

1789 est la dernière année de Versailles comme lieu de pouvoir. Les rituels de la vie de cour, qui semblent imperturbables, sont bousculés par les événements révolutionnaires suivant un rythme et une densité sans précédent. Le 17 juin, le roi perd son pouvoir au profit de l'Assemblée nationale. Cette révolution politique et institutionnelle est suivie d'une révolution populaire le 14 juillet, d'une révolution sociétale le 4 août, d'une révolution idéologique le 26 août, d'une révolution sociale les 5 et 6 octobre. En moins de quatre mois, un système plus que millénaire est abattu. Avec un art du récit sans pareil, Alexandre Maral restitue l'enchaînement, serré, des événements à la lumière de la perception qu'en ont eue les habitants du lieu, souverains, courtisans, députés, citadins. Il prend appui sur des archives, des périodiques, des témoignages personnels et des dépositions, sources inédites, et explore les moindres détails de cette dynamique conflictuelle, examinant ainsi sur un processus qui contient en germe la proclamation de la République et la condamnation à mort du souverain.


- Les ruses de la nature
de Martin Stevens
Éditions Buchet Chastel / 11 janvier 2018


Le Titre du Roman

Le monde naturel apparaît encore trop souvent comme le règne de l'harmonie et de la concorde. En réalité, la tricherie et la tromperie sont monnaie courante et les animaux comme les plantes déploient des trésors de ruses d'une variété inimaginable pour se protéger, faire élever leurs jeunes, attirer des proies ou séduire un partenaire... Les coucous pondent dans le nid d'autres oiseaux; des papillons inoffensifs arborent les mêmes motifs que des insectes toxiques et échappent ainsi à leurs prédateurs; certains poissons mâles se "déguisent" en femelles, ce qui leur permet de devancer leurs rivaux et de se reproduire; et, les végétaux n'étant pas en reste, des orchidées diffusent le même genre d'odeur que des insectes femelles, attirant ainsi les mâles qui les polliniseront en passant d'une fleur à l'autre… L'auteur décrit avec brio ces adaptations remarquables, explique leur apparition et détaille leur perfectionnement dans le cadre d'une lutte permanente entre proie et prédateur ou entre hôte et parasite, en s'appuyant sur les travaux des biologistes, depuis Alfred Wallace jusqu'aux chercheurs actuels. Il raconte les multiples exemples de farces et attrapes inventées au fil de la vie, et montre que la mystification est l'un des moteurs essentiels de l'évolution et de l'adaptation.


- Ça casse les oreilles !
de Marie-Caroline Mabille
Éditions Du Rocher / 10 janvier 2018


Le Titre du Roman

Comment naissent les sons, comment l'oreille les capte-t-elle, quelles sont les limites de notre système auditif, et quels gestes simples adopter pour se protéger des dangers liés au bruit? Dans cet ouvrage préventif, l'auteur nous alerte: à partir de 85 décibels (le brouhaha d'une cantine ou le son émis par un piano), l'écoute prolongée devient néfaste pour l'oreille humaine, plus de trois quarts des 15-30 ans ont déjà ressenti des troubles auditifs. Gênes temporaires, acouphènes, hyperacousie voire pertes d'audition, ces lésions de l'oreille ont des conséquences sur notre état de santé général, fatigue, irritabilité, troubles de la concentration, stress... Pour prendre conscience de l'impact de l'environnement sonore sur notre quotidien, ce guide pédagogique informe sans sermonner, en explorant la relation entre l'oreille et la musique. Il s'appuie sur les conseils de spécialistes, acousticiens, médecins, associations, et les témoignages de professionnels de la musique, chanteurs, musiciens et DJ.


- Nous voulons juste vivre
de Adel Al Hussein et Hadil Al Hussein
Éditions Flammarion / 10 janvier 2018


Le Titre du Roman

En 2011, la guerre civile éclate en Syrie. Pris dans une spirale de violence qui les dépasse, des milliers de citoyens fuient leur pays. Parmi eux, Adel et Hadil, deux Kurdes. Le couple se rencontre sur les routes de l'exil. Menacés par l'État islamique et son cortège d'horreur, ils veulent rejoindre l'Europe malgré l'incertitude. Simplement parce qu'ils veulent vivre. Accompagnés du petit frère d'Adel, ils se lancent dans un périple rythmé par la peur, la faim et l'épuisement. Ils atteindront finalement la France, où il leur faudra encore trouver leur place. À travers leur histoire singulière, et pourtant universelle, Adel et Hadil nous racontent le déchirement du départ. Un récit sincère, profondément humain, qui nous bouleverse et nous interpelle.


- Philippe Henriot. La résistible ascension d'un provocateur
de Christian Delporte
Éditions Flammarion / 10 janvier 2018


Le Titre du Roman

Il se rêvait poète ou écrivain, admirait Flaubert et Anatole France, et chassait les papillons qu'il collectionnait avec passion. Et pourtant, de Philippe Henriot, l'Histoire retiendra qu'il a été le plus ardent et le plus célèbre propagandiste de Vichy, le "Goebbels français", comme l'avaient baptisé les dignitaires nazis. Mais comment devient-on Philippe Henriot? Comment le catholicisme français peut-il parfois nourrir de tels dévoiements, qui conduisent à la trahison même de son pays? L'historien Christian Delporte retrace le parcours de celui qui, au faîte de sa carrière, était devenu bien plus que le chroniqueur incontournable de Radio-Paris, tribun insatiable exhortant chaque jour les Français à la soumission devant l'occupant. Dans un livre soigné, qui vient rompre avec les clichés, Christian Delporte retrace le parcours du troisième homme fort de Vichy en s'appuyant sur des archives inédites. Parmi celles-ci, les rapports des RG nuancent considérablement son influence sur ses compatriotes, en particulier auprès des ouvriers et des paysans. Ministre de la Propagande en 1944, Philippe Henriot mena sans répit la "guerre des ondes" contre Radio-Londres, l'antenne française mise à disposition de la Résistance par la BBC, précipitant sa mort sous les balles d'un "commando" ordonné depuis Londres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Sam 6 Jan - 17:10

- Accouchement. Les femmes méritent mieux
de Marie-Helene Lahaye
Éditions Michalon / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Depuis les années 1960, l'hôpital est devenu le lieu de l'accouchement. Disparues les terreurs d'antan et les souffrances d'un autre âge: la péridurale y est aujourd'hui reine pour supprimer les douleurs. Pourtant, dès que l'on questionne les femmes sur leur expérience, nombreuses sont celles qui font part de vexations, d'intimidations, de coercitions, voire de brutalités et de violences. Ce qui devait être un heureux événement se transforme en cauchemar sous la pression des médecins qui suivent les protocoles hospitaliers. "On m'a volé mon accouchement". Le refus d'entendre les femmes et la domination que les soignants exercent sur elles est à l'origine de traumatismes physiques et psychiques considérables. Un grand nombre des dépressions post-partum ou des syndromes de stress post-traumatique trouvent probablement là leur cause. Restée longtemps cachée, cette violence commence à apparaître au grand jour, alors que la parole des femmes se libère enfin. L'obstétrique est profondément misogyne. Elle considère les femmes comme faibles, malades, dangereuses, dont le corps serait inadapté pour mettre les enfants au monde. L'accouchement est ainsi resté l'un des derniers bastions de la domination masculine. Rendre les femmes maîtresses de leur accouchement exige, ni plus ni moins, une révolution. En analysant les pratiques autour de l'accouchement à travers la littérature scientifique, les recommandations des instances de santé et les travaux d'historiens et d'anthropologues, Marie-Hélène Lahaye signe un document majeur, livre-clé dans la réorientation des politiques à mener autour des droits des femmes.


- Traité de la mort sublime
de Daniel Salvatore Schiffer
Éditions Alma / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Frappé par l'album testamentaire Blackstar (2016) de David Bowie, Daniel Salvatore Schiffer retrouve chez le rockeur glamourous le traitement superbe et artistique de la mort qui hante sa propre réflexion. On parlait jadis d'une "belle mort", acceptée, cadrée, respectant les règles. De Socrate jusqu'à David Bowie, en passant par Épicure, Montaigne, Kant, Goethe, Byron, Chateaubriand, Baudelaire, Oscar Wilde, Nietzsche, Heidegger, Genet, Mishima, Marguerite Yourcenar.., Schiffer invite le lecteur à méditer autrement sur l'art de mourir. À la manière des dandys. Le philosophe célèbre de manière paradoxale et réjouissante un dandysme métaphysique. Son manifeste, nourri d'exemples, est aussi une anthologie, riche en découvertes. Outre son parcours parmi les maîtres de la philosophie et de la littérature, on appréciera son heureuse incursion dans le domaine de l'art moderne et contemporain, à travers, notamment, Andy Warhol, Luchino Visconti, Leonard Cohen, Serge Gainsbourg, Bashung, Barbara…

- Traité de savoir-rire à l'usage des embryons
de Anne Akrich
Éditions Julliard / 04 janvier 2018


Le Titre du Roman

Bienvenue dans le plus drôle et le plus impudique des anti-manuels de grossesse. Histoire de lui épargner vingt ans de psychanalyse, ou de les préparer, une mère écrit à son enfant in utero pour lui raconter d'où il vient, quel genre d'énergumènes sont ses parents, dans quelles circonstances il a été conçu. Car le bébé à venir est le fruit d'une rencontre improbable et cocasse entre deux êtres que tout aurait dû séparer: origine, milieu, famille, culture, et presque trente ans de différence. Si vous aimez Groucho Marx, Philip Roth, Woody Allen et les boulettes aux artichauts, si vous êtes une future mère ou un futur père, si vous voulez connaître la vie secrète de vos parents avant votre naissance ou les pensées inavouables de votre génitrice pendant qu'elle vous attendait, si la béatitude convenue des femmes enceintes vous exaspère, alors cette confession corrosive et hilarante est faite pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mar 2 Jan - 19:31

- L'homme inutile
de Pierre-Noël Giraud
Éditions Odile Jacob / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Les "damnés de la terre" aujourd'hui, ce sont les hommes inutiles: non pas ceux qui sont surexploités et dont la force de travail est sous-payée, mais ceux qui ne trouvent pas à l'employer ou si peu, ceux qui, chômeurs, travailleurs précaires, paysans sans terre, sont réduits à survivre de l'assistance publique ou familiale et n'ont aucun moyen d'améliorer leur sort. L'inutilité, dénonce Pierre-Noël Giraud dans ce livre, est la pire forme des inégalités, car elle enferme dans des trappes dont il devient impossible de sortir. En comprendre les mécanismes et proposer des politiques économiques permettant de l'éradiquer, tel est le propos de cet ouvrage. Pour ce faire, Pierre-Noël Giraud ouvre la boîte noire de l'économie, exposant sa méthode, ses objectifs et ses outils. De là un certain nombre d'interrogations, décisives pour les trente années à venir: Malthus est-il redevenu pertinent pour définir notre rapport à la nature? En quoi les différentes globalisations, numérique, des firmes, financière, conduisent-elles à engendrer de l'inutilité? Et comment faire revenir sur notre sol les emplois "nomades", or noir du XXIe siècle?


- Le grand jeu
de Bloom Molly
Éditions Harper Collins / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

Les mémoires d'une reine du poker déchue.
"Des élites de Hollywood aux clubs privés de Wall Street, mes aventures dans le milieu du poker underground". Petite fille, Molly Bloom rêvait d'une vie sans contraintes, sans limites, une vie où elle n'aurait de comptes à rendre à personne, une vie où elle pourrait devenir elle-même. Pour finir par obtenir bien plus que ce qu'elle aurait pu imaginer. L'ex-princesse du poker, qui a eu pour clients des stars comme Leonardo DiCaprio ou Ben Affleck, des athlètes, des multimillionnaires, des politiciens ou encore des géants de la finance, se livre ici sans détours. Elle y décrit un monde glamour, privilégié et ultra secret, grâce auquel elle a gagné des millions, mené la grande vie toujours à la frontière de la légalité, et même tenu tête à la mafia russe et italienne, jusqu'à ce qu'elle rencontre un adversaire qu'elle n'a pas pu doubler: le gouvernement américain.


- Ruses et plaisirs de la séduction
de Marie-Francine Mansour
Éditions Albin Michel / 03 janvier 2018


Le Titre du Roman

"Nul ne saurait être plus grand que la séduction elle-même, pas même l'ordre qui la détruit"., nous dit Jean Baudrillard. En se promenant dans les sociétés, les arts et la littérature occidentales de l'Antiquité à nos jours, Marie-Francine Mansour entend bien percer à jour les ressorts, les secrets et les enjeux d'une séduction aux multiples visages, tous plus piquants et édifiants les uns que les autres. Tantôt perçue comme une lutte, comme l'expression d'un vice, tantôt comme un art glorieux, une entreprise de persuasion ou encore un jeu d'illusions, la séduction se montre apte à revêtir toutes les formes et tous les tons: tragédie, comédie, drame. Irréductible à des principes, elle ne semble pouvoir être appréhendée qu'à travers des figures individuelles: Pandore et Salomé, Aspasie et Shéhérazade, madame de Pompadour et Valmont, mais aussi Don Juan et bien d'autres encore rendent à la séduction son mystérieux pouvoir, sa magie enchanteresse et son danger mortel. Marie-Francine Mansour nous invite à découvrir une vaste galerie de portraits de séducteurs et de séductrices aussi bien anciens que modernes, féminins que masculins, réels que fictifs. Débute alors un passionnant voyage aux côtés des tentatrices bibliques, des influentes hétaïres grecques, qui nous entraîne sur les pas des mondaines des salons de la Renaissance italienne et de leur galants, nous fait pénétrer dans les hautes sphères du pouvoir sous la coupe des courtisanes et cocottes des XVIIe et XVIIIe siècle, nous conduit à côtoyer les sulfureux libertins et les ladies anglaises esseulées du XIXe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Ven 15 Déc - 18:54

- Caddie. Itinéraire d'une icône
de Maxime Durand
Éditions Cherche Midi / 23 novembre 2017


Le Titre du Roman

Caddie fait partie du cercle très fermé des marques inscrites dans notre patrimoine commun. Plus encore, Caddie symbolise un laissez-passer pour la modernité, concomitant de l'apparition de la grande distribution et de la consommation en France et dans le monde. Si son nom est anglo-saxon, il s'agit en réalité d'une invention française, brevetée par l'entreprise alsacienne Ateliers Réunis, fondée en 1928 par Raymond Joseph, qui fabriquait à l'origine des mangeoires pour les poussins et des articles ménagers en fil métallique. On connaît la suite: la marque Caddie est déposée en 1957 en France puis dans plus de 75 pays. En 1958, Caddie équipe le premier supermarché de France à Rueil-Malmaison pour s'imposer rapidement comme le leader mondial du secteur jusqu'aux années de crise. Mais une si belle aventure ne pouvait s'arrêter là: Caddie relance aujourd'hui sa production, toujours en Alsace, et renoue avec l'innovation, la créativité et le succès. Ce livre très illustré raconte, à travers le destin de ce curieux chariot en fer métallique, l'histoire de nos modes de vie contemporains. Plus qu'un chariot, le Caddie, célébré par les écrivains et les artistes, est une "icône" pleine d'avenir.


- Mémoires de chaises au jardin du Luxembourg
de Bernard Soupre
Éditions Du Palio / 23 novembre 2017


Le Titre du Roman

Les chaises incarnent le jardin du Luxembourg. Pour les Parisiens comme pour les touristes, elles sont le symbole du Quartier latin. Pourquoi leur image rend-elle délicieusement nostalgiques ceux qui s'y sont assis? En les dessinant en regard de ce que les écrivains ont dit du parc, Bernard Soupre esquisse une interprétation. Dans Mémoires de chaises, son pinceau rencontre les grandes plumes qui ont aimé le Luco: Balzac, Hugo, Sand, Flaubert, Huysmans, Gide, Benjamin, Faulkner, Sartre, Beauvoir… Et l'on comprend que si les chaises du Luxembourg nous émeuvent, c'est peut-être parce qu'à l'instar des grands textes de la littérature elles exercent sur nous un pouvoir magique de réminiscence. Ah ! Si les chaises pouvaient parler…


- Portraits de vi(h)es
de Doan Bui
Éditions Cherche Midi / 23 novembre 2017


Le Titre du Roman

Donner une parole, un visage à ceux qui osent dire. Quinze portraits. Quinze rencontres indispensables, déchirantes, urgentes. Quinze coups au cœur qui nous rappellent qu'aujourd'hui, vivre avec le VIH est en France parfois plus difficile qu'il y a trente ans, et que la vie des 150 000 personnes séropositives reste une lutte au quotidien : contre le virus, contre le regard des autres, contre la discrimination, contre le chômage, contre les lois, contre la culpabilité, contre une société qui leur intime l'invisibilité… Face à cet insupportable et indigne silence imposé, la parole est un combat qui libère autant ceux qui témoignent, qui peuvent ensuite se battre plus efficacement, que notre collectivité toute entière qui par ignorance ou bêtise condamne ses propres enfants. Ces paroles nous parlent de peur et de souffrance, mais plus encore d'amour et d'espoir. L'espoir fou, mais absolument réaliste, que demain sera un monde sans sida.


- Moi, Serial Killer
de Stéphane Bourgoin
Éditions Grasset & Fasquelle / 22 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Durant mon existence, j'ai tué vingt-et-une personnes, j'ai commis des milliers de cambriolages, vols ou actes de pyromanie. Et je n'en éprouve pas le moindre remord. Je n'ai pas de conscience et ça ne me trouble pas le moins du monde. Je ne crois pas en l'humanité, ni à Dieu ou au Diable. Je hais viscéralement cette putain de race humaine, y compris moi-même. Si vous prenez la peine d'examiner en détail tous mes crimes, vous vous rendrez compte que j'ai toujours suivi une seule et unique idée dans l'existence. M'attaquer aux plus faibles, aux plus vulnérables et à ceux qui n'étaient pas sur leur garde". Carl Panzram, Matricule 31614
Moi, serial killer réunit pour la première fois en un volume des confessions, des textes autobiographiques, des nouvelles, des dessins, des peintures, inédits ou rares, de tueurs en série, de meurtriers de masse et autres criminels, qu'ils soient français ou étrangers. Ces récits sont rassemblés, traduits, préfacés et commentés par Stéphane Bourgoin. Expérience terrible et éprouvante, ces "Moi je…" nous plongent au cœur des fantasmes criminels de ces individus qui ne voient dans l'autre qu'un simple objet destiné à assouvir leur goût du meurtre.


- Cahier journal. 1892
de Célestine Parrot
Éditions Grasset & Fasquelle / 22 novembre 2017


Le Titre du Roman

C'est un petit village du Doubs, à trente kilomètres de la Suisse, à mi-chemin de Pontarlier, d'Ornans et de Mouthe, le lieu le plus froid de France. Courbet n'a pas peint ces maisons, ces ruelles, la petite église, mais il a représenté des dizaines de fois la vallée de la Loue, au bas des coteaux, célèbre pour ses lacets de calcaire et la rivière qui serpente jusqu'à sa source. Dans ces montagnes couvertes de sapin, étouffantes l'été, glaciales l'hiver, il y avait autrefois des vignes: sous Napoléon III, Constant Parrot y travaillait son vin jaune avec succès, possédant l'une des plus grandes maisons du village. Sa fille, Célestine, fréquentait l'école et tenait à treize ans un très beau cahier. 100 pages merveilleuses, dont on ne sait si elles ont été écrites à la Renaissance ou au XIXe siècle, tant chaque ligne nous en éloigne: la vie quotidienne des campagnes, un siècle après la Terreur, un siècle avant nous. Un monde sans électricité, sans ordinateur, sans voitures, sans téléphone. Vous qui aimez l'enfance, les souvenirs, la famille et l'histoire, plongez avec nous dans ces compositions françaises, dans ces cours de morale, au jour le jour, dans ces exercices d'arithmétique difficiles qui font penser aux problèmes du Petit Nicolas, dans ces dictées sur la mort de Marie-Antoinette, dans ces dessins de cylindres, de meubles ou d'animaux, dans ces cours de géographie. Célestine note, écrit, dessine, peint, calligraphie, énumère, une façon d'apprendre inimaginable aujourd'hui, poétique et surprenante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 15 Nov - 11:39

- Homo natura. En harmonie avec le vivant
de Valérie Cabanes
Éditions Buchet Chastel / 19 novembre 2017


Le Titre du Roman

Grâce à des conditions climatiques favorables et à des milieux de vie fertiles et foisonnants de biodiversité, nous avons prospéré pendant des millénaires. Toutefois, depuis deux siècles, nous avons aussi malmené l'écosystème qui nous abrite et nous nourrit car nous évoluons comme hors-sol, isolés du reste du vivant, oubliant que nous sommes des êtres de nature. Nous devons réapprendre, à l'image des peuples premiers, notre rôle de gardiens. Nous devons retrouver le chemin d'une cohabitation harmonieuse avec les arbres, les plantes et les animaux mais aussi entre nous. Cette démarche exige de baisser nos armes économiques, de questionner notre rapport à la propriété, de limiter la souveraineté des États, de repenser la démocratie. Elle impose enfin de reconnaître que la nature a le droit d'exister et de se régénérer. C'est ainsi que nous pourrons garantir aux générations futures le droit à vivre dans un environnement sain et pérenne.


- Être libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes
de Nelson Mandela
Éditions Plon / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

En 1994, Nelson Mandela est devenu le premier Président d'une Afrique du Sud démocratique. Dès le départ, il s'était engagé à n'accomplir qu'un seul mandat de cinq ans. Pendant sa présidence, avec son gouvernement, il a fait en sorte que tous les citoyens sud-africains soient désormais égaux devant la loi, et il a posé les fondations permettant de transformer un pays déchiré par des siècles de colonialisme et d'apartheid en une démocratie pleinement opérationnelle. Ce livre est le récit des années de présidence de Mandela, principalement basé sur les mémoires qu'il avait commencé à écrire alors qu'approchait le terme de son mandat, mais qu'il n'a pas eu l'occasion de terminer. Le célèbre écrivain sud-africain Mandla Langa a mené le récit à son terme, s'appuyant sur le brouillon inachevé de Mandela, sur les notes prises par le Président au fil des événements ainsi que sur d'abondantes archives inédites. Avec un prologue de sa veuve, Graça Machel, il en résulte un récit vivant et inspiré de la présidence de Mandela et de l'instauration d'une nouvelle démocratie. Cet ouvrage raconte l'histoire extraordinaire d'un pays en transition et les défis que Nelson Mandela a dû affronter alors qu'il s'efforçait de faire de sa vision pour une Afrique du Sud libre une réalité.


- Être né de la cuisse de Jupiter
Et 99 autres expressions héritées du latin et du grec
de Marie-Dominique Porée
Éditions First / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Qu'elles soient directement héritées de la langue latine, comme Alea jacta est, Carpe diem, ou qu'elles empruntent à la culture antique ses références et ses héros, comme être riche comme Crésus, vivre un amour platonique, les expressions latines et grecques peuplent encore nos conversations et contribuent à la richesse de la langue française. Entreprenez un passionnant voyage dans le temps avec Marie-Dominique Porée, qui vous livrera l'origine et l'histoire de ces expressions pittoresques, ad libitum (avec plaisir).


- La grande histoire des guerres de Vendée
de Patrick Buisson
Éditions Perrin / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Patrick Buisson a réalisé de bout en bout ce superbe album qui comprend quelque 150 illustrations, dont de nombreuses méconnues ou inédites: tableaux, gravures, drapeaux, vitraux, emblèmes, armes et objets éclairent un texte original et enlevé qui fait une large place à des mémoires et témoignages contemporains.


- La majestueuse histoire du nom des arbres
Du modeste noisetier au séquoia géant
de Henriette Walter et Pierre Avenas
Éditions Robert Laffont / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Témoins des siècles qui passent, les arbres regorgent d'histoires merveilleuses. Saviez-vous que le séquoia, l'arbre le plus haut du monde, doit son nom à l'inventeur de l'alphabet cherokee, Sequoyah? Que le Puy du Fou ne signifie pas "le puits du fou" mais "la colline du hêtre"? Que le "sapin de Noël" est souvent un épicéa? Que le mot "livre" vient du latin liber, qui désigne un tissu végétal enveloppant les troncs et qui servit de support aux premiers écrits? Ce voyage au cœur des forêts, des savanes, des mangroves, mais aussi le long des rues de nos villes, va bien au-delà de l'étymologie du français, et d'autres langues d'Europe. Au fil des pages, littérature, géographie, mythologie et botanique se croisent et s'entremêlent pour nous raconter l'histoire des arbres, qui est aussi la nôtre.


- Le despote-consommateur
de Robert Yves-Paul
Éditions Plon / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Nos enfants sont nés avec un smartphone dans les mains et auront posté plus de 500 selfies sur les réseaux sociaux avant de passer leur bac. Ils auront rencontré des partenaires via une application, swipé leur premier job, tout en produisant par eux-mêmes de l'information, des services grâce à l'économie collaborative ou même des biens avec leur imprimante 3D. Ils entretiennent des rapports émotionnels avec les entreprises et les marques qui ne savent plus comment répondre aux injonctions paradoxales de ce despote-consommateur imprévisible dans sa consommation et salarié infidèle. Face à ces bouleversements sociétaux, économiques et même démocratiques, quelles conséquences la dictature menée par ce despote-consommateur entraîne-t-elle sur nos organisations? Comment le chef d'entreprise peut-il s'orienter face à cette prééminence de l'opinion publique façonnée par les réseaux sociaux? Ces nouvelles mutations technologiques et d'usages repositionnent le rôle fondamental de la communication et de ceux qui la professent. Issu de la génération Y et riche de ses dix années d'expérience dans la plus grande agence de communication européenne, Yves-Paul Robert livre son regard sur les habitudes de consommation des nouvelles générations, expose sans concession les enjeux du secteur de la communication et prône la nécessité de s'engager dans des batailles culturelles pour notre économie.


- Les frottements du cœur. Journal hospitalier
de Katia Ghanty
Éditions Carnets Nord / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

En mars 2016, à la suite d'une grippe, Katia Ghanty est emmenée à l'hôpital dans un état critique. Son cœur est très affaibli, elle est en danger de mort, et les premiers soins et traitements ne suffisent pas: les médecins décident de la brancher, en urgence, sans l'endormir, à un appareil assurant une circulation du sang extracorporelle. Elle sera raccordée sans sédation pendant six jours à cette machine, puis passera près d'un mois et demi à l'hôpital, entre rechutes et surveillance, services de réanimation, cardiologie et soins intensifs. Dans ce témoignage poignant, on navigue entre la série Urgences où tout s'affole, les machines à compter les battements du cœur comme les visages des proches, et une sorte de voyage de retour d'une mort "imminente".


- Tourne la page
de Squeezie
Éditions Michel Lafon / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Cette couverture a attisé ta curiosité. Que se cache-t-il donc à l'intérieur de ce livre? Des recettes de cuisine, l'autobiographie d'un inconnu, des blagues déjà dépassées? Tourne la page et tu auras la réponse.


- Une famille formidable. 25 ans
de Joël Santoni
Éditions Michel Lafon / 16 novembre 2017


Le Titre du Roman

Plus qu'une série à succès sur TF1, un véritable phénomène de société. En 2017, cela fera 25 ans, soit un quart de siècle, que les téléspectateurs se passionnent pour les aventures de la famille Beaumont: un record de longévité. Il faut dire que chez Catherine et Jacques, la vie n'est pas des plus tranquilles. Ils sont les heureux parents d'une famille recomposée où tout le monde vit certes dans la joie et la bonne humeur... mais où, comme partout ailleurs, les choses ne sont pas toujours simples. Mariages, naissances, divorces, coming out, accidents, retrouvailles... Depuis la première saison en 1992, les rebondissements ne manquent pas, mais aux dires du créateur de la série lui-même, Joël Santoni, il ne s'agit nullement de jouer les moralisateurs; bien au contraire: il s'attache in fine à sauver tous les personnages malgré leurs écarts, leurs sorties de route et leurs zones d'ombre. Une philosophie lumineuse portée par le couple Anny Duperey-Bernard Le Coq dont la complicité transparaît à chaque scène et qui n'ont pris de rides que du sourire, à l'image de cette réplique chère à Anny: "On va peut-être enfin devenir des adultes. – Quelle horreur, on ne peut pas faire ça aux enfants". Célébrons ensemble un quart de siècle de cette famille décidément formidable dont les tribulations ont suivi, et parfois anticipé, les (nombreuses) évolutions de notre société.


- Auto-psy. Les vies d'un psychiatre
de Alain Gouiffes
Éditions Le Bord de l'Eau / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

Du grec Auto-psia, "action de voir par soi-même", c'est ce que Alain Gouiffès a tenté de faire dans ce livre. Né dans une petite ferme de la Bretagne profonde, en Cornouaille, l'auteur y aura passé toute son enfance avant de connaitre l'émigration au Havre qui lui a donné la chance d'être orienté vers un Lycée puis vers l'Université à Rouen. Devenu Interne des Hôpitaux à Paris en choisissant l'exercice de la psychiatrie, la psychanalyse et les psychothérapies, il est revenu à Rouen pour consacrer l'essentiel de ses 45 années d'exercice  professionnel à la psychiatrie publique avec la volonté de transformer la réalité asilaire. Les débats sur ces questions demeurent vifs. La psychanalyse, comme la politique et la religion sont affaire de passions. Chef de service puis de pôle, il a participé à la mise en place du Festival Art et Déchirure qui permit au grand public de rencontrer l'art de ceux qu'on dit fous. Il a aussi contribué à inventer les équipes mobiles psy-précarité, des coordinations régionales en lien avec des expériences menées dans d'autres villes françaises. Ce qui lui vaudra d'obtenir une reconnaissance nationale. La route a été longue, les rencontres riches et les tourments souvent présents. Enfant de l'après-guerre, Alain Gouiffès aura été à la fois acteur et témoin des turbulences de notre époque. Voyages à travers le monde, engagements dans la vie associative, le sport, la politique… intérêt pour la création, il semble avoir vécu plusieurs vies entouré par sa nombreuse famille et avoir tracé une voie peu prévisible.


- La meilleure des vies
de Joanne Kathleen Rowling
Éditions Grasset & Fasquelle / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

L'auteur a été invitée à prononcer le fameux discours de remise des diplômes aux étudiants de Harvard en 2008. J.K.Rowling a transformé ce rite de passage d'ordinaire convenu en une leçon de vie, conduisant son auditoire de l'époque, et tous les lecteurs futurs de ce livre, à méditer sur ce qu'est une vie réussie. Ce texte inspiré aidera chaque lecteur, à chaque âge et à chaque étape de la vie. Il puise directement aux sources de l'expérience de l'auteur elle-même dans ses jeunes années pour tirer avec acuité, ironie et émotion des leçons générales que tout individu à la croisée des chemins, confronté à des choix vitaux, appliquera à sa propre existence. L'auteur révèle ici les bienfaits insoupçonnés de l'échec et l'importance de l'imagination. L'échec, elle l'a connu durant la période la plus noire de sa vie: sept ans après avoir obtenu elle-même son diplôme, elle s'est retrouvée divorcée, jeune mère célibataire, sans métier et sans argent, aussi pauvre qu'il est possible de l'être dans l'Angleterre contemporaine sans être SDF. Ce tunnel dont elle ne voyait pas la fin a forgé sa détermination à rebâtir son existence avec une grande idée et une vieille machine à écrire… Qui vit trop prudemment pour s'épargner l'échec ne connaîtra que l'échec par défaut. Quant à l'imagination, ce n'est pas seulement la faculté de création, mais le pouvoir d'empathie avec autrui, notamment les damnés de la Terre. Seules l'humilité et l'imagination de la souffrance de l'autre donnent accès à l'empathie, sans laquelle il n'est pas de vie bonne: l'agoraphobie mentale est une forme de complicité avec le Mal. "Vous êtes responsables du monde qui vous entoure, vous êtes une super-élite: c'est votre privilège, c'est aussi votre fardeau…" conclut l'auteur à l'adresse de ces jeunes privilégiés auxquels elle explique que votre CV n'est pas votre vie. Autant dire que ce bref vade-mecum est un grand livre de sagesse.


- La sève de bouleau
de France Guillain
Éditions Du Rocher / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

La sève de bouleau est utilisée depuis des milliers d'années comme boisson au printemps dans les pays situés non loin des pôles. Elle est aussi consommée à longueur d'année, au fil de sa légère fermentation. L'apparition récente de l'eau potable au robinet dans nos pays du Nord, la création de toutes sortes de boissons qui envahissent les rayons des grandes surfaces, ont rapidement relégué la sève de bouleau soit aux oubliettes, soit au rang des potions magiques bonnes pour la santé. Rares sont ceux qui en prélèvent chaque année dans leur jardin. C'est la commercialisation de la sève fraîche en emballages souples sous vide qui a relancé sa consommation. En lisant La Sève de bouleau, vous découvrirez son grand intérêt pour nous. Combinée aux Miam-Ô-fruit et Miam-Ô-5 de La Méthode France Guillain, la sève de bouleau est un aliment de grande qualité dont nous aurions bien tort de nous passer.


- Le Général de Gaulle et la Russie
de Hélène Carrère d'Encausse
Éditions Fayard / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

Nul autre homme d'État n'a été autant fasciné par l'Histoire que le général de Gaulle. Sa très sûre et immense connaissance du passé européen, de la culture de l'Europe et de ses mythes, et la relation intense entre la France et la Russie étaient chacune partie intégrante de son univers mental et de son imaginaire. Le général de Gaulle voyait la Russie comme cet "allié de revers" indispensable à sa sécurité, mais plus encore parce qu'elle participait à sa conception de l'équilibre de l'Europe et de la place de l'Europe dans le monde. La politique franco-russe du Général s'est étendue sur trois décennies, marquées par des ruptures impressionnantes: la guerre, la guerre froide et les tentatives d'ouverture des blocs Est-Ouest. Nul autre homme d'État n'a eu une expérience aussi grande et diverse des dirigeants de l'URSS. Or, s'agissant d'un système politique totalement dominé par celui qui se trouvait au sommet, la familiarité du général de Gaulle avec Staline, Khrouchtchev et Brejnev est une donnée exceptionnelle de son action politique. C'est pourquoi son action et son expérience, considérées dans leur totalité, dans la durée et avec le recul du temps, constituent, au moment où la carte du monde se recompose et que le monde n'est plus exclusivement américain, un précieux apport à la réflexion géopolitique actuelle.


- Le temps des légendes
de Olivier Margot
Éditions JC Lattès / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

Ce livre raconte l'histoire de ces champions de l'après-guerre qui ont su hisser le sport français au plus haut et, à leur manière, participé du roman national. Une seule femme, Micheline Ostermeyer, pianiste de concert et championne olympique du disque et du poids en 1948, trois ans après que le droit de vote ait été accordé aux femmes. Louison Bobet, sorti de l'armée des ombres, remporte trois Tours de France, invente la thalassothérapie moderne, permet aux champions d'acquérir un nouveau statut. À lui seul, Alain Mimoun, garçon de café et champion olympique du marathon, symbolise tous les sportifs d'Afrique du Nord et de l'empire. Raymond Kopa et Michel Jazy sont d'origine polonaise et illustrent la dureté du temps: Kopa est à quatorze ans mineur de fond et Jazy va pieds nus jusqu'à ce que l'école de la République lui donne des chaussures en carton bouilli et aux semelles de bois. Le footballeur Roger Piantoni est vient de l'immigration italienne, les rugbymen Pierre Albaladejo et André Herrero, l'immigration espagnole. C'est Herrero qui, dans le vestiaire, récite le Chant des Partisans pour se mettre en condition. Lucien Mias, grand capitaine du quinze de France sera instituteur, médecin et gérontologue. De tous, Jacques Anquetil est le plus romanesque, annonçant les libertés et les bouleversements de mai 1968. Enfin Jean-Claude Killy est la synthèse parfaite des précédents: héros des Jeux de Grenoble, ce sommet du Gaullisme, il bâtira une carrière prodigieuse.


- Tutsis et juifs de Pologne: victimes de la même haine ?
de Sidi N'Diaye
Éditions Le Bord de l'Eau / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

Les histoires dramatiquement extraordinaires de gens ordinaires, c'est ce dont le présent travail tente de rendre compte, mobilisant des scènes géographiques et temporelles éloignées. Ces histoires sont celles de voisins juifs et tutsis exécutés par d'autres voisins, polonais et hutus. Les meurtres de voisins en Pologne et au Rwanda ont été de "vraies" réalités trouvant en partie leurs origines dans des mythes dont la vigueur et la vitalité contribueront à former des imaginaires historiques et de haine particulièrement néfastes. L'analyse sérieuse de ces imaginaires meurtriers reste fondamentale pour qui souhaite saisir les ressorts de la violence de proximité en Pologne et au Rwanda.


- Un anthropologue nommé Chirac
de Alain Nicolas
Éditions L'Archipel / 15 novembre 2017


Le Titre du Roman

Un jour de juillet 1996, Alain Nicolas, fondateur du Musée d'arts africains, océaniens et amérindiens de Marseille, reçoit un appel d'un certain Jacques Chirac. D'emblée, celui-ci aborde en expert la question des masques batcham du Cameroun et celle des poupées rituelles kachina du musée de Berlin… L'homme de métier n'en revient pas: le chef de l'État, qui se propose de soutenir ses projets, n'a pas usurpé sa réputation d'amateur éclairé des cultures du monde. Sa disposition d'esprit est réellement celle d'un anthropologue. Très vite, le président s'ouvre de son ambition: la création à Paris d'un Musée des arts premiers, destiné à remplacer le vieillissant Musée de l'homme. Son interlocuteur veut-il être son conseiller et son "envoyé spécial" sur les cinq continents, à la recherche d'objets témoins de la richesse du patrimoine de l'humanité? Douze ans de collaboration, en toute discrétion, ont fait d'Alain Nicolas le complice de Jacques Chirac, toujours prêt à voler une heure à son agenda pour discuter des langues papoues ou de la protection des Indiens d'Amazonie. Souvenirs et anecdotes jalonnent le récit de cette amitié. Et tracent le portrait inattendu d'un homme de savoir et de passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Dim 12 Nov - 20:47

- Dictionnaire amoureux de Jésus
de Jean-Christian Petitfils
Éditions Perrin / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Être amoureux de Jésus de Nazareth engage l'être entier. Pour le chrétien qu'est Jean-Christian Petitfils, Jésus est une personne vivante, venue apporter le Salut au monde et à chacun de nous. L'historien évoque le singulier rabbi juif qui parcourait les routes de Galilée, le croyant invoque le Christ ressuscité. Au moyen d'une centaine d'entrées, le récit évangélique est rendu dans ses multiples dimensions.


- La guerre Iran-Irak 1980-1988
de Pierre Razoux
Éditions Perrin / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

On ne peut pas comprendre la situation qui prévaut aujourd'hui dans le Golfe sans saisir les frustrations et craintes persistantes qui découlent directement de la guerre entre l'Iran et l'Irak de 1980 à 1988. Terriblement meurtrière, celle-ci a marqué à jamais les esprits par les images dramatiques d'enfants envoyés au combat, les villageois gazés, les villes en ruines, les pétroliers en feu ou les tranchées ensanglantées. Pour en retracer les événements, et grâce à des sources inédites de première main, Pierre Razoux explique les opérations militaires et détaille les nombreuses affaires, Irangate, attentats en France, enlèvements au Liban, étroitement liées à ce conflit. Une histoire faite de rebondissements permanents au gré de l'attitude des pétromonarchies, de la Russie, de la Chine et des États-Unis, mais aussi caractérisée par la compromission de nombreuses nations, parmi lesquelles la France.


- Le Père David, l'impératrice et le panda
de José Frèches
Éditions XO / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Vous le connaissez tous, avec sa splendide livrée noir et blanc, son air bonhomme, son appétit insatiable et sa démarche rigolote… le panda. L'ami des enfants et le symbole de la préservation de la nature… Ce que vous ignorez peut-être, c'est qu'un missionnaire français, le père Armand David, en 1869, est à l'origine de sa découverte. Sans lui, le panda aurait été décimé par la chasse et la déforestation. C'est en m'inspirant de cette histoire vraie que je vous invite à me suivre jusqu'aux forêts du Sichuan, le territoire du panda géant, à remonter le fleuve Bleu, à explorer la fabuleuse Cité interdite et Shanghai la mystérieuse, sur les traces de mon héros, le père David Etcheparre, à la rencontre de l'impératrice Cixi et de Fleur de Sang, une jeune fille amoureuse des pandas. Ensemble, nous découvrirons une Chine plus mystérieuse que jamais, soumise à tous les assauts, rongée par l'opium et pourtant insubmersible… mais aussi cet animal magnifique, dont le pays a fait l'un de ses principaux ambassadeurs".


- Qu'est-ce qui vous amène ?
de Sylvie Dellus
Éditions Les Arènes / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Nos médecins généralistes savent tout de notre intimité. En première ligne, ils affrontent les maux de notre époque. Leur parole est rare. Dans toute la France, une trentaine d’entre eux se sont livrés lors de longs entretiens inédits. Avec humanité, ils posent un diagnostic saisissant de la santé des Français: obésité, addictions, ondes de choc des attentats, grand âge et fin de vie, souffrance au travail ou au chômage, pollution dans les régions viticoles et les Alpes, méfiance envers les vaccins… Ce livre souligne la pénurie de généralistes et invite les politiques à repenser, notamment en termes de prévention, une médecine générale enviée dans le monde entier. Qu’est-ce qui vous amène brosse un tableau intime, singulier et édifiant de notre pays.


- Le prix de la victoire
de Armel le Cléac'H
Éditions Robert Laffont / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

"D'abord il y a eu la chute, interminable. Lorsque le navire s'est couché, le poste de barre se trouvait à quinze mètres au-dessus des vagues... L'impact de mon corps sur l'eau a provoqué en moi une explosion de mille étoiles qui s'est prolongée alors que je m'enfonçais dans des profondeurs obscures. Mes poumons étaient sur le point d'exploser à l'instant ou, enfin, j'ai pu respirer. Dans la nuit, malgré mes yeux brûlés par l'eau de mer, j'ai entraperçu trois fuseaux blancs: mon bateau reposait à l'envers dans la houle". 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes. C'est le temps qu'il a fallu à Armel Le Cléac'h pour boucler son troisième Vendée Globe. En accostant aux Sables-d'Olonne le 19 janvier 2017, le skippeur de 39 ans a battu de presque quatre jours le précédent record. Un exploit qui lui assure déjà une place de choix dans le panthéon de la voile française. Mais, rentré dans sa Bretagne natale, Le Cléac'h a aujourd'hui encore du mal à revenir sur terre. Vagues démentielles, bateau qui chavire, conditions de survie dantesques, tensions au sommet avec ses rivaux... il n'a rien oublié de la fureur du Vendée Globe. Dans le sillage de son succès, qui a mis fin à cette malédiction d'éternel second, c'est avant tout le parcours d'un homme qui se révèle ici, celui d'un marin qui se consacre corps et âme à sa passion, d'un vrai teigneux. Un "Chacal", comme on le surnomme dans le milieu.


- Les maîtres de l'espionnage
de Rémi Kauffer
Éditions Perrin / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Rémi Kauffer raconte les 60 maîtres espions, célèbres ou méconnus, qui ont bouleversé l'univers mystérieux du renseignement depuis le début du XXe siècle. Surprenant, inquiétant, parfois effrayant, ce panorama se dévoile à nous sous la forme d'un jeu des sept familles qui couvrent l'entièreté de ce domaine fascinant. Ces sept familles très spéciales, ce sont, dans l'ordre, celle des grands patrons, les directeurs des services; des agents de terrain, chefs de réseaux ou opérateurs en solo; des versatiles, agents doubles ou dissidents. Viennent ensuite les deux cousins mythiques, objets de tous les fantasmes, à savoir les exécuteurs des basses œuvres et les agents Action, que complètent les chasseurs de taupes. La famille des fauteurs de troubles, malchanceux ou scandaleux en tout genre, ferme la marche. Une galerie de portraits sans précédent par son ampleur, ses nombreuses révélations, ses mises en perspective et l'agrément d'une plume fluide et entraînante.


- Les troubadours. Une histoire poétique
de Michel Zink
Éditions Perrin / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Les troubadours sont, au XIIe siècle, les auteurs, immensément admirés, des plus anciennes chansons d'amour composées dans une des langues nouvelles de l'Europe, la langue d'oc. Le tremblement du désir et celui de la crainte, la ferveur et la frustration, la jalousie et la jouissance, tout cela ils l'ont dit de façon si nouvelle et si intense que leurs chansons résonnent encore dans les mots d'amour d'aujourd'hui. Le beau livre de Michel Zink rend sa fraîcheur à cette poésie vieille de neuf siècles en la suivant dans ses méandres, en disant au fil des poèmes, qu'il cite en grand nombre, juste ce qu'il faut pour qu'elle nous parle, pour qu'elle nous enchante et pour qu'elle vive en nous.


- Pour l'amour de l'art. Une autre histoire des Pompidou
de Alain Pompidou et César Armand
Éditions Plon / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

Au début des années trente, au Quartier latin, une rencontre inattendue réunit Georges Pompidou et Claude Cahour. Ils se marient quelques années plus tard et forment un couple uni partageant le goût de la littérature, de la musique, du cinéma. Très vite, ils fréquentent les galeries d'art et les artistes contemporains. Dès 1948, les Pompidou, comme on les appelle avec affection, font l'acquisition de leur première toile abstraite signée d'un peintre alors peu connu: Youla Chapoval. Par la suite, au fil des rencontres, leur collection se construit en relation étroite avec les créateurs. En 1958, Claude offre à son mari un Nicolas de Staël. En 1962, l'accrochage d'un Soulages dans le bureau du Premier ministre surprend. Quand, en 1969, à l'Élysée, le Président et son épouse font appel à Pierre Paulin et à Yaacov Agam pour la rénovation et la décoration de leurs appartements privés, force est de constater que l'art représente pour eux une raison de vivre. Que la création du Centre Pompidou viendra couronner. C'est cette fusion artistique, ce sens inné des ouvres capables d'entrer dans l'Histoire, leurs rapports avec les artistes qu'Alain Pompidou et César Armand dévoilent dans cet ouvrage biographique et intime, riche de souvenirs, de témoignages et d'illustrations. À travers le récit de leur fils, les souvenirs de l'épouse de Jean Coural, directeur du Mobilier national, de Maïa Paulin, Pierre Soulages, Jack Lang et bien d'autres, ce livre révèle le parcours initiatique autant qu'affectif d'un couple pas comme les autres, mu par une insatiable curiosité.


- Quand les États torturent. De l'Antiquité à nos jours
de Gérard Desmaretz
Éditions Jourdan / 09 novembre 2017


Le Titre du Roman

À toute époque et partout dans le monde, les États ont utilisé la torture pour soutirer des informations aux espions, punir les traîtres, intimider ou faire pression... Si l'essentiel de ces pratiques est assez bien connu pour la période contemporaine, beaucoup de non-dits subsistent cependant sur certains points. La torture, d'abord associée à des rites, et ses corrélats (ordalie, bizutage, maltraitance, punition, perversité, rééducation, rite initiatique ou sacrificiel, jeux sadomasochistes, retournement d'une source...), sont très probablement apparus avec les premières formes de civilisation. D'un horizon à l'autre de notre planète, aucune société ne semble y avoir échappé. Condamnée par la plupart des pays civilisés, la torture reste tolérée par certaines institutions étatiques qui ferment les yeux sur des pratiques qui font par ailleurs l'objet d'une instruction policière ou militaire. Dans cet ouvrage, Gérard Desmaretz retrace l'Histoire de millénaires d'abominations en analysant les causes qui poussèrent l'Homme à la torture. Des procédés de torture d'antan au service du contre-terrorisme et du contre-renseignement en passant par les exactions, la torture médicalisée et l'utilisation de cobayes humains, voici un pan sombre de notre humanité.


- Armes de déstabilisation massive
de Philippe Vasset
Éditions Fayard / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Au soir du vendredi 5 mai 2017, alors que la présidentielle touche à sa fin, près de 150 000 fichiers, issus du piratage des boîtes électroniques de cinq membres d'En Marche!, envahissent la toile. Quelques mois plus tôt, c'était tout l'arsenal informatique de la CIA qui se trouvait sur le site WikiLeaks. Et avant cela, c'étaient les comptes panaméens de toutes les grandes fortunes de la planète qui étaient rendus publics. Voilà près de dix ans que le feuilleton des fuites massives de données apporte, chaque mois, son lot de révélations. Depuis 2009, on ne recense pas moins d'une quarantaine de diffusions anonymes de fichiers: serveurs mails, dossiers confidentiels, listings bancaires, tout y passe. Pourtant, la sensation grisante de transparence généralisée que peut éprouver le citoyen est trompeuse. Si quelques-unes de ces fuites sont bien le fait d'authentiques lanceurs d'alertes, certains des "leaks" les plus retentissants ont leur face sombre dont personne ne parle. De Tel Aviv à New Delhi, en passant par les États-Unis et la Russie, Philippe Vasset et Pierre Gastineau ont pénétré l'arrière-cour encore jamais explorée des fuites massives. Loin des légendes de martyrs du secret, ils lèvent le voile sur un gigantesque marché de la donnée volée, avec ses courtiers, ses intermédiaires, ses agents doubles et ses donneurs d'ordre. Une enquête fascinante sur cette nouvelle arme de déstabilisation massive.


- Ce que le mirage doit a l'oasis
de Yasmina Khadra
Éditions Flammarion / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Mon histoire avec le livre, le désert et les Hommes, c'est l'histoire d'un partage, l'histoire d'un amour vieux comme le monde, l'amour du rêve…" Ainsi parle Yasmina Khadra qui entreprend de raconter le désert, comme il l'a connu dès son enfance, en Algérie. Dans cet exercice d'autofiction, le célèbre romancier emmène le lecteur dans l'immensité des lieux, si arides en apparence et pourtant si vivants, où la musique rythme la poésie et les mirages accouchent toujours d'oasis.


- Ils ont échappé à la corde
de Jean-Paul Picaper
Éditions L'Archipel / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Avril-mai 1945. Le IIIe Reich est aux abois. Comment échapper à la corde ou au peloton d'exécution? Cyanure ou revolver, le suicide paraît un bon moyen: solution choisie, entre autres, par Himmler et Göring, comme par Hitler et Goebbels. Ceux qui ne peuvent s'y résoudre se volatilisent, tel Heinrich Müller, chef de la Gestapo. Certains, Wernher von Braun ou Reinhard Gehlen, choisissent de vendre leurs services aux Alliés. D'autres, comme Alois Brunner, Adolf Eichmann, Klaus Barbie ou Joseph Mengele, parviennent à fuir en Égypte, en Syrie ou en Amérique du Sud. Mille gibets n'auraient pas suffi pour châtier les criminels nazis. Le nombre de ceux qui payèrent leurs crimes de leur vie après la chute d'Hitler fut dérisoire: quatre-vingt-une pendaisons de hauts responsables dans les cinq à six années suivant la guerre, à Nuremberg, en Pologne, en Tchécoslovaquie, en Russie ou en Ukraine. Ainsi qu'en France, où ils furent plutôt fusillés. Mais comment identifier les subalternes qui avaient carte blanche pour perpétrer des massacres "sur ordre"? Plongeant dès 1990 dans les archives de la Stasi et les archives fédérales allemandes, Jean-Paul Picaper est parti sur les traces de ces criminels de guerre, pour exhumer les vestiges de leur déroute, de leur disparition et de leur mort. Ce livre est le récit de cette vaste enquête, nourrie de témoignages et de révélations sur l'attitude machiavélique de Staline et sur l'assistance accordée aux coupables par d'honorables institutions religieuses et politiques.


- L'univers à portée de main
de Christophe Galfard
Éditions Flammarion / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Vous êtes à quelques milliers de kilomètres au-dessus de la surface du Soleil. Sa puissance est à couper le souffle. D'énormes boules magnétiques gonflent et se percent, éjectant vers l'espace des milliards de tonnes de matière brûlante qui transpercent votre corps éthéré. Le spectacle est extraordinaire et vous vous demandez soudain, avec une légère jalousie, ce qui rend le Soleil si spécial par rapport à la Terre". Imaginez que vous puissiez voyager à travers les étoiles jusqu'aux confins de notre galaxie, plonger au cœur d'un trou noir, entrer dans le monde quantique… Ce livre vous offre une ébouriffante odyssée cosmique aux frontières du savoir.


- Le cahier rouge des plus belles lettres de la langue française
de Arthur Chevallier
Éditions Grasset & Fasquelle / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Ce recueil inédit réunit plus de 150 lettres d'écrivains et de monarques, de simples soldats et d'anonymes, d'hommes et de femmes, parmi les plus belles de la langue française. Classées en sept parties (Lettres d'amour, Lettres de rupture, Lettres politiques, Lettres sur la mort, Lettres de guerre, Lettres d'artistes, Lettres d'injures), elles ont été écrites entre le XVe et le XXIe siècle. On y trouvera des extraits des plus fameuses correspondances, comme celles d'Henri IV à Gabrielle d'Estrées, de George Sand à Musset, de Chateaubriand à Mme de Récamier, de Baudelaire à sa mère, d'Apollinaire à Lou ou encore de Verlaine à Rimbaud. Mais aussi des lettres d'artistes et d'écrivains rarement reproduites, La Rochefoucauld, La Fontaine, Poussin, Degas, Van Gogh, Cézanne… Lettres d'enthousiasme, lettres de rage, lettres nobles, lettres comiques, lettres insolentes, tous les types de missives se retrouvent dans ce Cahier rouge inédit. Celle où Racine tient tête à ses parents qui veulent lui faire arrêter le théâtre, par exemple, ou celle où Maurice Ravel s'insurge, pendant la Première Guerre mondiale, contre l'interdiction de jouer de la musique allemande. Lettres émouvantes aussi: Mme de Sévigné appréhende sa mort; Voltaire, effrayé par sa laideur en vieillissant, interdit à Pigalle de sculpter son visage; Lucile Desmoulins, la veille de son exécution, clame son innocence à sa mère. Caustiques, mordantes, ironiques, enflammées, tendres, perspicaces, spirituelles, ces lettres nous feront-elles avoir des regrets quand nous enverrons des SMS?


- Les tyrannosaures de la République
de Jean-Joël Bregeon
Éditions Du Rocher / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

La Révolution française a mis fin à la Royauté pour établir la République, non sans difficultés. Comment détruire les ennemis de la République et anéantir les opposants? De grands noms y contribuèrent comme Robespierre, Barère, Couthon qui furent les théoriciens. Les exécutants, moins connus furent envoyés en province pour "faire le ménage". Les tyrannosaures peuvent être de petits ou de grands tyrans. Dans ce livre à la fois tout public et néanmoins érudit, les auteurs montrent aussi le rôle des petits, responsables d'importantes purges et de massacres, notamment en Vendée et qui, pour la plupart, ont su éviter la guillotine et mourir dans leur lit.


- Penguin Bloom
de Cameron Bloom et Bradley Trevor Greive
Éditions JC Lattès / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Le monde entier est tombé amoureux des photos magnifiques et très originales de Penguin la pie et de sa famille. Mais il y a bien plus encore à raconter sur l'histoire de Penguin que ce que l'on peut voir avec les yeux. C'est une véritable histoire d'espoir et de courage. Tout commence par un terrible accident, Sam Bloom, la femme de Cameron et la mère de leurs trois petits garçons, fait lors un voyage en Thaïlande une chute presque mortelle qui la laisse entièrement paralysée. Peu après son retour en Australie, une petite pie, Penguin, tombe de son nid non loin de leur maison. Le sauvetage de Penguin, la joie incroyable et la force qu'elle donne à Sam et à ceux qui l'ont sauvée, est une preuve que, malgré la tragédie, la compassion, l'amitié, et le soutien, promettent des jours meilleurs. Cette petite pie nous rappelle que, même si l'on se sent fragile, perdu, blessé, être aimé et aimer en retour fait de nous des êtres entiers.


- Qui a peur de soigner le jeune Robin ?
de Annick Richard
Éditions Du Rocher / 08 novembre 2017


Le Titre du Roman

Mars 2007: lors d'une sortie scolaire à vélo, Robin est frappé par la foudre. Victime à 14 ans d'un phénomène aussi naturel que rarissime. Les médecins, jugeant son état sans espoir, font pression sur la famille pour le débrancher. Hors de question pour ses parents, Bruno et Annick. D'ailleurs, leur fils sortira du coma huit mois plus tard. Commence alors pour Robin et ses parents un long combat. Étrangement, les hôpitaux successifs lui refusent les soins indispensables qui lui permettraient de dépasser son lourd handicap. Les diagnostics médicaux se contredisent. De graves erreurs d'appréciation et des négligences coupables sont rapportées aux parents par des témoins de premier plan. Ensemble, Annick et Bruno vouent alors leurs existences au service d'une seule cause: sauver Robin. Dopés par leur amour, ils s'y consacrent jour et nuit, bataillant contre les grands mensonges et les petites lâchetés. Pourquoi les médecins s'obstinent-ils à considérer Robin dans un état végétatif alors qu'il communique avec son entourage? Serait-il victime des intrigues et luttes de pouvoir mêlant le cabinet de la ministre, l'administration et les médecins? Qui, et pour quelles raisons, refuse de soigner le jeune Robin? Le témoignage bouleversant d'une famille dans l'épreuve. Un cri de colère accablant contre un système de santé indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Dim 5 Nov - 13:03

- Mémoires de monsieur d'Artagnan
de Courtilz de Sandras
Éditions Mercure de France / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Il est né en 1613. Il n'est toujours pas mort. Quatre cents ans d'intrigues amoureuses, de manœuvres politiques, de regards séducteurs et de duels implacables n'ont rien altéré de sa fougue, et sans doute est-il immortel. Il est la légende et la vérité. L'histoire et le roman dans sa vie se rencontrent, ils se plaisent, ils se marient. On le verra dans ces Mémoires apocryphes, rédigés peu après la mort du maréchal d'Artagnan par un témoin oculaire: le divorce n'est pas pour demain. D'Artagnan est là, jour après jour, bataille après bataille, dans sa vie réelle, entre les éminences, les altesses et les reines. Mais il est déjà un mythe, une personne et un personnage, un portrait de Saint-Simon et un héros d'Alexandre Dumas. Infatigable et passionnant récit: c'est vrai comme la fiction et incroyable comme la vérité.


- Mémoires intimes de Napoléon 1er. Tome 1
de Constant (Son valet de chambre)
Éditions Mercure de France / 02 novembre 2017


Le Titre du Roman

Napoléon n'a jamais cessé d'être un objet de fascination. On parle de lui; on le fait parler; on interprète les énigmes de sa vie, où les faits éclatants ne sont pas toujours moins mystérieux que les points réputés obscurs. On sait tout de lui, et à peu près rien; d'où, transparent et insaisissable, son mythe. C'est qu'il parle peu. Entendre sa voix, vivre au jour le jour dans l'intimité de l'empereur, assister à son lever, à ses colères, à son divorce, percevoir, d'un grand homme, moins ce qui est grand que ce qui est homme, commun, quotidien, émouvant dans cela même qui le fait plus vivant et plus semblable à nous: cette chance unique a un nom, Constant. Introuvables depuis fort longtemps, voici les Mémoires de celui qui fut son compagnon de chaque instant. Valet de chambre de l'empereur, Constant fut à la fois son secrétaire et son confident. Voici, derrière ses souvenirs, le journal intime de Napoléon.


- Anima laïque. Rites et rythmes pour une existence hors religion
de Nancy Huston et Quentin Sirjacq
Éditions Actes Sud / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Paradoxalement, un monde sans spiritualité n'est autre qu'un monde sans animalité. Nier notre animalité a toujours pour effet de porter atteinte à notre spiritualité. Ont été ritualisés par les humains, toujours et partout, les moments de la vie où se faisait sentir leur appartenance au monde animal, c'est-à-dire essentiellement leur mortalité. Être humain, c'est savoir que l'on est mortel. D'après tout ce que nous pouvons observer, nous sommes la seule espèce animale à scander le temps… à remémorer et commémorer… à se donner rendez-vous… à prévoir… à marquer et à remarquer les mouvements de notre planète et de notre corps mortel, afin de non seulement constater la nature mais la fêter, l'amadouer, danser avec elle… mais aussi, progressivement, à mesure que la technologie se développe, la dompter, la contrôler, la soumettre, la nier… voire la détruire".


- Earthforce. Manuel de l'éco-guerrier
de Paul Watson
Éditions Babel / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Lors de ses années de combat, Paul Watson, pirate écologiste moderne, a mis en œuvre nombre de stratégies pour lutter contre les prédateurs des animaux marins. Grâce à ce véritable art de la guerre appliqué à l'écologie, il a réussi le tour de force de sauver la vie de dizaines de milliers de baleines, de centaines de milliers de dauphins et de millions de phoques sans jamais blesser l'un de ses adversaires ni l'un des membres de son équipage. En s'inspirant de L'Art de la guerre de Sun Tzu, du Traité des cinq roues de Miyamoto Musashi, de la philosophie des médias développée par Marshall McLuhan et de son expérience de terrain, Paul Watson partage dans ce manuel les manœuvres qui lui ont permis de remporter ces victoires. Une puissante invitation à défendre notre planète avant qu'il ne soit trop tard.


- Jésus le guérisseur
de Tobie Nathan
Éditions Flammarion / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

"Jusqu'à ma rencontre avec Gabriela, personne ne m'avait jamais incité à examiner au plus près Jésus, la personne de Jésus. L'homme donc, et non la religion qui a découlé de son enseignement. Si l'on examine son parcours, Jésus a essentiellement parlé, réuni et guéri. C'est à l'analyse de ce personnage, politique et thérapeute, que j'ai voulu consacrer ces pages". Tobie Nathan


- Le vin des rues
de Robert Giraud
Éditions Le Dilettante / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Giraud vous raconte des histoires sur le ton d'une simple conversation, exactement comme si vous étiez avec lui au comptoir devant un bon beaujolais Chez Fraysse ou bien Chez Paulo qui verse l'Algérie dans des demis. En traînant la savate sur les quais, en reniflant l'odeur de céleri des Halles, en perdant ses nuits dans les bistrots de Maubert, Giraud peut vous raconter un Paris que vous ne pouvez pas connaître. Mais ne vous y trompez pas, Giraud n'est pas un montreur de monstres. L'essentiel, le merveilleux de ce livre, c'est que des acteurs écorchés par la nuit jouent sur des motifs vieux comme le beau monde: l'amour, l'argent, l'honneur. Il y a là-dedans un monde fou qui rêve tout haut; et savez-vous que tout cela est vrai? Un personnage principal: le vin qui coule dans tous les figurants et surtout, sérum de vérité, qui délie les langues. Robert Doisneau, dédicataire du Vin des rues, évoque ainsi son complice dans la préface à ce livre. Ensemble ces deux-là, baptisés "la paire de Robert" par des esprits facétieux, ont exploré ce Paris inconnu et aujourd'hui disparu. Nul mieux que Doisneau ne pouvait présenter ce fleuron de la littérature parisienne des souvenirs et de l'amitié.


- Les animaux de la mythologie
de Martine Laffon et Fred Sochard
Éditions Flammarion / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Depuis des millénaires qu'ils sont sur Terre, les animaux ont bien des histoires extraordinaires à raconter. Animaux maléfiques ou bienfaiteurs, humains ou créatures divines métamorphosées, ce recueil illustré ouvre l'imaginaire vers les aventures animales, prodigieuses ou infernales.


- Toutes les mathématiques du monde
de Hervé Lehning
Éditions Flammarion / 01 novembre 2017


Le Titre du Roman

Elles sont partout: dans les tournesols, le vol des étourneaux, les images Jpeg et les réseaux de nos téléphones portables. Elles pilotent les cours de Bourse et les prévisions météo, régissent les mariages chez les aborigènes, font et défont les élections. Et si les maths vous étaient enfin contées, sans équations ou presque? Voici toutes les mathématiques du monde, de leurs lointaines origines jusqu'aux percées les plus récentes, sans oublier les applications qui en découlent, de la machine d'Anticythère au Rubik's Cube. Une Bible fourmillant d'anecdotes, de portraits et d'énigmes, grâce à laquelle la richesse infinie des mathématiques sera enfin à votre portée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Jeu 26 Oct - 6:47

- 1915
de Jean-Yves le Naour
Éditions Perrin / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

1915. Pour les Français pris dans la Grande Guerre, c'est l'enlisement. Le conflit entre dans une phase meurtrière marquée par des offensives aussi terribles qu'inutiles, auxquelles s'ajoute le cruel recours aux gaz asphyxiants. Sur terre comme sur mer, impossible d'échapper aux bombardements. Les zeppelins tombent sur Londres et Paris, les Turcs lancent un djihad en Afrique et au Moyen-Orient, les Allemands étrillent la Russie et écrasent la Serbie. Les Alliés, eux, enchaînent les échecs. Sourd aux critiques, le Général Joffre conduit la guerre comme il l'entend et sacrifie, purement et simplement, 320 000 hommes. Pour les Français, 1915 est une année sans horizon. La crise politique et la lassitude grandissent sur les décombres d'une Union sacrée qui a vécu.


- Dix pour cent. Les dessous d'une série sur le cinéma
de Dominique Besnehard
Éditions De La Martinière / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

Une plongée, en dessins et en photos, dans les coulisses de la série à succès de France 2, Dix pour cent, inspirée largement des savoureux souvenirs de Dominique Besnehard, le plus fameux ex-agent de stars en France.


- La France Catholique
de Jean Sévillia
Éditions Perrin / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

"La République est laïque, mais la France est chrétienne", disait le général de Gaulle. Or, depuis la fin des années 1960, la société française a connu des mutations sans précédent qui ont bouleversé "la fille aînée de l'Église", certains prédisant même sa disparition en mettant en avant le recul de la pratique ou le déclin du mariage. Pour en avoir le cœur net, Jean Sévillia est parti à la rencontre de cette France catholique, beaucoup plus jeune, ouverte et diverse qu'on ne le pense communément. Il a enquêté sur ses structures et interrogé ses acteurs, analysé son engagement croissant dans la cité tout en soulignant son enracinement dans notre histoire. Une enquête indispensable portée par la plume exemplaire d'un spectateur engagé.


- Le chemin des humbles
de Remi Bordes
Éditions Plon / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Je suis entré une première fois au Népal un peu par hasard, ne sachant tout à fait ce que j'allais y chercher. Sur cette bande de terre serrée entre les deux géants de l'Asie, d'innombrables microcosmes s'étagent entre les forêts humides du Sud et les hautes montagnes qui hérissent le Nord de leur chaîne grandiose. La population qui l'habite est à l'avenant: parmi elle, les langues foisonnent, et les modes de vie peuvent diverger du tout au tout. On rencontre aussi bien le résidu de peuples nomades vivant presque comme à la préhistoire qu'une bourgeoisie cosmopolite toujours entre deux avions, tandis que la majorité, elle, vit les pieds dans la glèbe. J'ai vécu à de nombreuses périodes dans des villages de l'ouest du pays, à l'écoute de leurs traditions et de leurs rites. J'ai recueilli notamment des épopées, chants d'un passé lointain déclamés encore aujourd'hui par une caste de musiciens-narrateurs". Remi Bordes


- Les demoiselles de Rochefort. Histoires de sœurs
de Elsa et Natacha Wolinski
Éditions De La Martinière / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le livre que tous les fans du film attendaient, signé des demi-sœurs Elsa et Natacha Wolinski, avec de nombreuses photos inédites des jumelles les plus célèbres du cinéma.


- Monstre
de Gérard Depardieu
Éditions Cherche Midi / 26 octobre 2017


Le Titre du Roman

J'ai connu un potier dans le Berry: quand ça le faisait chier de faire des assiettes, toujours les mêmes, il prenait sa terre et il faisait un monstre. Un énorme monstre. En terre cuite. Et il disait: "Je fais ça parce qu'il faut que ça sorte. J'en ai plein comme ça à l'intérieur de moi". Il avait raison. Il faut laisser sortir ses montres, si on ne veut pas que ce soient eux qui nous bouffent.


- Cocktail toxique
de Barbara Demeneix
Éditions Odile Jacob / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Tous les jours, notre organisme absorbe et emmagasine une quantité croissante de polluants chimiques provenant de notre environnement. Ces produits toxiques ont des conséquences néfastes sur notre cerveau et sur celui de nos enfants dès leur conception. Pesticides, plastifiants, désinfectants, retardateurs de flamme, agents tensio-actifs, filtres UV: ces polluants omniprésents contribuent non seulement à la multiplication alarmante des troubles neurologiques et des difficultés d'apprentissage, mais ils pourraient bien, dans un futur plus ou moins proche, être à l'origine d'une baisse globale des performances cognitives chez l'être humain, une première dans l'histoire de l'humanité. Face à ce bilan très inquiétant, Barbara Demeneix, spécialiste mondiale des perturbateurs endocriniens, nous explique quelles mesures concrètes prendre, pour aujourd'hui et pour demain, afin que nous tous, adultes, enfants, petits-enfants, nous puissions rester intelligents et en bonne santé.


- Comprendre le terrorisme
de Nicolas Hénin
Éditions Fayard / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Malgré une abondante littérature et une vaste couverture médiatique, le phénomène terroriste demeure en réalité mal connu. Qu'est-ce que le terrorisme? Comment définir la radicalisation? D'où viennent les djihadistes? Les terroristes sont-ils des fous ou des bandits comme les autres? Quel but poursuivent-ils et comment pouvons-nous les empêcher de l'atteindre? Ce livre répond, de façon didactique mais en se fondant sur les travaux de recherche les plus pointus et les plus récents, à toutes ces questions. Parce que la réponse au terrorisme n'est pas que l'affaire d'acteurs publics. Les sociétés ont aussi leur rôle à jouer, en contribuant à la prévention et en développant leur résilience. Battre le terrorisme, c'est vaincre la terreur qu'il nous inspire.  


- Fous de codes secrets
de Mark Frary
Éditions Flammarion / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ils protègent votre carte bleue, mais aussi les mystérieux écrits consignés sur les pages du manuscrit de Voynich et sur les runes vikings. Décryptés, comme le puissant chiffre d'Enigma percé par Alan Turing ou le "code Purple" des Japonais qui contenait la date de l'attaque de Pearl Harbor, ils font et défont les vainqueurs des guerres modernes. Mais comment les codes secrets sont-ils créés? Lesquels faut-il utiliser? Et comment s'y prendre pour les casser? Du code de César à l'ordinateur quantique, des cryptogrammes qui cachent l'identité du tueur du Zodiaque jusqu'aux différents chiffrements du WiFi, voici 50 histoires de codes secrets, et surtout toutes les astuces pour les décrypter et devenir à votre tour un hacker. Un livre indispensable pour tous les amateurs d'énigmes, d'espionnage et de nombres.


- Les guerriers dans la rizière
de Pierre-François Souyri
Éditions Flammarion / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Que savons-nous vraiment des samouraïs, ces guerriers si chers à nos imaginaires occidentaux? L'historien Pierre-François Souyri, fin connaisseur du Japon où il a longtemps vécu, raconte leur longue histoire, enrichie ici de récits anciens qui ont nourri leur geste. La légende de ces terribles guerriers, où un sens aigu de l'honneur le dispute souvent aux plus viles trahisons, n'y est jamais démentie. Pourtant, les samouraïs furent bien plus que de simples combattants aux mœurs exotiques. Ils ont évolué tout au long du millénaire que dura leur histoire et se sont adaptés aux réalités de leur temps. S'ils furent, lors des guerres médiévales, capables de la plus extrême violence, y compris envers eux-mêmes, ils s'imposèrent, dans les siècles qui suivirent, en administrateurs avisés, en hommes lettrés, pénétrés de poésie et de spiritualité, amateurs d'art, de thé ou de théâtre. Car, et ce n'est pas un paradoxe, mais la belle découverte de cet ouvrage, si certains d'entre eux ne voulurent jamais rompre avec un passé révolu, nombre de samouraïs surent se porter aux avant-gardes politiques et intellectuelles, façonnant ainsi le Japon que nous connaissons aujourd'hui.


- Les marchands et le temple
de Giacomo Todeschini
Éditions Albin Michel / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le Moyen Âge chrétien, ennemi de l'argent, n'a pas connu de pensée économique, car celle-ci ne pouvait émerger que dans le monde sécularisé que permit la Réforme. Et si cette conviction si largement diffusée était fausse? Et si les processus économiques avaient été au cœur de la pensée médiévale? Parcourant, à l'écoute des moines, évêques, frères mendiants et universitaires, les voies de la pensée européenne entre Antiquité et Époque moderne, Giacomo Todeschini fait émerger un monde intellectuel passionné par les problèmes spirituels, moraux et politiques que posent la circulation de la richesse, sa création, sa distribution, son usage, son contrôle. L'économie chrétienne qu'il fait apparaître, avec ses controverses et ses voies de consensus, engage la vie tout entière de la communauté des fidèles, et participe des dynamiques d'exclusion (des juifs, des hérétiques, des pauvres) qui donneront à la société européenne sa force propre, sa capacité à la solidarité et sa brutalité. Cet ouvrage révèle les liens étroits qui unirent, dans les sociétés médiévales, religion et économie, richesse matérielle et spiritualité. Ce faisant, il s'adresse à tous ceux qui veulent comprendre aujourd'hui pourquoi et comment est née une science économique.  


- Lieux de vie: ce qu'ils disent de nous
de Patrick Huerre
Éditions Odile Jacob / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le rapport des humains à leur lieu de vie, à leur intérieur, dépend de leurs conditions de vie et évolue avec elles. Pour les nouvelles générations, il prend des formes inédites. Que racontent nos intérieurs? Que disent-ils de nous? Quels nouveaux rapports instaurent-ils entre l'intime et le public, entre notre monde interne et le monde extérieur? Explorer ces intérieurs, ceux d'autrefois, ceux d'aujourd'hui tels qu'ils se présentent pour la e-génération permet d'éclairer les changements profonds et rapides qui marquent notre époque. Les adolescents et les jeunes adultes nous indiquent-ils par leurs choix les contours d'un monde nouveau? Quelle est cette révolution des intérieurs qui se profile? Une réflexion originale sur l'évolution psychique et sociale des nouvelles générations.


- Poisons cachés ou plaisirs cuisinés
de Gilles-Eric Séralini
Éditions Actes Sud / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Les industries internationales ont systématisé l'emploi de substances chimiques, depuis leur épandage dans les champs, en passant par l'élevage, les transformations, les conditionnements et la distribution de notre nourriture. Elles sont ainsi amenées à pénétrer notre corps en permanence. Si les polluants biologiques (bactéries ou autres) de notre alimentation n'ont presque plus de secret pour nous aujourd'hui, les polluants chimiques présents dans pratiquement tous les aliments sont beaucoup moins traqués: métaux lourds, herbicides, insecticides, fongicides, OGM, additifs, exhausteurs de goût, détergents, plastifiants... Les autorisations de mise sur le marché de ces produits masquent les problèmes sanitaires que ces nouveaux contaminants alimentaires peuvent engendrer, dont chaque famille souffre, étant donné le développement galopant des maladies chroniques. En outre, on réalise depuis peu leur impact sur le goût des aliments. Dans un pays où la gastronomie est reine, où la majorité des Français aime la bonne cuisine, la qualité des produits utilisés, elle, n'est pas à la hauteur des exigences que l'on a par ailleurs quant aux saveurs et à la créativité des recettes. Gilles-Eric Séralini, professeur et chercheur à l'université de Caen, spécialiste des OGM et des pesticides, est connu pour ses expériences récentes établissant un lien entre un herbicide majeur, un OGM, et l'apparition de tumeurs, de maladies du foie et des reins. Avec Jérôme Douzelet, chef cuisinier responsable, ils ont décidé d'unir leurs voix pour révéler comment s'établit précisément la malhonnêteté de l'évaluation des produits chimiques, et aussi pour apporter, au cours d'un repas-plaisir partagé avec le lecteur, notamment grâce à des recettes détoxifiantes, un regard nouveau sur la richesse des saveurs originelles.


- Quand la religion s'invite dans l'entreprise
de Denis Maillard
Éditions Fayard / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Un chauffeur manutentionnaire refuse, au nom de sa religion, de transporter de l'alcool. Un conducteur de bus n'accepte pas de toucher le volant si c'est une femme qui l'a précédé. Un autre ne veut pas leur serrer la main. Une aide à domicile met un point d'honneur à ne pas acheter la tranche de jambon pour la vieille dame dont elle s'occupe. Voilà les cas concrets auxquels Denis Maillard, spécialiste des questions sociales et des mutations du travail, dans un cabinet de conseil spécialisé dans la prévention des risques professionnels, doit faire face depuis quelques années. Comment un patron doit-il réagir? Comment gérer ces comportements sans stigmatiser l'employé? Quel rôle doit être celui des syndicats? Soutenir le salarié coûte que coûte au risque de laisser le religieux s'immiscer dans les relations internes à l'entreprise? Ou sembler l'abandonner en prenant fait et cause pour le patron? La laïcité s'arrête-t-elle aux portes de l'entreprise? Ou, au contraire, y a-t-elle droit de cité? C'est à toutes ces questions que Denis Maillard doit répondre dans un monde du travail de plus en plus instable. Au travers d'une myriade d'exemples, ce spécialiste offre une démonstration implacable. La situation est aujourd'hui intenable et pose une question essentielle pour faire face aux revendications identitaires: à quelles conditions peut-on encore travailler et vivre en commun?  


- Trois utopies contemporaines
de Francis Wolff
Éditions Fayard / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

Nous avons perdu les deux repères qui permettaient autrefois de nous définir entre les dieux et les bêtes. Nous ne savons plus qui nous sommes, nous autres humains. De nouvelles utopies en naissent. D'un côté, le post-humanisme prétend nier notre animalité et faire de nous des dieux promis à l'immortalité par les vertus de la technique. D'un autre côté, l'animalisme veut faire de nous des animaux comme les autres et inviter les autres animaux à faire partie de notre communauté morale. Alors forgeons une nouvelle utopie à notre mesure. Ne cherchons plus à nier les frontières naturelles, celles qui nous séparent des dieux ou des animaux, et défendons un humanisme conséquent, c'est-à-dire un cosmopolitisme sans frontières.


- Un paysan contre Monsanto
de François Paul
Éditions Fayard / 25 octobre 2017


Le Titre du Roman

C'est un acte anodin qui lui aura presque coûté la vie. Le 27 avril 2004, Paul François, agriculteur, jette un œil au fond d'une cuve contenant du désherbant. Gravement intoxiqué par les vapeurs du Lasso, un herbicide de Monsanto alors autorisé en France, le céréalier passe plusieurs jours dans le coma et près d'un an à l'hôpital. Le 10 septembre 2015, après plus de dix ans de combat, la cour d'appel de Lyon reconnaît la responsabilité de la multinationale. Mais cette condamnation historique, confirmant celle déjà prononcée en 2012, ne marque pas la fin de son épuisant marathon judiciaire. En juillet 2017, la cour de cassation annule l'arrêt lyonnais et renvoie son cas devant une autre cour d'appel. Alors qu'il se lance dans cette nouvelle bataille, Paul François prend la plume pour dévoiler les coulisses de son terrible combat contre la multinationale américaine. Déni des graves séquelles causées par le produit, tentatives de déstabilisation, violence des arguments du camp adverse, il nous livre le récit haletant d'une lutte à armes inégales.


- Les hôtels particuliers de Paris
de Alexandre Gady
Éditions Parigramme / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il subsiste près de cinq cents hôtels particuliers dans Paris, quand on croyait en compter plus de deux mille au XVIIe siècle. Présent partout, l'hôtel parisien reste pourtant une exception si l'on songe au nombre d'immeubles de la capitale. Mais qu'importe la statistique, la rareté tient ici avant tout au caractère d'objets uniques de ces précieuses demeures. Savant mélange de règles et de fantaisie, de convention et de génie, l'hôtel parisien est né d'un rêve de domination, subtilement adapté aux contraintes de la grande ville. Il représente encore pour son propriétaire le moyen d'afficher une réussite éclatante tout en constituant un refuge intime, où il peut jouir de la ville sans en subir les désagréments, voir sans être regardé... C'est dans l'interprétation de ces ambitions contradictoires qu'il faut lire la puissance des commanditaires, le talent des meilleurs architectes, l'audace des grands décorateurs et céder au plaisir de nous laisser, à notre tour, habiter par ces maisons hors du commun.


- Mais ne sombre pas
de Aristide Barraud
Éditions Du Seuil / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Joueur de rugby professionnel, ancien du Stade français, alors dans le championnat d'Italie, Aristide Barraud et sa sœur Alice, acrobate de métier, étaient au Petit Cambodge, le 13 novembre 2015. Dès qu'il a entendu les premiers tirs, Aristide a eu un réflexe inouï: il a attrapé sa sœur pour la protéger. Blessé aux jambes et au poumon, il se vide de son sang. A son tour, Alice lui sauve la vie en se blottissant contre lui, la chaleur de son corps évite à son frère de sombrer avant l'arrivée des secours. Dans son livre, Aristide Barraud, âgé de 27 ans, raconte sa lente renaissance, chaotique et lumineuse aussi. Il y a les opérations à répétition, un corps à la peine; mais plutôt que de s'apitoyer, ce n'est pas vraiment dans le caractère d'un grand sportif, Aristide, quand il revient sur ses journées d'hôpital à Bichat, décrit comment la vie revient peu à peu dans l'observation méticuleuse d'un immeuble dont il suit les étapes de l'édification ou le flux incessant et presque organique des voitures sur le périphérique qui borde sa chambre. Dans une langue déliée très influencée par le rap, il y a de très belles pages également sur le brouillard vénitien, sur les chiens errant dans les ruines d'Aquila, autant d'échappées vers l'Italie, son pays d'adoption qu'il doit finalement quitter le jour où il fait le choix de ne plus jamais rejouer au rugby. Il y a aussi Paris, les courses folles dans la ville tant aimée à la recherche des sensations retrouvées.


- Chaque mot est un oiseau à qui l'on apprend à chanter
de Daniel Tammet
Éditions Les Arènes / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il était une fois, dans une banlieue de Londres, un enfant autiste dont la langue maternelle était les nombres. Daniel Tammet se souvient de ce langage numérique qu'il comprenait mieux que celui de sa famille. Aujourd'hui, ce polyglotte capable d'apprendre l'islandais en une semaine nous propose un voyage dans l'univers des langues et de ceux qui les parlent, les inventent ou les étudient. Il nous entraîne à la rencontre des Nahuas, ces descendants des Aztèques qui forgent des mots à partir des bruits de la nature. Il raconte les péripéties de l'inventeur de l'espéranto et dialogue avec ceux dont c'est la langue maternelle. Il nous montre comment apprendre une langue étrangère de manière intuitive ou pourquoi l'apparition du téléphone a modifié notre façon de nous parler. De l'art de la traduction de la Bible à la poésie de la langue des signes, ces pages révèlent l'étonnant éventail des talents linguistiques et littéraires de l'auteur.


- Crimes, affaires et faits divers
de Jean-Louis Festjens
Éditions L'Archipel / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

"On a beau se dire qu'il faut prendre tout au sérieux, rien au tragique, la foule, avec son instinct, sent qu'il faut compter avec un nouvel élément d'inquiétude. On se fera aux attentats, sans doute, mais l'apprentissage est dur. On ne danse plus sur un volcan, mais on y déjeune, on y dîne et on y couche". Cet article d'avril 1892, au plus fort des attentats anarchistes qui ensanglantent la capitale, aurait pu être écrit de nos jours. C'est ce qui frappe à la lecture des pages que L'Illustration consacre, durant près d'un siècle, aux faits divers, meurtres en série, scandales politiques et affaires qui bouleversent la IIIe République, jusqu'à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Relatés au jour le jour par le texte et par l'image, l'affaire Dreyfus, le scandale de Panama, la bande à Bonnot, le procès de Landru ou l'affaire Stavisky, tout comme les faits divers les plus célèbres ou les plus crapuleux, trouvent dans L'Illustration un éclairage passionnant et authentique.
 

- Le vrai salaire des patrons
de Thierry Gadault
Éditions L'Archipel / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

De plus en plus gloutons! Qu'est-ce qui pousse les dirigeants de nos grandes entreprises, déjà fortunés, à en vouloir toujours plus? En 2016, Carlos Ghosn a touché 15,4 millions d'euros: une rémunération double car il est à la fois PDG de Renault et de Nissan. Olivier Brandicourt a été accueilli avec un bonus de 4 millions d'euros chez Sanofi où 600 postes ont été supprimés en France en cinq ans. Michel Combes a quitté Alcatel-Lucent avec 7,9 millions d'euros de primes; sous son règne, il y a eu 10 000 suppressions d'emplois. Salaires dopés aux actions gratuites, boni et retraites chapeau…: en période de réductions des coûts, de coupes dans les effectifs, de délocalisations, d'inflation quasi nulle, nombre de dirigeants reçoivent une rémunération deux cents fois supérieure à celle de leurs salariés. Et les protestations des actionnaires ou de l'AMF (Autorité des marchés financiers) n'y changent rien. Cette enquête révèle le vrai salaire des patrons du CAC 40 et des membres de leur conseil d'administration, les comparant avec ceux des dirigeants allemands, suisses ou américains. Un plaidoyer pour plus d'équité et de transparence.


- Mais qui est la mère ?
de Catherine Mallaval et Mathieu Nocent
Éditions Les Arènes / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Dans les dix ans à venir, il n'y aura quasiment plus d'enfants à adopter. Le nombre des infertilités médicales ou sociales (couples gays) va exploser et ouvrir un champ considérable à la GPA interdite en France depuis 1994. Partout dans le monde, des femmes sont prêtes à porter, gratuitement ou contre paiement, les bébés de ces couples infertiles. Une pratique universelle aujourd'hui interdite ou limitée, tolérée, laissée dans le flou ou livrée au commerce. Mais un jour, un accord international l'encadrera. Un défi extraordinaire se pose à l'humanité. Qui est la mère de l'enfant ainsi conçu? Celle qui accouche, celle qui l'adopte et va l'élever? L'enfant d'un couple gay peut-il tout ignorer de sa génitrice? La GPA questionne avec acuité la maternité et la famille du troisième millénaire. En interrogeant des gestatrices, des parents ayant eu recours à une GPA, des enfants ainsi nés, mais aussi des médecins-gynécologues, des juristes et sociologues, aux opinions divergentes, Mais qui est la mère? offre tous les éléments d'une réflexion inéluctable et passionnante. Aujourd'hui, tout le monde connaît un enfant né par FIV. Demain, tout le monde connaîtra un enfant né par GPA.


- Qui donc est l'autre ?
de Marc Augé
Éditions Odile Jacob / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Anthropologue de grand renom, Marc Augé a toujours été préoccupé par la question de l'autre: l'autre individu, l'autre société, l'autre culturel, l'autre géographique. Dans ce livre, il entraîne son lecteur des stades des grandes villes aux lagunes de la Côte d'Ivoire; il s'interroge sur le sens du cannibalisme, les rêves des Indiens du Venezuela ou la fonction des héros des séries américaines. Après plus d'un demi-siècle d'observations, il revient ici sur les relations entre le même et l'autre, telles qu'elles existent au sein de populations africaines ou amérindiennes, et telles qu'elles se dessinent de nos jours, dans le contexte de la mondialisation. L'art, la ville et son expansion galopante, mais aussi les nouvelles mobilités et l'essor des prosélytismes religieux, acquièrent, sous le regard de l'anthropologue, un sens inédit. Il faut savoir pratiquer l'art du décalage et se tenir au carrefour des incertitudes si l'on veut échapper à l'uniformité, à la fatalité qui voudrait que l'on soit tous les mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Jeu 19 Oct - 7:49

- Améliore ta vie pourrie
de Sandra Colombo et Nicole Ferroni
Éditions Cherche Midi / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

70% des humains jugent leur vie médiocre, banale, affligeante, voire les trois à la fois. Quoi de plus stratégique que de proposer un livre destiné à 4 milliards de lecteurs potentiels? Une chouette planète, des amis, du pognon, de l'amour, mais aussi de l'amour sans oublier un peu d'amour, voilà la recette parfaitement simple d'une vie réussie. Mais force est de constater que cette quête est souvent semée de bûches. Pardon, mais on ne dit pas plutôt "embûches"? C'est donc tout naturellement qu'il est venu à l'esprit de nos deux auteurs ou autrices, ou autaries, l'idée d'écrire ce petit guide de survie à l'usage de ceux qui veulent survivre à la vie. Et comme l'illettrisme touche encore 2,5 millions de personnes en France, Nicole, dans sa grande bonté, a pris soin d'illustrer le tout afin de rendre son contenu aussi accessible que ludique.


- Comment l'amour empoisonne les femmes
de Peggy Sastre
Éditions Anne Carrière / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Un boulet conglomérant l'amour, le bonheur familial, la réussite conjugale; toutes ces notions dont se gargarisent une énorme majorité de femmes lorsqu'elles font la liste de leurs priorités existentielles. Comme si la normalité, quand vous êtes dotée d'ovaires, était de mettre l'amour en tête de votre liste et au cœur de votre quotidien. D'investir un temps et une énergie incroyables à la tenue de ce poste budgétaire vital. Et de souffrir le martyre quand le retour sur investissement en vient à trahir vos espérances. Toute déviation de cette norme, toute trajectoire alternative seront vues d'un sale œil, a fortiori par un point de vue féminin. Le problème, c'est que l'amour, quand il vire au toxique, est autant la justification des hommes qui battent que des femmes battues qui restent. Il est le prétexte totalitaire et indépassable des accès de folie, des meurtres passionnels, des tortures conjugales, des truanderies affectives. Il est le carburant des crimes d'honneur, des mutilations génitales, de l'obsession de la virginité et de l'injonction à la pudeur. Il ceint d'explosifs la taille des veuves noires de Tchétchénie, fait partir Monique Fourniret à la chasse aux vierges, allume l'ordinateur de Valérie Trierweiler. Telles des chiennes de Pavlov, les femmes ont été conditionnées à saliver face à l'amour en tant qu'indice d'engagement. Au seuil de sélectivité sexuelle très bas des hommes répond un seuil de sélectivité affectif tout aussi faible chez les femmes: mieux vaut s'accrocher à n'importe quoi que de risquer de n'être accrochée par rien. Le temps semble venu de faire perdre à l'amour ses lettres de noblesse.


- Dans la maison de l'ogre
Quand la famille maltraite ses enfants
de Bernard Lempert
Éditions Du Seuil / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Pourquoi certaines familles se transforment-elles en "maisons d'ogre"? Comment comprendre la maltraitance systématique à l'égard d'un enfant? Engagé auprès d'enfants victimes de violences familiales à une époque où le mot même de maltraitance n'avait pas de place dans le champ de la psychopathologie, le psychanalyste Bernard Lempert a contribué de façon considérable à la reconnaissance de la malfaisance de certains parents, contre le secret qui l'entourait. Dans ce livre, il analyse avec une intelligence et une justesse remarquables la boucle où l'enfant victime, autre figure du bouc émissaire, est pris d'emblée. Coupable dès sa naissance d'une faute imaginaire connue de ses seuls parents, il n'a d'autre issue que de payer pour elle, devenant le serviteur de ceux qui le maltraitent et intériorisant sa culpabilité insolvable jusqu'à adhérer à leur système de domination, voire à le justifier en recourant à son tour à la violence: la boucle est bouclée. Menée à partir d'une lecture profonde et subtile de la dramaturgie des contes, nourri d'anthropologie, ce livre intense est d'autant plus frappant qu'il est écrit avec la volonté de défaire le mécanisme de la violence, et d'avancer des contre-propositions libératrices pour toutes les Peau d'Âne et tous les Petit Poucet.


- Du consentement
de Geneviève Fraisse
Éditions Du Seuil / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

"J'ai longtemps pensé que l'acte de consentir relevait de l'intimité la plus grande, mélange de désir et de volonté dont la vérité gisait dans un moi profond. Lorsque j'ai entendu ce mot consentement dans des enceintes politiques, Parlement européen, débats télévisuels, discussions associatives, j'ai compris qu'il pénétrait l'espace public comme un argument de poids. Je voyais bien que la raison du consentement, utilisée pour défendre le port du foulard, ou exercer le métier de prostituée, s'entourait de principes politiques avérés, la liberté, la liberté de choisir, la liberté offerte par notre droit; et la résistance, la capacité de dire non à un ordre injuste. Car dire "oui", c'est aussi pouvoir dire "non", l'âpreté de l'établissement d'un viol nous le rappelle méchamment. J'ai beaucoup cherché, des années durant, à identifier les lieux de l'autonomie des femmes contemporaines. Ce travail sur le consentement m'entraîne, désormais, dans la pensée du lien, du mouvement de l'un vers l'autre des êtres, de chacun des êtres que nous sommes. Par là commence, ainsi, la construction d'un monde". Geneviève Fraisse


- La grande histoire vue de la mer
de Christian Buchet
Éditions Cherche Midi / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Raconter l'histoire de l'humanité vue de la mer, c'est comprendre la grande diversité des civilisations dont les évolutions sont intimement liées aux mers et aux océans. C'est là que se sont déroulées les aventures fondatrices du monde d'aujourd'hui, présentées dans ce livre richement illustré par Christian Buchet, universitaire et spécialiste de la mer. La mer, qui doit faire l'objet d'attention et de recherches afin d'unir dans une belle communion le destin des hommes et celui des océans. Au fil des pages, c'est toute l'évolution du monde qui devient intelligible, pleine de leçons et simple à retenir.


- La planète des bidonvilles
de Julien Damon
Éditions Du Seuil / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

La dynamique planétaire d'urbanisation passe par l'extension des bidonvilles dans les pays en développement. C'est un huitième de l'humanité qui vit aujourd'hui dans ces espaces. Parallèlement, le retour des bidonvilles et des campements illégaux en France suscite inquiétude, voire alarmisme, sur fond de crise des migrants. Pour certains, les bidonvilles doivent être éradiqués comme des foyers d'insalubrité et de criminalité. Pour d'autres, ils constituent un laboratoire de la ville durable, à la fois piétonne, écologique, participative et recyclable. Et si les bidonvilles, au lieu de renvoyer uniquement à un passé effrayant, inventaient aussi des solutions pour l'avenir?


- Le Canard enchaîné, 101 ans
Un siècle d'articles et de dessins
de Patrick Rambaud
Éditions Du Seuil / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Né dans le fracas de l'été 1916, en pleine Première Guerre mondiale, Le Canard enchaîné fait clairement le choix, dès son premier numéro, de rire et faire rire de ce qui est à pleurer: "Mon premier mouvement, quand je vois quelque chose de scandaleux, répétait son fondateur Maurice Maréchal, est de m'indigner, mon second mouvement est d'en rire. C'est plus difficile, mais autrement plus efficace". Bataillant contre toutes les censures, contre les "bourrages de crâne", les intolérances, les abus de pouvoir, et les mensonges d'état, le journal, fidèle à cette ligne, a traversé gaillardement un siècle d'histoire en n'épargnant aucune autorité. Il est resté indépendant n'appartenant qu'à ses salariés. "L'hebdomadaire satirique paraissant le mercredi" ne vit depuis cent ans que de ses lecteurs. Sans publicité, il a su sauvegarder, sous trois Républiques, les moyens d'une indépendance économique et donc d'une liberté qui font aujourd'hui figure d'exception. Cette liberté de moyens et de ton confèrent à l'hebdomadaire que de Gaulle nommait "Le Volatile" sa force et sa crédibilité, y compris auprès des puissants qui, chaque semaine, y sont brocardés. C'est de cet "esprit Canard", désormais séculaire, que plus de deux mille articles et dessins réunis dans ce livre retracent l'histoire. De son côté l'écrivain Patrick Rambaud, chargé d'assurer la chronique d'un siècle de Canard, a choisi d'en faire un roman, riche d'anecdotes savoureuses et de personnages hauts en couleur.


- Les couples illustres de l'histoire de France
de Lorraine de Meaux et Patrice Gueniffey
Éditions Perrin / 19 octobre 2017


Le Titre du Roman

Si le pouvoir tend à se conjuguer au singulier, il en va autrement pour la célébrité qui s'incarne mieux à deux. Le premier repose sur le temps long et le secret alors que la seconde est fondée sur l'exposition et le perpétuel présent de l'actualité. Ce livre raconte pour la première fois l'histoire publique et privée des vingt couples emblématiques qui ont incarné et, pour beaucoup, fait la France du Moyen Âge à nos jours. Couples politiques, monarchiques, impériaux puis présidentiels, mariant les sentiments, parfois, et l'intérêt; couples littéraires et/ou d'influence, couples mythiques ou médiatiques, passionnels ou énigmatiques... S'ils ont chacun une histoire singulière, heureuse ou malheureuse, tous racontent les mutations successives du pouvoir mais aussi de la société. Sous la direction de Lorraine de Meaux et Patrice Gueniffey, historiens et journalistes de renom les font revivre dans des contributions qui allient l'exigence historique et la fluidité littéraire, l'histoire intime et le roman national.


- Averroès ou le secrétaire du diable
de Gilbert Sinoué
Éditions Fayard / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Né en 1126 à Cordoue, il a connu la gloire puis la disgrâce, le respect des puissants puis l'exil et la clandestinité. Il a contribué à la légende de l'Andalousie musulmane, mais il a payé au prix fort les audaces de sa pensée. Ses idées seront tout aussi violemment condamnées par l'Église que par les théologiens musulmans qui lui reprocheront, hérésie suprême, d'oser aborder la foi avec la raison, de refuser l'aveuglement dogmatique et l'usage des textes sacrés pour le seul bénéfice de quelques-uns. Traité en paria, menacé, c'est haï de tous qu'il mourra à Marrakech, à soixante-douze ans. Mais des siècles plus tard son œuvre demeure plus vivante que jamais. Il s'appelait Averroès.


- Brahms par ses lettres
de Christophe Looten
Éditions Actes Sud / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Johannes Brahms est l'auteur de près de sept mille lettres, dont il n'existait pas de traduction en français. Christophe Looten, auteur d'ouvrages reconnus sur Wagner, propose de combler enfin cette lacune avec cette passionnante anthologie, Johannes Brahms par ses lettres.


- Dîners en ville, mode d'emploi
de Guillemette Faure
Éditions Grasset & Fasquelle / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Dîner en ville, moi? Jamais, je ne fais que des dîners de copains". Politiques, patrons ou artistes en vue, tous se défendent d'en être. Quand on veut briser un adversaire, on lui reproche sa mondanité. Dîner en ville, ce serait dîner utile: constituer son réseau et l'entretenir, obtenir des informations, se placer dans le cercle restreint des VIP. Guillemette Faure a voulu savoir comment fonctionne ce rite de passage de l'entre-soi. Qu'est-ce qu'un dîner en ville? Comment ça marche? Sous forme de guide de savoir-vivre, elle recense avec humour les codes non écrits qui régissent le club très sélect des dîneurs. Moitié anthropologie divertissante, moitié manuel pratique, ce livre s'appuie sur une soixantaine d'entretiens (dîneurs en vue, sociologues, observateurs étrangers…). On y découvre les faux-pas des débutants, les formules magiques et quelques dîners mémorables. On y croise cet auteur de bestsellers qui comptabilise le nombre de couverts qu'il a servi ou cet escroc sorti de prison resté un invité très prisé. On retient que la clé d'un dîner réussi est une question de réseau, pas d'assiette. Et que si les codes ont changé, le dîner en ville est loin d'être une pratique vieillotte et dépassée.


- Histoire des 16
Les premières femmes parlementaires en France
de Michèle Cointet
Éditions Fayard / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

En juin 1943, le Comité français de libération nationale fondé par le général de Gaulle cherche à s'imposer aux yeux des Alliés. Tenu à la rupture et à l'innovation, le Comité rétablit au plus vite la représentation nationale par une Assemblée consultative provisoire. Et pour donner plus de force encore à ce geste sont pour la première fois appelées à participer à la reconstruction politique du pays des femmes qui n'avaient jusque-là pas le droit de vote. Seize femmes d'élite, seize pionnières. Des veuves de héros à l'image de la communiste Mathilde Gabriel-Péri, des résistantes renommées telles Lucie Aubrac et Gilberte Brossolette, des oubliées, comme la mère de la ministre Michèle Delaunay, ou encore Martha Desrumeaux, la pasionaria du Nord. Dans d'émouvants portraits, Michèle Cointet retrace l'histoire de ces premières parlementaires françaises, de leurs combats, des barrières qu'elles durent abattre, et redonne toute leur place à celles qui incarnèrent la promesse d'un renouvellement politique, l'espoir d'un avenir meilleur.


- La gloire, c'est du boulot
de Franck Leclerc
Éditions Pygmalion / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

"La gloire est le deuil éclatant du bonheur". Madame de Staël
La gloire, c'est vraiment du boulot. En témoignent les contributions recueillies pour cet abécédaire de la célébrité. En "direct live", sans abus de recyclage. Une compilation d'anecdotes glanées sur la Toile aurait été plus facile, mais moins drôle. Pourquoi, au fond, cet abécédaire? Parce que la notoriété est un grand mystère. Une charge, aussi, dont chacun s'accommode avec plus ou moins de bonheur. Les ressorts, les contreparties, les enjeux, le prix, de la gloire constituent un terrain d'observation passionnant. Tout passe et s'éteint. Et parfois revient. C'est ce constat qui incitait à creuser le sujet en passant au crible, de Woody Allen à Zaz, de grands noms du cinéma et de la télévision, de la chanson et du sport, de l'écriture et de l'architecture. Avec bienveillance, mais surtout avec beaucoup de sincérité et d'humanité, tous analysent ce lien singulier, entre affection bon enfant et fétichisme troublant, qui unit l'idole et son fan.


- La machine à remonter le temps
de Serge Gruzinski
Éditions Fayard / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

En 1517, il y a cinq cents ans, la réforme de Luther fracture l'Europe. La même année, les conquistadores espagnols s'en prennent au Mexique, qu'ils colonisent et christianisent. Ils y introduisent aussi notre façon d'écrire l'histoire. Les vainqueurs ignorent tout des sociétés indigènes. Or pour imposer leur loi, ils doivent impérativement connaître les coutumes et donc le passé des vaincus. Mais que sont l'histoire et le temps dans l'esprit des Indiens? Le temps n'est pas encore une valeur universelle. Comment les Espagnols formatés dans une Europe chrétienne où l'histoire est chronologique et orientée auraient-ils pu concevoir et accepter la cosmologie méso-américaine? Civilisés contre barbares? En quelques décennies, la machine à remonter le temps des envahisseurs s'emploie à capturer les mémoires des sociétés amérindiennes pour leur fabriquer un passé qui puisse être rattaché au patrimoine antique de la chrétienté. Du côté des Indiens, le souvenir de leur monde au sein duquel les êtres, les choses et les dieux étaient liés se dilue avec le passage des générations même si, dans les codex ou dans les mystérieux cantares, subsistent quelques pans secrets de leur mémoire. Serge Gruzinski propose ici une exploration inédite des débuts de l'expansion coloniale et nous explique comment, sur le terrain, religieux et Indiens se mettent à écrire l'histoire du monde.


- Le pouvoir sur ordonnance
de Tania Crasnianski
Éditions Grasset & Fasquelle / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Hitler, Mao, Mussolini, Pétain, Churchill, Franco, Kennedy, Staline: les huit hommes les plus puissants du XXe siècle ont entretenu des liens passionnels avec leurs médecins. Béquilles de tous les instants, prescripteurs de traitements divers, confidents indispensables, ces praticiens discrets, souvent médiocres, œuvrent dans les coulisses du pouvoir. Garants de la capacité des chefs d'État à gouverner, ils sont les seuls témoins de leur intimité et de leurs faiblesses. Certains ont été de véritables pourvoyeurs de drogues, à des doses vertigineuses. Parfois qualifiés d'empoisonneurs, d'éminences grises ou d'amuseurs, on leur a prêté une influence sans égale. La confiance absolue accordée par leur unique patient et les secrets en leur possession en font des bombes à retardement. D'où les paradoxes d'un lien aussi fragile qu'étroit. Ces portraits stupéfiants nous entraînent de l'autre côté du miroir. Comment fonctionne ce duo souvent indissociable? Les médecins au chevet des puissants placent-ils la santé au premier plan? Sont-ils compétents ou bien dociles et mégalomanes? Quelle a été leur responsabilité lorsqu'ils ont permis à des malades de diriger une nation, même en temps de guerre? La découverte fascinante et inquiétante des dessous les mieux cachés du pouvoir.


- Les parisiens
de Inès de la Fressange et Sophie Gachet
Éditions Flammarion / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Inès de la Fressange et Sophie Gachet décortiquent l'allure des Parisiens et révèlent leurs secrets de style. Quelles sont les meilleures astuces de mode à Paris? Comment nouer sa cravate? Dans quel resto manger un bon burger? Où dénicher un parfum original ou des chaussures chic? Toutes les réponses sont dans ce guide très illustré.


- Le cannibale de Rotenburg et 24 autres histoires glaçantes
de Christophe Hondelatte
Éditions JC Lattès / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Bretagne, années 50. Jacques et Denise vivent depuis des mois une histoire d'amour violente et malsaine, nourrie de jeux de plus en plus pervers. Un jour, il demande à la jeune femme de tuer sa petite fille, pour lui prouver son amour. Alors elle noie Catherine, deux ans, dans une lessiveuse. Les amants diaboliques se retrouvent devant la cours d'assise: Denise sera-t-elle condamnée seule? Dordogne, 1984. Depuis six ans, un homme terrorise la région. Il s'introduit chez les gens, les séquestre, parfois les viole ou les tue. On ne sait rien de lui sinon qu'il est grand, masqué et tient des propos incohérents. Après son méfait, il repart sans rien voler. On le surnomme "le fou de Bergerac". À bout d'hypothèses après des années de traque, les policiers se tournent vers leur calendrier. Surprise: toutes les agressions ont lieu en période de pleine lune… Rotenburg, 2002. La police allemande arrête un homme soupçonné de cannibalisme. Il reconnaît avoir égorgé, dépecé et dévoré, un an et demi plus tôt, un garçon qu'il avait rencontré sur Internet. Mais tous les échanges qu'ils ont eus, ainsi que la vidéo du crime, suggèrent que la victime était consentante... Du massacreur de Pantin en 1869, au cas Oskar Pistorius, qui a agité l'Afrique du Sud en 2013, ces histoires terrifiantes, célèbres ou méconnues, nous font voyager aux confins de la folie, au cœur du mal.


- Près du Ciel, loin du Paradis
de Jean-Marie Perier
Éditions Calmann Lévy / 18 octobre 2017


Le Titre du Roman

Des  petits histoires émouvantes, drôles et cocasses qui égratignent avec humour la condition du troisième âge. Troisième âge, sénior, vieux… il y a de nombreuses expressions pour qualifier ces plus de soixante ans. Célébré par la presse comme étant "l'âge du bonheur", les sexagénaires ne sont plus en reste côté dossier sexo ou ciblage marketing. Jean-Marie Périer, qui a un peu dépassé cette soixantaine, égratigne cette image idéale dans un recueil de nouvelles qui remet les pendules à l'heure. "Pourquoi notre époque s'ingénie-t-elle à cacher la vérité sur le quatrième âge? Pourquoi vouloir à tout prix nous faire croire que la vie commence à soixante ans? Pourquoi prétendre que la notion de l'âge est dans la tête alors que le matin au réveil des muscles ignorés nous rappellent à l'ordre?" Il illustre avec beaucoup d'humour et d'acuité les derniers cents mètres de ces hommes et ces femmes en plein chant du cygne ou en bout de course, des histoires émouvantes, parfois cocasses, des retrouvailles et de vengeances, des retours de flamme ou de bâtons. Des histoires de vieux, en somme, pour exorciser la "panique des prochaines réjouissances".


- Analyse du sentiment intérieur
de Paul Audi
Éditions Verdier / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

De toute vie subjective il est permis de dire qu'elle s'incarne dans un moi faisant corps avec lui-même, avec sa propre "ipséité". Qu'est-ce qui fonde la singularité absolue du moi? Qu'est-ce qui fait que le moi est, chaque fois, lui-même? Cela a-t-il quelque rapport avec l'unicité du cours de sa vie ? Ou cela tient-il au fait que cette vie est incarnée et, donc, qu'il a un corps? La question appelle un traitement tout autre que psychologique, car ce n'est pas à la faveur d'une quelconque introspection que l'on réussira à y répondre. La raison en est qu'entre moi et soi se déploie comme un espace sans espacement, tout entier occupé par une façon de se sentir. Cette façon, d'aucuns l'ont appelée le sentiment de l'existence. Le présent essai tente de mettre en lumière phénoménologiquement les principes constitutifs de cet affect élémentaire et primordial à partir de la seule considération du lieu dans lequel le moi reconnaît se sentir exister.


- Au sortir de l'enfance
de Paul Audi
Éditions Verdier / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'adolescence est réputée être le théâtre d'un moment de crise, de recherche, de découverte, d'interrogation métaphysique pour le jeune être humain. Au carrefour d'un passé qu'il aspire à surmonter et d'un avenir aux traits inconnus, celui-ci semble vouloir y traiter avec l'intraitable de sa condition native dont dépendent son identité et son marquage à l'intérieur d'une filiation. Mais l'adolescence se réduit-elle, comme on le croit communément, à l'âge dit pubertaire, voué par principe à être traversé et abandonné derrière soi? Qu'emportons-nous au sortir de l'enfance de cette enfance précisément? Quant à l'éthique, quelle décision exige-t-elle de l'adolescent pour qu'il assure son entrée dans l'âge adulte? À travers notamment une analyse de la figure d'Hamlet et une lecture du poème de Rimbaud intitulé "Jeunesse", Paul Audi se propose dans cet ouvrage de rattacher les caractéristiques du moment adolescent à une conception qui lui est propre de la finitude humaine. Il tente en même temps de mesurer la portée de cette affirmation que l'on doit à la psychiatrie française contemporaine, à savoir que ce qui se passe en adolescence est une métaphore des problématiques de notre société.


- L'eau de rose de Marie-Antoinette
Et autres parfums voluptueux de l'Histoire
de Elisabeth de Feydeau
Éditions Prisma / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Cléopâtre exigeait toujours une pluie de pétales de rose dans son bain, avant de se parer de parfums à base de jasmin, de myrrhe ou d'agrumes. A Versailles, Louis XIV aimait tant l'eau de fleur d'oranger qu'il n'hésitait pas à en verser dans les fontaines de ses jardins. "J'attends de vous que vous mettiez Trianon dans un flacon", avait confié Marie-Antoinette à son parfumeur, Jean-Louis Fargeon. Celui-ci était prêt à tous les sacrifices pour satisfaire cette reine amoureuse du parfum des roses et des violettes. Quant à Napoléon, il se frictionnait généreusement chaque jour d'eau de Cologne. Certains prétendaient même qu'il en buvait plusieurs gouttes avant de livrer bataille. En mettant en lumière le goût des souverains pour les baumes et les parfums, Elisabeth de Feydeau s'écarte des descriptions officielles et dresse une galerie de portraits intimistes et inattendus. Des gants parfumés de Catherine de Médicis à L'Eau Impériale créée par Guerlain pour l'impératrice Eugénie, découvrez les secrets de beauté des reines et des princesses, mais aussi l'attachement des souverains à des parfums synonymes à la fois de séduction, de luxe et de pouvoir. Les chapitres se succèdent dans un ordre chronologique, chacun s'organisant autour d'un personnage et d'un parfum. Grâce à une écriture simple et rythmée, qui multiplie les anecdotes tout en respectant la vérité historique, l'auteur offre une promenade surprenante et captivante au fil des siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Elisabeth
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Les dernières parutions   Mer 11 Oct - 20:05

- 1917. la Russie et les russes en révolutions
de Alexandre Sumpf
Éditions Perrin / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

L'histoire en général, et celle des révolutions en particulier, s'incarne paradoxalement dans des figures de proue. Les deux Révolutions russes, de février puis d'octobre 1917, sont ainsi happées par le rôle et les personnalités de Nicolas II, Lénine, Staline, Trotski, ou encore Kerenski. Pourtant, le grand absent du tableau en est l'acteur principal: le peuple. C'est à sa rencontre qu'est parti Alexandre Sumpf dans cette synthèse novatrice écrite à partir d'archives, notamment cinématographiques, totalement inédites. Citadins, paysans, ouvriers, monarchistes, socialistes-révolutionnaires, mencheviks ou bolcheviks, tous vivent une année sans pareille, où le chaos permanent le dispute aux difficultés du quotidien; la propagande et les manifestations de masse aux manœuvres d'appareils conduites par une poignée de militants expérimentés. De Petrograd à Moscou, en passant par les régions éloignées, l'auteur analyse, raconte et explique un Empire en décomposition et une société confrontée à la plus grande crise de son histoire.


- Alerte aux fléaux biologiques
Dangers sanitaires et nuisances écologiques
de Hugues Demeude
Éditions Michalon / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Depuis 2013, une bactérie en provenance du continent américain décime les oliviers centenaires du sud-est de l'Italie. Son nom obscur, Xylella fastidiosa, semble entretenir le mystère qui pousse une espèce vivant en harmonie dans son milieu naturel d'origine à semer la désolation ailleurs, comme le fit le champignon invasif responsable du mildiou de la pomme de terre, à l'origine de la famine qui tua un million d'Irlandais au milieu du XIXe siècle, ou le phylloxéra, puceron ravageur des vignes françaises dans les années 1860-80. L'emblématique pathogène Xylella est l'un des représentants les plus redoutés des nombreuses espèces exotiques envahissantes, micro-organismes, animaux et plantes invasives, qui se propagent à la surface du globe en suivant les voies de circulation d'une mondialisation par trop négligente. Affectant non seulement l'agriculture mais aussi la santé publique, à l'image du moustique-tigre, vecteur des virus de la dengue et du chikungunya, ces bio-agresseurs invasifs sont synonymes de graves nuisances écologiques pour les écosystèmes et la biodiversité, tel le charançon, nuisible aux palmiers de la Côte d'Azur, les grenouilles-taureaux fatales aux reinettes, ou la plante jussie, cauchemar des milieux aquatiques… Une enquête pour mieux cerner ces prédateurs, comprendre le phénomène de prolifération invasive et mettre en lumière les acteurs méconnus de l'épidémiosurveillance engagés dans la détection et la lutte contre ces nouveaux fléaux.


- Belle et douce Marie. La vierge des peintres
de Michaël Lonsdale
Éditions Philippe Rey / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"La Marie qui me touche est humble et simple. Pas la reine des cieux, couronnée d'étoiles, mais plutôt cette petite et pauvre Juive à qui l'ange du Seigneur vient demander d'être la mère du fils de Dieu. À cette incroyable proposition, elle fait confiance et accepte son destin: "Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole". Dieu a choisi Marie, la modeste, la pure, la seule qui était digne de porter Son fils. Aujourd'hui, beaucoup de personnes la prient, comme si elle était divine. Moi, je retiens avant tout sa douceur à laquelle personne ne résiste, même pas son fils. Je crois que son rôle n'est pas de nous exaucer, de régler nos problèmes, non, son rôle est de nous amener au Christ". Michaël Lonsdale Michaël Lonsdale a voulu exprimer son attachement à la Vierge Marie en réunissant les cinquante plus belles représentations de la mère du Christ. Du Moyen-Âge à l'époque contemporaine, les plus grands chefs-d' œuvre sont ici réunis, œuvres de Piero della Francesca, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Le Titien, Bellini, Rubens, le Greco, Chagall, et bien d'autres. En dialogue avec ces moments de la vie de Marie, sont reproduits des textes du Nouveau Testament, des saints Augustin, Ephrem, Thomas, François de Sales, Louis Grignon de Monfort, Thérèse de l'Enfant-Jésus… mais aussi de grands écrivains: Dante, Pétrarque, Bossuet, Hugo, Novalis, Verlaine, Jammes, Bloy, Péguy, Rilke, Bernanos, Claudel, Sartre… Le livre d'un homme de foi, un élan d'amour du beau, un livre de confiance en Marie et sa douceur.


- Chars d'assaut. Un siècle d'imposture
de Claude Delhez
Éditions Jourdan / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Et si tout le monde se trompait sur le char d'assaut depuis un siècle? On le dit puissant, décisif, indispensable. En réalité, malgré ses tonnes d'acier, il est fragile, et son rôle n'est qu'accessoire. Sa gloire, le char la tient de la Seconde Guerre Mondiale, et en particulier de la guerre éclair par laquelle les nazis ont écrasé la France en 1940. Or, à bien y regarder, le Panzer n'y est pas pour grand-chose. Et le char n'a pas fait mieux dans les autres conflits auxquels il a participé depuis un siècle qu'il existe. Pire: aujourd'hui, il y en a près de 100 000 dans le monde, qui iraient au massacre dans une bataille à venir, comme les blindés irakiens de la guerre du Golfe. Grâce à une enquête minutieuse, en se posant des questions éludées jusqu'ici, ce livre jette un véritable pavé dans la mare. Il devrait non seulement captiver les passionnés d'Histoire, mais aussi interroger l'armée quant au destin des chars actuels.


- Cléopâtre, l'immortelle
de Olivier Gaudefroy
Éditions Arléa / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Olivier Gaudefroy ajoute à ses grandes connaissances de l'Antiquité, une passion pour les mythes qu'elle a engendrés, et qui ne cessent de nourrir diverses formes d'art aujourd'hui. Il nous livre ici un portrait de Cléopâtre dans tous ses aspects, aussi bien historiques, que légendaires et mythiques. Après avoir replacé la reine d'Égypte au sein de sa lignée macédonnienne, les Lagides, ces Prolémées qui, à la suite d'Alexandre le Grand, ont établi leur pouvoir sur l'Égypte, il décrit par le menu ses relations, politiques et amoureuses, avec les grands chefs romains, César et Marc-Antoine. Rien ne manque à cette aventureuse épopée, des nombreux déboires et crimes familiaux jusqu'à la mort de la reine si abondamment décrite depuis l'Antiquité, en passant par les grandes batailles, comme Actium, qui ont scellé le destin de Rome et de l'Égypte. Dans la seconde partie de son livre, Olivier Gaudefroy décrit ce qu'est devenu le mythe Cléopâtre de l'Antiquité aux Temps modernes, à travers la littérature, le théâtre, la peinture, le cinéma, sans oublier la bande dessinée. De quoi constater que, si la reine d'Égypte fut de tout temps présente dans les mémoires, son mythe et son pouvoir de fascination semblent éternels.


- Conversations avec Georges Lautner
de José-Louis Bocquet
Éditions La Table Ronde / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Les Tontons flingueurs, Les Barbouzes, La Grande Sauterelle, Le Pacha, Quelques messieurs trop tranquilles, Les Seins de glace, Flic ou voyou, Le Professionnel… Quelques titres parmi les quarante films réalisés par Georges Lautner entre 1959 et 1993. Les plus grands noms du cinéma ont tourné devant sa caméra: de Jean-Paul Belmondo à Jean Yanne, en passant par Bernard Blier, Mireille Darc, Alain Delon, Louis de Funès, Jean Gabin, Rita Hayworth, Klaus Kinski, Miou-Miou, Robert Mitchum, Michel Serrault ou Lino Ventura. Les meilleures plumes de son époque ont signé les scénarios et dialogues de ses films: Michel Audiard avant tout, mais aussi Bertrand Blier, Jean-Loup Dabadie, Pascal Jardin, Jean Vautrin ou Jacques Audiard. Pour mettre en musique ses images, se sont succédés Serge Gainsbourg, Ennio Morricone, Stan Getz, Chet Baker, Christophe, Georges Delerue, Michel Magne ou Philippe Sarde. À l'aune de ce générique d'une vie professionnelle hors cadre, Georges Lautner s'impose comme l'un des monuments de l'histoire du cinéma populaire en France. Au début des années 2000, José-Louis Bocquet entreprend une série d'entretiens avec le cinéaste. Il raconte ici le in et le off de ces conversations au cours desquelles Lautner revient sur sa carrière, sans langue de bois.


- Corps
de Michel Serres
Éditions Carnets Nord / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Le corps est intelligent, ne serait-ce que par sa capacité de mime et d'adaptation. Savoir quelque chose par corps, comme le savoir par cœur, c'est quand le corps exécute un geste sans y penser, sans qu'intervienne la conscience. J'appelle cela l'oubli du geste". L'intelligence du corps, ce logiciel sur lequel on peut programmer toutes sortes de choses, est le point de départ de la réflexion que nous livre Michel Serres sur le corps, le jeu, le sport, dont il fait un véritable éloge. À sa manière, il mêle nombre de références et disciplines, philosophie, sciences cognitives, anthropologie, mythologie, pour célébrer les états de grâce du sportif, réfléchir aux liens entre l'évolution de la technique et celle du corps humain, analyser le modèle de société en jeu, notamment dans les sports collectifs. Et dénoncer l'esclavage de l'argent et de la performance à tout prix qui sont en train de tuer le sport.


- Cultures
de Philippe Descola
Éditions Carnets Nord / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"En matière de football, chez les Achuar, en Amazonie, il ne s'agit pas du tout que l'un des camps triomphe sur l'autre. Comme dans de nombreuses sociétés non modernes, ce qui compte, c'est le jeu en soi, capturer la balle et marquer un but. Et qu'il n'y ait pas d'inégalité au terme du jeu". Philippe Descola, grande figure de l'anthropologie contemporaine française, interroge notre rapport au sport et au jeu au regard de la pratique qu'en ont les sociétés primitives, notamment chez les Amérindiens qu'il a longuement étudiés. Il analyse le modèle occidental du sport de compétition qui s'est imposé au reste du monde et qui porte en lui inégalités, individualisme et sentiment national exacerbés, tout en créant un certain sens du commun. Dans la lignée de la réflexion qu'il a menée sur le dualisme nature-culture, il s'empare de la question de l'hybridation de l'homme et de la machine. Et il réfléchit à la place qu'aurait le sport dans l'universel de la relation auquel il aspire.


- Désir d'Ikea
de Samuel Doux
Éditions Robert Laffont / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Comment opère l'irrésistible attraction d'IKEA. Le slogan, à l'entrée des gigantesques hangars de tôle jaune et bleu, se veut plein de promesses: "IKEA, bien plus qu'un marchand de meubles". Mais comment nommer, délimiter, appréhender ce monde que dessine la marque? Quelles valeurs véhicule-t-elle? s'interroge l'auteur tandis qu'il déambule, comme nous, dans les allées de son magasin favori. Éclatant modèle de réussite économique, IKEA vend avant tout un intérieur idéal, un mode de vie chaleur eux, responsable, soucieux de l'environnement, bref, suédois. Ce tableau vertueux résiste-t-il à l'examen critique? Bonheur en kit, uniformisation des goûts, rupture avec la dimension historique des objets, bas salaires et contrôle des employés, passé nazi du fondateur et constitution d'un empire financier colossal: tout mythe a son revers de médaille. IKEA ne fait pas exception.


- Évolution
de Yves Coppens
Éditions Carnets Nord / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Comment s'est opéré le passage de la quadrupédie à la bipédie? Qu'appelle-t-on chez les sportifs le syndrome de Lucy? Quand l'homme a-t-il développé sa capacité à jouer? Quel avenir envisager pour l'Homo sapiens toujours en quête de performances nouvelles? Par le prisme du corps et du sport, Yves Coppens nous livre un passionnant petit traité de l'évolution humaine, faisant le point sur les connaissances que nous en avons aujourd'hui et sur le fruit de ses propres recherches. Il décrit le passé et questionne l'avenir de l'homme, préférant à un certain pessimisme ambiant une curiosité et un enthousiasme toujours renouvelés.


- Il ne me manque qu'une chose
de Patrick Dils
Éditions Michel Lafon / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Arrêté à 16 ans et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux enfants à Montigny-lès-Metz, Patrick Dils a été innocenté en juin 2002 après trois procès et quinze ans d'incarcération. Comment a-t-il apprivoisé l'existence, la trentaine passée, lui qui ne connaissait rien de la vie hors les murs, ou si peu? Comment a-t-il pansé ses plaies, réconforté ses parents et son frère, détruits par cette affaire? De quelle façon a-t-il rejoint le monde du travail, réappris à aimer et à être aimé? Patrick Dils vit aujourd'hui près de Bordeaux, avec sa femme Anaïs et ses deux petites filles, dans une jolie maison au milieu des vignes. Une vie simple et heureuse, avec une restriction pourtant… Depuis sa sortie de prison en effet, les rebondissements de l'enquête viennent régulièrement le tourmenter. Nouveaux témoins, nouveaux suspects, espoirs déçus, jusqu'au procès de Francis Heaulme, en mai 2017, où l'innocence de Patrick fut clairement remise en cause par certains avocats. Francis Heaulme a été condamné. Mais il a beau jurer partout que Patrick Dils n'est pour rien dans ce double crime, il n'a pas avoué.


- L'amour, accessoires
de Fleur Breteau
Éditions Verticales / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

"Comme un prêtre défroqué, j'ai vécu pendant six ans un sacerdoce non prémédité dans des boutiques qui vendaient des objets dédiés à l'épanouissement sexuel. Recueillant les confessions de milliers de personnes, les angoisses amoureuses, l'effroi de la solitude et l'intimité qui débloque, j'ai vite compris que nous avions en charge non seulement un commerce, mais aussi une mission d'utilité publique". Dans ce récit documentaire, Fleur Breteau nous fait découvrir un lovestore de l'intérieur. Avec sa bienveillante ironie, elle alterne portraits de clients, mode d'emploi de sextoys et chronique de sa propre existence où surgit la figure d'une sulfureuse arrière grand-tante. On est touché par le regard acéré et vivifiant, jamais impudique, de cette femme qui a le goût des autres et abhorre la pensée sexuelle unique.


- L'Europe des femmes (XVIIIe - XXIe siècle)
de Julie le Gac et Fabrice Virgili
Éditions Perrin / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Il n'existait pas encore de recueil de documents sur l'histoire des femmes du XVIIIe siècle à nos jours, pas plus en France qu'en Europe. Avec cet ouvrage, nous revenons aux sources. Fictions, chansons, discours, essais, correspondances, dans leur langue originale et leur traduction française, mais aussi documents iconographiques se font ici l'écho de trois siècles d'histoire européenne et des aspirations ou, au contraire, des obstacles à une plus grande égalité entre les sexes. Qu'il s'agisse de textes devenus classiques, comme ceux d'Olympe de Gouges, d'Alexandra Kollontaï et de Virginia Woolf, ou d'autres moins connus, tous font entendre la diversité des expériences du peuple des femmes, de toutes conditions (domestiques, paysannes, artistes, ouvrières, intellectuelles...), aussi bien à Paris qu'à Moscou, Madrid ou Londres. Ce livre interroge l'éducation des filles, l'influence des religions, le rapport au corps, l'expérience de guerre, les féminismes et les luttes menées au nom de l'égalité civile et politique, ou encore la reconnaissance conquise dans les arts et les sciences, offrant ainsi à la riche et passionnante histoire des femmes une somme unique et essentielle.


- La belle et la meute
de Meriem Ben Mohamed
Éditions Michel Lafon / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Ce soir-là, Meriem est au volant de sa voiture avec Ahmed, son fiancé. Ils viennent de dîner dans un restaurant de la banlieue tunisienne. Soudain, trois policiers surgissent des ténèbres. Sans doute pensent-ils avoir les mêmes droits que du temps de Ben Ali: ils rackettent Ahmed, violent Meriem. Le début d'un long calvaire pour la jeune femme. Dans cette Tunisie à peine débarrassée du joug d'un dictateur, les services de l'État ne peuvent admettre l'outrage. Pire: ils tentent de transformer Meriem en coupable. Dans son pays, le viol est tabou. Les familles des victimes, déshonorées. Même au sein de sa propre maison, elle taira son secret. Seules sa mère et ses sœurs sont au courant de son drame. Son père et son frère, eux, ignorent que la Tunisienne dont l'histoire commence à être médiatisée vit à leurs côtés. Lorsque Meriem est inculpée pour atteinte à la pudeur, délit passible de six mois de prison, une partie de la société civile tunisienne se mobilise. Son histoire bouleverse la communauté internationale autant qu'elle indigne. Meriem obtiendra un non-lieu le 28 novembre 2012. Ce livre est emblématique de la situation paradoxale des femmes tunisiennes, autrefois les plus libres du Maghreb. Hier héroïnes du Printemps arabe, aujourd'hui en lutte pour faire valoir leurs droits.


- La petite prisonnière de papa
de Alice Lawrence
Éditions City / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Du plus loin qu'elle s'en souvienne, Alice a grandi dans la peur. La peur de son père, homme dur et violent qui n'hésite pas à la battre et à la maltraiter, elle et ses cinq frères et sœurs. Les coups et les insultes sont incessants et conduisent même la petite fille à l'hôpital. Le calvaire quotidien devient un véritable enfer quand, à onze ans, il viole sa fille pour la première fois. À partir de là, plus rien ne sera comme avant. L'homme utilise Alice comme un jouet. Pire encore, les années suivantes, il la met enceinte six fois pour percevoir des allocations familiales. Le long martyre d'Alice se déroule sous les yeux de sa mère terrifiée, de ses frères et sœurs et des services sociaux. Tout le monde feint de ne rien voir. Jusqu'à ce qu'à 18 ans, la jeune fille trouve le courage et la force de dénoncer son bourreau. Enfin. L'histoire vraie d'une jeune fille battue, violée et séquestrée par son père.


- Le coup fatal
de Elisabeth Hardouin-Fugier
Éditions Alma / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Les mauvais traitements subis par les animaux ont sensibilisé l'opinion au problème du fonctionnement des abattoirs. Du paléolithique jusqu'à nos jours, voici la première histoire économique et culturelle de l'abattage. Qui est aussi une réflexion sur la mondialisation de la chaîne alimentaire. Abattre les animaux pour se nourrir: les procédés ont peu changé depuis la préhistoire, la question étant toujours de savoir s'il fallait tuer l'animal sur le coup avant de le saigner. Il s'est agi pour l'homme, depuis des millénaires, d'une nécessité et d'une violence qui, pour être acceptables, imposent à la fois des médiations sacrées et une chaîne opératoire, longtemps confondue aux rituels du sacrifice. Se fondant sur le riche apport de l'archéologie, sur les traces matérielles (objets, dessins, peintures...) et sur les textes, Élisabeth Hardouin-Fugier s'attache particulièrement à ce qui s'est joué dans l'Égypte ancienne puis dans les traditions du judaïsme et de l'islam pour qui l'abattage rituel joue un rôle structurant. Elle analyse avec précision les textes fondateurs du kasher (judaïsme) et du halal (islam) dont elle met en cause la cohérence. Elle étudie également l'évolution du modèle gréco-romain et la rupture introduite par le christianisme avec l'abolition du sacrifice animal. Quand le boucher prend la place du sacrificateur se pose la question de la place de l'abattage dans la vie marchande et urbaine. Puis c'est, à partir du XVIIIe siècle, et plus encore, du XIXe siècle, l'extension du traitement industriel des animaux mais aussi de l'hygiène et de l'exigence éthique.Reste pourtant posée, la question de la maltraitance des animaux et de leur souffrance, en particulier lors de la saignée. En témoignent les polémiques actuelles autour de l'étourdissement par assommage ou par électronarcose. Élisabeth Hardouin-Fugier mobilise à travers une documentation exceptionnelle et variée (30 illustrations parmi lesquelles des tableaux de Rembrandt, Erro, Franz Marc), une réflexion théologique et philosophique nourrie par sa longue expérience d'historienne de l'art et des représentations symboliques.  


- Le courage des lucioles
Ma vie de psychologue auprès d'enfants à l'hôpital
de Muriel Derome
Éditions Philippe Rey / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Psychologue dans le service de réanimation pédiatrique d'un grand hôpital, Muriel Derome côtoie au quotidien des enfants malades, handicapés ou accidentés, ainsi que leurs familles. Elle les écoute, leur révèle que leur plus grande liberté réside dans l'acceptation et l'expression de la vérité. Elle apprend à Lili, qui ne peut communiquer qu'en clignant des yeux, à exprimer son amour à l'élève-infirmier qui la soigne; accompagne le petit Jules au chevet de sa sœur morte et y noue un émouvant dialogue avec lui; persuade, au cœur d'une nuit terrible et belle à la fois, les parents de Manon d'accepter son décès et de favoriser le don d'organes; écoute avec bonheur Linda, tétraplégique, qui savoure la vie grâce aux récits des autres. Ce texte passionnant fait aussi découvrir l'univers de l'hôpital, les conflits entre soignants, leurs doutes, leurs émotions, les débats éthiques. Muriel dévoile ses propres fragilités, raconte avec humour et lucidité ses difficultés à concilier la vie dévorante de l'hôpital avec celle à la maison où l'attendent des moments de joie ou de crise avec ses enfants. À partir de la souffrance, ce témoignage dégage une énergie de vie sans pareille. Les enfants de l'hôpital acceptent les limites de leur corps, trouvent une incroyable force, et parfois même de la joie, en investissant pleinement l'instant présent. Comme des lucioles au plus profond de la nuit, ces héros malgré eux transmettent une petite lumière, qui brillera longtemps dans la mémoire des lecteurs. Une partie des droits d'auteur provenant de la vente de cet ouvrage sera reversée à la SEM (Association pour le soutien de l'enfant malade).


- Le jour où...
de Jean-Marie Darmian
Éditions Le Bord de l'Eau / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Toutes les vies des femmes et des hommes, même les plus connus, peuvent basculer ou se révéler en un instant. Le jour où… les personnalités émergent, où tout change ou tout devient différent. Ces instants deviennent alors les clés permettant de mieux comprendre les réalités de leurs carrières. À la fois instituteur, élu local et journaliste durant deux décennies, Jean-Marie Darmian raconte quelques-uns de ces moments essentiels du destin de celles et de ceux qui appartiennent au monde de la politique, du sport ou de la culture. Il a su aussi recueillir des témoignages sur ces jours où… les existences prennent une tournure décisive ou insolite. Vingt portraits inédits éclairent d'une lumière nouvelle des trajectoires mystérieuses ou flamboyantes par des événements décisifs mais occultés dans les biographies officielles. Rien n'est vraiment le fruit du hasard sur les sentiers de leurs vies. À découvrir si l'on aime découvrir l'envers du décor.


- Le mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes
de Olivia Gazalé
Éditions Robert Laffont / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Pour asseoir sa domination sur le sexe féminin, l'homme a, dès les origines de la civilisation, théorisé sa supériorité en construisant le mythe de la virilité. Un discours fondateur qui n'a pas seulement postulé l'infériorité essentielle de la femme, mais aussi celle de l'autre homme (l'étranger, le "sous-homme", le "pédéraste"...). Historiquement, ce mythe a ainsi légitimé la minoration de la femme et l'oppression de l'homme par l'homme. Depuis un siècle, ce modèle de la toute-puissance guerrière, politique et sexuelle est en pleine déconstruction, au point que certains esprits nostalgiques déplorent une "crise de la virilité". Les masculinistes accusent le féminisme d'avoir privé l'homme de sa souveraineté naturelle. Que leur répondre? Que le malaise masculin est, certes, une réalité, massive et douloureuse, mais que l'émancipation des femmes n'en est pas la cause. La virilité est tombée dans son propre piège, un piège que l'homme, en voulant y enfermer la femme, s'est tendu à lui-même. En faisant du mythe de la supériorité mâle le fondement de l'ordre social, politique, religieux, économique et sexuel, en valorisant la force, le goût du pouvoir, l'appétit de conquête et l'instinct guerrier, il a justifié et organisé l'asservissement des femmes, mais il s'est aussi condamné à réprimer ses émotions, à redouter l'impuissance et à honnir l'effémination, tout en cultivant le goût de la violence et de la mort héroïque. Le devoir de virilité est un fardeau, et "devenir un homme" un processus extrêmement coûteux. Si la virilité est aujourd'hui un mythe crépusculaire, il ne faut pas s'en alarmer, mais s'en réjouir. Car la réinvention actuelle des masculinités n'est pas seulement un progrès pour la cause des hommes, elle est l'avenir du féminisme.


- Le temps de voir
de Serge Toubiana
Éditions Du Seuil / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Le cinéma est intrinsèquement lié au partage dans la communauté éphémère et aléatoire des salles obscures. Serge Toubiana le sait mieux que quiconque, pour avoir dirigé Les Cahiers du Cinéma et plus tard la Cinémathèque française. De cette vie consacrée entièrement au 7e art, il retient ici quelques rencontres particulièrement importantes, dans des portraits de cinéastes, d'actrices et d'acteurs qui sont autant de coups de cœur. Dès lors, les souvenirs du lecteur se réveillent ou sa curiosité s'anime, pris qu'il est d'un irrésistible désir de voir ou revoir les nombreux films évoqués avec enthousiasme et érudition. Ces exercices d'admiration, fondés sur la générosité, suscitent un formidable appétit d'images.


- Méditations végétales et pensées minérales
de Nicolas Tournadre et Matthieu Ricard
Éditions Buchet Chastel / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Cet ouvrage est né d'une évidence: celle du profond respect que l'humanité devrait apporter aux arbres, aux herbes et aux fleurs, à l'ensemble de ces plantes silencieuses mais pourtant essentielles, à l'heure où elle continue de détruire quotidiennement, méthodiquement, les dernières grandes forêts de notre planète. Mais, pour respecter ces êtres végétaux si discrets, encore faudrait-il prendre conscience de leur existence. Généralement ignorés et traités avec une immense indifférence, ils sont heureusement un sujet d'émerveillement pour les poètes qui s'en sont toujours préoccupés. En chinois, tibétain, persan, hébreu, russe, espagnol, français, anglais, etc., ils chantent les formes inouïes des végétaux, leurs parfums subtils, leurs saveurs innombrables, leurs textures improbables, leurs légers bruissements. Puisse cette belle invitation au voyage dans l'univers végétal nous ouvrir le cœur et l'esprit et nous inspirer étonnement, admiration et respect. Puissent les quelques graines des pensées disséminées sur ces feuilles de papier prendre racine, pousser et porter leurs fruits.


- Oublier des choses. Ce que vivent les malades d'Alzheimer
de Baptiste Brossard
Éditions Alma / 12 octobre 2017


Le Titre du Roman

Alors que dans le monde près de 50 millions de personnes (800 000 en France) sont diagnostiquées comme souffrant de la maladie d'Alzheimer ou d'une démence apparentée, un point de vue prévaut: la perspective médicale. Ce livre offre une autre approche, complémentaire et critique. À contre-courant, ce livre propose de concevoir la maladie d'Alzheimer comme une expérience sociale, une expérience de groupe. En effet, à  partir du moment où une personne est soupçonnée de souffrir de ce trouble, son entourage et son environnement changent progressivement; un réseau d'aide se met rapidement en place et la façon dont les interlocuteurs se comportent avec elle évolue. En fonction notamment de la crédibilité qui lui est (ou non) accordée. Pour la première fois, une enquête sociologique nous immerge dans le bureau des gériatres et jusqu'aux couloirs des établissements de soins, en passant par le domicile des patients. Sociologue habitué à faire du terrain, Baptiste Brossard a mené l'enquête auprès des patients, mais aussi des médecins, des soignants, des familles, des proches, des aidants et des directeurs d'établissement. Il s'est entretenu avec eux, les a écoutés. Ces témoignages, souvent émouvants, parfois édifiants ou surprenants, montrent que les démences ne peuvent être comprises seulement comme des problèmes de santé. La maladie se façonne aussi à travers les liens qui se tissent autour des personnes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-titre-du-roman.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dernières parutions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dernières parutions
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» ICOM - CC : les dernières parutions.
» Parution du Petit Chaperon Rouge !
» Dernières parutions d'Archetype
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» Parutions trollopiennes en livre de poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Titre du Roman :: Les romans :: 5. Témoignages / Documents-
Sauter vers: